LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie 

 Questionnement à propos de rien

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 Page suivante
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 17:14:40   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Bonjour,

Je viens de penser un truc et j'aimerais savoir ce que vous en pensez.

C'est à propos de l'amour ou de la vie, enfin des questions prises de tête quoi. Physique comme sentimental. Au choix, ça marche dans les deux cas.

Alors l'hypothèse de base principale à toute ma reflexion était l'incompatibilité de vivre avec exclusivement un autre (un amoureux par exemple) et le but de ma reflexion était de casser cette idée.

Donc partant de là, j'ai tourné, tourné, viré, changé, et j'en ai déduis que cette hypothèse de base était définitivement juste. Vous en pensez quoi et pourquoi?
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 20:04:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Ben .. je suis moi et pas un autre.
Je n'ai pas besoin d'un autre pour être moi.
Alors pourquoi faire comme s'il en était autrement ?

Même si, d'un point de vue pratique, il est plus facile de vivre en s'entraidant, les personnes qui nous aident sont interchangeables. Pendant un temps on va vivre avec telle personne, puis pendant une autre période ce sera avec une autre. Rien n'indique qu'une seule personne soit faite pour rester avec moi de toute éternité.
D'ailleurs ce serait la un facteur de stagnation dans la routine.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 20:27:57   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

D'ailleurs on ne fait rien librement en vivant avec quelqu'un d'autre. C'est souvent plein de compromis chiants, surtout quand chacun idéalise la liberté. C'est ce qui rend impossible la vie à deux.

Et finalement, on peut vivre l'un sans l'autre. C'est juste une question de dépendance affective.


--------------------
#PizzaMan
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 20:57:03   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Dans ce cas, pourquoi prone-t-on depuis la nuit des temps le couple?

Et pourquoi le peu d'exemples marginaux appliquant ce principe n'explosent pas?
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 21:14:27   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Peut-être parce que ce sont des imbéciles heureux ?

Peut-être que tout n'est qu'un jeu d'apparences ?

Peut-être que nous voyons ce que les «bons» couples veulent bien laisser voir ?

Peut-être ont-ils compris que l'un ne doit pas chercher à changer l'autre ?

Peut-être ont-ils refusé le conditionnement auquel la société tente de soumettre le monde ?

Peut-être ont-ils compris que la liberté est une bonne blague ?

Peut-être ont-ils conscientisé que les désirs sont sans fin, et qu'il vaut mieux s'arrêter ?


Mais pourquoi ne parle-t-on jamais des célibataires heureux et épanouis ?
C'est possible.


--------------------
#PizzaMan
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 21:29:02   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Parceque la plupart des célibataires ne sont ni heureux, ni épanouis justement parcequ'ils n'ont pas compris et qu'ils cherchent tous l'ame soeur en se lamentant d'être seul.

Je crois que les gens ont peur des célibataires heureux et épanouis. C'est trop utopique et ça bouleverse leur modèle.
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 21:53:48   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

C'est la société qui a besoin des couples.
Ainsi que l'espèce humaine.
Mais pas les individus.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 12-02-2006 à 22:10:06   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

J'ai vite réalisé que les célibataires volontaires s'en sortent mieux, quand j'ai rencontré une fille célibataire par choix. Et je peux dire que la différence se voyait largement entre elle et les autres filles en quête d'affection comme de vrais succubes de l'enfer.

Cette fille c'était l'incarnation de la bonne humeur et de la plénitude. Elle pouvait m'inviter chez-elle sans aucun malaise, alors que c'est totalement différent avec les autres filles.


--------------------
#PizzaMan
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 13-02-2006 à 19:54:45   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Pourtant la société est constituée d'individus. Donc cela voudrait dire que si chaque personne en est conciente cela devrait changer la société et pourtant, cela ne change pas :-(

D'ailleurs, quand on est célibataire volontaire (dixit Pizza pour l'expression) il faut passer son temps à se battre pour expliquer que tout va bien et que l'on ne dépérit pas. Drole de gens et de société.
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 08:05:27   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Si Merlin venait encore, il nous expliquerait que les célibataires volontaires ne sont que des gens rejetés par les autres et qui prétendent, pour sauver leur face, que c'est volontairement qu'ils ont choisi ce type de vie.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 15:29:30   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

On conditionne tellement les gens aujourd'hui, leur faire croire que le célibat est synonyme de dépression et de rejet.

Le célibat volontaire n'empêche pas de tirer un coup de temps en temps, donc le rejet n'y est pas vraiment pour quelque chose

En premier lieu, on ne choisit pas le célibat, c'est lui qui nous choisit. Ensuite certains d'entre-nous semblent réaliser par la force des choses, qu'il y moins d'emmerdes en demeurant célibataire.


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 17:44:55   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Il me semblait pourtant qu'actuellement on nous conditionnait surtout à penser que le mariage était ringard et que le célibat c'était cool.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 17:59:20   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Mais pourtant, vu la quantité incroyable de services de rencontres, les services virtuels afin de trouver l'âme-soeur, les astrologues soit-disant spécialisés sur les questions de l'amour auxquelles ils doivent répondre, tu as toujours l'impression que le célibat est aussi cool ?


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 18:27:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Il y a de moins en moins de mariages ... et ceux-ci ne tiennent plus que quelques années.
Ca montre bien que le mariage est une valeur en baisse.
Il y a une diférence entre aimer une personne et vivre avec.
Même les célibataires endurcis cherchent à draguer, mais ca ne veut pas dire qu'ils veulent renoncer pour autant au célibat.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 18:51:03   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Tu t'es gourré...
À mon avis c'est la drague qui est cool aux yeux de la société, pas le célibat. Un dragueur (un mec) sera toujours mieux vu qu'un célibataire qui est «hors du coup».

C'est un leurre en fait. Les célibataires volontaires draguent aussi, mais pas dans le but de faire leur vie avec quelqu'un.

Le mariage, connais pas. C'était dans quel siècle au fait ?
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-02-2006 à 22:46:39   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

En fait, et surtout à mon gout, ce qui vaut le coup ce n'est ni l'un ni l'autre. Avec quelqu'un, on étouffe, se noie, implose. Et sans quelqu'un on se noit dans son esprit, dans sa tendresse et dans son corps.

Je crois qu'il faudrait entre les deux. Pas marié mais pas célibataire non plus. Pouvoir exulter son besoin de contact, de toucher, de discussion avec quelqu'un comme dans un couple marié... mais pas tout le temps.
En ce moment, après le mariage, je teste l'amant. La personne qui est là quand on en a besoin... Mais hélas, cela reste très dur a mettre en place du point de vue de l'amant, il veut toujours plus. Et puis si c'est pas lui, c'est moi. Besoin de conquerir, d'être sur que l'on compte pour cette personne... Je ne sais pas mais c'est compliqué aussi. Pourtant, je ne pense plus avoir besoin de l'autre pour être.

La vie est d'une simplicité telllement facile qu'elle en devient ardue.


PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 03:55:45   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Mais hélas, cela reste très dur a mettre en place du point de vue de l'amant, il veut toujours plus. Et puis si c'est pas lui, c'est moi. Besoin de conquerir, d'être sur que l'on compte pour cette personne»...


<o> Ça, c'est exactement une bonne raison pour se convertir au célibat.
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 08:19:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"À mon avis c'est la drague qui est cool aux yeux de la société, pas le célibat. Un dragueur (un mec) sera toujours mieux vu qu'un célibataire qui est «hors du coup». "

>>>>Mais pour pouvoir draguer, il vaut mieux ne pas être marié.


--------------------------------------------------------------------------------

"En fait, et surtout à mon gout, ce qui vaut le coup ce n'est ni l'un ni l'autre. Avec quelqu'un, on étouffe, se noie, implose. Et sans quelqu'un on se noit dans son esprit, dans sa tendresse et dans son corps. "

>>>Si on part de l'idée que les autres ne peuvent que nous étouffer et nous noyer, c'est sûr que ca explique pourquoi les gens ne peuvent plus se supporter les uns les autres. Et donc qu'ils deviennent incapables de vivre ensembles.


"Je crois qu'il faudrait entre les deux. Pas marié mais pas célibataire non plus. "

>>>>Et aussi : Ni avec enfant, ni sans enfants
Autrement dit : on fait des gosses et puis on ne s'en occupe pas.



"En ce moment, après le mariage, je teste l'amant. La personne qui est là quand on en a besoin... Mais hélas, cela reste très dur a mettre en place du point de vue de l'amant, il veut toujours plus. Et puis si c'est pas lui, c'est moi. "

>>>C'est ca le problème : On se consomme l'un l'autre. Comment voulez-vous tenir comme ca ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 15:27:41   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Si on part de l'idée que les autres ne peuvent que nous étouffer et nous noyer, c'est sûr que ca explique pourquoi les gens ne peuvent plus se supporter les uns les autres. Et donc qu'ils deviennent incapables de vivre ensembles»...


<o> Si on part de la réalité selon laquelle les autres sont égoïstes et ne pensent qu'à leur propre plaisir, ils peuvent effectivement nous «étouffer et nous noyer».
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 21:09:32   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :

>>>>Et aussi : Ni avec enfant, ni sans enfants
Autrement dit : on fait des gosses et puis on ne s'en occupe pas.


Je sais que cela devrait être l'inverse mais j'apprends tellement de mes enfants que non, c'est définitivement avec enfants dont on s'occupe du reveil au coucher. Il reste après une bonne partie du temps pour savoir si c'est en couple ou celibataire.
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 21:11:59   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Consolation du célibataire foutu dehors par sa grosse:




Ensuite, il fait le cake en prétendant que cette chose terrrrrrible est une bénédiction.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 21:39:07   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Je sais que cela devrait être l'inverse mais j'apprends tellement de mes enfants que non, c'est définitivement avec enfants dont on s'occupe du reveil au coucher. Il reste après une bonne partie du temps pour savoir si c'est en couple ou celibataire»...


<o> Qu'est-ce que tu apprends «tellement» de tes enfants ?

Il me semble qu'on l'entend souvent celle-là, et ça ressemble davantage à une phrase creuse comme il y en a tellement.

--------------------
#PizzaMan
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-02-2006 à 22:35:49   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Ce que j'ai appris de mes filles... la vie.

Avant leur naissance, je travaillais 10 heures par jour, je gagnais très bien ma vie et vivais à Paris. Je ne vais pas te décrire ce que c'était car je devais surement te ressembler.
Deux ans plus tard, je suis partie vivre à la campagne, celle des vignerons et des fermiers. Je travaille 10 heures par semaine et gagne tout aussi bien ma vie puisque mes revenus sont parisiens et mes dépenses provinciales.

C'est elles qui m'ont permis de réaliser mes choix. Elles m'ont essentiellement appris à ouvrir mon esprit. C'est pas compliqué, ca a été comme une psychothérapie. J'ai compris mes relations avec ma famille, avec les amis, avec les autres. Elle m'apprennent à me comprendre tout les jours. Je me suis vue, dans leurs yeux pleins d'amour, autant positive que négative. Elles m'ont appris à avoir confiance en moi, à savoir dire non, à être juste.

Non ce n'est pas creux comme phrase. Les enfants ont un comportement qui est essentiellement lié à leur éducation. Et l'éductation c'est toi qui leur donne. D'observer leur comportement m'as fais comprendre où j'ai fait des erreurs.

Par exemple ma fille ainé a été un temps assez capricieuse. Les gens, la famille disaient que c'était parceque j'avais arreté de bosser et que je m' occupais d'elles à temps plein donc "gnagnatisation" des enfants. Ben non, à y voir de plus près, je n'étais pas vraiment équitable dans l'attention que je portais à mes deux filles. J'étais plus attentionné sur l'ainé que la cadette. Donc mon ainé en profitais et savais que je céderais à ses caprices. Donc elle agissait en fonction de ce que je lui donnais. J'ai rectifié le tir en quelques mois. Elle l'a rectifié en quelques jours. La suite, c'est le retour sur moi. Pourquoi étais-je aussi porté sur l'ainé et pas la seconde.... toute une prise de tête qui m'a permis notemment de mieux comprendre ma relation à ma mère. Autre exemple, leur comportement entre elles m'a permis de mieux comprendre ce qui me liait à mon frêre.

Les enfants te voient comme tu es vraiment. Même si tu mens, même si tu te mens, en tout cas, les miennes savent qui je suis profondémment. Vivre avec elles me permet de me voir à travers leur yeux. Toutes mes failles sont exploitées et mises à jour. A moi de les voir pour évoluer au lieu de leur reprocher une attitude qui est souvent due à ce que je suis.

Enfin, voila, en quelques lignes, une expression de quelquechose de vaste et dont je n'ai pas encore fait le tour.
Atil
Atil
29063 messages postés
   Posté le 16-02-2006 à 08:19:11   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Si on part de la réalité selon laquelle les autres sont égoïstes et ne pensent qu'à leur propre plaisir, ils peuvent effectivement nous «étouffer et nous noyer». "

>>>Les autres c'est nous aussi. Les autres sont égoïstes car tous les gens sont égoïstes .. donc nous sommes aussi des égoïstes.
Mais il ne tient qu'à nous de changer.
Aprés tout il y a des peuples qui sont moins égoïstes que nous, de par leur culture et éducation.

--------------------------------------------------------------------------------

"Il me semble qu'on l'entend souvent celle-là, et ça ressemble davantage à une phrase creuse comme il y en a tellement. "

>>>>>Si les parents apprenaient tant que ca de leurs enfants, ils s'en occuperaient plus.
Quand on voit tous ces parents qui donnent plein de jouets à leurs enfants au lieu de leur donner un peu de sécurité affective, ca monntre que les parents comprennent bien mal leurs enfants.


--------------------------------------------------------------------------------

"Et l'éductation c'est toi qui leur donne. D'observer leur comportement m'as fais comprendre où j'ai fait des erreurs. "

>>>>>Et quand on voir le comportement et le mal-vivre des enfants, on voit combien sont rares les parents qui comprennent leurs erreurs éducatives.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 17-02-2006 à 18:01:41   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Les autres c'est nous aussi. Les autres sont égoïstes car tous les gens sont égoïstes .. donc nous sommes aussi des égoïstes»...


<o> On rencontre bien des égoïstes sans le devenir soi-même. On ne peut donc pas mettre tout le monde dans le même panier.




«Mais il ne tient qu'à nous de changer.
Aprés tout il y a des peuples qui sont moins égoïstes que nous, de par leur culture et éducation»...


<o> Les égoïstes nous étouffent, et il ne tient qu'à nous de s'en éloigner pour ne pas être contaminés.




«Si les parents apprenaient tant que ca de leurs enfants, ils s'en occuperaient plus»...


<o> Les enfants sont laissés de plus en plus à eux-mêmes, et souvent ce sont plutôt eux qui doivent se démerder pour apprendre quelque chose par eux-mêmes.

Mais parle-t-on assez de ces parents qui sont constemment derrière le cul de leurs enfants ? N'est-ce pas l'autre extrême qui font de ces enfants de futures lopettes ?
Haut de pagePages : 1 - 2 Page suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie  Questionnement à propos de rienNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum