LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences 

 Le rien

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 09-03-2007 à 18:57:49   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Mais s'il n'y a rien, alors nous n'existons pas non plus.
Donc il n'y a personne pour voir le rien et lui donner un nom."

---> Le "Je" n'existe pas oui dans le rien. Mais tu n'es pas ce "Je Moi Atil".
Il ya toujours Observation. Tu Observes/Ressens des pensées, tu observes/ressens ce "Je" qui s'exprime. Ce "Personne" est ce que tu es vraiment, Est ce que nous sommes tous.


"Et le rien n'est pas localisable puisque s'il n'y a rien alors il n'y a pas d'espace. Et on ne peut pas dater le rien, car s'il n'y a rien alors il n'y a pas de temps.""

---> Non localisable et localisable. Partout. Présent.
---> Tu ne peut pas le dater dans le rien, mais tu peut l'être. Présence.
Actuellement tu te sens "Abscence de Présence". Un jour après l'éveil (qd tu arreteras de tourner en rond) tu diras "Je suis Présence d'Abscence".

"Ou alors s'il existe c'est en dehors de notre espace-temps ... et donc il nous est inaccessible."

---> il est inaccessible au "Je" et a toutes conceptions.



"Pour être éternel i faudrait que le temps existe. Pour être illimité il faudrait que l'espace existe. Hors il n'y a rien.
Le rien se situe au-dela des notions de limites et d'éternité.
Il est atemporel et non-spacial. "

---> ce qui est illimité n'a pas de formes. Ce qui est Atemporel est Eternel.

"On ne peut pas superposer quelque chose au rien."

---> pourtant c'est ce que tu fait en permanence. Le "MoiJe" est superposé au rien.
Ce processus de superoposition de ce qui n'est pas a ce qui Est se nomme le Mental. La superposition de ce Moi Je dont tu n'arrives pas a t'en défaire est le produit de ton identification a celui-ci. Quand tu seras désidentifié alors en effet il n'y aura plus rien et dans ce cas tu seras dans un état de non-identification, de non-séparation, de certitude absolu du Soi et a ce Rien, rien ne pourra prendre support sur cela.
Ce Rien est ce que tu Es -> Tat Tvam Asi.


--------------------
Atil
Atil
33694 messages postés
   Posté le 09-03-2007 à 20:34:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

On peut se faire une notion du néant, mais elle sera trés abstraite.

Par contre on ne peut pas en faire l'expérience.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 11-03-2007 à 11:22:56   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

On peut se faire une imagination approximative du néant. Mais a partir du moment ou on lui donne une forme, cette forme est la négation du néant, car cette forme est un quelque chose.
La seule expression possible du néant serait le silence. Car a chaque fois qu'on le nomme on le brise. (Jeanne)

Sur quoi te bases tu pour affirmer que l'on ne peut pas faire l'éxpérience du Rien ?

Message édité le 11-03-2007 à 11:26:06 par Ase


--------------------
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 11-03-2007 à 12:25:55   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Merci Ase, même question pour Atil?
tayaqun
loin derrière pour voir devant
tayaqun
2925 messages postés
   Posté le 11-03-2007 à 19:49:12   Voir le profil de tayaqun (Offline)   Répondre à ce message   http://homologie-historique.nuxit.net/   Envoyer un message privé à tayaqun   

Puis-je dire: "je suis dans le rien"?
Atil
Atil
33694 messages postés
   Posté le 12-03-2007 à 09:43:58   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Nos sens permettent d'expérimenter ce qui est visible et tengible, donc on ne peut pas expérimenter le rien. De plus nous ne pouvons pas penser (autrement que de manière symbolique et abstraite) l'absence d'espace et de temps. Donc le rien est au-dela de notre compréhension concrète.


"Puis-je dire: "je suis dans le rien"? "

>>>>>>Non, car le rien est sans espace. Donc on ne peut pas se situer "dedans".


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 12-03-2007 à 10:29:26   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Nos sens permettent d'expérimenter ce qui est visible et tengible, donc on ne peut pas expérimenter le rien. De plus nous ne pouvons pas penser (autrement que de manière symbolique et abstraite) l'absence d'espace et de temps. Donc le rien est au-dela de notre compréhension concrète."

---> Tu ressens tes sensations, donc tu n'es pas tes sens. Tu ressens le vent, tu ne le vois pas. De la même façon tu ressens ton désir de sagesse, d'absolu et tu es porté vers cela, ce qui t'amène a te poser une multitude de questions. Tu es donc amené vers quelque chose que tu ne "vois" pas. Tu ne peut que y être amené. Tu expérimentes cet absolu en permanence mais tu le refuses, car ton intellect ne peut pas le concevoir. Tu sais très bien qu'a partir du moment ou tu décides de t'ouvrir (d'accepter) a ce "rien" tu meures, cela l'ego ne peut pas y croire, ne peut pas l'accepter.
Tu as fondé toute ta vie sur la rationnalité, mais faisant cela tu as oublié de répondre a une question fondamentale: qu'elle est la nature des choses (pour ce qui t'es visible, pour ce qui te parait tangible), et quelle est la nature de toi-même, de moi Atil, qui suis-je ?
Socrate avait suivi le même chemiement que le tien, puis très jeune il s'est détourné de cela lorsqu'il s'est rendu compte qu'il y avait une divergence entre Raison et Rationnalité, entre savoir et connaissance.
Tu es en permanence dans le rien, mais ce rien ne t'étant pas accessible intellectuellement tu le refoules. Le rien est Vaste. Jésus le nommait "Royaume des Cieux", le Royaume est un espace. Les mysthics le nomment le Coeur de l'Homme. La sagesse indienne le nomme l'Espace de la Cité de Braham:
"Dans la cité de Braham, il y a un petit lotus, une demeure, et au dedans un petit espace. Ce qu'il y a en dedans c'est cela qu'il faut rechercher, c'est cela qu'il faut désirer connaitre" (chandogya upanishad 8,1)
Tant que tu te situeras en dedans de ce monde, tu ne pourras jamais te situer dans ce rien, dans cet "espace". Mais a l'éveil, tu sauras que ce monde est en toi, et tu connaitras la nature de cet espace, et la futilité de bcp de choses.

Un dernier en rapport avec les fameux dits sens:
"Le monde est réel, pour l'ignorant comme pour celui qui sait. Pour l'ignorant, le Réel se mesure au monde, mais pour celui qui sait le Réel est sans limites et est le substrat du monde. Ils disent tous deux "Je" de leur corps, l'ignorant comme celui qui sait. Pour l'ignorant, le "je" se confond avec le corps (et donc avec les sensations), mais celui qui sait, sait qu'au dedans même du corps, le Je illimité brille dans sa splendeur. (Ulladu Narpadu, 18,17)

Je sais que je ne sais rien disait Socrate, autrement dit je suis la pure ignorance de moi-même. Il avait cette expérience de ce Rien.


--------------------
Atil
Atil
33694 messages postés
   Posté le 12-03-2007 à 13:15:47   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Tu ressens tes sensations, donc tu n'es pas tes sens. "

>>>>>Exact. Donc pour accéder au vrai Moi, je dois me débarasser de mes sens. Mais si je rejette mes sens, alors comment pourrais-je percevoir ce que je suis ?



"Tu ressens le vent, tu ne le vois pas."

>>>>>Mais ressentir le vent est aussi un sens. C'est le sens du toucher.
Comment peut-on expérimenter quelque chose sans se servir des sens ?



"De la même façon tu ressens ton désir de sagesse, d'absolu et tu es porté vers cela, ce qui t'amène a te poser une multitude de questions. Tu es donc amené vers quelque chose que tu ne "vois" pas. Tu ne peut que y être amené. Tu expérimentes cet absolu en permanence mais tu le refuses, car ton intellect ne peut pas le concevoir. Tu sais très bien qu'a partir du moment ou tu décides de t'ouvrir (d'accepter) a ce "rien" tu meures, cela l'ego ne peut pas y croire, ne peut pas l'accepter."

>>>>>Et si je meurs, qui est la pour expérimenter ?



"Tu as fondé toute ta vie sur la rationnalité, mais faisant cela tu as oublié de répondre a une question fondamentale: qu'elle est la nature des choses (pour ce qui t'es visible, pour ce qui te parait tangible), et quelle est la nature de toi-même, de moi Atil, qui suis-je ?"

>>>>>La réalité ultime je ne peux que l'être mais pas l'expérimenter.
C'est uniquement dans le monde duel qu'on peut expérimenter les choses.
Seul ce qui est extérieur à moi peut être expérimenté par moi.
Mais moi, comment pourrais-je m'expérimenter moi-même ?



"Tu es en permanence dans le rien, mais ce rien ne t'étant pas accessible intellectuellement "

>>>>>Alors comment est-il accessible ?
C'est cela la question du débat ?



"Tant que tu te situeras en dedans de ce monde, tu ne pourras jamais te situer dans ce rien, dans cet "espace". Mais a l'éveil, tu sauras que ce monde est en toi, et tu connaitras la nature de cet espace, et la futilité de bcp de choses."

>>>>>Je ne peux pas me situer DANS ce rien et il ne peut pas se situer non plus EN moi puisque cela dépasse la notion d'espace.
Notre vocabulaire ne peux pas désigner une telle chose. Une telle chose n'est donc pas expérimentable.
Comment procéder alors pour la connaitre ?


"Le monde est réel, pour l'ignorant comme pour celui qui sait. Pour l'ignorant, le Réel se mesure au monde, mais pour celui qui sait le Réel est sans limites et est le substrat du monde. Ils disent tous deux "Je" de leur corps, l'ignorant comme celui qui sait. Pour l'ignorant, le "je" se confond avec le corps (et donc avec les sensations), mais celui qui sait, sait qu'au dedans même du corps, le Je illimité brille dans sa splendeur."

>>>>>Et comment le SAIT-il ?



"Je sais que je ne sais rien disait Socrate, autrement dit je suis la pure ignorance de moi-même. Il avait cette expérience de ce Rien."

>>>>>Savoir qu'on ne sait rien c'est encore savoir une chose.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 12-03-2007 à 14:07:01   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

[citation=Atil]"Tu es en permanence dans le rien, mais ce rien ne t'étant pas accessible intellectuellement "

>>>>>Alors comment est-il accessible ?
C'est cela la question du débat ?[/citation=Atil]

En l'admettant.
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 13-03-2007 à 08:47:51   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Exact. Donc pour accéder au vrai Moi, je dois me débarasser de mes sens. Mais si je rejette mes sens, alors comment pourrais-je percevoir ce que je suis ?"

---> non, il n'y a pas a se débarrasser de tes sens. Il n'y a pas a rejetter tes sens. Tu ne peut percevoir/regarder/observer/voir que ce que tu n'es pas. Ce que tu Es ne peut s'observer. Tu ne peut que l'ETRE. EST
Il y a en être libre.

Autre façon de le voir:
Je dois Me, JE rejette MES: deux interressants personnages, qui sont là. Deux personnages qui refusent de mourrir. Tue-les ou Tu l'ES. Débarrasse (dans le sens lache prise) toi plutôt de ses personnages. Dans un train tu laches tes bagages car tu sais que dans le train, posés tes bagages voyageront avec toi. Mais tu sais qu'il ne s'agit que de bagages. Et au fond de toi qu'on te les vole, a toi Atil tu n'en as rien a foutre (enfin j'espère pour toi que tu es dans un lacher prise de ce niveau).
Et ben ce train c'est ta vie. Tes personnages sont ces bagages. Soit tu les poses car tu comprend que tu Es (connaissance) dans un train qui t'amène a bonne gare, sois en ignorant, tu ne te rends pas compte que tu es dans un train et continue de porter tes bagages.



"Et si je meurs, qui est la pour expérimenter ?"

---> Qui meurt ?


"La réalité ultime je ne peux que l'être mais pas l'expérimenter.
C'est uniquement dans le monde duel qu'on peut expérimenter les choses.
Seul ce qui est extérieur à moi peut être expérimenté par moi.
Mais moi, comment pourrais-je m'expérimenter moi-même ?"

---> bah voila tu as répondu de façon juste, tout est dans ce que tu viens de dire. Donc qui est-tu ?



"Alors comment est-il accessible ?
C'est cela la question du débat ?"

---> par l'Etre.
Le Qui Je est une expérience t'y amenant de façon directe.
Le Quoi lui détourne et permet au mental d'exister et a l'ego de se camoufler, comme un voleur qui se camoufle car il ne veut pas qu'on le trouve.


"Je ne peux pas me situer DANS ce rien et il ne peut pas se situer non plus EN moi puisque cela dépasse la notion d'espace.
Notre vocabulaire ne peux pas désigner une telle chose. Une telle chose n'est donc pas expérimentable.
Comment procéder alors pour la connaitre ?"

---> en répondant au Qui Je et non pas en l'intellectualisant.
Ainsi tu comprends que l'expérience relève de l'ignorance, alors que la connaissance relève du percevant. Il ne reste que l'ETRE.
Et donc a quoi bon chercher ce que tu Es deja


"Et comment le SAIT-il ?"

---> il ne sait rien, il le connait.


"Savoir qu'on ne sait rien c'est encore savoir une chose"

---> justement non. Chez Socrate ca s'entend comme : "je sais que je connais le Rien"
Peut-on alors dans ce cas parler de savoir ? ^^


--------------------
Atil
Atil
33694 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 08:06:39   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Tu ne peut percevoir/regarder/observer/voir que ce que tu n'es pas. Ce que tu Es ne peut s'observer. Tu ne peut que l'ETRE. EST"

>>>>>C'est ce que je voulais dire.


"Qui meurt ?"

>>>>Celui qui expérimente.
Il faut être deux pour expérimenter : celui qui expérimente et celui qui est expérimenté.




"bah voila tu as répondu de façon juste, tout est dans ce que tu viens de dire. "

>>>>>Avons-nous bien résumé notre doctrine Arnaud-Desjardinesque ?



"Donc qui est-tu ?"

>>>>>>Shivo am !!!


"en répondant au Qui Je et non pas en l'intellectualisant.
Ainsi tu comprends que l'expérience relève de l'ignorance, alors que la connaissance relève du percevant. Il ne reste que l'ETRE.
Et donc a quoi bon chercher ce que tu Es deja"

>>>>>>Mais tout cela est-il théorie ou chose vécue ?



"il ne sait rien, il le connait."

>>>>>Donc c'est bien ce que je disais : le rien n'est pas expérimentable, on ne peut que l'être, le vivre , le ... je ne sais pas quel mot employer.



"Chez Socrate ca s'entend comme : "je sais que je connais le Rien"
Peut-on alors dans ce cas parler de savoir ? "

>>>>>Oui, puisque Socrate dit "je sais que ..."
Quand on ne sait vraiment rien alors on ne sait même pas qu'on ne sait rien.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 14-03-2007 à 08:21:51   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Mais tout cela est-il théorie ou chose vécue ?"

---> vécu et en cours d'expérience. Pour te résumer: Je suis et le monde deviens ^^
Ce qui te chiffonait était un mot. Quelque chose t'empeche de lire au travers des mots ? ^^
Je ne vais pas te poser la question de savoir si la vie est une experience, car d'après toi le rien ne s'experimentes pas mais il se vit.
Après Shivo am, quel est la différence entre l'ETRE et le DEVENIR Atil ?

"Avons-nous bien résumé notre doctrine Arnaud-Desjardinesque ?"

---> est-tu sur que tout cela soit du jardinage ? Le Qui-Je remonte a bien plus lointain
Pour te faire plaisir : nous avons bien résumer notre doctrine égotique.


--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences  Le rienNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum