LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité 

 Les Goyim selon le Talmud

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 17:46:32   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Ah parce que toi, tu crois avoir de l'argumentation ?
Putain, relis-toi mon gros.

--------------------
#PizzaMan
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 17:48:48   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

Putain Ase, tu n'as réellement rien de mieux à faire que de tenter de raisonner un débile?

Serais-tu atteint d'Atilisme aigu?

ZaQieL

--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 19:57:03   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

ZaQieL a écrit :

Serais-tu atteint d'Atilisme aigu?


Quelle insulte pour Ase !

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 20:00:29   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Je pense avoir repéré la source des passages indiqués au début de ce topique.

Ils viennent de "Le Talmud démasqué : Les enseignements rabbiniques secrets
concernant les Chrétiens" , par le Révérend J.B. Pranaitis .
http://www.scribd.com/doc/2773079/Le-Talmud-demasque-Pranaitis-1892

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 20:05:06   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

J'ai trouvé ca dans un forum à propos de l'auteur :


knina
Profil : Doctinaute d'argent
Posté le 08-07-2006 à 17:35:39 profilanswer


Pranaitis?
Quel bon auteur bravo^^

Allez comme je vais pas faire long, je met le lien qui explique qui etait ce grand Pranaitis^^
http://www.geocities.com/Athens/Cy [...] aitis.html
(en anglais)
En francais j'ai trouvé cette traduction, un peu mauvaise mais bon ^^Le révérend I.B. Pranaitis était un antisémite russe de tourner-de-le-siècle qui était « maître de la théologie et du professeur de la langue hébreue à l'académie ecclésiastique impériale de l'église catholique » dans le vieux petersburg de rue, Russie. Il a également eu un casier judiciaire. En 1892, avec l'appui de son archevêque, il a édité une région anti-sémitique dans « Christianus appelé latin dans Talmude Iudaeorum » ou pendant qu'il devenait notoire en anglais, « le Talmud a démasqué, les enseignements rabbiniques secrets Pour ce qui concerne des chrétiens » qui a été traduit en anglais par les antisémites américains autour de 1939.

Pranaitis est vénéré par des antisémites en tant que « disciple de Talmud ». Par exemple à un détester-emplacement sur le Web, http://www.biblebelievers.org.au/factindx.htm#Facts sont des faits que nous trouvons « l'inverseur Pranaitis étions les plus grands des étudiants du Talmud. Ses connaissances complètes en langue hébreue l'ont qualifié analyser le Talmud en tant que peu d'hommes dans l'histoire ». (Intéressant, une grande majorité du Talmud n'est pas même écrite dans l'hébreu, mais ce problème mineur sera ignoré pour le moment.) la réalité au sujet de ce « disciple » est très différente comme a été même avéré dans une cour anti-sémitique.

Ceci s'est produit dans le cas infâme « de diffamation de sang » de Mendel Beiliss en Russie en 1912 où Beiliss a été accusé d'assassiner un enfant chrétien pour prendre son sang pour des rituels juifs allégués et pour mettre en Matzah de pâque (pain sans levain). (Par ailleurs, le cas d'abord connu « de diffamation de sang » s'est produit à Norwich, en Angleterre en 1144.)

Pranaitis s'est appelé comme témoin de poursuite pour témoigner aux choses prétendument horribles dites au sujet des chrétiens dans le Talmud. Sa crédibilité, cependant, a été rapidement détruite par la défense qui lui a posé quelques questions de base ce qu'on s'attendrait à ce que n'importe qui avec même la plus légère connaissance du Talmud sache :

Les questions de détail que Panaitis a été demandé sous le contre-interrogatoire qui a complètement détruit sa crédibilité étaient comme suit :

Q : Quelle est la signification du mot Hullin ?
A : Je ne sais pas.
(« Hullin » signifie « le produit ordinaire » dans l'hébreu par opposition « au produit sanctifié ».)

Q : Quelle est la signification du mot Erubin ?
A : Je ne sais pas.
(« Erubin » signifie que les « domaines qui ont été placés jusqu'à permettent à des juifs de porter en dehors de leurs maisons sur le sabbat ».)

Q : Quelle est la signification du mot Yevamot ?
A : Je ne sais pas.
(« Yevamot » signifie les « frères légalement dans la référence au mariage de Leverite - un certain type de mariage concernant la commande d'épouser l'épouse du frère mort à un s'il mourait sans enfants ».)

Q : Quand le baba Bathra de phase et qu'était-elle son activité ?
A : Je ne sais pas.
(Le baba Bathra n'était pas une personne mais c'est un Talmudic Tractate.)

Référence : « Accusation de sang : L'histoire étrange du cas de Beiliss » par Maurice Samuel. Citation fournie par Joseph Hertzlinger (jhertzli@ix.netcom.com)

D'autres livres au sujet de cette « épreuve » sont :

« Le juif russe sous le Tsars et Soviétiques » par le baron de Salo W.

« Histoire des juifs en Russie et en Pologne », S.M. Dubnow

« L'affaiblissement de Czarism : L'épreuve de Beilis » par Alexandre B. Tager.

« Les transcriptions de Beilis : L'épreuve anti-sémitique qui a secoué le monde », E. Leikin, Aronson, New-jersey, 1993, ISBN 0-87668-179-8


Tellement pour la crédibilité de Pranaitis. Néanmoins, on a même enseigné sa subsistance de citations obtenant circulée et le plus récemment dans la salle de classe de M. de professeur d'école James Keegstra dans Eckville, Alberta, Canada. Il était dissmised de son poteau en 1982. (Voir le http://www1.ca.nizkor.org/ftp.cgi/ [...] urt/facts)

La majorité du Talmud « cite » dans ce document sont dérivées du livre de Pranaitis.


Pranaitis dans l'épreuve de « diffamation de sang » de Beiliss.


C'est un extrait de « bouc émissaire sur l'épreuve : L'histoire de Mendel Beiliss - l'autobiographie de Mendel Beiliss » Shari Schwarz, rédacteur. [Noter l'épellation variable de Pranaitis.]

Le témoin de tenir le premier rôle pour la poursuite était le prêtre catholique Pronaitis. Il n'était pas un prêtre orthodoxe russe honorable ; en effet, on n'a pas pu s'avérer pour effectuer un tel « travail sale » à offrir des autorités. Ils étaient chanceux pour avoir fondé quelqu'un comme Pronaitis du tout. Il était vraisemblablement versé bon dans le Talmud et Kabbalah. En bref, il s'est présenté comme grand Hebraist et a été présenté à la cour en tant que telle. Mais quand cet « expert » a commencé à parler, elle était évidente à tous qu'il n'était rien sous peu d'un ignorant, son seulement talent étant la capacité de parler un bon jeu. Cependant, puisque les autorités ont eu besoin de son long-winded verbiage pour porter un certain poids, ils ont simulé pour le respecter en tant qu'homme saint de grande stature.

Il a commencé sa conférence par l'énoncé matière--factly de cela que les juifs ont offert des sacrifices humains et la religion juive a commandé ses adhérents d'assassiner des gentiles. Il même « a interprété » une phrase du Talmud qui a censément indiqué, « assassinent le meilleur des gentiles. » Dans la même veine, après avoir fini avec le Talmud, il a continué au Kabbalah.

Cependant, malgré le tout ceci, quand le procureur lui a demandé s'il en avait la connaissance directe des juifs employant le sang chrétien, il a dit qu'il pas. Son avis expert avait fait une impression sur personne. En fait, beaucoup dans les assistances de temps en temps ont ri dehors fort quand il est clairement devenu confus et ne pourrait pas égaliser intelligibly la réponse certaines des questions posées par mon avocat.

Une sensation mineure a été produite quand le témoignage a traité le numéro treize, un nombre qui a été censé avoir la grande signification une fois utilisé dans un contexte juif. La poursuite a insisté sur le fait que les treize blessures que professeur Sikorsky avait découvertes sur le corps d'Andriusha ont montré qu'elles avaient été infligées selon « le rituel juif. » Quand on l'a découvert après qu'il y avait réellement quatorze blessures, la charge rituelle de meurtre a perdu bien plus de crédibilité.

En outre, tous mensonges perverss et ridicules que Pronaitis avait postulés ont été complètement réfutés par le témoignage brillant et décisif donné par Rabbin bien connu et universellement respecté de Moscou, Rabbin Mazeh. Il a livré un long, détaillé discours citant des passages du Torah, le Talmud et beaucoup d'autres livres pour indiquer d'une manière concluante l'absurdité et la stupidité inhérentes au témoignage de tels « experts » comme Pronaitis. N'importe quelle personne intelligente pourrait voir que le prêtre n'a eu aucune connaissance quelque du Talmud et pourrait à peine même lire un passage dans l'hébreu.
==End de quote.==

Ah oui j'ai trouvé un lien pour les plus courageux, pour étudier le Talmud et autres textes:
http://www.modia.org/lev-gompers/index.html
http://www.sacred-texts.com/jud/index.htm#talmud
(pour les anglophones)

Pour finir, je repète que la tradition condamne le racisme de manière radicale. Nombreux sont les rappels dans la Thora :

"Tu n’opprimeras pas l’étranger car tu as été étranger en Egypte"

et le midrash dit que si l’humanité a été créée à partir d’un seul couple, Adam et Eve, c’est pour affirmer l’égale dignité de tout être humain créé à l’image de Dieu.
Voilou^^ Désolée pour le pavé

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 20:29:51   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

" Vers la fin du XVIème et le début du XVIIème siècles, lorsque de nombreux hommes célèbres entreprirent d’étudier très sérieusement le Talmud, les juifs, craignant pour eux-mêmes, commencèrent à en expurger les chapitres. Ainsi le Talmud publié à Bâle en 1578 a été censuré en de nombreux passages. Lors d’un Synode de l’Eglise, réuni en Pologne en 1631, les rabbins d’Allemagne et de nombreux autres pays déclarèrent que rien de ce qui pourrait vexer les Chrétiens et causer la persécution d’Israël (par contrecoup) ne devrait être imprimé. C’est pour cette raison que les ouvrages juifs publiés par la suite sont très incomplets. Les rabbins expliquent de mémoire ce que ces informations manquantes signifiaient, bien qu’ils possèdent encore les ouvrages originaux, plus anciens et complets, auxquels il est extrêmement rare que les Chrétiens aient accès. Néanmoins, des livres juifs furent publiés, plus tard, avec très peu de mutilations, en Hollande, où les juifs expulsés d’Espagne furent bien accueillis. Le Talmud publié en Hollande en 1644-1648 est presque similaire à la version vénitienne. Le dernier truc inventé pour tromper les censeurs fut l’introduction du mot haiah (« était » dans certains endroits du texte, afin d’indiquer où se trouvaient les passages censurés. Mais, ce faisant, ils ne faisaient que nettoyer l’extérieur de la tasse. Car, en maints passages, ils ne peuvent s’empêcher de montrer ce qu’ils veulent cacher, en utilisant des mots comme « gam attah » (‘encore maintenant’ ; pour indiquer que cette loi est encore en vigueur) ; et « aphilu bazzeman hazzeh » (‘même jusqu’à ce jour’ ; indiquant que « cette loi tient toujours »), et autres ficelles du même acabit. "

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 17-12-2008 à 21:41:40   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

c'est interressant ca !

Il n'y a pas eu également une "phase juive" au Moyen Age contre les juifs qui devenaient chrétiens ? ce qui pourrait justifier pas mal de passages absconds.



----------

"En outre, tous mensonges pervers et ridicules que Pronaitis avait postulés ont été complètement réfutés par le témoignage brillant et décisif donné par Rabbin bien connu et universellement respecté de Moscou, Rabbin Mazeh."

---> Il s'agit de rav' Jacob Mazeh.
J'avais cherché sa critique de l'oeuvre de Justin Pranaitis je ne l'ai pas trouvé. A l'occasion si tu la trouves, ca serait interressant de l'étudier.

--------------------
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 18:51:35   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Pas moyen de savoir si les passages cités font bien partie du talmud ou pas.

Certains sites disent que tout est faux ... mais sans donner la moindre preuve.

Et Syntax Error avait donné un lien ou un rabbin corrigeait l'interprétation des ces passages ... ce qui démontrerait donc que ceux-ci existent bien.

Pour l'instant j'ai trouvé ce lien qui travaille le sujet plus en profondeur :
http://freemasonry.bcy.ca/anti-masonry/van_hyning.html


Edité le 10-12-2009 à 18:52:38 par Atil




--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 19:03:28   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

En ce qui concerne le passage ou il est dit que les idolatres sont indignes d'être appelés des hommes, j'ai trouvé de quelle partie du Talmud il provenait :

http://brainmind.com/BasalGanglia.html

Mon anglais est trop mauvais pour voir si le contexte infirme la portée de cette phrase.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
syntax error
480 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 19:32:12   Voir le profil de syntax error (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à syntax error   

si atil, tu peux acheter le talmud en français/hébreu en librairie, aux éditions artscroll par exemple. si tu veux l'édition complète, elle est dispo en anglais.


Edité le 10-12-2009 à 19:33:44 par syntax error


Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 19:52:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Nous ne devons avoir aucune confiance dans les traductions du Talmud.
Pourquoi ?
En 1962, le code de la loi talmudique a été publié à Jérusalem en édition bilingue anglais-hébreu. Dans la partie juive, das passages haineux et racistes sont présents alors que, bizarrement, dans la partie anglaise, ils sont absents. Par exemple la partie en hébreu dit : "C'est un devoir de les exterminer (les juifs infidèles) de ses propres mains, comme Jésus de Nazareth et ses disciples ... que le nom du pervers s'en aille en putréfaction" alors que la traduction anglaise dit seulement : "C'est un devoir de prendre des mesures actives pour les détruire".
Conclusion : Pour savoir vraiment quel est le contenu exact du Talmud, il faut apprendre l'hébreu et aller acheter un Talmud en Israel.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Pizzadildo
Joyeuses fêtes à tous !
Pizzadildo
56 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 20:03:43   Voir le profil de Pizzadildo (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Pizzadildo   

Putain, c'est vrai que ça en jette !

--------------------
Une succube est une femme envoyée par l'enfer pour dévorer la vie d'une homme.
Il est difficile de lutter contre elles, elles provoquent l'amour par magie et rendent leurs
proies aveugles. Oui, une chose est sûre les femmes peuvent tuer. Les gonsesses
ça coûte très cher, et c'est pour ça que moi, les nanas je les saute et je les largue.
J'leur dis : ça va j'tai assez vu grognasse, barre toi avant de me bouffer la vie.
syntax error
480 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 20:06:41   Voir le profil de syntax error (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à syntax error   

Nous ne devons avoir aucune confiance dans les traductions des discours de Barak Obama.
Pourquoi ?
Parce que le atil est débile, que le pizzaman est stupide, que le zaqiel est minable et que le ase est lamentable.
Conclusion : ils réfutent la vérité et les preuves, croyant pouvoir mentir et tromper.




Edité le 10-12-2009 à 20:09:22 par syntax error


syntax error
480 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 20:31:24   Voir le profil de syntax error (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à syntax error   

mais ! le atil nous demande d'avoir confiance et foi dans ses élucubrations qu'il colporte... face à la réalité et la vérité au sujet de laquelle il persiste à mentir. précisons que c'est pas qu'il y est des choses justes ou injustes, correctes ou incorrectes dans le talmud dont il est question, mais de propagande calomnieuse... le atil affirmerait presque qu'il ne faut pas faire confiance au livre sur la relativité d'einstein car ce livre est un faux écrit par shakspeare et qu'il y est écrit tout plein d'autres choses qu'on ne peut pas y lire. le atil en devient ridicule et navrant...


Edité le 10-12-2009 à 20:35:30 par syntax error


Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 22:32:49   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Le Syntax Error n'est pas content

On a osé lui montrer que les traductios du Talmud étaient trafiquées !

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
syntax error
480 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 22:44:32   Voir le profil de syntax error (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à syntax error   

c'est ce que tu crois, il suffit de lire quelque phrases du talmud pour comprendre un peu mieux
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 10-12-2009 à 23:13:01   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Ha oui ?
Et tu les lis ou ces phrases du talmud ?
Et tu fais comment pour savoir si c'est une version expurgée ou pas ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Pizzadildo
Joyeuses fêtes à tous !
Pizzadildo
56 messages postés
   Posté le 11-12-2009 à 01:02:23   Voir le profil de Pizzadildo (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Pizzadildo   

syntax error a écrit :

dans le talmud de babylone



Vas te faire soigner gros con.

--------------------
Une succube est une femme envoyée par l'enfer pour dévorer la vie d'une homme.
Il est difficile de lutter contre elles, elles provoquent l'amour par magie et rendent leurs
proies aveugles. Oui, une chose est sûre les femmes peuvent tuer. Les gonsesses
ça coûte très cher, et c'est pour ça que moi, les nanas je les saute et je les largue.
J'leur dis : ça va j'tai assez vu grognasse, barre toi avant de me bouffer la vie.
syntax error
480 messages postés
   Posté le 11-12-2009 à 01:17:43   Voir le profil de syntax error (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à syntax error   

Atil a écrit :

Le Syntax Error n'est pas content

On a osé lui montrer que les traductios du Talmud étaient trafiquées !


c'est le contraire...
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 11-12-2009 à 06:50:37   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Scientosophe/Syntax L'Erreur,


"Conclusion : ils réfutent la vérité et les preuves, croyant pouvoir mentir et tromper"

---> contrairement à toi on recherche ce qu'il en est réellement, ce sans idéologie prise.



------------


Atil,

"Le Syntax Error n'est pas content"

---> oui, il n'a pas apprécié qu'on lui montre à quel point ses connaissances du Talmud étaient relatives.
Syntax Error n'aime pas avoir tort.




"En 1962, le code de la loi talmudique a été publié à Jérusalem en édition bilingue anglais-hébreu. Dans la partie juive, das passages haineux et racistes sont présents alors que, bizarrement, dans la partie anglaise, ils sont absents. Par exemple la partie en hébreu dit : "C'est un devoir de les exterminer (les juifs infidèles) de ses propres mains, comme Jésus de Nazareth et ses disciples ... que le nom du pervers s'en aille en putréfaction" alors que la traduction anglaise dit seulement : "C'est un devoir de prendre des mesures actives pour les détruire". "

---> Des renseignements que j'ai trouvée sur le Net :
Ce texte semble prendre pour source le livre intitulée "Histoire juive - religion juive" de Israël Shahak, ancien président de la Ligue israélienne pour les droits humains et civils.
Voici son livre en .pdf et en français (très agréable à lire) : http://www.codeig.net/SHAHrelig.pdf

Il y dit à ce sujet :
"Les spécialistes modernes du judaïsme, non contents de persévérer dans la voie de la duperie, ont renchéri en fausseté et en impudence sur les anciennes méthodes rabbiniques. Laissant de côté ici les diverses histoires de l'antisémitisme, indignes d'un examen sérieux, je me limiterai à donner trois exemples particuliers et un exemple général des supercheries modernes les plus "autorisées".
En 1962, une partie du Code de Maimonide déjà cité [***], dite “Le Livre de la connaissance”, qui contient les règles élémentaires de la foi et de la pratique juives, est paru à Jérusalem en édition bilingue, la traduction anglaise étant donnée en regard du texte hébreux. Ce dernier a été restauré dans sa pureté originale, et l'ordre d'exterminer les juifs infidèles y figure sans ambages : « C'est un devoir de les exterminer de ses propres mains ».
Traduction anglaise : « C'est un devoir de prendre des mesures actives pour les détruire »… Sur quoi le texte hébreux précise les cas principaux "d'infidèles" à exterminer : « Ainsi, Jésus de Nazareth et ses disciples, et Sadoc et Baitos (les fondateurs présumés de la secte saducéenne) et leurs disciples — pourri soit le nom des méchants ». De tout cela, pas un mot dans le texte anglais en regard (page 78a).
Fait encore plus significatif : alors que cet ouvrage a connu une large diffusion parmi les spécialistes du monde anglophone, pas un d'entre eux, que je sache, n'a protesté contre cette éclatante falsification."


[***] L'édition princeps du Code complet de la loi talmudique — la Mishneh Torah de Maimonide — ouvrage rempli de préceptes les plus injurieux à l'égard de tous les gentils, mais aussi de violentes attaques très claires contre le christianisme et Jésus fut publié, sans la moindre coupure, à Rome en 1480, sous Sixte IV, pape très actif politiquement et perpétuellement à court d'argent.


Je conseille la lecture, à titre culturelle, de ce livre, qui confirme que les traductions du Talmud sont trafiqués. On y trouve entre autre une critique de Maïmonide.


ps : Israël Shahak semble critiqué, mais visiblement de par où viennent les attaques à son égard, on peut, je pense, en déduire qu'on le critique parce qu'il à dénoncé l'obscurantisme rabbinique.





"Je pense avoir repéré la source des passages indiqués au début de ce topique."

---> J'ai trouvé son livre en entier en .pdf pour ceux que ça intéresse : http://www.codeig.net/Pranaitisfr.pdf




------------


Ase,

"Durant l’année 1240, Nicolas Donin, un Juif français, converti, devenu dominicain, dénonce au pape Grégoire IX, les erreurs et les falsifications qu’il attribue au Talmud. Sous l’ordre de Saint-Louis en 1244 à Paris, le Talmud est brûlé. Il est solennellement condamné par le Vatican le 15 mai 1248 comme oeuvre du diable, blasphématoire.
http://www.artepro.com/fr_fichiers/fichiers/02330931.pdf "

---> Quelques compléments glanés sur le Net sur un texte qui fait le tour du web intitulée "la dissimulation" (version anti-Talmud) :

En 1240, saint Louis provoqua, à Paris, la "grande disputaison" au terme de laquelle le Talmud, parce qu'il fourmillait de passages antichrétiens, fut livré aux flammes. Mais en Pologne au XVIIème siècle, parut une édition du Talmud qui contenait tous les passages antichrétiens prohibés précédemment. Ceux-ci ayant soulevé l'indignation des hébraïsants chrétiens, le synode juif réuni en 1631 en Pologne en prescrivit lui-même le retranchement dans les éditions ultérieures mais en enjoignant de laisser des blancs à la place des passages incriminés et d'y mettre un O, "qui avertira les rabbins et les maîtres d'école d'enseigner ces endroits de vive voix seulement."
Ailleurs, les expressions "Gentil", "non-juif", "étranger" ("goy", "eino yehudi", "nokhri" ) furent remplacés par les termes "idolâtres", "païen" ou même "Cananéen" ou encore "Samaritain" pour lesquels il était possible de donner une explication lénifiante et satisfaisante mais que le lecteur juif pouvait aisément reconnaître. Lorsque les attaques redoublaient, la défense devenait plus minutieuse encore. La censure tsariste devenant plus sévère, tous les euphémismes furent considérés pour ce qu'ils étaient en réalité. Sur quoi les autorités rabbiniques substituèrent les termes "Arabe" ou "Musulman" ou occasionnellement "Egyptien" en estimant que les autorités ne soulèveraient aucune objection.
En même temps, des listes manuscrites d'omissions talmudiques furent mises en circulation qui expliquaient les nouveaux termes et mettaient les omissions en évidence. Parfois, un désaveu général était imprimé dans la page de garde de chaque volume de littérature talmudique déclarant solennellement, parfois sous la foi du serment, que les expressions hostiles étaient en fait adressées aux idolâtres de l'Antiquité, ou encore à des peuples depuis longtemps disparus comme les Cananéens et "non aux peuples parmi lesquels nous vivons". (Ce genre de serment n'a d'ailleurs aucune valeur pour le juif. Le seul serment qui l'engage étant celui prêté selon le rite rabbinique, coiffé de la kippa, sans aucune représentation du Christ, sur la Bible hébraïque et en présence d'un rabbin ou d'un juif pieux. Voir la déposition de Joseph G. Burg au procès de Toronto dans R.H.R. n° 5 de novembre 1991 sous le titre "Un juif révisionniste témoigne à Toronto".) Inutile de dire qu'il s'agissait de mensonges flagrants. Après la création de l'État d'Israël, dès que les rabbins se sentirent en sécurité, tous les passages agressifs et les expressions injurieuses furent restaurés sans l'ombre d'une hésitation dans les nouvelles éditions.
Ainsi chacun en Israël peut-il facilement prendre connaissance - les enfants l'apprennent à l'école - des passages qui obligent chaque juif passant devant un cimetière chrétien à maudire la mère des défunts.



A propos de "la grande disputaison", on peut lire ceci sur un site juif (version pro-Talmud) :

Les discussions entre Juifs et Chrétiens au sujet des mérites comparés de leur religion connurent un certain succès dès les premiers siècles du christianisme. Une importante littérature patristique leur fut consacrée. Ces controverses se poursuivirent jusqu’au début du XIIIème siècle.
Au XIIIème siècle, de nouvelles raisons s’ajoutèrent à la recrudescence de l’hostilité envers les juifs. Des institutions spéciales avaient été crées par ­l’Inquisition, l’ordre des Dominicains - pour extirper toutes les hérésies. L’intérêt de l’Inquisition fut éveillé par le contenu du Talmud. Un certain nombre de lettrés juifs de France s’étaient convertis au catholicisme. Parmi eux, Nicolas Donin de la Rochelle. Il dénonça au pape en 1238 des propositions dangereuses pour la foi énoncées dans le Talmud et obtint de Grégoire IX qu’il s’adressât aux rois de France, d’Angleterre, de Castille et d’Aragon et à divers évêques en leur demandant d’ouvrir une enquête pour vérifier le bien-fondé de l’accusation. Louis IX, seul, y donna suite. Le pape écrivit le 9 juin 1239 aux évêques de France pour leur demander de faire confisquer tous les exemplaires du Talmud. Les livres saisis devaient être examinés d’une façon approfondie. En 1240, du 25 au 27 juin, une grande controverse publique s’ouvrit à Paris, à laquelle prirent part principalement Eudes de Châteauroux, chancelier de la Sorbonne, et Nicolas Donin du côté chrétien, Yehiel de Paris, Moïse de Coucy, Juda ben David de Melun et Samuel ben Salomon du côté juif, sous la présidence de Blanche de Castille; Yehiel de Paris fut le porte-parole du judaïsme. Nous possédons les relations en latin et en hébreu de la disputatio : ce sont les Extractiones de Talmud, composés sur les ordres d’Etudes de Châteauroux, et la composition hébraïque Wikkuah Rabbenu Yehiel mi Paris .
Donin, qui avait de bonnes connaissances hébraïques, prépara une liste de trente-cinq accusations contre le Talmud . Yehiel répondit à toutes les questions. Judah ben David fut interrogé isolément pour savoir si les réponses de Yehiel étaient personnelles ou si elles émanaient d’une doctrine établie. Celles de Judah ben David s’inscrivirent dans la même ligne de pensée. Les juifs soutinrent leurs opinions très librement. Le débat prit fin sans décision. Celle-ci ne fut prise que deux ans plus tard.
Le 20 juin 1242 la condamnation fut appliquée : vingt-quatre charretées d’exemplaires du Talmud, de la Michna et du Midrash furent brûlées en place de Grève. Meir de Rothenburg (1215 env.-1293) était étudiant à la yeshiva de Yehiel de Paris. Il fut témoin de l’autodafé du Talmud et écrivit une élégie : Chaali seroufah ba-ech qui est lue dans les synagogues à l’occasion du 9 av.
Après ces événements, comme on le sait, Yehiel de Paris partit pour la Terre sainte, accompagné de trois cents disciples (Josy Eisenberg, “Une histoire du peuple juif”, p.346) ; il fonda à Acco la célèbre yechiva « des Sages de Paris ».
Un jeûne a été institué la veille de Chabbat parachat ‘Houkat, pour commémorer la tragédie du brûlement du Talmud, ce qui permet de mesurer la gravité de cet épisode pour l’Histoire des Juifs de Paris.
Plusieurs versets de la sidra Houkat ont donné lieu à des interprétations qui peuvent être mises en relation avec l’événement commémoré (XIX, 1, avec Oukelos; XIX, 14 avec T.B. Berakhot 43 b: « Seul peut s’approprier la Torah pour en assurer la pérennité, celui qui est prêt à se sacrifier pour elle (par ses efforts pour l’étudier et l’observer, mais aussi, en l’occurrence par le sacrifice suprême); chaali seroufah ba-ech où la peau de la vache rousse qui doit être brûlée évoque les 24 charretées de parchemins en cendre en place de grève.
Le texte de la Kina, de l’élégie chaali seroufah ba-ech, qui est lue chaque année dans toutes les Communautés juives au cours de l’office du 9 av est traduit et commenté dans l’édition Artsroll (p.360) du rituel de Ticha beav.
Le roi de France Louis IX (1926-1270) était un zélote fanatique au point qu’il s’est décerné à lui-même le titre de Saint-Louis. Sa piété cependant ne s’appliquait pas à ses sujets juifs contre qui il a pris de nombreuses mesures discriminatoires qu’il a appliquées avec cruauté. La bonté du pieu roi Louis se manifestait tout particulièrement en faveur des apostats qui abandonnaient le judaïsme.
Pour encourager les conversions, le roi lui-même assistait souvent à leurs baptêmes.
Nicolas Donin, l’un de ses apostats s’est distingué par la haine qu’il éprouvait envers ses anciens coreligionnaires : il organisa le baptême forcé des juifs d’Anjou et de Poitiers, 500 juifs de ces lieux préférèrent le baptême à la mort tandis que la majorité d’entre les juifs, 3000 martyres en tout préférèrent la mort en sanctifiant le nom de Dieu.
Donin savait que ce qui alimentait la ferveur de la foi des juifs était le Talmud. Il pensa par conséquent qui si il pourrait détruire le Talmud, il pourrait plus facilement éradiquer les Juifs.
C’est la raison pour laquelle il est allé à Rome chez Le pape Grégoire IX devant qui il présenta ses accusations devant le Talmud. Il prétendit que cet ouvrage présentait des blasphèmes contre Dieu et le Christianisme, et qu’il était la seule cause de l’obstination des Juifs à accepter "la vraie foi".
Le pape fit saisir toutes les copies du Talmud pour en faire analyser les contenus. Le clergé français s’est montré heureux et empressé de pouvoir appliquer ce décret de sorte que le 3 mars 1240, tandis que les Juifs étaient dans leurs synagogues, tous leurs livres saints ont été saisis et confisqués.

Anthologie Juive, Edmond Fleg, p. 649 : Yehiel de Paris nommé souvent Sire Vives né au Baux, mort à Acre en 1286. il quitta la France en 1244. p. 264 extrait de la disputation de Rav Yehiel et de l’apostat Nicolas Donin en 1240.



Notons toutefois que l'abbé Nicolas Donin était un ancien rabbin. Et que ce n'est pas seulement à la demande de Nicolas Donin qu'eut lieu cette requête au pape, mais également à la demande des juifs convertis au Christianisme.

A ce stade de lecture, il y a deux interprétations possibles, ou bien le débat de la Dispute prit fin sans décision (version pro-Talmud) ou bien la discussion fut longue s'étalant sur deux ans et l'habileté de Nicolas Donin finit par diviser les rabbins en présence (version anti-Talmud). Qui à raison... ?


Pour les passionnés d'histoire de cette épisode capital de l'histoire des religions, Gilbert Dahan traite de ce sujet sous un œil d'historien dans son ouvrage Le Brulement Du Talmud A Paris 1242-1244. On peut trouver un résumé ici.

--------------------
Atil
Atil
27966 messages postés
   Posté le 11-12-2009 à 08:25:35   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

A propos de Israël Shahak, notons que ce n'est pas un vilain antisémite ni un abominable nazi, mais un Juif.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 28-12-2009 à 00:18:15   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Voici un vieil ouvrage numérisé en .pdf datant de 1889 qui explique d'où vient cette croyance de supériorité du juif. Selon l'auteur, le Dr. Auguste Rohlin, cette "supériorité" aurait été un endoctrinement véhiculée durant des siècles par le Talmud.

http://www.archive.org/stream/lejuifselonleta00rohlgoog#page/n47/mode/1up

Petit extrait p. 46-47 :

"Quand on ouvre un exemplaire du Talmud imprimé dans les deux cents dernières années, on est tout étonné de trouver une masse de feuillets où des passages entiers sont laissés en blanc ou remplacés par un cercle.

Mais dans les éditions plus anciennes, on trouve à ces mêmes endroits des insultes et des blasphèmes contre Jésus-Christ, contre la Vierge Marie et les apôtres, ainsi que des explications d'après lesquelles tout ce que le Talmud enseigne des peuples non juifs, sous le nom de Goim, d'étrangers, d'hérétiques, etc., regarde particulièrement les chrétiens.

Mais quand ceux-ci en furent instruits ils exprimèrent hautement leur mécontentement et le synode juif de Pologne de l'an 1631 ordonna qu'à l'avenir tous les passages de ce genre seraient remplacés ou par un cercle ou par un espace laissé en blanc et que tous ces enseignements, à savoir par exemple que les chrétiens étaient perdus de vices, qu'on ne leur devait ni amour du prochain, ni justice, etc., ne seraient plus communiqués qu'oralement dans les écoles."


Bref, je vous laisse découvrir cet ouvrage.

--------------------
momo77
2 messages postés
   Posté le 15-05-2010 à 16:20:51   Voir le profil de momo77 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à momo77   

Vous perdez du temps à discuter avec un juif, il suffit de lire
et comprendre les signes suivantes. On ne peut pas les faires
confiance et ni les croire à moins qu'ils renient ces textes et
parjurent l'auteur, qu'il soit rabbin ou pas, mais cela ne suffirait pas..

Moi, à la place je me suciderais pour qu'on me croit.


Talmud, Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets
d'Israël aux goyim, doit être tué avant même qu'il ne leur dise quoi que
ce soit.

Talmud, Sanhedrin 59a : Les goyim qui chercheraient à découvrir les
secrets de la Loi d'Israël commettent un crime qui réclame la peine de
mort.

Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en
utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: Si un juif a la possibilité de tromper un
goy, il peut le faire.

Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si
c'est pour tromper ou faire condamner un goy.

Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de Dieu n'est pas profané quand le
mensonge a été fait à un goy.

--------------------
momo77
2 messages postés
   Posté le 15-05-2010 à 16:23:09   Voir le profil de momo77 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à momo77   

Sur ce, on est condamné à vivre sur la m^eme planète alors on do^it se tolerer sans se faire confiance,
ni chercher à se faire du mal.

A bon attendeur salut.

--------------------
Eij
Ici et maintenant.
Eij
142 messages postés
   Posté le 15-05-2010 à 16:39:45   Voir le profil de Eij (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Eij   

momo77 a écrit :

Vous perdez du temps à discuter avec un juif, il suffit de lire
et comprendre les signes suivantes. On ne peut pas les faires
confiance et ni les croire à moins qu'ils renient ces textes et
parjurent l'auteur, qu'il soit rabbin ou pas, mais cela ne suffirait pas..

Moi, à la place je me suciderais pour qu'on me croit.


Talmud, Choschen Ham 386, 10: Celui qui voudrait avouer les secrets
d'Israël aux goyim, doit être tué avant même qu'il ne leur dise quoi que
ce soit.

Talmud, Sanhedrin 59a : Les goyim qui chercheraient à découvrir les
secrets de la Loi d'Israël commettent un crime qui réclame la peine de
mort.

Talmud, Schabbouth Hag. 6d: Les juifs peuvent jurer faussement en
utilisant des phrases à double sens, ou tout autre subterfuge.

Talmud, Iore Dea 157, 2 hagah: Si un juif a la possibilité de tromper un
goy, il peut le faire.

Talmud, Babha Kama 113a : Les juifs peuvent mentir et se parjurer, si
c'est pour tromper ou faire condamner un goy.

Talmud, Babha Kama 113b: Le nom de Dieu n'est pas profané quand le
mensonge a été fait à un goy.


Bienvenu sur le forum.

--------------------
"L'important n'est pas ce que le Maître nous dit mais ce qu'il réussit à nous montrer".
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Les Goyim selon le TalmudNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum