LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section psychologie 

 indépendance = individualisme ?

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Zig
Zig
1856 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 15:29:11   Voir le profil de Zig (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Zig   

Pensez-vous que le besoin d'indépendance d'un individu puisse être une marque d'invidualisme, voir d'égoïsme?
Par exemple certains individus refusent d'avoir des enfants pour être tranquilles, d'autres ne veulent pas vivre sous le même toit que leur compagne(on)...

--------------------
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 16:19:16   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Je ne vois pas d'égoisme. Je vois des gens qui ne sont pas bien assortis.

Et qu'est-ce que la conjointe (ou le conjoint) dirait si on lui annonçait que c'est un phénomène de plus en plus courant et qui est sur le point de devenir une norme établie ?

Je sais pas en France, mais ici en Californie on voit de plus en plus de couples vivant chacun de leur côté, en plus d'avoir des enfants. Ils ne sont pas plus malheureux que ceux vivant ensemble. Ce qui se passe ici, est très progressiste. Les gens ne se marchent plus sur les pieds, et ré apprennent à se retrouver.

Mais quand j'ai raconté ça à une copine française en lui disant que c'est une bonne chose, elle a failli faire une syncope. Elle m'a traité d'égoiste et ne m'a plus reparlé depuis, d'ailleurs

Truc intéressant, la copine en question est très très insécure quand à la solidité de son union, depuis qu'ils ont eu un enfant.

Le 21ème siècle, ou la fin de la cellule familiale traditionnelle ? Ou la fin du couple tel qu'on l'a connu ?

Ben oui, même « l'amour » évolue.


--------------------
#PizzaMan
Sak
Sak
113 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 17:07:38   Voir le profil de Sak (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Sak   

c comme quand quelqu'un fait du mal à quelqu'un et que celui ci se plaint, l'autre repond qu'il n'a rien fait ou presque rien...
Milie
Disciple de la vie
5683 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 17:41:35   Voir le profil de Milie (En vacances)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




Zig a écrit :

Pensez-vous que le besoin d'indépendance d'un individu puisse être une marque d'invidualisme, voir d'égoïsme?
Par exemple certains individus refusent d'avoir des enfants pour être tranquilles, d'autres ne veulent pas vivre sous le même toit que leur compagne(on)...



Je pense que celà dépend des natures de chacuns, et que celà est manifestés par des comportements associés.....
Il y a des égoiste, c'est à dire des personnes qui dans leurs pensées, ne voient et n'agissent que pour leurs avantages, et surtout sans tenir compte de ce qu'il y a autour.

Et puis il y a certains comportements, qui peuvent être qualifié d'" égoiste", alors que d'autres le verront, comme pratique....

Je pense aussi, que dans le concept des exemples que tu as nommés ; Des décisions d'indépendances seront toujours plus ou moins mal perçus, par ceux que ç'a derrange, parcequ'ils n'ont pas cet état d'esprit.




--------------------
Amicalement Milie
Atil
Atil
33884 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 18:33:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

On parle ici de plein d'indépendances différentes.

Une personne qui ne veut pas avoir d'enfants c'est une personne qui ne veut pas que des personnes dépendent d'elle.

Par contre un enfant qui veut avoir son propre appartement c'est un enfant qui ne veut pas dépendre d'autres personnes.

Ce sont deux sortes d'indépendance trés différentes.
Soit on ne dépend pas d'autrui : on se sent autonome et on s'en ennorgueilli.
Soit on n'a parsonne à charge, donc pas de responsabilité .. et on est bien tranquille.

L'égoïsme se manifeste plutôt dans le second cas.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 18:41:52   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" On parle ici de plein d'indépendances différentes "...


<o> Ben non, on ne parle pas ici de « plein » d'indépendance différentes.

Il sagit bien de l'indépendance d'un individu qui veut vivre tranquille, non ?

Et dans l'exemple on parle bien d'un individu qui ne veut pas d'enfant, et qui semble ne pas vouloir vivre sous le même toit que sa conjointe (ou son conjoint).




" L'égoïsme se manifeste plutôt dans le second cas "...


<o> Nuance...


Si il était établi au début que les deux parties devaient s'entendre pour avoir des personnes à charge, et que l'un des deux décide de tout changer en cours de route, alors oui, c'est de l'égoisme.

Si par-contre rien n'était établi depuis le début, ou mieux encore : si l'un des deux était tenu au courant que l'autre veut vivre tranquille sans personnes à charge, il n'y a donc pas d'égoisme manifeste.

--------------------
#PizzaMan
floriane
floriane
668 messages postés
   Posté le 10-01-2006 à 20:09:37   Voir le profil de floriane (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à floriane   

Sak a écrit :

c comme quand quelqu'un fait du mal à quelqu'un et que celui ci se plaint, l'autre repond qu'il n'a rien fait ou presque rien...


en général, çà ça se passe à la maternelle entre 3 ans et 6 ans !!!
Zig
Zig
1856 messages postés
   Posté le 11-01-2006 à 14:45:23   Voir le profil de Zig (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Zig   

"Je sais pas en France, mais ici en Californie on voit de plus en plus de couples vivant chacun de leur côté, en plus d'avoir des enfants. Ils ne sont pas plus malheureux que ceux vivant ensemble. Ce qui se passe ici, est très progressiste. Les gens ne se marchent plus sur les pieds, et ré apprennent à se retrouver."

C'est très intéressant.
Ici en France, on n'en est pas encore là. Mais c'est parce que au delà des idéaux, il y a des raisons pratiques : logements insuffisants et donc bien sûr prix du logement. Deux bonnes raisons de se regrouper.

Dans ce que tu dis il me semble qu'au contraire d'égoisme, il y a une volonté d'être heureux en étant séparés et de faire perdurer le couple en évitant la cohabitation qui est souvent fatale au couple avec les années. Et obtenir de l'indépendance pour soi signifie également en laisser au conjoint(e), c'est donc donnant donnant, il y a justice. Bien sûr à la condition que les deux membres du couple soient consentants et non pas que l'un d'eux l'impose. Certains(es) ne supportent pas la solitude.



"Je pense aussi, que dans le concept des exemples que tu as nommés ; Des décisions d'indépendances seront toujours plus ou moins mal perçus, par ceux que ç'a derrange, parcequ'ils n'ont pas cet état d'esprit."

C'est l'évidence, personne ne peut être 100% d'accord avec tous le monde...
Atil
Atil
33884 messages postés
   Posté le 11-01-2006 à 16:55:33   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Dans un siècle on appellera "couple" des gens qui vivent chacun sur un continent différent, qui ne se sont jamais rencontré et qui ne se parlent jamais.
Si on ne vit pas ensembles, alors pourquoi utiliser le mot "couple" ?
Ne plus être capables de vivre dans la même maison n'est-il pas l'indice d'une profonde associabilité ? En tout cas ca doit être difficile d'avoir des enfants équilibrés comme ca.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 11-01-2006 à 18:51:49   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Pour ma part, vivre chacun de son côté n'a rien d'égoiste au contraire. C'est écologique. Si les amitiés perdurent plus longtemps que les amours, c'est peut-être parce que nous ne vivons pas avec nos amis, mmm ?

Je pense que la notion de couple que l'on a, est désuète et influencée par la culture. Il faut mettre un peu de logique dans tout ça.

Un couple ne se fait pas au détriment de l'individu. Un couple ce n'est certainement pas ça. un couple c'est deux êtres qui sont d'ores et déjà bien, chacun de leur côté, afin d'être bien ensemble.

Il faut que chacun puisse se ressourcer dans le retrait, afin de mieux revenir vers l'autre, exactement comme en amitié.

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
33884 messages postés
   Posté le 12-01-2006 à 08:36:16   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Je pense que la notion de couple que l'on a, est désuète et influencée par la culture. Il faut mettre un peu de logique dans tout ça.
"
>>>Si on veut faire des enfants alors il faut forcément être ensembles. Si on veut les élever correctement alors c'est plus facile à deux.
Par contre si on veut seulement^n'être que de bons amis, même si c'est avec du sexe en plus de temps en temps, alors pas besoin de forcément habiter ensembles.


"Un couple ne se fait pas au détriment de l'individu. "

>>>Ben si, justement.
Si on reste individualiste alors on ne peut pas créer de couple véritable.
C'est notre culte actuel de l'individualisme qui fragilise les couples.
Si on ne pense qu'à soi, alors on ne peut pas tisser de vrais liens avec autrui.


"Un couple ce n'est certainement pas ça. un couple c'est deux êtres qui sont d'ores et déjà bien, chacun de leur côté, afin d'être bien ensemble. "

>>>>Si on est bien chacun de son coté, ca ne prouve pas qu'on sera bien ensembles.
Les couples les + solides sont mêmes ceux ou chacun est mal de son coté mais ou les deux sont bien quand ils sont ensembles. (n'oublions pas que l'amour est aussi une sorte de drogue ou de médicament).


"Il faut que chacun puisse se ressourcer dans le retrait, afin de mieux revenir vers l'autre, exactement comme en amitié. "

>>>>>Et plus on a souvent besoin de se resourcer (et trés longtemps) et plus ca montre qu'on est mal en l'aise dans le couple.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 12-01-2006 à 08:55:19   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Si on veut faire des enfants alors il faut forcément être ensembles. Si on veut les élever correctement alors c'est plus facile à deux "...


<o> Ma mère m'a élevé seule, sans la présence de mon père. Et je ne m'en suis pas plus mal porté. Je ne suis pas traumatisé.




" Par contre si on veut seulement^n'être que de bons amis, même si c'est avec du sexe en plus de temps en temps, alors pas besoin de forcément habiter ensembles "...


<o> Ma mère et son mec étaient aussi de bons amis, ils n'habitaient pas ensemble, et je ne suis pas devenu un psychopathe, ou un violeur, ou un dépressif chronique pour autant.




" Si on reste individualiste alors on ne peut pas créer de couple véritable "...


<o> C'est quoi un couple véritable ?

Deux être qui ne font qu'un ?

Ou plutôt, deux individus distincts ?




" C'est notre culte actuel de l'individualisme qui fragilise les couples.
Si on ne pense qu'à soi, alors on ne peut pas tisser de vrais liens avec autrui "...


<o> C'est plutôt notre culte du couple actuel qui fragilise les couples, où forcément les gens se croient obligés de vivre ensemble, tout faire ensemble, jusqu'à saturation. Jusqu'à ce que la routine s'installe.

Tu parles comme si les hommes et les femmes vivaient chacun de son côté, en France. Le "culte actuel" en France, n'est-il pas celui du couple partageant le même toit ?




" (n'oublions pas que l'amour est aussi une sorte de drogue ou de médicament) "...

<o> Raison de plus pour ne pas vivre ensemble.




" Et plus on a souvent besoin de se resourcer (et trés longtemps) et plus ca montre qu'on est mal en l'aise dans le couple "...


<o> Et moins on se ressource, et plus il y a de séparations, de femmes violentées, d'hommes largués, d'enfants délaissés, et plus ça montre qu'on est mal à l'aise en vivant ensemble.

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
33884 messages postés
   Posté le 12-01-2006 à 18:14:45   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Ma mère m'a élevé seule, sans la présence de mon père. Et je ne m'en suis pas plus mal porté. Je ne suis pas traumatisé. "

>>>Le malaise des jeunes actuellement est en grande partie du au fait que leurs parents ne savent même plus leurs donner une famille stable comme terrain de départ.
Si on est individualiste et qu'on a envie de s'éloigner régulièrement, alors on fait quoi des enfants ? On leurs dit "Faites pas chier, aujourd'huis j'ai envie d'aller me resourcer ?"



"Ma mère et son mec étaient aussi de bons amis, ils n'habitaient pas ensemble, et je ne suis pas devenu un psychopathe, ou un violeur, ou un dépressif chronique pour autant. "

>>>>Et toi à l'age de un an tu avais ton appartement car tes parents voulaient rester libres et sans contraintes afin de sauvegarder leur individualisme ?



"C'est quoi un couple véritable ?

Deux être qui ne font qu'un ?

Ou plutôt, deux individus distincts ? "

>>>>>Ca existe vraiment les individus distincts ?
Nous ne sommes que des rouages de la société.
Nous ne saurions même pas vivre sans la société.
Donc l'individualisme n'est qu'un mythe.
Un mythe servant d'excuse quand nous avons envie de nous comporter égoïstement.




"C'est plutôt notre culte du couple actuel qui fragilise les couples, où forcément les gens se croient obligés de vivre ensemble, tout faire ensemble, jusqu'à saturation. Jusqu'à ce que la routine s'installe. "

>>>>Ca fait 2000 ans qu'on dit aux gens qu'ils doivent vivre en couple et que Dieu l'ordonne.
Pourquoi donc n'est-ce maintenant seulement que les gens ne sont plus capables de rester ensembles sans s'engueuler ?
Avant on savait faire des concessions pour vivre ensembles et maintennant on ne sait plus ?



"Tu parles comme si les hommes et les femmes vivaient chacun de son côté, en France. Le "culte actuel" en France, n'est-il pas celui du couple partageant le même toit ? "

>>>>>C'est le culte de pratiquement toutes les cultures monogames depuis des millénaires.



"Raison de plus pour ne pas vivre ensemble. "

>>>>>Non. Raison de plus pour ne pas s'aimer.
Par contre ca peut être pratique de vivre à deux. Chacun s'occupe d'une partie du ménage, selon ce pour quoi il est le plus doué.



"Et moins on se ressource, et plus il y a de séparations, de femmes violentées, d'hommes largués, d'enfants délaissés, et plus ça montre qu'on est mal à l'aise en vivant ensemble. "

>>>>Si on était bien dans notre tête on n'aurait pas besoin de se ressourcer.
Quand on a envie de se ressourcer c'est que le couple est moribond.
Partir se resourcer n'est pas un remède : ce n'est qu'une excuse qu'on prend pour préparer sa séparation.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 12-01-2006 à 21:16:58   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Le malaise des jeunes actuellement est en grande partie du au fait que leurs parents ne savent même plus leurs donner une famille stable comme terrain de départ "...


<o> Par expérience, je dirais plutôt que le malaise des jeunes vient du fait que leurs parents vivant sous le même toit concentrent souvent tous leurs efforts dans les responsabilités, s'oubliant eux-mêmes en tant que couple au profit de l'éducation de leur enfant.

Le résultat est l'inverse, en fait. Les parents se perdent de vue en tant qu'amoureux, ils sont responsables certes, mais l'enfant n'a plus sous les yeux que deux individus qui ne s'aiment pas. Je ne sais pas vous avez remarqué, mais les enfants souffrent quand les parents ne manifestent pas leur amour l'un envers l'autre.




" Et toi à l'age de un an tu avais ton appartement car tes parents voulaient rester libres et sans contraintes afin de sauvegarder leur individualisme ? "...


<o> À l'âge de un an, comme tous le mômes, je me foutais de tout sauf de mon lait et de ma couche. Si mes parents avaient pu de temps en temps se conserver un peu de temps individuel, ils seraient encore ensemble aujourd'hui.




" Ca existe vraiment les individus distincts ? "...


<o> Comment ? Tu prétends que nous n'avons pas de caractère unique maintenant ? Sur quoi te bases-tu ? Je serais curieux de savoir ça...




" Nous ne saurions même pas vivre sans la société.
Donc l'individualisme n'est qu'un mythe "...


<o> C'est plein de gens qui vivent seuls. Tu vis seul, je vis seul, et je travaille en société, tu étudie en société. C'est un mythe, ça ?




" Un mythe servant d'excuse quand nous avons envie de nous comporter égoïstement "...


<o> Allons, cessons un peu de voir de l'égoïsme partout parce que nous vivons dans une société égoïste. Il faut apprendre à faire la différence entre l'individu et l'individualisme. Ce sont deux choses bien distinctes.

Un comportement égoïste n'est pas mieux qu'un comportement factice, établi par la société sous prétexte que c'est bon pour la progéniture. Ce qu'il faut c'est un comportement écologique pour chacun, afin d'être bien ensemble. Comme en amitié.




" Ca fait 2000 ans qu'on dit aux gens qu'ils doivent vivre en couple et que Dieu l'ordonne "...


<o> Ça fait quelques décennies que les linguistes ont découvert des paramètres utiles au couple, et qui n'étaient pourtant pas "ordonnés par Dieu". Ainsi, d'être mieux à l'écoute des besoins de l'autres.




" Pourquoi donc n'est-ce maintenant seulement que les gens ne sont plus capables de rester ensembles sans s'engueuler ? "...


<o> Parce que les gens ne sont pas aussi dupes qu'avant. Ils sont beaucoups plus à l'affût des découvertes en matière de vie conjugale. Et surtout, la religion n'est plus là pour brandir les feux de l'enfer.




" Avant on savait faire des concessions pour vivre ensembles et maintennant on ne sait plus ? "...


<o> Vivre chacun de son côté, c'est aussi une concession afin de mieux vivre ensemble.




" C'est le culte de pratiquement toutes les cultures monogames depuis des millénaires "...


<o> Oui, mais les sociétés se sont organisées autrement, au fil du temps. Les contextes ont changé, et les cultures se sont aussi adaptées. Pourquoi le culte du couple ne devrait-il pas lui aussi, s'adapter ?

Et si par-exemple, notre planète était contaminée par la radio-activité, il faudrait bien vivre autrement, non ?

Pourquoi n'en serait-il pas de même pour le couple, dans un environnement qui change ?




" Non. Raison de plus pour ne pas s'aimer.
Par contre ca peut être pratique de vivre à deux. Chacun s'occupe d'une partie du ménage, selon ce pour quoi il est le plus doué "...


<o> Ben, la seule raison valable pour demeurer ensemble, c'est bien l'aspect pratique du ménage.




" Si on était bien dans notre tête on n'aurait pas besoin de se ressourcer "...


<o> Si je veux être bien éveillé, je dois dormir.

Si je veux bien fonctionner, je dois manger.

Si je veux bien vivre avec celle que j'aime, je dois pouvoir me ressourcer.

En vivant chacun de son côté, c'est comme si on se retirait pour dormir un peu, avant de revenir ensemble.




" Partir se resourcer n'est pas un remède : ce n'est qu'une excuse qu'on prend pour préparer sa séparation "...


<o> Nuançons le propos : il ne sagit pas de vivre chacun de son côté quand tout va mal. C'est pendant que tout va bien qu'il faut mettre en oeuvre afin de cultiver sa relation en vivant chacun de son côté.

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
33884 messages postés
   Posté le 13-01-2006 à 08:34:07   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Par expérience, je dirais plutôt que le malaise des jeunes vient du fait que leurs parents vivant sous le même toit concentrent souvent tous leurs efforts dans les responsabilités, s'oubliant eux-mêmes en tant que couple au profit de l'éducation de leur enfant. "

>>>>>C'est pourtant ce que faisaient les parents depuis des millénaires ... sans problèmes.



"Le résultat est l'inverse, en fait. Les parents se perdent de vue en tant qu'amoureux, ils sont responsables certes, mais l'enfant n'a plus sous les yeux que deux individus qui ne s'aiment pas. Je ne sais pas vous avez remarqué, mais les enfants souffrent quand les parents ne manifestent pas leur amour l'un envers l'autre. "

>>>>>>Et si les parents ne sont pas aszsez souvent ensembles alors leur enfants ressent ca comme un manque d'amour.
Et si un parent est trop éloigné alors il ressent ca comme un manque d'amour envers lui-même.



"À l'âge de un an, comme tous le mômes, je me foutais de tout sauf de mon lait et de ma couche. Si mes parents avaient pu de temps en temps se conserver un peu de temps individuel, ils seraient encore ensemble aujourd'hui. "

>>>>>A un an on ne supporte guère l'absence de ses parents. On trouve ca angoissant.



"Comment ? Tu prétends que nous n'avons pas de caractère unique maintenant ? Sur quoi te bases-tu ? Je serais curieux de savoir ça... "

>>>>>La plus grande partie de notre caractère est du à l'influence du milieu, de la famille, de la religion, de la culture, de la mode, des médias. Nous ne sommes que des moutons. Quel pourcentage de nos gouts est vraiment du à nous-même ?



" C'est plein de gens qui vivent seuls. Tu vis seul, je vis seul, et je travaille en société, tu étudie en société. C'est un mythe, ça ? "

>>>>>>Oui, c'est un mythe. Vivre seul c'est être sur une ile déserte ou l'on doit vse débrouiller par ses propres moyens pour tyrouver sa nouriture.
Dans la société quand on veut quelque chose on va l'acheter chez le cendeur adéquat. Ce n'est pas de la soliture réelle ca : on est dépendant des autres.




"Allons, cessons un peu de voir de l'égoïsme partout parce que nous vivons dans une société égoïste. Il faut apprendre à faire la différence entre l'individu et l'individualisme. Ce sont deux choses bien distinctes. "

>>>>>Une société c'est composé de personnes. Si la société est égoïstes c'est que ses composants le sont aussi.



"Un comportement égoïste n'est pas mieux qu'un comportement factice, établi par la société sous prétexte que c'est bon pour la progéniture. Ce qu'il faut c'est un comportement écologique pour chacun, afin d'être bien ensemble. Comme en amitié. "

>>>>>Donc disons la vérité : Quand on parle de se resourcer ca veut dire en fait qu'on en a marre du partenaire et qu'on a envie d'aller aimer une autre personne.



"Ça fait quelques décennies que les linguistes ont découvert des paramètres utiles au couple, et qui n'étaient pourtant pas "ordonnés par Dieu". Ainsi, d'être mieux à l'écoute des besoins de l'autres. "

>>>>Ca fait des décennies aussi qu'on dit que le mariage est ringard et que la liberté prime sur tout.




"Parce que les gens ne sont pas aussi dupes qu'avant. Ils sont beaucoups plus à l'affût des découvertes en matière de vie conjugale. Et surtout, la religion n'est plus là pour brandir les feux de l'enfer. "

>>>>>Ils ne sont plus dupes ... ou ils sont dupes d'une nouvelle idéologie : celle de la liberté qui prime sur tout ?



"Vivre chacun de son côté, c'est aussi une concession afin de mieux vivre ensemble. "

>>>>>C'est l'un ou c'est l'autre. Si on vit séparément alors on ne vit pas ensembles.
Soit on est un couple soit on est des gens qui se rencontrent de temps en temps.



"Oui, mais les sociétés se sont organisées autrement, au fil du temps. Les contextes ont changé, et les cultures se sont aussi adaptées. Pourquoi le culte du couple ne devrait-il pas lui aussi, s'adapter ? "

>>>>>>Parceque lk'on voit le résultat : les gens sont devenus incaopables de faire la mopindre concession aux autres. Ils ne pensent qu'à leur intérèt personnel et se moque de celui de l'autre ou des autres. Comment construire une société ainsi ?



"Et si par-exemple, notre planète était contaminée par la radio-activité, il faudrait bien vivre autrement, non ? "

>>>>>Ca ce serait un nouveau paramètre physique et non pas culturel. Ce qui a changé c'est juste notre état d'esprit. Maintenant nous pensons "MOI ! MOI ! MES DéSIRS ! MA LIBERTé !"
C'est bien de l'égoïsme. Une affaire d'Ego.


"Pourquoi n'en serait-il pas de même pour le couple, dans un environnement qui change ? "

>>>>>Parcequ'il ne change pas. C'est notre mentalité qui change.
Nous sommes devenus trop intransigents en ce qui concerne nos désirs personnels.



"Si je veux être bien éveillé, je dois dormir.

Si je veux bien fonctionner, je dois manger.

Si je veux bien vivre avec celle que j'aime, je dois pouvoir me ressourcer. "

>>>>>Cela signifie donc que la vie ensemble use.

Pourtant si elel était bien faite elle devrait au contraire nous régénérer.

Nous avons un tel mauvais caractère maintenant que nous ne supportons même plus la présence d'un autre trop longtemps.




"Nuançons le propos : il ne sagit pas de vivre chacun de son côté quand tout va mal. C'est pendant que tout va bien qu'il faut mettre en oeuvre afin de cultiver sa relation en vivant chacun de son côté. "

>>>>>Il faut donc aller dormir quand on n'a pas sommeil ?

Message édité le 13-01-2006 à 08:48:18 par Atil


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
mia
Que la paix soit en vous
mia
57 messages postés
   Posté le 13-01-2006 à 09:55:28   Voir le profil de mia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mia   

Le fait de ne pas avoir d’enfant c’est pas de l’égoïsme c’est plutôt l’absence du sens de la responsabilité et la confiance en soi
on a peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas bien élevé nos enfants
on a en un autre sens peur de l’autre, de la société et ses jugements
D’autre part si dans un couple ses termes vivront chacun à sa part ça ne sera pas comme on l’a déjà dit un couple et il n’y aura plus de solidarité entre les humains et là quel sera notre but dans la vie, on doit apprendre à ne plus vivre pour soi-même il y a pas mal de personnes qui ont besoin de nous et si on ne saura pas comment cultiver ce principe dés notre jeune âge on aura du mal à le faire après car tôt ou tard on comprendra cet effet
J’étais comme ça avant égoïste, m’enfiche de tout et je veux pas d’enfants mais les guerres et les catastrophes naturelles nous apprennent tas de chose (bien que pour les enfants c’est encore pareil car vraiment j’ai du mal à avoir confiance en mes capacités) alors apprenons à être utiles et assez d’individualisme et d’égoïsme
mia
Que la paix soit en vous
mia
57 messages postés
   Posté le 13-01-2006 à 10:57:14   Voir le profil de mia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mia   

"Nuançons le propos : il ne sagit pas de vivre chacun de son côté quand tout va mal. C'est pendant que tout va bien qu'il faut mettre en oeuvre afin de cultiver sa relation en vivant chacun de son côté. "

Je crois que Pizza boy a raison ici car un couple a besoin d'un break de temps en temps pour évaluer ce qu'il a vécu de passage et cela doit se faire quand la bonne humeur reigne pour pouvoir bien se concentrer et avoir des bonnes idées et non pas lorsqu'il y a des malentendus car là on peut entendre des répliques de genre :" l'autre fois il a fait ça et ça et ça et il a dit blablabla "
ou encore :" mais quesqu'elle se croit en me traitant de blabla. ah je suis si furieux contre elle ,ça n'ira pas loin...."........................
et là bien sur il y aura plus de tendance vers la rupture
Atil
Atil
33884 messages postés
   Posté le 13-01-2006 à 19:02:19   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

'Le fait de ne pas avoir d’enfant c’est pas de l’égoïsme c’est plutôt l’absence du sens de la responsabilité et la confiance en soi
on a peur de ne pas être à la hauteur et de ne pas bien élevé nos enfants
on a en un autre sens peur de l’autre, de la société et ses jugements '

>>>>Et si, tout simplement, certaines personnes n'étaient pas intéressées par le fait d'avoir des enfants ?



"D’autre part si dans un couple ses termes vivront chacun à sa part ça ne sera pas comme on l’a déjà dit un couple et il n’y aura plus de solidarité entre les humains et là quel sera notre but dans la vie, on doit apprendre à ne plus vivre pour soi-même il y a pas mal de personnes qui ont besoin de nous et si on ne saura pas comment cultiver ce principe dés notre jeune âge on aura du mal à le faire après car tôt ou tard on comprendra cet effet "

>>>>>Ce qui permet de fonder une société c'est que les hommes y travaillent ensembles et s'y entraident, faisant ensembles des choses qu'ils ne sauraient pas faire seuls.
Mais si les gens ne supportent pas de vivre ensembles et ne pensent qu'à se retirer chacun dans leur coin alors ils n'iront pas trés loin. Leur associabilité restreindra leurs possibilités.

                       

"Nuançons le propos : il ne sagit pas de vivre chacun de son côté quand tout va mal. C'est pendant que tout va bien qu'il faut mettre en oeuvre afin de cultiver sa relation en vivant chacun de son côté. "

>>>>>>L'ennui c'est que c'est quand ca va bien qu'on a envie de rester ensembles et quand ca va mal qu'on a envie de se séparer.


----------------------------------------------


"Je crois que Pizza boy a raison ici car un couple a besoin d'un break de temps en temps pour évaluer ce qu'il a vécu de passage et cela doit se faire quand la bonne humeur reigne pour pouvoir bien se concentrer et avoir des bonnes idées et non pas lorsqu'il y a des malentendus car là on peut entendre des répliques de genre :" l'autre fois il a fait ça et ça et ça et il a dit blablabla "

>>>>>>S'imagine-t-on que c'est toujours si facile de partir ?
C'est comme si un couple de comédien jouait dans une pièce à deux rôles et que l'un des deux décidait brusquement de partir se reposer ailleurs.
Si on fait des choses ensembles, il est parfois impossible de partir sans mettre l'autre dans la merde.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
mia
Que la paix soit en vous
mia
57 messages postés
   Posté le 16-01-2006 à 13:09:19   Voir le profil de mia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mia   

"Et si, tout simplement, certaines personnes n'étaient pas intéressées par le fait d'avoir des enfants ? "
La sera une déision p
mia
Que la paix soit en vous
mia
57 messages postés
   Posté le 16-01-2006 à 13:17:37   Voir le profil de mia (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mia   

"Et si, tout simplement, certaines personnes n'étaient pas intéressées par le fait d'avoir des enfants ? "

Là sera une déision partagée et c'est un simple cas

"Si on fait des choses ensembles, il est parfois impossible de partir sans mettre l'autre dans la merde."

la décision de pause ne se posera que lorsqu'on aperçoit les problèmes et dans ce cas les deux auront tendance à "se reposer" et donc là il n'y aura pas de heartbroken , les deux se mettront d'accord pour prendre la pause donc pas de malentendu
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section psychologie  indépendance = individualisme ?Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum