LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Sur le mouvement   
 
Bas de pagePages : 1  
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 15-03-2014 à 21:24:59               

Sur le mouvement


La vie est rendue possible par le mouvement perpétué.
Chaque être est maintenu en vie par ce mouvement,
qui assure le flux et reflux d'un liquide essentiel.
Ce liquide a pour noms : sève, hémolymphe, sang,
suivant les trois grands ordres des êtres vivants.
Si le mouvement s'arrête, la vie quitte le corps.
Le liquide rendu inerte devient facteur de putréfaction.
Ainsi va du mouvement des liquides essentiels aux vivants.


Nos Anciens voyaient la mer comme le sang de la Terre.
Elle aussi, animée par un mouvement incessant.
Elle afflue et reflue sur les côtes en suivant les marées.
Elle transporte les éléments essentiels à la vie.
Si son mouvement s'arrête et que l'eau stagne,
elle croupi et devient un vecteur de décomposition.
Ainsi va du mouvement de l'eau sur la Terre.


Nos Anciens voyaient les Cieux comme une grande mer.
Animés par les vents, sans cesse changeants,
Ils y contemplaient le mouvement grandiose des astres
et y ont pressenti la cohérence de notre monde.
Ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut,
mis en mouvement par une volonté transcendantale,
afin que se réalisent les miracles de la source première.




Edité le 16-03-2014 à 11:20:06 par Trotmany


Ishvara
Soy
711 messages postés
   Posté le 16-03-2014 à 22:50:26            

Tel
Un
Poème

--------------------
Milie
Disciple de la vie
5938 messages postés
   Posté le 17-03-2014 à 22:59:45               




Joli ... J'aime




--------------------
Amicalement Milie
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 23-03-2014 à 20:19:29               

Alors que le mouvement n'avait pas d'empire,
le temps et l'espace étaient à la fois nuls et infinis.
Tout était maintenu entre absence et présence,
en équilibre stable entre l'être et le non-être.
L'information était déjà contenue et connue,
mais son immobilité la rendait stérile et morte.
Et cet état neutre, éternel et parfait fut troublé.


La conscience première a embrassé le néant.
Elle a insufflé son esprit dans le confondu,
pour le féconder de ses trois principes immanents.
Ceux-là forment la loi une qui régit toute l'existence.
L'information distingue et ordonne, définit l'être.
L'énergie dynamise et organise, maintient l'être.
Le mouvement contraint et oriente, fructifie l'être.


Du chaos naît l'ordre, de l'informe a émergé la forme.
Le mouvement l'a introduite dans un équilibre dynamique,
afin de conserver et transformer son énergie, son information.
Le mouvement l'a introduite dans un système fermé,
qui ne souffre d'aucune perte et limite son éparpillement.
Le mouvement l'a introduite dans l'espace et le temps,
objectivés par la distance qui sépare la forme de son origine.
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 30-03-2014 à 11:27:36               

La forme doit son existence au mouvement perpétué,
qui régule l'énergie et l'information dont elle est dépendante.
Sans celles-ci, la forme retourne à son état d'incertitude.
Ainsi, la matière physique n'a plus d'existence concrète
si son information et son énergie ne sont pas en mouvement.
Le mouvement, qui n'est pas un déplacement hasardeux,
donne à la forme sa présence spatiale et sa consistance.


Par le mouvement, la matière engendrée s'éloigne de la source.
Mais elle ne peut se disperser indéfiniment et se perdre.
Le mouvement se déploie jusqu'à atteindre un point de rupture,
dont la résolution abrupte est le retour à son état d'équilibre.
Ainsi, il est comparable à une roue sans cesse en rotation.
Elle transporte une information qui se modifie par expérience
et qui se restructure, se renouvelle à chaque fin de cycle.


Le mouvement se manifeste donc comme un circuit éternel,
dont la représentation graphique est celle d'un cercle sans fin.
Ses départs et retours continuels permettent l'apparition de la vie,
dont le système dynamique interne est le principal déterminant.
Sa finalité est de garder l'information primordiale dans la forme.
Le mouvement est la mémoire vivante, ancestrale, de la matière
qui se souvient de l'harmonie préétablie par la conscience une.
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 02-04-2014 à 21:35:09               

Le mouvement, qui agit en tout et partout, relie chaque être
afin qu'ils participent ensemble à l'accomplissement de la loi.
C'est ainsi que toute la création tend vers un idéal unique
qui l'enjoint à développer une vie diversifiée et consciente.
Cet engendrement a été prévu dès l'origine de notre monde
afin que la conscience universelle qui en est la cause première
prenne dans la matière, l'espace et le temps une forme individuelle.

L'humanité est la dépositaire de cet inestimable et fabuleux trésor,
caché et maintenu dans l'univers depuis des temps immémoriaux.
Le cosmos entier participe à l'épanouissement de cette conscience
qui a trouvé, dans notre espèce, une adéquation symbiotique.
Nos consciences propres peuvent à leur tour formuler des idées,
les assembler en concepts et les appliquer à des problèmes exogènes.
Le mouvement ultime s'extirpe de la matière et devient spirituel.

Car nos consciences sont toujours soumises au mouvement.
Elles connaissent sa loi et ressentent son appel impérieux.
Elles savent que leur grand œuvre se trouve dans le cheminement,
qui les mènera, aux travers différentes épreuves, vers l'unification .
Mais leur propre nature les rend libres de l'accepter ou non.
Il nous revient d'entrer en communion avec l'essence de la vie
ou d'étouffer l'identité extraordinaire qui sommeille en nous.
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 18-02-2015 à 12:46:46               

Pour poursuivre sur le flux et reflux, voici quelques citations.


Le Kybalion (1908) dans son chapitre dédié au Principe de Rythme , affirme que "dans tout se manifeste un mouvement mesuré, un mouvement d'allée et venue, un flux et un reflux, un balancement en avant et en arrière, un mouvement semblable à celui d'un pendule, un phénomène comparable à celui de la marée entre les deux pôles qui existent sur les plans physique, mental et spirituel." Ce mouvement est définit comme cyclique et procède d'une succession d'expansions et de régressions conformément à la Loi qui unifie l'univers.

Mathurin Eyquem écrit dans Le pilote de l'onde vive (1678) que Dieu, comme Cause Première, a établi l'ordre du Mouvement céleste. "Le premier mouvement ne convient pas seulement à la Mer, mais à toute la nature ; comme étant ce mouvement par lequel les composés se forment, et prennent leur être. [...] (Ce mouvement) procède proprement du feu élémentaire, qui s’insinue et se produit au centre des matières, les digère, les corrompt, les unit, et les fait végéter. [...](Ce feu) est établi dans son centre, comme la chaleur au cœur de l’animal, se répand dans tout le composé, l’anime et le fait agir.

Pierre-Jean Fabre, alchimiste et médecin de Castelnaudary, estime dans son Palladium Spagyricum (1638) que les mouvements de flux et de reflux de la mer sont l'une des multiples manifestations de l'Esprit Universel ou Esprit du Monde. Cet Esprit est le vecteur qui met en oeuvre le mouvement. Il circule à travers l'Univers et donne vie et cohésion à toute chose. Pierre-Jean Fabre affirme que l'arcanum arcanorum totius mundi, la pierre des Philosophes, n'est rien d'autre que la fixation de l'Esprit Universel, joint à l'humidité radicale.

Solin (env. IVe) dans son Polyhistor chapitre XXIV rapporte que "les physiciens disent que le monde est comme un animal composé des éléments de tous le corps, et mis en mouvement par un esprit qui le gouverne. Cet esprit se diffusent à travers tous ses membres, produisant ainsi la force de la matière éternelle."

Virgile dans l' Enéide - Livre VI énonce que "le ciel, et la terre, et les plaines liquides, et le flambeau lumineux des nuits, et l’astre étincelant du jour, recèlent un feu divin qui leur sert d’aliment. Répandue dans les veines du monde, une âme universelle imprime le mouvement à l’univers, et se mêle à ce grand corps. C’est par elle que respirent l’homme et les animaux, le peuple ailé qui fend les nues, et les monstres qui nagent dans le gouffre des mers. La flamme qui les anime vit sans jamais s’éteindre ; rien n’en dément la céleste origine, tant qu’un limon grossier n’en corrompt pas l’essence, qu’elle ne languit point enfermée dans des organes terrestres et des membres mortels."

Ciceron dans De Natura Deorum - Livre II, 7 affirme que "l'accord de l'univers qui communie dans un même sentiment, dans un même souffle, dans une même continuité entre toutes ses parties" ne peut être sans qu'il y ait une âme divine qui se communique à toutes ses parties. Ainsi "le flux et reflux de la mer qui suivent toujours exactement le cours de la lune" sont-ils des manifestations de cette harmonie d'ensemble.

De manière générale, tous ces auteurs font référence aux doctrines développées par les Stoïciens.

:@: Miroir

--------------------
Cahier de recherche
playlist
3 messages postés
   Posté le 19-02-2015 à 23:22:33            

Les fluides sont tellement mystérieux.
Les ondes ne sont peut être des mers, ni du sang, ni du jaune d’œuf, ni du coca cola, mai l'inverse le sont sûrement, notamment pour la théorie des cordes.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
7727 messages postés
   Posté le 24-03-2015 à 17:32:26            

branleurs....

--------------------
J'ai dit !
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 29-03-2015 à 21:30:50               

Glandeur...

--------------------
Cahier de recherche
TaoTheKing
Citoyen du monde
7727 messages postés
   Posté le 01-04-2015 à 10:46:45            

chandeleur...

--------------------
J'ai dit !
Trotmany
643 messages postés
   Posté le 17-01-2016 à 09:36:08               

Je doute que quelque chose de significatif en émerge...

--------------------
Cahier de recherche
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Sur le mouvement   
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade