LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section psychologie 

 Sentiment Océanique

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Couleur
12 messages postés
   Posté le 23-04-2007 à 09:20:16   Voir le profil de Couleur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Couleur   

Cela vous tente une prise de tête de bon matin de surcroît un lundi ?

Sentiment Océanique
Instant magique, Instant parfait fait de paix et de sérénité, d’amour inconditionnel ressenti si intensément ; fusion et absence de temps et de limites.

Sentiment contre versé pour certain et accepté pour d’autre, philosophie de vie pour l’hindouisme axée sur la philosophie védantique.
Instant de communion vécu par NDE (positive).


Avec la prise de conscience du non-moi par une conscience qui n'est pourtant pas une "conscience de", le temps identitaire et fragmenté n'a plus cours dans la vie psychologique, excepté de manière purement existentielle
Avec l'élévation du non-attachement, le passé et l’avenir sont des parenthèses neutre de l'esprit. Le présent devient la totalité du temps qui contient passé et futur.
Pour Krishnamurti le temps est fonction de la pensée et celle-ci du déjà connu. L'éveil de l'intelligence (1975) permet la libération qui constitue une porte de l'intemporel.
Krishnamurti disait aussi dans une de ses conférences en 1945 à Ojai en Californie, ″Le présent est le Sans Durée”.
Pour la pensée identitaire, le présent n’est qu’une frontière introuvable et vide, entre le passé et le futur. Ce qui souligne par ce fait que l’espace temps et tri-dimensionnelle, pour ces mêmes identitaires.
Le présent est "l'essence vivante et la totalisation du passé - comme le futur n'est rien d'autre que le présent profond - le présent est sans cesse le total, exprimé, du passé et le total, à exprimer, de l'avenir " Krishnamurti (1985).
Nous rejoignions ainsi la philosophie védantique n'est ni optimiste ni pessimiste. Elle prend les choses comme elles sont. Elle admet que le monde est un mélange de bien et de mal et que l'un ne peut aller sans l'autre. (brahman dans la pensée védantique, ce que la vague est à l’océan).


Sigmund Freud, Malaise dans la civilisation. (1929) Rattachait, ce sentiment océanique à un besoin religieux, d’une angoisse ressentie par l’être humain devant la prépondérance de l’inéluctable, nécessité infantile de dépendance absolu, ainsi que la nostalgie du Père qui suscité un tel état, qui lui semblait irréfutable sur bien des points. (retour à vie intra-utérine, de l'eau nourricière et apaisante).
L'état étrange de la conscience qui correspond au "sentiment Océanique" dont parle Freud dans sont livre, ainsi que l'étape préliminaire qui y conduisent... Il y fait référence de 139 Récits, d'expériences.
Freud à introduit ce terme pour décrire le phénomène psychologique qu'il considère, comme l'origine des religions.

Je voudrai aller plus loin dans l’association d’idée et de raisonnement.
Si nous associons le sentiment océanique avec l’orgasme sexuel, mes dérives nous mèneraient vers le tantrisme, mais restons occidentaux.
S’il est vrai que la compulsion à la répétition est une pierre angulaire de la psychanalyse, nous induisons que cette répétition sexuelle mène à la découverte d'une structure élémentaire propre à tout humain.
L’expérience sexuelle aboutissant à l’orgasme, rappel bien le sentiment océanique, si mon résonnement reste juste. A cet instant, la perte des limites extérieures du moi entraîne l'intériorisation de l'environnement.
L'entrée d'un environnement quel qu'il soit dans le monde intérieur suscite la sensation physique d'une association entre le moi et cet environnement.
Ultérieurement cette association peut être à l'origine de la sensation cénesthésique, comme l'exhibition sexuel, l'envie, la douleur, le chaud, le froid et j'en passe...
Comme la perte des limites extérieures du moi survient souvent à partir d'une résonance entre le monde intérieur et des éléments appartenant à l'espace transitionnel ! Les contenus mentaux sont souvent en relation avec les contenus de l'espace transitionnel.
Une question survient, est- ce que les contenus mentaux présents pendant les pertes des limites du moi, sont-ils généralement en relation avec l'histoire personnelle de la personne ?
Aussi, lorsque la perte des limites extérieures du moi est brève, ce qui est le cas généralement dans un orgasme, les processus intellectuels réapparaissent immédiatement sous la forme d'une interprétation de l'expérience étrange qui vient d'être vécue.
Finalement, qu'il s'agisse de cet instant magique, instant parfait, fait de paix et de sérénité, d’amour inconditionnel ressenti si intensément ; fusion et absence de temps et de limites, avec le reste du monde, les contenus mentaux qui lui sont associés donne à la perte des limites du moi le caractère d'un événement étrange, différent de la vie quotidienne.
Du point de vue de la conscience, le sentiment océanique, d'harmonie entre le moi et le reste du monde peut être considéré comme une description du recouvrement de la conscience de soi et du champ de conscience.
Est-ce pour autant que derrière cet accroissement intellectuel accrus ; Sommes-nous mieux ? voir même, avons nous inhibés tous nos manques ?
Cet accroissement neuronales ne dure qu'un temps, temps éphémère ; Sauf ! si le sujet que nous traitons, nous passionne et nous permet de rester dans cette inconscience de nos manques ...
Mais une fois cette fièvre retombait, nous restons comme même face à nous même et nos manques !
Le sentiment océanique certes, à condition que cette douce euphorie ne soit pas éphémère.

--------------------
Seul compte la fonction vitale, ni convertir ni imposer une vérité révélée, seulement agir avec rectitude.
Sagesse Egyptienne
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 23-04-2007 à 10:09:53   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Le but des mystiques serait que cette expérience devienne permanente.

Mais comment parler de cette expérience ? Il faut l'avoir vécue pour en parler autrement que par ouîe-dire.
Et qui nous dit qu'elle existe vraiment si nous ne l'avons pas vécue ?
Et si nous l'avons vécue, qui nous dit qu'elle correspond à une réalité et non pas à un simple disfonctionnement du cerveau ?
Il parrait qu'on peut induire cet état en excitant le lobe temporal du cerveau.
Donc que faut-il en penser ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Couleur
12 messages postés
   Posté le 23-04-2007 à 11:19:42   Voir le profil de Couleur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Couleur   

À mon sens tu confonds la transe et cet état de conscience !
Rien avoir une disfonctionnement du cerveau, ou une excitation quelconque avec le lobe temporal du cerveau.
Ça fait plusieurs années que les scientifiques ont dépassé ce stade là !
Nous parlons ici de spiritualité, d’un état de conscience éveillé, d’un état de béatitude, et d’harmonie totale.
Et non d’un comportement sous le coup d’une masturbation cérébrale, quelconque.

Pour tes 2 premières questions, je confirme cet état d'un tout, et d'harmonie, pour l avoir vécu quelques secondes, secondes bien éphémères.
Mon voeu effectivement et de pouvoir le vivre en permanence comme tu le dis si bien.


--------------------
Seul compte la fonction vitale, ni convertir ni imposer une vérité révélée, seulement agir avec rectitude.
Sagesse Egyptienne
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 23-04-2007 à 11:40:30   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Et qui te dit que cet état que tu as connu n'était pas du à un simple processus cervical ?
Tu ne l'as probablement pas expérimenté assez longtemps pour en avoir la certitude.
Personelleemnt je n'en sais rien.
Pratiquement toutes les religions parlent de cet état de béatitude.
Mais les bouddhistes zen disent aussi que s'attacher à ces états merveilleux est une perte de temps qui nous retarde sur le chemin spirituel.
Alors je ne sais pas.
Seul celui qui aurait vécu les deux expériences : Une excitation du lobe temporal et la vraie libération spirituelle pourrait dire si ce sont deux choses différentes ou non.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Couleur
12 messages postés
   Posté le 24-04-2007 à 08:38:30   Voir le profil de Couleur (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Couleur   

Quelque chose m’interpelle comme même, quand tu fais l’amour et que tu atteins l’orgasme, tu touches du doigt cette harmonie, cette béatitude non ? Un état de bien être total après la jouissance non ?
Quant à la sexualité tantrique, que crois-tu que cela soit ? D’une façon simpliste parce que je suis loin de maîtriser le sujet, je dirai, que ces avoir plusieurs orgasme sans jouissance pour atteindre cet état d’éveille et de béatitude.
Quant aux bouddhistes zens, je les vois mal dire au commun des mortels, qu’en atteignant ce degré d’éveil et si ! Il se faisait à l’état permanant, il pourrait créer un univers.
Etre de nouveau notre essence primordiale et avoir la possibilité dans notre entièreté Divine, avoir en main le pouvoir de création, si on le désire. .. mais là nous atteignons un degré de spiritualité et d’échange, qui est à mon sens son bien trop spirituel pour en parler, et de mon ressenti, il y a trop de préjuges et de certitude absolue d’œillère pour que je continu sur ce chemin. Donc nous reviendrons à un échange plus léger.


--------------------
Seul compte la fonction vitale, ni convertir ni imposer une vérité révélée, seulement agir avec rectitude.
Sagesse Egyptienne
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 24-04-2007 à 08:57:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Quelque chose m’interpelle comme même, quand tu fais l’amour et que tu atteins l’orgasme, tu touches du doigt cette harmonie, cette béatitude non ? Un état de bien être total après la jouissance non ?"

>>>>>>>>Si ce n'est que ca la spiritualité, alors elle ne m'intéresse pas. Elle n'est qu'un processus chimique dans le cerveau qu'on pourrait recréer par des drogues.
Aprés l'amour je ressens seulement "Me voila enfin débarassé de la tyrannie du désir" ou "Merde ! C'est déja fini ?"
Mais c'est peut-être parceque la sexualuté masculine est différente de la masculine ?



"Quant à la sexualité tantrique, que crois-tu que cela soit ?"

>>>>>Le tantrisme est un moyen pour éveiller une énergie qui aide dans la progression spirituelle. Le sexe n'est alors qu'un outil, un moyen, pas un but.
Mais encore faut-il voir quelle est la valeur du tantrisme : les chinois semblent l'avoir inventé avant les hindous, et eux ils ne l'utilisaient que pour atteindre l'immortalité.

Cela dit l'amour tantrique est trés intéressant en lui-même
Mais il me semble qu'il dépasse la sexualité et va au-dela d'elle.
A condition d'en avoir une vision non-new-age et non "magique".
Une fois j'ai fait une expérience intense de "carpe diem" avec ma copine. Simplement nous avons passé la soirée ensembles assis l'un à coté de l'autre, sans rien faire, sans rien dire, en regardant ensembles le soleil se coucher. Mais je ne sais pas si on peut mettre l'étiquette "tantrique" sur cette sensation d'harmonie.


"Quant aux bouddhistes zens, je les vois mal dire au commun des mortels, qu’en atteignant ce degré d’éveil et si ! Il se faisait à l’état permanant, il pourrait créer un univers."

>>>>>Que veux-tu dire par la ?



"Etre de nouveau notre essence primordiale..."

>>>>>Mais nous n'avons jamais quitté cette essence.
elle est toujours la, mais recouverte de plein d'autres choses qui la cachent.



".... et avoir la possibilité dans notre entièreté Divine, avoir en main le pouvoir de création, si on le désire. .."

>>>>>Cela remplirait notre gros Ego d'orgueil et de vanité. Nous dirions "Je suis Dieeeeu !!!!"



"mais là nous atteignons un degré de spiritualité et d’échange, qui est à mon sens son bien trop spirituel pour en parler, et de mon ressenti, il y a trop de préjuges et de certitude absolue d’œillère pour que je continu sur ce chemin. Donc nous reviendrons à un échange plus léger."

>>>>>>>>Tant que nous n'avons pas atteint cet état de manière permanente, nous ne faisons que parler d'une chose que nous ignorons.
Et celui qui a atteint cet état, peut-il en parler ? Existe-t-il des mots pour permettre d'en parler ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 24-04-2007 à 12:37:30   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Mais c'est peut-être parceque la sexualuté masculine est différente de la masculine ?»...

<o> Tu voulais sans doute dire la «sexualité masculine est différente de la féminine» ?


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 24-04-2007 à 13:10:39   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Oui.

Arg ! Mon Gros Ego a été humilié par une faute d'inattention !


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section psychologie  Sentiment OcéaniqueNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum