LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences 

 Relation corps-esprit, hostéopathie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Thoth
Thoth
99 messages postés
   Posté le 26-01-2009 à 07:48:36   Voir le profil de Thoth (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Thoth   

Voici un mémoire d'ostéopathie en ligne très instructif pour se faire une représentation globale de toutes les interactions entre le corps physique et sa contrepartie immatérielle qu'on appelle couramment l'esprit. J'ai relevé quelques passages qui vont dans le sens de nos échanges récents.

http://pagesperso-orange.fr/jeanluc.lasserre/index.html

2.3 Le stress permanent

Selon Loo P. et Loo H le stress émotionnel peut être conscient ; souvent, il est inconscient et plus nocif peut-être, car méconnu et durable. Comme le disait Selye, avec humour, il a été longtemps inconcevable que la présence d'une belle-mère mal tolérée puisse induire une colite spasmodique ou des manifestations allergiques cutanées.(...)

Le stress modifie le terrain, effondre les défenses immunitaires, accumule des réserves de combat inutilisables dans la vie moderne et par là, nocives à l'organisme. Le stress émotionnel a les mêmes effets que le stress physique, toxique, infectieux avec de plus la permanence, car la mémoire affective du système limbique en perpétue le potentiel.

4.9.1 Les événements corporels sont-ils nécessaires pour ressentir une l'émotion ?
Oui, mais moins « fortes »

• Walter Cannon : les patients souffrant de blessures de la moelle épinière qui les empêchent de percevoir les états de leur corps disent avoir encore des émotions. Toutefois la qualité des émotions ressenties par ces patients dépendrait du degré de perception de leur corps :

• si lésion de la partie supérieure de la moelle épinière : sensations faibles
• si lésion de la partie inférieure de la moelle épinière (davantage d'informations en provenance du corps sont envoyées au cerveau) : sensations plus fortes

• Etudes sur patients à lésions médullaires : possibilité de ressentir des émotions sans input* du corps; mais leur nature est différente.

exemple d’un patient qui décrit un incident lors duquel une cigarette allumée était tombée de son lit et qu'il ne pouvait pas atteindre : « j'aurais pu brûler juste là, mais ce qui est amusant, c'est que je n'ai pas du tout été choqué par cela, je n'avais simplement pas peur du tout comme vous pourriez le supposer ».

• L'émotion n'est pas uniquement déterminée par l'état de son corps, mais celui-ci est impliqué

• Il persiste dans ce cas les informations venant du visage, ce qui expliquerait la persistance d’une émotion bien qu’atténuée. Si le visage est lui aussi atteint (trijumeau), l’émotion est pratiquement absente.

• Le syndrome du « locked in » , traduit par « enfermement » provient d’une atteinte de la partie antérieure du tronc cérébral. Elle s’accompagne d’une paralysie de tout le corps excepté le clignement des paupières et le mouvement des yeux sur un axe vertical.

Apparemment, les patients atteints de ce syndrome connaissent un étrange sentiment de sérénité intérieure. Cela ne veut pas dire qu’ils ne ressentent pas d’émotions ( probablement par le mécanisme de simulation cérébrale et d’imagerie mentale), mais ils ne déclarent pas éprouver le sentiment de terreur que l’on aurait imaginé en de telles circonstances.

7.4 Unité corps-esprit
Lorsque les chercheurs ont entrepris d'étudier d'autres domaines que les systèmes nerveux et immunitaire, ils ont découvert dans différents organes, intestins, reins, estomac, cœur, les mêmes neuropeptides et les mêmes récepteurs qui leur sont associés.

On peut également s'attendre à les trouver partout ailleurs. Cela signifie que les reins peuvent « penser », en ce sens qu'ils peuvent produire les mêmes neuropeptides que ceux trouvés dans le cerveau

Leurs sites récepteurs ne sont pas que des plaques adhésives. Ils sont comparables à des questions en quête de réponses, moulées dans le langage de l'univers chimique. Il est vraisemblable que si nous disposions d'un dictionnaire complet et non pas de quelques bribes, nous découvririons que chaque cellule parle aussi couramment que nous.

L'un des chercheurs les plus doués et tournés vers l'avenir dans le domaine de la chimie cérébrale, le Dr Candace Pert , directrice du département de biochimie cérébrale à l'Institut national américain d'hygiène mentale, a fait remarquer qu'il était tout à fait arbitraire d'affirmer qu'une substance biochimique comme l'ADN ou un neurotransmetteur appartienne au corps plutôt qu'à l'esprit. L'ADN est presque autant pur savoir que matière.

Le Dr Pert définit l'ensemble du système corps-esprit comme un « réseau d'informations », rejetant ainsi l'opposition traditionnelle entre le niveau élémentaire de la matière et le niveau beaucoup plus subtil de l'esprit. Existe-t-il vraiment une raison valable de maintenir l'esprit et le corps séparés ?. Dans ses articles, Pert préfère utiliser un terme commun corps-esprit.

Si ce mot est adopté, cela voudra dire qu'une barrière vient de s'écrouler. Pert n'est pas encore suivie par la société scientifique mais la situation pourrait changer rapidement. Il devient chaque jour plus évident que le corps et l'esprit sont étonnamment semblables.

7.6 Les personnalités multiples
Cas psychiatriques où une personne souffre d’un dédoublement de la personnalité et passe de l’une à l’autre, son corps subissant les mêmes transformations. Si une personnalité est diabétique par exemple, la personne souffre d’une déficience en insuline aussi longtemps qu’elle accepte cette personnalité. En revanche, les autres personnalités ne présentent aucun symptôme de diabète ; elles ont un taux de sucre normal dans le sang.

Dans un autre cas pouvant prendre une douzaine de personnalités différentes, l’une d’elles lui donne de l’urticaire s’il boit du jus d’orange. Il suffit que ce sujet ait du jus d’orange dans son estomac, même s’il l’a bu alors qu’il assumait une autre personnalité. De plus, si le sujet redevient lui-même pendant qu’il a cette crise d’allergie, les démangeaisons provoquées par l’urticaire cessent instantanément et les plaques commencent à disparaître.

Chacun de nous peut modifier la biologie de son organisme d’un extrême à l’autre. On n’est pas le même, physiologiquement parlant, lorsqu’on est particulièrement heureux ou profondément déprimé. Les personnalités multiples prouvent que cette capacité de changer de l’intérieur est contrôlée de manière très précise.

7.7 Mémoire cellulaire
L’impulsion nerveuse relative à l’angoisse peut se manifester dans l’estomac sous forme d’ulcère, dans le colon sous forme de spasmes ou encore dans l’esprit sous forme d’obsession. Cependant, toutes ces manifestations proviennent de la même impulsion.

L’angoisse se transforme elle-même d’organe en organe mais chaque point du corps sait que cette angoisse circule et chaque cellule s’en souvient. Nous pouvons oublier consciemment nos angoisses mais aussitôt, la sensation est là pour nous les rappeler et cette sensation semble omniprésente.

Selon Janov , de récentes observations chez des patients transplantés semblent indiquer que des cellules elles-mêmes peuvent conserver des souvenirs. Une femme ayant subi une transplantation cœur poumon s’est mise à ressentir d’étranges et irrépressibles envies de bière et de chicken Mc Nuggets.

Vérification faite, il s’est avéré que le donneur avait un fort penchant pour ce régime. Cette patiente faisait aussi des rêves dont le contenu lui était étranger, comportant des personnes qui étaient de toute évidence bien connues du donneur.

Elle a constitué un groupe avec d’autres individus transplantés affirmant avoir les mêmes réactions. Ce n’est qu’une anecdote, bien sûr, mais elle illustre parfaitement l’existence d’une mémoire cellulaire , de souvenirs fixés non dans le cerveau, mais ailleurs dans l’organisme.

Il semble que nos cellules ou nos circuits cellulaires se souviennent des dommages qu’ils ont subis grâce à leur association avec le souvenir dans le système nerveux central. Un enfant battu gardera en lui le souvenir d’avoir été détesté, mais comme ce sentiment est trop dur pour sa sensibilité, il sera refoulé.

Certaines cellules de son organisme, cependant, auront enregistré le traumatisme, et lorsque le refoulement sera levé, elles se réactiveront.

--------------------
Atil
Atil
32568 messages postés
   Posté le 26-01-2009 à 11:44:15   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

C'est intéressant ... mais j'ai du mal à comprendre car je note pas mal de contradictions.


"Etudes sur patients à lésions médullaires : possibilité de ressentir des émotions sans input du corps; mais leur nature est différente.
exemple d’un patient qui décrit un incident lors duquel une cigarette allumée était tombée de son lit et qu'il ne pouvait pas atteindre : « j'aurais pu brûler juste là, mais ce qui est amusant, c'est que je n'ai pas du tout été choqué par cela, je n'avais simplement pas peur du tout comme vous pourriez le supposer »."

>>>>>>Il est parlé de la possibilité de ressentir des émotions alors que l'exemple indique le contraire.



"les patients atteints de ce syndrome connaissent un étrange sentiment de sérénité intérieure. Cela ne veut pas dire qu’ils ne ressentent pas d’émotions ( probablement par le mécanisme de simulation cérébrale et d’imagerie mentale), mais ils ne déclarent pas éprouver le sentiment de terreur que l’on aurait imaginé en de telles circonstances. "

>>>>>>Alors, dans cet état, les gens sont sereins (sans émotions) ou alors ils ont des émotions ?
Et, finalement, les émotions viennent des sensations corporelles ... ou elles sont aussi bien issues d’imageries mentales comme il est suggéré ici ?



"On peut également s'attendre à les trouver partout ailleurs. Cela signifie que les reins peuvent « penser », en ce sens qu'ils peuvent produire les mêmes neuropeptides que ceux trouvés dans le cerveau"

>>>>>>>Aucun rapport.
Ce sont les mêmes neuropeptides mais ils sont utilisés dans des circuits nerveaux avec des récepteurs différents.
C'est comme si je disais que toutes les machines électriques servent à faire la même chose car elles marchent avec la même électricité.



"l est vraisemblable que si nous disposions d'un dictionnaire complet et non pas de quelques bribes, nous découvririons que chaque cellule parle aussi couramment que nous. "

>>>>>>>Si "parler" veut dire "écahnger des informations" alors oui, on sait que les cellules communiquent en échangeant des substances chimiques.
Mais cela n'indique pas qu'il y a une intelligence consciente derrière ça.
Quand mon navigateur envoit une requète sur le Net pour recevoir une page html, il communique et échange des informations avec les serveurs. Dois-je alors dire que mon navigateur, les serveurs et même l'ensemble d'Internet sont dotés d'intelligence et de conscience ?


"il était tout à fait arbitraire d'affirmer qu'une substance biochimique comme l'ADN ou un neurotransmetteur appartienne au corps plutôt qu'à l'esprit. L'ADN est presque autant pur savoir que matière. "

>>>>>>Donc les théories à base de "matière subtile" sont inutiles : l'esprit est constitué de matière. Ce qui le différencie de la simple matière c'est qu'il véhicule de l'INFORMATIOB (voir les science étudiant les théories de l'information). L'information ce n'est pas de la simple matière inerte, c'est de la matière organisée. C'est à dire que l'information est CODEE dans la manière dont est disposée la matière.
Exemple : Un texte imprimé n'est constitué que de matière : de l'encre d'imprimerie. Ou est alors situé le sens du texte ? Il est codé dans la manière dont est disposée cette encre : elle forme des lettres, celles-ci se combienent pour former des mots, les mots se combinent pour former des phrases.
Le tout est ainsi plus que la somme de ses parties car il contient en plus de l'organisation (ce qui permet de coder de l'information).



"L’impulsion nerveuse relative à l’angoisse peut se manifester dans l’estomac sous forme d’ulcère, dans le colon sous forme de spasmes ou encore dans l’esprit sous forme d’obsession. Cependant, toutes ces manifestations proviennent de la même impulsion. "

>>>>>>>On sait depuis peu que les ulcères sont dus à des bactéries.



"Selon Janov , de récentes observations chez des patients transplantés semblent indiquer que des cellules elles-mêmes peuvent conserver des souvenirs. Une femme ayant subi une transplantation cœur poumon s’est mise à ressentir d’étranges et irrépressibles envies de bière et de chicken Mc Nuggets.
Vérification faite, il s’est avéré que le donneur avait un fort penchant pour ce régime. Cette patiente faisait aussi des rêves dont le contenu lui était étranger, comportant des personnes qui étaient de toute évidence bien connues du donneur. "

>>>>>>>Cela me fait plutôt penser que Janov est soit un gros naïf, soit un gros menteur.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
tayaqun
loin derrière pour voir devant
tayaqun
2925 messages postés
   Posté le 26-01-2009 à 12:09:54   Voir le profil de tayaqun (Offline)   Répondre à ce message   http://homologie-historique.nuxit.net/   Envoyer un message privé à tayaqun   

esprit ou conscience?
Il y a des cas de mémoire qui mériteraient un peu plus d'information.

Il n'y aurait pas là de quoi alimenter un certain anthropophagisme?
Thoth
Thoth
99 messages postés
   Posté le 26-01-2009 à 19:22:00   Voir le profil de Thoth (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Thoth   

Tayaqun a écrit : "Il n'y aurait pas là de quoi alimenter un certain anthropophagisme? "

>>>>>>> Ce fut le cas en Atlantide, et ce genre de pratiques et de croyances étaient courantes dans l'Amérique précolombienne.

Atil a écrit : "Il est parlé de la possibilité de ressentir des émotions alors que l'exemple indique le contraire. "

>>>>>>> La base de l'émotion se compose d'un ensemble de mouvements internes dans notre organisme. La somme de ces informations parviennent jusqu'au système limbique, où des interfaces neurales en font la synthèse. Ce que nous appelons généralement émotion, n'est que le sentiment qui s'imprime en bout de chaine dans notre mental et que nous associons à un mot : colère, tristesse, joie, amour.

Il est donc logique que privé des ressentis corporels, les mouvements et modifications émotionnels ne puissent plus être traités par les centres corticaux. Ceux-ci ne disposent plus que de la mémoire associative et contextuelle corticale, pour tenter bien maladroitement d'en déduire l'émotion qui va avec. Ainsi le mec qui se voit mourir à cause d'une clope, sait bien que dans ce cas il devrait ressentir de la peur. Il tente de reproduire ce sentiment comme il peut encore le retrouver dans sa mémoire, mais le résultat est fade et approximatif. Différent d'un authentique sentiment viscéral.

Atil a écrit : "Alors, dans cet état, les gens sont sereins (sans émotions) ou alors ils ont des émotions ?
Et, finalement, les émotions viennent des sensations corporelles ... ou elles sont aussi bien issues d’imageries mentales comme il est suggéré ici ? "

>>>>>>> Les deux en raison de ce que je viens d'expliquer ! Mais privé des ressentis corporels, nous ne pouvons éprouver que des émotions de synthèse si j'ose dire. Des émotions mentales sans racines et déconnectées de l'âme.

Atile a écrit : "Aucun rapport.
Ce sont les mêmes neuropeptides mais ils sont utilisés dans des circuits nerveaux avec des récepteurs différents.
C'est comme si je disais que toutes les machines électriques servent à faire la même chose car elles marchent avec la même électricité. "

>>>>>>> Il est démontré que le coeur communique avec les reins par l'intermédiaire de molécules diffusées dans le sang. Pour prendre ce cas particulier, le rythme et l'amplitude des pulsations cardiaques est en étroite corrélation avec la pression artérielle et l'action filtrante des reins. Bref, ces messagers chimiques permettent à chaque partie du corps de connaitre l'état de presque toutes les autres, et le système nerveux est le résultat d'une mise en valeur de ce système globale. Une mise en valeur qui s'étage de manière stratifiée en partant de la réaction chimique de base, pour culminer dans l'intelligence humaine.

Atil a écrit : "Si "parler" veut dire "écahnger des informations" alors oui, on sait que les cellules communiquent en échangeant des substances chimiques.
Mais cela n'indique pas qu'il y a une intelligence consciente derrière ça."

>>>>>>> Disons une intelligence inconsciente alors, puisque justement c'est de cela qu'il s'agit. L'intelligence consciente et logique, n'est qu'une manifestation nouvelle et récente d'une intelligence bien plus ancienne. Une forme d'intelligence dont l'essence pourrait se résumer en ces termes : "maintenir les équilibres et les rythmes internes dans les justes proportions de l'amour qui font que la vie est possible."

Atil a écrit : "Donc les théories à base de "matière subtile" sont inutiles : l'esprit est constitué de matière. Ce qui le différencie de la simple matière c'est qu'il véhicule de l'INFORMATIOB (voir les science étudiant les théories de l'information). L'information ce n'est pas de la simple matière inerte, c'est de la matière organisée. C'est à dire que l'information est CODEE dans la manière dont est disposée la matière. "

>>>>>>> lol Essaye dans l'autre sens : la matière est constituée d'esprit. Moins il y a de particules d'esprit pour donner forme à un objet (physique ou mental), plus celui ci peut-être dit subtile. Cette notion de subtile et de solide est de fait toute relative.

Quand à l'information qui serait véhiculé par l'esprit, c'est en effet le cas, mais puisque l'esprit est ce qui constitue la matière, celle-ci devient également porteuse de sens. De simples molécules dans l'air informent mon chien qu'un renard est passé par là. La peur d'un animal tué dans une cave y reste présente sous forme n'emprunte chimique. Mon chien évitera cette cave et deviendra inquièt et agressif si on le contraint à y demeurer.

--------------------
Atil
Atil
32568 messages postés
   Posté le 27-01-2009 à 08:54:02   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Ce fut le cas en Atlantide, "

>>>>>>C'est incroyable tout ce que les gens pensent savoir sur l'Atlantide !
C'est à se demander ou ils lisent tout ca !



"La base de l'émotion se compose d'un ensemble de mouvements internes dans notre organisme. La somme de ces informations parviennent jusqu'au système limbique, où des interfaces neurales en font la synthèse. Ce que nous appelons généralement émotion, n'est que le sentiment qui s'imprime en bout de chaine dans notre mental et que nous associons à un mot : colère, tristesse, joie, amour."

>>>>>>>>On pourrait tout aussi bien dire exactement le contraire : L'émotion nait dans le système limbique, puis une impulsion nerveuse part dans notre corps pour déclancher des réactions physiques viscérales.
Si j'ai peur d'un fauve, c'est parceque je l'ai vu, pas parceque de mystérieuses informations sont venues de toutes mes cellules. Les cellules de mes yeux suffisent largement.


"Ainsi le mec qui se voit mourir à cause d'une clope, sait bien que dans ce cas il devrait ressentir de la peur. Il tente de reproduire ce sentiment comme il peut encore le retrouver dans sa mémoire, "

>>>>>>Alors comment fait la souris pour avoir peur d'un chat ?



"Les deux en raison de ce que je viens d'expliquer ! Mais privé des ressentis corporels, nous ne pouvons éprouver que des émotions de synthèse si j'ose dire. Des émotions mentales sans racines et déconnectées de l'âme."

>>>>>Ne serait-ce pas plutôt l'inverse ?
Ce seraient des émotions déconnectées du corps, pas de l'âme.
En général on associe l'âme plutôt aux ressentis de l'esprit, pas du corps.



"Il est démontré que le coeur communique avec les reins par l'intermédiaire de molécules diffusées dans le sang. Pour prendre ce cas particulier, le rythme et l'amplitude des pulsations cardiaques est en étroite corrélation avec la pression artérielle et l'action filtrante des reins. Bref, ces messagers chimiques permettent à chaque partie du corps de connaitre l'état de presque toutes les autres, et le système nerveux est le résultat d'une mise en valeur de ce système globale. Une mise en valeur qui s'étage de manière stratifiée en partant de la réaction chimique de base, pour culminer dans l'intelligence humaine."

>>>>>>>Donc quand j'envois une requète sur internet pour avoir une page html, ca signifie que tous les serveurs sont intelligents et connaissent mon existance ? Et c'est ce système qui culmine avec mon intelligence personnelle ?
Nen non.
Et l'intelligence "humorale" et l'intelligence "neuronale" sont deux système différents.
L'une est sans conscience (même pas subconsciente) alors que l'autre est consciente.



"Disons une intelligence inconsciente alors, puisque justement c'est de cela qu'il s'agit. "

>>>>>>>Exactement comme dans une calculette ou un ordinateur.




"L'intelligence consciente et logique, n'est qu'une manifestation nouvelle et récente d'une intelligence bien plus ancienne."

>>>>>>>L'intelligence non-consciente est également logique.
On peut trés bien établir des diagrammes montrant l'intéraction des médiateurs hormonaux entre eux comme si c'était un système logique.


"Essaye dans l'autre sens : la matière est constituée d'esprit. Moins il y a de particules d'esprit pour donner forme à un objet (physique ou mental), plus celui ci peut-être dit subtile. Cette notion de subtile et de solide est de fait toute relative."

>>>>>>Sauf que ca c'est un dogme dénué de toute preuve, et qui ne débouche sur aucune réalisation pratique. Alors que cela fait des années que la science de l'information travaille et réalise plein d'applications pratiques.
Tu utilises tout de suite un ordinateur : il n'a pas été réalisé avec ta théorie de l'esprit mais avec une science utilisant le concept d'information.



"Quand à l'information qui serait véhiculé par l'esprit, c'est en effet le cas, mais puisque l'esprit est ce qui constitue la matière, celle-ci devient également porteuse de sens."

>>>>>>>Comment l'information est-elle codée dans l'esprit ? ... dans ce que TU appelles l'esprit, mais qui n'est qu'un mot.



"De simples molécules dans l'air informent mon chien qu'un renard est passé par là. La peur d'un animal tué dans une cave y reste présente sous forme n'emprunte chimique. Mon chien évitera cette cave et deviendra inquièt et agressif si on le contraint à y demeurer."

>>>>>>>>Ou est l'esprit la-dedans ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 27-01-2009 à 18:10:33   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

C'est pas bientôt fini tout ce délire ?

--------------------
#PizzaMan
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 28-01-2009 à 12:08:18   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Selon Janov , de récentes observations chez des patients transplantés semblent indiquer que des cellules elles-mêmes peuvent conserver des souvenirs"

---> c'est qui Janov ?

--------------------
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 28-01-2009 à 12:11:36   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Bon allez pour resusciter ce sujet qui est interressant :
Il y a des cas où des sujets vivent des douleurs (depuis leur naissance ?) à tel endroit du corps et dont les analyses ne montrent aucune anomalie, aucun dysfonctionnement. On classe cela dans des délires psycho-somatiques.

Est-ce le cas ?

--------------------
Atil
Atil
32568 messages postés
   Posté le 28-01-2009 à 13:15:56   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Si l'anomalie n'est pas à l'endroit d'ou semble venir la douleur, c'est probablement qu'elle vient du cerveau. De la "carte mentale" qu'on se fait du corps.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 28-01-2009 à 13:39:01   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

que serait cette "carte mentale" ?

--------------------
Atil
Atil
32568 messages postés
   Posté le 28-01-2009 à 20:41:10   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Dans notre cerveau, on a localisé plusieurs cartes mentales.
Une correspond à l'image du corps du point de vue des sensations, et une autre du point de vue des capacités motrices.
C'est à dire que chaque point du corps est relié à un point précis (neurones) de ces "cartes".
Chaque point dirige les muscles de la zone du corps correspondant ou recoit les sensations corporelles de la zone du corps correspondant.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
32568 messages postés
   Posté le 28-01-2009 à 20:44:32   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   




--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1  
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences  Relation corps-esprit, hostéopathieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum