Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation, pour permettre la mesure d'audience et à des fins publicitaires. Les données collectées peuvent être partagées avec des tiers.X
Sujet :

Le sommet de la vie

Atil
   Posté le 22-11-2017 à 18:52:34   

Quel a été le sommet de votre vie, l'apogée de votre existance ?
TaoTheKing
   Posté le 22-11-2017 à 21:15:31   

Le coït.
Antitheme
   Posté le 23-11-2017 à 00:29:29   

Trés bonne question Atil.

Il me semble que la réponse dépend de l'age, on ne peut pas dire de façon absolue quels sont les meilleurs moments de la vie.

Qd on est enfant, on peut avoir des moments inoubliables en jouant avec des amis ou des animaux.

Qd on devient ado, les moments importants de la vie se jouent dans les relations avec le sexe opposé.

Qd on est adulte il y a bien sur le coté sexuel/sentimental qui est trés fort et déterminant, mais il y a aussi le coté social et spirituel qui peut apporter des joies incomparables.
Atil
   Posté le 23-11-2017 à 09:26:05   

L'apogée de la vie, évidemment, peut changer avec le temps et on ne pourra le déterminer à coups sûr que lorsqu'on sera à l'article de la mort...

Mais, en ce qui vous concerne, en ce moment, quel a été LE sommet de votre vie ?
Votre plus grande joie, votre plus grande fierté, votre acte le plus utile, votre plus grande découverte, l'instant de votre illumination spirituelle, etc .... Que sais-je ?
Trump
   Posté le 23-11-2017 à 18:25:05   

Obtention diplôme universitaire;
Jour de mariage;
Naissance 1er enfant;
1er voyage international.


Edité le 23-11-2017 à 18:25:36 par Trump


Atil
   Posté le 23-11-2017 à 18:43:11   

C'est là une vie à sommets multiples
Atil
   Posté le 23-11-2017 à 19:02:35   

C'était le 4 juillet 2002 au soir, trois jours avant mon anniversaire.
J'étais à Paris chez ma copine. On venait de manger, le soleil se couchait, elle a mis un disque.
On a regardé le coucher du soleil en écoutant la musique, sans rien dire.
... et le temps s'est arrété...
Cela a duré quelques minutes, des heures, des jours, une éternité. Il n'y avait plus de notion du temps. C'était l'atemporalité.
Et puis le temps a repris son cours. La nuit est tombée, le disque s'est terminé.
Ma copine m'a remercié pour "cette soirée délicieuse".... et pourtant je n'avais absolument rien fait.
Ca signifie qu'elle avait ressenti exactement la même chose que moi.

Je n'ai plus jamais eu d'autres expériences comme ceci.

Un mois et demie aprés celà, ma copine est décédée.
Trump
   Posté le 23-11-2017 à 19:12:43   

Atil a écrit :

C'était le 4 juillet 2002 au soir, trois jours avant mon anniversaire.
J'étais à Paris chez ma copine. On venait de manger, le soleil se couchait, elle a mis un disque.
On a regardé le coucher du soleil en écoutant la musique, sans rien dire.
... et le temps s'est arrété...
Cela a duré quelques minutes, des heures, des jours, une éternité. Il n'y avait plus de notion du temps. C'était l'atemporalité.
Et puis le temps a repris son cours. La nuit est tombée, le disque s'est terminé.
Ma copine m'a remercié pour "cette soirée délicieuse".... et pourtant je n'avais absolument rien fait.
Ca signifie qu'elle avait ressenti exactement la même chose que moi.

Je n'ai plus jamais eu d'autres expériences comme ceci.



Un mois et demie aprés celà, ma copine est décédée.


Peu de gens connaissent ce genre de sommet. Tu es chanceux. Conserve précieusement ce souvenir.
Atil
   Posté le 23-11-2017 à 19:35:57   

M'a-t-il fallu vivre 42 ans pour vivre cette expérience ... pour ensuite vivre encore je ne sais pas combien d'années à en cultiver le regret ?

Quand on a atteint le sommet, on ne peut plus que redescendre.
Trump
   Posté le 23-11-2017 à 19:53:36   

Atil a écrit :

M'a-t-il fallu vivre 42 ans pour vivre cette expérience ... pour ensuite vivre encore je ne sais pas combien d'années à en cultiver le regret ?

Quand on a atteint le sommet, on ne peut plus que redescendre.


C'est une question de perspective.
tu peux regretter et être malheureux.
Tu peux aussi le savourer et être très heureux d'avoir eux ce privilège.
Atil
   Posté le 24-11-2017 à 09:54:07   

Imagine que je t'offre 10000 euros, que je te les laisse pendant une minute, puis que je te les reprenne.
Tu auras un bon souvenir à conserver.
...ou pas
Trump
   Posté le 24-11-2017 à 17:01:56   

Atil a écrit :

Imagine que je t'offre 10000 euros, que je te les laisse pendant une minute, puis que je te les reprenne.
Tu auras un bon souvenir à conserver.
...ou pas


Une rencontre inter âme n'est comparable avec rien d'autre. C'est un moment unique. Du moins c'est ce que je crois.


Edité le 25-11-2017 à 13:29:36 par Trump


Trump
   Posté le 25-11-2017 à 13:31:48   

Mais la perte d'un être cher laisse des blessure profonde.
atilouse
   Posté le 25-11-2017 à 16:47:19   

Atil a écrit :

Imagine que je t'offre 10000 euros, que je te les laisse pendant une minute, puis que je te les reprenne.
Tu auras un bon souvenir à conserver.
...ou pas



TaoTheKing
   Posté le 25-11-2017 à 17:29:49   

Atil a écrit :

Imagine que je t'offre 10000 euros, que je te les laisse pendant une minute, puis que je te les reprenne.
Tu auras un bon souvenir à conserver.
...ou pas


puis que tu ESSAIES de me les reprendre. C'est une autre limonade d'y arriver...
Atil
   Posté le 25-11-2017 à 18:47:57   

Comment retient-on une bulle d'éternité ?
Trump
   Posté le 25-11-2017 à 19:55:03   

Atil a écrit :

Comment retient-on une bulle d'éternité ?


En cessant de respirer?
TaoTheKing
   Posté le 25-11-2017 à 21:48:06   

Une bulle d'éternité, je ne sais pas. Mais 10.000 euros, fais-moi confiance!
Atil
   Posté le 26-11-2017 à 10:02:01   

Cette nuit j'ai révé que je travaillais dans un bar-tabac et que je vendais un jeu à gratter à un clochard. Et alors il a gagné 600000 euros !