LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section actualité 

 Crise du monde moderne

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
lepereboniface
raison et compassion
lepereboniface
501 messages postés
   Posté le 23-09-2004 à 00:37:06   Voir le profil de lepereboniface (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lepereboniface   

Pensez-vous que "le monde moderne" soit en crise?

( par monde moderne on entend usuellement "l'occident"

Si oui quelles en sont les raisons?

Sinon sommes nous dans le "meilleur des mondes"?


--------------------
L'Imam
Atil
Atil
34755 messages postés
   Posté le 23-09-2004 à 09:56:55   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

J'ai l'impression qu'à chaque époque les gens ont eu l'impression d'être dans une époque de crise.

Actuellement on dit : C'est le déclin, Il n'y a plus d'autorité, les jeunes ne respecte plus leurs parents. De mon temps ce n'était pas comme ca !
Hors, il y a 2500 ans, il y avait un texte de Platon racontant exactement les mêmes choses de son époque.
Au 19ème siècles les artistes prétendaient déja qu'ils vivaient dans l'époque de la décadence.
Au 20 ème siècle les astrologues de malheur prédisaient la fin du monde pour 1962 ... puis pour 1983 ... puis pour 1999 ou 2000. maintenant c'est reporté pour 2012.
Je pense que les hommes aiment bien se faire peur st s'imaginer qu'ils vivent dans une période affreuse.
Et aussi : Les gens ont toujours la nostalgie de leur enfance, ils ont toujours l'impression que c'était mieux avant, du "bon vieux temps" .
En fait les occidentaux n'ont jamais été aussi heureux matériellement que maintenant ... par contre, du point de vue du moral, c'est tout autre chose : On ne peut apprécier le bonheur que si on a connu aussi le malheur. Il ne suffit pas seulement d'être heureux, encore faut-il en être conscient.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lepereboniface
raison et compassion
lepereboniface
501 messages postés
   Posté le 24-09-2004 à 01:46:39   Voir le profil de lepereboniface (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lepereboniface   

Je pense qu'il faut d'abord analyser "la societé de coonsommation" en tant qu'aboutissement du "monde moderne".
Il est un fait établi que nous vivons dans une société de consommation. Entendons par-là que nous n’existons pour la société non pas en tant que citoyen, mais en tant que consommateur. Nous vivons de et par la société de consommation.

Ce mode de vie ne peut, conformément aux préjugés, apporter un réel épanouissement. Mais il faut savoir pourquoi.

La consommation consiste à l’origine en l’acquisition de moyens, moyens qui doivent nous conduire à nos fins. Mais nous avons aujourd’hui perdu le bon sens : nous confondons moyens et fins.

En effet, nous n’achetons plus pour atteindre une fin, la notre, mais une envie créée par la société de consommation. Lorsqu’on achète le dernier matériel hi-fi, la dernière télévision, c’est plus pour l’objet que pour la satisfaction qu’il était censé nous apporter. Nous vouons un culte à l’objet pour lui-même.

Mais ce culte, c’est celui de l’art : l’œuvre d’art est à apprécier pour elle-même. Mais la différence tient en ceci que tout en l’œuvre d’art est intrinséque : sa beauté ne vient que d’elle-même. Aussi ne pouvons nous pas parler de l’avènement d’une nouvelle société basée sur l’art.

Enfin, le désir n’est plus guidé par notre personne, comme quand nous consommions en vue d’une fin qui se devait être la notre, mais par la société elle-même puisque, les fins étant les moyens, elle dicte nos fins, et ainsi nous enlève notre individualité, notre nous même.

Plus grave est la perte à terme de notre liberté : elle existe si nous utilisons des moyens dictés par l’extérieure de notre être, si c’est en vue d’une fin qui existe en nous, qui nous définit comme nous même. Mais dès lors que nous ne désirons que pour le désir, que nous confondons fins et moyens, notre individualité disparaît. Dès lors que notre fin est déterminée par autre chose que nous-mêmes, nous perdons notre liberté.


--------------------
L'Imam
Zig
Zig
1856 messages postés
   Posté le 24-09-2004 à 02:09:56   Voir le profil de Zig (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Zig   

As-tu une solution alternative? Que proposes-tu?
(Ce n'est qu'une question, je ne cherche pas à te discréditer. Je veux juste savoir)


--------------------
feedesarts
Le rêve est l'aquarium de la nuit!
913 messages postés
   Posté le 24-09-2004 à 04:40:25   Voir le profil de feedesarts (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à feedesarts   

Nous sommes surtout un monde en évolution constante ........et nous vivons dans un siècle d'apprentissage et de découvertes. On doit constamment s'ajuster à notre époque et surtout apprendre à vivre au jour le jour avec ce que nous possédons.


--------------------
Fée des Arts!
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 24-09-2004 à 04:56:07   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

L'impression d'Atil me semble la plus objective.

Pour le reste, c'est soit trop lourd ou sinon d'un profond ennui...
feedesarts
Le rêve est l'aquarium de la nuit!
913 messages postés
   Posté le 24-09-2004 à 05:25:03   Voir le profil de feedesarts (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à feedesarts   

Le plus grave problème..........c'est qu'on arrive pas à prendre au sérieux quoi que ce soit.......on tire à boulet tout ce qui est dit.....et plus rien ne compte........ou plus rien n'est important.


--------------------
Fée des Arts!
Atil
Atil
34755 messages postés
   Posté le 24-09-2004 à 09:16:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"tout en l’œuvre d’art est intrinséque : sa beauté ne vient que d’elle-même."

-------->Je pense que la beauté de l'art se trouve aussi surtout dans le cerveau de celui qui le regarde.

En ce qui concerne la société de consommation, elle a tendance a abrutir les gens au maximum pour en faire de bons consomateurs.
Mais les monarchies de jadis (ou les dictatures actuelles) abrutissaient également les gens afin de les rendre bien dociles.
Donc nous avons toujours été abrutis.

Cela dit, le fait de nous faire croire que seule la possession de biens matériels nous rendra heureux a des effets pervers :
Notre système ne fonctionne qu'à condition de consommer sans cesse plus. Il faut donc créer sans cesse de nouveaux besoins artificiels. Donc les hommes ne peuvent pas être heureux, puisqu'on les pousse à se sentir frustrés s'ils ne possèdent pas tels ou tels produits. Et comme il fait sans cesse consommer de nouvelles choses, donc on nous pousse à ne nous sentir toujours frustrés.
Au moins, jadis, on nous manipulait pour nous rendre bêtement heureux. Les hommes se sentaient satisfaits de travailler comme des esclaves pour la gloire de leur pharaon ou de leur roi car ils s'imaginaient que ce dernier était la par la volonté divine. Donc obéir c'était gagner sa place au paradis : c'était rassurant.

Le problème c'est aussi que notre système est comme un véhicule fou dont les freins sont cassés et qui dévale une pente à vitesse croissante : pour que l'économie ne s'écroule pas il faut toujours consommer plus .. pourtant il y aura bien une barrière qu'on ne pourra pas dépasser : la barrière écologique. Quand on aura épuisé toutes les ressources de la planète et tout pollué, comment l'économie se maintiendra-t-elle ... et même : que ferons-nous pour survivre ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
feedesarts
Le rêve est l'aquarium de la nuit!
913 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 00:55:13   Voir le profil de feedesarts (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à feedesarts   

Nous survivrons comme nos ancêtres l'ont fait puisque nous n'aurons pas le choix et nous vivrons autrement.......et peut-être mieux.


--------------------
Fée des Arts!
Atil
Atil
34755 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 09:33:40   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Autrement dit, continuons sans nous en faire, on trouvera bien une solution.

Mais si on ne s'en fait pas, on ne cherchera pas de solution.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
feedesarts
Le rêve est l'aquarium de la nuit!
913 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 15:33:42   Voir le profil de feedesarts (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à feedesarts   

Disons plutôt que l'homme s'adapte à toutes les situations.......il essaie de l'améliorer oui.......mais ce n'est pas toujours la solution.


--------------------
Fée des Arts!
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 16:25:50   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Ho !

Very impressive !

Fée du Ventre commence enfin à formuler des pensées cohérentes !


--------------------
#PizzaMan
lepereboniface
raison et compassion
lepereboniface
501 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 20:30:50   Voir le profil de lepereboniface (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lepereboniface   

La doctrine libérale de la consommation qui a conquis "le monde moderne" aliène l'essence morale et spirituelle de l'homme, et les principes d'une «société de consommation» éloignent les gens des idéaux de justice sociale et de développement spirituel.

Les flux de capitaux mondiaux sont huit à dix fois plus élevés que ceux des biens et services; le prix des ressources naturelles n'est pas équilibré avec celui du travail et du capital; et les entreprises multinationales monopolisent le contrôle sur les marchés du travail, les capitaux et la production.

Une nouvelle approche sociale et économique fondée sur le principe selon lequel tout le monde survit ou bien personne; où la préservation de la diversité culturelle est plus importante que la réussite économique; où les ressources naturelles sont la propriété partagée par tous et rémunérées de manière adéquate.

Comment y parvenir ?

En tant que citoyens on doit toujours garder à l'esprit que nous faisons partie d'un ensemble. Il est de notre devoir de préserver cet état de choses en nous entraidant et en prenant soin de la maison que nous partageons - la planète Terre.

Si le profit l'emporte sur la responsabilité et l'engagement envers la nature, cela pourrait devenir une force déstabilisatrice.

L'économie mondiale actuelle est une conséquence directe de l'ordre mondial anesthésiant qui est dominé par la consommation.

La notion de «l'argent produit l'argent», sous le prétexte de faire des affaires, est un obstacle au développement moral et spirituel d'une conscience sociale. Nous devons changer l'orientation et le fonctionnement de base des structures économiques.

L'économie devrait fonctionner en fonction de la formule «biens-argent-biens». Nous devrions prendre des mesures fermes pour empêcher que l'argent soit utilisé à des fins personnelles et d'exploitation.

Changer l'importance que nous accordons au travail est la première mesure vers une restructuration de l'ordre économique mondial. L'accent devrait être mis sur l'objectif principal du travail, à savoir son utilité et son bénéfice pour la société. Nos priorités doivent être de produire de la nourriture, de l'énergie et des logements. Tous les biens et les services qui pourvoient à ces besoins de base devraient être considérés comme des atouts sociaux plus importants que ceux qui encouragent et conditionnent les comportements de consommateur.


--------------------
L'Imam
Atil
Atil
34755 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 21:08:54   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"La doctrine libérale de la consommation qui a conquis "le monde moderne" aliène l'essence morale et spirituelle de l'homme, et les principes d'une «société de consommation» éloignent les gens des idéaux de justice sociale et de développement spirituel. "

---------> En ce qui concerne la justice sociale, elle n'a jamais existé dans aucune civilisation.
Je trouve même qu'elle n'est vraiment apparue en tant qu'idéal que dans notre notre société actuelle.



"Une nouvelle approche sociale et économique fondée sur le principe selon lequel tout le monde survit ou bien personne;"

---------->Ca me semble vachement dangereux comme truc : c'est le genre "ca passe ou ca casse". Mais je suppose que tu t'es mal exprimé.



"En tant que citoyens on doit toujours garder à l'esprit que nous faisons partie d'un ensemble. Il est de notre devoir de préserver cet état de choses en nous entraidant et en prenant soin de la maison que nous partageons - la planète Terre. "

----------->Donc ce qui nous manque c'est de nous sentir solidaire des autres. C'est donc l'individualisme actuel qui pose problème ... donc le désir de liberté.



"L'économie devrait fonctionner en fonction de la formule «biens-argent-biens». Nous devrions prendre des mesures fermes pour empêcher que l'argent soit utilisé à des fins personnelles et d'exploitation. "

----------->Des fins personnelles ? Mais tout le monde travaille pour gagner de l'argent afin d'utiliser celui-ci pour des fins personnelles. Même celui qui gagne le smic travaille pour dépenser lui-même son argent.
Comment pourrait-il en être autrement ?



"Changer l'importance que nous accordons au travail est la première mesure vers une restructuration de l'ordre économique mondial. L'accent devrait être mis sur l'objectif principal du travail, à savoir son utilité et son bénéfice pour la société. Nos priorités doivent être de produire de la nourriture, de l'énergie et des logements. Tous les biens et les services qui pourvoient à ces besoins de base devraient être considérés comme des atouts sociaux plus importants que ceux qui encouragent et conditionnent les comportements de consommateur."

-------------->Mais quand un ouvrier construit des logements, il ne le fait pas dans l'idée de se mettre au service de la société : il le fait pour gagner de quoi vivre.
Comment pourrait-on penser autrement ?

Comment passer du stade "je travaille pour moi" à celui du "je travaille pour nous, pour la société" ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 21:27:32   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Donc ce qui nous manque c'est de nous sentir solidaire des autres. C'est donc l'individualisme actuel qui pose problème ... donc le désir de liberté "...

<o> Comment veux-tu te sentir solidaire des autres, quand tu ne sais pas le sens exact de l'existence ?

On ne peut s'arrêter à ce genre de chose, déjà en ne sachant pas l'utilité ni le sens de ta propre existence.

D'ailleurs, être solidaire des autres ça veut dire quoi à ton avis ?

"Penser à autre chose que son petit nombril" ?

Mais en ignorant l'utilité même de la vie, son objectif, c'est aussi valable pour les autres, pour lesquels il faudrait être soit-disant solidaire ! En sachant le sens exact de cette vie, on sait pourquoi on en bave, pourquoi on lutte, mais ce n'est pas le cas.

Alors on s'invente des idéologies, des causes à défendre, où nous sommes poussés par le sentimentalisme et l'émotion. L'Égoïsme, même quand il sagit d'être "solidaire des autres" parce qu'on le fait inévitablement pour notre propre salut !

" Comment passer du stade "je travaille pour moi" à celui du "je travaille pour nous, pour la société" ? "...

<o> Travailler pour soi est une façon de s'isoler, mais l'hermite qui fonctionne également de cette façon, ne travaille pas plus pour la société que nous tous ici qui ne faisont absolument rien d'autre que de nous branler le cul à discuter au lieu de mettre en application nos beaux principes à la con.

Et peut-être même parce que l'hermite a compris que ça ne sert à rien de se casser le cul là où tout est hors de contrôle.
Atil
Atil
34755 messages postés
   Posté le 26-09-2004 à 22:46:03   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

De toute facon chacun travaille d"abord pour lui avant de penser aux autres. C'est normal.
Avant les gens étaient plus solidaires car ils avaient des idéaux communs. C'est à dire qu'on leurs bourrait le crane avec une religion, alors ils agissaient plus facilement pour le groupe. Ainsi on pouvait facilement construire des cathédrales ou des pyramides. Les ouvriers étaient peu payés mais ils étaient fiers de travailler pour un idéal spiritule commun.
Les hommes étaient alors moins égoïstes ... ou alors plus naïfs et manipulables.
l'idéal serait d'avoir un non-égoïsme intelligent.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
feedesarts
Le rêve est l'aquarium de la nuit!
913 messages postés
   Posté le 28-09-2004 à 05:43:19   Voir le profil de feedesarts (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à feedesarts   

Tout le monde sait qu'unir ses forces donnent des résultats étonnants.......il s'agit d'apprendre à fonctionner en groupe, à être à l'écoute et surtout à ne pas se sentir coupable de ne pas pouvoir faire le travail seul. Personne n'est indispensable......et l'hermite reste isolé.


--------------------
Fée des Arts!
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section actualité  Crise du monde moderneNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum