LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences 

 Le précambrien

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Atil
Atil
33712 messages postés
   Posté le 02-08-2007 à 09:01:20   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

L'époque précambrienne est celle qui précède l'apparition de la vie macroscopique sur terre.
Jadis on croyait même qu'elle précédait l'apparition de la vie, car on ne connaissait pas encore les micro-fossiles qui pouvaient nous renseigner sur elle.
Maintenant on connait mieux le précambrien et on sait que cette longue époque a vu évoluer les êtres vivants primitifs avant l'explosion de la vie macroscopique de l'ère cambrienne.

Voici le "calendrier" des évènements du Précambrien :



-4,568 Ga : Début de l'accrétion de la Terre. Début de l'ère Hadéenne / Éoarchéenne / Catarchéenne.

-4,526 Ga : Formation de la Lune

-4,46 Ga : Fin de l'accrétion de la Terre. Condensation de la vapeur d'eau en pluie.

-4,37 - 4,30 Ga : Plus anciens zircons découverts aux Jack Hills, Yilgarn (ouest Australie). Le déséquilibre lutécium - hafnium et la présence d'isotopes lourds de l'oxygène indiquent que de l'eau liquide existait déja.

-4,20 (ou 4,15) Ga : Grand impact sur la Lune, création de la Mer de Smith.

-4,040 - 4,016 Ga : Les gneiss d'Acasta (Canada) indiquent que de l'eau libre existait à cette époque.

-4,10 - 3,865 (ou 3,92 - 3,85) Ga : Période de bombardement météoritique maximal (= époque "Nectarienne" sur la Lune). Peut-être cela est-il du à la "migration" de l'orbite de Jupiter ou de Neptune qui perturbe l'orbite de nombreux astéroïdes.

-3,92 (ou 4,1) Ga : Grand impact sur la Lune, création de la Mer du Nectar.

-3,865 - Ga : Fin du bombardement météoritique. Stabilisation de la croute et des océans. 1ers sédiments à Akilia. Début de l'époque Éoarchéenne / Issuenne.

-3,85 (ou 3,77) Ga : Grand impact sur la Lune, création de la Mer des Pluies.

-3,825 Ga : 1ers sédiments d'Isua (Groenland). Kérogènes enrichis en carbone allégé (C13 --> C12) pouvant être un indice de l'existance d'êtres vivants. Mais cela est plutôt du à la décomposition à haute température du carbonate de fer sous forme de magnétite et de graphite.

-3,80 Ga : Grand impact sur la Lune, création de la Mer Orientale. Début du remplissage des mers lunaires par de la lave.

-3,80 - 3,76 Ga : Présence d'isuasphères et de carbone allégé à Isua (Groenland). Cela constitue des indices possibles (mais très discutés) de l'existance d'êtres vivants.

-3,75 Ga : Apparition des 1ères couches de fer rubanné. Mais celles-ci sont de type "Algoma" et n'indiquent probablement pas la présence d'oxygène libre mais plutôt une synthèse d'oxydes ferriques dans les sources hydrothermales.

-3,70 Ga : 1ères Laves komatites à Isua. Celles-ci indiquent que le volcanisme était alors plus chaud que le volcanisme actuel.

-3,49 Ga : 1ers stromatolithes de North Pole dans ea Pilbara (ouest Australie). Ceux-ci sont la 1ère trace indiscutable de l'existance d'une vie bactérienne. Début de l'époque Swazienne.

-3,465 Ga : Stromatolithes, filaments et opanes (indices de vie bactérienne) de Warrawoona dans le Pilbara (ouest Australie). Les indices isotopiques indiquent qu'une photosyntèse d'un type non-producteur d'oxygène est utilisé. Les bactéries détectées sont donc probablement des bactéries sulfureuses vertes ou pourpres.

-3,42 (ou 3,465) Ga : Présence de 11 types de bactéries différentes (et de houille de bactéries) à Trundall dans le Pilbara (ouest Australie). Primaevifilum minutum, P. Laticellulosum, P attenuatum, P. delicatulum, P. amoenum, P. conicoterminatum, Archaeoscillatoriopsis disciformis, A. grandis, A. maxima, etc ...

-3,25 Ga : Couche d'iridium à Fig Tree, en Afrique du sud, indiquant qu'un astéroïde a heurté la terre à cette époque.

-3,2 Ga (?) : Houille de bactéries à Barbeton dans le Swaziland. Pétrole de bactéries sphéroïdales soufrées à Fig Tree en Afrique du sud. Bactéries éobactériums isolatums à Warawoona dans le Pilbara (ouest Australie) et à Fig Tree (Swaziland). Les cherts commencent à s'apauvrir en isotopes O18, ce qui montre que la température de l'eau de mer commence à monter.

-3,1 Ga : Stromatolithes de Pongola et de Bularvayan en Afrique du sud.

-3,0 Ga : Stabilisation des isotopes de soufre par disparition des réactions photochimiques "MIF" (MIF = "fractionnement des isotopes du soufre indépendant de la masse", induit par les rayons ultraviolets). Cela indique qu'une couche de nuages empêche désormais les rayons ultraviolets du soleil d'atteindre la terre. Ces nuages proviennent peut-être du méthane rejeté par des bactéries méthanogènes (H2 + CO2 --> CH4). L'apauvrissement des cherts en isotopes O18 montre que l'eau de mer est désormais trés chaude, probablement à cause de l'effet de serre intense du au méthane.

-2,92 Ga : 1ères cyanobactéries photosynthétiques rejetant de l'oxygène (?). Début de l'époque Laurentienne.

-2,9 - 2,8 Ga : Glaciation du Swaziland / Witwatersrand. Elle est peut-être due à la destruction de l'effet de serre à cause de l'oxygène qui se combine alors au méthane (cependant on peut se demander si l'oxygène était déja assez abondant pour pouvoir faire ca).

-2,8 Ga : Pic de carbone léger indiquant que la vie se redéveloppe rapidement aprés la fin de la glaciation.

-2,8 - 2,7 Ga : Cyanobactéries de Bulawayo.

-2,7 Ga : Pétrole de cyanobactéries dans le Pilbara (ouest Australie). Présence de stéranes de mycobactéries ou de protéobactéries à Pilbara et Wittenoom en Australie. Ces stéranes sont fabriquées grace à la présence d'oxygène.

-2,7 - 2,6 Ga : Fin des petites couches de fer rubanné de type "Algoma". Début des grands dépots de fer rubanné de type "Lac supérieur" dans le fond des mers, fabriqué par la combinaison du fer avec l'oxygène rejeté par les cyanobactéries. L'oxygène libre existe dans l'athmosphère mais pas encore dans la mer, et il a du mal à se répandre car les volcans sont encore trés réducteurs et émettent des gaz qui le fixent : Le méthane (CH4) et le monoxyde de carbone (CO) se combinent avec lui pour former du dioxyde de carbone (CO2) et le sulfure d'hydrogène se combine avec lui pour former du sulfate (SO4-2).

-2,588 - 2,549 Ga : Cyanobactéries de Nauga, Prieska (Afrique du sud). Début de l'époque Algonkienne inférieure / Huronienne.

-2,5 Ga : Début de l'accrétion du supercontinent de Kénorland / Hudsonia.

-2,5 - 2,0 Ga : Les laves komatites sont de plus en plus rares, indiquant que le volcanisme devient moins chaud et se rapproche progressivement du type actuel.

-2,45 Ga : Les volcans deviennent moins réducteurs et laissentl'oxygène libre s'accumuler massivement dans l'atmosphère. Lorsque le taux d’oxygène atteint 1% dans l’atmosphère, il peut commencer à se maintenir dans les océans. Le taux de réactions photochimiques "MIF" commence à baisser. L'enrichissement des cherts en isotopes O18 montre que l'eau de mer devient moins chaude (L'effet de serre induit par le CO2 dans l'atmosphère diminue car les cyanobactéries consomment du CO2 pour produire leur oxygène O2).

-2,40 Ga : Cratère météoritique de Suavjärvi (16 km de diamètre) en Carélie (63°7′N 33°23′E). Début de la division du supercontinent de Kénorland / Hudsonia.

-2,325 Ga : Les stromatolithes deviennent communs. Formation massive de dépots de fer rubanné (BIF) dans le fond des mers. Celui-ci est constitué par l'alternance de couches d'hématite (oxyde de fer FE2O3), riche en oxygène, déposées en été et de couches de magnétite (oxyde de fer FE3O4), plus pauvre en oxygène, déposées en hiver.

-2,3 - 2,2 Ga : Glaciation Huronienne de Gowganda (peut-être à cause de la baisse du CO2). Terre "boule de neige".

-2,250 - 2,050 Ga : Augmentation de la fabrication d'oxygène par les cyanobactéries aprés la fin de la glaciation. Maximum de formation de fer rubanné et d'uranium oxydé. La stabilisation des isotopes de soufre (disparition des réactions photochimiques "MIF" indique que la teneur athmosphérique en oxygène O2 est assez élevée pour former une couche d'ozone O3 en altitude qui arréte les ultraviolets. Début des "couches rouges" continentales constituées de fer oxydé (hématite FE2O3).

-2,023 Ga : Cratère météoritique de Vredefort (280 km de diamètre) sur le craton de Kaapvaal en Afrique du sud (Lat = 27°0’ S Long = 27°30’ E).

-2,1 - 1,9 Ga (?) : Début de l'époque Algonkienne moyenne / Animikienne. Premiers eucaryotes (êtres vivants plus évolués que les bactéries / procaryotes) : Cellules coloniales entourées d'une gaine de mucus (cyanobactéries ou algues rouges ?), huroniospores (cyanobactéries ou spores de champignons ?), eoastrions, eosphaeras, gunflintias et kakabekias umbellatas à Belcher (nord-ouest Canada) et à Gunflint (Ontario), grypanias spiralis à Negaunee (Michigan), et acritarches pluricellulaires (spores d'algues vertes ou rouges) à Medecine Peaks (Wyoming).

-1,9 Ga : Glaciation ?

-1,9 - 1,8 Ga : Formation du supercontinent de Columbia.

-1,87 Ga : Algues eucaryotes Grypanias spiralis (unicellulaires géants ou pluricellulaires ?)

-1,850 Ga : Cratère météoritique de Sudbury (250 km de diamètre) en Ontario (Canada).

-1,8 Ga : Kystes d'eucaryotes flagellés.

-1,8 -1,7 Ga : Derniers dépots de Pyrite, de fer rubanné et d'uraninites UO2 (remplacées par les oxydes uraniques UO3 solubles). L'oxygène n'a plus de métaux pour le fixer et il peut se répandre librement dans l'atmosphère. Phytoplancton du Mont Christo (Transvaal), longfengshaniros, chuarias et tawuias (algues ou mycétozoaires) de Tuanshanzi (Chine).

-1,73 Ga : Eucaryotes Tyrasotaenias (algues rouges ?) et stictosphaeridiums implexums à Chuanlinggou (Chine).

-1,7 Ga : Glaciation.

-1,6 Ga : Médusoïdes (?) de Nolténius (nord Australie). Début de l'époque Algonkienne supérieure / Riphéenne.

-1,6 - 1,5 Ga : Début de la division du supercontinent de Comumbia.

1,50 Ga : Glaciation (?). La concentration en oxygène se stabilise à un taux comparable à l'actuel.

-1,45 Ga : Eucaryotes pluricellulaires et sexués de Shamberlain Shale. Algues pluricellulaires de Little Belt Mountain (Montana). 1ers eucaryotes acritarches (kystes de dinoflagellés unicellulaires ou d'algues vertes prasinophycées ?) à Belt (Montana). Acritarches Leiosphaeridias (algues vertes chlorophycées ?) à Roper (Australie).
-1,32 Ga : Acritarches Quadratimorpha à Wumishan (Chine).

-1,30 Ga : Glaciation en Afrique (?). Eucaryotes Grypanias spiralis (unicellulaires géants ou pluricellulaires ?) au Montana, en Chine et en Inde.

-1,30 - 1,20 Ga : Eucaryotes de Besk Spring Dolomite (Californie). Algues vertes unicellulaires pterospermas micromonadophytes et algues pluricellulaires ulvophycées de Wumishan (Chine). Champignons, algues brunes et dinoflagellés de Lakhanda (Sibérie).

-1,25 Ga : Eucaryotes Acritarches quadratimorphas à Hongshuizhuang (Chine).

-1,20 Ga : Eucaryotes bangiomorphas pubescens plurilellulaires et sexués au Canada. Acritarches simias annulares et pterospermellas à Thulé. Algues vertes Spiromorphas segmentatas à Ruyang (Chine).

-1,10 Ga : Formation du supercontinnet de Rodinia.

-1,03 Ga : Acritarches prismatomorphes Octoexydriums à Lakhanda (Sibérie).

-1,0 - 0,9 Ga : Glaciation Laurentienne et du bas Congo. début de l'époque Briovérienne.

-0,9 Ga : Début de la division du supercontinent de Rodinia.

-0,90 - 0,85 Ga : Expansion des acritarches à Lakhanda (Sibérie). Octoedryxiums.

-0,84 - 0,74 Ga : 1ers animaux bilatéraux possibles (?).

-0,75 Ga : Amibes à test.

-0,76 - 0,70 (ou 0,73 - 0, 72) Ga : Glaciation Sturtienne / Rapitienne (terre "boule de neige"). Bactéries de Kingston (Californie).

-0,7 Ga : Interglaciaire de Nyborg / Ekné. 1ères mousses et 1ers métazoaires (?).

-0,685 - 0,670 (ou 0,67 - 0,65) Ga : Début de l'époque Éocambrienne / Vendienne. Glaciation Vendienne / Varangienne / Varangérienne / Terridonienne. Hécatombe animale.

-0,63 - 0,62 Ga : Glaciation Marinoenne d'Elatina (?).

-0,61 - 0,60 Ga : 1ers (?) animaux bilatéraux cnidaires de Twitya (nord ouest Canada).

-0,605 - 0,585 Ga : Glaciation Marinoenne de Varanger. Hécatombe des acritarches.

-0,590 - 0,565 Ga : Spongiaires et animaux bilatéraux Vernanimalculas à Doushantuo (Chine). Algues rouges ou lichens marins en Chine.

-0,57 Ga : Formation du supercontinent de Pannotia.

-0,565 Ga : 1ères traces de vers.

-0,565 - 0,545 Ga : Grands animaux pneumatiques vendobiontes / vendozoaires d'Ediacaria.

-0,544 - 0,530 Ga : Début de l'époque Cambrienne. Animaux agnathes et à coquilles phosphatées.

-0,54 Ga : Division du supercontinent de Pannotia.

-0,53 - 0,527 Ga : Archéocyates à petites coquilles Tommotiennes, "explosion Cambrienne" de la vie sur toute la Terre.

Pour le reste, tout le monde connait l'histoire ...


.. Qui a dit "Non" !?

Message édité le 02-08-2007 à 22:27:33 par Atil


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences  Le précambrienNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum