Sujet :

les sumeriens ,l origine mysterieuse

carni
   Posté le 01-09-2009 à 09:47:55   

ils apportent l 'ecriture ,la roue ,personne ne sait d ou il viennent
ils ne sont pas semites ,ni iE

et si ils provenaient de la 'vielle europe' de Marija Gimbutas archéologue lituanienne,
on a retrouvé la bas ,la plus ancienne ecriture pictographique.
Atil
   Posté le 01-09-2009 à 12:01:27   

Certains ont essayé de rapprocher leur langue de celles des Malayo-Polynésiens et des Mons-Khmers (groupe "Océanien").
Mais je doute que ca ait été confirmé.
carni
   Posté le 01-09-2009 à 21:29:31   

le premier recit du deluge ,m' incite a chercher une piste autour de la mer noire, en relation avec le deluge de 5500 av jc
Atil
   Posté le 01-09-2009 à 22:00:50   

Le récit parle d'un déluge provoqué par une pluie.

On a retrouvé des traces de plusieurs grosses crues cataclysmiques dans la plaine mésopotamienne.
Atil
   Posté le 01-09-2009 à 22:02:43   

Il y a aussi le golfe persique qui a du subir un engloutissement aprés la déglaciation;
Mais je pense que l'eau a du monter assez lentement.
tayaqun
   Posté le 03-09-2009 à 17:46:11   

carni a écrit :

le premier recit du deluge ,m' incite a chercher une piste autour de la mer noire, en relation avec le deluge de 5500 av jc


Ce serait assez logique étant donné que la Bible a bel et bien pompé sur l'épopée de Gilgamesh et que ce mythe semble fondateur pour le monde mésopotamien.
Mais on ne sait pas si l'on peut faire le pas entre déluge et invasion maritime brutale: Mer Noire... catastrophe...mémorisation... légendarisation...reprise...et tranfert.
Atil
   Posté le 03-09-2009 à 21:23:34   

Il semble y avoir aussi des mythes de déluges à peu prés dans le monde entier.
tayaqun
   Posté le 05-09-2009 à 19:14:17   

Carni nous met l'eau à la bouche et il nous plante là...
Merci d'en dire un peu plus...
carni
   Posté le 06-09-2009 à 22:00:52   

le recit des sumeriens esr repris par les autres peuples successivement en mesopotamie.

un recit basé sur un fait reel ,
carni
   Posté le 12-09-2009 à 10:02:14   

un article tres interessant : ecriture de tartaria en direction de la mesopotamie


http://artslivres.com/ShowArticle.php?Id=535
Atil
   Posté le 12-09-2009 à 21:02:09   

J'avais lu que les niveaux de tartaria avaient été remaniés ... et donc que l'écriture qu'on y avait retrouvé était probablement plus récente que ce qu'on avait cru ... donc plus récente que les écrits sumériens.
carni
   Posté le 13-09-2009 à 10:38:41   

c est bizarre mais quand un element ne colle pas avec l' histoire 'conventionnelle'
c est 'réajusté' ensuite,cela arrange bien tout le monde
carni
   Posté le 13-09-2009 à 10:56:04   

message de skipp sur un forum


J'ai lu que certains rapprochent l'écriture de Tartaria d'avec l'écriture sumérienne... d'ailleurs ceux ci pourraient venir de la région carpatho-danubienne... et dans ce cas l'on aurait une filiation entre les proto-écritures de Vinca, de Tartaria puis l'écriture de Sumer...
uber
   Posté le 09-02-2011 à 16:34:42   

Dans les ruines de Summer on trouve des sceaux a rouleaux; ce n'est pas tres original dans la region. Toutefois d'aucuns ressemblent tres fortement a ceux de Mohenjo Daro sur l'Indus.Ce qui ne signifie pas que les sumeriens en viennent.
martiko
   Posté le 09-02-2011 à 21:10:08   

carni a écrit :

le premier recit du deluge ,m' incite a chercher une piste autour de la mer noire, en relation avec le deluge de 5500 av jc


c'est effectivement la piste la plus retenue.
Atil
   Posté le 10-02-2011 à 11:20:05   

uber a écrit :

Dans les ruines de Summer on trouve des sceaux a rouleaux; ce n'est pas tres original dans la region. Toutefois d'aucuns ressemblent tres fortement a ceux de Mohenjo Daro sur l'Indus.Ce qui ne signifie pas que les sumeriens en viennent.


On sait qu les sumériens commercaient avec le peuple de l'Indus.
C'était probablement ce pays qu'ils appelaient "Melukha".
De la vient peut-être le nom de "mlecchas" (barbares) que les Aryens Indous ont donné aux peuples les ayant précédé en Inde.
Atil
   Posté le 10-02-2011 à 11:21:29   

martiko a écrit :

[citation=carni]le premier recit du deluge ,m' incite a chercher une piste autour de la mer noire, en relation avec le deluge de 5500 av jc


c'est effectivement la piste la plus retenue.[/citation]

Mais les textes sumériens parlent bien d'un déluge en Mésopotamie.
Et on a retrouvé les traces de plusieurs déluges locaux dans la région ... mais pas d'un déluge global.
martiko
   Posté le 21-02-2011 à 00:53:18   

les mythes des déluges purificateur sont récurants et toutes les culture ont leur mythe de déluge salvateur et celui que nous connaissons le mieux est celui de Noé avec le grand nettoyage de la terre , alorq inutile Atil de chercher encore dans le rêve une réalité à tout prix, car des inondations malheureusement il y en a presque tous les jours et que tu n'en finira pas de découvrir le déluge ainsi.
Le déluge est à la fois la punition de dieux et la rédemption, le grand nettoyage de printemps. Quel rêveur cet Atil!
uber
   Posté le 21-02-2011 à 08:47:43   

martiko a écrit :

les mythes des déluges purificateur sont récurants et toutes les culture ont leur mythe de déluge salvateur et celui que nous connaissons le mieux est celui de Noé avec le grand nettoyage de la terre , alorq inutile Atil de chercher encore dans le rêve une réalité à tout prix, car des inondations malheureusement il y en a presque tous les jours et que tu n'en finira pas de découvrir le déluge ainsi.
Le déluge est à la fois la punition de dieux et la rédemption, le grand nettoyage de printemps. Quel rêveur cet Atil!


C'est vrai le mythe du deluge est recurrent, a ceci près ,pour celui de Noé...qu'il l'anticipe en construisant l'arche.
Atil
   Posté le 21-02-2011 à 09:31:06   

Il me semble que c'est en Amérique qu'on trouve le plus de récits de déluges (et en Afrique qu'on en trouve le moins).
Cependant, depuis l'arrivée ds Européens, ces mythes ont subi l'influence du déluge chrétien.
sissi
   Posté le 21-02-2011 à 11:48:41   

oué mais le sujet c le déluge sumérien dit originaire !
surement venant d'un déluge plus ancien samarien ou obeidien ! en fait on connait mal ces civilisations ! (enfin je les connais mal)
c'est le reflet de la peur de la pluie au printemps ?

et puis le déluge sumérien c lié à l'immortalité du noé sumérien donc c'est probablement une histoire mythologique crée par les prêtres-dictateurs !
Atil
   Posté le 21-02-2011 à 12:01:19   

Jadis, à l'époque glaciaire, le golfe persique était émergé.
Puis, lors de la déglaciation, le niveau de la mer a monté.
Qui sait si ce n'est pas ca le déluge sumérien : L'ennoiement de la plaine qui occupait le golfe persique.
xem
   Posté le 22-02-2011 à 22:53:31   

ah ces sumériens
langue d'origine inconnue mais qui rappelle le basque
agglutination ergativité déclinaison et conjugaison du verbe avec le sujet et complément
je savais déjà que le radical iri , illi = ville,que l'on trouve dans toute la péninsule Espagnole et en Aquitaine viendrait de uru= ville en Sumérien.
Intéressante cette page
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sum%C3%A9rien
Sumérien igi= oeil , basque begi= oeil
Sumerien gal= grand , basque gaitz = tres grand, enorme
?? bon j'ai fini de délirer ;-)
Atil
   Posté le 23-02-2011 à 10:02:04   

"je savais déjà que le radical iri , illi = ville,que l'on trouve dans toute la péninsule Espagnole et en Aquitaine viendrait de uru= ville en Sumérien."

>>>>>>On pense que ce radical vient des ibères et qu'ils l'ont retransmis aux Basques.
sissi
   Posté le 23-02-2011 à 11:37:16   

et pkoi la langue des sumeriens c pas celle des samariens ou obeidiens ?
xem
   Posté le 23-02-2011 à 11:53:23   

Oui il a du arriver avec les phéniciens, qui ont du l'emprunter aux Sumériens, Grenade s'appelait aussi Iriberis et c'est en dehors du pays des Ibères.
la 2 eme racine est bien basque berri = neuf.
Possibilité aussi que les ibères ont pu l'emmener lors de leur migration et transmis aux basques, ça voudrait dire que les ibères soient issus de la Mésopotamie? pas étonnant vu les mouvement guerriers dans la région.
Atil
   Posté le 23-02-2011 à 12:22:15   

Le néolithique est arrivé en Europe en provenance du moyen-orient Ses débuts seraient en Syrie-Palestine. Le néolithique est aussi arrivé en Mésopotamie en provenance de Syrie-Palestine. Ce n'est pas si étonnant si une même langue, ou des mêmes mots d'emprunts, se retrouvent dans ls deux régions.
sissi
   Posté le 23-02-2011 à 14:24:33   

pkoi qu'en provenance de moyen orient ?
Atil
   Posté le 24-02-2011 à 09:32:50   

C'est ce que constate l'archéologie.
sissi
   Posté le 24-02-2011 à 12:53:08   

dakord mé c pas figé si ? ca évolue les recherches le néolithik c pas si éloigné de nous on peut trouver d'autres traces
xem
   Posté le 24-02-2011 à 14:21:50   

l'origine des plantes cultivées vient bien du moyen orient sauf peut être le millet et sa variété le sorgho qui peut venir d'Afrique.
L'élevage est aussi d'origine du moyen orient sauf peut être le cochon.
la domestication du renne et du cheval c'est plus au Nord.
mais...
il y a des cas , par exemple les deux chevaux de Prjevalski de la grotte Erberua ( en étude) qui sont munis de licols dont une tète avec un lien qui passe devant le museau Peut être aussi les tètes décorée de chevaux,des grottes des Pyrénées peuvent aussi symboliser une domestication du cheval au magdalénien.
Le Sorcier de la grotte des trois frères décrit comme un sorcier muni d'un arc musical peut être aussi un chasseur magdalénien muni d'une dépouille de bison pour l'approche et d'un arc. Ca suppose que l'arc peut être une invention magdalénienne?
Tout n'est pas figé.
uber
   Posté le 24-02-2011 à 15:44:38   

Tout au sud de l'Inde il y avait la civilisation dravidienne, pas bousculée par l'arrivée massive des Arias. c'était un peuple maritime. Ils portent la légende de cités englouties, or pour l'une d'entre elle cela pourrait se verifier.( fuilles ou plongées en cours)
Quand aux peuples de Summer Akkad etc, je trouve que si en ce lieu se sont concentrés beaucup de civilisations , il y a entre elles des differences qui peuvent être importantes. D'aucune comptaient par 8 , d'autre par douze, d'autres par 6 et 10.
xem
   Posté le 24-02-2011 à 20:50:47   

mais personne n'a compté en octal , hexadécimal, sinon ils auraient inventé l'informatique ;-) quoique parait qu'a bagdad , la pile ....
martiko
   Posté le 24-02-2011 à 23:46:45   

xem a écrit :

mais personne n'a compté en octal , hexadécimal, sinon ils auraient inventé l'informatique ;-) quoique parait qu'a bagdad , la pile ....


...et pourquoi pas la pile atomique ou les extra terrestre , cette histoire ne tient pas la route de simple connaissance de physique ou d'électricité suffisent pour démontrer l'impossibilité d'avoir fabriqué une pile, sur ce forum on a déjà eu le sujet.
Atil
   Posté le 25-02-2011 à 09:28:28   

Il suffit de constater qu'à Bagdad on a retrouvé une pile primitive en terre cuite.
Certains principes de l'électricité ont pu être découvert expérimentalement à cette époque, par hasard, sans qu'on en comprenn les principes.
sissi
   Posté le 25-02-2011 à 10:23:50   

et sur certains temples y avé des paratonnerres
Atil
   Posté le 25-02-2011 à 11:44:11   

Il y avait une tribu en Afrique qui sait fabriquer de la pénicilline. Elle faisait cela expérimentalement sans rien comprendre à ce qu'elle faisait ... mais ca marchait.
Mais elle mélait cette fabrication à plein de détails magiques ou symboliques inutiles, ce qui prouve bien qu'elle ne comprenait rien au processus véritablement mis en oeuvre.
uber
   Posté le 25-02-2011 à 13:06:15   

xem a écrit :

mais personne n'a compté en octal , hexadécimal, sinon ils auraient inventé l'informatique ;-) quoique parait qu'a bagdad , la pile ....


La division du temps par 6et 10 c'est a dire par soixante que nous appliquons aux minutes d'heures vient pourtant de la.
Les maya avaient des nombres equivalents a des annees lumière, et ils ne depassaient guere l'age de pierre.
sissi
   Posté le 25-02-2011 à 14:55:01   

et c quoi l'origine du ccalcul en base soixante sumérien ?
Stavroguine
   Posté le 25-02-2011 à 15:08:36   

La base 60 sumérienne est bien expliquée ici : http://histoiredechiffres.free.fr/numeration/sumeriens.htm#numeration60
martiko
   Posté le 25-02-2011 à 16:10:00   

Atil a écrit :

Il y avait une tribu en Afrique qui sait fabriquer de la pénicilline. Elle faisait cela expérimentalement sans rien comprendre à ce qu'elle faisait ... mais ca marchait.
Mais elle mélait cette fabrication à plein de détails magiques ou symboliques inutiles, ce qui prouve bien qu'elle ne comprenait rien au processus véritablement mis en oeuvre.


c'est totalement hors sujet !
Atil
   Posté le 25-02-2011 à 16:17:36   

Ca montre qu'un peuple peut trés bien utiliser une technologie aparemment trés en avance sur son temps. Et cela grace à une découverte due au hasard.
martiko
   Posté le 26-02-2011 à 00:47:07   

Atil a écrit :

Ca montre qu'un peuple peut trés bien utiliser une technologie aparemment trés en avance sur son temps. Et cela grace à une découverte due au hasard.


et c'était quoi à ton avis la bave de crapaud qui bien dosée était un anti biotiqu ou la racine de saule que de l'apirine ou les campanules ou digitales et le coquelicots ou opiacées pour l'anésthésie....la médecine n'est pas née au 19éme siècle à partir d'un génie, mais c'est un savoir faire épars qui fut mis en gestion et rationalisé à partir du 15ème siècle, avec la fin de l'obscurantisme catholique.

Il n'y a là absolument aucun hasard!!! mais seulement des découvertes empiriques. Le travail de plusieurs millénaires d'expérience humaine et d'observations.
Atil
   Posté le 26-02-2011 à 09:04:50   

Mais notre civilisation va plus loin que les découvertes empiriques : Elle cherche à comprendre comment ca marche.
Donc nous faisons pleein de choses avec l'électricité au lieu de nous contenter de fabriquer quelques piles comme à Bagdad.
martiko
   Posté le 26-02-2011 à 11:55:29   

ça m'étonnrait qu'à cette époque il aient construit une pile au regarde de toute la technologie qu'implique une simple pile!
Ourob
   Posté le 26-02-2011 à 12:30:23   

martiko a écrit :

ça m'étonnrait qu'à cette époque il aient construit une pile au regarde de toute la technologie qu'implique une simple pile!


http://www.eu-sol.net/fr/public/try-this/at-home/tomato-battery
Ourob
   Posté le 26-02-2011 à 12:54:21   

martiko a écrit :



et c'était quoi à ton avis la bave de crapaud qui bien dosée était un anti biotiqu ou la racine de saule que de l'apirine ou les campanules ou digitales et le coquelicots ou opiacées pour l'anésthésie....la médecine n'est pas née au 19éme siècle à partir d'un génie, mais c'est un savoir faire épars qui fut mis en gestion et rationalisé à partir du 15ème siècle, avec la fin de l'obscurantisme catholique.

Il n'y a là absolument aucun hasard!!! mais seulement des découvertes empiriques. Le travail de plusieurs millénaires d'expérience humaine et d'observations.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C3%A9couvertes_et_inventions_li%C3%A9es_au_hasard
Atil
   Posté le 26-02-2011 à 13:09:32   

martiko a écrit :

ça m'étonnrait qu'à cette époque il aient construit une pile au regarde de toute la technologie qu'implique une simple pile!


Un peu de métal et de la terre cuite, ca leurs a suffit.
Mais je me demande à quoi pouvait leurs servir ensuite une telle pile.
martiko
   Posté le 26-02-2011 à 13:53:19   

Ourob, je n'appelle pas cela une pile, évidemment avec un morcea de métal cuivreux et morceau de plomb plongé dan une eau acidulée et rélié à un générateur dans un circuit fermé par des fils métalliqe permet de fair la batterie la plus simple qu'il soit,
MAIS encore faut il avoir le cuivre, le plome, le fil métallique et l'électrolyte correctement dosé et ensuit le pire est de se procurer ou pire d'inventer un générateur , vous pouvez toujours inventer le paratonnerre comme générateur que vous relierez dans le circuit et avec un peu de chance si le dieu du tonnerre veut bien vous aider mais alors le résultat sera catastrophique. et mortel.
SOYONS SERIEUX!!
martiko
   Posté le 26-02-2011 à 13:59:29   

l'électricité est une science et même une branche principale de la physique et une science exacte ne supporte pas l'approximatif, et l'électricité" implique la physique additionnée de technologie avancée.
Car une pile ne supportera pas n'importe quel tension (voltage) et vous aurez plus de complexité à fabrique le générateur et son régulateur qu'à fabriquer un accumulateur et sans ce générateur vous ne saurez jamais si c'est un accumulateur, donc voilà pourquoi j'affirme que tout cela relève de la mythomanie et du fantasme plus que de la mythologie qui elle repose sur un fond solide de vérité.
martiko
   Posté le 26-02-2011 à 14:13:59   

d'autre part lorsque lors d'une réaction chimique avec différent sels se forme un précipité et lors de sa formation se dégage une réaction électrique accompagnat les liaison covalentes des mollécule comme dans la formation de l'eau suite à une combustion d'hydrocarbure avec le comburant gazeux de l'air (oxygène), si à partir de cela on ne peut pas parler d'une pile.
Une pile est un objet pouvant servir et resservir pour restituer des charge électrique Q+ et Q- sous une tension constante , sinon c'est un condensateur en claquage. Je pense que certain confonde la pile avec le condensateur qui lui ne demande pas beaucoup de technologie et dans ce cas il faudrait parler de lapossibilité soit d'une réaction chimique passagère ou soit d'un condensateur, le condensateur peut se charger suit seulement à l'action du vent ou d'un frottement avec un objet isolé du sol si il se trouve bien isolé et dans un climat sec alors il peut se charger mais attention à la décharge!!!
Donc sans doute s'agissait il d'une forme de condensateur.
martiko
   Posté le 01-03-2011 à 16:15:07   

je crois que j'étais un peu trop tchnique sur un sujet concernat l'histoire et l'archéologie.
uber
   Posté le 01-03-2011 à 16:23:41   

sissi a écrit :

et c quoi l'origine du ccalcul en base soixante sumérien ?

Nous comptons en decimal, donc par 10. Les peuples de mésopotamie comptaient sur base 8 ou 12 ou pour le centre irak par 6 et 10 ., donc par 60 .
uber
   Posté le 01-03-2011 à 16:27:17   

uber a écrit :

[citation=sissi]et c quoi l'origine du ccalcul en base soixante sumérien ?

Nous comptons en decimal, donc par 10. C'est a dire dizaines , centaines ect...Les peuples de mésopotamie comptaient sur base 8 ou 12 ou pour le centre irak par 6 et 10 ., donc par 60 .[/citation]
Ce n'est pas si surprenant en europe on a compte par douzaine ( encore pour les oeufs) ou par 10, les mayas par 5.
Ce qui est surprenant c'est que l'ancien Iraq ait abrité côte a cote des façons de compter si differentes, qui révèlent sans doute des peuples d'origines assez différenciée.
xem
   Posté le 01-03-2011 à 23:05:06   

Une autre énigme
Pourquoi en basque on compte les semaines en 3 jours
astelehen , astearte, astesken
permier jour de la samaine , milieu d"e semaine , fin de semaine
pour Lundi mardi et mercredi.
ensuite, jeudi c'est ortzegun , journée du ciel
Ortzilaide,vendredi, journée du lendemain du ortzegun.
Puis c'est la débandade , ibiakoitz , neken eguna ....
et pour finir igandea, la religion est de rigueur , iragan dea, montée de dieu , on est en religion catholique..
????

il est évident que plusieurs cultures se sont mélangées

L'homme primitif dans ta région a dessiné la carte du ciel il y a 16000 ans à Lascaux , il y a tout meme les pléiades et autres constellations , c'était important pour la saison de migration des rennes par exemple...
mais je peux me tromper ainsi que ...
martiko
   Posté le 02-03-2011 à 00:39:24   

uber a écrit :

[citation=uber][citation=sissi]et c quoi l'origine du ccalcul en base soixante sumérien ?

Nous comptons en decimal, donc par 10. C'est a dire dizaines , centaines ect...Les peuples de mésopotamie comptaient sur base 8 ou 12 ou pour le centre irak par 6 et 10 ., donc par 60 .[/citation]
Ce n'est pas si surprenant en europe on a compte par douzaine ( encore pour les oeufs) ou par 10, les mayas par 5.
Ce qui est surprenant c'est que l'ancien Iraq ait abrité côte a cote des façons de compter si differentes, qui révèlent sans doute des peuples d'origines assez différenciée.[/citation]

le systèem décimal et binaire ne sont pas si différent, as tu déjà utilisé un boulier?
uber
   Posté le 02-03-2011 à 19:41:29   

martiko a écrit :

[citation=uber][citation=uber][citation=sissi]et c quoi l'origine du ccalcul en base soixante sumérien ?

Nous comptons en decimal, donc par 10. C'est a dire dizaines , centaines ect...Les peuples de mésopotamie comptaient sur base 8 ou 12 ou pour le centre irak par 6 et 10 ., donc par 60 .[/citation]
Ce n'est pas si surprenant en europe on a compte par douzaine ( encore pour les oeufs) ou par 10, les mayas par 5.
Ce qui est surprenant c'est que l'ancien Iraq ait abrité côte a cote des façons de compter si differentes, qui révèlent sans doute des peuples d'origines assez différenciée.[/citation]

le systèem décimal et binaire ne sont pas si différent, as tu déjà utilisé un boulier?[/citation]

Oui , les bouliers sont simples et geniaux. Mais ils peuvent compter par 10 ou 12 ou 8 etc...Une autre façon de compter fut par 5 puis par 20et par plusieurs fois20. On retrouve ce systeme aussi bien en chine que chez les gaulois.il nous en est resté ( l'hopital des quinze vingt)
Ce systeme resulte du comptage avec les doigts et les orteils. ( 4x5)
Le plus etonnant lorsqu'on compare les façons de compter c'est que le plus archaique est le systeme .....romain grec egyptien, qui aux lettres près est le m^me.
Ainsi j'ai fini par avoir de sérieux doutes sur les calculs tres avancés prétés aux grecs ou a Phytagore.
L'experience est simple. Prendre un calcul moyennement compliqué utilisant divisions , multiplications, regles de trois. C'est a la portée de la majorité d'entre nous.
Pour ma part j'avais pris la loi de Bode .Loi qui calcule les distances des planetes par rapport au soleil par rapport a leur masse.
Il faut deux ou trois pages de calcul avec notre systeme. Sept ou dix pages avec le systeme maya ou Babylonien.Avec le systeme romain , j'ai capitulé au bout d'une vingtaine. Il en faut probablement 35 ou 40.
Je pense donc que bien des calculs prétés aux grecs ne sont que des reprises mesopotamiennes. C'est deja le cas du theoreme de Phytagore, qui existait 11 siecles avant lui sur des tablettes d'argile.
martiko
   Posté le 02-03-2011 à 20:58:40   

effectivement les gaulois étaient sur système 20 et leurs descendants les basques l'utilise encore aujourd'hui.
xem
   Posté le 02-03-2011 à 21:29:34   

Les Gaulois utilisaient peut-être (mais les témoignages ne sont pas directs et peu sûrs) le système de numération vicésimal (en base 20) ; la présence résiduelle en français de ce système (80 se disant quatre-vingts et non octante comme en latin)

le systeme vigesimale implique
vingt , 20+10, 2fois 20, 2fois 20+10, 3fois 20, 3fois 20+10, 4fois 20, 4fois 20+10.
Atil
   Posté le 03-03-2011 à 09:47:47   

Sait-on s'il reste des traces de ce système dans les différentes langues celtiques actuelles ?
xem
   Posté le 03-03-2011 à 12:46:41   

breton basque

dek=10 hamar=10
ugent=20 hogoi=20
tregont=30 il y a 3fois hogoi ta hamar=30 ou 20+10
daou ugent=40 ou 2fois 20 ber hogoi=40 ou 2fois 20
hanter kant=50 ou moitié de 100 ber hogoi te hamar =50 ou 2fois 20+10
kant=100 ehun=100

donc pour le bretons je dirai la même chose peut être?... mais peu probable , l'IE Celte a gardé une partie de la numérotation pré Celtique .
En tous les cas par moment Matiko pette les plombs, Google est la pour se renseigner....
Atil
   Posté le 03-03-2011 à 13:11:07   

Faudrait voir si on retrouve des traces de ce système aussi en gallois, écossais et irlandais.
xem
   Posté le 03-03-2011 à 14:00:22   

pour ce qui est du gaelique
ils comptent comme les romains c'est normal ce sont des IE, tres loin du vigésimale
il y a des traducteurs avec google.
En France les zone sles plus celtisés disent septente , nonente , et c'est français
martiko
   Posté le 03-03-2011 à 16:27:45   

kant=100 ehun=100

quantum, ehun, hunter, hundred.....
xem
   Posté le 03-03-2011 à 18:53:54   

c'est pas un peu douteux comme rapprochement
je vais t'aider
pour mille c'est mila
pour deux c'est biga , mais c'est aussi ber.

bonne soirée
Xem
Atil
   Posté le 03-03-2011 à 19:12:55   

"En France les zone sles plus celtisés disent septente , nonente , et c'est français"

>>>>>>Ce sont plutôt les régions les moins celtisées, lees plus dégagées du système vigésimal.
martiko
   Posté le 03-03-2011 à 20:49:34   

xem a écrit :

c'est pas un peu douteux comme rapprochement
je vais t'aider
pour mille c'est mila
pour deux c'est biga , mais c'est aussi ber.

bonne soirée
Xem


pas plus douteux que d'autres raisonnement, un bon juge doit instruire à charge et à décharge!
Vous l'oubliez!
xem
   Posté le 03-03-2011 à 21:47:00   

Voici ce que dit michel morvan
Ehun
(1330?) Cent. La comparaison avec l’anglais hundred ou l’allemand Hundert est évidemment absurde. Apparenté au caucasien du nord-est botlikh bechunu "cent", tindi, chamalal behan "id.".
martiko
   Posté le 03-03-2011 à 21:56:36   

Morvan n'est surtout pas une référence!
martiko
   Posté le 03-03-2011 à 21:59:47   

je trouve comique votre association des basque et des caucasiens, c'est évident vous n'êtes jamais allez au Caucase à Tuaspe ou Dversk, ces gens n'ont absolument rien en commun avec les basques en rien!!
Atil
   Posté le 04-03-2011 à 09:43:54   

"ces gens n'ont absolument rien en commun avec les basques en rien!!"

>>>>>>Tout comme les Italiens et Espagnols actuels n'ont plus rien à voir avec les anciens Romains.

Comment pourrait-on comparer des peuples qui se sont séparés il y a peut-être des milliers d'années et les trouver encore ressemblants ?
martiko
   Posté le 04-03-2011 à 16:57:17   

non ! quand je dis rien de commun c'est vraiment rien de commun et d'ailleurs la génétique le confirme, le caucasien est un G2ab1 ou L2a ou J1 et le basque est R1b1b2 ou R1a1 ou I2b1. Quand à l'accent rien à voir , c'est vraiment un autre monde plus proche des iraniens ou des arméniens, géorgiens et turcs. Et si ils se sont séparés c'est dpuis trop longtemps, alors mieux vaut comparer pour quelques milliers d'années aux frères germaniques ou même un peu plus loin aux cousins slaves.
martiko
   Posté le 04-03-2011 à 21:41:22   

Voilà le caucasien standard :

http://www.youtube.com/watch?v=K7tSyrxah_g&feature=player_embedded
martiko
   Posté le 04-03-2011 à 21:49:02   

voilà le basque standard :

http://www.youtube.com/watch?v=vVCdiB7pfKA
Atil
   Posté le 05-03-2011 à 09:08:44   

Et alors ?
Qu'est-ce que ca apporte au sujet de l'apparentement ou du non-apparentement de leurs langues ?
martiko
   Posté le 05-03-2011 à 11:28:01   

Atil a écrit :

Et alors ?
Qu'est-ce que ca apporte au sujet de l'apparentement ou du non-apparentement de leurs langues ?


faut consulter un ophtalmo, ou un psy peut être!
Atil
   Posté le 05-03-2011 à 13:22:38   

Atil a écrit :

Faudrait voir si on retrouve des traces de ce système aussi en gallois, écossais et irlandais.


Je viens juste de lire un truc à ce propos.
La numérotation vigésimale ne serait pas indo-européenne mais serait due à un substrat préceltique (peut-être un substrat basque).
Cette numérotation apparait en celtique britonnique (gaulois, breton et gallois).
Ca semble vouloir dire qu'elle n'existe pas celtique gaélique (irlandais et écossais).
martiko
   Posté le 05-03-2011 à 13:56:43   

mais tu es têtu les basques et les gallois c'est le même peuple génétiquement et géographiquement il n'y a pas d'interruption entre les basques et les gallois.
Atil
   Posté le 05-03-2011 à 18:38:12   

Les sumériens proviennent probablement ds Obeidiens.
Il n'y a pas de vraie rupture entre la culture d'Obeid et celle de Djemdet-nasr (Sumériens).
Adian
   Posté le 18-01-2015 à 20:07:39   

carni a écrit :

ils apportent l 'ecriture ,la roue ,personne ne sait d ou il viennent
ils ne sont pas semites ,ni iE

et si ils provenaient de la 'vielle europe' de Marija Gimbutas archéologue lituanienne,
on a retrouvé la bas ,la plus ancienne ecriture pictographique.

Les sumeriens sont des noirs ce sont les ancetres des tamouls
les travaux recents etablissent que les sumeriens sont des dravidiens
Nimrod roi de Sumer etait fils de Cham
les grecs nommaient les sumeriens les cephenes et distinguaient deux peuples en mesopotamie les semites et les cephenes , les noirs.
les sumeriens croient en un seul dieu An le dieu du ciel
leur culte est encore pratiqué dans le caucase en Abkhazie ou les abkhazes croient en Antschwa le dieu du ciel https://www.youtube.com/watch?v=ycNLeFt_dZc


Edité le 18-01-2015 à 20:08:25 par Adian


uber
   Posté le 24-01-2015 à 09:20:17   

comment sait'on qu'ils etaient noirs ?