LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité 

 Les causes du recul religieux

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédente 
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 17-06-2010 à 10:13:11   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   



--------------------
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 17-06-2010 à 15:35:57   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Pizza, l"as de.. pas des rois ... mais de la paraphrase.
Tu peux pas juste dire que tu es d'accord?
Dès fois c'est fou comme tu te le joue Tao te king the return!!!»...

<o>

Le pire dans tout ça, c'est que j'étais sincère! Mais avant d'écrire ce truc, je réfléchissais et je me disais comment je pourrais bien traduire ma pensée. Enfin bon, j'étais fatigué de chercher un moyen pour ne pas passer pour un con, et finalement j'ai écrit une connerie

Du moins, une paraphrase

--------------------
#PizzaMan
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 00:46:24   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Pour voyageur,

Ici aussi, à un moment donné, nous avons parler du sens de sacré.
Christiane Singer avait parlé du concept d’athées aimants dans la précédente vidéo que je t'ai présenté, mais on a aussi le concept d'athées chrétiens dont parle André Comte-Sponville dans l'esprit de l'athéisme. Au passage c'est un très bon livre, et si tu ne l'a pas lu je t'invite à le lire.
Tu as également une très bonne analyse critique qui se trouve ici, celle de André Fossion, qu'a publié les Cahiers de Spiritualité Ignatienne. Sa thèse à mon sens n'explique pas correctement le sens du sacré comme d'autres auteurs le font, mais à l'avantage de faire connaître qu'une spiritualité sans dieu est bien possible, sans pour autant s'orienter vers une forme de Bouddhisme. Par contre, je ne pense pas qu'il faille le classer dans la philosophie de la déconstruction comme le font certains penseurs, pour moi il reste avant tout un humaniste.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 12:35:19   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

essuie ta bouche.

--------------------
J'ai dit !
Voyageur
Voyageur
166 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 12:36:11   Voir le profil de Voyageur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Voyageur   

Je vais tâcher de lire tout ça sur le peu de temps qu'il me reste.

Je n'ai pas encore lu L'esprit de l'athéisme , mais j'ai apprécié son Dictionnaire philosophique . Je vais copier sa définition de l'athéisme dans le sujet initié par Antitheme.


Edité le 31-07-2012 à 12:36:56 par Voyageur




--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 14:20:54   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Ce que tu vas faire n'as rien a faire dans ce sujet.
Le mieux est que tu nous fasses part de tes observations quand ce sera fait.

En attendant, hors sujet.

--------------------
J'ai dit !
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 17:20:22   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

nat a écrit :

Je crois justement que là est l"erreur.

En fait ca s'appuie sur une croyance (ce qui est dommage) pour donner du bon sens à la vie. Une sorte de méthode qui permettrai de s'élever, de barrières qui baliseraient le chemin à suivre. L'expérience des anciens.

Sauf que comme on est tous des cons pleins de vices, de fainéantise, et d'enfance, on a eu besoin de croire en un "père" supérieur qui tiendrait le même rôle qu'un parent...

Dieu est à la fois père, mère, ami, frère...il apparait différemment en fonction de chacun. Qui n'a pas connu une fois la grâce dans sa vie? L'amour?
Car là où se trouve l'amour entre deux êtres, là se trouve l'Un/Jésus. Jésus où quel que soit le nom que vous donniez à ce qui n'a pas de nom, c'est l'amour vivant entre deux êtres (ou plusieurs). Et je vous aime.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 17:27:46   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

L'amour n'a rien à voir avec la notion de dieu.
L'amour est animal. (instinct)

--------------------
J'ai dit !
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 17:44:13   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   

Non je ne pense pas que l'amour soit animal !....

--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
Ishvara
Soy
Ishvara
660 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 17:51:15   Voir le profil de Ishvara (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ishvara   

TaoTheKing a écrit :

L'amour n'a rien à voir avec la notion de dieu.
L'amour est animal. (instinct)


L'amour inconditionnel est un des atributs de Dieu. Je parle de l'amour Agapé(&#7936;&#947;&#940;&#960;&#951;).Ne pas confondre avec l'amour physique (Eros), l'amour familial (Storgê ) ou encore l'amour amitié ( Philia). L'amour Agapé est un amour totalement désintéressé dont Dieu seul est capable, mais qu'il propose de donner à ses disciples par le Saint Esprit. Dans l'Évangile selon Saint Jean l'Evangéliste, chapitre 21, versets 12 et suivants, il est relaté une conversation au cours de laquelle Jésus demande à son disciple Saint Pierre « s'il l'aime », employant le verbe « agapao », Pierre ne pouvant répondre mieux qu'avec « phileo ».

L’agapé, pour Boltanski, renvoie à des moments d'insouciance engageant dans un amour singulier débarrassé de tout recours au calcul. C’est un mouvement d’amour singulier vers une personne, qui n’est pas conditionné par une réciprocité, et qui nous éloigne, à certains moments et dans certaines situations, des relations d’intérêts, de calcul et même de mesure. Mais ce n’est qu’un aspect des moments de subjectivation qui ne se déploient pas seulement dans le registre de l’amour.


Edité le 31-07-2012 à 17:51:55 par Ishvara




--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
6735 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 18:17:11   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Des mots bien compliqués, des phrases bien longues pour parler d'un besoin instinctif...

Je ne parlais pas de sexe.

--------------------
J'ai dit !
Sieg
:)
Sieg
509 messages postés
   Posté le 31-07-2012 à 23:07:01   Voir le profil de Sieg (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sieg   

Merci voyageur.
J'ai hâte de lire ta réponse.
Prends ton temps.


Cher Papy 39,

Et tu as bien raison.

--------------------
Pas de sainteté, rien de sacré
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédente 
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Les causes du recul religieuxNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum