LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie 

 squelettes de la grotte de Cussac en Dordogne

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
xem
178 messages postés
   Posté le 29-03-2012 à 12:55:46   Voir le profil de xem (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à xem   

Article de science et avenir.
un des 7 squelettes du gravettien (-29000 ans) est pour son adn MT HVR1.
je pressent que c'est Therside qui ai raison en vieillissant les mutations...:-)

--------------------
xem
178 messages postés
   Posté le 29-03-2012 à 17:08:26   Voir le profil de xem (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à xem   

m'étant renseigné un peu sur hvr1
voici ce qui est ecrit
"trois échantillons ont tout de meme pu être prélevés sur ces fossiles afin d'études paleogenetiques.... une bonne conservation de l'adn mitochondrial (HVR1) est a noter chez l'un d'eux les 2 autres étant extrêmement dégradés.... mais aucun résultat n'a encore été publié.

--------------------
thersite
Malheureux qui comme Thersite est incompris.
thersite
660 messages postés
   Posté le 29-03-2012 à 20:07:29   Voir le profil de thersite (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à thersite   

En attendant les résultats de l'adn mt de la grotte de Cussac dans le sud du Perigord qui confirmeront ou non mon hypothèse, i l y a un article sur la découverte récente de restes humains d'apparence "homme moderne" datant du début de l'Aurignacien sur le site de La Quina connu depuis longtemps près d'Angoulème. Ils sont datés 33.000 ans avant le présent en chronologie C14 qui calibré donnerait une datation réelle de 38.000ans. On pense que l'homme moderne est arrivé en Europe occidentale il y a 41-43.000 ans datation calibré.

http://forwhattheywereweare.blogspot.fr/2012/03/aurignacian-jaws-are-modern-homo.html

Il est à noter que suivant les haplogroupes , la partie HVR1 (hautement variable non codante) ne donne pas toujours de résultat assuré sur l'haplogroupe.

wikipedia:
"There are two mitochondrial hypervariable regions used in human mitochondrial genealogical DNA testing. HVR1 is considered a "low resolution" region and HVR2 is considered a "high resolution" region. Getting HVR1 and HVR2 DNA tests can help determine one's haplogroup. HVR1 locations are numbered 16001-16568. HVR2 locations are numbered 001-574."

De 575 à 16000, c'est la partie codante.
Comme je l'ai déjà dit.
L'opinion dominante est que pour 10.000 ans (16000-574= 15.426 bases), il y a en moyenne statistique 2 mutations dans la partie codante et 1 mutation dans les parties variables (568+574=1.142bases).

Je pense qu'au lieu de 10.000 ans, c'est compris entre 14.000 et 20.000ans.

J'ai fait déterminé mon adn mitochondrial en 2 étapes, 1 pour les 2 parties variables et ensuite pour la partie codante. Etrangement, je suis un des rares à avoir le mème code qui a été pris comme base de référence le CRS (Cambridge Reference Sequence) qui a été pris comme base pour donner les différences du code des personnes testés. Ceci est un curieux hasard mais n'a rien de remarquable, si ce n'est d'avoir le mème code de l'adn mitochondrial que le professeur de Cambridge qui a servi pour la référence. Ceci me met dans l'haplogroupes H2a2a qui semble plus nombreux dans le nord de l'Europe.


Pour l'adn-y, je suis G2a3b1a2. Les plus grandes fréquences de G2a3b1 sont dans le nord-ouest du Caucase chez les Tcherkesses, Adyghéens, Kabards , Abkhazes environ 25à 50% la part de G2a3b1 dans leur pop.) sauf une tribu du nord de la république autonome des Adyghées (capitale: Maikop) les Shapsugs avec 81% qui sont G2a3b1 sur 106 testés et 86% sur 100 testés.

Mais si né dans une population venue des rives nord de la Mer Noire, probablement avec le néolithique rubané danubien, le sous-clade G2a3b1a2 doit etre né en Europe centrale vers le nord des Alpes. Il représente environ 0,5% à 2% de la population suivant les régions d'Europe Occidentale, le plus fort semblant être en Suisse alémanique et Allemagne du sud-ouest.

Ce qui n'empèche pas que d'un point de vue autosomale, les analystes me donnent comme typiquement français :
100% pour FTDNA (ou a té faite la détemination génétique sur environ 500.000marqueurs sur les 44 autosomaux et le X) et le Dr Doug Mac Donald en plus des dessins des 44 chromosomes et de l'attribution de fractions de chromosome à telle ou telle continent ou sous-continent. Ainsi que le nom dess personnes ayant des parties communes avec vous contenant plus de 500 marqueurs (sur environ 500.000 marqueurs testés sur le génome et qui vous est fourni dans un fichier de résultats bruts par FTDNA) pour une somme non prohibitive . Ces personnes sont supposés être vos cousines à certains degrés, j'avais 8 personnes supposées être au 5e degré, je n'ai pas cherché à vérifier. C'étaient surtout des américains au nom britanique ou allemand. Je connais relativement ma généalogie di coté maternel et ils sont tous normands et je n'ai jamais entendu parler par mon père, de famille autre que wallonne, et mème d'une région restreinte de la Wallonie.

Suivant les logiciels "Dodecad did it yourself' fourni par Dieneskes Pontiko dont on peut penser ce qu'on veut :
World9 (sur 9 populations)
170.822 total SNP 20.555 flipped SNP 54.668 heterozigous SNP 392 no_calls
genomewide
0,9% Amerindien 0,0 Asie de l'est, 0,04 Africain, 67,71% Atlantique-Baltique, 0,21 Australésien 0,86 Sibérien 12,73 Caucase/Gédrosie 13,23 Sud-Europe 0,32% Asie du sud .

K12a (sur 12 populations)
genomewide :
37,9% Meditérannéen 0,06% Extrème-Orient, 0,86% Sibérien 39,71 Nord-Européen 0,17% Sud-Asie 0,03% Afrique de l'ouest 12,55% Caucasien, 5,78% Gédrosie 0% Afrique de l'est 2,13% Asie du sud-ouest 0,03% Asie du sud-est 0,78% Afrique du nord-ouest.

Les résultats au-dessous de 2% sont considérés que comme seulement du bruit du à l'imperfection de l'instrument.

Les répartitions des marqueurs dans les populations de base sont faites par des logiciels tels que ADMIXTURE que le main-d'oeuvre (ici Dieneskes) paramètre, cela dépend donc en partie de ses idées sur les populations.
on peut aussi déterminer les pourcentages par chromosome.

Je ferais remarquer que dans ces temps de découverte de nouveaux marqueurs plus précis sur le chromosome Y, le manque de Français qui se font testés et d'études sérieuses en France (du à des blocages idéologiques et juridiques) commencent à devenir un véritable problème scientifique et une grosse lacune pour un pays vaste géographiquement au croisement de l'Europe Occidentale, certainement lieu de départ ou de passage de certaines expansions géographiques de la préhistoire et lieu de naissance de nouveaux clades. Problème dont nos voisins qui n'ont pas notre frilosité, se plaignent, surout les Britanniques, dont le peuplement passe en bonne partie par la France.
Des étrangers ont voulu faire des études en collaboration avec des instituts français, mais certains résultats ont été visiblement sabotés dans le choix des échantillons, ce qui crée un doute sur l'ensemble des études. Seul le Pays Basque, la Corse et la Bretagne, peut-être la Provence, sont assez bien connus pour des études générales.


Edité le 29-03-2012 à 21:54:50 par thersite




--------------------
xem
178 messages postés
   Posté le 29-03-2012 à 20:36:07   Voir le profil de xem (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à xem   

oui j'ai lu aussi cette découverte de l'homme du début de l'aurignacien , et on a repoussé la présence de l'homme moderne en Europe , on a d'ailleurs sorti des placards plusieurs hommes qui confirmeraient la thèse
mais on n'a pas déterminé de gènes
Cussac pourrait être une bombe., je ne m'y connais pas en génétique , mais la génétique fossile m'interesse. Il me semble que h et v sont très vieux c'est sur mais vieux en Europe de l'ouest serait important.
peut être que je me trompe...

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5138 messages postés
   Posté le 29-03-2012 à 22:06:35   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

ce que dit Thersite sur les tests en France est malheureusement vrai au point que je me retrouve plus anglo-saxon que français pour la lignée paternelle L11* sans doute par manque de tests en France, avec apparemment les plus proches ancêtre en Irlande du nord anglaise (Macfo...Wal...Co...) mais pour la lignées maternelles T1a1, en Prusse orientale (Reetz..Ra...) là c'est normal car elle n'est pas française ! avec la lignée du grand-père maternel basco-béarnaises (etch..Larb...Agu..) mais là aussi c'est normal et les résultats correspondent avec les faits connus et ce qui montre que le pays basque a été beaucoup mieux testé que le reste de la France.
Évidemment je constate la pénurie et même l'absence de noms typiquement français et ce qui est un comble pour un français !
Il y a vraiment un malaise! Serait il mauvais d'être au moins partiellement français de souche, est ce une faute?
On se prive d'un matériel précieux pour la génétique et l'archéologie mais quand je vois que même pour les plante, la recherche génétique est devenu un tabou en France entrainant des réactions jusqu'à la violence physique, je n'ai pas beaucoup d'illusions pour l'avenir.


Edité le 30-03-2012 à 21:10:23 par martiko




--------------------
aime la littératures
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie  squelettes de la grotte de Cussac en DordogneNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum