LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie 

 Le bien et le mal

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
Voyageur
Voyageur
166 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 17:54:38   Voir le profil de Voyageur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Voyageur   

Vous êtes merveilleux !

--------------------
Voyageur
Voyageur
166 messages postés
   Posté le 01-08-2012 à 19:07:07   Voir le profil de Voyageur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Voyageur   

Sieg a écrit :

Lorsque le Père Copleston demanda à Bertrand Russell de lui définir la distinction entre ce qui est bien et ce qui est mal, celui-ci lui répondit qu'il n'avait aucune justification à lui offrir, que pour lui ceci revenait à faire une distinction entre le jaune et le bleu.
Êtes vous d'accord avec ce propos ?


Non.
Juste (bien) est ce qui plait au Père (Vie).
Erreur (mal) est ce qui reste stérile (mort).

On peut distinguer le Juste et l'Erreur,
même s'ils procèdent d'une entité identique.

--------------------
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 06-08-2012 à 01:58:44   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Ishvara, je maintiens mes propos : le sage vit l'unité et par conséquent accompagne la dualité. Il continue de percevoir la dualité, et continue de vivre dans celle-ci, il ne l'ignore pas comme tu le prétends, mais il n'est plus dupe de sa nature.

Voyageur Trot'Man,
Je pense que toute la question est là : comment définir le bien et le mal ? Comment les définir l'un par rapport à l'autre ?
Première façon de voir : la vie se déploit à chaque instant, la mort fait partie de ce mouvement, et l'erreur peut aussi participer de cette évolution. Ce qui se déploit est-ce de la justesse (vie) ?
Deuxème façon de voir : le mal n'est qu'illusion car relatif, ce que l'on estime comme bien peut-être estimé comme un mal par quelqu'un d'autre.
Le jaune et le bleu finalement ne sont que des couleurs, la teinte change simplement de "forme".
Troisième façon de voir : il y a différentes sortes de mal :
le mal causé par les normes morales;
le mal causé par la nature;
le mal causé par l'imperfection;
le mal causé par l'ignorance;
le mal causé par les idéologies;
le mal causé par le sentiment d'acrasie; etc. En conséquence de quoi il y a différentes sortes de bien.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Trotmany
Trotmany
587 messages postés
   Posté le 06-08-2012 à 10:13:24   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

Sieg a écrit :

Je pense que toute la question est là : comment définir le bien et le mal ? Comment les définir l'un par rapport à l'autre ?


Sur la création et la destruction

Les cycles de création sont rendu possibles par les cycles de destruction. La destruction sert la Vie. La destruction provoque de la souffrance chez le vivant parce que le vivant a pour objectif premier son auto-conservation. Tout est mis en place pour éviter la destruction. Pourtant, nous finirons tous par nous déstructurer. Ce qui plait au Père (Vie) n'est pas ce qui me plait.


Sur le Juste et l'Erreur, la Vie et la Mort

Le Juste soutient la Vie car il œuvre avec le mouvement naturel.
Le Juste est perfection car il s'attache à l'exigence.
La Vie est harmonie car elle fait ce qui doit être.
La Vie est fertile car elle engendre ce qui doit être.

L'Erreur conduit à la Mort car elle se retire de l'équilibre naturel.
L'Erreur est corruption car elle fait preuve de négligence.
La Mort est disharmonie car elle ne fait pas ce qui doit être.
La Mort est stérile car elle n'engendre pas ce qui doit être.
Atil
Atil
26658 messages postés
   Posté le 15-08-2012 à 08:38:53   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Existe-t-il un seul "mal" qui soit non relatif et qui ne soit pas un simple jugement subjectif ?
Un lion qui tue une gazelle c'est mal pour la gazelle et bien pour le lion.
Pourquoi privilégier un point de vue plutôt qu'un autre ?

Existe-t-il un seul "mal" qui soit objectif et qui ne soit pas un simple jugement culturel ?
Un mal n'est souvent qu'un bien imparfait ou excessif. Il n'existe pas par lui-même.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Trotmany
Trotmany
587 messages postés
   Posté le 16-08-2012 à 00:23:07   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

Atil a écrit :

Existe-t-il un seul "mal" qui soit objectif et qui ne soit pas un simple jugement culturel ?


Le mal ou le bien est toujours une mise en rapport. Cela semble logique que le mal aura souvent une connotation culturelle pour les situations qui intéressent l'être humain. Cependant, la malbouffe est mauvaise pour l'équilibre de notre corps. Nos cellules sont peu influencées par la culture. Le jugement d'obésité me semble objectif lorsqu'il y a augmentation du risque d'accidents. Et je doute que l'on devient obèse par désir de se supprimer.

Je dirais également que tout mal irrationnel est un mal objectif. Est-ce qu'une culture peut accepter le mal irrationnel... Je ne le pense pas. C'est une question d'équilibre. Donc, le mal est ce qui rompt l'équilibre de la vie. C'est un mal objectif et non-culturel. La seule exception concerne les gens qui désirent mourir ou qui sont morts psychiquement. Pour eux, le mal n'existe pas. Donc, le mal et le bien ne concernent que ceux qui se raccrochent à la vie.

Je ne suis pas certain de ce que j'avance (pas le courage de vérifier) mais ça me semble bien.


Edité le 16-08-2012 à 00:25:56 par Trotmany


TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6517 messages postés
   Posté le 16-08-2012 à 07:43:13   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Etre obèse, fumer, boire de l'alcool, traverser en dehors des clous, rouler à vélo sans casque, manger à des heures irrégulières, avoir des horaires de travail et donc de sommeil décalées, travailler dans la poussière, rouler en diesel...

Le mal ce n'est rien de tout cela, à mon avis. Le mal n'est pas non plus imparfait ou excessif sauf si le bien l'est aussi.

Le mal n'est rien d'autre que le faire valoir du bien.

L'universalité de l'un ou de l'autre a déjà été maintes fois démontrée dans ce forum il me semble.
Exemple: Quelle que soit la culture, le passage au brodequins, ça fait mal.

--------------------
J'ai dit !
Trotmany
Trotmany
587 messages postés
   Posté le 16-08-2012 à 09:13:41   Voir le profil de Trotmany (Offline)   Répondre à ce message   http://sites.google.com/site/cahierderecherche/   Envoyer un message privé à Trotmany   

Ça me semble pourtant évident que l'obésité est un mal pour la pérennité de l'organisme. Même chose pour la cigarette. C'est peut-être un bien pour le psychisme, mais ça n'enlève pas son autre polarité. Les comportements que cela entraîne deviennent addictifs et éphémères. La résolution de ces deux polarités se trouve dans l'argument premier : "Est-ce bon pour ma survie ?" La réponse est "non !"

Le mal et le bien sont des mises en rapport de nos comportements à l'auto-conservation (égoïstes et donc peu soumis à la culture). Ce qui a trait à la reproduction et au transfert de savoir , qui se centrent plus sur l'ouverture aux autres que sur l'égo, est davantage marqué par la culture. Ce qui me semble logique.

Mais comment pourrait-il en être autrement puisque nous transformons ce que nous sommes et ce qui nous entoure ? La subjectivité et la valeur culturelle sont inhérentes au passage du réel dans l'esprit humain.

Le bien et le mal sont des extensions conceptuelles du plaisir et déplaisir corporel. Tout concept est une construction artificielle de l'esprit humain. Un concept n'est pas le réel, mais il le représente. Il y a des concepts qui sont vrais, comme celui de la gravité. Ils sont vrais parce qu'ils représentent la réalité avec justesse.

Le bien et le mal sont des concepts normatifs et contraignants. Ils correspondent à une réalité qui se rattache aux lois immuables de la vie. Bien et mal sont des bornes qui indiquent ce qu'il faut faire ou ne pas faire pour conserver la vie.

En tant qu'être vivant, nous sommes soumis à des règles telles que cela est "bon" ou "mauvais", cela est "bien" ou "mal" pour soi (entendre pour sa survie). Pourquoi vouloir extraire du vivant quelque chose qui y a trait ? Pourquoi extraire du "social" un concept ?

Pour moi, ces concepts de bien et mal sont vrais. Ils correspondent à quelque chose d'observable. Ces concepts me semblent parallèles à ceux de "danger/sécurité", "tension/relâchement", "douleur/soulagement", "déprimé/heureux", etc. Les êtres vivants qui se trouvent majoritairement dans le côté négatif n'accordent plus aucune importance à leur vie. C'est donc qu'il y a bien une relation entre ces normes et la vie.


Edité le 16-08-2012 à 09:33:09 par Trotmany


TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6517 messages postés
   Posté le 16-08-2012 à 10:05:06   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

C'est pourqoi je ne voyais pas ce que venais l'obésité dans le sujet.
Que ce soit mauvais, dangereux pour la santé, soit. Mais ce n'est pas mal à mon avis.

Ce qui est mal n'est pas tourné vers soi-même, ni non plus contre quelqu'un d'autree, mais contre la collectivité au sens large du terme.

C'est mal d'abattre les arbres en Amazonie sans plan de remplacement des essences. Voilà un exemple de ce qui est mal, quelle que soit la culture, et qui est tourné vers "tout ce qui existe".

C'est en tout cas ma définition du mal.

--------------------
J'ai dit !
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 16-08-2012 à 10:16:25   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   





Ou

-L'Amour c'est du Bien, parce qu'il manifeste l'harmonie.

-La haine c'est du Mal, parce qu'il génère des chaos.





--------------------
Amicalement Milie
Antitheme
Les meilleures choses ont une fin.
Antitheme
276 messages postés
   Posté le 17-08-2012 à 03:58:49   Voir le profil de Antitheme (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Antitheme   

Est-ce que le retour furtif d'Atil est un bien ou un mal?

--------------------
Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisement. La Corneille Boileau à la Fontaine.

Anti-Thème.
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 20-08-2012 à 12:59:43   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :

Coucou Ishvara,

"Etre uni, c'est ne plus percevoir le bien et le mal, le haut et le bas"

>>> Un sage selon tes propos ne perçoit plus la dualité ?
Mais un sage ne vit pas que dans l'unité, il accompagne la dualité et l'unité.


Tout à fait d'accord et dit d'une si jolie manière. Miam que j'aime le Zen!


Edité le 20-08-2012 à 13:08:26 par Ishvara




--------------------
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 20-08-2012 à 13:06:13   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Voyageur a écrit :



Non.
Juste (bien) est ce qui plait au Père (Vie).
Erreur (mal) est ce qui reste stérile (mort).

On peut distinguer le Juste et l'Erreur,
même s'ils procèdent d'une entité identique.


Miam


Edité le 20-08-2012 à 13:07:05 par Ishvara




--------------------
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 21-08-2012 à 15:19:03   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   

Le bien suprême est l'eau
L'eau favorable à tout n'est rivale de rien
Elle séjourne dans le bas-fonds dédaignés des humains
Qu'elle est proche de la Voie !.

Bien est ( de rechercher )
pour l'habitation l'emplacement ( favorable )
dans la réflexion la profondeur:
dans les relations la bienveillance:
dans les propos la sincérité:
dans le gouvernement l'ordre;
dans la fonction la compétence;
dans l'action le moment ( favorable )

Sans rivalité on est bien sans reproche

""LAO-TSEU ""
Tao-Te- King

--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
spyro
Maitre apprenti a vie
spyro
242 messages postés
   Posté le 22-08-2012 à 22:51:05   Voir le profil de spyro (Offline)   Répondre à ce message   http://www.politiquesocial.fr.ht   Envoyer un message privé à spyro   

Il n y a pas d homme bien qu on se le disent il n y a que des hommes qui essaie de le devenir.
Rien n ai mal fait sur cette terre parfaitz il n y a que l homme en manque de reve de je t aime jamais en manque de peine.

--------------------
Quand le tonerre gronde,l oreille vibre
spyro
Maitre apprenti a vie
spyro
242 messages postés
   Posté le 22-08-2012 à 22:56:34   Voir le profil de spyro (Offline)   Répondre à ce message   http://www.politiquesocial.fr.ht   Envoyer un message privé à spyro   

Ici reste ci dessus valide sur nous nous qui cherche le bien cruellement en manque d illution.
Ici on combat nos faute on se bat pour les autre pour que se monde soit mieux entre autre mon pote.
Je veux la paix a en revendre.sa ferai du bien de poser le metal.


Edité le 22-08-2012 à 22:58:46 par spyro




--------------------
Quand le tonerre gronde,l oreille vibre
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 25-08-2012 à 10:36:15   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Citation :

Miam que j'aime le Zen!


mm Miam ! que moi aussi j'aime le Zen. Mais là je faisais référence au Védanta "dans l'illusion de la séparation" hihi

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 26-08-2012 à 12:29:43   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :



mm Miam ! que moi aussi j'aime le Zen. Mais là je faisais référence au Védanta "dans l'illusion de la séparation" hihi


LE BIEN ET LE MAL, POINT DE VUE ZEN

En dernière analyse, on ne peut différencier le bien et le mal.
C'est une distinction qui relève du point de vue moral. Un robot pourrait faire le bien et le mal suivant son programme. Les hommes agissent souvent ainsi. Certains ne pensent ni au bien ni au mal...
Les chiens n'ont pas de perceptions des couleurs. Le poisson dans la mer est heureux, l'homme ne l'est pas. Chacun a son propre monde, chaque personne est différente. Chacun a son dieu différent. Notre monde et celui d'un chat ne sont pas les mêmes. Ce qui est bien pour certains est mal pour d'autres. En fin de compte, on ne peut pas choisir; monde des jeunes, monde des vieux... Pour certains, faire l'amour est bien, pour d'autres c'est mauvais. Mais si notre esprit est illimité, il résout toutes les contradictions. Si on se place à une dimension assez élevée et que l'on regarde en bas, rien n'est totalement bien et rien n'est totalement mal, on ne ressent pas la contradiction.
Pendant Zazen, posture et état de méditation Zen, on peut regarder et comprendre tout objectivement. Si l'on regarde les choses subjectivement, alors tout devient compliqué. On est triste, soucieux. Mais si l'on fait un profond Zazen, on rentre dans un cercueil et il n'y a alors plus de bien ou de mal.
Qu'est-ce qui devient important face à la mort?Rien ne l'est tellement. Pendant Zazen, on vit subjectivement l'expérience du cercueil, tout devient calme.

ZEN ET VIE SOCIALE

Etre moine en japonais signifie harmoniser. La solitude spirituelle intérieure est bonne mais ilfaut toujours s'harmoniser avec, se tourner vers les autres. "Aller tous ensemble, au delà du par-delà" sur l'autre rive.
La vie sociale et l'esprit religieux sont deux choses différentes. Dans la société le bien et le mal existent. La loi est limité par la morale la plus basse. Elle est en rapport avec le karma de l'action du corps et de la parole. Si l'on a de mauvaises pensées, on ne nous met pas en prison. Du point de vue religieux ce n'est plus la même chose les amis. Dans la religion la pensée est importante. Dans le Zen le fait d'avoir conscience et de savoir définir "comment pensons-nous est essentiel.
Dans la vie sociale, même si on a de mauvaises pensées mais que nos actions sont bonnes, il n'y a pas de crime. Par contre si on fait de mauvaises actions avec de bonnes pensées, on va en prison. L'action seule est prise en compte. Mais en fait, il est difficile de décider de ce qui est bine et de ce qui est mal. Tout apparaît comme un rêve...Notre vie est un rêve.
L'Esprit de Bouddha voit toute chose. Ce n'est pas un problème de morale sociale mais la véritable essence des religions. A ce niveau là, il est difficile de décider du bien et du mal. Loi morale et religion sont deux choses différentes.

UNE VIE MORALE

La morale est nécessaire et l'on doit la suivre autant que possible. Mais la morale n'est pas tout. Quelquefois elle est nécessaire, QUELQUEFOIS, pas. Et la religion est au-delà de la morale.
Dans la morale seules les actions du corps et de la paroles sont concernées; mais l'action de la conscience dépasse son domaine. Comment penser ? est la véritable question les amis.
Nous devons trouver la "véritable liberté".
Pour la morale, le sexe n'est pas un bien. Dans le sutra du Lotus, par exemple, il est écrit : "L'orgasme sexuel est le véritable esprit pur du boddhisattva". Seul le Maître peut lire ce sutura, car pour nous ce serait tout à fait pornographique et si je l'enseignais, ce serait très dangereux.
Comment résoudre le problème de la morale?
Il ne faut aller "ni à gauche, ni à droite", ni être anxieux à ce propos.
L'équilibre est important.

LES DÉMONS, BIEN ET MAL

Je n'en sais que trop rien. Dans le bouddhisme, Dieu, Bouddha et le démon ont parfois le même visage. Il n'y a pas de dualité entre Dieu et le démon, pas de séparation. Il ont le même visage. Bouddha devient parfois le démon et inversement.
Dans le christianisme, Dieu est seulement un et il peut diriger le démon. Dans le monde moderne dans lequel nous vivons, chers amis, Dieu et le démon Satan sont séparés et Dieu ne peut plus diriger le démon. C'est pourquoi la vie est parfois si difficile.
L'homme ne peut couper son karma de démon. Même si l'on ne veut pas faire le mal, par le karma on continue à le faire. Pour d'autres c'est le contraire: même s'il veulent faire le mal, ils ne le peuvent pas. Confer les saints.
L'on peut en faire l'expérience. C'est un grand problème qui représente un point important dans le bouddhisme.
Il est difficile de dire ce qui est bien et ce qui est mal sur un plan élevé, car le véritable Dieu inclut toutes choses: bien et mal. Il n'est pas possible de dire " vous êtes mauvais, alors je ne vous aime pas" ou " vous êtes bien alors je vous aime" comme TaotheKing le souhaitait dans un de ses sujets. Confer "Je suis quelqu'un de bien".
La véritable attitude du Bouddha n'est pas ainsi. Le bouddhisme inclut tout le cosmos et toutes choses sont nécessaires. Par différence avec contingents. Confer Spinoza.
Si on voit avec un oeil éternel, même les mauvaises choses deviennent bonnes et les bonnes (Nafisatou), mauvaises. L'Univers inclut tout. L'oeil par lequel voit l'homme enfouie dans son cercueil Zazen verra que la vie n'est ni bonne (elle est bonne et en plus elle est bonne) ni mauvaise.
Et le paradis ou l'enfer sont dans notre esprit.

Tu me prends pour un abruti? Tu m'appelles?.






Edité le 26-08-2012 à 12:31:48 par Ishvara




--------------------
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 26-08-2012 à 18:25:24   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :



mm Miam ! que moi aussi j'aime le Zen. Mais là je faisais référence au Védanta "dans l'illusion de la séparation" hihi


POINT DE VUE DU VEDANTA

Pourquoi le bien et le mal existent-ils?

Ces ont des termes relatifs. Pour connaître le bien et le mal, il doit y avoir un sujet. Ce sujet, c'est l'égo.
Il s'agit de remonter à la source de l'ego. L'on aboutie au Soi. La source de l'ego est Dieu. Cette définition de Dieu est probablement plus concrète et plus facile, pour nous, à comprendre.

Qu'est-ce que le bien et qu'est-ce que le mal?

Il n'y a pas de critère qui permette de juger si une chose est bonne et une autre mauvaise. Les opinions diffèrent selon la nature de l'individu et selon son environnement. Ce sont encore des idées, et rien de plus.
Ne nous tracassons pas quant à ce sujet.
Débarrassons-nous plutôt des pensées.
Si l'on demeure toujours dans le bien, alors le bien régnera dans le monde.

DISCERNEMENT

La perception du moi implique celle du non-moi. Celui qui a la perception de la lumière ne peut se débarasser de celle de l'obscurité. Celui qui a le sens du péché a forcément le sens de la vertu.
Celui qui a le sens du bien ne peut avoir le sens du mal.

LA NATURE DE DIEU COMME PURE BONTÉ

La bonté est une conception relative. Le bien implique toujours le mal. Il coexistent toujours. Ils sont comme la face et le revers d'une médaille.

BRAHMAN ET VEDANTA

Brahman n'est pas dans la dépendance du bien et du mal. Il est comme la lumière d'une lampe.
A sa clarté, l'on lit le Bhagavata-Purana, mais à sa lumière l'on peut aussi lire Mein Kempf.
Brahman, selon mon maître, est aussi comme un serpent. Le fait que le serpent recèle du venin dans ses crochets n'a aucune importance. Personne n'en souffre et personne n'en meurt. C'est par la morsure que le venin devient poison pour les autres.
Quels que soient le péché, le mal et la misère que nous trouvions en ce monde, ils ne sont misère, mal et péché que par rapport à nous. Brahman est au dessus- et au delà de toutes ces choses. Ce que, dans la création, nous appelons bien ou mal n'est pas considéré comme tel par Brahman; on ne peut le juger selon un critérium humain du bien et du mal.
Brahman est au-dessus et au-delà de la connaissance et de l'ignorance, du bien et du mal, de dharma et d'a-dharma. Il est en vérité au-delà de toutes les dualités.

RESPONSABILITÉ DE L'HOMME

Si tout est Dieu, où est la vertu et le vice?
Vice et vertu demeurent et en même temps n'existent pas. Aussi longtemps que Dieu laisse l'ego en nous, il nous laisse aussi la conception de la dualité et la conscience du vice et de la vertu. Mais parfois, Dieu efface complétement l'ego de certains hommes, ce qui a pour effet de les placer au-delà du bien et du mal , qui ne subsistent que tant qu'on n'a pas réalisé Dieu. L'on peut dire que le bien et le mal n'existent plus pour nous et qu'on fait la volonté de Dieu, mais au fond du coeur l'on sait que ce ne sont que des mots vides. Au moment où l'on commet une mauvaise action, notre conscience nous en avertit.

Notre volonté est-elle libre? Avons-nous le choix entre le bien et le mal?
Tout dépend de la volonté du Seigneur, tout est son jeu, sa lila comme dit Ma ananda moyi.
Il nous fait faire diverses manières des choses diverses. Bien et mal, grandeur et petitesse, force et faiblesse, tout en somme vient de lui; les hommes bons comme les méchants ne sont que sa maya, son jeu, de même que dans un jardin les arbres sont inégaux en hauteur et en beauté. Tant que l'on n'a pas réalisé Dieu, l'on peut penser que notre volonté est libre. Mais c'est lui qui maintient cette illusion en nous. Sans cela il y aurait dans l'homme un terrible développement du péché; ne craignant plus la punition de nos péchés et de nos crimes, les gens s'enfonceraient dans le mal.

LE NON-ATTACHEMENT DES SIDDHAS(êtres réalisés)

Il est des hommes qui préfèrent rester dans le monde après avoir réalisé Deus. Ils peuvent voir à la fois au-dedans et au-dehors. La lumière éclatante de leur connaissance tombe sur toute chose en ce monde, et ils peuvent facilement discerner le bien et le mal et l'éternel de l'éphémère.

L'HOMME PARFAIT

L'Homme parfait est au delà du bien et du mal, mais ne fait jamais le mal.

Mon maître dit: Quand un voyageur(coucou voyageur) passe dans la vallée et foule l'herbe courte sous la voûte immense du cèdre, il se dit: "Quelle différence de hauteur entre l'arbre et le brin d'herbe!". Mais s'il continue sa route, escalade un sommet et, de là-haut, regarde le chemin qu'il a suivi, tout est devenu indistinct, et l'arbre géant et la graminée ne forme plus qu'une tâche de verdure.
L'esprit humain constate ainsi des différences de rang et de position entre les hommes, mais quand il peut atteindre à la spiritualité et qu'il s'en va vers la Lumière divine, tout ce qui est terrestre se nivelle pour lui sur un même plan.

"Quand l'eau du marais bourbeux et l'eau du Gange sacré ne se distingueront plus à la vue, quand le son du flageolet et la rumeur de la foule seront semblables à ton oreille, alors tu auras atteint la vrai sagesse".

PRIÈRE

"Mère, voici l'ignorance et voici la connaissance. Emporte-les; je ne les désire pas. Fais que je puisse avoir seulement un amour pur. Voici la pureté du corps et de la pensée, et voici leur impureté. Que puis-je faire? Donne-moi un amour pur. Oh! voici le péché et voici le mérite. Je ne désire ni l'un ni l'autre. Donne-moi seulement le pur amour. Oh! voici le bien et voici le mal. Oh! reprends-les ! je n'en veux pas. Fais seulement que j'aie le pur amour. Voici les bonnes actions et voici les mauvaises. Place-moi au-dessus d'elles; je ne les veux pas. Accorde-moi seulement d'avoir un amour pur".

Amen


Serviteur






Mareno


Edité le 26-08-2012 à 18:48:46 par Ishvara




--------------------
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 30-08-2012 à 00:17:09   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Et ben. Très long tout ça. J'avoue que j'ai pas trop envie de lire ce gros pavé ^^
Bises à toi Ishvara

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 30-08-2012 à 00:25:02   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

Sieg a écrit :

Et ben. Très long tout ça. J'avoue que j'ai pas trop envie de lire ce gros pavé ^^
Bises à toi Ishvara


T'as bien raison. Moi-même je ne lis pas tes posts.^^
Et tu connais déjà bien tout ça.
Laissons de côté les mots pour le sens trop étroit que leur donne notre âme.

--------------------
jesuis1erreur
17 messages postés
   Posté le 10-01-2013 à 21:36:28   Voir le profil de jesuis1erreur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à jesuis1erreur   

Citation :


Pourquoi le bien et le mal existent-ils?


par ce que nous l'avons crée à partir d'une idée.
Citation :

Ce sujet, c'est l'égo.
exact, à partir de la est crée la dualité...
Citation :

Il s'agit de remonter à la source de l'ego....La source de l'ego est Dieu.Cette définition de Dieu est probablement plus concrète et plus facile, pour nous, à comprendre.
pourquoi faire intervenir une tierce "image" de nous même ? est ce par crainte d'oublier la source ou crainte de nous même ?

Citation :

Qu'est-ce que le bien et qu'est-ce que le mal?

Il n'y a pas de critère qui permette de juger si une chose est bonne et une autre mauvaise. Les opinions diffèrent selon la nature de l'individu et selon son environnement. Ce sont encore des idées, et rien de plus.
Ne nous tracassons pas quant à ce sujet.
Débarrassons-nous plutôt des pensées.
Si l'on demeure toujours dans le bien, alors le bien régnera dans le monde.


pourquoi faire ??? sauver un monde imparfait et qui engendrera toujours des erreurs ... quel est le but du monde, le but de la vie, faire bien, ce faire du bien et ce faire plaisir ... dans quel but, encore faire du bien etc... ???

Citation :

DISCERNEMENT

La perception du moi implique celle du non-moi. Celui qui a la perception de la lumière ne peut se débarasser de celle de l'obscurité. Celui qui a le sens du péché a forcément le sens de la vertu.
Celui qui a le sens du bien ne peut avoir le sens du mal.


pourquoi le bien serait il mieux que le mal ??? ou est l'équité, l'équilibre ??? avons nous peur de ne pas faire bien .. pourquoi ??? es ce que moi est meilleur que le non moi ??? qui est moi ? cela fait trois moi ... ou 3 images de moi ... alors dieu il est ou ? le quatrième ??? va pour 5 alors voir 9 pour finir la liste comme l'ennéade des dieux d’Égypte ... c'est pas clair ..

Citation :

LA NATURE DE DIEU COMME PURE BONTÉ

La bonté est une conception relative. Le bien implique toujours le mal. Il coexistent toujours. Ils sont comme la face et le revers d'une médaille.

je suis désolé mais dieux, encore lui, dans son "immense bonté" fit que le mal existe ... est'il si bon que cela ???

Citation :

BRAHMAN ET VEDANTA

Brahman n'est pas dans la dépendance du bien et du mal. Il est comme la lumière d'une lampe.
A sa clarté, l'on lit le Bhagavata-Purana, mais à sa lumière l'on peut aussi lire Mein Kempf.
Brahman, selon mon maître, est aussi comme un serpent. Le fait que le serpent recèle du venin dans ses crochets n'a aucune importance. Personne n'en souffre et personne n'en meurt. C'est par la morsure que le venin devient poison pour les autres.
Quels que soient le péché, le mal et la misère que nous trouvions en ce monde, ils ne sont misère, mal et péché que par rapport à nous. Brahman est au dessus- et au delà de toutes ces choses. Ce que, dans la création, nous appelons bien ou mal n'est pas considéré comme tel par Brahman; on ne peut le juger selon un critérium humain du bien et du mal.
Brahman est au-dessus et au-delà de la connaissance et de l'ignorance, du bien et du mal, de dharma et d'a-dharma. Il est en vérité au-delà de toutes les dualités.

je suis d'accord ... mais que devenons nous ou moi dans tout cela ?

Citation :

RESPONSABILITÉ DE L'HOMME

Si tout est Dieu, où est la vertu et le vice?
Vice et vertu demeurent et en même temps n'existent pas. Aussi longtemps que Dieu laisse l'ego en nous, il nous laisse aussi la conception de la dualité et la conscience du vice et de la vertu. Mais parfois, Dieu efface complétement l'ego de certains hommes, ce qui a pour effet de les placer au-delà du bien et du mal , qui ne subsistent que tant qu'on n'a pas réalisé Dieu. L'on peut dire que le bien et le mal n'existent plus pour nous et qu'on fait la volonté de Dieu, mais au fond du coeur l'on sait que ce ne sont que des mots vides. Au moment où l'on commet une mauvaise action, notre conscience nous en avertit.

Notre volonté est-elle libre? Avons-nous le choix entre le bien et le mal?
Tout dépend de la volonté du Seigneur, tout est son jeu, sa lila comme dit Ma ananda moyi.
Il nous fait faire diverses manières des choses diverses. Bien et mal, grandeur et petitesse, force et faiblesse, tout en somme vient de lui; les hommes bons comme les méchants ne sont que sa maya, son jeu , de même que dans un jardin les arbres sont inégaux en hauteur et en beauté. Tant que l'on n'a pas réalisé Dieu, l'on peut penser que notre volonté est libre. Mais c'est lui qui maintient cette illusion en nous. Sans cela il y aurait dans l'homme un terrible développement du péché; ne craignant plus la punition de nos péchés et de nos crimes, les gens s'enfonceraient dans le mal.


je ne suis pas responsable du jeu de dieux ... c'est à cause de lui toute cette souffrance, ce n'est qu'un usurpateur et une invention de l'homme que de se cacher derrière sa propre création pour se laver les mains de son jeu... si dieu joue avec nous alors c'est pas un bon ni un bien ... est ce un mal ???

Citation :

LE NON-ATTACHEMENT DES SIDDHAS(êtres réalisés)

Il est des hommes qui préfèrent rester dans le monde après avoir réalisé Deus. Ils peuvent voir à la fois au-dedans et au-dehors. La lumière éclatante de leur connaissance tombe sur toute chose en ce monde, et ils peuvent facilement discerner le bien et le mal et l'éternel de l'éphémère.

à partir du moment le at, ou un hommes fit le choix de ne plus revenir en tant que vivant dans ce monde qu'il a jugé avec dieux qu'il est imparfait et ne plus jouer avec lui...et ni être l'esclave de dieux... oui il voit ou est enfin la vérité ... la vie ...

Citation :

L'HOMME PARFAIT

désolé, mais il n'existe pas ...

Citation :

L'Homme parfait est au delà du bien et du mal, mais ne fait jamais le mal.

il y a bien, donc il y a mal en ce monde, tel est le sens de la dualité première de la création première ... moi et mon égo... en physique rien n'est seul, mais tout est en deux parties même par le plus petit des atomes... pas de deux partie, pas de vie physique ... pas de lumière, pas de noir ou matière noir... pas de oui, pas de non, pas mal pas de femelle pas de femme pas d'homme esct ...

rien ne sert de prier un dieux qui ne t'écoute pas car dans sa plénitude une prière ou un bruit de ruisseau est du pareil au même pour lui car il est dans la création et le maintient de la vie physique pour son propre égo...prier pour le faire plaisir lui pour ne pas que tu l'oublis pour ne pas avoir le choix quand tu passera le pas de la vie, de ta vie après la mort physique... prie pour toi et toi seul car un dieu tu est un, et un dieu tu le restera au dessus du dieu des hommes qui le contemple pour le plaisir de la beauté terrestre et de l'univers...pour flatter ton égaux à travers tes yeux physiques... si tu ne prie pas pour retrouver le lien avec les autres que tu a crée, que nous avons engendré, tu ne retrouvera pas la source de ta vie qui est en ta mémoire de créateur... croit, moi, je revient de la bas et je suis pressé d'y retourner sans laisser le message que personne ne veut écouter.. tant, pis, c'est dit ....
à bientôt, si vous le voulez...

--------------------
un homme et son demie n'existe pas, mais il existe quand même, c'est le fait que 1.618 ou le nombre d'or est une erreur, car 1 homme et sa 618éme partir ne peut exister. donc la vie physique est la racine carrée d'une erreur.
brazali
tchic et tchac
brazali
378 messages postés
   Posté le 23-01-2013 à 21:49:28   Voir le profil de brazali (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à brazali   

et Abraxas dans tout ça,

--------------------
nul ne peut se sentir d'autre sur terre que voyageur pour un voyage toutefois qui ne tende pas vers un but dernier car il n'y en a pas
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 26-02-2013 à 00:49:35   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

brazali a écrit :

et Abraxas dans tout ça,


Abraxas papillonne.
Abracadabran.
Abraxas, agent du mal ?

Ou es-tu templier ?


Edité le 26-02-2013 à 02:29:46 par Ishvara




--------------------
brazali
tchic et tchac
brazali
378 messages postés
   Posté le 26-02-2013 à 12:29:42   Voir le profil de brazali (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à brazali   

Emil Sinclair est un jeune garçon élevé dans une famille bourgeoise. Son mystérieux camarade de classe Max Demian le pousse à ne pas suivre l’exemple de ses parents, à se révolter pour se trouver. Ainsi commence un voyage initiatique sur différents thèmes qui font que l’Homme peut se construire en se posant soi-même les bonnes questions.
Ainsi Hermann Hesse raconte qu'Abraxas pouvait inspirer un chemin de connaissance de soi.

A propos de démons, la définition grecque parle d'entité entre ce qui est de l'ordre du divin et ce qui est de l'ordre de l'humain. Rien n'indique s'il est positif ou négatif. A chaque lumière correspond sa part d'ombre quand elle croise un objet

--------------------
nul ne peut se sentir d'autre sur terre que voyageur pour un voyage toutefois qui ne tende pas vers un but dernier car il n'y en a pas
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie  Le bien et le malNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum