LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences 

 nuclaire au thorium

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 08:33:33   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

Extrait de science et vie. D'autres formes d'energies sontpossibles a partr du nuclaire. Par exemple un reacteur au thorium (232) qui serait plus sur que les actuels, moins poluant , bien plus facile a arreter, qui n'a pas de masse critique, enfin le minerai est plus abondant et mieux reparti.
Qu'en pensez vous ?

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
unamurdin
322 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 09:36:32   Voir le profil de unamurdin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à unamurdin   

"Leur principal intérêt réside dans l’augmentation des ressources ; intérêt à échéance très lointaine si les filières uranium à spectre rapide se développent normalement, à échéance plus rapprochée dans le cas contraire"
http://nucleaire.cea.fr/fr/nucleaire_futur/autres_voies.htm

--------------------
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 12:52:19   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

C'est surement vrai, mais je constate une forte constestation au niveau des chercheurs , au USA en russie en France et en Chine. En France 40 chercheurs contestent en partie les conclusions du CEA qu'ils trouvent trop orientees, et veulent experimenter la filiere thorium a sels fondus. La semaine derniere la Chine a debloque un gros credit pour l'etude de la filiere Thorium a sels fondus. Le CEA surement respectable est tout de meme a la fois juge et partie.Il ne faut pas s'attendre a ce qu'il doute de la filiere uranium actuelle.

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 12:53:50   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

PS
Atil voudrais tu deplacer ce sujet dans sciences s'il te plait ? merci

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
unamurdin
322 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 14:28:27   Voir le profil de unamurdin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à unamurdin   

uber a écrit :

Le CEA surement respectable est tout de meme a la fois juge et partie.Il ne faut pas s'attendre a ce qu'il doute de la filiere uranium actuelle.


tout à fait, surtout pour ce qui est du retraitement. Ceci dit pour faire démarrer une centrale à sels fondus, il faut faire fonctionner une centrale "traditionnelle" pendant une dizaine d'années, donc l'un ne remplace pas l'autre même si on a 4 centrale à sels fondus pour une traditionnelle et que le problème des déchets se pose beaucoup moins. Donc, les risques d'explosion existent toujours pour les centrales traditionnelles. D'autre part, les centrales à sels liquides produisent à un moment donné de la chaîne un rayonnement gamma très pénétrant et donc dangereux...donc à voir comment ça se gère en pratique. On verra tout ça quand le réacteur expérimental sera construit dans les 10-15ans à venir.

--------------------
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 19:38:29   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

Il y a deja eu un reacteur experimental americain qui a fonctionné impeccablement , pendant 14000 heures . C'est peu et c'était il y a longtemps.( 1957 me semble t'il) Le probleme a l'epoque c'est que la filiere uranium permetait d'acceder assez vite a la bombe, pour celle au thorium c'était bien plus complexe. C'est vrai que la solution thorium en sel fondu ne demarre pas seule et qu'il faut bombarder . Mais es tu sur qu'il faille un quart de la puissance d'une autre centrale pour cela ? et pour combien de temps ?

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
unamurdin
322 messages postés
   Posté le 27-10-2011 à 20:52:32   Voir le profil de unamurdin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à unamurdin   

J'ai lu qu'il fallait faire fonctionner une centrale classique avec un mélange thorium/uranium pendant 10ans pour obtenir la quantité d'uranium233 suffisante à l'amorçage d'une centrale à sels liquide. J'essayerai de retrouver le lien (je crois que c'est sur le site du CNRS)

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5138 messages postés
   Posté le 28-10-2011 à 00:42:26   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

les échelles de temps sont impressionnantes, on arrive à se demander si on est concerné tellement il y a démesure par rapport à l'échelle humaine.

--------------------
aime la littératures
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 28-10-2011 à 08:25:57   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

Je suis surpris, ils ont demarré le reacteur experimental bien plus vite, avec les puissances d'alors bien plusfaibles. Je vais repotasser le truc. Prevoient 'ils
de nos jours une activation differente par bombardement laser ?

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
unamurdin
322 messages postés
   Posté le 28-10-2011 à 09:18:24   Voir le profil de unamurdin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à unamurdin   

En fait il y a d'autres moyens d'amorcer une centrale à sels fondus mais elles sont plus polluantes ou moins efficaces :
Ce combustible est un mélange de fluorures d'uranium 233, un isotope de l'uranium, et de thorium 232, un des deux noyaux fertiles présents dans la nature. L'uranium 233 qui n'existe pas à l'état naturel peut être remplacé pour le démarrage du réacteur par de l'uranium 235 ou du plutonium. Dans le premier cas, la mise en oeuvre est compliquée et peu efficace et dans le second, on produit énormément d'actinides mineurs radioactifs. La solution ? Produire l'uranium 233 à partir d'un REP utilisant partiellement du thorium au lieu de l'uranium.

et plus loin:

Un seul REP au thorium fournit pendant sa durée de vie (40 ans) de quoi démarrer quatre réacteurs à sels fondus.

http://www2.cnrs.fr/journal/736.htm


Edité le 28-10-2011 à 09:18:50 par unamurdin




--------------------
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 28-10-2011 à 17:15:07   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

merci pour ces echanges

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
unamurdin
322 messages postés
   Posté le 28-10-2011 à 17:49:35   Voir le profil de unamurdin (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à unamurdin   

Merci à toi le sujet était très intéressant

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5138 messages postés
   Posté le 05-03-2012 à 11:19:05   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

uber a écrit :

Extrait de science et vie. D'autres formes d'energies sontpossibles a partr du nuclaire. Par exemple un reacteur au thorium (232) qui serait plus sur que les actuels, moins poluant , bien plus facile a arreter, qui n'a pas de masse critique, enfin le minerai est plus abondant et mieux reparti.
Qu'en pensez vous ?


c'est en effet le projet pour les prochaines centrales nucléaires, le thorium n'a pas été développé parce que notre industrie nucléaire est essentiellement un recyclage de l'industrie militaire et que le thorium est beaucoup moins destructif que le plutonium, mais aujourd'hui l'essentiel est de produire de l'énergie et non de détruire car on a déjà tout ce qu'il faut pour cela. De plus la probable arrivé massive des voitures à motorisation électrique dans les 10 ans à venir nécessitera, des centrales électriques non carbonisantes et la seule solution viable reste le nucléaire si on peut réduire très fortement ses risques et sa pollution.


Edité le 05-03-2012 à 11:24:20 par martiko




--------------------
aime la littératures
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 06-03-2012 à 20:08:02   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

L'energie augmentera tres bientot et fort. Le solaire , les eaux usees et la biomasse, les algues, les eoliennes vont progresser.

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5138 messages postés
   Posté le 07-03-2012 à 00:40:08   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

uber a écrit :

L'energie augmentera tres bientot et fort. Le solaire , les eaux usees et la biomasse, les algues, les eoliennes vont progresser.


c'est évident (surtout au niveau de l'habitat) mais ce ne sera pas suffisant pour l'industrie, comme je l'ai dit nous verrons l'arrivée rapide de l'auto électrique et nous aurons besoin d'une source plus massive et disponible indépendamment des conditions climatiques ou météorologiques.

--------------------
aime la littératures
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences  nuclaire au thoriumNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum