LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie  De l'origine des basques (Essai)   
 
Bas de pagePages : 1  
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 02-02-2013 à 21:45:43            

En quelques phrases:


1) Selon la Bible, l'Arche de Noé s'échoua au sommet du mont Ararat. Le petit-fils de Noé, Hayk, donna son nom au pays : Hayastan.
Ses descendants, les Arméniens, s'appellent toujours entre eux les Hays. En fait, Hayk venait probablement du Sumer à l'époque de Lugal-zagesi, roi d’Umma et d’Uruk.


2) Calendrier arménien ancien légendaire:
décembre = Kaghotz, nom d'un des fils de Hayk. ( Les cagots ? )


3) Le patriarche légendaire des Basques s’appelait Aitor. Mot qui signifie en arménien « neveu de Hay », autrement dit « neveu d’Arménien » (de hay, Arménien, et tor, neveu). L’on sait que l’ancêtre des Arméniens s’appelait Hayk, lequel a donné son nom au peuple arménien.

4) Dans la mythologie basque existe un autre géant, Turku, qui lance d’énormes rochers d’une montagne à l’autre, comme Dork l’Arménien. De ce point de vue, les Basques sont arménoïdes. Il s’agit surtout des Basques français, les Gascons. Les recherches archéologiques démontrent que cette catégorie anthropologique apparaît dans la péninsule ibérique vers le troisième millénaire
avant J-C.


5) Preuves linguistiques:
A l’heure actuelle, il existe une liste de mille mots qui sont conservés dans les deux langues, représentant tous les champs sémantiques.


6) Le Taron est une région du centre de l'Arménie historique, possédée initialement par les Mamikonian. (du dialecte Mush)
6bis) Taron, dont la toponymie est inconnue, est un village proche du Pays basque.

7) le village d’Izaba aurait été fondé par les premiers habitants de la péninsule ibérique, les Arméniens; les paysans d’Izaba conservent le souvenir de leur patrie, l’Arménie, et le nom du patriarche légendaire des Basques, Aitor, émigré d’Arménie avec ses six fils.



Les liens:

1) et 2) : http://www.louisg.net/C_armenien.htm

3) 4) 5) : http://armeniantrends.blogspot.fr/2011/01/basques-et-armeniens-vascos-y-armenios.html

6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Taron_(Arm%C3%A9nie)
6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9nien

7) http://armeniantrends.blogspot.fr/2011/01/basques-et-armeniens-vascos-y-armenios.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Isaba


lien généraliste: http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/0eu/00etudesarmenobasques.htm

Est-ce tiré par les cheveux?

--------------------
thersite
Malheureux qui comme Thersite est incompris.
703 messages postés
   Posté le 08-02-2013 à 12:03:52            

thersite a écrit :

[citation=Mathilde]En quelques phrases:


1) Selon la Bible, l'Arche de Noé s'échoua au sommet du mont Ararat. Le petit-fils de Noé, Hayk, donna son nom au pays : Hayastan.
Ses descendants, les Arméniens, s'appellent toujours entre eux les Hays. En fait, Hayk venait probablement du Sumer à l'époque de Lugal-zagesi, roi d’Umma et d’Uruk.


on sait peu de choses sur Lugal-zagesi (2150 av JC), un peu plus sur l'empire akkadien (2350-2250 qui l'a précédé et l'empire Ur-3 (2130-2100 av JC) qui l'a suivi, mais les relations avec les régions limitrophes sont tout à fait hypothétiques.

La région était de langue et cultures caucasienne
http://en.wikipedia.org/wiki/Kura%E2%80%93Araxes_culture
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hourrites
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ourartou

Hays vient de Hayasa de l'époque hittite 1600-1200
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hayasa-Azzi

Cela précède l'arrivée des tribus mushki (phrygiens) au 12e siècle et arméniennes au 7e siècle av JC.
http://en.wikipedia.org/wiki/Mushki
The Encyclopedia of Indo-European Culture notes that "the Armenians according to Diakonoff, are then an amalgam of the Hurrian (and Urartians), Luvians and the Proto-Armenian Mushki (or Armeno-Phrygians) who carried their IE language eastwards across Anatolia."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9nie
Vers 610 av. J.-C., une tribu thraco-illyrienne originaire des Balkans passe en Asie Mineure et se déplace graduellement vers l’est jusqu’au Caucase pour se confondre, sans confrontation semble-t-il, avec le royaume de l’Urartu. « Incluant alors tous les autres éléments ethniques », l'ethnie arménienne se forme, avec une culture qui incorpore des éléments de la culture urartéenne9 et une langue, indo-européenne, qui s'impose peu à peu10. Les Arméniens sont évoqués dans les archives de Ninive. Chute de Ninive en 612.

Citation :


2) Calendrier arménien ancien légendaire:
décembre = Kaghotz, nom d'un des fils de Hayk. ( Les cagots ? )


Citation :


3) Le patriarche légendaire des Basques s’appelait Aitor. Mot qui signifie en arménien « neveu de Hay », autrement dit « neveu d’Arménien » (de hay, Arménien, et tor, neveu). L’on sait que l’ancêtre des Arméniens s’appelait Hayk, lequel a donné son nom au peuple arménien.

Citation :


4) Dans la mythologie basque existe un autre géant, Turku, qui lance d’énormes rochers d’une montagne à l’autre, comme Dork l’Arménien. De ce point de vue, les Basques sont arménoïdes. Il s’agit surtout des Basques français, les Gascons. Les recherches archéologiques démontrent que cette catégorie anthropologique apparaît dans la péninsule ibérique vers le troisième millénaire
avant J-C.


Le type arménoïde est un type physique :
http://www.youtube.com/watch?v=r1kjJW2uGFs
Les basques n'ont pas le type arménoïde mais celui dit "atlanto-méditérannéen" qui n'est certainement que la version gracilisée du type de "Cro-Magnon" mélangée à quelques proto-méditerranéens comme les hommes de Chancelade et de Combe-Capelle. Dans les études récentes sur l'adn, les Basques s'illustrent pas leur quasi-absence de caractères asiatiques ou africains (du moins inférieur à 25.000 ans puisque nous venons bien d'Afrique il y a 125.000 ans, par l'Arabie 125000-90000 ans, puis l'Inde 90.000-70.000ans et arrivons en Europe de 50.000 à 30.000 ans) alors que les "Français de souche" (pourtant peu métissés contrairement aux dires des doctrines officielles), avaient "gagné" une composante extra-européenne de 5 à 15% suivant les régions depuis le début du néolithique il y a 8000 ans, la plus grande part de la composante était arrivée avec les premiers vrais agriculteurs , les impresso-cardiaux de méditerranée orientale et les danubiens vers 5500-5000 avJC.

Donc s'il y a influence elle n'est que culturelle et linguistique (et rien de bien solide l'affirme et si elle existe aussi bien d'ouest en est que d'est en ouest.
Citation :


5) Preuves linguistiques:
A l’heure actuelle, il existe une liste de mille mots qui sont conservés dans les deux langues, représentant tous les champs sémantiques.


6) Le Taron est une région du centre de l'Arménie historique, possédée initialement par les Mamikonian. (du dialecte Mush)
6bis) Taron, dont la toponymie est inconnue, est un village proche du Pays basque.

7) le village d’Izaba aurait été fondé par les premiers habitants de la péninsule ibérique, les Arméniens; les paysans d’Izaba conservent le souvenir de leur patrie, l’Arménie, et le nom du patriarche légendaire des Basques, Aitor, émigré d’Arménie avec ses six fils.



Il ne faut pas oublier 2 choses :
- Les peuples d'Occident (Romains, Francs, ...) dans leur début d'écriture de l'histoire, ont souhaité s'anoblir en se rattachant aux vieilles civilisations historiques de l'Orient.
- Des moines arméniens sont venus en Occident durant les périodes carolingiennes et romanes 800-1200 et ont eu une influence sur les arts et la culture.[/citation]


Edité le 08-02-2013 à 21:44:49 par thersite




--------------------
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 08-02-2013 à 19:26:07            

Mon petit exposé, fruit de quelques tranches de jours de recherches, est instinctif, logique dans des faits et gestes humains probables d'une époque où l'on devait avant tout se nourrir et donc migrer selon la direction du gibier. Direction Sud-Ouest.

Mais face aux études de grands historiens auxquels rien échappe, où tout est synthétisé, classifié et normé, plus moyen de trouver une pépite, sinon celle des fous.

Je suis à cul de te lire, tu casses juste une partie de rêve, plus de secret découvert, l'équation à cinq inconnues est parfaitement bien étayée et référencée. Ta réponse est donc forcément juste.

Flûte.

Merci Thersite pour avoir daigné répondre à mes conneries, je retourne donc dans mon trou d'inculture, verte de honte.

--------------------
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 08-02-2013 à 19:35:27            

... peut-être que Martiko pourrait nous trouver quelques allotropes résiduels ? ouh-ouh!, Martiiiii !

--------------------
Atil
37220 messages postés
   Posté le 09-02-2013 à 10:14:16               

L'ARMÉNIEN EST UNE LANGUE INDO-EUROPÉENNE, PAS LE BASQUE.
PAR CONTRE, l'arménien a peut-être été influencé par les langues du Caucase, non indo-européennes.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 09-02-2013 à 13:27:18            

pour les basques il n'y a plus de mystère, ils sont une composante très récente du groupe celte nord/sud, pour les marqueurs mâles autant que pour les marqueurs féminins; quand au phénotype il est nettement atlantique et peu méditerranéen. En ce qui concerne la langue elle n'est ni non IE ni IE , les linguistes sont réservés sur sont classement. L'accord est sur la forme de type ouralien de la langue basque.
Les basques ne peuvent pas être les indigènes de leur région actuelle mais des envahisseurs récents dans l'histoire des migrations de la fin du néolithique et mêmes de la période historique.
Il est devenu absurdes de vouloir les raccrocher à d'autres peuples que ceux qui proposent les mêmes caractéristiques comme les bretons , belges, anglais, catalans...
A noter :
Pour qu'une langue se différencie totalement l'estimation est de 3000 ans ce qui semble correspondre à l'apparition de M153, qui est un sous groupe de SRY2627, uniquement chez les basques.

Atil a écrit :

L'ARMÉNIEN EST UNE LANGUE INDO-EUROPÉENNE, PAS LE BASQUE.
PAR CONTRE, l'arménien a peut-être été influencé par les langues du Caucase, non indo-européennes.

donc tu penses que les basques sont caucasien et pourtant c'est avec les estoniens les peuples d’Europe ayant le moins d'influence caucasienne, faudra expliquer quel rapport entre la langue basque et les langues caucasiennes.


Edité le 09-02-2013 à 13:54:51 par martiko




--------------------
aime la littératures
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 09-02-2013 à 20:05:54            

waouh, Martiko, tu en jettes!

Si je comprends bien, tu ne vois pas venir les basques de l'extrême Est, d'Asie, ni d'Afrique (via la Mésopotamie), ils sont une composante celte, venue par l'Atlantique?, qui correspond à l'apparition du M153, sous-groupe de SRY2627. Donc, les basques sont des envahisseurs venus ... des pays Baltes? ? Pourraient-ils être des burgondes, au hasard.

Et qui sont les premiers habitants des Pyrénées?, alors., des africains venus à pieds?
Tout en tenant compte que le niveau de l'eau était plus bas de plusieurs mètres il n'y a pas 3000 ans. C'est certifié.

PS: j'ai peut-être dis une connerie avec les baltes...


Edité le 09-02-2013 à 20:09:07 par Mathilde




--------------------
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 09-02-2013 à 20:27:21            

Atil a écrit :

L'ARMÉNIEN EST UNE LANGUE INDO-EUROPÉENNE, PAS LE BASQUE.
PAR CONTRE, l'arménien a peut-être été influencé par les langues du Caucase, non indo-européennes.


Oui, mais l'arménien, tout comme le basque, est une langue agglutinante, d'où possible lien même lointain avec les langues sumériennes. (pure supposition, mais en dessinant une cheminée exponentielle, une convergence graphique, on pourrait trouver des liens certains).


Edité le 09-02-2013 à 20:34:48 par Mathilde




--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 10-02-2013 à 21:26:18            

Mathilde a écrit :

waouh, Martiko, tu en jettes!

Si je comprends bien, tu ne vois pas venir les basques de l'extrême Est, d'Asie, ni d'Afrique (via la Mésopotamie), ils sont une composante celte, venue par l'Atlantique?, qui correspond à l'apparition du M153, sous-groupe de SRY2627. Donc, les basques sont des envahisseurs venus ... des pays Baltes? ? Pourraient-ils être des burgondes, au hasard.

Et qui sont les premiers habitants des Pyrénées?, alors., des africains venus à pieds?
Tout en tenant compte que le niveau de l'eau était plus bas de plusieurs mètres il n'y a pas 3000 ans. C'est certifié.

PS: j'ai peut-être dis une connerie avec les baltes...


??
j'ai déjà répondu, mais je n'ai pas écrit ce que tu as publié.
Les bretons sont des Baltes selon toi?
Les plus ancien R1b ne se trouvent pas en Afrique ou dans l'extrême est asie ni dans le moyen orient mais dans l'Oural , l'Oblaste de Perm.
J'avais seulement précisé qu'il était très étrange de comparer les basque avec les caucasiens (géorgiens, ingouches, tchétchènes, turcs, iraniens...) alors que les basques avec les baltes sont les seuls peuples d'Europe dépourvus de composante caucasienne.


Edité le 10-02-2013 à 22:11:40 par martiko




--------------------
aime la littératures
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 11-02-2013 à 20:05:01            

je n'ai pas parlé de breton

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 11-02-2013 à 22:30:54            

Mathilde a écrit :

je n'ai pas parlé de breton


évidemment c'est moi qui les cite, parce que les bretons sont très proches des basques, ce qui n'est pas le cas des caucasiens et arméniens.

--------------------
aime la littératures
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 11-02-2013 à 22:38:14            

atil a écrit :

L'ARMÉNIEN EST UNE LANGUE INDO-EUROPÉENNE, PAS LE BASQUE.
PAR CONTRE, l'arménien a peut-être été influencé par les langues du Caucase, non indo-européennes.

De constater que Atil affirme une question que se posent les linguistes (Atil devrait postuler pour le Nobel)
Mathilde a écrit :



Oui, mais l'arménien, tout comme le basque, est une langue agglutinante, d'où possible lien même lointain....

dans la même logique :
Et si je repeins le kangoo en rouge je deviens l'heureux propriétaire d'une Ferrarri...


Edité le 11-02-2013 à 22:39:14 par martiko




--------------------
aime la littératures
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 14-02-2013 à 21:08:15            

Là, Martiko, tu me fais chi.. avec ta réponse, j'attendais un truc autre, et surtout gentil . Tu manges trop de cheval et ça te rend galopin! Pas bon, ça.

Alors, donc, les basques sont de nulle part, les arméniens d'Arménie, les celtes de Celtibare, les bretons du Wallalah, et les wisigoths du tdc du monde.

Alors, où bien tu es clair et posé, ou bien je ne te fais plus de bisous.

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 14-02-2013 à 23:54:06            

les basques n'ont rien de particulier sinon d'avoir pratiquer un isolement génétique (se marier presque exclusivement entre eux depuis environ 2500/3000 ans), la théorie qui serait lié au début de l'âge du fer parmi le groupe sry2627, et qui aurait amené une petite part de ce groupe à développer des caractéristiques sanguines (O rhésus négatif), linguistiques (euskara une langue non PIE inclassable actuellement), culturel (société semi-matriarcale) et génétique (sous groupe de sry2627 avec M153), cet isolement n'a rien à voir avec la géographie puisque les basques sont très récent sur l'actuel pays basque et même l'aquitaine, mais cet isolement pourrait être lié selon des données culturelles et linguistiques au développement de la métallurgie et donc à une caste qui pourrait avoir ainsi voulu préserver son activité, c'est une théorie qui semble être retenu depuis quelques temps comme on dit dans l'air du temps.
Donc les ancêtres des basques seraient simplement un groupe celte venu de la France peut être de la région de la Loire dont l'opportunisme (alliance avec les romains et ensuite avec les francs) a permis de survivre même contre les Wisigoths et les musulmans, tout en préservant leur existence.
Cependant les analyses biologiques les classent très proches des irlandais qui sont en fait leur voisins aussi proches que les français ou les espagnols si on ne considère pas la mer comme un obstacle aux contacts répéter et de fait les basque s marquent les limites de l'extension du groupe gaélique au sud comme pour les bavarois en marquent les limites vers l'est de l'Europe.
En conclusion les basques et les Bretons semblent être deux évolutions différentes d'un même groupe de migrants néolithiques, à partir de l'ouest de la France ou de la façade atlantique.


Edité le 15-02-2013 à 00:12:04 par martiko




--------------------
aime la littératures
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 15-02-2013 à 00:05:04            

à propos d'après un dictionnaire basque, aitor ou "aiter" est une forme neutre du mot père qui au nominatif avec le basque moderne "aita" signifie père dans le sens ou le suffixe "a" signifierait l'article défini "le" et serait une acquisition récente comme pour les romains "il" en préfixe.
Comme quoi les langues évoluent continuellement pour ne pas disparaître.


Edité le 15-02-2013 à 00:16:59 par martiko




--------------------
aime la littératures
uber
1007 messages postés
   Posté le 16-02-2013 à 19:38:07            

Salut a vous redoutables debateurs, je vous relis avec plaisir

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 16-02-2013 à 20:10:33            

Mille millions de milles mercis, Martiko.

Aitor, Hayk, petit fils de Noé: (tu ne vas pas remettre en question Noé?, quand même!):
mais tu oublies la trajectoires des wisigoths, me semble-t-il.... de Suède à la Gascogne, quand même. Ils pourraient avoir leurs mots à dire, non ?

Franchement, Uber, vous pourriez aussi ... non rien. Nous vous remercions de votre gentille contribution.

--------------------
Mathilde
552 messages postés
   Posté le 22-02-2013 à 19:10:32            

Bon, et si l'on en venait au type de peau et de couleur de cheveux ?

Selon Wiki:

Les roux, par exemple, ne représentent qu' 1 à 2 % de la population mondiale:
on trouve une proportion élevée de roux au Royaume-Uni, Irlande, Scandinavie, ainsi que dans les zones de migration privilégiée de ces populations (Amérique de Nord, Australie). L'occurrence de la rousseur est particulièrement forte chez les populations de langue celte, d'où le nom de « gène celtique » utilisé couramment en dermatologie : l'Écosse est ainsi le pays qui détient le plus fort taux de rousseur au monde avec 13 % de la population rousse, chiffre auquel il faut ajouter celui de 40 % porteuse de ce même gène. L'Irlande vient en seconde place avec une proportion de 10 % de la population rousse et un taux de porteurs du gène équivalent (40 %).

La rousseur se manifeste chez les humains possédant deux exemplaires d'un gène récessif sur le chromosome 16, qui provoque une mutation de la protéine MC1R.


Ceci dit, j'ai rarement vu des basques roux (béarnais pareil) et, par ailleurs, peu sont petits et malingres, même chez les femmes.

Serait-ce un bout de piste?

--------------------
Atil
37220 messages postés
   Posté le 23-02-2013 à 09:34:56               

" L'accord est sur la forme de type ouralien de la langue basque. "

>>>>>>Bof. Non. Le basque n'a même pas d'harmonie vocalique.



"donc tu penses que les basques sont caucasien et pourtant c'est avec les estoniens les peuples d’Europe ayant le moins d'influence caucasienne, faudra expliquer quel rapport entre la langue basque et les langues caucasiennes. "

>>>>>>>>>On parle de langues, pas de gènes. Noublions pas.




"Oui, mais l'arménien, tout comme le basque, est une langue agglutinante"

>>>>>>>>>Et tout comme les langues du Caucase.
... et bien d'autres langues anciennes.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 19-02-2014 à 01:15:10            

Atil a écrit :

" L'accord est sur la forme de type ouralien de la langue basque. "

>>>>>>Bof. Non. Le basque n'a même pas d'harmonie vocalique.



"donc tu penses que les basques sont caucasien et pourtant c'est avec les estoniens les peuples d’Europe ayant le moins d'influence caucasienne, faudra expliquer quel rapport entre la langue basque et les langues caucasiennes. "

>>>>>>>>>On parle de langues, pas de gènes. Noublions pas.


"Oui, mais l'arménien, tout comme le basque, est une langue agglutinante"

>>>>>>>>>Et tout comme les langues du Caucase.
... et bien d'autres langues anciennes.


Je suis plutôt d'accord avec toi !
presque toutes les langues anciennes avaient les déclinaisons dont l'ergatif y compris l'IE on peut supposer. Mais c'est une langue moderne, il est normal qu'elles soient agglutinante puisque elle est déclinée et marque différemment le sujet et le complément selon son emploi son nombre et sa situation alors que ce n'est pas le cas en français, le russe est agglutinant si on le compare au français, toutes les langues n'utilisent pas les articles et les prépostions autant que le français.

exemple: kovo, kamou, kakoi , kakie , Moskow, vo Moskvé....


Edité le 29-10-2015 à 01:28:24 par martiko




--------------------
aime la littératures
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 29-10-2015 à 01:33:23            

Mathilde a écrit :

waouh, Martiko, tu en jettes!

Si je comprends bien, tu ne vois pas venir les basques de l'extrême Est, d'Asie, ni d'Afrique (via la Mésopotamie), ils sont une composante celte, venue par l'Atlantique?, qui correspond à l'apparition du M153, sous-groupe de SRY2627. Donc, les basques sont des envahisseurs venus ... des pays Baltes? ? Pourraient-ils être des burgondes, au hasard.

Et qui sont les premiers habitants des Pyrénées?, alors., des africains venus à pieds?
Tout en tenant compte que le niveau de l'eau était plus bas de plusieurs mètres il n'y a pas 3000 ans. C'est certifié.

PS: j'ai peut-être dis une connerie avec les baltes...



non pas des pays Baltes; mais d’Autriche et de la plaine du Danube, c'est certain.

--------------------
aime la littératures
martiko
dieu, le vrai! certifié France
6568 messages postés
   Posté le 29-10-2015 à 01:38:32            

Mathilde a écrit :

Bon, et si l'on en venait au type de peau et de couleur de cheveux ?

Selon Wiki:

Les roux, par exemple, ne représentent qu' 1 à 2 % de la population mondiale:
on trouve une proportion élevée de roux au Royaume-Uni, Irlande, Scandinavie, ainsi que dans les zones de migration privilégiée de ces populations (Amérique de Nord, Australie). L'occurrence de la rousseur est particulièrement forte chez les populations de langue celte, d'où le nom de « gène celtique » utilisé couramment en dermatologie : l'Écosse est ainsi le pays qui détient le plus fort taux de rousseur au monde avec 13 % de la population rousse, chiffre auquel il faut ajouter celui de 40 % porteuse de ce même gène. L'Irlande vient en seconde place avec une proportion de 10 % de la population rousse et un taux de porteurs du gène équivalent (40 %).

La rousseur se manifeste chez les humains possédant deux exemplaires d'un gène récessif sur le chromosome 16, qui provoque une mutation de la protéine MC1R.


Ceci dit, j'ai rarement vu des basques roux (béarnais pareil) et, par ailleurs, peu sont petits et malingres, même chez les femmes.

Serait-ce un bout de piste?


Normal, puisque tu penses que les basques ne sont jamais roux. De plus les statistiques s'établissent sur les enfants qui avec l'âge quand il deviennent adulte virent au brun pour les roux et au châtain pour les blonds; rares sont ceux qui gardent leur couleur d'enfance.

--------------------
aime la littératures
xelo
32 messages postés
   Posté le 31-10-2016 à 14:26:37            

Igor Diakonoff suggère une étymologie hurro-urartéenne dans 13 lexèmes du vieil-arménien.
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie  De l'origine des basques (Essai)   
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum
   Hit-Parade