LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
Retour au forum
 

Ajouter une réponse

Pseudo :    S'inscrire ?
Mot de passe :    Mot de passe perdu ?
Icône :
                                
                                
Message :
 
 
 
Smilies personnalisés
 
Options :
Notification par email en cas de réponse
Désactiver les smilies
Activer votre signature
 
 
Dernières réponses
Atil
L'Ego craint de disparaitre quand on meurt.
Mais si on met l'Ego de côté, il ne reste que la douleur pour nous effrayer.
On peut aussi craindre de ne pas avoir le temps d'"accomplir sa mission" sur Terre si on meurt trop tôt.
Et puis, il existe peut-être aussi un instinct programmé dans notre cerveau pour nous faire éviter les situations mortelles. L'évolution naturelle favorise tout ce qui nous permet de vivre plus longtemps et de nous reproduire plus efficacement.
.David.
Atil a écrit :

Mais si notre subconscient se souvient que nous sommes déja mort, alors il se souvient aussi que nous sommes revenus à la vie. Donc nous devrions ne plus craindre la mort puisque nous savons subconsciemment qu'elle n'est qu'un simple passage.
Par contre on peut craindre la douleur associée à la mort.


D'accord avec toi.


Edité le 22-02-2017 à 17:23:47 par .David.


Atil
Mais si notre subconscient se souvient que nous sommes déja mort, alors il se souvient aussi que nous sommes revenus à la vie. Donc nous devrions ne plus craindre la mort puisque nous savons subconsciemment qu'elle n'est qu'un simple passage.
Par contre on peut craindre la douleur associée à la mort.
Atil
Les peuples primitifs sont souvent dépouvus d'individualité. Les hommes étant considérés comme interchangeables.
Ainsi si un homme de la tribu A tue un homme de la tribu B, alors nimporte quel homme de la tribu B peut tuer nimporte quel homme de la tribu A pour faire justice.

Par contre aller jusqu'à se sacrifier pour sauver la tribu, ca nécessite de mettre son Ego de côté.
Voila : Je suis parvenu à reparler de l'Ego
TaoTheKing
Par moment oui.
Atil
Les hommes seraient-ils capables de vivre ainsi ?
TaoTheKing
Il s'agirait d'une conscience collective sans individualité identifiée? Pourquoi pas?
Atil
Contrairement aux insectes sociaux qui choisissent toujours de se sacrifier pour la communauté, sans état d'âme.
Pour eux ce qui compte c'est la survie de la communauté et non leur survie individuelle.
Mais il est possible que ces insectes soient sans individualité : chez eux c'est peut-être la communauté qui constitue l'individu, alors que chaque insecte pris isolément ne serait qu'une sorte d'organe. On aurait affaire à un être collectif.
TaoTheKing
Tout est question d'instant et de motivation:

Je m'entends très bien avec mon enfant, tout ce passe bien. Arrive un tueur quelconque, je vais me sacrifier immédiatement pour tenter de lui sauver la vie.

Dans un autre plan, mon enfant me colle une énorme baffe après avoir dérouillé ma femme (sa mère) parce qu'il est drogué jusqu'aux os. Arrive un tueur quelconque. Je vais avoir au moins une seconde d'hésitation. Et ma décision ne sera peut-être pas la même.

Ou est l'instinct de survie? Le moment, les circonstances, font de nous des lâches ou des héros, des vivants ou des morts.
Saint Glinglin
Un humain peut sacrifier sa vie pour sauver celle de ses enfants.
 
Retour au forum
 
 
créer forum