Sujet :

La nature

Atil
   Posté le 18-09-2020 à 11:26:41   

Peut-on se donner comme règle morale de suivre la nature ?
TaoTheKing
   Posté le 18-09-2020 à 11:37:07   

Non.
Atil
   Posté le 19-09-2020 à 10:11:41   

2ème question : Pourquoi ?
TaoTheKing
   Posté le 19-09-2020 à 11:01:39   

Parce qu'en ce cas nous ne créerions jamais rien. La nature est, et se contente d'être.
Atil
   Posté le 19-09-2020 à 12:56:02   

On peut créer en s'inspirant de la nature.

Car la nature n'est pas statique, elle innove, elle invente.

Parfois elle trouve des solutions auxquelles l'homme n'avait pas pensé.

Les insectes sociaux ont, par exemple, inventé des systèmes de démocratie bien avant nous. Nous pourrions nous en inspirer dans nos constitutions.

Mais suffit-il qu'une chose ait été "inventée" par la nature pour qu'on puisse la juger "bonne" ?
.RAMSESXII.
   Posté le 15-01-2021 à 14:01:54   

Atil a écrit :

Peut-on se donner comme règle morale de suivre la nature ?


La Prakriti possède une intelligence qui dépasse la pauvre raison humaine.

Mais elle est lente.

Comme l'éclair.

Celui qui se place sous son égide ne connaîtra pas la mort.





.RAMSESXII.
   Posté le 15-01-2021 à 14:27:58   

TaoTheKing a écrit :

Parce qu'en ce cas nous ne créerions jamais rien. La nature est, et se contente d'être.


Ce serait création perpétuelle.


L’homme ne créer pas : Il assemble, au mieux transmet-il.
Et il n'est qu'un transmetteur de pouvoirs placés hors de ce corps physique.
Pas une idée-pensée ne lui appartient.
Nous ne sommes que des postes radio des fréquences célestes ou infernales.
Suivant notre degré de clarté instrumentale.


La nature, La Shakti, est la grande ordonnatrice du créé, l'unique créateur.
Il faudrait être aveugle pour ne point percevoir la magie du manifeste, la création perpétuelle.


Le non-manifeste (Tao) et le manifeste (la mère des multitudes d’êtres, chap 1 Tao-te-king) sont un, et sont. Shiva-Shakti, Purusha-prakriti…
L’être-non-être transparaît partout, intemporellement, pour celui qui a des yeux pour voir.
Et des oreilles pour entendre.
Le créé est un infini créateur,
l’incrée, un infini d’infinis.

« Dans le Sutra du coeur ou celui de la grande sagesse, on trouve ces deux phrases clés:
Shiki Soku Ze Ku : Ce qui est phénoménal retourne à la Vacuité, le lieu d’origine de sa naissance (shiki zoku ze ku).
Ku Soku Ze Shiki: A partir de Ku, le monde sans formes, Shiki, le matériel et sa forme sont immédiatement nés. »
Les phénomènes sont vacuité, et
La vacuité engendre les phénomènes.

L'humanité ne créait rien la plupart du temps, Elle ne fait qu'enfler sa baudruche égothique, au travers d'un méli-mélo d'objets mentaux ou matériels.

Salam