LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie 

 haplogroupe G sur un site néolithique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
massirio
390 messages postés
   Posté le 10-06-2011 à 11:05:29   Voir le profil de massirio (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à massirio   

http://dienekes.blogspot.com/2011/05/y-chromosome-mtdna-and-autosomal-dna.html

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5izFVE63smEuDhbnxtVS4Ok9PsIkA?docId=CNG.1ce123e8a49c4ef4c17fa82dfc9fad47.431


Des chercheurs français ont réussi à identifier l'adn de 22 individus du site néolithique (cardial) de Treilles vieux de 3500 ans .

La plupart des individus testés appartiennent à l'haplogroupe G2a qui a son maximum dans le caucase aujourd'hui (carte 2).

Cette découverte fait écho au précédent test adn sur des individus néolithique ,mené l'année dernière sur un site rubanné allemand, car l'haplogroupe G était là encore l'haplogroupe majoritaire.

L'haplogroupe G semble être présent à la fois chez les néolithiques rubannés et cardiaux. Peut être doit on voir dans la culture de starcevo l'origine commune des cardiaux et des rubannés.

Autre chose intéressante: on attendait plutôt les haplogroupe J2 ou EV13 sur un site cardial, plutôt que G2a jusqu'alors considérés comme provenant du caucase.




Sur la première carte montrant les haplogroupes mitochondriaux partagés entre les individus de Treilles et les populations actuelles, les zones sombres semblent indiquer la localisation d'anciennes cultures néolithiques comme celles de varna (bulgarie, thrace) et de sesklo (Nord de la grèce); ou celle de carnac (bretagne) et stonehenge (Pays de galles, ouet de l'angleterre).

La zone sombre comprenant le nord-est de l'Italie, l'est de la suisse, l'ouest de l'Autriche et le sud de la Bavière semble indiquer l'ancienne terre des rhètes et semble corroborer la zone ombre (au m^me endroit) sur la carte des Y haplogroupes G2a.

martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5144 messages postés
   Posté le 10-06-2011 à 13:04:18   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

sans doute le même groupe que les minoens, le seul étonnement c'est qu'il soient rentré si loin en Europe.
Sans doute il faut voir là l'arrivée des premières techniques agricoles et d'élevage moderne en Europe en provenance du moyen orient.


Edité le 10-06-2011 à 13:07:00 par martiko




--------------------
aime la littératures
Stavroguine
Stavroguine
94 messages postés
   Posté le 10-06-2011 à 18:16:00   Voir le profil de Stavroguine (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Stavroguine   

massirio a écrit :

http://dienekes.blogspot.com/2011/05/y-chromosome-mtdna-and-autosomal-dna.html

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5izFVE63smEuDhbnxtVS4Ok9PsIkA?docId=CNG.1ce123e8a49c4ef4c17fa82dfc9fad47.431


Des chercheurs français ont réussi à identifier l'adn de 22 individus du site néolithique (cardial) de Treilles vieux de 3500 ans .

La plupart des individus testés appartiennent à l'haplogroupe G2a qui a son maximum dans le caucase aujourd'hui (carte 2).

Cette découverte fait écho au précédent test adn sur des individus néolithique ,mené l'année dernière sur un site rubanné allemand, car l'haplogroupe G était là encore l'haplogroupe majoritaire.

L'haplogroupe G semble être présent à la fois chez les néolithiques rubannés et cardiaux. Peut être doit on voir dans la culture de starcevo l'origine commune des cardiaux et des rubannés.

Autre chose intéressante: on attendait plutôt les haplogroupe J2 ou EV13 sur un site cardial, plutôt que G2a jusqu'alors considérés comme provenant du caucase.




Sur la première carte montrant les haplogroupes mitochondriaux partagés entre les individus de Treilles et les populations actuelles, les zones sombres semblent indiquer la localisation d'anciennes cultures néolithiques comme celles de varna (bulgarie, thrace) et de sesklo (Nord de la grèce); ou celle de carnac (bretagne) et stonehenge (Pays de galles, ouet de l'angleterre).

La zone sombre comprenant le nord-est de l'Italie, l'est de la suisse, l'ouest de l'Autriche et le sud de la Bavière semble indiquer l'ancienne terre des rhètes et semble corroborer la zone ombre (au m^me endroit) sur la carte des Y haplogroupes G2a.



En lisant des spécialistes en archéologie (Lichardus, Cauwe), Starcevo semble être effectivement la "rampe de lancement" des cardiaux et des rubanés. Content de lire "rubané" et non pas "LBK" comme c'est si courant sur d'autres sites...
massirio
390 messages postés
   Posté le 10-06-2011 à 19:02:41   Voir le profil de massirio (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à massirio   

Je crois qu'Atil fait remonter l'origine des Starceviens puis aux Seskliens (Grèce), aux Hattis (Anatolie) qui eux mêmes seraient apparentés aux trialétiens PROTO-CAUCSIENS, terre d'origine de l'haploroupe G2a!!

--------------------
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5144 messages postés
   Posté le 10-06-2011 à 21:09:29   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

en fait toutes les grandes migrations semblent suivre la même route, cela serait il le fait des massifs montagneux du Caucase nord? cela pourrait impliquer le fait du déplacement de troupeaux accompagnant les gens? le fait est que G2a puis R1b empruntent un schéma de diffusion assez semblable.
Ces groupes G2a auraient disparu ou reflué à la suite de l'arrivée plus récente des peuples R1b et de l'arrivée du bronze, des peuples du campaniforme qui remplaceraient les peuple du cardial, mais je ne comprends pas quel lien avec LBK ont les cardiaux, ils ne sont pas dans les mêmes zone et à la même époque, par contre les campaniformes et les cardiaux ont pu se rencontrer et cela n'a peut être pas été bénéfique pour G2a.


Edité le 10-06-2011 à 21:35:13 par martiko




--------------------
aime la littératures
Atil
Atil
28791 messages postés
   Posté le 11-06-2011 à 11:13:18   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

On peut dir que les Cardiaux et les Rubannés sont deux branches issues des cultures de Starcevo et Sesklo dans le sud-est de l'Europe;

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
martiko
dieu, le vrai! certifié France
martiko
5144 messages postés
   Posté le 11-06-2011 à 12:34:44   Voir le profil de martiko (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à martiko   

Merci pour la réponse, même si je n'en suis pas convaincu, mais ma question était davantage : la fin des G2a est elle le résultat de l'arrivée de R1b.


Edité le 11-06-2011 à 12:40:11 par martiko




--------------------
aime la littératures
massirio
390 messages postés
   Posté le 11-06-2011 à 12:54:31   Voir le profil de massirio (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à massirio   

martiko a écrit :

ma questionétait davantage : la fin des G2a est elle le résultat de l'arrivée de R1b.


Je pense que la fin des G2a est le résultat de deux expansions différentes:
*Celles des Pelasges J2 (en rouge/orange) en Grèce, dans les Balkans et en Italie du Sud
*celle des Proto Celtes R1b en Europe de l'ouest

http://www.hist-europe.fr/assets/asianique-6500.jpg

Comme on peut le voir, les premières cultures néolithiques d'Anatolie trouvent leur origine chez les peuples proto-caucasiens (trialétiens) G2a.
Ces peuples anatoliens dont les Hattis apportent le néolithique en Europe du Sud-Est avec les cultures de Sesklo, Starcevo.
A ce stade, l'Anatolie est probablement (selon le scénario) encore G2a et exporte le G2a dans les Balkans.

http://www.hist-europe.fr/assets/asianique-5000.jpg

Les cultures de Seklo et Starcevo exporte à leur tour G2a en Europe centrale et de l'Ouest (rubanné et le long de la rive nord de la méditérrannée (cardiaux).

Ensuite, les amuquiens puis Pelasges originnaires de Syrie "substituent" J2 à G2a en Anatolie, puis en Grèce, dans les Balkans et en Italie du sud.


http://www.hist-europe.fr/assets/asianique-4000.jpg

http://www.hist-europe.fr/assets/asianique-3500.jpg

En Europe de l'Ouest, la disparition de G2a en raison des invasions indo européennes (R1b) est facilité par le fait qu'ils devaient être minoritaire au milieux des mésolithiques I2a. Le derniers G2a subsistent alors seulement dans les zone montagneuses (Alpes, massif central, Apenins) et dans leur terre d'origine (Caucase, Anatolie, Nord de la Grèce) au milieux d'une majorité de J2.

--------------------
uber
uber
963 messages postés
   Posté le 14-06-2011 à 17:04:20   Voir le profil de uber (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à uber   

Et comment peut on dans un second temps explique l'indo-européanisation des envahisseurs, ont ils amené ce langues avec eux ou les ont ils adoptés ou sont elles des langues métissées???

Tu donnes ta langue au chat.

--------------------
un robinet qui fuit...n'a pas forcément peur ( archimède de syracuse)
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie  haplogroupe G sur un site néolithiqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum