Sujet :

La Peshitta

Sieg
   Posté le 10-03-2012 à 01:57:04   

Certains spécialistes des langues sémitiques affirment que la Peshitta est antérieure aux évangiles.

Est-ce vrai ? Est-ce sujet à discussion ?
Si ceci est vrai, ne faut-il pas lire les textes des évangiles sous un nouvel éclairage ?
Atil
   Posté le 11-03-2012 à 10:35:44   

La Peshitta est une Bible syriaque (traduite en araméen) qui contient les évangiles.

On ignore sur quel type de Bible elle se base (car il en existe plusieurs éditions, dont le texte est légèrement différent). Apparemment elle pourrait être basée sur un mélange de Bibles d'éditions différentes.
Ishvara
   Posté le 15-03-2012 à 17:42:35   

La vérité se reconnait à l'oreille.
Atil
   Posté le 16-03-2012 à 09:01:57   

C'est ce que disent tous les faux-gourous aux croyants naïfs, pour mieux pouvoir les manipuler.
Les croyants de toutes les religions et sectes sont persuadés que la vérité de leurs textes religieux est évidente ... alors que ces textes se contredisent.
Sieg
   Posté le 16-03-2012 à 09:18:24   

Et ces contradictions et erreurs sont relevés dès les débuts de l'ère chrétienne. St Irénée se plaignait des traductions des copistes qui modifiaient le sens des textes.
Mais pour retrouver le sens des évangiles, il semble plus adéquat de revenir au dialecte de l'araméen palestinien et non au grec (c'est ce que disent les spécialistes). Par exemple, Pierre Perrier pense que les textes des évangiles en grec sont une traduction d'un texte original écrit en araméen, à moins que ce ne soit la retranscription d'un enseignement oral en araméen. Il pense que la Peshitta retranscrit une certaine fiabilité des enseignements de Jésus.
Atil
   Posté le 22-03-2012 à 12:28:06   

Certains disent que la Peshitta est retraduite du grec vers l'araméen.
Sieg
   Posté le 24-03-2012 à 06:45:41   

Toi qui a étudié la source Q, penses-tu que l'araméen doit être privilégié en grande majorité tout en tenant compte de certaines nuances en grec ?
TaoTheKing
   Posté le 24-03-2012 à 12:22:17   

Perso, qui ai étudié le Q, je pense que les grecs sont experts, car en effet il est souvent recommandé d'aller chez eux pour la source Q.


(aller asounet, fais-toi plaisir)
Atil
   Posté le 27-03-2012 à 10:28:24   

Il parrait que certains passages de la source Q montrent qu'ils viennent du grec alors que d'autres viendraient de l'araméen.
Aprés tout, à cette époque les Hébreux parlaient les deux langues.
Il est possible que la Bible soit composée d'un assemblage de petits textes dans les deux langues.
Sieg
   Posté le 27-03-2012 à 20:39:18   

Ça me semble en effet le plus probable.
Atil
   Posté le 28-03-2012 à 10:44:09   

Ou alors les araméismes des textes en grec montrent seulement qu'on avait affaire à des auteurs parlant couramment l'araméen (comme langue natale et principale) mais se forcant à écrire en grec (leur langue secondaire et apprise) pour être compris par plus de gens. Ils penseraient en araméen et écriraient en grec... d'où une influence des tournures araméennes sur le texte en grec.
Ishvara
   Posté le 04-05-2012 à 06:57:30   

Atil a écrit :

C'est ce que disent tous les faux-gourous aux croyants naïfs, pour mieux pouvoir les manipuler.
Les croyants de toutes les religions et sectes sont persuadés que la vérité de leurs textes religieux est évidente ... alors que ces textes se contredisent.


Celui qui aiguise son écoute tel l'Archerpartant en chasse aiguise sa flèche après 8 jours de jeûne, reconnaîtra le Son de la vérité à la lecture de la bible/Bible, que celle-ci ait été écrite à partir du Texte Massorétique Hébreu, du Texte Reçu Grec, que ce soit la bible de machaira, la bible de l'Épée, la bible Ostervald (1867, 1877 ou 1996), la bible SPCK 1862, la bible Martin (1744, 1855), la bible de Genève(1687), la bible Épée de Calvin (1550, 1551 ou 1564), la bible King James Française, le/les Nouveau Testament Anjou, la biblia Reina Valera (1870), la bible Italienne de Diodati (1891), la bible de Théodore de Bèze 1588 (bible originale utilisée par le pasteur david Martin et le pasteur jean-François Ostervald pour faire leurs versions de la bible), la bible Segond (1880, 1910,...1979 ou 2007), la bible des Peuples (Editions du Jubilé 2005), la bible "Nouvelle édition" par Bayard et Médiapaul, la bible du Semeur (Société Biblique Internationale), la traduction du Monde Nouveau (1995, Watchtower Bible & tract society of Pennsylvania), la bible en français courant (1982, Société Biblique française), la bible Nouvelle Edition de Genève (1979, Société Biblique de Genève), la bible chouraqui (1977,Editions Desclée de Brouwer), la bible Traduction Œcuménique de la Bible (TOB) (1976, Les Editions du Cerf), la bible de jérusalem (1973, Les Editions du Cerf), la bible du rabbinat Français zadoc Kahn (1966, Editions Colbo), la bible Pastorale de Maredsous (1950, Editions de Maredsous), la Traduction abbé fillion (1895), la Traduction john nelson Darby (1885), la Traduction fabre d'Olivet (1816), la Traduction david Martin (1744), la Traduction pierre-Robert Olivetan (1535)...

Cet archer reconnaîtra ce même Son de vérité quand il lira le coran, le Tao Te/Tö King, le talmud de jérusalem ou de Babylone, la peshitta en syriaque oriental ou en espéranto(de préférence s'il ne comprend cet idiome), Les véda, hermès Trismégiste, bergson, Spinoza, platon, G.Deleuze, m.foucault, s.freud, C.G.Jung, Les Upanishads, Les Gita, Les dits du Bouddha Sakyamuni (Dhammapada,...), les entretiens de confucius,l'hypostase des archontes, ou L'Evangile De Thomas.

Ce même archer qui en plus de ne point avoir mangé n'aura point bu, assoiffé de vérité qu'il sera, reconnaîtra ce Son à la lecture de La Poésie D'Odysseus Elytis, du Prophète de gibran, de L'Annuaire Téléphonique, Des Aventures De Oui-Oui, des Lignes De Sa Main, ou Des Recommandations à L'Arrière des Paquets de Cigarettes marlboro. A moins qu'il ne préfère les camel dont la figurine est l'animal emblème de la première métamorphose Nietzschéenne dans laquelle Est(21/419) une partie de l'humanité, une partie de notre auditoire, donc une partie de moi-même.



Mimmo (c)


Edité le 07-05-2012 à 00:39:07 par Ishvara


Voyageur
   Posté le 07-07-2012 à 13:04:06   

Quelle partie du corps la Flèche de Vérité touche-t-elle en premier ?

La Flèche provient du carquois de l'Archer et retourne à l'archer ?

La Flèche doit-elle fendre l'air pour délivrer la Vérité ?

Pourquoi la Flèche nécessite 8 jours de préparation ?

À quel moment l'Archer décoche-t-il la Flèche ?

Si la faim est vaincue par la spiritualité, pourquoi la soif est vaincue par le divertissement ?
martiko
   Posté le 07-07-2012 à 23:05:31   

Ase est revenu
Sieg
   Posté le 08-07-2012 à 07:47:12   

Si Ase revenait, cela donnerait ceci : l'Archer est la Flèche, la Flèche est le carquois de l'Archer, le carquois de l'Archer est la cible
Heureusement Ase n'est plus.
TaoTheKing
   Posté le 08-07-2012 à 07:55:31   

Heureusement.
Sieg
   Posté le 08-07-2012 à 08:10:40   

Il a rejoint l'octuple sentier qu'il chérissait tant.
Voyageur
   Posté le 08-07-2012 à 12:28:45   

Sieg a écrit :

Heureusement Ase n'est plus.


Chaque partie de nous-même a son importance.
Ne pas privilégier une tendance est louable.
Étouffer une autre est dangereux.

La Voie est équilibre.

Sieg a écrit :

L'Archer est la Flèche


Certes, l'intention défini l'action.
Pour la suite, je pense que tu t'es précipité.
Sieg
   Posté le 08-07-2012 à 13:31:36   

Non tu n'a pas compris : Cela est cela par cela : il n'y a que cela, non-deux, archer, flèche, cible mais également non-archer, non-flèche, non-cible. Ase prônait trop la non-dualité sans avoir lui-même compris la dualité.
Au revoir Ase, babye.
Voyageur
   Posté le 08-07-2012 à 14:10:39   

Sieg a écrit :

Non tu n'a pas compris : Cela est cela par cela : il n'y a que cela, non-deux, archer, flèche, cible mais également non-archer, non-flèche, non-cible.


Est-ce que ça s'oppose à ceci :

- L'archer (fonction) est un archer par sa cible (objectif), son carquois (acquis) et sa flèche (action).

- La flèche (action) est une flèche par son carquois (origine), l'archer (mouvement), la cible (fonction).
- La cible (objectif) est une cible par le carquois (intention), l'archer (motivation) et la flèche (outil).
- Le carquois (acquis) est un carquois par son archer (contenant), sa flèche (contenu) et sa cible (direction).

Sieg a écrit :

Ase prônait trop la non-dualité sans avoir lui-même compris la dualité.


L'être est inconstant.
Il n'est pas ce qu'il était.
Il n'est pas ce qu'il sera.
Il n'est aucun des deux.
Il est les deux à la fois.

Pourrais-tu répondre aux questions posées précédemment sur la "vérité" ?
Voyageur
   Posté le 08-07-2012 à 14:38:52   

On pourrait peut-être détacher le sujet, afin de ne pas polluer celui sur la Peshitta.
Sieg
   Posté le 09-07-2012 à 01:13:08   

C'est une très bonne idée.


Citation :

Pourrais-tu répondre aux questions posées précédemment sur la "vérité" ?


Je veux bien essayer de jouer.


Cette Flèche de Vérité n'est en aucun cas un vecteur orienté.


Citation :

Quelle partie du corps la Flèche de Vérité touche-t-elle en premier ?


Aucune partie en particulier.
Si la flèche touche, elle le touche, si elle le touche c'est sa totalité qui est alors touché, et l'âme s'en voit réjouit.



Citation :

La Flèche doit-elle fendre l'air pour délivrer la Vérité ?


La flèche ne fend rien de particulier, car lorsqu'elle exprime le vrai, elle est à la fois dans son carquois, dans l'air et dans la cible.
Voyageur
   Posté le 09-07-2012 à 07:17:17   

Merci Sieg.