LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie 

 Des Campaniformes allemands R1b

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2Page précédente 
Atil
Atil
30666 messages postés
   Posté le 15-01-2020 à 13:14:50   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Les Campaniformes d'aprés Wikipedia :

Les études récentes en génétique (...) montrent notamment pour la Grande-Bretagne qu'une migration massive est survenue il y a environ −4 500 ans depuis le continent qui introduit la culture campaniforme dans l'île. La propagation du complexe campaniforme est associée au remplacement d'environ 90 % du patrimoine génétique existant en quelques centaines d'années. Cette migration se produit dans le prolongement de l'expansion vers l'ouest qui avait amené l'ascendance liée à la steppe pontique en Europe centrale et du nord au cours des siècles précédents6.

A la même époque, une migration importante est survenue dans la péninsule Ibérique16. Cette fois-ci, 40 % du patrimoine génétique est remplacé par une population issue des steppes entre 2500 et 2000 av. J.-C.. De manière encore plus frappante, cette proportion d'héritage exogène est presque de 100 % sur le chromosome Y.

Les squelettes retrouvés dans les sépultures contenant des vases campaniformes ont une morphologie très voisine, même à des endroits éloignés. Le crâne est très rond, l’occipital aplati, de grande taille. Ils étaient très différents des hommes du Néolithique final. La question de savoir si, au-delà d'une culture, il n'existait pas un peuple campaniforme s'est donc posée (thèse de Menk).

Une analyse de 1998 au strontium, réalisée sur 86 squelettes découverts dans des tombes campaniformes en Bavière, suggère que 18 à 25 % des tombes furent occupées par des gens qui venaient de zones très distantes du point d'enterrement. Ceci est aussi bien vrai pour les adultes que pour les enfants, ce qui semble indiquer une migration non négligeable, avec brassage de population (migration non invasive). D'après Price et ses collaborateurs, la migration se serait produite du nord-est vers le sud-ouest.

Une analyse interdisciplinaire portant sur deux cimetières de la culture campaniforme de la fin de l'âge du cuivre en Allemagne du Sud datés entre 2300 et 2150 av. J.-C. a permis de documenter la structure interne de parenté et de résidence et les principes d'organisation sociale de ces communautés locales. Bien que probablement monogames, ces populations pratiquaient l'exogamie, car six non-résidents sur huit sont des femmes. La diversité génétique maternelle est élevée avec 23 haplotypes mitochondriaux différents de 34 individus, alors que tous les mâles appartiennent à un seul haplogroupe du chromosome Y R1b-M269 (et lorsque la précision est possible, tous du sous-clade R1b-P312) sans aucune contribution détectable des chromosomes Y typiques des agriculteurs qui avaient été les seuls habitants de la région des centaines d'années auparavant.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1 - 2Page précédente 
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie  Des Campaniformes allemands R1bNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum