LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes 

 JOURNAL DES REVES ANCIENS

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:01:03   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

J’ai commencé à écrire mes rêves en été 1976, et j’ai commencé à faire des rêves lucide cette année-là également.
Hélas, en 2013, ma compagne a jeté tous mes carnets de rêves à la poubelle… car, étant maladivement jalouse et paranoïaque, elle ne supportait pas que j’aie décrit des rêves où apparaissaient d’autres femmes qu’elle.
Heureusement j'ai gardé en mémoire une partie des plus plus marquants.
Je vais les noter ici pour éviter de les perdre à nouveau un jour ou l’autre.
(Je ne noterai que ceux qui datent d’avant 2020) …

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:01:29   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Mon plus ancien rêve (de type récurrent) quand j'avais 4-5 ans :

J'étais un homme recherché par la police et mon signalement était affiché partout. Mais je n'étais pas dangereux, j'étais une sorte d'escroc, pas un gangster ni un assassin. Partout où j'allais les gens me reconnaissaient et me poursuivaient pour empocher la prime promise pour ma capture. Je passais donc mes nuit à fuir en tout sens avec plein de gens arrivant de tous côtés pour m'attraper. En plus j'étais désarmé et facilement repérable de loin car j'étais entièrement nu.

--------------------

Un de mes premiers rêves datant de quand j'avais 4-5 ans :

Je regardai un grand drap accroché sur un fil à linge à l'intérieur d'une maison. Il faisait sombre, il était tard le soir. Et une mystérieuse lueur orangée est apparue au centre du drap. J'ai alors su que, derrière, une sorte de porte vers l'au-delà s'était ouverte et qu'un esprit approchait.

Je pense que ce rêve provient d'un souvenir :
J'avais posé un grand mouchoir sur une torche allumée et j'avais vu, à mon grand étonnement, que la lumière se voyait à travers le tissus. Je trouvais que cela faisait un spectacle trés mystérieux.

--------------------

Cauchemar récurrent datant de quand j'avais 5 ans :

Quand j'étais couché, je voyais parfois une créature fantômatique ronde et blanche sugissant à ma droite et issue du dessous de mon lit. Elle tentait de m'attraper mais sans y parvenir.
La dernière fois, elle m'a agrippé en faisant passer ses bras directement à travers mon lit comme si ceux-ci étaient immatériels. Puis elle a tiré mon corps (ou mon âme ?) pour l'amener à elle à travers le lit. Mais je me suis débattu et étais prèt à me battre avec elle... alors elle m'a laché et n'est plus jamais revenue.

La créature était probablement inspirée d'un monstre que j'avais vu dans une BD éditée alors que j'avais 5 ans (avril 1966) :



--------------------

Rêves de quand j'avais 5-7 ans :

Souvent je révais que j'étais poursuivi par des sortes de monstres ou de démons. Je ne me souviens plus du tout de leurs formes.

Une fois, dans une BD de Mickey et Dingo, j'avais lu une histoire ou l'un des deux personnages se plaignait à l'autre qu'il rêvait toujours qu'il était poursuivi par des monstres. Son ami lui a alors conseillé d'essayer de faire la paix avec eux. Et c'est ce qu'il a fait lors de son prochain cauchemar : Il a proposé à ses pousuivants de venir jouer aux cartes avec lui car ce serait plus amusant que de toujours le poursuivre.

J'ai donc suivi moi aussi le conseil donné dans cette BD : Dans mon rêve j'ai convaincu les monstres de venir avec moi au café tenu par ma grand mère pour boire un coup et jouer aux cartes.

Plus jamais, ensuite, les monstres ne m'ont poursuivi.

--------------------



Autre rêve datant de quand j'avais 5 à 7 ans :

J'étais chez ma grand-mère, dans la cuisine. Je savais que dans la chambre du haut se trouvait une machine étrange ressemblant un peu à une grosse TSF : un "poste de jalousie". Apparemment cet appareil servait à ouvrir un passage avec un monde parallèle. Mais je n'osai pas monter pour aller le voir car il faisait trop sombre et ça me faisait peur.
Et puis, brusquement, le poste de jalousie s'est mis en marche tout seul, diffusant une étrange lueur bleu-vert autour de lui. Des créatures ressemblant à des fantômes vêtus de grands dominos sont alors apparues, venant d'un autre monde. Elles sont lentement descendues en silence, les unes derrière les autres, en flottant dans l'escalier, semblant ignorer les personnes présentes....

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:02:03   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Lorsque j’avais environ 8 ans je suis passé par une phase avec crises somnambuliques, probablement causées par le stress engendré par un prof qui me harcelait…

Exemple :
C’est le soir, je suis couché et je dors. Probablement suis-je en début de sommeil profond et je remue des pensées diverses … je me demande si ma mère est couchée car je ne l’ai pas entendue aller dans sa chambre. Et cela me tourmente je ne sais pas pourquoi. Je décide finalement d’aller voir et je me lève. Je sors de la chambre, traverse le couloir et arrive dans la cuisine. Aussitôt que j’ai allumé la lumière, j’oublie totalement ce que je suis venu faire. Je fais alors demi-tour et je retourne me coucher.
Dans la chambre d’à coté, mes parents (qui sont bien couchés) ont entendu le bruit que j’ai fait en me levant. Mon père se lève et va voir dans la cuisine. Il voit que la lampe est allumée (car j’ai oublié de l’éteindre). Il vient alors dans ma chambre et, voyant que j’ai les yeux ouverts, il me demande si c’est moi qui suis allé dans la cuisine. Je lui réponds que je m’étais levé pour aller boire un verre d’eau… car je trouve que j’aurai eu l’air ridicule en disant que je voulais vérifier si ma mère s’était bien couchée. Ensuite je continue de dormir… et le matin tout ceci m’apparait comme si c’était le souvenir d’un simple rêve.
C’est mon père, en me disant que je m’étais bien levé cette nuit qui m’a fait comprendre que j’avais eu une crise de somnambulisme.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:02:32   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve datant du milieu des années 70 :

Avec des amis je vais explorer un tunnel situé sous le plateau de Gizeh, donc à proximité du grand sphinx. Nous progressons dans une sorte de long couloir apparemment naturel. A un certain moment, nous passons devant une ouverture, à notre gauche, donnant sur une salle où dort un énorme lion qui garde ce lieu. Nous continuons notre progression en faisant le moins de bruit possible afin de ne pas le réveiller.
Finalement nous débouchons sur une petite corniche dominant une immense caverne. Je vois alors la scène du dehors : Nos silhouette se découpent à contrejour devant un beau coucher de soleil. C'est une scène trés belle à voir... mais totalement illogique car il ne peut pas y avoir de coucher de soleil dans une caverne.
Quelques temps aprés nous sommes descendus dans cette grande caverne. Nous voyons qu'elle a été aménagée par les anciens Egyptiens pour en faire un temple. Sur le sol dallé nous trouvons plusieurs piles de papyrus inestimables car ils apportent la preuve que les Egyptiens étaient en contact avec les Atlantes. Certe, ces papyrus sont en fait des bandes dessinées de Mickey... mais c'est tout ce que mon rêve a trouvé comme accessoires pour représenter des papyrus, il faudra donc s'en contenter.
Nous sommes tellement contents de notre découverte que nous nous mettons à chanter et à effectuer une folle farandole... qui, hélas, réveille le grand lion. Une trappe s'ouvre dans le plafond de la caverne et la tête du lion apparait : il rugit de colère. Nous décidons alors de tenter de l'amadouer en chantant une chanson en son honneur, avec des paroles improvisées.... et ça marche : le lion se calme (...)
Quelques mois plus tard, je suis de retour en France avec le lion qui est devenu mon ami. Nous nous promenant ensembles dans une rue de la ville de Maubeuge, le lion se tenant sur ses pattes arrière comme un animal de dessins animés.




--------------------


Mon plus ancien rêve lucide.
Date : Vers le milieu des années 70 :

Je rêvais que j’étais poursuivi par des gangsters. Je me suis enfui dans mon jardin et ai couru vers la clôture du fond. J’ai alors sauté par dessus et … je me suis envolé.
Je me suis alors rendu compte que tout cela n’était pas normal et je suis devenu lucide. Cependant je m’imaginai que je me trouvais en état d’OBE (projection astrale) et que tout ce que je voyais était réel. J’ai donc exploré la pature au-dessus de laquelle je me trouvai afin de trouver une preuve objective que j’observais bien le monde réel.
J’ai alors vu mon chat qui était à l’affut devant un trou de taupe. Il était tellement absorbé par sa chasse qu’il ne m’a pas vu … ou alors parce que j’étais invisible.
Je n’ai pas cherché d’autres preuves car j’avais peur qu’une « créature astrale » ne surgisse et j’ai donc décidé de retourner dans mon corps physique pour le réveiller. J’ai alors volé à une très grande vitesse vers ma maison, suis passé à travers le mur et me suis retrouvé dans ma chambre.
Je flottais en l’air, sur le dos, et je savais que mon lit (et mon corps physique) se trouvait en dessous de moi. Je suis donc descendu lentement « dans mon corps physique » et j’avais l’impression qu’il faisait de plus en plus sombre. J’ai pensé « Ca me fait la même impression que si j’étais un cadavre que l’on descend dans une tombe ». Puis tout est devenu noir et je ne pouvais plus bouger : J’étais en peine paralysie du sommeil.
Après quelques minutes j’ai enfin pu me réveiller er reprendre possession de ma motricité.
Je me suis alors levé et ai aperçu mon chat en train de manger dans la cuisine. J’ai demandé à ma mère depuis combien de temps il était là et elle m’a répondu qu’il venait juste de rentrer de la parure.
Mais c’était probablement une coïncidence car si j’avais vraiment vu ce chat dans mon « RL / OBE », il n’aurait pas pu avoir le temps de revenir à ma maison plus vite que moi.

--------------------

Rêve datant de vers l'année 1976 :

Les hommes ont commencé à s'installer sur la planète Vénus. Dans la région que je visite il y a une colonie anglaise, une française et une italienne. La colonie française a été annexée par les Italien il y a peu.

Je me promène dans les grands désert de Vénus; il n'y a pas de vie mais on sait qu'il y en a eu dans le passé, de la vie intelligente. En effet on a trouvé les vestige d'une sorte de locomotive vénusienne de type monorail.



Mais les humains sont surexcités. On vient en effet d'apprendre que des Vénusiens ont été découverts dans le désert, en provenance d'une sorte de portail menant dans un univers parallèle, le monde où ils se sont réfugiés après la désertification de leur planète.
Ces Vénusiens viennent en ambassadeurs pour prendre contact avec les Terriens. Ce sont une jeune fille et un chat.
(Ces deux personnages proviennent probablement d'une BD que j'avais dessinée en 1976).

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:03:11   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve des années 75-80 :

Je visite un univers parallèle. Le sol est assez plat, le ciel est trés sombre, on ne voit aucun soleil. Partout règne des couleurs bleutées, les couleurs chaudes semblant trés rares.
Je vois des êtres vivants : Ce sont des sortes de homards ou de langoustes géants. Il semble aussi y avoir des êtres intelligents car je trouve d'étranges machines installées dans la nature. Elles sont constituées d'un assemblage compliqué de tuyaux, de fils électriques et de tubes de verre fixés sur une armature métallique.
Plus loin je découvre un village de petites maisons aux toîts plats. Leur intérieur est éclairé électriquement... ça fait drôle de voir de la lumière jaune dans ce monde sombre et bleuté. Chaque maison est une sorte de dortoir où se reposent les habitants des lieux : Des femmes en nuisettes. Elles nous expliquent qu'elles ne vivent pas en sécurité mais sont sans cesse sous la menace d'une tribu masculine. Ces hommes les enlèvent et se servent des étranges machines que j'avais vues pour les transformer en crustacés géants. Je me demande à quoi ça leurs sert.
Je suis décidé à rencontrer ces hommes maléfiques afin de voir à quoi ils ressemblent et pour leurs dire ce que je pense de leurs actes... mais je me réveille avant d'y être arrivé...



--------------------

Rêve des années 75-80 :

J'arrive à l'aéroport avec ma femme, dans je ne sais quel pays étranger. Un employé demande à controler nos papiers et nos bagages. Il est tatillons et semble décidé à faire des excés de zèle. Il trouve qu'on n'est pas en règle et refuse de nous laisser passer. Je fais un petit signe à ma femme et tous les deux nous retirons notre masque. Notre véritable visage apparait alors : Nous sommes deux extra-terrestres horribles avec des yeux sans pupilles, des cheveux orange et une peau violette portant des scarifications. En nous voyant, l'employé devient fou de peur et se met à hurler. Un de ses collègues vient voir ce qui se passe et le trouve hébété, incapable de parler. Ma femme et moi, qui avons remis nos masques, disons que l'employé s'apprétait à nous laisser passer lorsqu'il a été atteint d'une crise de démence. Son collègue nous laisse alors passer sans nous controler et nous nous éloignons.




A mon réveil j'étais triste que cette épouse n'existe pas; elle semblait bien sympathique.

--------------------


Rêve lucide classique.
Date : vers 1979-1980 :

Je rêve que je me promène à la campagne. Je vois un groupe de jeunes scouts qui marchent en file indienne et qui entrent dans un bois.
Brusquement le dernier se fait attaquer par une « bête des marais ». C’est une créature ressemblant à une grosse larve blanche, de la taille d’un cheval et ayant des gros yeux ronds constitués de cercles concentriques, comme une cible.
Je ramasse une grande perche en m’en sers pour frapper la créature afin qu’elle lache le scout. Mais la voila qui se retourne et m’attaque. Je m’enfuis et utilise ma perche pour sauter par dessus une haie… et je m’envole.
Je comprends alors que je rêve et je deviens lucide. Je décide alors de me concentrer pour essayer de matérialiser une copine dont je suis amoureux. Je me concentre, je me concentre mais ça ne marche pas… et ça finis par me réveiller.

--------------------

Rêve de vers 1979-1980 :

King-Kong n'est pas un simple gorille géant. C'est une sorte de démon qui s'apprète à débarquer sur terre pour en prendre possession. Ses adorateurs l'attendent avec impatience mais moi je me demande comment faire pour empécher sa venue.

Je suis en train d'y réfléchir dans la rue lorsqu'un de mes amis arrive. Il a l'air halluciné et m'exhorte à rejoindre les rangs des adorateurs de King-Kong comme lui-même vient de le faire. Mais je le repousse en le traitant de fou et d'endoctriné. Alors il se met à hurler que je suis un ennemi de King-Kong et appèle les autres membres de sa secte. Ceux-ci arrive alors de partout et se lancent à ma poursuite.
Je m'enfuis alors dans un supermarché et je lance plein de caddies et de marchandises derrière moi pour les retarder.



Finalement j'arrive à sortir du magasin par une porte dérobée, croyant les avoir semés. Mais je me retrouve face à mon amie Muriel. Celle-ci aussi à les yeux halluciné et me supplie de rejoindre les rangs des adorateurs de King-Kong, comme elle, car sa venue est proche. Mais je la bouscule et continue de courir. Je l'entends derrière moi qui alerte les autres fanatiques et leurs indique dans quelle direction elle m'a vu m'enfuir.

J'arrive toutefois à les semer en empruntant de petites rues.
Finalement, aprés avoir fait un grand détour par les pâtures pour le pas me faire repérer, j'arrive derrière chez moi en traversant des barbelés. J'entre donc dans ma maison... et je me retrouve face à face avec le grand maître des adorateurs de King-Kong qui m'attend tranquillement assis sur une de mes chaises.

Il sourit de manière diabolique et me dit qu'il est trés content car King-Kong est en train d'arriver et qu'il va avoir la satisfaction de le voir m'attraper dans ses énormes pattes pour me torturer de manière horrible. Puis il éclate d'un rire sadique et démoniaque.

Devant tant de méchanceté, je m'énerve et lui donne un grand coups de poing... il perd l'équilibre et tombe en arrière... et se tue en se brisant la nuque contre un angle de ma cuve à fioul.
Je ne voulais, certe, pas le tuer... mais je ne peux pas m'empécher de penser qu'il ne l'a pas volé.

A ce moment arrive un être humanoïde portant une sorte d'armure rouge de samouraï. Il m'insulte et dit qu'il va prévenir le grand King-kong (dont il est l'éclaireur) que je viens d'assassiner son meilleur ami terrien. Je veux l'attraper pour le faire taire mais il s'enfuit rapidement.



Je tente de le poursuivre dehors... mais je me retrouve alors face à face avec ... King-Kong !

Je retourne alors me réfugier dans ma maison, estimant que ce gorille est bien trop énorme pour pouvoir y entrer. Mais King-Kong commence à donner des coups de poings dans les murs et le toît pour faire s'écrouler toute la structure. Je cours de pièce en pièce, me demandant à quel endroit je serai le plus en sécurité. King-Kong parvient à ouvrir une brêche dans un mur et y passe son énorme main, tentant de m'attraper. Je me réfugie alors dans le salon... puis j'ouvre la porte d'une armoire, me demandant si je ne pourrai pas m'y cacher. Je sens que je suis en train de devenir fou de peur. Je me sais tout à fait incapable de faire quoi que ce soit contre une créature aussi puissante.

Et puis brusquement je me dis que, perdu pour perdu, je ne périrai pas comme un lâche. J'ouvre alors la porte donnant sur le balcon et fais bravement face à King-Kong.

Et c'est alors qu'un nom terrible apparait dans mon esprit : "Crôm" !
Je décide alors d'invoquer le dieu Crôm, le suppliant de venir secourir ma planète.
Et puis je prends conscience qu'invoquer Crôm est dépourvu de sens car... car je SUIS Crôm !



Je suis le dieu Crôm lui-même qui s'est incarné sur Terre pour attendre la venue de King-Kong et le combattre.
Je me mes alors à grandir, grandir, grandir démesurément et à devenir aussi grand que King-Kong. Celui-ci tente de m'empoigner... mais je continue à grandir. Et je deviens immense, et lui-même semble minuscule face à moi. Je lève alors le pieds... et j'écrase King-Kong comme s'il était un simple insecte.

Muriel arrive alors et me maudit car j'ai osé tuer l'être qu'elle adorait. Je l'attrape avec mon énorme main et je lui arrache ses vêtements.
La scène est alors étrange car, dans le film, on voyait une femme dans la main de King-Kong alors qu'ici on voit une femme dans la main du vainqueur de King-Kong...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:03:55   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve non-lucide mais où je suis capable de me souvenir de plusieurs rêves antérieur.
Date : Vers 1979-1980 :

Je rêve que je suis en Amazonie avec un explorateur anglais. Il est habillé comme les explorateurs de XIXème siècle et est très snob. Comme il est 5 heures, il dit qu’il est l’heure d’établir un camp et d’allumer un feu pour préparer le thé. Son snobisme britannique caricatural m’insupporte tellement que je décide d’aller faire un tour seul dans la forêt.
Mais voila que je suis attaqué par deux « bêtes des marais » semblables à celles de l’autre rêve sauf qu’elles sont de couleur rose. Je deviens semi-lucide car je me souviens parfaitement de cet autre rêve antérieur. Je me souviens aussi d’un autre rêve ancien dans lequel j’avais vaincu KingKong en me transformant en géant et en l’écrasant sous mon pieds. Je décide de reprendre cette méthodes pour me débarrasser des deux bêtes des marais.
Je me mes alors à grandir démesurément et les deux créatures ressemblent maintenant à deux vers minuscules s’accrochant à mes vêtements. Et, d’une simple pichenette, je les fais tomber une centaine de mètres plus bas.
Je décide de tester mes pouvoirs et je m’envole dans le ciel comme Superman. Je survole la terre en me demandant quels exploits je pourrai tenter pour profiter de mon invulnérabilité. Je décide alors d’aller défier les dieux…
A ce moment, je cesse de vivre le rêve de manière directe mais le regarde comme une sorte de film. Je vois que les dieux, offensés par mon orgueil, me retire mes pouvoirs et je retombe dans l’Océan atlantique. Comme je suis toujours un géant, cela provoque un gros tsunami qui ravages les cotes de nombreux pays. Honteux, je retourne vite me terrer chez moi, me faisant remarquer le moins possible, craignant qu’on ne m’oblige à payer pour tous les dégâts que j’ai causé (apparemment, je suis revenu à ma taille normale). Puis je me suis réveillé.
Etrangement ce thème du héros vaniteux qui veut affronter les dieux mais est précipité dans la mer existait dans la mythologie phénicienne (il deviendra le mythe de Lucifer dans la Bible)… mais je ne l’ai appris que bien plus tard.

--------------------



Rêve lucide classique.
Date : Vers 1979-1980 :

Je rêve que j’ouvre la porte de ma chambre et … je me retrouve dans un grand supermarché. Etant donné que ma chambre est trop petite pour contenir un supermarché, j’en déduis donc que je suis en train de rêver et je deviens lucide.
J’efface alors tout le décor et je me retrouve dans un néant total, une sorte de vide tout gris. Je me concentre alors pour essayer de matérialiser une copine dont je suis amoureux. Mais j’ai du mal : Une vague figure floue apparait mais c’est trop épuisant alors je renonce à continuer.
La figure disparait… et le supermarché réapparait. Je décide alors d’interagir avec les PR qui sont présents. Je m’adresse à eux, leurs expliquant que nous sommes dans mon rêve et, donc, qu’ils n’existent pas en tant qu’entités indépendantes. Mais ils refusent de me croire et se moquent tous de moi. Frustré, je me réveille.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:04:28   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Crises de somnambulisme.

Lorsque j’étais à l’armée (année 1982), j’étais souvent somnambule à cause du stress.
J’ai expérimenté deux sortes de somnambulisme :
-Inconscient, sans aucun souvenir au réveil.
-A peu prés conscient, avec interactions avec les gens et remémoration comme avec les rêves.

Exemples :

-Je suis à l’armée et je dors dans ma chambrée avec les autres soldats de ma section. Bizarrement je dors les yeux ouverts et je vois le monde réel autour de moi.
Le sergent de semaine entre. Il voit que j’ai les yeux ouverts alors il croit que je suis réveillé. Il me demande pourquoi le lit d’à coté est vide et veut savoir si son occupant est parti en permission. Je réponds « J’sais pas. » Il me pose plein d’autres questions mais j’ai l’impression d’avoir le cerveau complètement vide et je ne sais rien répondre d’autre que « J’sais pas ».
Finalement il dit « Vous m’avez vraiment l’air d’être mal réveillé, vous ! » et il s’en va. Quand à moi je me rendors.
Le lendemain, un de mes collègues me révèle qu’il m’a bien entendu parler avec un gradé cette nuit, ce qui confirme que cela n’était pas un rêve.


-Je suis à l’armée et je dors dans ma chambrée avec les autres soldats de ma section. Soudain je rêve qu’un haut gradé entre dans la pièce alors je sors promptement (IRL) du lit pour me mettre au garde-à-vous. Un de mes collègue est réveillé par ce mouvement et me dit « Mais qu’est-ce que tu fiches ? » Et je lui réponds « Ce n’est rien : je suis en train de faire une crise de somnambulisme. »… et je me recouche calmement.
(Etrange : Lorsque je suis somnambule, je peux devenir conscient que je suis somnambule.)


-Je suis à l’armée et je dors dans une chambrée avec les autres soldats de ma section. Au matin je me réveille, me lève et me dirige dans le noir vers l’interrupteur pour allumer… et je me cogne dans un mur. Je ne comprends pas pourquoi il y a un mur à cet endroit : hier il n’y était pas.
Et puis je comprends : Le lit duquel je viens de sortir n’est pas du tout celui dans lequel je me suis couché hier. J’ai du avoir une crise de somnambulisme pendant la nuit, je me suis levé et j’ai changé de lit. Mais je ne me souviens de rien. Pourtant une chose est certaine : Tous les lits de la chambrée étaient occupés et ils sont toujours tous occupés. J’ai donc du échanger mon lit avec quelqu’un d’autre… mais je ne comprends pas comment ça pu se faire. Et je ne le saurai jamais car je n’aurai pas le temps d’interroger mes collègues car on était en plein exercice d’alerte générale et on était très occupés dés le lever.


-Je suis à l’armée et je dors dans une chambrée avec d’autres soldats de ma section sur une base hertzienne. Brusquement je me réveille, debout au pieds de mon lit, avec un pistolet-mitrailleur dans les mains, chargeur rabattu, prêt à tirer. Et il m’est impossible de me rappeler comment je me suis retrouvé là ni ce que j’avais l’intention de faire (tirer sur tout le monde ???). Tout ce que je sais c’est que j’ai du me lever en dormant, aller chercher cette arme dans une autre pièce, revenir dans la chambre et rabattre le chargeur pour me préparer à tirer. Inquiétant, non ?



--------------------


A l’armée, je montais souvent la garde une bonne partie de la nuit. J’étais donc crevé. A cause de ça il m’arrivait parfois d’avoir des irruptions de sommeil paradoxal (donc avec rêves) en plein milieu de l’état de veille.

Exemples :

-Une nuit j’étais en train de monter la garde sur une piste de décollage, prés des hangars à avions. J’ai alors vu une voiture avancer très lentement vers moi, dans un silence total, en m’éblouissant de ses phares. Je la regardait bêtement sans réagir. Arrivée presque sur moi, j’ai enfin pris conscience que mon boulot était d’empêcher des intrus de pénétrer sur la base et d’aller sur les pistes. Je devais donc intercepter cette voiture … mais c’est alors qu’elle a disparu.
Il n’y avait jamais eu aucune voiture sur la piste cette nuit-la. C’était juste un rêve éveillé.
L’inverse d’un rêve lucide en quelque sorte.

-Un jour, je montais la garde sur une autre piste, sous un chaud soleil. Je regardais deux grands arbres au loin. Je me suis alors aperçu qu’entre eux il y avait un camion, vu de face. Il semblait encastré dans l’espace entre les deux troncs. Et puis j’ai pris conscience que ce camion était aussi haut que les deux arbres… il devait donc mesurer 15 mètres de haut, ce qui est impossible.
Mais en regardant mieux, j’ai vu qu’il n’y avait aucun camion. C’était là aussi un simple rêve éveillé, du à mon manque de sommeil.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:05:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve de vers le début des années 80 :

Je reviens en France plusieurs années aprés la 3ème guerre mondiale.
Aparement j'avais été capturé et j'ai été retenu prisonnier plusieurs années en Russie. Finalement j'ai pu être libéré mais en volant l'identité d'un autre prisonnier décédé.
Je suis donc de retour en France, sous une fausse identité. J'en profite donc pour aller habiter dans l'appartement de la personne dont j'ai pris les papiers. Ca fait bizarre d'entrer dans cet appartement qui n'a pas été occupé depuis des années. Je regarde une petite bibliothèque et y trouve un livre d'histoire parlant de la 3ème guerre mondiale (pourtant, en toute logique, ce livre ne peut pas être là car son propriétaire a quitté l'appartement pour participer à la guerre et il n'y est pas revenu depuis).
Dans ce livre je vois une carte représentant l'état actuel du monde : On y voit que la Chine s'étend maintenant jusqu'en Egypte...

--------------------


Rêves de vers le début des années 80 :

R1 :
Il est tard le soir. La scène se passe dans un coin reculé à la campagne. Avec des amis je m’avance vers une maison isolée. Je me rends compte que celle-ci est encerclée par des individus aux mauvaises intentions. Ils sont armés. Nous sortons nos armes nous aussi et tentons de les prendre à revers. Bientôt une fusillade éclate et je me réfugie dans les broussailles pour ne pas être touché. Un homme surgit de l’obscurité et me tire dessus … mais je riposte et il s’enfuit.

Pendant que mes compagnons ile couvrent, je fonce vers la maison et parviens à l’atteindre sans me faire repérer. J’entre…. et je ne vois personne.

J’explore la maison. Elle est pauvrement meublée. Je suis songeur et mélancolique. Je me souviens pourquoi je suis venu ici. : Je voulais retrouver Patricia, une femme dont j’avais été amoureux jadis, et j’avais découvert qu’elle devait habiter ici. Mais elle ne semble pas être là… ou alors elle se cache car elle a peur des sinistres individus qui encerclaient sa maison. Je la cherche partout. Je descend à la cave et commence à la fouiller. Derrière un panneau posé contre le mur, je découvre un tunnel creusé dans le sol. Il n’est profond que de quelques mètres et dans le fond, sous un petit tas de terre, je trouve d’étranges tablettes de pierre recouvertes de signes anciens. Apparemment c’est de l’araméen. Il semble que Patricia cherchait à les cacher lorsque les individus mystérieux ont attaqué sa maison.

J’entends du bruit derrière moi et me retourne… Ce sont mes amis qui viennent de me rejoindre. Ils disent qu’ils sont parvenus à mettre nos ennemis en fuite. Et ils me montrent qui ils ont trouvé qui se cachait dans les parages : C’est Patricia !

Les circonstances ne sont pas favorables pour les grandes retrouvailles romantiques alors je lui demande d’abord qui étaient ces individus qui la menaçaient. Elle me répond que c’est une sorte de secte de sorciers qui voulaient s’emparer des tablettes de pierre qu’elle avait découvertes dans le sol. Elle ne veut pas que celles-ci tombent entre leurs mains car elles contiennent des invocations terribles pour faire venir dans notre monde les entités démoniaques vivant dans l’outre-espace.

Nous décidons de quitter ce lieu où nous sommes tous trop exposés et allons dehors. J’entends alors un étrange sifflement venant du ciel. Ce sont deux sortes de roues noires ou de cercles tournoyants qui volent dans le ciel en se dirigeant vers nous. Comme ils se rapprochent, je me rends compte que ce sont des serpents se mordant la queue, des ourobouros ! Ceux-ci se déploient brusquement et se jettent sur Patricia, en s’enroulant autour de ses bras. Puis ils se renvolent en l’emportant avant que j’aie eu le temps d’esquisser le moindre geste.

Je ne peux pas tirer sur eux car ils sont déjà trop loin et je risquerai de toucher Patricia. Je me lance donc à leur poursuite et pénètre dans un petit bois où ils semblent être redescendus. J’avance à l’aveuglette à travers les broussaille dans l’obscurité. Finalement je débouche dans une clairière où se dresse un serpent noir géant quo me tourne le dos. Les deux ourobouros volants arrivent et relâchent Patricia qui tombe sur le grand serpent, disparaissant dans son corps comme s’il était immatériel. Puis les ourobouros commencent eux aussi à se fondre dans le grand serpent, enfonçant leur tête chacun d’un côté de son « cou ».



Je suis désespéré, ne sachant pas du tout comment récupérer Patricia. Et je ne me sens pas du tout de taille à affronter un tel monstre. Mais le grand serpent ne semble pas vouloir m’attaquer : Il se redresse et je comprends qu’il va s’envoler. Avec l’énergie du désespoir, je saute sur son « dos » et empoigne les deux petits serpents emboités dans son « cou ». Le serpent géant essaie, en vain, de me faire tomber puis commence à se métamorphoser lentement… Son corps se transforme en une sorte de machine étrange. Et les deux petits serpents deviennent une sorte de guidon de moto… et je me rends compte que je me trouve à présent assis sur une moto volante !



Celle-ci s’envole et j’entends une voix démoniaque retentir dans le ciel. Elle me maudit car moi, un simple mortel, je suis parvenu à m’emparer du terrible « scooter de l’espace ». Cela fait donc de moi une sorte de Super-héros que l’on appellera désormais le « Scooter de l’espace » !

Sans que je puisse l’en empêcher, la machine m’emporte alors loin dans l’espace intersidéral. Pourtant je continue de pouvoir respirer. Et on entends retentir une chanson à ma gloire comme si on était dans un film.
La moto se dirige vers une planète inconnue. Celle-ci est recouverte à perte de vue par des bâtiments, sans aucun coin de nature sauvage visible. Je descends de plus en plus et je finis par pouvoir observer les habitants : Ce sont des sortes de petit gnomes assez grotesques. Ils semblent terrifiés de me voir et s’enfuient en tous sens. Je me dirige vers un grand bâtiments où de nombreux gnomes se sont réfugiés et j’en défonce la porte avec ma moto. Tous les gnomes s’entassent épouvantés dans un coin de la pièce et je me dirige vers eux en criant que, s’ils ne me disent pas comment récupérer Patricia, ça va mal se passer pour eux.



Je ne vois alors plus la scène par mes yeux mais je l’observe du dehors. Elle ressemble à un passage du dessin animé « les 101 dalmatiens »…



R2 :
Mais voila que le rêve s’arrète là et que j’entre dans une phase de sommeil plus profond…
Comme un metteur en scène, je réfléchis au rêve que je viens de créer. Je n’en suis pas satisfait car je ne sais pas comment continuer l’histoire.
Je ne vois pas du tout comment récupérer Patricia qui s’est fondue dans un serpent qui s’est ensuite transformé en moto volante. C’est sans issue.
Je décide alors de recommencer la scène à partir de ma sortie de la maison…

R3 :
Une fois sortis, nous sommes pris par un orage et nous sommes contraints d’aller nous réfugier un peu plus loin dans un, immeuble en construction.
Nous attendons que le temps se calme… mais le tonnerre continue de gronder.
Patricia passe le temps en lisant à voix haute les incantations démoniaques écrites sir les tablettes de pierre. Je lui dis d’arrêter car ça pourrait être dangereux.

Brusquement un long membre, mi-bras, mi-tentacule surgit d’un escalier, s’empare d’elle et l’emporte. Je me lance à la poursuite de la créature et de sa prisonnière et je monte les escaliers en courant… peu à peu je gagne du terrain. Je commence à apercevoir, au-dessus de moi, les pattes du monstres. Finalement celui-ci s’arrète à l’étage du dessus et je peux le rejoindre… être je me rends compte qu’il est horrible : Il a un corps ressemblant à celui d’un gorille mais ses bras sont longs et tentaculaires, et ses jambes sont remplacées par huit pattes semblables à celles d’une araignée géante. Je ne me sens pas de taille à l’affronter tout seul.

Heureusement mes amis arrivent face à lui, ayant eu l’idée d’emprunter un autre escalier pour le prendre à revers. A nous tous nous parvenons à le maitriser et à délivrer Patricia. Le vaincre a été bien plus facile que prévu mais Patricia nous explique pourquoi : Le monstre est affaibli car il n’arrive plus à respirer. En effet il vient d’un monde où l’on ne respire pas de l’oxygène et notre atmosphère ne lui convient pas.



Je passe une corde à son cou et le traine dans les couloir comme un chien, profitant de sa faiblesse croissante. Mais, brusquement, il se dégage et se jette dans la cage d’un ascenseur. Celui-ci étant en construction, la cage n’est qu’un trou béant. Heureusement je n’ai pas lâché la laisse et je tire dessus, remontant le monstre. Mais celui-ci semble avoir retrouvé ses forces et me balaie comme un fétu de paille avec ses tentacules. Patricia me dit que cette cage d’escalier est probablement l’entrée d’un tunnel dans l’hyper-space permettant de joindre son monde et le notre. En se jetant dedans, il a donc pu aspirer une gorgée d’air de son monde et a recouvré ainsi toute sa puissance.

Je me dis que mes amis et moi allons nous faire massacrer par la créature car il semble bien plus fort que nous. Mais je me souviens que, dans le rêve précédent, j’avais maitrisé le scooter de l’espace. Et même que j’étais devenu un super-héros appelé également le « Scooter de l’espace ». Je dois donc avoir les pouvoirs nécessaires pour vaincre ce monstre. Je me dresse donc devant lui et crie « Je suis le Scooter de l’espace !!! » Alors mon manteau s’ouvre et la moto volante sort hors de mon corps. Dessus sont montés plusieurs créatures difformes portant des casques. Je leurs donne l’ordre de tirer sur le monstre et elles obéissent immédiatement : La moto et les créatures se mettent à tirer avec des sortes de canons-lasers sur le gorille-araignée qu’elles désintègrent totalement.

Mais, ce faisant, elles ont mis le feu à l’immeuble. Celui-ci s’embrase alors si rapidement que j’ai à peine le temps d’en sortir avec Patricia et mes amis. Et je regarde avec regret l’immeuble partir en cendre … avec la moto volante restée à l’intérieur.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:05:50   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve de vers le début des années 80 :

Je suis en voiture avec un ami. Je vois une petite tornade approcher, sous la forme d'un tourbillon de poussières. Il ne touche pas terre et, en dessous, je vois quelque chose en sortir lentement : Ce sont des tentacules. Une sorte de grosse pieuvre atterrit finalement sur la route. Grace à mes grandes études en magie, je comprends à qui j'ai affaire : C'est le monstre Konarone qui vient de se projeter dans notre monde en passant par un tunnel dans l'espace-temps !



J'accélère la voiture mais le monstre se lance à notre poursuite. Pour lui échapper, je me sers de mes pouvoirs : Voila que la voiture se met à escalader un gigantesque pylone électrique... mais Komarone nous suit en grimpant. Alors je me sers à nouveau de mes pouvoirs et j'invoque mon signe astrologique : le Cancer. Un crabe géant apparait alors et se lance sur le monstre. Les deux créatures se battent et, finalement, le crabe parvient à tuer Komarone.
Wow !



--------------------

Rêve de vers le début des années 80 :

Je suis en voiture avec un ami. Nous traversons la campagne lorsque j'aperçois un chat noir écrasé sur la route. Je le ramasse, me demandant à qui il peut bien appartenir. Non loin de là il y a une maison isolée, je suppose que les propriétaires du chat habitent là.

Je frappe à la porte, un homme à l'allure inquiétante m'ouvre... et alors voila que le chat revient à la vie et saute sur le sol. Il se retourne et me regarde d'un air halluciné avec ses quatre yeux ronds. Car, en effet, je me rends compte qu'il a deux yeux supplémentaires sur sa poitrine.

L'homme éclate de rire, comme s'il venait de me faire une bonne farce. Il me dit qu'il est un sorcier et que nous sommes tombés dans son piège. Désormais nous ne pouvons plus lui échapper car nous sommes maudits, ayant pénétré dans son cercle magique. Me sentant menacé, je veux sortir mon pistolet...

...Mais voila que tout disparait. Avec mon ami je me retrouve dans l'herbe, au milieu de la campagne. Il n'y a plus de sorcier, plus de chat, et plus de maison. Ou plus exactement il ne reste plus de celle-ci que des restes en ruines se distinguant à peine dans les herbes. Tout laisse croire que la maison que nous n'avions vu n'existe plus depuis des siècles.

Mais le plus inquiétant c'est que nous nous trouvons, effectivement, en plein milieu d'un grand cercle de malédiction tracé à la craie sur le sol.

Cependant, j'estime que nous avons perdu assez de temps avec toutes ces histoires et je remonte dans la voiture pour retourner en ville.

Arrivés dans le centre de la petite ville de Fourrière, je vois un atrouppement devant un café. Je m'arrète pour aller voir ce qui se passe. Des clients me disent que des créatures étranges sont apparues dans ce café et qu'ils n'osent plus retourner dedans. Comme je suis curieux, je vais voir... et, en effet, j'observe d'étranges bestioles flottant dans les airs. Mais, comme je m'y connais en sorcellerie, je déclare que ce ne sont que des "fantasmes", des créatures inoffensives fabriquées par magie. Avec une aiguille je montre qu'il suffit de les piquer pour qu'elles éclatent comme des bulles de savon.

Mais voila que vient vers moi un grand démon avec une tête d'oiseau. Je le pique lui aussi ... mais il ne disparait pas.



Il éclate de rire et dit qu'il n'est pas un "fantasme " mais un vrai démon et qu'il est venu pour m'emporter en enfer car j'ai été consacré au diable par le cercle de malédiction. Il me saisit d'une poigne de fer et me projette à travers un nuage de fumée qui me conduit directement dans l'étang de feu infernal. Mais au lieu de me brûler, les flammes s'écartent de moi et l'enfer me rejette hors de lui.
Le démon avoue son impuissance et déclare qu'il ne peut rien contre moi car je suis trop pur pour être retenu en enfer. Il me laisse donc partir...

Je remonte donc dans ma voiture et décide de partir loin de ce pays de sortilèges. Mais en route je vois une maison qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celle du sorcier... et elle est neuve et pas du tout en ruines.
Décidé à résoudre ce mystère, je frappe à la porte et un petit vieux m'ouvre. Je lui explique l'histoire qui m'est arrivée et dans laquelle sa maison semble impliquée. Il me propose donc d'entrer boire un verre pour en parler plus longuement.

J'entre donc mais, soudain, je remarque que ce petit vieux possède un chat noir lui aussi. Et à sa table je vois plusieurs personnes qui semblent m'attendre. Et parmi elles se trouve le sorcier. Il éclate à nouveau de rire et me dis qu'il m'avait bien prévenu qu'il m'était impossible de lui échapper. Je me retourne alors et je vois le petit vieux qui me regarde fixement tout en se métamorphosant lentement. Ses poils poussent, ses dents s'allongent, sa machoire aussi... il est clair qu'il est en train de se transformer en loup-garou pour m'attaquer. Je sors vite mon pistolet et...

...Je me réveille.

--------------------

Rêve de vers le début des années 80 :

Une secte mystérieuse est arrivée en ville. On dit qu'elle pratique la sorcellerie. Elle a racheté la « Villa Sirius", située dans la "rue du grand chien", pour la transformer en temple (Allusion à l’étoile Sirius située dans la constellation du Grand chien). Grace à son utilisation de la magie elle se fait de plus en plus d'adhérents. Je vois cela d'un mauvais oeil car je me rends compte qu'elle hypnotise et manipule l'esprit des gens et que, si ça continue ainsi, elle va s'emparer de toute la ville.
Je décide donc de rester à l'écart et de m'enfermer chez moi avec ma petite amie. Mais le pouvoir des sorciers me poursuit jusque là et s'empare de mon esprit. Et voila que, dans un coup de folie, je tue ma copine avec mon pistolet.
J'arrive ensuite à reprendre mes esprits ... mais il est trop tard. Je ne sais plus que faire. La vie n'a plus de sens pour moi. Je décide dont de monter une opération suicidaire en allant attaquer les sorciers dans leur temple, mon but étant d'en tuer le plus possible avec mon arme avant de mourir moi--même...



--------------------

Rêve de vers le début des années 80 :

Je me suis infiltré parmi les membres d'une secte que je soupçonne d'actes horribles. Lors d'une cérémonie, le "grand maître" nous présente une nouvelle adepte qu'il prétend être trés importante. Le visage de celle-ci reste cependant caché par une sorte de foulard et cela m'intrigue. En plein milieu de la cérémonie, je me précipite brusquement sur cette adepte et lui dévoile son visage. Surprise : Il s'agit d'Helga Schette, un personnage de BD que j'avais créé il y a une disaine d'années. Que fait-elle donc là ?
Elle ne semble pas être dans son état normal, comme si on l'avait droguée ou hypnotisée. Je décide de la tirer de l'emprise de cette secte et je veux l'emporter avec moi... mais tous les sectaires se précipitent pour m'intercepter. Je sors alors un révolver et tire dans tous les sens, les obligeant à aller se mettre à couvert.
Je m'enfuis avec Helga qui me suit docilement comme un zombie. Aprés avoir traversé la ville pour semer nos éventuels poursuivants, je la mène dans une chambre d'hôtel. Comme je la vois toujours avec son air amorphe, je décide d'employer les grands moyens pour la sortir de son état de transe : Je la pousse en sous-vêtements sous la douche. Mais comme elle se débat, je suis contraint d'entrer moi aussi tout habillé sous la douche pour la maintenir...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:06:26   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve lucide classique avec connaissance des faits du monde réel.
Date : Années 80 :

Je suis en train de rêver à je ne sais plus quoi lorsque, brusquement, je deviens lucide et me dis « Il doit être X heure, il faut me lever car je dois prendre un train ce matin ! ». Alors je me réveille et regarde l’heure : Il est exactement l’heure à laquelle je pensai, et il est effectivement temps de me lever car j’ai bien un train à prendre.


--------------------


Rêve lucide où je suis sur deux plans à la fois.
Date : Années 80 :

Je suis en train de rêver à je ne sais plus quoi lorsque j’entends (IRL) la voix de mon père qui me crie « Et alors ? Tu ne te lèves pas ? Tu n’avais pas un train à prendre ? ». Je me souviens alors que j’ai effectivement un train à prendre et je me lève. Je sors de la chambre, j’emprunte le couloir et … je me réveille seulement.
C’est à dire qu’entre mon lever et mon réveil, mon esprit était conscient des deux monde à la fois : Le monde onirique et le monde réel. Mais ce n’était pas un faux réveil : J’étais bien en train de courir dans le couloir lorsque je me suis pleinement réveillé.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:06:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve lucide classique avec souvenirs des faits du monde réel.
Date : 1992 :

Je rêve que je suis devant une porte. Je me dis « Pourvu qu’il n’y ait pas un animal dangereux derrière » J’ouvre la porte quand même et il en sort une sorte d’ours qui se lance à me poursuite. Je me rends compte confusément que c’est probablement ma pensée qui l’a fait apparaitre. Je cours et vais me réfugier dans le bâtiment de l’agence pôle-emploi. A l’intérieur je trouve toute une succession interminable d’appartements meublés séparés par des ouvertures dénuées de porte.
Comme j’ai déjà vu des endroits de ce genre dans mes rêves, je comprends alors vraiment que je dors … et je deviens alors complètement lucide et fais disparaitre l’ours. J’explore ensuite les lieux en analysant tout ce que je vois. Pour moi il est clair que chaque élément du décor provient de mes souvenirs. Pour chaque meuble ou objet décoratif, je suis capable de dire où je l’ai vu déjà dans le monde réel. Puis je trouve la sortie et me réveille.
Une heure plus tard IRL je rencontre une amie, par hasard, et bavarde avec elle. La conversation dévie, toujours par hasard, sur la formation des rêves. Je lui dis que des scientifiques ont découvert que le décor des rêves était créé en assemblant des éléments puisés dans nos souvenirs. Et, étrangement, je me rends compte que mon rêve de cette nuit en est le plus parfait exemple que je puisse lui citer. Comme si j’avais fait ce rêve exprès, en prévision de notre discussion.

--------------------


Rêve de faux réveil avec lucidité :
Date : Année 1995-1996 :

Je suis en train de dormir et j’ai l’impression de me réveiller. Je suis dans mon lit. Dans l’obscurité je « sens » une présence hostile, comme si un être démoniaque se trouvait là dans le noir. Je me dis que je ne crois pas aux démons et, donc, que ça doit être un rêve, un faux-réveil. Mais la sensation persiste et je suis de plus en plus mal à l’aise.
Je décide alors d’allumer la lumière. Si je suis éveillé alors je verrai bien qu’il n’y a aucun démon dans ma chambre… et si je suis dans un rêve alors ce mouvement me réveillera. J’étends mon bras dans l’obscurité pour atteindre l’interrupteur mais, lorsque je le touche enfin, je reçois une décharge électrique dans la main.
Je comprends de moins en moins ce qui se passe. J’essaie de grogner comme un animal et d’envoyer des « vibrations de haine » vers la créature invisible pour la faire partir mais ça ne marche pas.
Je m’inquiète de plus en plus et j’aimerai me réveiller mais je n’y arrive pas. Je décide alors de crier de toutes mes forces et le bruit parvient enfin à me réveiller. (J’ai vraiment crié car, dans la chambre d’à coté, mes parents m’ont entendu.)
Note : Bizarrement, cette même nuit, la fille d’une collègue de travail prétend avoir vu le diable dans sa chambre.

--------------------



Rêve lucide classique.
Date : Années 90 :

Dans un rêve je me rends compte que je suis capable de voler comme un super-héros. Je suis donc Super-Atil et je m’envole sur le toit d’une maison. Je comprends alors que je suis en train de rêver et je décide d’explorer la ville par la voie des airs. Mais, comme IRL, j’ai terriblement le vertige et je suis incapable d’aller ni plus loin ni plus haut. Et la peur finit par me réveiller.


--------------------

Rêve des années 90 (?) :

Je me retrouve, je ne sais pas comment, dans une immense construction en pierres. C’est un mur gigantesque reliant les Amériques à l’Asie en traversant tout l’océan pacifique de part en part. Sa base repose sur le fond de l’océan et son sommet émerge de quelques mètres au-dessus du la surface de l’eau.
J’explore l’intérieur de la construction qui est creuse et contient d’innombrables pièces. Je constate que tout cela a été construit il y a quelques dizaines d’années mais que l’intérieur n’a jamais été terminé. En effet, les pièces sont nues et je vois des bidons de peinture qui n’ont jamais été utilisés et du matériel électrique qui n’a jamais été installé. On dirait que les finitions ont été brusquement été abandonnées et n’ont jamais été reprises.
J’arrive à trouver une trappe au sommet du bâtiment et j’arrive sur le toit. C’est une surface plane qui s’étend indéfiniment vers l’est et vers l’ouest. Je ne sais pas de quel côté aller : Vers les Amériques ou vers la Chine ? Comme je ne sais pas à quel endroit du mur je me trouve exactement, j’ignore de quel continent je suis le plus proche. En tout cas je crains bien de devoir marcher pendant des mois, sans manger, avant de pouvoir rejoindre un endroit habité. J’espère qu’un engin volant va m’apercevoir sur le sommet du mur et va venir me secourir…




--------------------

Rêve des années 90 :

C’est une nuit d’hiver. Je reviens de Maubeuge en voiture et je rentre dans ma ville. Tout est tellement silencieux que ça partait irréel. Le sol est recouvert d’une fine couche de neige et, donc, je ne vais pas trop vite et je fais attention de ne pas glisser.
Je me rends compte que d’énormes créatures blanches se déplacent lentement dans les rues. Certaines sont même tellement grandes qu’elles peuvent enjamber les maisons. Par leurs longues pattes elles peuvent faire penser à des araignées mais elles ne semblent pas agressives. En fait elles semblent totalement m’ignorer. Je fais toutefois attention de ne pas les heurter pour ne pas risquer de les énerver, ce qui fait que je dois zigzaguer entre elles.




--------------------

Rêve des années 90 :

Le décor de ce rêve ressemble à ma salle de classe quand j’étais à l’école primaire. Mais je sais (j’ignore comment) que ce n’est qu’une projection adaptée à mon niveau de compréhension d’un monde multi-dimensionnel bien plus complexe : le monde des dieux.
Sur le sol il y a un quadrillage et les dieux sont disposés, immobiles, un sur chaque case, comme des pièces d’échec sur un échiquier. Chaque case, de par sa position, exprime un sens symbolique et permet de connaitre les caractéristiques du dieu qui l’occupe. Ça me fait penser aux cases de la table périodique des éléments en chimie. Ou à l’arbre des séphiroths dans la Kabbale.
Je remarque que les dieux les plus importants sont situés à l’avant de cet « échiquier » alors que les moins importants sont derrière.
Tout dans le fond il y a une vieille déesse méprisée de tous : Elle est laide, sale, vêtue de haillons et ne parait guère instruite.
Brusquement son regard semble s’allumer et elle prend la parole. Elle parle d’une voix forte, directe et assurée qui semble inspirer immédiatement le respect à tous les dieux. Elle explique qu’au début des temps existait un Dieu unique. Et, pour créer notre Univers, il a du s’auto-détruire, se divisant en la multitude de dieux qui ont organisé le Monde. Chacun d’eux ne possédait qu’une petite partie des pouvoirs du Dieu primordial et n’avait plus aucun souvenir de ses origines.
Seule le vieille déesse conserve en elle l’esprit du Dieu primordial, son intelligence, sa mémoire. Elle seule se souvient du plan originel. Elle explique que les temps sont venus, et que, comme il était prévu depuis le début, la fin de notre Univers va advenir : Tous les dieux vont devoir fusionner ensembles pour reformer le Dieu primordial et le Monde va retourner au néant.
Etrangement les dieux ne mettent absolument pas en doute ce que leurs a dit la vieille déesse. Ils ne discutent pas mais se rapprochent les uns des autres pour se préparer à la fusion qui va rétablir l’Unité des débuts.
Et alors tout disparait.
Ou plus exactement : Le rêve disparait… puisque je me réveille.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:07:28   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Jeu de plateau vu dans un rêve le 2 décembre 1997 :



Règles :

Deux joueurs possèdent chacun 12 pions et s'affrontent sur un plateau de 5 x 5 cases.

Ils déplacent un de leurs pions chacun leur tour.

Les déplacement se font verticalement ou horizontalement.

Un pion peut se déplacer pour occuper une case adjacente si celle-ci est vide.

Un pion peut sauter par dessus un pion adverse pour retomber dans une case vide.

Un joueur a perdu si, lorsque c'est son tour de jouer, il est dans l'incapacité de déplacer un seul de ses pions.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:08:27   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Le rêve plus intéressant que j’ai fait de ma vie …

Rêve d’entre 2000 et 2010 :

Je viens , je ne sais comment, de remonter le temps jusqu’à l’année 1960 environ.
L’ennui c’est que je n’ai aucune idée de comment faire pour revenir à mon époque. Je suis donc condamné à rester dans le passé.
Je regarde si je n’ai rien sur moi qui pourrait faire soupçonner aux gens que je viens du futur. Je n’ai pas de téléphone portable, ma montre est à pile mais ça ne se voit pas, et elle n’a pas d’affichage digital. Ma carte d’identité, par contre, pourrait m’apporter des ennuis si un policier voulait ma voir, car elle est plastifiée et indique ma date de naissance. J’ai également une carte bancaire à puce et des billets en euros. Je me rends alors compte que cet argent m’est totalement inutile car il n’a pas encore cours et, donc, que je ne peux même pas m’en servir pour m’acheter de quoi manger.
Et je ne sais même pas où je vais aller passer la nuit : en effet, ma maison n’a été construite qu’en 1966, elle n’existe donc pas encore. Et je ne me vois pas aller frapper à la porte de mon ancienne maison pour essayer de convaincre mes parents que je suis bien leur fils alors que je suis plus âgé qu’eux.
Bref : Je suis bien emmerdé.
Je vais me cacher dans la mairie pour pouvoir réfléchir tranquillement sans me faire remarquer.
J’en profite pour regarder comment elle était avant les travaux qui l’ont modifiée, plus tard. Je visite un couloir et regarde par une porte ouverte. Je vois un bureau désert. Je me rends compte alors que j’ai un regard télescopique qui me permet de regarder très loin. J’en profite pour observer la ville par la fenêtre du bureau. Au loin je vois le café de ma grand-mère. Soudain, une voiture s’arrète devant et il en sort… mes parents. Je suis très émus de les revoir si jeunes et surtout encore vivants. Mais je vois que, dans ses bras, ma mère tient … un bébé.
Ce bébé c’est moi !!!
Je suis alors frappé par une immense horreur : Me trouver ainsi face à moi-même me met dans la possibilité de provoquer un paradoxe temporel ! En effet, si par accident je tuais ce bébé, celui-ci ne pourrait pas grandir pour devenir l’adulte que je suis. Alors je n’existerais pas. Mais si je n’existais pas, je ne pourrais pas tuer ce bébé. Je me trouverai alors devant une impossibilité logique. Si cela arrivait alors je créerai une boucle temporelle, une sorte de noeud dans le temps qui empêcherait celui-ci de continuer à s’écouler : Il tournerait alors en rond. Le futur ne pourrait plus exister… ce qui signifie que j’ai le pouvoir de figer et donc d’anéantir l’Univers à moi tout seul !!!!
Devant cette responsabilité terrifiante je décide de m’enfuir le plus loin possible de ce bébé. Pour être certain de ne jamais pouvoir le rencontrer je ne vois qu’une seule solution : Je dois mourir au plus vite !
… et cette idée me réveille enfin, me ramenant à mon époque.
Ouf !




--------------------



Etat de sommeil profond avec lucidité :
Date : Entre 2013 et 2016 :

Je suis couché avec mal copine. Je laisse vagabonder mes idées en attendant de m’endormir. Brusquement ma copine me secoue en criant « T’as pas fini de ronfler ?!!!!! ». Je lui réponds alors « Je ne pouvais pas ronfler puisque je ne dormais pas !!!! ».
Je recommence à laisser vagabonder mes idées en attendant de m’endormir… Et voila que ma copine me bouscule en hurlant « Arrête de ronfler, tu m’empêches de dormir !!!!!!! ». Et je lui réponds « Je ne dormais pas donc je ne pouvais pas être en train de ronfler !!!!!! »…
Aprés plusieurs épisodes de ce genre, j’ai réfléchi à la question. Je me suis alors rendu compte que ma copine devait avoir raison : Je m’étais bien endormi et j’avais bien ronflé. Donc je me croyais éveillé et en train de révasser alors que j’étais déjà endormi.
J’en déduis donc que lorsqu’on est éveillé et qu’on a des pensées fluctuantes, on a exactement le même ressenti que lorsqu’on est dans la phase de sommeil profond, juste après l’endormissement. Il est impossible de voir la différence. Donc quand je rêvasse dans mon lit, je ne peux pas savoir si je fais une crise d’insomnie ou si je suis profondément endormi. Ou alors je dois tenter un test de respiration pour vérifier, ça marcherait peut-être ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:09:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve lucide classique.
Date : 2018 :

Je rêve que je suis dans un bus. Par la fenêtre je vois qu’on arrive dans ma ville. Cependant, bien que je reconnaisse les maisons, celles-ci ne sont pas au bon endroit. C’est comme si un géant s’était amusé à prendre les maisons pour les interchanger et les disposer n’importe comment. Je me rends compte donc que je suis dans un rêve.
Je constate que, à chaque fois que je détourne le regard, les maisons en profitent pour changer leur position. Finalement elles se retrouvent toutes à leur bonne place. Cependant il y a encore un détail qui cloche : Ce que je vois ce n’est pas ma ville actuelle mais ma ville telle qu’elle était il y a quelques dizaines d’années.
A coté de moi je vois un jeune garçon. (Je le reconnais : C’est le petit gros que j’avais croisé quelques jours plutôt dans un supermarché IRL. Et j’avais trouvé qu’il aurait le physique idéal pour jouer le rôle d’un enfant harcelé par ses camarades dans un films se passant dans une école.) J’engage la conversation avec lui. Je lui explique que nous sommes dans un rêve et lui montre la ville, lui disant qu’on la voit telle qu’elle était dans le passé. Il me croit et semble très intéressé par mes explications.
Le bus se dirige vers ma rue. Je lui dis que j’ignore si je vais pouvoir retrouver ma maison. En effet : nous sommes dans une version de la ville d’une époque antérieure à la construction de ma maison. Mais je constate que le paysage de ma rue semble correspondre à l’époque actuelle… et je me réveille.

--------------------



Rêve lucide où je suis sur deux plans à la fois.
Date : 2018 :

Dans un rêve je me retrouve dans une baignoire en train de prendre un bain moussant. A ma gauche une femme est occupée à me laver les cheveux (je ne me souviens ni de son visage ni de ses vêtements… si elle en avait). Je trouve cette ambiance merveilleusement sensuelle.
Je sais que je rêve car je sens mon matelas en dessous de mon dos. Ca fait étrange : Je me sens à la fois dans une baignoire et dans mon lit. Je repère une incohérence : Mon oreiller étant très plat, je dors presque à l’horizontale, donc dans la baignoire je devrais avoir la tête sous l’eau. Mais je ne me préoccupe plus de ça et décide de profiter de l’aspect agréable de la situation.
Autour de moi je ne vois pas une salle de bain mais l’intérieur d’un bus bondé. Les voyageurs ne me regardent pas car ils sont comme une sorte de film projeté pour faire un décor de fond. Et, par les fenêtres du bus, je vois un paysage de ville défiler : ça aussi ce n’est qu’un décor qui défile.
Pendant de longues minutes je flotte entre les deux mondes, entre la baignoire et le lit, puis je me réveille peu à peu.




--------------------


Rêve lucide implicite :
Date : 04-01-2019 :

J’ai gagné une croisière. Lors d’une escale en Turquie, je visite une ville (Istamboul ?) et je me perds dans les rues. Comme j’en ai marre de chercher mon chemin en vain, je décide donc de me réveiller… car il est évident que je suis dans un rêve.




--------------------

Rêve du 15-01-2019 :

J’ai capturé un elfe, petite créature presque invisible ressemblant à une sorte de crayon vibrant, mais pouvant prendre une forme humaine.


--------------------

Rêve du 21-01-2019 :

Je suis avec mon ex. Nous nous promenons dans les vieux remparts de la ville de Maubeuge (construits par Vauban). Nous découvrons plein d’objets que des gens ont jeté dans cet endroit : vieux sacs, chaussures, etc…). C’est honteux de transformer cet endroit historique en décharge sauvage !
Je ramasse toutes ces ordures et, avec elles, je fabrique un cheval ailé tirant une charrette. Mais ce n’est pas seulement une oeuvre artistique car il est vraiment capable de voler. J’arrive à le faire décoller… mais j’ai de la peine à le diriger. Et ça me fait peur de survoler la rivière avec lui.


--------------------

Rêve du 26-02-2019 :

Je fais des tableaux en utilisant un pochoir sur lequel je projette de la peinture. Je peux aussi remplacer celle-ci par un appareil émettant un flash de chaleur intense permettant de roussir la toile. Cet appareil peut aussi me servir à cuire mes tomates farcies : c’est bien pratique.


--------------------

Rêve du 01-03-2019 :

Je m’entraine à faire du basket monté sur les épaules d’un enfant en équilibre sur une roue munie de deux pédales.



--------------------


Lucidité dans un état de sommeil profond.
Date : 6 mars 2019 :

Je suis dans un état de sommeil profond lorsque je m’entends ronfler. Cela m’étonne beaucoup. Je me réveille alors, surexcité, car c’est la première fois que je suis capable d’entendre mes propres ronflements. Je croyais cela impossible.



--------------------


Rêve du 08-03-2019 :

Chaque année, un homme différent, déguisé en moine, est chargé de ramener à notre époque un agent temporel en mission dans le passé ou le futur. Cet agent est lui aussi habillé en moine et est connu sous le nom de « le Lynx ». Il ramène avec lui une gazinière.




--------------------

Rêve du 19-03-2019 (faux éveil) :

Je dois me lever à 6H30’. Mais je suis réveillé par deux personnes qui sont dans ma chambre et qui bavardent. Je me demande comment et quand elles sont entrées.

--------------------

Rêve du 29-03-2019 :

Je suis dans une voiture avec ma mère. Mon père est au volant et il conduit comme un fou pour que nous ne soyons pas en retard. En effet, nous devons nous rendre à une conférence sur les états modifiés de conscience.
Nous arrivons devant le bâtiment où a lieu la conférence et on me laisse entrer car j’ai ma « carte du club ».
Dans le public, je vois l’actrice April Michelle Bowlby. Elle parle des expériences qu’elle a fait sur ses états modifiés de conscience érotiques.



--------------------

Rêve du 07-04-2019 :

Je regarde une carte de la Belgique et du nord de la France. Je me focalise surtout sur les rivières car elles sont différentes de ce que je croyais : Juste à l’est de la Sambre se trouve un fleuve appelé « le Grand Whil ». Il me semble qu’il suit le bord oriental d’une plaque tectonique et est situé dans le centre d’un grand bassin pétrolier dont on a trouvé la trace en effectuant des sondages dans la ville de Ferrière la petite. Ce fleuve est en cours de canalisation.

--------------------

Rêve du 23-04-2019 :

A gauche de la « grande pyramide de l’Inca » on en a retrouvé deux autres, plus petites. Elles ont été construites en bois et contiennent les corps des hommes qui ont été choisis pour protéger l’Inca pour l’éternité.

--------------------



Rêve lucide en sommeil profond.
Date : 27-04-2019 :

Je suis en sommeil profond. Je ne vois pas d’images de rêves mais je me contente de penser à plein de choses. Je me dis que je ne suis peut-être pas éveillé mais endormi (car j’ai remarqué que laisser vagabonder ses pensées en état d’éveil ou en sommeil profond, ça fait exactement la même sensation). Je fais donc le test de la respiration… et je constate que, en effet, je suis bien endormi.
Je tente alors de me projeter dans un vrai rêve … mais je ne suis pas assez concentré pour y parvenir (ou alors c’est impossible à réaliser à partir du sommeil profond ?).
Ensuite je me réveille.

--------------------

Rêve à lucidité tacite du 23-05-2019 :

J’assiste à un repas de famille. J’observe les gens qui sont présents et je vois mon oncle Pierrot. Brusquement je m’écrie : « Ho ! Il y a quelque chose qui ne va pas dans ce rêve : Pierrot est mort depuis des années. A moins que je ne sois dans le repas des morts ? »


--------------------



Rêve lucide classique.
Date : 31-05-2019 :

Je rêve que je monte dans mon grenier et que je le trouve vide. Je suis furieux car des voleurs ont volé tous mes livres ! Mais je réfléchis : Quel intérêt mes vieux livres auraient-ils pour des voleurs ? Et comment auraient-ils pu monter au grenier sans que je les vois ?
J’en déduis donc que je suis en train de rêver et je décide d’en profiter pour explorer la version onirique de ma maison pour voir si elle comporte des différences avec celle du monde réel.
Je descend l’escalier en flottant au-dessus des marches et j’arrive dans la chambre. Et je vois mes parents en train de discuter. Pourtant ils sont morts depuis plusieurs années. Ça me fait drôle car ils semblent jeunes, comme je les voyais quand j’étais enfant.
Je vais dans l’autre chambre mais je ne suis pas assez concentré pour remarquer s’il y a des différences avec la même pièce IRL. Je veux me regarder dans un grand miroir… mais je ne vois absolument rien comme si j’étais invisible. Cependant en me rapprochant tout prêt, mon visage apparait. Mais il semble artificiel, comme s’il était constitué d’une partie gauche et d’une partie droite dont le raccord fluctue avec mes mouvements.
Je décide alors de sortir de la maison et je traverse le mur extérieur. J’ai l’intention d’entrer chez les voisins mais je ne parviens pas à passer à travers la porte de leur maison comme j’avais fait avec le mur. Je comprend que ce qui m’en empêche c’est le fait que ça me dérange d’entrer chez des gens sans y avoir été invité (comme dans les légendes de vampires). Je repousse alors ce blocage psychologique et passe à travers la porte sans problème. Dans le salon, je trouve les voisins en train de bavarder et de prendre l’apéritif… avec mes parents. Mes parents se trouvent donc dans les deux maisons en même temps !
Mais la non plus je n’arrive pas à me concentrer assez pour vérifier s’il y a des différences entre la version réelle et la version onirique de cette maison. Je décide alors d’aller explorer l’étage supérieur, mais lorsque j’ouvre la porte de la cage d’escalier, je me réveille.
--------------------

Rêve du 19-07-2019 :

Je vis dans un monde où, pour avoir le droit d’acheter certains produits, il faut apporter la preuve, sous la forme de photos, qu’on a bien des enfants à charge. Je n’ai pas d’enfants mais, heureusement, je peux emprunter des photos de ceux de mes amis.

--------------------

Rêve du 02-09-2019 :

Pour se débarrasser d’eux, les hommes amènent Cthulu et un dieu-cyclope géant à s’affronter (les lecteurs des livres de Lovecraft comprendront la référence). Cthulu se montre insensible aux rayons émis par l’oeil du cyclope. Il lui crève son oeil avec un tentacule puis lui arrache le cerveau.
On m’explique que tout ceci se passera dans le futur. On me montre deux étranges horloges ne possédant chacune qu’une seule aiguille. Ces évènements commenceront lorsque les deux aiguilles seront sur le « 9 » et se termineront lorsqu’elles seront toutes les deux sur le « 3 ».




--------------------



Rêve lucide mal maintenu.
Date : 18-09-2019 :

Je rêve que j’apparais dans la salle de bain de mes voisins. Je me rends compte que je suis dans un rêve car cette pièce ne ressemble pas du tout avec leur vraie salle de bain IRL. Je décide alors de faire le test des mains pour confirmer que je suis bien dans un rêve lucide. Je regarde mes mains et constate qu’elles ne sont pas réelles : Elles sont floues. Je me demande alors si je ne pourrai pas profiter de cette situation pour faire une farce à mes voisins… En fait ma lucidité diminue et je commence à me croire de plus en plus dans le monde réel et, petit à petit, je replonge dans d’autres rêves.



--------------------

Rêve du 06-10-2019 :

Un cataclysme menace la terre. Seuls un collègues et moi, qui nous nous trouvons sur un satellite en orbite autour d’elle, sommes en mesure de la sauver.


--------------------

Rêve du 13-11-2019 :

Dans un aéroport, on fouille un gros voyageur. On découvre qu’il a une blessure à son épaule droite. Dedans il y a une étrange créature, probablement d’origine extra-terrestre, qui s’est installée. Elle ressemble à une rondelle de saucisson.

--------------------

Rêve du18-12-2019 :

Je sais pourquoi les montagnes de la Chine du nord sont orientées sud-ouest - nord-est alors que celles de Chine du sud sont orientées nord-ouest - sud-est. C’est parce qu’on a affaire à deux plaques tectoniques différentes.

--------------------

Rêve du 24-12-2019 :

Pour Noel, certains vont dans les cimetières pour déterrer le corps des bébés et les ramener chez eux dans des boites en carton. C’est pour que ceux-ci puissent profiter de la fête avec les vivants.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 16-06-2021 à 21:10:53   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Rêve du 10-01-2020 :

Je pars en expédition avec des Vikings. Sur le drakkar nous emmenons aussi une guerrière noire porte-chance. Elle est nue, muette et invincible. Elle devient ma maitresse mais je suis horrifié lorsque j’apprend que c’est une morte-vivante.

--------------------

Rêve du 12-02-2020 :

Je vois ce que la terre va devenir dans le futur. Une région est régulièrement inondée alors qu’une autre est habitée par des nains. Ceux-ci doivent régulièrement fuir pour éviter les migrations d’arbres qui marchent.

--------------------

Rêve du 14-03-2020 :

J’ai fait un rêve pédagogique : J'y ai appris que si on coupait un homme en deux on obtenait deux hommes vivants mais ne possédant chacun que la moitié des connaissances de l'homme initial.


--------------------



Rêve du 01-04-2020 :

Nous sommes poursuivis par un robot géant. Celui-ci possède une tête interchangeable et semble indestructible. J’utilise des armes de plus en plus terribles pour tenter d’en venir à bout.

--------------------

Rêve du 10-04-2020 :

Dans un univers parallèle a été constituée une civilisation idéale où ne sont acceptés que les gens intelligents et sages. Je suis vexé de ne pas encore y avoir été invité. Mais quand j’apprends qu’on y croit à la psychanalyse, je me dis que ses habitants ne sont ni sages ni intelligents, contrairement à ce qu’ils prétendent.

--------------------

Hallucination hypnagogique du 02-05-2020 :

J’entends la voix de ma grand-mère décédée qui me dit « Ein vieux ? »


--------------------

Rêve du 05-05-2020 :

Une sorte d’ordinateur veut asservir l’humanité. Un homme va le voir en sa faisant passer pour un technicien venu réparer un court-circuit, et il en profite pour essayer de le reconfigurer.


--------------------

Rêve du 22-05-2020 :

Contre les dealers sévissant dans les lycées, je pense qu’il suffirait de placer des gardes sur les toîts, munis de fusils lançant des fléchettes hypodermiques.

--------------------


Rêve pré-lucide du 12-06-2020 :

Je suis dans ma chambre à l’hôpital. Pour passer le temps, je décide de dessiner un peu. Je prends ma règle… mais, brusquement, je me dis que je suis probablement en train de rêver car je me souviens que je n’avais pas emporté ma règle pour aller à l’hôpital…

--------------------

Rêve du 17-07-2020 :

J'ai rêvé que j'avais gagné à un concours. Le prix était, au choix, soit un "robinet de rechange" soir un "yaourt au robinet".

--------------------

Rêve lucide où je suis sur deux plans à la fois.
Date : 24-07-2020 :

Mes voisins me demandent de garder une petite fille. Mais pendant qu’ils me parlent je constate que je rêve car je sens mon corps dans mon lit. D’ailleurs je sens que ma jambe IRL me démange alors je la gratte tout en écoutant mes voisins continuer leur dialogue onirique, puis je me retourne et me réveille.

--------------------

Rêve du 27-07-2020 :

Dans un jeu de guerre il existe deux stratégies :
La stratégie « L » consiste à trahir les siens pour s’allier avec l’ennemi.
La stratégie « W » consiste à aider ceux qui trahissent.
J’essaierai la stratégie « W » mercredi prochain dans un rêve.

--------------------

Rêve du 06-08-2020 :

Je vais faire l’amour avec une démone qui a une fournaise dans la bouche. Je me déshabille et … me réveille.


--------------------

Rêve du 13-08-2020 :

Des extra-terrestres, en couples légitimes ou pas, viennent sur terre pour y faire des « séjours coquins ». Et je suis chargé de faire en sorte que tout ceci reste discret.


--------------------

Rêve du 15-08-2020 :

La ville est en effervescence car on prétend qu’un tyrannosaure roderait dans ses rues, exactement comme dans un rêve que j’avais fait il y a des dizaines d’années. Des pompiers m’appellent par la fenêtre de ma maison pour me demander de venir les aider. Mais je ne peux pas y aller… car je suis tout nu.

--------------------


Rêve du 27-08-2020 (faux réveil) :

J’étais en train de dormir… et brusquement je me réveille dans une voiture que mon ex est en train de conduire (IRL elle n’a pas le permis).
Devant nous, il y a une autre voiture qui roule sur la route. Dedans, il y a mon père qui vient lui aussi de se réveiller et qui se demande ce qu’il fait au volant de cette voiture.

--------------------

Rêve du 24-09-2020 :

On m’explique que Jésus est lourd car le Saint-Esprit est en lui.

--------------------

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
1165 messages postés
   Posté le 18-06-2021 à 15:17:50   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

Rêve du 27-08-2020 (faux réveil) :

J’étais en train de dormir… et brusquement je me réveille dans une voiture que mon ex est en train de conduire (IRL elle n’a pas le permis).

TRADUCTION =
ca veut dire que ton ex n'as pas besoin de toi

en réalité elle est autonome et maitrise très bien sa vie en général (ça roule bien pour elle) même si elle te fait croire le contraire

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
33671 messages postés
   Posté le 18-06-2021 à 19:51:11   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Elle ne peut rien faire sans moi.

Je passe mon temps à m'occuper de ses paperasses, de l'accompagner dans ses démarches, de traduire ses examens médicaux, de réparer sa TV ou sa machine à laver, de lui préter de l'argent, etc...


Etant donné qu'en moyenne on fait 4 à 5 cycles de rêves par nuit, ça nous fait donc au moins 1500 rêves par an.
Peut-on vraiment croire que notre subconscient nous bombarde ainsi de si nombreux message alors que nous n'y prenons même pas attention ?
Etant donné que, pendant le jour, nos pensées vagabondent dés qu'on ne réfléchit pas à un problème, et étant donné que ces rêveries sont exactement le même processus que les rêves mais à l'état d'éveil... doit-on vraiment croire que chacune de nos plus petites pensées récèlent des messages à traduire ?

Croire que chaque rêve est créé exprés pour nous donner un message c'est une croyance que ne peuvent avoir que les gens qui ne se souviennent que d'un rêve tous les deux mois, pas ceux qui mémorisent parfois jusqu'à 9 rêves par nuit comme moi.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes  JOURNAL DES REVES ANCIENSNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum