LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes 

 Je suis passé..........

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 18-09-2011 à 11:08:32   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   






Je suis passé voir pépé et mémé, ils ont pris un chien à la SPA qui est très sympa.
Chaque fois que je lui donne un sucre, il remue la queue.... Mémé m'a dit : "Tu devrais en donner un à pépé".

Pour fêter mon arrivée mémé m'a fait des bananes flambées.
Pépé trouve qu'il n'y avait pas assez d'alcool et en a rajouté : les bananes ont flambé sur 7 hectares.

J'ai été brulé au visage, et depuis qu'on m'a greffé la peau des fesses sur les joues, pépé ne veut plus me faire la bise.

La semaine dernière, pépé est allé au salon de l'agriculture, il a trouvé une machine qui peut faire la moitié de son travail, du coup il en a acheté deux.

Hier pépé a trouvé une combine pour économiser l'énergie : avec sa caméra il filme une ampoule allumée, pendant 3 heures, après il éteint la lumière et il passe la vidéo de l'ampoule allumée sur la télé. Ce n'est pas con...

Ce matin pépé était content... Il m'a dit : "À la mairie, quand j'ai ouvert ma chemise et qu'ils ont vu mes pectoraux, ils m'ont donné la pension du 3ème âge sans même regarder ma carte d'identité..."

Mémé a dit : "Tu aurais dû baisser ton pantalon, ils t'auraient donner la pension d'invalidité !"


Pépé est toujours aussi radin : quand il regarde la messe à la télévision, au moment de la quête, il éteint le poste !

Hier pépé a fêté ses 98 ans : il n'a pas peur de mourir, mais comme il dit : "Je n'aimerai pas être là quand ça va arriver."

Pour ses 98 ans Patrick Sabatier est venu l'interviewer : quand Sabatier lui a demandé ce qu'il pensait de Sarkozy pépé lui a répondu :

"Avec Chirac on était au bord du gouffre, avec Sarkozy on a fait un grand pas en avant !"

Comme dit mémé : "Pépé il est con comme la lune et avec lui il n'y a jamais d'éclipse !"

A 98 ans, sexuellement, pépé est toujours prêt, il ne sait plus pourquoi, mais il est prêt !
Pépé a dit : "Les plus beaux moments de ma vie c'est quand je fais l'amour."

Mémé a dit : "Moi c'est Noël, car ça revient plus souvent !"

Comme cadeau d'anniversaire pépé a voulu une boite de Viagra : le problème, c'est qu'il a pris 7 pilules d'un coup !

Le lendemain il a fallu l'hospitaliser pour lui faire éclater les ampoules qu'il avait aux mains..

Avec l'âge il y a des jours où pépé ne sait plus ce qu'il dit : quand les gens lui demandent ce qu'il a fait comme métier quand il était jeune, pépé répond qu'il était opticien-ébéniste : "Je fabriquais des lunettes en bois pour les toilettes."

"Ce matin, quand j'ai voulu boutonner ma chemise le bouton de ma chemise m'est resté dans les mains...
Quand j'ai voulu mettre mes chaussures, le lacet m'est resté dans les mains...

Et, là, j'ai pensé qu'il valait mieux que je n'aille pas pisser !!!

Dimanche dernier pépé a fait une course à pieds réservée au 3ème âge : il a couru le 100 m en 9 secondes.

Quand je lui ai demandé comment il avait fait il m'a dit :

"Au départ, quant il y a eu le coup de feu, j'ai eu peur et j'ai laissé tomber mon mégot dans mon short..."

Hier soir pépé m'a raconté sa vie sexuelle :

"À 20 ans, je n'arrivais pas à plier mon sexe tellement il était dur...

À 40 ans, j'arrivais à le plier en 2...

À 60ans, je le pliais en 3...

Aujourd'hui, à 98 ans, j'arrive à le rouler !

C'est incroyable comment, avec l'âge, j'ai pris de la force dans les bras !!!


Avec l'âge, pépé ne voit plus rien, hier sur la plage il a trouvé un préservatif : il l'a regardé pendant au moins une heure !

Il m'a dit : "Je ne pensais pas que cela pouvait exister."

- "Dis donc, pépé, toi aussi quand tu étais jeune, t'as fait l'amour sur la plage !"

- "Oui, mais jamais au point de m'arracher la peau !!!"




--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
Milie
Disciple de la vie
Milie
5567 messages postés
   Posté le 18-09-2011 à 11:20:38   Voir le profil de Milie (Offline)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




.... Merci pour ces partages ..




--------------------
Amicalement Milie
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 15-10-2011 à 12:23:28   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   




Oh ! ces vieux, quel culot !
C'est une dame âgée qui en traversant une rue de Lille, fait une chute et se retrouve assise sur le derrière en pleine rue. Martine Aubry la suivait par hasard et s'empresse pour l'aider à se relever et à traverser la rue.....
> > > > > Rendues de l'autre côté, Martine dit à la vieille dame :
> > > > > ''Cela a été un plaisir pour moi de vous aider.... Est-ce que vous m'avez reconnue? Je suis Martine Aubry.... J'espère que vous voterez pour moi ?‘La vieille lui réplique :
> > > > > ''Vous savez, je suis tombée sur le cul... pas sur la tête



--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 18-12-2011 à 16:13:54   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   





> VIEILLIR selon Bernard Pivot
>
> Extrait de son livre paru en avril 2011 : Les
> mots de ma vie
>
>
>
> Vieillir, c’est chiant. J’aurais pu dire :
> vieillir, c’est désolant, c’est insupportable, c’est douloureux, c’est
> horrible, c’est déprimant, c’est mortel. Mais j’ai préféré « chiant »
> parce que c’est un adjectif vigoureux qui ne fait pas triste.
>
> Vieillir, c’est chiant parce qu’on ne
> sait pas quand ça a commencé et l’on sait encore moins quand ça finira.
> Non, ce n’est pas vrai qu’on vieillit dès notre naissance. On a été
> longtemps si frais, si jeune, si appétissant. On était bien dans sa peau.
> On se sentait conquérant. Invulnérable. La vie devant soi. Même à
> cinquante ans, c’était encore très bien. Même à soixante. Si, si, je vous
> assure, j’étais encore plein de muscles, de projets, de désirs, de flamme.
> Je le suis toujours, mais voilà, entre-temps – mais quand – j’ai vu le
> regard des jeunes, des hommes et des femmes dans la force de l’âge qu’ils
> ne me considéraient plus comme un des leurs, même apparenté, même à la
> marge. J’ai lu dans leurs yeux qu’ils n’auraient plus jamais d’indulgence
> à mon égard. Qu’ils seraient polis, déférents, louangeurs, mais
> impitoyables. Sans m’en rendre compte, j’étais entré dans l’apartheid de l’âge.
>
> Le plus terrible est venu des dédicaces
> des écrivains, surtout des débutants. « Avec respect », « En hommage
> respectueux », Avec mes sentiments très respectueux ». Les salauds! Ils
> croyaient probablement me faire plaisir en décapuchonnant leur stylo plein
> de respect? Les cons! Et du « cher Monsieur Pivot » long et solennel comme
> une citation à l’ordre des Arts et Lettres qui vous fiche dix ans de plus!
>
> Un jour, dans le métro, c’était la
> première fois, une jeune fille s’est levée pour me donner sa place. J’ai
> failli la gifler. Puis la priant de se rasseoir, je lui ai demandé si je
> faisais vraiment vieux, si je lui étais apparu fatigué. « Non, non, pas du
> tout, a-t-elle répondu, embarrassée. J’ai pensé que… » Moi aussitôt :
> «Vous pensiez que…? -- Je pensais, je ne sais pas, je ne sais plus, que ça
> vous ferait plaisir de vous asseoir. – Parce que j’ai les cheveux
> blancs? – Non, c’est pas ça, je vous ai vu debout et comme vous êtes plus
> âgé que moi, ç’a été un réflexe, je me suis levée…-- Je parais beaucoup
> beaucoup plus âgé que vous? –Non, oui, enfin un peu, mais ce n’est pas une
> question d’âge… --Une question de quoi, alors? – Je ne sais pas, une
> question de politesse, enfin je crois…» J’ai arrêté de la taquiner, je l’ai
> remerciée de son geste généreux et l’ai accompagnée à la station où elle
> descendait pour lui offrir un verre.
>
> Lutter contre le vieillissement c’est,
> dans la mesure du possible, ne renoncer à rien. Ni au travail, ni aux
> voyages, ni aux spectacles, ni aux livres, ni à la gourmandise, ni à l’amour,
> ni à la sexualité, ni au rêve. Rêver, c’est se souvenir tant qu’à faire,
> des heures exquises. C’est penser aux jolis rendez-vous qui nous
> attendent. C’est laisser son esprit vagabonder entre le désir et l’utopie.
> La musique est un puissant excitant du rêve. La musique est une drogue
> douce.. J’aimerais mourir, rêveur, dans un fauteuil en écoutant soit l’adagio
> du Concerto no 23 en la majeur de Mozart, soit, du même, l’andante de son
> Concerto no 21 en ut majeur, musiques au bout desquelles se révéleront à
> mes yeux pas même étonnés les paysages sublimes de l’au-delà.
>
> Mais Mozart et moi ne sommes pas
> pressés. Nous allons prendre notre temps. Avec l’âge le temps passe, soit
> trop vite, soit trop lentement. Nous ignorons à combien se monte encore
> notre capital. En années? En mois? En jours? Non, il ne faut pas
> considérer le temps qui nous reste comme un capital. Mais comme un
> usufruit dont, tant que nous en sommes capables, il faut jouir sans
> modération. Après nous, le déluge? Non, Mozart.

--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 17-01-2012 à 17:30:45   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   




Ma femme est fâchée!

Un jour, ma femme m'appelle furieuse sur mon GSM : "Et bien, vieux soûlard, où est-ce que tu es ?"

Je réponds doucement : "Et bien, te souviens-tu de cette bijouterie où, il y a très longtemps, tu avais repéré une superbe bague sertie de diamants et tu en étais tombée dingue amoureuse. Je t'avais dit à ce moment : "un jour elle sera à toi". Mais à cette époque je n'avais pas encore assez d'argent pour te l'offrir.

Ma femme, calmée et soudainement toute émue, la voix presque sanglotante : "oh oui, mon amour, je me souviens"

: "et bien, je suis dans le bistrot, juste à côté"



--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
Zylla
Zylla
765 messages postés
   Posté le 17-01-2012 à 17:50:10   Voir le profil de Zylla (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Zylla   

Papy39 a écrit :




Ma femme est fâchée!

Un jour, ma femme m'appelle furieuse sur mon GSM : "Et bien, vieux soûlard, où est-ce que tu es ?"

Je réponds doucement : "Et bien, te souviens-tu de cette bijouterie où, il y a très longtemps, tu avais repéré une superbe bague sertie de diamants et tu en étais tombée dingue amoureuse. Je t'avais dit à ce moment : "un jour elle sera à toi". Mais à cette époque je n'avais pas encore assez d'argent pour te l'offrir.

Ma femme, calmée et soudainement toute émue, la voix presque sanglotante : "oh oui, mon amour, je me souviens"

: "et bien, je suis dans le bistrot, juste à côté"



trop marrante !

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5138 messages postés
   Posté le 17-01-2012 à 22:51:05   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

c'est un romantique Papy


Edité le 17-01-2012 à 22:51:34 par martiko




--------------------
aime la littératures
Mathilde
Mathilde
457 messages postés
   Posté le 28-01-2012 à 22:09:49   Voir le profil de Mathilde (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mathilde   

J'aime beaucoup!, Papy, vraiment sympa à lire.
MERCI !



--------------------
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 28-01-2012 à 22:19:49   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Heureusement que Papy est ici parfois, ça relativise les interventions de certains

--------------------
#PizzaMan
Mathilde
Mathilde
457 messages postés
   Posté le 28-01-2012 à 22:33:45   Voir le profil de Mathilde (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Mathilde   

Vous avez raison.
Bien, il est tard, rentrons à la maison et oublions Chiffe et Molle.

--------------------
Papy39
Tout réussit ,faut pas s\'éffrayer
Papy39
649 messages postés
   Posté le 23-02-2012 à 09:31:22   Voir le profil de Papy39 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Papy39   



ALORS CELLE-LA, ELLE EST TRES BONNE, IL FALLAIT Y PENSER ! !>
> C'est tellement vrai !!!!!.
>
> Bonjour ! C'est la réception ?
> j'aimerais parler avec quelqu'un à propos d'un patient qui se trouve chez vous.
> J'aurais souhaité connaître son état de santé,
> Savoir s'il va mieux ou si son problème s'est aggravé.
> Quel est le nom du patient ?
> Il s'appelle Jean Dupont et il est à la chambre 302.
> Un instant je vous prie, je vous passe l'infirmière.
> Après une longue attente :
> bonjour, ici Françoise l'infirmière de service.
> Que puis-je pour vous ?
> J'aimerais connaître l'état du patient Jean Dupont de la chambre 302.
> Un instant je vais essayer de trouver le médecin de garde.
> Après une plus longue attente :
> Ici Le Dr. Jean, le médecin de garde ; je vous écoute.
> Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l'état de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302.
> Un instant, je vais consulter le dossier du patient.
> Après encore une autre attente :
> Huuuummm, Le voici :
> IL a bien mangé aujourd'hui, sa pression artérielle et son pouls sont stables,
> IL réagit bien aux médicaments prescrits et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain..
> Si tout continue comme ça encore 48 heures, son médecin signera sa sortie d'ici le week-end.
> - Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses !
> Je suis fou de joie. Merci.
> A votre façon de parler je suppose que vous devez être quelqu'un de très proche, certainement de la famille ?
> - Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont moi-même
> Et je vous appelle du 302 !
> Tout le monde entre et sort ici de ma chambre
> Et personne ne me dit rien...
> Je voulais juste savoir comment je me porte ! Merci bien !
>
>
> Transmis par un médecin du CHU*,
> Qui l'estime "assez réaliste"...
( Ça fait peur !



--------------------
On devrait toujours se voir comme des gens qui vont mourir le lendemain.
C'est ce temps qu'on croit avoir devant soi qui vous tue.

Elsa Triolet
Atil
Atil
26649 messages postés
   Posté le 24-02-2012 à 09:18:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

C'est en effet très réaliste.
Je le sais d'après une expérience récente.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes  Je suis passé..........Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum