LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section actualité 

 Catastrophes

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Atil
Atil
29118 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 07:57:50   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   


Pour le tsunami en Asie du sud-est des milliers de gens se sont mobilisés pour envoyer de l'argent.
Mais pour le cyclone aux USA ou le tremblement de terre au Cachemire, les gens semblent s'en désintéresser.
Cela est du à quoi à votre avis ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
1diane3
Bon pied bon oeil !
1diane3
1002 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 10:05:19   Voir le profil de 1diane3 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à 1diane3   

Au fait que les victimes du Tsunami ne sont pas membres d'un pays très riche qui tente de convaincre le reste du monde que sa manière de gérer l'économie est la meilleure.
Il ne vient à l'idée de personne de venir en aide aux américains, car ils ont su montrer leur richesse et leur capacité de s'auto suffire en assujétissant économiquement le reste du monde.
Il serait temps que les américains comprennent par eux mêmes les limites de leurs choix politico-économiques.
Pour ce qui est du tremblement de terre au Cachemire, les gens sont lassés. On leur fait un reportage sur le Tsunami, ils envoient un peu de sous. Ensuite, ils paient leurs impôts et pensent au changement d'heure car il fait nuit le matin à 7 heures, ils pensent à Noël... Ils ont besoin de faire des économies. L'Afghanistan et les Etats Unis, ils en ont une tranche sanguinolente tous les soirs au 20 heures, ça ne les effraie plus. Tous ces morts et ces pauvres noirs édentés ça leur parait bien virtuel, quand ils remettent une bûche dans la cheminée en attendant que maman apporte le café dans le salon.
C'est comme pour les animaux : on ne veut pas payer cher alors on prend le moins cher et ensuite on s'insurge à l'heure du café sur les farines animales refilées aux saumons d'élevage après Kreuzfeld Jacob. On accuse les "pouvoirs" de ceux qui "tirent les ficelles", les paysans qui veulent trop d'aides, et le samedi suivant on achète un poulet au rabais, un filet de saumon pas cher et des brochettes toutes prètes sans se rendre compte qu'on tire des ficelles.
Raison pour laquelle Verdinou parle de la responsabilité qu'ont certains d'organiser notre quotidien. Les français aiment ça, se faire assister.
Les médias jouent le jeu et servent au public un peu de lions dans l'arène tous les jours entre deux pages de pub sur le steack et les jouets de Noël. Pour parfaire le tout, on nous balance un spot sur la santé publique, ça donne un air responsable et sérieux aux médias.
Nous sommes dans la même décadence que Rome sur sa fin, et le sang nous lasse, l'apathie nous gagne, nous nous reproduisons peu, sauf si l'Etat nous subventionne...
La mobilisation, c'est le contraire de ce que les français veulent : l'assistanat.


--------------------
Mon oeil !
1diane3
Bon pied bon oeil !
1diane3
1002 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 14:31:05   Voir le profil de 1diane3 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à 1diane3   

Non non, chéri, t'as pas compris mon allusion, je crois.
Je réexplique : la France est un pays où l'économie est très régulée et où fonctionne (ou essaie de fonctionner) un système de redistribution des richesses qui frise parfois le communisme idéaliste.
Donc, il est dans la culture des français de voir une partie de leurs revenus disparaître au profit de la communauté et leur revenir en partie.

Les Etats Unis ont toujours été une nation mercantiliste. C'est la libre concurrence, le libre échange qui dominent. L'économie est a priori beaucoup moins régulée (hormis poir certains lobbies) et la plupart des systèmes de redistribution des richesses pour assurer les personnes (accident, maladie) sont privées. Ils n'y a donc pas ou peu de prise en charge des personnes en difficulté, hormis lorsque les gens s'engagent personnellement à aider les autres.

Les français sont habitués à être automatiquement pris en charge lorsqu'ils subissent un accident ou un sinistre important. Cela leur paraît être la moindre des choses. Ils ont donc du mal à comprendre que les américains qui ont vu leurs maisons détruites se retrouvent sans rien, sans aide de l'Etat. Bien sûr, les médias se sont chargés de nous montrer que Bush avait refusé de donner des fonds pour remettre le Mississipi en état et renforcer les collines de protection. Ils nous ont aussi affirmé que l'aide humanitaire s'est faite attendre et qu'en attendant, les zones sinistrées ont été très militarisées.
Nous avons appris également que les équipes envoyées pas Chirac n'ont pas eu tout l'ascendant qu'elles souhaitaient, et ont été très déçues de n'avoir pas eu l'autorisation intervenir sur les lieux les plus critiques sachant qu'aucune autre aide n'était alors en cours.

Les pays pauvres, quant à eux, ne voient en les Etats Unis que le symbole du pouvoir allié à la richesse qu'ils n'ont pas et subissent.
Pour eux, les Etats Unis n'on pas besoin d'aide.

Les Etats Unis sont un pays riche. Ses habitants ne sont pas tous riches. Ca, les français de tous les niveaux l'ont compris, tu sais, et le reste du monde aussi. C'est pourquoi le côté : nous allons vous imposer la démocratie et le libéralisme, c'est à dire notre système, pour votre bien est un leitmotiv que les étrangers au pays ont du mal à comprendre. D'ailleurs, les américains ont aussi bien du mal à comprendre qu'il existe des personnes dans le monde qui ne sont pas américaines, ne vivent pas aux Etats Unis, ne partagent pas les valeurs américaines et s'en réjouissent.


--------------------
Mon oeil !
1diane3
Bon pied bon oeil !
1diane3
1002 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 16:06:26   Voir le profil de 1diane3 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à 1diane3   

Attends ! Tu veux des sources pour prouver quoi ???
Que les US sont un pays riche ?
Que tous les américains ne sont pas riches ?
Que le système de prise en charge américain passe par des assurances privées ?

Pour la façon américaine d'imposer ses idées : il suffit de regarder le JT à propos de l'Irak.

A propos de l'aide française :


http://blog.secourspopulaire.asso.fr/

Avant d’avoir terminé, mais avec le promesse de notre retour, sur les conseils d’ une habitante, nous devons nous dépêcher de partir avant 18h en raison du couvre-feu ; les policiers ayant le droit de tirer à vue. Effectivement nous tombons sur un barrage de policiers qui, sans un bonjour et main sur leur arme, nous contrôlent. Ouf, ils nous laissent repartir. Nous avions l’impression d’être en état de siège, ce qui a déclenché en nous un sentiment de colère ne comprenant pas cette façon des autorités de réagir face à une population dans le plus grand dénuement et oubliée ! Ce sentiment ne nous quittera jamais durant notre voyage. En permanence de gros hélicoptères militaires survolent la NO (on pourrait soigner beaucoup de personnes avec ces heures de vol !) Nous ne nous attardons pas nous car nous avons un peu plus de 3h de route pour rejoindre LAFAYETTE, nous avons faim et soif puisque sur place on ne trouvait rien.


Les affres de la politique américaine :

http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=etranger/20050930.OBS0683.html&host=http://permanent.nouvelobs.com/

Les démocrates ont accusé jeudi le gouvernement Bush d'avoir laissé 100.000 familles sans "aucune aide de la Fema". Ils dénoncent l'ambiance de "copinage" qui règne autour de l'attribution des fonds d'aide.

Edifiant :
http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2005-09-05%2012:15:01&log=invites

Le cyclone Katrina a complètement ravagé le Sud des Etats-Unis. Pour les démunis, on n’avait tout simplement pas prévu de plan d’évacuation. Il a fallu attendre trois jours pour que Bush se décide à interrompre ses vacances et évalue l’ampleur de la catastrophe du haut de son avion.

Les victimes du cyclone Katrina en Louisiane sont désespérées et furieuses à la fois. « Ils nous traitent comme des bêtes », a déclaré Angela Perkins. « Pourquoi ne nous envoient-ils pas en Afrique tant qu’ils y sont. » « Nous avons l’impression d’être une horde de rats. C’est du moins la manière dont ils nous traitent », se plaint Earle Young, cuisinière de 31 ans, qui attend sur un bus avec… 10.000 autres personnes.

Le cyclone Katrina a démontré combien la nature pouvait être puissante ... mais il a surtout montré que les autorités américaines ne sont pas au service des simples gens ni de les protéger. En effet, la catastrophe avait été annoncée depuis longtemps déjà, mais les autorités US n’avaient pris pratiquement aucune mesure de prévention. Les 500.000 habitants de la Nouvelle Orléans ont tout simplement reçu l’ordre de quitter la métropole. Comment ? De quel côté ? Pour combien de temps ? Qui les accueillerait? A eux de deviner. Car il n’existe pas de plan catastrophe pour l’évacuation totale de la ville. De 50 à 100.000 personnes n’ont pu quitter la ville. La plupart parce qu’ils n’avaient pas de véhicule ou parce qu’ils ne pouvaient payer leur ticket de bus. En effet, un habitant sur quatre en Nouvelle Orléans est pauvre. 44% des enfants qui habitent dans cette grande ville des Etats-Unis vivent sous le seuil de la pauvreté. Et parmi la population de race noire - soit 70% - le degré de pauvreté est trois fois plus élevé que chez les Blancs.

D’autre part, on n’a pratiquement rien prévu en ce qui concerne l’accueil des malades et des réfugiés. L’immense stade Superdome est le théâtre d’un chaos dantesque, les hôpitaux ne savent plus quoi faire, les provisions d’eau et de nourriture, les stocks de couvertures et de médicaments sont tout à fait insuffisants. Des milliers de personnes sont sans manger ni boire depuis trois, parfois même quatre jours…

La terrible catastrophe à la Nouvelle-Orléans démontre encore une fois à quoi a abouti cette société du modèle américain où le profit est plus important que les gens : c’est une société où les riches sont protégés et évacués, mais où la vie des pauvres, surtout des noires, n’ont aucune valeur. Une société où toute forme de sociale a été détruit et où tous les principes de solidarité ont été éliminés.

Terry Ebbert, directeur des opérations de secours à La Nouvelle-Orléans fait amèrement remarquer : « C’est un scandale national. L’agence fédérale pour la lutte contre les catastrophes naturelles se trouve ici depuis trois jours déjà et ils n’ont toujours pas uniformisé leur QG et leur contrôle ».

Les scandaleuses priorités de Bush

Les critiques à l’égard de Bush vont crescendo. En effet, lui et son équipe seraient directement responsables de la mort de milliers d’Américains pauvres. L’agence fédérale chargée de lutter contre les catastrophes naturelles – la Federal Emergency Management Agency ou FEMA – avait déjà reçu l’ordre en avril 2001 d’économiser et de privatiser. En mars 2003, elle a été transférée au Ministère de la Sécurité intérieure dont la principale tâche est de lutter contre le « terrorisme ».

La côte du Mississippi aurait dû être restaurée depuis longtemps déjà. La somme prévue au départ s’élevait à 14 milliards de dollars mais Bush a ramené ce montant à 1,2 milliards de dollars. En juin 2004, on a également fait dans le budget prévu pour la construction de digues autour de la Nouvelle Orléans une coupe de 71 millions de dollars, soit une réduction de moitié. Walter Maestri, directeur des services de lutte contre les catastrophes naturelles du quartier de Jefferson, a alors déclaré : « Visiblement cet argent est allé à la sécurité intérieure et à la guerre en Irak. Je suppose que c’est le prix à payer. »

Washington a envoyé 150.000 soldats en Irak et souhaiterait en envoyer d’autres. L’occupation de l’Irak coûte aux Etats-Unis 200 millions de dollars par jour – soit plus que le budget annuel nécessaire pour le renforcement des digues en Nouvelle Orléans. Kathleen Blanco, gouverneur de la Louisiane, a déclaré que le gros de la Garde Nationale de sa ville, qui aurait dû se charger des opérations de sauvetage, se trouvait en Irak. Ils se trouvent au Camp Liberty (sic), à proximité de Bagdad. Les agents de police du Mississippi ont rejoint la 2ième Force d’Expédition des Marines en Irak. Au lieu de sauver des vies humaines dans leur propre pays, ils sont obligés d’en détruire en Irak. Lorsque les 3700 membres de la garde nationale de Louisiane sont partis en Irak en octobre 2004, le Lt. Colonel Pete Schneider a déclaré : « Ils emportent leurs véhicules spéciaux, leurs générateurs et tout leur matériel. Mais ce matériel, on en a besoin ici ». En août, Schneider avait mis en garde contre une crise en Louisiane et dans les états voisins.

Le cyclone Katrina a provoqué une effroyable catastrophe mais si la catastrophe a pu atteindre pareille ampleur c’est parce qu’un cyclone plus ravageur encore s’abat sur les Etats-Unis et le monde entier. Ce cyclone c’est George W. Bush. Les communistes américains exigent dès lors la fin de la guerre en Irak et le rapatriement immédiat des soldats américains.

Cuba : on peut éviter la catastrophe

A un bon millier de kilomètres de la Nouvelle Orléans, se trouve la Havane, la capitale de Cuba. Cette île des Caraïbes est régulièrement dans le collimateur des tempêtes tropicales. Au début du mois de juillet, le cyclone Dennis s’est abattu sur Cuba. C’était un cyclone de puissance 4, tout comme Katrina. Mais les autorités cubaines sont parvenues à faire évacuer à temps et avec ordre 1,5 millions de personnes de sorte que seules 16 personnes ont perdu la vie. Lors du cyclone Ivan, le cinquième cyclone le plus puissant qui ait jamais frappé les Caraïbes, ce sont deux millions de personnes qui ont pu être évacuées, dont 100.000 au cours des trois premières heures.
Si le nombre de victimes lors de catastrophes naturelles est si faible à Cuba, c’est grâce à l’efficacité de son système de prévention, a déclaré l’UNDP, le programme de développement des Nations Unies. Il n’y a pas que l’armée et la protection civile qui sont impliquées mais aussi toutes les organisations sociales (syndicats, comités de quartier, coopératives,…). « Une chose que nous n’avons pu réaliser que grâce à notre système social », a déclaré Astull Castellanos membre de la Protection Civile cubaine. En juin, se tenait à La Havane une conférence internationale sur ce thème. Jan Engeland, sous-secrétaire général des Nations Unies pour les Affaires humanitaires, a qualifié le système de prévention des catastrophes naturelles du gouvernement de Fidel Castro de modèle à suivre pour tous les pays de la région.

En guerre contre les pauvres

Au cours des trois premiers jours, la plupart des gens n’ont reçu aucune aide. Quant à l’armée, elle était totalement absente. Après une attente interminable, les gens affamés se sont mis à la recherche de nourriture. Des centaines de personnes ont commencé à voler des marchandises de première nécessité dans les magasins : nourriture, eau, savon, vêtements. Dans ce chaos total, certains petits groupes se sont mis à piller les magasins.

Jeudi, Bush a donné l’ordre de « procéder à l’arrestation pure et simple de tous les pillards ». A La Nouvelle-Orléans, l’état de siège a été décrété. Pratiquement tout le corps de police, au total 1500 hommes se sont entendus dire qu’ils devaient cesser les opérations de sauvetage. Ainsi, plutôt que de donner la priorité au sauvetage des victimes, les autorités ont déclaré la guerre aux pauvres. Le gouverneur Kathleen Blanco a menacé : « 300 soldats de la garde nationale viennent juste de rentrer d’Irak. Ils ont une certaine expérience des combats. Ils rétabliront l’ordre dans les rues. Ils ont des M-16 prêts à tirer. Ces troupes savent comment tirer et tuer et elles sont plus que jamais prêtes à le faire ».


Milles excuses pour la longueur du texte, mais il mérite d'être lu dans son intégralité pour comprendre pourquoi les français be comprennent pas (les habitants de la Louisianne nonplus, d'ailleurs).


--------------------
Mon oeil !
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 16:49:00   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Allons, allons, mes enfants. De si longs textes ne sont pas lus, ou mal compris. En tout cas, il font chier, il suffit de voir les inteminables et hochmoldiens échanges de Dalaha et Atil.
Cependant, je doir reconnaitre que le sujet peut tenter les foules de déverser leurs passions les anti, les pro, etc.

Une seule réponse à la question:

Pour le tsunami en Asie du sud-est des milliers de gens se sont mobilisés pour envoyer de l'argent.
Mais pour le cyclone aux USA ou le tremblement de terre au Cachemire, les gens semblent s'en désintéresser.
Cela est du à quoi à votre avis ?

me semble adéquate:
la médiatisation.
Faire la quête pour les USA serait un acte mal pris par nos parenaires américains. N'oublions pas que si nous sommes dans une France dite libre, c'est grace à leur puissance, à leurs richesses, à leur volonté sans faille.
Ils n'ont pas besoin de nous.

Pour le cachemire, c'est autre chose. Cette province est au centre de plusieurs conflits que nous maîtrisons. Mais nous ne maîtrisons pas (encore) les catastrophes naturelles.
Nous jouons donc la montre. Tout cela finira par se tasser...


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 17:31:48   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :


Pour le tsunami en Asie du sud-est des milliers de gens se sont mobilisés pour envoyer de l'argent.
Mais pour le cyclone aux USA ou le tremblement de terre au Cachemire, les gens semblent s'en désintéresser.
Cela est du à quoi à votre avis ?


Le nombre de victimes et la médiatisation aussi comme le dit Verdad?
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 17:48:42   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Pizza Man a raison! Mais il va de soi que les pauvres sont éduqués à donner aux riches qu'on leur désigne.

--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 18:13:08   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

La droite, la gauche... des notions de miséreux, mon pauvre ami...


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
floriane
floriane
668 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 19:17:46   Voir le profil de floriane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à floriane   

de toute manière, on devient blasé, blindé... le tsunami avec la mobilisation mondiale que l'on connait, ensuite on passe au cyclone, au tremblement de terre.. on a pas eu le temps de récupérer. Les humains peuvent pleurer une fois mais pour les fois suivantes il faut attendre un peu. il faudrait 3 ans minimum entre chaque cata, comme çà on aurait le temps de se préparer. faut pas déconner !!!

BON CA VA, ON PEUT RIGOLER !!!!!
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 19:19:16   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Ce n'est pas faux flo! Une catastrophe par an, juste avant noel... le pied!


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 20:03:06   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

La mediatisation des dons pas des évenements et aussi, il est vrai, les USA... parceque c'etait eux, parceque c'etait nous
Atil
Atil
29118 messages postés
   Posté le 21-10-2005 à 21:22:31   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

En ce qui concerne le Pakistan et Cachemire, on n'a pas vu de films montrant les hommes en train de périr dans le cataclysme.
Sans images horribles, on l'a pas envie de se mobiliser.

Et puis il n'y a pas eu de vacanciers francais tués. Donc ca nous touche moins.

Et puis les pakistanais sont pro-talibans et pro-Ben Laden.
Donc on n'a guère envie de s'occuper d'eux.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
1diane3
Bon pied bon oeil !
1diane3
1002 messages postés
   Posté le 22-10-2005 à 09:05:43   Voir le profil de 1diane3 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à 1diane3   

Pipi :

"Justement, la médiatisation du cyclone aux States est proportionnelle à toutes les catatrophes récentes dans le monde qui ont aussi eut le bénef de la même couverture médiatique.

Disons clairement et honnêtement les choses : le mépris anti-américain primaire est la principale cause."

Pourrions nous avoir l'immense honneur de connaître tes sources ???


--------------------
Mon oeil !
1diane3
Bon pied bon oeil !
1diane3
1002 messages postés
   Posté le 22-10-2005 à 17:04:49   Voir le profil de 1diane3 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à 1diane3   

"Développant un anticommunisme systématique, il est aujourd’hui membre de la New Atlantic Initiative à Washington (cf. RV 98/0070), aux côtés des principales personnalités de la droite américaine et de quelques français comme Alain Besançon, Emmanuel Le Roy Ladurie et Alain Madelin."

T'as raison, Revel est un gars totalement objectif, lui, il n'écrit pas de texte orienté. L'ancien directeur de l'Express qui dîne avec ses potes anitcommunistes du Point et du Figaro, c'est forcément quelqu'un qui écrit des ouvrages plus objectifs que tendancieux. lol


--------------------
Mon oeil !
cebe
cebe
437 messages postés
   Posté le 22-10-2005 à 17:57:00   Voir le profil de cebe (Offline)   Répondre à ce message   http://philosophia.forumactif.com/   Envoyer un message privé à cebe   

Citation :

Jean-François Revel, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé de philosophie, journaliste, polémiste, est l'auteur de nombreux ouvrages qui ont exercé une influence internationale

(Lu au dos du bouquin qu'il a écrit avec son fils, Matthieu Ricard)

mondieumondieumondieu ... mais qui doit-on croire, si même les philosophes ne savent pas rester objectifs ?


--------------------
Les lumières qui nous sont accordées sont si nombreuses que, même en le voulant, nous ne pourrions les gâcher toutes.
Une ici ;)
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 23-10-2005 à 14:37:27   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Je ne comprenais pas pourquoi ce message trollesque n'était pas enlevé.
C'est après que je me rendis compte qu'il faisait l'apologie indirecte de cebe.

--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section actualité  CatastrophesNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum