LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie 

 Le bien et le mal

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 01:17:51   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Lorsque le Père Copleston demanda à Bertrand Russell de lui définir la distinction entre ce qui est bien et ce qui est mal, celui-ci lui répondit qu'il n'avait aucune justification à lui offrir, que pour lui ceci revenait à faire une distinction entre le jaune et le bleu.
Êtes vous d'accord avec ce propos ?

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 11:50:01   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   



Sieg a écrit :

Lorsque le Père Copleston demanda à Bertrand Russell de lui définir la distinction entre ce qui est bien et ce qui est mal, celui-ci lui répondit qu'il n'avait aucune justification à lui offrir, que pour lui ceci revenait à faire une distinction entre le jaune et le bleu.
Êtes vous d'accord avec ce propos ?



En fait, j'en viens a me demander.. Pourquoi, il ne fait aucune distinction entre ces deux couleurs....
Qui même si elles font partie d'un ensemble, apparaissent "visiblement" différente.... ...




--------------------
Amicalement Milie
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 13:25:37   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :

Lorsque le Père Copleston demanda à Bertrand Russell de lui définir la distinction entre ce qui est bien et ce qui est mal, celui-ci lui répondit qu'il n'avait aucune justification à lui offrir, que pour lui ceci revenait à faire une distinction entre le jaune et le bleu.
Êtes vous d'accord avec ce propos ?


TaoThe King est le plus à même de répondre à cette question.
Primo, quoiqu'il n'en ait pas l'intention, celui qui fait du bien à autrui, s'attire de la réputation, cette réputation lui attire la fortune, et la fortune lui attire des ennemis. Aussi les Sages y regardent-ils à plusieurs fois , avant de faire du bien à autrui.(confer Lie-tzeu)
Ensuite, l'initiation au Tao est négative puisque le but est d'arriver à un décapage de toutes les facultés à l'absolue simplicité primordiale.
Ainsi, l'on peut commencer par ne plus juger ni parler. Puis on ne juge plus ni ne parle mentalement;puis on ne connaît plus les oppositions logiques ni morales, bien et mal confondus; enfin l'on oublie toute distinction quelle qu'elle soit. Ainsi, on se rapproche du "Grand commencement".
"Lorsque tous les hommes ont su apprécier le bien, alors le mal a paru".Chap 2 Tao Te King.
Lorque le deux sera un, vous connaîtrez le Royaume disait Jésus.
De plus, le bien comme le mal Absolus n'existent pas. Un bien n'est parfois qu'une gradation d'un moindre mal. Et inversement. Hors, percevoir la justesse et la miséricorde infinies des Dieux envers nous mènent à l'acceptation de notre destinée déjà tracée. Dieu est juste. Et le chemin qu'il nous ouvre est toujours le meilleur pour nous. A nous de le percevoir.
Vous connaissez l'histoire de ce paysan dont le fils avait trouvé un cheval. Les villageois disait "quel chance". Le paysan disait: bien , mal , je ne sais pas. Après le fils s'est cassé une jambe en tombant du cheval. Le paysan disait, "bien, mal, je ne sais pas". Puis la guerre est arrivé et le fils paysan fut exempté de combat du fait qu'il était bléssé à la jambe. Toujours le père disait " bien, mal, je ne sais pas".
La seule personne qui puisse faire le bien pur et absolu est un fils de Dieu. Il n'interfèrera jamais avec le volonté de Dieu(x) qui seul est bien absolu. Jésus guérisait ceux qui devaient être guéri si tel était la volonté du Père.
Il y a l'histoire de cet homme de pouvoir qui voulu éloigné une tempête d'un village car il en avait le pouvoir et qui a fait naufrager un navire qui était sur la nouvelle route de la tempête. En voulant bien faire, il a tué.
Le bien, le mal, le commun des mortels ne peut le percevoir en ce monde. Aussi, je suis assez d'accord avec ce propos de Bertrand, dans un certain sens. Pour moi, ce serait tout de même plus comme comparer du blanc avec du plus blanc. Plus blanc que blanc.

--------------------
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 13:42:40   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




Pour ma part, je pense que ce sont des notions dont l'homme prend conscience, et expérimente autant dans ses inter-actions environnemental, qu'aux seins de ses quotidiens.
Seulement, lorsque l'humain tend a l'Être, c'est aux justes, aux sains pour tous qu'il est inspiré-animé, et ces notions "bien-mal" , ne ce révèlent que comme des "choix" que l'homme se donne.





--------------------
Amicalement Milie
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 14:01:45   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Milie a écrit :




Pour ma part, je pense que ce sont des notions dont l'homme prend conscience, et expérimente autant dans ses inter-actions environnemental, qu'aux seins de ses quotidiens.
Seulement, lorsque l'humain tend a l'Être, c'est aux justes, aux sains pour tous qu'il est inspiré-animé, et ces notions "bien-mal" , ne ce révèlent que comme des "choix" que l'homme se donne.





Le tao va plus loin il me semble. Et la gnose christique aussi. Il s'agit d'être dans l'unité et de ne plus voir que la perfection en tout.
Quand un homme est , le choix n'existe plus. Il devient un instrument de l'être et n'a plus même conscience que rarement des actes qu'il effectue. Il est comme dans un rêve où ce n'est plus sa propre conscience qui agit. S'il a de la chance, s'il lui reste des traces de volitions et d'ego, il pourra contempler l'oeuvre qui s'effectue à travers son corps et son esprit. S'il est totalement immergé dans l'être, il n'aura plus conscience de rien.

--------------------
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 14:30:22   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   






Ishvara a écrit :


Le tao va plus loin il me semble. Et la gnose christique aussi. Il s'agit d'être dans l'unité et de ne plus voir que la perfection en tout.
Quand un homme est , le choix n'existe plus. Il devient un instrument de l'être et n'a plus même conscience que rarement des actes qu'il effectue. Il est comme dans un rêve où ce n'est plus sa propre conscience qui agit. S'il a de la chance, s'il lui reste des traces de volitions et d'ego, il pourra contempler l'oeuvre qui s'effectue à travers son corps et son esprit. S'il est totalement immergé dans l'être, il n'aura plus conscience de rien.


En ce qui me concerne ; Le terme "Perfection" ne correspond pas aux sens de ces progressions.
Ce terme ramène d'ailleur sur ce qui sera "religieux", parce qu'il représente un "but" qui sera le plus souvent d'ordre personnel.

Alors que lorque l'on s'uni "consciement" à l'Être on entre en une vacuité,par laquelle s'appréhende des multiples de l'ensemble...

Il n'y a pas à ce stade d'auto-perfectionnement, celui-ci ne correspondant qu'avec l'équilibre nécéssaire pour entendre sa voix "intérieure"




--------------------
Amicalement Milie
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 18:54:18   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Milie a écrit :






[citation=Ishvara]
Le tao va plus loin il me semble. Et la gnose christique aussi. Il s'agit d'être dans l'unité et de ne plus voir que la perfection en tout.
Quand un homme est , le choix n'existe plus. Il devient un instrument de l'être et n'a plus même conscience que rarement des actes qu'il effectue. Il est comme dans un rêve où ce n'est plus sa propre conscience qui agit. S'il a de la chance, s'il lui reste des traces de volitions et d'ego, il pourra contempler l'oeuvre qui s'effectue à travers son corps et son esprit. S'il est totalement immergé dans l'être, il n'aura plus conscience de rien.


En ce qui me concerne ; Le terme "Perfection" ne correspond pas aux sens de ces progressions.
Ce terme ramène d'ailleur sur ce qui sera "religieux", parce qu'il représente un "but" qui sera le plus souvent d'ordre personnel.

Alors que lorque l'on s'uni "consciement" à l'Être on entre en une vacuité,par laquelle s'appréhende des multiples de l'ensemble...

Il n'y a pas à ce stade d'auto-perfectionnement, celui-ci ne correspondant qu'avec l'équilibre nécéssaire pour entendre sa voix "intérieure"


:jap:[/citation]


Comme toujours Milie, quand on prend le temps de te lire, tes remarques sont judicieuses et bien placées( contrairement à moi ). Il est dit dans la bible, livre empli de sagesse, que l'on doit être parfait comme le père est parfait. Cela est possible. D'ailleurs, j'aime à te lire car j'entends la vérité à travers tes mots. Et cette vérité est une perfection car tu ne la tires pas de ta conscience propre mais de la conscience de l'Un.

Je ne sais pas si je suis un être religieux. Les Dieux ne m'ont pas souvent parlé.
Notre but ultime n'est pas un but personnel. C'est devenir impersonnel et percevoir que Nous sommes le tout, nous sommes des Dieux en puissance. Je dis en puissance mais en fait c'est en acte. Nous sommes tous fils de Dieu, donc Dieu. Que tu nommes l'Être.
Et notre corps véritable est l'Univers. D'ailleurs nous sommes constitué de pousssières d'étoiles pour paraphraser H.Reeves. Notre corps pour ses constituants majeurs à l'âge de l'Univers. Donc ton corps est aussi le mien.

L'Union avec l'Etre, ne peut être consciente bien que ce soit une conscience maximale. La conscience de tous les jour nous limite. Peut-être as-tu perçu la montée de la kundalini jusqu'au chakra coronal. Quand cette energie est sur le visudha chakra, on peut décrire consciemment cette expérience. Mais dés qu'elle passe ce chakra de la gorge, il n'est plus posssible d'en parler. Et cette état d'éveil peut mener à la mort du corps après plus de 3 semaines, 3 semaines où le corps ne réagit plus. L'on est alors fondu dans l'Être, dans Dieu.


Pour qu'une voix intérieur soit perçut, il ne faut pas avoir dépassé le samadhi Asmita (je dirais que c'est la 11ème étape de samadhi qui en comporte 15, le quinzième étant Kaivala, la libération ou émancipation) qui est la conscience du Soi.
Je te ferai un bréviaire des différents niveau de conscience plus tard si tu le souhaites, à moins qu'il ne te soit déjà connu.

A part ça, je suis d'accord avec toi.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6587 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 19:12:33   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

De ma connaissance du tao, qui m'est propre et je me trompe sans doute, le bien et le mal sont deux notions négatives, car elles cassent l'équilibre.
(la ou il y a le bien, le mal surgit).
La question, de par mon interprétation du tao, ne se pose pas.

--------------------
J'ai dit !
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 19:55:45   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

TaoTheKing a écrit :

De ma connaissance du tao, qui m'est propre et je me trompe sans doute, le bien et le mal sont deux notions négatives, car elles cassent l'équilibre.
(la ou il y a le bien, le mal surgit).
La question, de par mon interprétation du tao, ne se pose pas.


Tout à fait d'accord.

--------------------
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 22:16:36   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   





Ishvara <<<<<L'Union avec l'Etre, ne peut être consciente bien que ce soit une conscience maximale. La conscience de tous les jour nous limite. Peut-être as-tu perçu la montée de la kundalini jusqu'au chakra coronal. Quand cette energie est sur le visudha chakra, on peut décrire consciemment cette expérience. Mais dés qu'elle passe ce chakra de la gorge, il n'est plus posssible d'en parler. Et cette état d'éveil peut mener à la mort du corps après plus de 3 semaines, 3 semaines où le corps ne réagit plus. L'on est alors fondu dans l'Être, dans Dieu.


... Je ne sais pas d'où proviennent ces idées... Quelque peu anxiogène .. En ce qui me concerne, dans ma chronologie , l'étape chakra "coronal" est une scission "reconnu" et vécue entre l'âme et l'Être

Les 3 phases de cette étape, apporte la connaissance de l'existence concrête, d'un Être "semi-palpable" à son coté....

L'étape chakra "coronal" n'est qu'une étape parmis d'autres ..



Ishvara <<<Pour qu'une voix intérieur soit perçut, il ne faut pas avoir dépassé le samadhi Asmita (je dirais que c'est la 11ème étape de samadhi qui en comporte 15, le quinzième étant Kaivala, la libération ou émancipation) qui est la conscience du Soi.
Je te ferai un bréviaire des différents niveau de conscience plus tard si tu le souhaites, à moins qu'il ne te soit déjà connu.



Je ne connais pas ces termes, donc ne connais pas.. Mais Merci d'avance , peut être trouverais-je matière a comparer...





--------------------
Amicalement Milie
Voyageur
Voyageur
166 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 23:12:12   Voir le profil de Voyageur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Voyageur   

Ishvara a écrit :

Il est dit dans la bible, livre empli de sagesse, que l'on doit être parfait comme le père est parfait.


Pourtant, le Seigneur est venu pour soigner les malades.
Il n'a eu de cesse d'instruire sur la tolérance du Père aimant.
L'exigence du Christ est avant toute chose une exigence d'amour.

--------------------
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 00:22:59   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




Ishvara a écrit :

Il est dit dans la bible, livre empli de sagesse, que l'on doit être parfait comme le père est parfait.


Voyageur a écrit :

Pourtant, le Seigneur est venu pour soigner les malades.
Il n'a eu de cesse d'instruire sur la tolérance du Père aimant.
L'exigence du Christ est avant toute chose une exigence d'amour.


Ishvara a écrit :

Il est dit dans la bible, livre empli de sagesse, que l'on doit être parfait comme le père est parfait. Cela est possible.


Le terme "Parfait" me derrange. Parce qu'il regorge de significations trés subjectives, suivant le regard des autres, leurs états d'esprit, voir leurs mentalités.

Et aussi, les auto-perfectionnement que l'on peut se décider a réaliser, font suite a des reconnaissances de faiblesses, ayant été causes de déséquilibres plus ou moins profonds .

Ce sont donc plus des auto-rééquilibrages, éclairé d'un sens nouveau, auxquel on se tend, qu'une espérance de perfection ...






.


Edité le 01-08-2012 à 00:25:25 par Milie




--------------------
Amicalement Milie
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 10:50:27   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

La nature dans son infinie imperfection peut aussi être dite parfaite.

La problématique du bien et du mal semble dépendre du rapport que l'on à celui-ci, et du cadre référentiel que l'on utilise pour en parler.
Ishvara, je trouve intérerssant ce que tu dit du livre TaoTheKing (livre que je n'ai pas lu). Pourrais-tu développer l'idée que tu essayes de mettre en oeuvre ?

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 12:38:11   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :

La nature dans son infinie imperfection peut aussi être dite parfaite.

La problématique du bien et du mal semble dépendre du rapport que l'on à celui-ci, et du cadre référentiel que l'on utilise pour en parler.
Ishvara, je trouve intérerssant ce que tu dit du livre TaoTheKing (livre que je n'ai pas lu). Pourrais-tu développer l'idée que tu essayes de mettre en oeuvre ?


Le Tao tö king, livre de la voie et de la vertu:
La Voie serait un principe antérieur et supérieur à la dualité, du bien et du mal, du principe actif et masculin, le Yang, et du principe passif et féminin, le Yinn, avec une préférence pour ce dernier qui fait retourner à cette Voie qui est la Réalité unique, et Une.
Pour que tu t'approches un peu plus de cette entité, l'on peut dire:
-Le Tao est à la fois le chemin à parcourir et la fin du parcours, la méthode et l'accomplissement. Il n'y a pas à distinguer entre le moyen et le but, comme nous avons l'habitude de le faire. A peine est-on engagé dans le chemin, qu'on l'a parcouru en entier.
-Cette réalité suprême est inconnaissable parce que, si on la connaissait, elle tomberait dans le domaine du relatif et par conséquent perdrait son caractère d'Absolu. On ne peut rien dire parce que , si l'on disait quelque chose, elle deviendrait sujette à l'affirmation ou à la négation.
-Cette réalité n'est pas désignable par un nom. "Tao, c'est le nom qui n'est pas un nom".
Ni relative, ni conniassable, ni nommable, cette réalité suprême ne se confond pas non plus avec l'Être. Et pourtant, "tout ce qui est né, est né à partir de l'être(yeou); mais l'être est né du non-être (wou)" (Lao-Tzeu 40).
Le Tao, ainsi, est derrière l'être manifesté le non-être caché derrière les manifestations et qui en est le véritable principe.
-L'être manifesté existe. Il n'y a pas de remise en cause du monde phénoménal comme le font nos amis indiens (Maya et avidya). C'est l'esprit positif chinois. Mais l'être manifesté est un être véritable qui découle du non-être; pas tout à fait à la manière de la Natura naturata dérivant de la Natura naturans car chez l'épine oza-Spinoza la Nature naturée est bien fille de la Nature naturante en ligne directe, les modes venant de la substance. Pour Lao Tzeu, la manifestation dérive de quelque chose qui n'est pas sa cause directe et qui n'est pas. C'est un Renversement et non une filiation. Soit dit par ailleurs, le parallèle avec Jacob Boehme est préférable. Le Tao primordial est bien plus proche de l'Ungrund que de la Natura naturans. J'espère que je ne vous ai pas perdu en route.
-La chose est ustensile, comme disent les existentialistes, que par ce qu'elle n'est pas. "L'inutilité vient de l'être, l'usage naît du non être"(chap XI). Exemples : "On perce des portes et des fenetres pour faire une maison, c'est de leur vide que dépend l'usage de la maison" ou du vase ou du moyeu de la roue...
L'ensemble des choses existantes enfin, a pour origine un non-être négatif, un néant absolu.
-Celui-ci est un néant de forme car le néant d'être ne peut s'imaginer.

Le Principe est appréhender de manière négative. La connaissance des êtres, en tant qu'elle est positive, ne sert à rien. Mais une illumination peut brusquement faire comprendre l'incompréhensible. Je crois en avoir eu une en 2010.

Le Tao est ce par quoi toute chose vient à l'être et le tö ce qu'une chose est par nature.
DONC lorsque le Tao est perdu, il reste le tö : c'est à dire que quand le Principe universel de la Nature est oublié, il reste la nature de chaque chose en particulier. Lorsque cette nature particulière n'existe plus, il y a encore la moralité infuse, la bonté, LE BIEN ET LE MAL. Lorsque ceux-ci ont disparu, intervient la justice; et après la disparition de cette dernière, les rites et les cérémonies. TElle est la marche dégressive qui mène de la Nature à l'artifice, par un processus inverse à celui qu'admet le pauvre Confucius.
Confer Tchoang-Tzeu, qui dit idem.
Le tao est partout, mais partout il n'est rien. N'étant rien, il ne peut être antérieur aux choses; les choses viennet à l'être par elles-mêmes. "Le Tao n'est capable de rien. Dire qu'une chose est tirée du Tao signifie qu'elle vient d'elle-même". Spontanéité du Tao.
Confer Bergson.
L'aspect originel du Tao dérive de la connaissance du Yi-King qui diffère des Livres Sybillins, Apocalypse et Phénoménologie de l'esprit, par son caractère géométrique. C'est l'ordre divin dans ce qu'il a d'impersonnel, appelé "le Faîte suprême, T'ai-ki ou "le Premier principe", Tao.
Confer Yinn yang, repos et mouvement dont la succession engendre les hexagrammes du yi king, clef de la transformation de la Nature.

Le taoiste sera uni avec l'Absolu/ Tao de manière mystique , tandis que le confucianiste concevra le monde et son ordre sous un mode rationnel.

Ainsi soit-il.

--------------------
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 12:42:38   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Voyageur a écrit :

[citation=Ishvara]Il est dit dans la bible, livre empli de sagesse, que l'on doit être parfait comme le père est parfait.


Pourtant, le Seigneur est venu pour soigner les malades.
Il n'a eu de cesse d'instruire sur la tolérance du Père aimant.
L'exigence du Christ est avant toute chose une exigence d'amour.[/citation]


Le Seigneur n'est venu soigner les malades (quelques uns alors qu'il avait le pouvoir de guérir l'humanité entière et même de nous rendre tous immortels) que pour appuyer ses propos et précher l'évangile.
Oui le Pére est toute miséricorde.
Oui l'exigence du Christ est une exigence d'amour.
Tu as raison.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6587 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 13:20:02   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Encore une confusion entre le taoisme et l'adepte du tao.

Décidement sieg, tu ne peux accepter qu'un fonctionnement hierarchique.

--------------------
J'ai dit !
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 15:07:33   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Je ne comprends pas de quoi tu parles Tao.
Ishvara peut-tu être plus concis car j'ai du mal à te comprendre.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 15:15:24   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Pour faire concis: le bien et le mal n'existe que chez celui qui n'est pas unifié, celui qui est dans la dualité. Yoga signifie union. Etre uni, c'est ne plus percevoir le bien et le mal, le haut et le bas. C'est être dans le Royaume.

--------------------
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 15:18:44   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Les enfants sont dans le Royaume. Par exemple, un enfant de 2 ans ne peut être un voleur car la notion de vol n'existe pas en lui. Ce mal ne peut apparaiître dans sa concience.

--------------------
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 15:29:55   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Coucou Ishvara,

"Etre uni, c'est ne plus percevoir le bien et le mal, le haut et le bas"

>>> Un sage selon tes propos ne perçoit plus la dualité ?
Mais un sage ne vit pas que dans l'unité, il accompagne la dualité et l'unité.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6587 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 15:42:11   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Le sage est celui qui sait et ADMET qu'il y a dualité.

Un enfant de deux ans ne vole pas car l'adulte considère que ce n'est pas un vol, mais que c'est mignon tout plein ce petit René qui pique les jouets du petit Robert!

--------------------
J'ai dit !
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 16:31:40   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :

Coucou Ishvara,

"Etre uni, c'est ne plus percevoir le bien et le mal, le haut et le bas"

>>> Un sage selon tes propos ne perçoit plus la dualité ?
Mais un sage ne vit pas que dans l'unité, il accompagne la dualité et l'unité.


Oui. Un Sage illuminé est dans l'Unité et nous donne l'apparence de vivre dans la dualité. Par amour pour nous, il se donne l'apparence d'un homme, d'un homme qui mange et qui répond à des questions, mais en fait c'est Dieu dans un corps d'homme, donc l'Unité qui se fait dualité/multiplicité pour nous venir en aide.

--------------------
Voyageur
Voyageur
166 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 16:50:06   Voir le profil de Voyageur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Voyageur   

Salut Ishvara,

Votre exposé sur le Tao tö king était admirable et lumineux.
Votre degré d'enthousiasme et d'érudition fait du bien au Tao.

--------------------
Voyageur
Voyageur
166 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 16:57:16   Voir le profil de Voyageur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Voyageur   

Ishvara a écrit :

Le Seigneur n'est venu soigner les malades (quelques uns alors qu'il avait le pouvoir de guérir l'humanité entière et même de nous rendre tous immortels) que pour appuyer ses propos et prêcher l'évangile.


Certains chercheurs pensent que c'est son activité thaumaturgique qui l'a rendu le plus populaire auprès des foules. Je faisais surtout référence à cette parole :

"Ce ne sont pas les bien-portants qui ont besoin de médecin, mais les malades. Allez donc apprendre ce que signifie : C'est la miséricorde que je veux, non le sacrifice. Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs." (Matthieu 9, 12b-13)

Le Christ est justice bienfaisante.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6587 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 17:10:05   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Vous êtes des intégristes...

--------------------
J'ai dit !
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie  Le bien et le malNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum