LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section arts divers 

 Bernard Ravet

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Trump
Trump
454 messages postés
   Posté le 14-09-2017 à 15:13:08   Voir le profil de Trump (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Trump   

JOSEPH FACAL
Jeudi, 14 septembre 2017 05:00

Voici l’un des livres les plus inquiétants de l’automne.
Non, ce n’est pas du Stephen King. C’est du Bernard Ravet.
Pendant 15 ans, Bernard Ravet fut directeur dans trois des lycées publics marseillais les plus confrontés à la pénétration de l’islamisme radical.
Fonctionnaire, il était tenu au devoir de réserve. Aujourd’hui retraité, il se livre dans un ouvrage intitulé Principal de collège ou imam de la République ?
Progression
Calmement, il raconte la montée du fanatisme religieux. Il s’explique aussi sur le silence craintif qui facilite la tâche à l’islamisme :
« Longtemps, je me suis tu. [...]. Par crainte de stigmatiser les établissements que je dirigeais et d’en aggraver la réputation peu flatteuse [...]. Par souci de protéger les élèves et les familles alors majoritaires qui résistaient aux coups de boutoir du fanatisme. Par peur d’être accusé d’islamophobie ou de racisme rampant ».
Puis, il raconte.
Les jeunes filles et les enseignantes qui mettent des jupes se font traiter de « putes » par des jeunes hommes qui se disent pieux, mais qui sont aussi les principaux dealers de drogue dans les établissements.
Contradictoire ? Réponse des dealers : « Les consommateurs ne sont pas musulmans. Si la drogue tue, elle ne tue que des mécréants. Ce n’est pas contraire à notre religion ».
Les repas halal, jadis marginaux, sont maintenant majoritaires. Le ramadan, jadis pratiqué par la moitié environ, l’est aujourd’hui par 90 à 95 % des étudiants musulmans.
Les garçons trouvent normal de se moquer des filles et s’attendent, évidemment, à marier des vierges. Eux, par contre, baisent allègrement.
La loi oblige les filles qui portent le foulard islamique à l’enlever en entrant dans l’établissement.
« La plupart, écrit Ravet, se découvrent avant d’arriver à la porte. Mais certaines tentent de forcer le passage, de retarder au maximum le moment d’enlever leur voile, de pénétrer d’un mètre, de deux mètres, dans l’enceinte du collège. Toujours grignoter du territoire. C’est une bataille pied à pied. »
Celles-là comprennent la portée politique du foulard.
Lui ?!
Un jour, raconte Ravet, un étudiant explique en classe pourquoi la lapidation d’une femme adultère est acceptable.
Quand l’enseignante lui demande d’où il tient cela, il explique que c’est écrit dans le petit bouquin qu’on lui a remis, qui plaide aussi pour la main coupée aux voleurs et l’infériorité naturelle des femmes.
Elle demande : « Quel petit livre ? » Réponse : un petit fascicule qui vient de la mosquée du coin, celle fréquentée par Abdel, un des surveillants.
Ravet écrit : « Abdel. Toujours propre sur lui. Habillé à l’occidentale. Physique sec. Petite barbiche bien taillée. Extrêmement poli. Je n’ai qu’à m’en féliciter. [...]. Pour tout dire, c’est mon meilleur surveillant ».
Tout cela est raconté sans déchirer sa chemise. Des faits, que des faits.
Un autre « islamophobe », je suppose ?

--------------------
Trump
Atil
Atil
26986 messages postés
   Posté le 14-09-2017 à 18:27:25   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"... il était tenu au devoir de réserve ...."

>>>>>>>Encore un coup des bien-pensants.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section arts divers  Bernard RavetNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum