LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité 

 L'athéisme serait une invention du christianisme

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 31-03-2010 à 22:53:14   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Selon l'anthropologue René Girard, «l'athéisme, au sens moderne du terme, est en substance une invention du christianisme»...

D'où la question : le christianisme est-il une science humaine ?

Effectivement, René Girard est un penseur des States, qui a développé dans ses nombreux ouvrages une théorie de la rivalité basée sur l’intuition que "les désirs des hommes sont mimétiques, c’est-à-dire portent sur des objets que d’autres désirs aussi.

Plus le désir d’autrui est intense, plus le mien le sera. Dans cette escalade, il arrive un moment où le désir d’autrui compte plus que l’objet lui-même : la rivalité devient un conflit personnel et débouche sur la violence ouverte." Ce qui fait des conflits entre les hommes essentiellement une conséquence de la rivalité. Cette "crise mimétique" trouve sa résolution par la société "en déplaçant l’hostilité sur une seule et même victime, porteuse de tous les désirs rivaux, objet de haine partagée". D’où le meurtre fondateur qui symboliquement se traduit par le sacrifice de cette victime, immolée pour diminuer le degré de violence présent dans la société.

René Girard voit dans la mise à mort du Christ, un sacrifice, mais contrairement à la foule, les apôtres ont une vision différente, puisqu’à leurs yeux Jésus n’est pas coupable. (réaction qui n’a rien d’exceptionnelle puisqu’ils étaient ses disciples) Pour lui, "le christianisme casse les mythes et surtout celui de la culpabilité de la victime", une communauté ne pouvant condamner une victime innocente. Les boucs émissaires peuvent ne pas être coupables, mais des victimes de substitution. Ces mécanismes sacrificiels prennent de nos jours des formes différentes comme, par exemple, lors de crises politiques où le peuple met en disgrâce, quoi que celui-ci fasse, l'homme qu’il a élu quelques temps auparavant. Le christianisme, par "la suppression du sacrifice sanglant" enlève à la société "cet instrument efficace qu’est le mécanisme rituel," nous laissant sans moyens "devant nos propres spirales violentes mimétiques".

René Girard affirme qu'on ne peut pas faire de la Révélation chrétienne un mythe comme les autres, puisque les chrétiens ne croient pas à la vérité du "mécanisme sacrificiel", mais à la vérité humaine ce qui constitue un point commun entre le christianisme et les sciences humaines. (Mais cela n’en fait pas une science) Pour lui, l’héritage judéo-chrétien est "visible dans nos institutions : la démocratie, la transparence des lois, les droits de l’homme".
C’est ce qu’on appelle réécrire l’histoire. Il a fallu près de 18 siècles pour que les déistes (sans religion), les sceptiques, les agnostiques, les athées, les matérialistes, les libres penseurs et tous les hommes épris de justice parviennent enfin à "écraser l’infâme", comme le souhaitait Voltaire, et apporter à la société les valeurs que le christianisme voudrait maintenant s’approprier.


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
29064 messages postés
   Posté le 01-04-2010 à 19:57:46   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Selon l'anthropologue René Girard, «l'athéisme, au sens moderne du terme, est en substance une invention du christianisme»...

D'où la question : le christianisme est-il une science humaine ?"

>>>>>>Je ne vois pas ce que les sciences humaines viennent faire ici dans ce raisonnement;



"Effectivement, René Girard est un penseur des States, qui a développé dans ses nombreux ouvrages une théorie de la rivalité basée sur l’intuition que "les désirs des hommes sont mimétiques, c’est-à-dire portent sur des objets que d’autres désirs aussi."

>>>>>>>C'est donc encoere une affaire de memes et de mémétique.



"Plus le désir d’autrui est intense, plus le mien le sera. Dans cette escalade, il arrive un moment où le désir d’autrui compte plus que l’objet lui-même : la rivalité devient un conflit personnel et débouche sur la violence ouverte."

>>>>>>Je ne vois pas pourquoi on a besoin de dire que les désirs sont mimétiques pour en arriver ensuite à ce que nimporte qui peut constater : Que les gens qui désirent la même chose sont donc en compétition et que ca risque de mal finir.




"Le christianisme, par "la suppression du sacrifice sanglant" enlève à la société "cet instrument efficace qu’est le mécanisme rituel," nous laissant sans moyens "devant nos propres spirales violentes mimétiques".

>>>>>C'est pourtant bien le christianisme qui a inventé le défoulement contre les sorcières et les hérétiques.




"René Girard affirme qu'on ne peut pas faire de la Révélation chrétienne un mythe comme les autres, puisque les chrétiens ne croient pas à la vérité du "mécanisme sacrificiel",..."

>>>>>>Et pourquoi tous les mythes devraient-ils forcément se référer au sacrifice d'un coupable ?



"... mais à la vérité humaine ce qui constitue un point commun entre le christianisme et les sciences humaines."

>>>>>>>Quelle vérité humaine ?
Les croyances chrétiennes sur "Jésus qui s'est offert en sacrifice pour nous sauver" sont totallement illogiques et incompréhensibles.




"Pour lui, l’héritage judéo-chrétien est "visible dans nos institutions : la démocratie, la transparence des lois, les droits de l’homme"."

>>>>>>Et pourtant tout cela était déja connu par les Greco-romains (démocratie, transparence des lois) et des penseurs stoïciens (droits de l’homme).

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
thersite
Malheureux qui comme Thersite est incompris.
thersite
663 messages postés
   Posté le 01-04-2010 à 22:26:37   Voir le profil de thersite (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à thersite   

"C’est ce qu’on appelle réécrire l’histoire. Il a fallu près de 18 siècles pour que les déistes (sans religion), les sceptiques, les agnostiques, les athées, les matérialistes, les libres penseurs et tous les hommes épris de justice parviennent enfin à "écraser l’infâme", comme le souhaitait Voltaire, et apporter à la société les valeurs que le christianisme voudrait maintenant s’approprier"

Vous y croyez vraiment ? C'est le catéchisme de votre loge ?'

--------------------
Atil
Atil
29064 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 08:57:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Les droits de l'homme sont-ils d'inspiration chrétienne ou pas, finalement ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 10:35:43   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Oui. Il est indéniable qu'il y a une claire conjugaison des droits de la persona du stoïcisme greco-romain et de la notion de dignité humaine de la religion chrétienne.

--------------------
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 11:45:12   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Atil a écrit :

C'est donc encore une affaire de memes et de mémétique.


Ou tout simplement de rivalité mimétique.
On ne sait pas dans l'un (rivalité mimétique) comme dans l'autre (rivalité mémétique) définir correctement cette mimésis d'appropriation .



Atil a écrit :



Citation :

"Le christianisme, par "la suppression du sacrifice sanglant" enlève à la société "cet instrument efficace qu’est le mécanisme rituel," nous laissant sans moyens "devant nos propres spirales violentes mimétiques".


>>>>>C'est pourtant bien le christianisme qui a inventé le défoulement contre les sorcières et les hérétiques.


Selon la théorie de Girard, la violence réciproque est la caractéristique intrinsèque de la rivalité mimétique. Cette violence peut s'exprimer aussi bien par mimésis d'appropriation ou bien par mimésis de renoncement.



Atil a écrit :

Et pourquoi tous les mythes devraient-ils forcément se référer au sacrifice d'un coupable ?


Le modèle de Girard impose l'existence de mythes avec ou sans sacrifice.
Girard explique dans son modèle interprétatif que la conclusion d'un mythe par l'acte sacrificiel permet d'affirmer l'unité d'une communauté alors qu'elle était régie par la discorde et la rivalité mimétique. Cet acte du sacrifice permet à la communauté de finaliser sa solidarité ce en l'opposant à une victime émissaire.



-----------


Pizzaman a écrit :

"René Girard affirme qu'on ne peut pas faire de la Révélation chrétienne un mythe comme les autres, puisque les chrétiens ne croient pas à la vérité du "mécanisme sacrificiel",..."


Pourtant les chrétiens ne disent-ils pas "Dieu a tant aimé le monde[...]Jésus est mort pour nos péchés"...
Ceci dit, qu'entend Girard lorsqu'il parle ici de Révélation Chrétienne : parle-t-il de la Trinité ?



Pizzaman a écrit :

le christianisme est-il une science humaine ?


Comme le dit Atil, quel rapport ?
Le christianisme est liée à une théorie anthropologique, c'est-à-dire que dans son corps de doctrines elle définit ce qu'est l'homme, ce dont il a besoin, etc.
Alors que par lui-même l'athéisme ne dit rien puisqu'il ne constitue qu'une simple négation.

--------------------
Atil
Atil
29064 messages postés
   Posté le 02-04-2010 à 13:01:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Avant la renaissance et l'humanisme, les chrétiens estimaient que les hommes n'avaient pas de droits. Ils devaient obéir à Dieu et puis c'est tout, ce dernier étant la référence absolue.
Alors que, pourtant, Jésus avait dit : "Le sabbat a été fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat".
Donc Jésus était plus humaniste que l'ont été ceux qui prétendaient le suivre.

A noter que pour les Stoïciens, les hommes étaient tous des citoyens du monde.
Et il existe des textes égyptiens ou les hommes sont appelés le "troupeau sacré de Dieu" et où il est interdit de leur faire du mal.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
J.F
Plus on prend de la hauteur, plus on voit loin.
J.F
81 messages postés
   Posté le 14-04-2014 à 17:54:57   Voir le profil de J.F (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à J.F   

On a écris énormément de choses sur l'athéisme; et on continue à le faire... Pour quelque chose qui n'existe pas:
Puisque ceux que l'on appelle, "des athées", ne sont, en vérité, que des Croyants qui s'ignorent.

C'est pourquoi, Marcel Proust disait:

" La louange la plus haute de Dieu est dans la négation de l'athée qui trouve la Création assez parfaite pour se passer d'un créateur."

... Et, moi, je dis:

... Ainsi, tous les bavardages sur l'illusion de l'athéisme:
C'est un peu, voyez-vous...
Comme Don QUICHOTTE qui cherchait à terrasser des Moulins à vent... en s'imaginant que c'étaient des géants!

--------------------
"l'Amour Suprême de Dieu est établi comme Soi, au-dedans du cœur de tous:
Ainsi, celui qui prend à tort ce corps, producteur d'excrétions, pour le Soi, est pire que celui qui, né cochon, prend des excrétions pour nourriture!"
Le Mahatma Maharshi.
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  L'athéisme serait une invention du christianismeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum