LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie 

 Terrorisme

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 25-01-2005 à 09:31:23   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   


Le terrorisme peut-il parfois être justifié, par exemple quand un peuple est opprimé et qu'il cherche à chasser ceux qui l'oppriment ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 25-01-2005 à 11:33:26   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Le terrorisme devrait être suivi d'une période de négociations entre les revendicateurs et leurs ennemis, sinon c'est un moyen inutile et totalement naze. L'IRA s'était concentré sur ses actions en négligeant le rapprochement avec Londres, et résultat : ils se sont fait passer pour les gros vilains. Ils avaient attiré l'attention sur eux, mais ils tardaient à ouvrir les négociations, avant d'en prendre conscience.


--------------------
#PizzaMan
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 25-01-2005 à 16:21:15   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Le terrorisme est un bienfait pour ceux qui savent en exploiter les peurs.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
flash
splash
flash
400 messages postés
   Posté le 26-01-2005 à 13:31:55   Voir le profil de flash (Offline)   Répondre à ce message   http://membres.lycos.fr/cinepaume   Envoyer un message privé à flash   

La politique suicidaire de la terre brûlée est une méthode bien connue des staliniens zélés (tout détruire pour que l'adversaire ne puisse ne plus rien avoir) mais dans le cas du terrorisme, la philosophie qui s'en dégage consiste à faire peur pour mieux reigner, car la peur empêche une réflexion sereine pour la négociation.

Le terrorisme, même pratiqué par des opprimés, consiste à prendre en otage une autre frange de la population (qui n'a pas forcément les moyens de se révolter) et qui ne considère pas forcément une telle attitude comme acceptable.

Le terrorisme consiste à retourner la situation de son statut de victime en celui d'aggresseur.

C'est aussi une situation qui permet de lever des fonds pour acheter des armes et former des combattants.

N'oublions pas qu'en fonction de sa position de part et d'autre de la "barrière", un acte terroriste lâche et monstrueux sera considéré comme un acte de résistance de bravoure et d'abnégation !

Une seule gagnante, la mort !
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 27-01-2005 à 08:04:20   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Donc les résistants qui luttaient contre les nazis pouvaient être considérés comme de courageux héros ou comme des terroristes, selon le camps.

Quand des hommes veulent négocier contre leurs opresseurs sans passer par le terrorisme, ces derniers refusent car ils se sentent en position de force.
Quand des hommes veulent négocier contre leurs opresseurs aprés avoir commis des actes de terrorisme, ces derniers refusent car ils sont tellement en colère qu'ils veulent répondre coups pour coups.
Quel dillemme !

Peut-être faut-il pratiquer le terrorisme de manière non extrême si on veut avoir des chance de négocier ensuite avec son ennemi. Sinon sa haine devient telle qu'il a plus envie de vous exterminer que de vous rendre votre liberté.

Mais, finalement, quelle différence y a-t-il entre faire la guerre pour résister à un opresseur et le et chasser ... et pratiquer le terrorisme ?
Je pense que dans le terrorisme, la notion de légitime défense et de justice est perdu, car on tue aveuglément des civils au lieu de s'attaquer à des soldats.

Peut-on légitimement faire reculer son ennemi en s'attaquent à sa femme et à ses enfants ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 27-01-2005 à 23:24:58   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Peut-on légitimement faire reculer son ennemi en s'attaquent à sa femme et à ses enfants ? "...

<o> Oui, si le [CENSURE] est un gros enculé refusant tout dialogue qui se croit sur le droit chemin et impose ses vues aux autres qui voient leur existence totalement bafouée.

On peut aussi s'attaquer à son site web, ses amis, à tout ce qu'il aime par-dessus tout, si le type est complètement bouché au niveau de son gros cul de merde.

J'ai vu un reportage récent à la téloche où l'on justifiait les attentats terroristes, parce qu'en bout de ligne, on concluait que suite aux tristes conséquences des actes, la nature humaine, et qu'une succession d'évènements et de circonstances, fait en sorte qu'on ne peut faire autrement que d'en arriver à la violence, comme un abcès qu'on finit par crever parce qu'il est trop gros. Ensuite, les négociations peuvent s'effectuer.

De toute façon, qui peut nier le fait que les situations de crise sont déjà un début de solution ?

Pour ma part, tout dépend de la cause, afin de déterminer si le terrorisme est légitime ou pas, à mes yeux.

--------------------
#PizzaMan
flash
splash
flash
400 messages postés
   Posté le 28-01-2005 à 11:59:42   Voir le profil de flash (Offline)   Répondre à ce message   http://membres.lycos.fr/cinepaume   Envoyer un message privé à flash   

Bonjour Pizza Man

Pizza Man a écrit :

De toute façon, qui peut nier le fait que les situations de crise sont déjà un début de solution ?


Tout dépend de ce que l'on entend par solution.

Pour certains la solution (finale) s'exprimait par " Vernichtungs Lager" (camp d'extermination et/ou anihilation) qui n'était pas confondue avec les " Konzentrations Lager" (camp de concentration) destinés à exploiter les ressources humaines pour en tirer profit.

Une situation de crise prolongée est un piège qui créé des victime et des exploités. C'est la L.E.M. (Loi de l'Emmerdement Maximum) Qui s'applique dans toute son horreur.

Les mouvements terroristes sont gérés comme des entreprises qui font en sorte que les incompétents occupent des postes à responsabilités pour les éloigner du terrain. L'incompétence de leur décision est alors parasitée par la compétence des exécutants sur le terrain. C'est le principe de Dilbert !

En exemple : Les "crises humanitaires prolongées":

http://www.ladocfrancaise.gouv.fr/dossier_international/refugies/avenir/enlisement.shtml

le terrorisme est un système oppressif et répressif motivé par le fait que c'est toujours autrui qui est terroriste, jamais soi-même.

Légitimiter le terrorisme, c'est justifier le fait d'opprimer autrui par "principe de précaution", à titre préventif au cas où l'adversaire désigné comme tel pourrait devenir une menace.

A bientôt Pizza Man

P.S.: ces quelques précisions me paraissaient nécessaires
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 29-01-2005 à 09:00:40   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Oui, si le [CENSURE] est un gros enculé refusant tout dialogue qui se croit sur le droit chemin"

>>>>>>>Mais sa femme et ses enfants vont payer pour lui, alors qu'eux ne sont peut-être pas des gros enculés refusant tout dialogue qui se croient sur le droit chemin.
Dans ce cas, ce n'est pas juste.
Mais tout dépend si un peuple veut se libérer de l'opression par tous les moyens ou uniquement en utilisant des moyens 'loyaux".



"J'ai vu un reportage récent à la téloche où l'on justifiait les attentats terroristes, parce qu'en bout de ligne, on concluait que suite aux tristes conséquences des actes, la nature humaine, et qu'une succession d'évènements et de circonstances, fait en sorte qu'on ne peut faire autrement que d'en arriver à la violence, comme un abcès qu'on finit par crever parce qu'il est trop gros. Ensuite, les négociations peuvent s'effectuer. "

>>>>>>>En gros, ca veut dire qu'on serait pret à massacrer plein d'innocents ... et même le monde entier, si ca peut permettre de recouvrer sa liberté.
Mais dans ce cas, les résistants ne deviennent-ils pas encore pires que leurs opresseurs ?
Les autres personnes qui étaient prètes à venir en aide à ces résistants ne risquent-elles pas de les trouver tellement haineux qu'elles vont les abandonner pour se ranger auprés de leurs opressurs ?

"Pour ma part, tout dépend de la cause, afin de déterminer si le terrorisme est légitime ou pas, à mes yeux."

>>>>>>On pourrait dire que le terrorisme est légitime tant que les terroristes sont moins cruels que ceux qu'ils combattent ?
Sinon, ils ne sont plus des terroristes-résistants mais eux-mêmes des terroristes-oppresseurs.

                      
------------------------------------------------------------------------

"En exemple : Les "crises humanitaires prolongées": "

>>>>>>Ne sont-elles pas dues aux situations ou les opresseurs et les résistants sont aussi cons (c'est à dire aussi cruels et fanatiques) l'un que l'autre ?


"Légitimiter le terrorisme, c'est justifier le fait d'opprimer autrui par "principe de précaution", à titre préventif au cas où l'adversaire désigné comme tel pourrait devenir une menace. "

>>>>>>Mais le terrorisme est aussi utilisé contre des gens qui sont vraiment une menace.
Par exemple : les résistants qui veulent chasser une armée d'occupation.

Ainsi les Tchétchènes, les Palestiniens, les Irakiens, etc ... ont-ils raison de pratiquer le terrorisme contre les armées d'occupation ?
Ou doivent-ils préférer être opprimés qu'opprimer eux-mêmes ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 30-01-2005 à 02:53:12   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Mais sa femme et ses enfants vont payer pour lui, alors qu'eux ne sont peut-être pas des gros enculés refusant tout dialogue qui se croient sur le droit chemin.
Dans ce cas, ce n'est pas juste "...

<o> Ce n'est pas juste que le gros enculé agisse en son seul nom, et que les conséquences de ses actes retombent sur le cul de sa famille.

" Mais tout dépend si un peuple veut se libérer de l'opression par tous les moyens ou uniquement en utilisant des moyens 'loyaux"...

<o> Ça existe des moyens "loyaux" ?

" Les autres personnes qui étaient prètes à venir en aide à ces résistants ne risquent-elles pas de les trouver tellement haineux qu'elles vont les abandonner pour se ranger auprés de leurs opressurs ? "...

<o> C'est un peu simpliste comme question, d'abord qui sont ces autres personnes ? Des idiots ? Vont-ils simplement s'attarder sur l'aspect violent des résistants, où vont-ils aller plus en profondeur en examinant la légitimité de leur cause ?

" On pourrait dire que le terrorisme est légitime tant que les terroristes sont moins cruels que ceux qu'ils combattent ?
Sinon, ils ne sont plus des terroristes-résistants mais eux-mêmes des terroristes-oppresseurs "...

<o> Non.

On pourrait dire que le terrorisme est légitime quand un peuple ne peut vivre sans l'assentiment d'un seul pouvoir. Point barre.


--------------------
#PizzaMan
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie  TerrorismeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum