LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie 

 Liberté et famille

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Atil
Atil
28791 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 12:51:06   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Avoir des enfants et une famille, est-ce une perte de liberté ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 14:50:05   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

J'ai remarqué 2 étapes assez distinctes dans la vie d'un adulte, depuis que j'ai quitté la France...

Après avoir été passionné par un truc, une activité quelconque prenant une bonne part de notre temps, on finit par s'en lasser après en avoir fait le tour. Ensuite, vient un temps où les circonstances peuvent t'amener à construire une famille, alors tout ce temps que tu investissais dans une passion ou une activité, tu peux maintenant le consacrer à un enfant ou toute une famille.

Je ne surfe pratiquement plus maintenant. Avant, je pouvais y consacrer tout un weekend, je partais le jeudi soir en Australie avec des copains et je rentrais à Santa Cruz le dimanche soir, chaque semaine pendant un mois ou deux en été. Alors tout ce temps, je le passe maintenant avec ma fille.

--------------------
#PizzaMan
oeilduneant
Voir par les yeux de Dieu.
oeilduneant
182 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 15:02:41   Voir le profil de oeilduneant (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à oeilduneant   

D'après la définition de la liberté que j'ai obtenue :
caractère (de ce qui s'accomplit) sans entrave, sans contrainte ou sans obligation , je dirais que le fait d'avoir une famille et des enfants n'est pas une perte de liberté tant que l'on veut s'en occuper. Si c'est sous la concrainte, comme l'obligation d'emmener les enfants à l'école alors qu'on n'en a pas envie, alors c'est une entrave à la liberté.

De part le fait de notre état social, que l'on ait des devoirs mais aussi des volontés exprimées, je pense qu'on est toujours plus ou moins libre. En résumer on pourrait dire que tant qu'il y a du plaisir il y a de la liberté.


--------------------
"Tu ne grimpes jamais en vain dans les monts de la vérité : ou bien aujourd'hui déjà tu parviens à monter, ou bien tu exerces tes forces pour pouvoir monter plus haut demain."
- Nietzsche -
Atil
Atil
28791 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 17:45:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Etant donné que le fait d'avoir des enfants n'est pas réellement du à notre volonté mais nous est fourré dans le crane par notre éducation ou par nos instincts, on peut donc dire que nous ne sommes pas libres .. mais que nous ne nous en rendons pas compte , car nous avons l'illusion d'avoir choisi ce genre de vie.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 18:00:44   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

D'un côté, la notion de famille ne m'a pas été inculquée, c'est une valeur qui m'est donc étrangère.

Et en plus d'avoir berçé dans un milieu hédoniste, pour avoir également côtoyé les milieux de la branchitude top cool de la superficialité mondaine, je peux objectivement dire que le fait d'avoir une fille vient de ma volonté, et non de mon milieu.

Mais d'un autre côté, quand je vois la société, comme elle va, je me dis que la seule chose qui reste à faire, ce sont des enfants pour que ceux-ci remettent un peu d'ordre dans tout ça. De ce point de vue, je ne me sens pas libre. J'ai l'impression d'être un missionnaire nourri par une sorte d'idéalisme à la con.

Je parle d'un idéalisme à la con, car je ne sais même pas l'utilité exacte de la vie, et par conséquent je me dis parfois «à quoi bon vouloir tenter d'améliorer un monde dont on ne sait pas l'utilité ultime» ?

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
28791 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 18:22:49   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Moi je me dis qu'il y a déja trop d'humains sur terre.
Donc je ferai mieux de ne pas avoir d'enfants.
... mais si je prends mon raisonnement au sérieux, alors je ne suis pas libre de faire des enfants comme je veux.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 19:08:15   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Atil a écrit :

Avoir des enfants et une famille, est-ce une perte de liberté ?


Si l'on a une famille, des enfants, et que cela nous épanouit, alors ce n'est pas une perte de liberté.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
oeilduneant
Voir par les yeux de Dieu.
oeilduneant
182 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 19:25:48   Voir le profil de oeilduneant (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à oeilduneant   

A vrai dire, si vraiment on va au fond des choses, j'affirme haut et fort que nous ne sommes pas libre, et je pense même que la liberté est une utopie qui, comme toute illusion, sert à mieux vivre.

"Mais d'un autre côté, quand je vois la société, comme elle va, je me dis que la seule chose qui reste à faire, ce sont des enfants pour que ceux-ci remettent un peu d'ordre dans tout ça. De ce point de vue, je ne me sens pas libre. J'ai l'impression d'être un missionnaire nourri par une sorte d'idéalisme à la con.
Je parle d'un idéalisme à la con, car je ne sais même pas l'utilité exacte de la vie, et par conséquent je me dis parfois «à quoi bon vouloir tenter d'améliorer un monde dont on ne sait pas l'utilité ultime» ?"


J'espère que ce n'est pas en pensant à améliorer la société que tu as fait un enfant. Je crois plutôt qu'après l'avoir fait, tu t'es demandé la façon de l'éduquer et que c'est dans le sens de l'amélioration de la société que l'idée est venue (mais je m'avance surement beaucoup !). Et je pense que c'est une bonne chose !

Comme je l'ai dit dans d'autres postes précédents, il ne faut pas voir de mission particulière dans notre présence sur Terre, c'est l'erreur qu'ont fait de trop nombreux hommes, ceux-là même qui pensaient que le Soleil tournait autour de la Terre (et même l'univers) ! Et si, comme tous les êtres vivants, notre "mission" consistait simplement à nous reproduire et à lutter pour notre survie ? N'est-ce pas ce que nous faisons inconsciemment ?

Il est donc possible et même logique d'éduquer notre descendance dans un but de consolidation de notre espèce. Cette consolidation ne peut se faire évidemment que dans le sens du bonheur général, comme je l'ai également signalé ailleurs. Toute la gloire va aux combattants et aux bâtisseurs (sous toutes leurs formes) de notre nation.

Désolé d'avoir été un peu long, l'essentiel étant de m'être fait comprendre !




--------------------
"Tu ne grimpes jamais en vain dans les monts de la vérité : ou bien aujourd'hui déjà tu parviens à monter, ou bien tu exerces tes forces pour pouvoir monter plus haut demain."
- Nietzsche -
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 19:40:53   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Comme tu l'as remarqué avec ton oeil perçant, je n'ai pas dit que nous étions libres, mais que le fait d'avoir une famille n'était pas nécessairement une perte de liberté.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 19:53:14   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Pas nécessairement ?

Il me semble que Verdad a plutôt dit «Si l'on a une famille, des enfants, et que cela nous épanouit, alors ce n'est pas une perte de liberté». Ce qui est tout à fait différent, aussi.

Ainsi donc, l'épanouissement est synonyme de liberté... Verdad parle-t-il de la liberté maxi, avec pouvoir absorbant pendant 24 heures ? On se croirait dans un pub de Tampax à te lire, mon grand

Sérieusement, je voudrais bien savoir le lien exact entre l'épanouissement et la liberté...
Car il me semble que la famille est plutôt synonyme de responsabilités, surtout, non ? Enfin bon, pour le commun des mortels. Tu ne crois pas, mon grand ?
Membre désinscrit
   Posté le 14-03-2006 à 20:13:17   

pizzaman, tu fais quoi quand tu passes du temps avec ta fille ?
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 20:20:52   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Ben, elle est à peine agée d'un an, donc je reste pas loin d'elle quand elle dort à longueur de journée le weekend, quand c'est mon tour de garde.

Et pendant qu'elle dort, les weekends, je télécharge plein de films et de trucs piratés sur le P2P

--------------------
#PizzaMan
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 20:21:13   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   




--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
oeilduneant
Voir par les yeux de Dieu.
oeilduneant
182 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 20:30:49   Voir le profil de oeilduneant (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à oeilduneant   

"Sérieusement, je voudrais bien savoir le lien exact entre l'épanouissement et la liberté...

Il n'y a que contrainte, donc obstacle à la liberté, que relativement à un but. Si nous sommes épanouis, heureux, c'est que notre but quel qu'il soit n'est pas contrarié. C'est en ce sens que nous sommes libres.

Car il me semble que la famille est plutôt synonyme de responsabilités, surtout, non ? Enfin bon, pour le commun des mortels. Tu ne crois pas, mon grand ?"

Mais les responsabilités, tout autant que la famille, peuvent aussi être vues comme obstacles à la liberté, selon si on les accèpte ou non.


--------------------
"Tu ne grimpes jamais en vain dans les monts de la vérité : ou bien aujourd'hui déjà tu parviens à monter, ou bien tu exerces tes forces pour pouvoir monter plus haut demain."
- Nietzsche -
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 20:32:31   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Il me semble qu'un être inabouti, ou immature ne peut accepter les responsabilités autrement que comme une contrainte.
Il se comporte comme un enfant gâté, égoiste.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 20:41:13   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Les responsabilités familiales entrainent énormément d'occupations en dehors des intérêts de l'individu, et qui sont portés sur autre chose que la famille. Et on se rend compte que la liberté n'est qu'une machination de la société.

Mais il me semble qu'un être suffisant, auto-satisfait comme une vache ruminant dans les prés, et ne se posant aucune question, se plaît à se faire croire à lui-même qu'il est un être libre et épanouis à part entière dans sa p'tite famille. Et bien-sûr, pour ne pas avoir à pleurer sur la réalité de son sort.


--------------------
#PizzaMan
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 21:49:16   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Vivre avec ma famille d'au dessus comme celle que l'on a "fait" en dessous de notre arbre généalogique est source de mes meilleures expériences.
Meilleures pas dans le sens de bonnes ou magnifiques ou extrordinaires. Plus dans le sens d'intenses, de comme celles avec les autres gens mais plus poignantes, d'enrichissantes.
Elles sont, le plus souvent, celles qui m'ont fait avancer le plus vite vers ma liberté.
Si jamais il existe une liberté à conquérir.
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-03-2006 à 21:51:02   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

La liberté c'est quoi, finalement ?


--------------------
#PizzaMan
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-03-2006 à 06:34:17   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Pizza Man a écrit :

La liberté c'est quoi, finalement ?


Il me semble que cette question a déjà été posée dans ce forum un bon millier de fois.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Atil
Atil
28791 messages postés
   Posté le 15-03-2006 à 07:57:30   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Etre libre signifie simplement avoir l'impression d'être libre.
Mais dans les faits, nous ne sommes objectivement jamais libres puisque tout est déterminé dans notre monde.

Donc demandons-nous plutôt : Si on se sent libre alors qu'on a des enfants à élever, est-ce que cela ne montre pas qu'on a été conditionnés pour ne pas voir que cela est une charge, une contrainte ? Si cette contrainte nous a été montrée comme désirable, alors elle n'est plus une contrainte.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-03-2006 à 14:08:54   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Etre libre signifie simplement avoir l'impression d'être libre.
Mais dans les faits, nous ne sommes objectivement jamais libres puisque tout est déterminé dans notre monde»...


<o> Ah le déterminisme...

Normallement, les vrais ennemis ne s'adressent pas la parole, ils mènent leur «combat». Alors si ton «ennemi» réagit infantilement à peu près à tout ce que tu dis, c'est qu'il a forcémement une admiration inavouée pour toi. Et du coup, à défaut d'être libre, ton «ennemi» est manipulé par le déterminisme


--------------------
#PizzaMan
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie  Liberté et familleNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum