LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Croire ou ne pas croire; Que de la croyance !   
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 09-07-2013 à 09:07:49               





Croire ou ne pas croire reste du domaine des croyances...Parce qu'on sy enferme d'une façon ou d'une autre.Alors que de rester" Ouvert" facilite les clartées du Savoir, qui lui permet les vrais progressions.

Développement :

A) Croire en un ou plusieurs Dieux.

B) Ne pas croire en un ou plusieurs Dieux

C) Position Neutre.

----------

A- Le croyant

Pourquoi le croyant a t-il envie de croire..?

Est-ce un besoin, quelque chose auquel se raccrocher... Une solution miraculeuse restante toute fois mystérieuse, aux simples profanes...

...

Ou cette peur irraisonnée pour l'inconnu, que l'on tenterai de combler en s'imaginant être "Controlé" , ce qui est arrangeant pour certains, ceci les aidant grandement a ne pas assumer leurs propres responsabilités.

--- Ma g-m fait partie de la catégorie Croyante bigotte, et a elle seule, elle est multiple contradictions entre ce qu'elle prêche et ce qu'elle montre..
Aigrie a trop exiger des autres, ce qu'elle même n'a pas compris.
Colérique dans ce qu'elle revendique comme volonté "Divine", mais incapable d'appliquer ce qu'elle préconise par manque de profondeur.

Elle est dans des démarches de récitation sans acquisitions. Un formatage mental où Croire serait devenu une seconde nature.

A bien y réfléchir, je me dit que j'ai eut de la chance qu'elle m'élève, en dehors des principes "familiaux", grace a elle, dans toutes ses contradictions visibles et surtout étouffante, je n'ai pas eut de mal, a me détourner de tous ces système de croyances
..

B) Ne pas croire, peut devenir aussi une forme de croyance en laquelle on s'enferme dans des certitudes.

- Des certitudes que l'on nommera dogme chez les religieux ou paradigme chez les athés, mais qui seront malgré tout, issue d'une doctrine.

Exemple : Le cartésianisme qui sera issu des théories de Mr rené Descarte pris comme un maitre pensant pour certains, une nommination qui dans d'autres vocabulaire, pourrait s'apparenter au Gourou (dsl si ça crie ).

Ne pas vouloir croire revient au même que vouloir croire, les deux enfermeront dans une mentalisation, a laquelle on se raccroche et qui suivant son contenu justifiera, ou légitimera divers manquements .

Des manquements vis à vis de leurs propre entourage, des fermetures amenant sur des intransigeances , vis à vis de ce qui leur serait inconnu.
Des refus qu'ils s'érigent par manque de repère connu, des manques les maintenant dans des chemins balisés

--- Mon g-p avait trouvé un certain "Confort" dans les théories de Descartes, de Darwin et d'Einstein. Une compilation dans laquelle , il nageait comme un poisson, mais qui le rendait totalement imperméable voir même réfractaire à toute autres "possible"....

Entre mémé et pépé, les débats étaient animés !



C) La position "Neutre" sera un état d'esprit libre , parce qu'il sera exempté de toutes doctrine.Ce qui permettra de voir les évênements, tels qu'ils ce présenteront et non tel que l'on voudrait les voirent.
L'absence d'un vouloir voir ou croire, permettra de s'interroger, donc d'aller au-delà, de ce qui ce présentera comme une simple affirmation.

La démarche restera du domaine intuitif. Les expériences faciliteront les études. La position neutre est celle du recul. Un retrait intérieure permettant des plus ample perceptions, qui elles passeront au dessus, de ce qui serait du simple subjectifs.

Cette position tendra a et sur, ce qui sera vrai sans condition. Un authentique commençant par soi-même. Un état d'esprit Objectif dans le juste pour tous.

En bref ... Une voie de neutralité par laquelle s'exprimera la raison "Pur". Celle qui n'avantagera personne au détriment d'intérêt personnel, ou de conflit d'intérêt.

----------------
Qu'en pensez-vous ...?.





Edité le 09-07-2013 à 09:12:27 par Milie




--------------------
Amicalement Milie
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 20-07-2013 à 20:18:50               

La position "Neutre" sera un état d'esprit libre , parce qu'il sera exempté de toutes doctrine.Ce qui permettra de voir les évênements, tels qu'ils ce présenteront et non tel que l'on voudrait les voirent.

Qu'est-ce qu'un état d'esprit libre ? L'esprit ne peut se libérer de toute connaissance, de toute logique, de toute norme.

Qu'est-ce qu'une position "neutre" ? Celle qui affirme que la position A et B se valent ? Ou celle qui refuse de donner une réponse, même temporaire, afin d'éviter tout acte de foi. Que cacherait cette attitude ?
Ishvara
Soy
711 messages postés
   Posté le 23-07-2013 à 01:37:22            

Je vous réponds ce week-end.
Salut Trot, content de te revoir.

--------------------
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 23-07-2013 à 15:33:54               




Trot<<<Qu'est-ce qu'un état d'esprit libre ? L'esprit ne peut se libérer de toute connaissance, de toute logique, de toute norme.



L'homme nourrit son mental aux sens du moteur qui le guide et le guidera...

L'Esprit libre est un Don ; Il est une ouverture aux sans forme, ni défini.



Trot<<Qu'est-ce qu'une position "neutre" ? Celle qui affirme que la position A et B se valent ? Ou celle qui refuse de donner une réponse, même temporaire, afin d'éviter tout acte de foi. Que cacherait cette attitude ?


Le voyage.


---------------------

D'avoir un Esprit libre engage tout pèlerin sur la voie de la Vérité...

Celle-ci n'est pas issue d'interprétations convenantes a des vouloirs, elle n'est pas enfermée dans des idéaux, ni achetée aux fiefs des croyances..
Elle s'invite et s'expose aux rayonnants, aux voyageurs.



--------------------
Amicalement Milie
spyro
Maitre apprenti a vie
248 messages postés
   Posté le 24-07-2013 à 23:03:41               

on peut très bien croire en dieu,s'en servir comme moteur,et rester libre d'esprit.
Avoir une philosophie de vie en accord avec ces croyance toute en se fesant sa propre interprétation des livres saint.
EX,la pomme représente la corruption,après l'état de troc,
jessus le créateur d'une entité philosophale et non philosophique,ainsi père de celle ci,fils car croyant lui même et saint de son esprit car rédigeant ses mots aux apotres,Moise a la star de martin luther pour pas oublié les esclaves et leur droits,pour les juif croire en moise et aussi important que pour les noir de croire en martin,ces philosophale,les deux.
l'amour de dieu ou sa craintes ne doit etre que dans le but de suivre cette philosophie de vie,ainsi ne pas s'écarté des lois divine ou par conséquent car bassé sur ces lois les lois des hommes.
Etre neutre s'agit de joué la carte de l'ignorance de texte millénaire,constituant la base de la société actuel.Si vous pensez que harry poter peut constituer sainnement a une philosophie de vie ,allez ci me ignorant qu'on est dans un état de droit vous serez jamais pourquoi on vous laisse le pensez.

Une fois qu'on sait cela dieu peut etre en soi et retser libre de sa propre rédemption ou pas.

--------------------
Quand le tonerre gronde,l oreille vibre
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 25-07-2013 à 09:36:41               





Vos ressentez un besoin de rédemption

A quel niveau ce situe-t-il ?... svp





--------------------
Amicalement Milie
spyro
Maitre apprenti a vie
248 messages postés
   Posté le 25-07-2013 à 09:53:42               

Il ne s'agit pas de moi,mais je parler de redemption dans le sens de
faire de sa vie un modele a suivre pour ceux qui ne l'on pas suivi de suite,
la religion et une histoire de convertir les sois disant pécheur.
Or nous somme tous pécheur de naissance,étant donner que personne n'a la science infuse.
ps ma redemption je l'ai trouver dans l'amour d'une femme ,comme chaque homme.
Ainsi la religion nous apprend t'il pas que la corruption de l'homme c'est appris par le regarde d'une femme,et que l'amour et la seul philosophie qui nous l'enseigne.

--------------------
Quand le tonerre gronde,l oreille vibre
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 25-07-2013 à 10:58:01               





De se réveiller en révélant Soi n'est pas de la rédemption , mais une harmonisation.

De vouloir croire, ou de ne pas vouloir croire, être imparfait ou Parfait réduit les champs de perception ... Centralisé sur lui-même, il s'exclue de l'ensemble.



--------------------
Amicalement Milie
Antitheme
Les meilleures choses ont une fin.
280 messages postés
   Posté le 25-07-2013 à 20:18:58            

Bonjour Milie,


Que fais-tu de la notion de doute?

--------------------
Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisement. La Corneille Boileau à la Fontaine.

Anti-Thème.
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 25-07-2013 à 22:07:17               



Antitheme a écrit :

Que fais-tu de la notion de doute?



Cette notion fait parti du mental.

Elle ce confronte avec ce que l'on croit "connaitre", seulement ces pensées ne seront pas nécessairement aérées.

En l'état d'un Esprit libre, ces notions de doutes n'influencent pas, ce qui doit ce "savoir", seul, ce manifeste.
Guidé par la Raison, tout s'éclaire.




--------------------
Amicalement Milie
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 11:55:20               

La raison se fonde sur la logique, elle est régie par des règles formelles.
Je ne vois pas de "liberté" dans la raison.
La raison est stricte, rigoureuse, objective.
Elle devrait être univoque et infaillible.

Certes, le voyageur est sans cesse en mouvement.
Mais il se fixe toujours une direction temporaire.
Même s'il ne sait pas où se terminera son périple, il s'y rend.
Ce qui laisse supposer que sa propre destination l'attire.
Lorsque son pied se lève dans le néant, il fait acte de foi.
Quand son pied touche terre, il crée le chemin.
Ainsi ne peut-il exister sans mourir à lui-même,
sans prendre le risque de se tromper.

Un pas ne peut être neutre.
Il porte en lui l'intention du moment.
Agir de même en posant, à chaque instant, son être dans sa réalité ;
c'est agir avec sagesse.
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 12:30:45               




La liberté vient dans le fait d'être abordé... Ce n'est pas une volonté propre. Le voyageur suit ce qui c'est invité.

La liberté est cette multiplicité sans fin qui se révèle a Soi.

La Raison "Pur" est l'essence même de l'ordre Universelle.

Les concepts, les formatages d'ordre sociétal ou culturel ni ont aucunement leurs places.. Parce qu'ils ne sont que l'émanation du mental de l'homme.




--------------------
Amicalement Milie
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 13:43:26               



Approfondissement :

-En l'état d'un Esprit libre, ces notions de doutes n'influencent pas, ce qui doit ce "savoir", seul, ce manifeste.
+

-Ce n'est pas une volonté propre. Le voyageur suit ce qui c'est invité.


Lorsqu'en Soi l'Esprit libre est activé, il y aura eut avant ce fait, un mécanisme de désindividualisation, une dissolution de l'être en tout autour sans limite.

Ce mécanisme étant la résultante d'une combinaison énergétique "inconsciente", c'est dans la non-pensée que la Lumière parvient.




--------------------
Amicalement Milie
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 14:02:48               

Milie a écrit :

Les concepts, les formatages d'ordre sociétal ou culturel ni ont aucunement leurs places.. Parce qu'ils ne sont que l'émanation du mental de l'homme.


Les concepts culturels sont aussi ce qui fait de nous des êtres civilisés.
Je ne pense pas qu'il y ai beaucoup de monde pour suivre la voie de Diogène.


Milie a écrit :

La liberté vient dans le fait d'être abordé... Ce n'est pas une volonté propre. Le voyageur suit ce qui s'est invité.


Le mot "liberté" ainsi utilisé ressemble davantage à l'ouverture d'esprit, la réceptivité, la sensibilité.


Milie a écrit :

Le voyageur suit ce qui s'est invité.


Le Noble Voyageur est attentif à l'appel de la voie.
Il ne choisit donc pas son chemin.
C'est le chemin qui le choisi.

Peut-on dès lors dire que tout voyageur est "libre" dans son périple?

Certes, nous sommes "libres" de nous égarer.
Mais nous ressentirions de l'inconfort à nous savoir dans l'erreur.
Cependant, nous sommes encore "libres" de poursuivre dans l'infidélité.

Mais combien de temps peut-on s'opposer à la Juste Marche ?
Quelle déformation hideuse et horrible de la réalité commet-on lorsqu'on se dresse sciemment contre l'Ordre de l'univers?


Milie a écrit :

La liberté est cette multiplicité sans fin qui se révèle a Soi.


Cette liberté, cette multiplicité est une illusion pour le Voyageur.
Elle s'évanoui à chaque pas, à chaque décision prise.

La liberté, la multiplicité n'existe que pour la Gardienne.
Celle-là, éternelle colonne du monde, contemple l'infinité.
La Gardienne embrasse tout et pourtant elle ne se déplace jamais.
Si la Gardienne est changeante, c'est parce que son être est mouvement.
Elle est et elle n'est pas, au même moment.

Mais parler de ces choses-là, c'est se positionner en termes métaphysiques ;
qui ne conviennent pas comme philosophie de vie usuelle.


Edité le 27-07-2013 à 14:07:55 par Trotmany


Trotmany
643 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 14:06:26               

Milie a écrit :

Lorsqu'en Soi l'Esprit libre est activé, il y aura eut avant ce fait, un mécanisme de désindividualisation, une dissolution de l'être en tout autour sans limite.

Ce mécanisme étant la résultante d'une combinaison énergétique "inconsciente", c'est dans la non-pensée que la Lumière parvient.


Cela correspond bien aux dernières positions que j'ai soutenues sur l'aspect métaphysique et non-usuel de l'état symbolisé par la Gardienne.

Cet état est cependant inaccessible pour celui/celle qui n'a pas mené à bien son cheminement intérieur.


Edité le 27-07-2013 à 14:07:06 par Trotmany


Trotmany
643 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 14:19:37               

Considérant ces derniers développements, on peut considérer qu'il est indispensable de croire pour se mettre en mouvement. Sur la route se trouve l'épreuve. Le doute, l'incertitude, la résignation sont dépassés par le juste positionnement de son être. Alors que tout conflit psychologique se dénoue, le Soi s'éteint, fait silence pour entrer dans l'infinité. Derrière elle se cache la renaissance de l'être, amené à la Vie.

Le cheminement nous fait donc passer par différentes étapes, différents positionnements. Ce qui est juste à un moment ne l'est plus à un autre.
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 14:37:38               



Trotmany<<<Cet état est cependant inaccessible pour celui/celle qui n'a pas mené à bien son cheminement intérieur.

Mais parler de ces choses-là, c'est se positionner en termes métaphysiques ;
qui ne conviennent pas comme philosophie de vie usuelle.


ça fait partie intégrante du chemin, c'est présent en différentes mesures, suivant le sens du mouvement , de la réalisation en l'investissement.




--------------------
Amicalement Milie
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 27-07-2013 à 14:54:32               




Trot<<<Le cheminement nous fait donc passer par différentes étapes, différents positionnements. Ce qui est juste à un moment ne l'est plus à un autre.


Le cheminement fait passer par différentes étapes, mais elles ne sont pas des positionnements, en leurs fonds, elles demeurent des interrogations et cela tant que l'aboutissement intérieure n'est pas atteint.




--------------------
Amicalement Milie
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 10:24:09               




Trot<<<Cet état est cependant inaccessible pour celui/celle qui n'a pas mené à bien son cheminement intérieur.
Mais parler de ces choses-là, c'est se positionner en termes métaphysiques ;
qui ne conviennent pas comme philosophie de vie usuelle.



En son paraitre, elle est éloignée de ce qui prédomine.
En l'Être, elle est Guide.

L'homme rejette ce qui lui parait "irréalisable" tout en prônant l'illusion ; Alors qu'au-delà, réalise en l'Être...

Un esprit libre en l'Est, vit à la fois l'au-delà et les tout autour ..






Edité le 28-07-2013 à 10:25:02 par Milie




--------------------
Amicalement Milie
Ishvara
Soy
711 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 12:39:53            

Milie a écrit :





Croire ou ne pas croire reste du domaine des croyances...Parce qu'on sy enferme d'une façon ou d'une autre.Alors que de rester" Ouvert" facilite les clartées du Savoir, qui lui permet les vrais progressions.

Développement :

A) Croire en un ou plusieurs Dieux.

B) Ne pas croire en un ou plusieurs Dieux

C) Position Neutre.

----------

A- Le croyant

Pourquoi le croyant a t-il envie de croire..?

Est-ce un besoin, quelque chose auquel se raccrocher... Une solution miraculeuse restante toute fois mystérieuse, aux simples profanes...

...

Ou cette peur irraisonnée pour l'inconnu, que l'on tenterai de combler en s'imaginant être "Controlé" , ce qui est arrangeant pour certains, ceci les aidant grandement a ne pas assumer leurs propres responsabilités.

--- Ma g-m fait partie de la catégorie Croyante bigotte, et a elle seule, elle est multiple contradictions entre ce qu'elle prêche et ce qu'elle montre..
Aigrie a trop exiger des autres, ce qu'elle même n'a pas compris.
Colérique dans ce qu'elle revendique comme volonté "Divine", mais incapable d'appliquer ce qu'elle préconise par manque de profondeur.

Elle est dans des démarches de récitation sans acquisitions. Un formatage mental où Croire serait devenu une seconde nature.

A bien y réfléchir, je me dit que j'ai eut de la chance qu'elle m'élève, en dehors des principes "familiaux", grace a elle, dans toutes ses contradictions visibles et surtout étouffante, je n'ai pas eut de mal, a me détourner de tous ces système de croyances
..

B) Ne pas croire, peut devenir aussi une forme de croyance en laquelle on s'enferme dans des certitudes.

- Des certitudes que l'on nommera dogme chez les religieux ou paradigme chez les athés, mais qui seront malgré tout, issue d'une doctrine.

Exemple : Le cartésianisme qui sera issu des théories de Mr rené Descarte pris comme un maitre pensant pour certains, une nommination qui dans d'autres vocabulaire, pourrait s'apparenter au Gourou (dsl si ça crie ).

Ne pas vouloir croire revient au même que vouloir croire, les deux enfermeront dans une mentalisation, a laquelle on se raccroche et qui suivant son contenu justifiera, ou légitimera divers manquements .

Des manquements vis à vis de leurs propre entourage, des fermetures amenant sur des intransigeances , vis à vis de ce qui leur serait inconnu.
Des refus qu'ils s'érigent par manque de repère connu, des manques les maintenant dans des chemins balisés

--- Mon g-p avait trouvé un certain "Confort" dans les théories de Descartes, de Darwin et d'Einstein. Une compilation dans laquelle , il nageait comme un poisson, mais qui le rendait totalement imperméable voir même réfractaire à toute autres "possible"....

Entre mémé et pépé, les débats étaient animés !



C) La position "Neutre" sera un état d'esprit libre , parce qu'il sera exempté de toutes doctrine.Ce qui permettra de voir les évênements, tels qu'ils ce présenteront et non tel que l'on voudrait les voirent.
L'absence d'un vouloir voir ou croire, permettra de s'interroger, donc d'aller au-delà, de ce qui ce présentera comme une simple affirmation.

La démarche restera du domaine intuitif. Les expériences faciliteront les études. La position neutre est celle du recul. Un retrait intérieure permettant des plus ample perceptions, qui elles passeront au dessus, de ce qui serait du simple subjectifs.

Cette position tendra a et sur, ce qui sera vrai sans condition. Un authentique commençant par soi-même. Un état d'esprit Objectif dans le juste pour tous.

En bref ... Une voie de neutralité par laquelle s'exprimera la raison "Pur". Celle qui n'avantagera personne au détriment d'intérêt personnel, ou de conflit d'intérêt.

----------------
Qu'en pensez-vous ...?.




La lumière n'a pas de couleur
mais selon le prisme par lequel on la regardera
elle apparaîtra jaune, violette, rouge...

Tes propos Milie me rappelle une historiette :
Dans une forêt d'Inde,
deux amis se promenaient gaiement.
Tout à coup l'un d'eux vit un animal sur un arbre.
Il dit : ô quel magnifique animal bleu.
L'autre rétorqua : cet animal n'est pas bleu
mais rouge.
Une discussion animée débuta.
Puis un grand sage passa par là.
Ils lui demandèrent de trancher la couleur de l'animal.
Le grand sage regarda bien l'animal
puis dit à l'un : tu as raison, cet animal est bleu. Et tu as raison aussi, dit-il à l'autre,
cet animal est rouge.

L'animal était un caméléon.

C'est une allégorie de Dieu/la conscience cosmique/etc... : il-elle prend toutes les couleurs et définitions
que l'on souhaite.

Aussi, croire en un ou plusieurs Dieux,
voire même rester "neutre",
ne sont que des prismes où est entrevu la lumière.

La lumière a cette capacité d'épouser toute forme.
Sur un visage, celui-ci pourra être qualifié de blanc (caucasien)
ou de noir (type africain).

Tu donnes l'exemple de tes grands parents.
Ce n'est pas parce que leur croyance est "aveugle", peut-être une forme d'ignorance,
que tu te dois de remettre en cause le concept de croyance ou de non-croyance.

Marguerite, une femme de La légion Des petites âmes,
communiquait avec Jésus.
Ramakrishna a vraiment vu la déesse mère Kali lui apparaitre.

Einstein disait :
« Je suis un non-croyant profondément religieux. C'est une religion de type quelque peu nouveau.
Je n'ai jamais imputé à la Nature un objectif ou un but, ou quoi que se soit qui puisse passer pour anthropomorphisme. Ce que je vois dans la Nature, c'est une superbe structure qu'on ne peut comprendre qu'imparfaitement et qui doit donner à celui qui réfléchit un profond sentiment d'humilité. C'est un sentiment authentiquement religieux qui n'a rien à voir avec le mysticisme.
L'idée d'un Dieu personnel m'est totalement étranger et semble même naïve. »
Letter to Hans Muehsam March 30, 1954; Einstein Archive 38-434

Et aussi : "La science sans la religion est boiteuse, la religion sans la science est aveugle." ; "Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j'y crois."

Tu fais, Milie, l'expérience de certains phénomènes qui te relie à quelque chose,
disons, mystique.
Et malgré cela tu veux remettre en cause la forme sous laquelle
est vénéré l'Être chez certains de tes proches.

Plus que le qualificatif "neutre", j'utiliserai l'expression "Ouvert sur l'Ouvert".

Car la lumière est un Ouvert, du moins une ouverture.

Et si l'on regarde le témoignage de ceux qui sont dans la lumière,
ceux qui ont réalisé véritablement qu'ils sont le Soi et qu'ils ne l'ont jamais
quitté, et bien je les vois respecter toutes les croyances soit-elle l'athéisme le plus forcené.
Car ces êtres perçoivent que le Soi
est AVEC FORME ET SANS FORME.
Chacun a, par ses samkaras et semences karmiques, la possibilité de tenter
de s'unir à l'être par l'un ou l'autre de ces moyens.


Ramakrishna, hindouiste par excellence, était parvenu à se relier à l'Être grâce d'abord aux tantras.
Puis il y parvint en 4 jours en utilisant les rites musulmans. Durant ces 4 jours,
il détournait la tête violemment devant les dieux hindous.

Il disait, en conclusion : TOUS LES CHEMINS MENENT À DIEU MAIS DIEU N'EST PAS LE CHEMIN.

Namasté.







--------------------
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 14:04:01               




Ishvara <<<Tu fais, Milie, l'expérience de certains phénomènes qui te relie à quelque chose,
disons, mystique.
Et malgré cela tu veux remettre en cause la forme sous laquelle
est vénéré l'Être chez certains de tes proches.



Oui ...Parce qu'ils sont inversés.
C'est ceci qui crée ces besoins de défini, ces aspirations d'illusion...
ils ne réalisent pas en l'Être, ils ne font que l'idéaliser.


Ishvara <<<Et si l'on regarde le témoignage de ceux qui sont dans la lumière, ceux qui ont réalisé véritablement qu'ils sont le Soi et qu'ils ne l'ont jamais
quitté, et bien je les vois respecter toutes les croyances soit-elle l'athéisme le plus forcené.
Car ces êtres perçoivent que le Soi
est AVEC FORME ET SANS FORME.
Chacun a, par ses samkaras et semences karmiques, la possibilité de tenter
de s'unir à l'être par l'un ou l'autre de ces moyens.



Les réunions inconsciente génère l'union consciente, en des réalisations.

Si l'homme l'idéalise , l'imagine, le nomme... il s'en exclu .




--------------------
Amicalement Milie
Ishvara
Soy
711 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 15:07:58            

L'idéalisation est parfois le seul stade auquel arrivent
les hommes.

Milie <<<Les réunions inconsciente génère l'union consciente, en des réalisations.

Si l'homme l'idéalise , l'imagine, le nomme... il s'en exclu .


C'est vrai pour certains. Pour toi peut-être.
Mais ils y a des sages qui sont parvenus à l'Être
par la seule imagination
ou encore
par la répétition de mantras, de noms sacrés.

Tu te dois d'admettre que le chemin vers l'Être que tu prends n'est pas
le seul qui existe.
Tu dois ainsi admettre que quelqu'un comme Taotheking puisse avoir accédé
à une forme d'Être
qui exclut l'expérience d'une montée de la kundalini (tu relatais
des vibrations dans la mandibule et l'ouverture du chakra coronal
je crois, précédemment, alors que Taotheking disait qu'il ne pouvait
nommer, exprimer, ce qu'il avait vécu.)


Edité le 28-07-2013 à 15:09:15 par Ishvara




--------------------
Ishvara
Soy
711 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 15:40:01            

Trot<<<Qu'est-ce qu'un état d'esprit libre ? L'esprit ne peut se libérer de toute connaissance, de toute logique, de toute norme.



Je fais parti de ceux qui croient qu'un esprit libre est un esprit qui ne pense pas,
libéré de toute connaissance.

--------------------
Ishvara
Soy
711 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 15:44:36            

Trotmany a écrit :

La raison se fonde sur la logique, elle est régie par des règles formelles.
Je ne vois pas de "liberté" dans la raison.
La raison est stricte, rigoureuse, objective.
Elle devrait être univoque et infaillible.

Certes, le voyageur est sans cesse en mouvement.
Mais il se fixe toujours une direction temporaire.
Même s'il ne sait pas où se terminera son périple, il s'y rend.
Ce qui laisse supposer que sa propre destination l'attire.
Lorsque son pied se lève dans le néant, il fait acte de foi.
Quand son pied touche terre, il crée le chemin.
Ainsi ne peut-il exister sans mourir à lui-même,
sans prendre le risque de se tromper.

Un pas ne peut être neutre.
Il porte en lui l'intention du moment.
Agir de même en posant, à chaque instant, son être dans sa réalité ;
c'est agir avec sagesse.


Très joliment dit.

Je pense que les être illuminés peuvent être exsangue d'intention.
Ce n'est pas eux qui agissent.
CELA agit à travers eux.

--------------------
reficul
51 messages postés
   Posté le 28-07-2013 à 15:58:48            

juste cette parole de la bible dit que la terre est carré Et après cela, je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre, retenant les quatre vents de la terre, afin qu’aucun vent ne soufflât sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.
donc je ne pense pas que un livre qui dit que la terre est carré soit crédible
je sait que je me repette mais je vais quand même remontrer ça Si Dieu est tout-puissant, peut-il créer un rocher si lourd que lui-même ne sera pas capable de soulever? Si c’est le cas et qu’il ne peut soulever le rocher, alors, il ne sera plus tout-puissant… L’aura-t-il seulement déjà été?

--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Croire ou ne pas croire; Que de la croyance !   
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade