LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences 

 L'astrologie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
Atil
Atil
27156 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 10:47:43   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Tous ces vieux appareils étaient des instruments d'astrologie. "

>>>>>>Ca reste à prouver.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 10:49:29   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

Voici un article sur la conscience et la tubuline
http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_12/a_12_m/a_12_m_con/a_12_m_con.html

Voici pour la lumière polarisée d'Orion et la modification de chiralité
http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actualite-l-asymetrie-du-vivant-viendrait-de-l-espace-26316.php

--------------------
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 10:54:59   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

A propos des appareils armillaires et autres, il est incontestable que c'étaient des appareils d'astrologie (et non des appareils pour expliquer l'astronomie à de potentiels élèves astronomes).
Le mécanisme d'Anticythère faisait la même chose, en mieux et en plus petit.
Les mécanismes gigantesques de 10 à 20m de diamètre aussi.
Seul l'astrolabe prêt à hésitation, et moi aussi je croyais qu'il ne s'agissait que d'un instrument de navigation, maisil parait qu'il fait beaucoup lsu que donner l aposition d'un bateau et qu'un capitaine n'aurait que faire du surplus de fonctions données par cet appareil. Je vaisme contenter de cite wikipedia:
"D'usage limité pour les observations astronomiques, l'astrolabe sert surtout pour l'astrologie,"

--------------------
Atil
Atil
27156 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 11:23:40   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Les anciens ne faisaient probablement aucune distinction entre l'astronomie et l'astrologie.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 11:28:17   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

L'astronomie était, comme l'optique et la physique, des sciences nécessaires pour mieux maîtriser l'astrologie.
En tout cas, jusqu'au 15ième siècle, c'est comme cela que les choses étaient vues dans les universités, l'astrologie étant le but et les autres sciences affiliées les moyens..

--------------------
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 11:34:39   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Il y a eu toutes les études portés sur les critiques de l'astrologie statistique (en France on a par exemple les travaux d'Henry Broch, Frédéric Lequèvre, voir encore la célèbre affaire Élizabeth Teissier bien connue des zététiciens).
En ce qui concerne l'astrologie francophone, tu peut y trouver des critiques ici :
http://www.lastrologie-et-la-raison.net/

Mais la documentation la plus abondante et riche provient du milieu anglophone. Pour n'en donner que deux exemples, tu as les études du MIT Press (travaux de Lawrence E. Jerome, et de Michael Zeilik, James R. Hein, James R. Barth, James T. Bennett, Michel Gauquelin, le mot clef étant Astrology and Modern science) qui analysent les axiomes de l'astrologie traditionnelle et scientifique et les réfute. Plus récement tu as les études publiés dans le Journal de Chicago (Paul R. Thagard, Why astrology is a pseudoscience) qui démontre en quoi l'astrologie est une pseudo-science.
De simples études datant des années 80 qui invalident l'astrologie et qui sont très peu connus ici en France.
Encore plus récemment tu as les publications du Skeptical Inquirer qui s'est fait spécialiste des critiques de l'astrologie (Enn Kasak, James Lett) et tu peut y trouver une série de références.

Enfin, il est vrai que la plupart des études sur l'astrologie (dans le milieu des publications) sont d'ordre historiques, le but étant de remonter les traces, mais aussi sociologiques ces dernières années (voir par exemple les travaux de Nick Allum).


En ce qui concerne les travaux physicalistes sur la conscience dont parle Hubrecht (que j'ai moi-même étudié et défendu jadis) étudiés entre autre par Penrose, Hameroff, et plus adéquatement généralisée par Kaivarainen (car sa thèse répond à des critiques que celle de Penrose et Hameroff ne répond pas), elles n'ont rien à voir avec l'influence des astres sur le psychisme d'une personne. De plus l'hypothèse émergentiste de la conscience par décohérence quantique est loin de tout expliquer (je pense entre autre au problèmes soulevé par le mind-body problem et l'unification multimodale des aires neuronales), et il faut je pense, la limiter à certains aspects qui n'ont rien à voir avec une influence des astres.
L'ajout d'un paramètre supplémentaire très hypothétique (celui du rôle des axions) me semble pour le moment peu clair pour en dire quoique ce soit de sérieux. Et même en prenant compte une dite influence des axions, on peut se poser la question du rôle précis de ceux-ci au niveau des microtubules (par quel moyen précisément ils intérfèrent et polarisent les tubulines). L'hypothèse nette des dits axions joué dans les microtubules dans le cerveau reste incertain. A la limite, l'idée d'une formation en condensat de Bose-Einstein (non encore prouvée donc hypothétique) au niveau des tubulines me semble plus pertinente et moins métaphysique.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Atil
Atil
27156 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 11:40:37   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

En ce qui concerne Michel Gauquelin il n'a pas réfuté l'astrologie mais, au contraire, a plutôt apporté des preuves à certains de ses axiomes.
Mais cela a ensuite été discuté ... de manière trop souvent teintée d'idéologie.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 11:47:10   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

Cher Sieg,
Merci de tes remarques constructives.
Je voudrais ajouter que les études scientifiques démontant l'astrologie démontent l'astrologie actuelle, aussi éloignée de l'astrologie originelle que la FM peut l'être des mystères orginels. Dans les deux cas, leurs propagandistes actuels n'ont plus accès au savoir des anciens et ne comprennent à la limite plus ce qu'ils font.
C'est bien pour cela que je ne m'appuie que sur mon étude de Vénus et de ses phénomènes de polarisation.
Pour l'influence des axions ou le rôle des microtubules, je suis entièrement d'accord que rien n'est prouvé, mais ce quie st intéressant, c'est de supputer que quelque chose se passe et d'essayer de reproduire les tenants et aboutissants, donc reprodurie la lumière de Vénus et voir en quoi les capacités d'intuition d'un humain s'en trouvent changées. Si on observe une modification notable, on peut alors s'engager sur une vraie recherche scientifique, que je ne prétend pas faire. Mais si on devait attendre que la recherche scientfiique arrive à cette conclusion d'abord, on serait encore là dans 100 ans, tandis que ce que propose peut être réalisé immédiatement.

A propos de la liaison conscience et planètes, ta remarques est aussi judicieuse, je n'ai jamais dit qu'ils faisaient cette relation. C'est moi qui la fait et j'aimerais persister à la faire tant que je n'aurai pas démontré le contraire.
Je précise que cette liaison se fait demanière unidirectionnelle, en ce sens que les planètes (en tout cas Vénus) influencent les configurations moléculaires dans nos neurones et indirectement notre aptitude à communiquer avec une conscience universelle (je ne parle même pas de notre conscience tout court).

--------------------
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 11:58:49   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

L'effet Mars de Gauquelin a pour moi contribué à montrer la réfutabilité de certains de ces axiomes.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 12:04:47   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Citation :

Je précise que cette liaison se fait demanière unidirectionnelle, en ce sens que les planètes (en tout cas Vénus) influencent les configurations moléculaires dans nos neurones et indirectement notre aptitude à communiquer avec une conscience universelle (je ne parle même pas de notre conscience tout court).


Des références ?

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 12:24:33   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

L'histoire de Gauquelin est intéressante à plus d'un titre. En effet, elle démontre que les astrologues actuels sont "à côté de la plaque" sans vouloir être péjoratif.
Par contre, il a peiné à montrer l'influence sur le caractère de la planète Vénus, e c'est dans cette brêche que je me suis engoufré, si on peut dire. En effet, si les planètes influencent à priori le caractère, Vénus semblait ne pas vraiment avoir d'effet sur le caractère des gens. Les recherches historiques et l'usage premier de l'astrologie vont paradoxalement dans l'intégration de la position de Vénus avant tout chose dans les grandes décisions des empereurs et autres rois.

--------------------
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 12:28:37   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

Ah Sieg, tu me demandes d'expliquer trois ans de recherches en quelque lignes. Il y a en effet très peu de références existantes sur ce point particulier.
Ce queje peux dire, c'est que j'ai été formé par Russel Targ et paul Smith, deux ex du projet Stargate, et que, plus qu'eux et que toute leur équipe, je me penche sur l'analyse structurelle de cette conscience cosmique, je fais des analogies avec notre mémoire locale (si tant est qu'elle existe), et trouve des similitudes étranges. Les particularités temporelles des possiblités de la CRV (controlled remote vieiwing) recoupent à plus d'un titre la raison d'être de l'astrologie dans l'antiquité.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 14:56:55   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

C'est quoi la mémoire locale svp?

--------------------
J'ai dit !
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 15:02:17   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Citation :

j'ai été formé par Russel Targ


Un homme que j'apprécie beaucoup, ces travaux conjoints de ceux de Puthoff et du Stanford m'ont beaucoup marqué.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 15:32:20   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

A propos de la mémoire locale: au cours de certaines tentatives de créer un logiciel d'intelligence artificielle par reverse engineering, j'ai été amené à imaginer comment notre cerveau répartirait les caractéristiques des informations stockées.
Il m'est apparu évident que pour une banane par exemple, le cerveau réparti ses paramètres à différents endroits (couleur, forme, gout, etc..), dans des piles de valeurs venant d'autres objets ou informations.
Plus tard, lorsque j'ai travaillé avec Henry Markram pour le projet Blue Brain, j'ai compris que cette histoire de mémoire dans nos neurone ne pouvait pas fonctionner, en tout cas pas dans le néocortex.
Par ailleurs , les expériences de l'équipe Stargate et les miennes en CRV menées depuis ma formation m'ont amené à découvrir que les informations semblent structurées comme je l'avais imaginé pour la mémoire locale.
De là, j'ai eu l'idée que nous n'aurions pas de mémoire locale, mais bien une interface vers une mémoire ou conscience universelle, avec accès privilégié à nos informations propres.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 16:09:29   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

ok, merci.

--------------------
J'ai dit !
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 20:53:43   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Citation :

De là, j'ai eu l'idée que nous n'aurions pas de mémoire locale, mais bien une interface vers une mémoire ou conscience universelle, avec accès privilégié à nos informations propres


Je comprends très bien ton intérêt porté à une hypothèse non-locale de la conscience et comment une telle idée peut émerger des études de phénomènes psi ou de considérations philosophiques sur la réduction objective de la fonction d'onde.
Mais ce que je ne comprends pas c'est ce que toi tu apportes de plus par rapport aux théories existantes. Pourquoi ne pas opter pour une thèse holographique, morphogénétique par exemple ? Qu'entends-tu précisément par "analyse structurelle de la conscience cosmique" ?
Tu n'en as pas parlé mais je suppose que pour toi cette conscience universelle dont tu parles est porté par une onde psi universelle qui est capable de faire collapser la fonction d'onde et ce processus s'effectuerait dans les microtubules. Est-ce de celà dont tu parles ? Ou d'autre chose ?
Plus de précisions seraient les bienvenues pour qu'on puisse te comprendre.
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 28-02-2012 à 21:15:59   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

Je n'aime pas les théories qui utilisent le terme holographique. J'essaye justement de commercialiser un système d'enregistrement et de projection utilisant le vrai principe d'holographie, et cela m'ennuie donc qu'on galvaude le terme pour tout et n'importe quoi, un peu comme le terme quantique.
Comme personne ne sait un iota à propos de ces idées de mémoire, de conscience, de champ morphique ou de toutes ces idées connexes, je trouve intéressant d'imaginer 1) comme ce truc est structuré de l'intérieur, comment son information est organisée, et 2) d'imaginer des machines qui puissent communiquer avec, en développant les i/o adéquat.
Pour revenir au néocortex, c'est à mon avis une grande interface I/O de notre corps avec cette mémoire, cette conscience que personne ne sait où elle se trouve, qu'elle soit personnelle ou universelle.

Effectivement, j'ai idée que les microtubules jouent un rôle important 1) à cause des centioles, la chose laplus mystèrieuse poru un biologist, le cerveau de nos cellules, capable de prendre des décisions, de faire se mouvoir une cellule, de communiquer avec d'autres cellules par des émissions d'ondes, de recevoir des photons, de communiquer avec des cellules situées dans d'autres être vivants, de modifier en continu les connexions synaptiques de nos neurones (en réduisant à néant les idées de renforcement synaptique) et 2) à cause du nombre incroyablement élevé d'espace de stockage que ces microtubules représentent. En modélisant en 3D pour Henry Markram les neurones du néocortex, j'ai pu comprendre jusqu'où ce chercheur descendait dans la segmentation d'un neurone, et comment il estimait que chaque segment pouvait contenir une information. Mais je compare les 10.000 segments par neurone de Henry avec les 3 millions de molécules de tubuline. Ok,j'admet que chaque segment de neurone peut stocker un potentiel évoqué analogique distinct, tandis que ma molécule de tubuline ne sait stocker qu'un état alpha ou beta, jusqu'à preuve du contraire. Je ne désespère pas non plus qu'on progresse dans l'études de la précession des électrons et des neutrons/protons, ainsi que de l'effet de leur vitesse de rotation et de leur diamètre, toutes des variables sur lesquelles les physiciens commencent seulement à se pencher.
L'autre facteur qui penche aussi poru la tubuline est que dans le coma, le potentiels du cerveau est à zéro, ou quasi, tandis que les dimères de tubulines restents bien comme ils étaient avant l'accident. Et comme les comateux qui se réveillent récupèrent souvent leur mémoire, il faut bien trouver une explication.

Mais j'avoue qu'il y a un hic dans mon raisonnement. je parle de mémoire non locale, puis de stocker cela dans des microtubules. Plus précisément, ce serait notre caractère et nos capacités psychiques qui seraient gravées dans nos microtubules. C'est aussi ce qui ferait que certains sont doués pour la voyance, d'autres pour les guérisons, d'autres pour tel ou tel exploit paranormal, et par ailleurs que certains sont belliqueux, intelligents, sensibles, sentimentaux, etc...
La richesse de nos caractères viendrait de là et pas entièrement de notre ADN et de notre éducation.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 07:55:21   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Bien que n'étant pas très pointu sur le sujet, j'ai toujours trouvé qu'il fallait des gens pour étudier le fonctionnement de la mémoire car c'est à cet endroit, plus que dans n'importe quel livre, que se trouvent les réponses aux questions que l'Homme se pose depuis qu'il est sur terre.

Donc bon courage à toi Hubrecht, et sache que te lire est un plaisir.
Ardu et parfois incompréhensible pour moi, mais qui donne envie de se documenter sur ce sujet.

--------------------
J'ai dit !
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 10:23:23   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Ok merci pour les précisions.
Je suppose que tu as étudié les modèles de J.A Tuszynski (1998, Dielectric polarization, electrical conduction, information processing and quantum computation in microtubules) et ceux plus récents de J. Faber (2005, Information processing in brain microtubules) et de Nick E. Mavromatos (2011, Quantum Coherence in Brain Microtubules and Efficient Energy and Information Transport) ?
Partages-tu leurs conclusions ?

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 11:19:41   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

Je lis la plupart de ces articles, sans pouvoir toutefois en comprendre les formules.
Tous ces travaux sont menés sans que les chercheurs ne puisse encore dire quel type d'onde communique avec le conscience. Ces recherches sont donc en quelque sorte bancale selon moi, même si extrêmement intéressantes et utiles.
Ce qui se passe dans ce domaine est en effet absolument passionnant. Prenons par exemple cet article: "On the Photonic Cellular Communication/Interaction and the Electric Activity of Neurons in the Human Brain".
D'autres études aférentes sont listées dans cet abstract:
http://edalc11.ufe.cz/lib/exe/fetch.php?media=abstractsonline.pdf
On pense trouver des effets d'ondes gravitationelles aussi.
D'ici une grosse semaine, j'aurai chez moi en test le premier appareil à mesurer les inertons, développé par Volodymyr Krasnoholovets.

--------------------
Atil
Atil
27156 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 11:26:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Hubrecht a écrit :

L'histoire de Gauquelin est intéressante à plus d'un titre. En effet, elle démontre que les astrologues actuels sont "à côté de la plaque" sans vouloir être péjoratif.


Pas tant que ca puisqu'il a montré que Mars avait exactement le même effet que ce que disaient les astrologues.
Par contre l'influence maximale de Mars avait lieu aprés son passage à l'horizon et au méridien et non pas avant comme l'affirmaient les astrologues.

Ensuite des scientifiques ont prétendu que les études de Gauquelin présentaient des failles ... mais je n'ai jamais pu savoir exactement ce que celles-ci pouvaient être.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 11:33:55   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

En tant que Belge, cette histoire de Guaquelin est particulière, car c'est l'Observatoire Royal de Belgique (où ma mère travaillait comme informaticienne depuis 1955 (sic) sur les énormes premiers calculateurs) qui a le plus contesté les calculs de Michel, pour ensuite se rétracter, après avoir refait eux-même ces calculs; Mais le mal était fait.

--------------------
Atil
Atil
27156 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 11:42:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

J'ai souvent lu que Gauquelin avait fait des erreurs dans ses calculs statistiques.
Mais je trouve ca peu crédible : Il ne s'agit pas de calculer où telle planète avait le plus de chance de se trouver dans le ciel mais où telle planète avait le plus de chance de se trouver dans le ciel en fonction du caractère du natif.
Qu'une planète se trouve, pour des raisons astronomiques, plus souvent dans tel secteur du ciel, je le comprends.
Qu'une planète se trouve, pour des raisons astronomiques, plus souvent dans tel secteur du ciel uniquement pour des natifs ayant tel caractère, je ne le comprends pas. Affirmer que c'est un problème de calculs astronomiques c'est se foutre des gens.
J'estime donc que la seule façon d'infirmer les résultats de Gauquelin ne serait pas de démontrer qu'il a fait des erreurs de calculs mais de démontrer qu'il aurait fraudé.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Hubrecht
48 messages postés
   Posté le 29-02-2012 à 11:51:13   Voir le profil de Hubrecht (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Hubrecht   

Il a peut-être fraudé, mais sur le nombre de ses calculs, la seule chose qui m'intéresse, c'est la récurence de ses graphiques de répartition, car cela permet de faire du reverse engineering sur ce qui parvient au sol comme onde, vu qu'on peut voir qu'à certains moments cette onde ne pénètre pas aussi bien au sol.
On peut donc déduire deux chose: l'onde parvient mieux au sol lorsqu'elle est tangente à la planète, puis lorsqu'elle est la plus perpendiculaire possible.
Deuxio, que cette onde sait traverser la planète entière, commeles neutrions.
C'est pour cela que les axions sont intéressants à envisager comme onde porteuse.

--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences  L'astrologieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum