LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité 

 Àimer Dieu ???

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédente 
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 22-09-2005 à 22:33:18   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Donc Dieu serait un état Lumineux ?

Je vais essayer de t'expliquer ce qu'est pour moi Dieu:
Il est indeniable que la conscience ne peut pas s'observer elle-même.
En sciences on a définit des principes, l'un d'entre eux est le principe de séparabilité: nous ne sommes pas ce que nous percevons. Le sujet n'est pas l'objet regardé.
Je peut tout perçevoir l'arbre, les fleurs, ma peau, mon coeur, mes émotions, mes douleurs, me sentiments. Comme je peut les perçevoir je ne suis pas celles-ci.
La seule chose que je ne peut pas percevoir est ma conscience, car je suis elle-même. Si je ne peut pas la voir je peut néanmoins la décrire.
Je perçois qu'elle est vaste temporellement et qu'elle est petite spatialement.
De plus d'après les experiences scientifiques, je sais que je ne peut rien immobiliser, car immobiliser une particule revient a ce qu'elle n'est plus d'energie, et si elle n'a plus d'en energie, elle n'a plus lieu d'être, elle disparait.
Or comme je suis, la conscience Est, donc cette Conscience possède aussi de l'energie. Cette energie ne peut par principe de coherence être immobile, et donc elle fluctue. Donc le terme de "lumineux" me parait adéquat.
Mais en même temps je perçois que ma conscience est insaisisable. Qu'elle est presente là ici et maintenant. A chaque instant que je remonte en moi-même, je la perçois, donc elle est permanente.
Donc je peut dire de ma conscience est en écoulement mais a vitesse infinie vu que tout le monde peut faire la même experience de remontée au Soi et voir la même chose que moi. C'est ce que l'on nomme en sciences, le principe de généralité.
Donc je ne peut perçevoir la Conscience, mais je peut la décrire.
Donc observe en toi cet état lumineux et vois que si il était éphemere il n'aurait plus de sens. Car si il etait ephèmere, cela reviendrait a dire qu'il existe un moment ou il y a abscence. Si il y a abscence, alors il y a Presence, car l'Abscence de quelque chose ne peut se définir que par la Presence de quelque chose. C'est ce que l'on nomme en sciences, le principe de dualité.
Comme Dieu est tout, il n'est ni Abscence, ni Presence, il est les deux a la fois, il Est.
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 23-09-2005 à 08:43:32   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Or comme je suis, la conscience Est, donc cette Conscience possède aussi de l'energie."

>>>>Je ne vois pas comment tu peux déduire ainsi aussi facilement que la conscience a de l'énergie.



"Cette energie ne peut par principe de coherence être immobile, et donc elle fluctue. Donc le terme de "lumineux" me parait adéquat. "

>>>>Tout ce qui est énergie et fluctuation n'est pas forcément lumière.
On pourrait aussi bien dire que si la conscience a de l'énergie alors elle a de la chaleur.

La lumière est constituée de photons. Quel rapport avec la spiritualité ?
Le mot "lumière" employé dans le domaine religieux me semble plutôt un symbole.
la lumière c'est le contraire de l'égarement, de l'aveuglement, de l'ignorance.



"Mais en même temps je perçois que ma conscience est insaisisable. Qu'elle est presente là ici et maintenant. A chaque instant que je remonte en moi-même, je la perçois, donc elle est permanente. "

>>>>Peut-on vraiment dire qu'on la percoit ?



"Donc je peut dire de ma conscience est en écoulement mais a vitesse infinie"

>>>>Si elle est permanente on pourrait tout aussi bien dire qu'elle est immobile allors que tout change autour d'elle.
Depuis ma naissance j'ai beaucoups changé, physiquement et dans mes idées. Par contre ma conscience est restée la même.



" vu que tout le monde peut faire la même experience de remontée au Soi et voir la même chose que moi."

>>>>Moi je ne percois pas vraiment ma conscience.
Je la déduis plutôt. Je la vois en négatif, je ne lui vois ni forme, ni couleur, ni aucun attribut. Je suis elle mais je ne la percois pas : je ne peux que l'être.
Il n'existe pas de miroir pour regarder sa propre conscience.



"Donc je ne peut perçevoir la Conscience, mais je peut la décrire. "

>>>>Si je ne peux pas la décrire alors ce n'est pas une véritable perception. C'est autre chose.



"Comme Dieu est tout, il n'est ni Abscence, ni Presence, il est les deux a la fois, il Est. "

>>>>Si on admet que Dieu existe.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 23-09-2005 à 09:59:56   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Atil:
"Je ne vois pas comment tu peux déduire ainsi aussi facilement que la conscience a de l'énergie"

---> relis ce que j'ai écrit. J'ai parlé de la théorie quantique qui a prouvé experimentalement que tout ce qui existe a de l'energie. Donc si la conscience existe elle est Energie.
Or comme je constate que je suis, alors la Conscience Est, et donc elle possède de l'energie.


"Tout ce qui est énergie et fluctuation n'est pas forcément lumière.
On pourrait aussi bien dire que si la conscience a de l'énergie alors elle a de la chaleur"

---> soyons un petit peu logique. Nous sommes en train de parler de la cause de la cause de la cause, penses-tu que la chaleur est sa place ?
La chaleur intervient lorsqu'il y a deja au préalable des mouvements de particules. La nous parlons d'un domaine ou il n'y a encore rien comme objet compliqué nommée "particule". Donc il n'y a pas encore de temperature statistique.
Pour qu'il y est chaleur il faut qu'il y est travail. Dans ma demonstration, je n'ai pas parlé de travail, donc il n'y a aucune raison de parler de chaleur.
Un travail est une energie, mais l'energie n'est pas un travail (cf: la caverne de Platon)
Parler d'une conscience froide ou chaude n'a a priori aucun sens, du moins c'est ainsi que je le perçois.



"La lumière est constituée de photons. Quel rapport avec la spiritualité ?
Le mot "lumière" employé dans le domaine religieux me semble plutôt un symbole.
la lumière c'est le contraire de l'égarement, de l'aveuglement, de l'ignorance. "

---> ai-je parler du terme de "lumière" en termes religieux ?
Tu m'as définit Dieu comme étant "lumineux".
Je ne sais pas ce qu'est la lumière. Je ne sais seulement qu'une chose, que celle-ci fluctue. Lorsque je parle de lumière, je l'associe a la vitesse de la lumière. Or j'ai bien précisé que la conscience ne pouvait qu'avoir une vitesse de la lumière infinie pour exister. Je n'ai pas parlé de quantum de lumière.
Spirituellement parlant tu ne peut faire l'experience de Dieu que par l'experience, que par cette connaissance. Si c'est pour parler religieusement, je pense que l'histoire a suffisamment prouver par elle-même que Dieu n'existe pas. Il s'agit d'un concept qui égare les foules et les trempent dans une croyance.
Je ne suis pas du genre a croire en Dieu en termes religieux.
Si j'en parle scientifiquement, il s'agit pour moi de ma seule manière (en dehors de mon experience personnelle de dieu) de décrire ce qu'il en peut en être.
Je suis néanmoins daccord avec toi, lorsque tu dit que la lumière est un symbole. Pour beaucoup de mysthics, cette lumière est un symbole. Ne dit-on pas a ce sujet que Jésus est Lumière et Verité ?
Comme symbole, qu'y a-t-il de plus merveilleux symbole que celui-ci, que de décrire la rayonnance d'un maître par sa Lumière ?
Pour certains corpuscules de physiciens militaires, la lumière est un cinquième état de la matière.
Pour des religieux, la Foi mène a la Lumière, a Dieu.
Mais si Jésus, donc un sage parle de lumière, et étant donné que le regard d'un sage est un regard objectif, se peut-il qu'il y est une quelquonque réalité objective derrière ce terme ? c'est ce que je pense, d'ou ma description que j'en ai faite.




"Peut-on vraiment dire qu'on la percoit ? "

---> je ne sais pas ce que toi-même perçoit. Ce que je perçoit est un vide lumineux. Donc si ce vide a une réalité objective, celle-ci doit pouvoir se décrire en termes simples.
On ne peut pas observer la conscience, mais on peut la décrire. Mais je me repete ?




"Si elle est permanente on pourrait tout aussi bien dire qu'elle est immobile allors que tout change autour d'elle.
Depuis ma naissance j'ai beaucoups changé, physiquement et dans mes idées. Par contre ma conscience est restée la même. "

---> rien de ce qui existe n'est immobile. Ta conscience n'est pas emporté par tes changements, cela je suis d'acord avec toi.
Si elle est permanente, alors elle doit elle aussi se plier au principe de coherence. Or que dit la nature ? de ce que j'observe dans la nature ce qu'il y a de permanent est l'impermanence des mouvements.
Et n'a-t-on pas demontré que ce qui existait ne pouvait que se mouvoir ?
Par contre comme chaque chose existante a une legere fluctuation, se peut-il Atil que ce que l'on perçoit de la consciene est cette fluctuation, ce que je nomme moi-même "lumière" ?



" vu que tout le monde peut faire la même experience de remontée au Soi et voir la même chose que moi."

>>>>Moi je ne percois pas vraiment ma conscience.
Je la déduis plutôt. Je la vois en négatif, je ne lui vois ni forme, ni couleur, ni aucun attribut. Je suis elle mais je ne la percois pas : je ne peux que l'être. "

---> tu l'Es de toute façon, vu que tu Es. J'ai bien précisé que nous ne pouvons pas l'observer, nous pouvons seulement que la décrire. C'est ce que j'entends par percevoir.


"Il n'existe pas de miroir pour regarder sa propre conscience. "

---> ton image de miroir est plaisante. Ton exemple est exactement ce que je nomme le principe de séparabilité: tu n'es pas ce que tu observes.
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 25-09-2005 à 18:23:45   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"J'ai parlé de la théorie quantique qui a prouvé experimentalement que tout ce qui existe a de l'energie. Donc si la conscience existe elle est Energie. "

>>>>>"A" de l'énergie ou "EST'" de l'énergie ?
Ce n'est pas du tout la même chose.
L'espace-temps peut être déformé et courbé par l'énergie qu'il CONTIENT, mais ca ne veut pas dire qu'il EST de l'énergie.
D'ailleurs "tout ce qui existe" signifie seulement la matière, et ne s'applique pas forcément aux dimensions.


"Or comme je constate que je suis, alors la Conscience Est, et donc elle possède de l'energie. "

>>>>Rien ne prouve que la conscience fonctionne comme la matière.
Ensuite tu dis bien qu'elle A de l'énergie et non pas qu'elle EST de l'énergie.

Tout de suite J'AI une chemise rouge. ca ne veut pas dire que je SUIS une chemise rouge.



"soyons un petit peu logique. Nous sommes en train de parler de la cause de la cause de la cause, penses-tu que la chaleur est sa place ? "

>>>>La lumière est une manifestation de l'énergie.
La chaleur en est une autre.
D'ailleurs, on peut faire correspondre une température à chaque longueur d'onde de lumière.
Donc ca revient au même.


"La chaleur intervient lorsqu'il y a deja au préalable des mouvements de particules. La nous parlons d'un domaine ou il n'y a encore rien comme objet compliqué nommée "particule". Donc il n'y a pas encore de temperature statistique. "

>>>>Pas de mouvement de particules et pas de chaleur sans énergie.
Plus on augmente la chaleur et plus on augmente l'énergie.
La limière véhicule de l'énergie donc elle véhicule de la chaleur (il suffit de s'exposer à la lumière du soleil pour le voir).
Et en plus l'énergie peut être transformée en matière.
Donc tout ca ne sont que des aspects différents d'une même chose.



"Parler d'une conscience froide ou chaude n'a a priori aucun sens,"

>>>>Donc dire qu'elle est de l'énergie n'a pas de sens non plus.



"Tu m'as définit Dieu comme étant "lumineux". "

>>>>>Non, ce n'est pas moi qui l'ait déffini ainsi mais les anciens indo-européens. Et ce n'était jamais que des barbares préhistoriques.



"Or j'ai bien précisé que la conscience ne pouvait qu'avoir une vitesse de la lumière infinie pour exister."

>>>>>Comment cela est-il prouvé ?



"Pour certains corpuscules de physiciens militaires, la lumière est un cinquième état de la matière. "

>>>>La lumière est composée de photons qui font partie des bosons. la matière est plutôt composée de fermions, non ?


"Mais si Jésus, donc un sage parle de lumière, ..."

>>>Que dit jésus sur la lumière ?



"Ce que je perçoit est un vide lumineux."

>>>>Donc il n'est pas vide.



"On ne peut pas observer la conscience, mais on peut la décrire. "

>>>>Commebnt décrire ce qu'on ne peut pas observer ?



"rien de ce qui existe n'est immobile. Ta conscience n'est pas emporté par tes changements, cela je suis d'acord avec toi. "

>>>>Donc la conscience semble, à priori, d'une nature différente par rapport aux autres choses qui constituent ce monde.



"Si elle est permanente, alors elle doit elle aussi se plier au principe de coherence. Or que dit la nature ? de ce que j'observe dans la nature ce qu'il y a de permanent est l'impermanence des mouvements.
Et n'a-t-on pas demontré que ce qui existait ne pouvait que se mouvoir ?"

>>>>Et le temps ? Il existe bien ... mais se meut-il lui-même ?
Mais cette question n'a pas de sens puisque le mouvement ne peut exister que grace au temps (et l'espace).
Donc il existe au moins une chose dont on ne peut pas dire qu'elle se meut.


"Par contre comme chaque chose existante a une legere fluctuation, se peut-il Atil que ce que l'on perçoit de la consciene est cette fluctuation, ce que je nomme moi-même "lumière" ? "

>>>>>Quel rapport obligatoire y aurait-il entre les fluctuations et la lumière ?
Toute fluctuation peut correspondre à des différences d'énergie ... mais l'énergie ne se rapporte pas uniquement à la lumière.



"tu l'Es de toute façon, vu que tu Es."

>>>>Je constate que je suis. et puis c'est tout. Mais je ne peux rien dire de certain sur ce que je suis vraiment.



" J'ai bien précisé que nous ne pouvons pas l'observer, nous pouvons seulement que la décrire. C'est ce que j'entends par percevoir. "

>>>>Impossible de décrire ce qu'on n'a pas percu.
A moins de ne faire que répéter ce que d'autres ont raconté sur le sujet.



"ton image de miroir est plaisante. Ton exemple est exactement ce que je nomme le principe de séparabilité: tu n'es pas ce que tu observes. "

>>>>Donc je ne peux pas m'observer moi-même.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 25-09-2005 à 23:10:00   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"A" de l'énergie ou "EST'" de l'énergie ?
Ce n'est pas du tout la même chose"

---> ben la conscience est pour moi une singularité si j'avais a le décrire mathématiquement parlant. Donc cela suppose une densité d'energie infinie. L'intervalle a définir entre zéro et l'infinie est justement constitué d'energie infinie.


"L'espace-temps peut être déformé et courbé par l'énergie qu'il CONTIENT, mais ca ne veut pas dire qu'il EST de l'énergie.
D'ailleurs "tout ce qui existe" signifie seulement la matière, et ne s'applique pas forcément aux dimensions. "

---> encore une vision de courbure. J'ai vraiment du mal a l'avaler celle-ci. C'est trop mathématique a mon gout.
Pour qu'il y est courbure en physique cela implique des gradients de milieu differents, donc des indices de milieux. Or si on parle en termes relativistes je ne vois pas comment on peut définir de gradients vu que l'on ne tient pas compte du milieu du vide, donc leur description est belle mathématiquement, mais n'est pas physique.
Tout ce qui existe s'applique a tout ce qui existe et non seulement a la matière. La nature ne fait pas de favorisations, donc n'a pas de sens de polarisation preferentiel.



"Ensuite tu dis bien qu'elle A de l'énergie et non pas qu'elle EST de l'énergie"

---> elle est energie. Mais la nature de cette energie m'est inconnue, comme je te l'avais deja dit sur un autre forum je la vois comme etant une energie potentielle, mais je n'en est pas de preuve, il ne s'agit pas d'une energie fournissant un travail.




"La lumière est une manifestation de l'énergie. "

---> de la même façon que la matière, les électrons.

"La chaleur en est une autre. "

---> pour qu'il y est chaleur il faut qu'il y est deja agitation donc matière.




"Plus on augmente la chaleur et plus on augmente l'énergie.
La limière véhicule de l'énergie donc elle véhicule de la chaleur (il suffit de s'exposer à la lumière du soleil pour le voir).
Et en plus l'énergie peut être transformée en matière.
Donc tout ca ne sont que des aspects différents d'une même chose. "

---> tu as tout a fait raison, mais tu confonds energie et travail (cf: mythe de la caverne de platon). Je ne parle pas de travail a ce stade.



"Comment cela est-il prouvé ? "

---> car par definition même de la conscience celle-ci Est.



"La lumière est composée de photons qui font partie des bosons. la matière est plutôt composée de fermions, non ?"

---> je ne parlait pas de la lumière que tu perçois mais de ce qu'ils nomment l'etat lumineux de la lumière que toi tu nommes etat d'invisibilité.


"Que dit jésus sur la lumière ? "

---> que l'on est Lumière ?




"Comment décrire ce qu'on ne peut pas observer ?"

---> par ses caracteristiques, par ses proprietés.
J'en ai donné certaines physiques. Les textes sacrés de l'Inde en donnent d'autres.
C'est comme la matière, les physiciens manipulent la matière actuellement mais fondamentalement ils ne savent toujours pas ce dont il s'agit.



"Donc la conscience semble, à priori, d'une nature différente par rapport aux autres choses qui constituent ce monde. "

---> oui. On dit d'elle qu'elle est absolue. Et que nous sommes relatifs. Mais l'absolu ne peut exister que parce que le relatif est present. (principe de dualité)





"Quel rapport obligatoire y aurait-il entre les fluctuations et la lumière ? "

---> ben sur l'autre post je t'avais dit que pour moi la lumière etait cette fluctuation



"Je constate que je suis. et puis c'est tout. Mais je ne peux rien dire de certain sur ce que je suis vraiment "

---> Tu ne peut donc pas dire que tu es lumière ?
Se peut-il que certains ne peuvent plus percevoir cela ?



"Impossible de décrire ce qu'on n'a pas perçu.
A moins de ne faire que répéter ce que d'autres ont raconté sur le sujet."

---> oui ce point est juste.


"Donc je ne peux pas m'observer moi-même"

---> oui tu ne le peut pas. Mais tu peut percevoir la rayonnance des autres, et donc la décrire.
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 26-09-2005 à 22:39:07   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"ben la conscience est pour moi une singularité si j'avais a le décrire mathématiquement parlant. Donc cela suppose une densité d'energie infinie. L'intervalle a définir entre zéro et l'infinie est justement constitué d'energie infinie. "

>>>ca ne dérange pas le principe de cohérence dont tu parles si souvent ?




"encore une vision de courbure. J'ai vraiment du mal a l'avaler celle-ci. C'est trop mathématique a mon gout. "

>>>>On CROIT ce qui est à notre gout.
Mais on SAIT ce qui est, que cela soit ou pas à notre gout.



"Tout ce qui existe s'applique a tout ce qui existe et non seulement a la matière. La nature ne fait pas de favorisations, donc n'a pas de sens de polarisation preferentiel. "

>>>>>Mais les dimensions et la matière sont deux choses différentes. On ne peut pas raisonner comme si leurs propriétés étaient les mêmes.



" elle est energie. Mais la nature de cette energie m'est inconnue,"

>>>>Donc on parle dans le vide.
Ce n'est qu'une croyance.



"pour qu'il y est chaleur il faut qu'il y est deja agitation donc matière. "

>>>>La matière permet à l'ébergie de se manifester sous forme de chaleur (agitation thermique).



"car par definition même de la conscience celle-ci Est. "

>>>Mais qu'est-ce qui est ?
Je sais que je suis.
Mais cela ne me dit rien sur la conscience.



" je ne parlait pas de la lumière que tu perçois mais de ce qu'ils nomment l'etat lumineux de la lumière que toi tu nommes etat d'invisibilité. "

>>>>>Alors on parle dans le vide.
Le mot "lumière" n'est qu'un symbole.



"que l'on est Lumière ? "

>>>>jésus a vraiment dit ca ?
Je ne me souviens pas.




"par ses caracteristiques, par ses proprietés. "

>>>>Comment peut-on décrire des caractéristiques et propriétés que l'on n'observe pas ?


"J'en ai donné certaines physiques. Les textes sacrés de l'Inde en donnent d'autres. "

>>>>>Rien ne prouve que ces textes disent la vérité.
Cherchons-nos la vérité ou cherchons-nous à répéter les croyances d'autrui ?




"ben sur l'autre post je t'avais dit que pour moi la lumière etait cette fluctuation "

>>>>la lumière est une onde. Donc elle "vibre" ou "ondule" plus qu'elle ne fluctue.



" Tu ne peut donc pas dire que tu es lumière ?
Se peut-il que certains ne peuvent plus percevoir cela ? "

>>>>>Non, je ne percois rien du tout.
Je ne me laisse pas manipuler par des croyances.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 27-09-2005 à 10:33:26   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"ca ne dérange pas le principe de cohérence dont tu parles si souvent ? "

---> non ca ne le viole pas.




"On CROIT ce qui est à notre gout.
Mais on SAIT ce qui est, que cela soit ou pas à notre gout. "

---> oui le mental croit a ce qui est a notre gout.
Que sait-tu ? Pour pretendre savoir quelque chose, il faut en savoir les causes. Or toutes nos théories ne comprennent pas ce qu'ils manipulent. On invente des artifices mathématiques comme la courbure ou comme les cordes pour contourner le problème. L'idée de courbure est en elle-même plaisante. L'idée d'utiliser des tenseurs dans une géometrie riemanienne est géniale, mais encore faut-il que l'univers soit riemanien. Lorsqu'on peut décrire ce qui est observé par une mathématique plus simple, il est bon de s'attarder sur cette simplicité et non sur une complexité. Si Newton n'avait pas introduit ses concepts de calcul vectoriel, on en serait encore a écrire des mémoires faisant 100 pages (comme a l'epoque de Galilée) au lieu d'en faire 8 lignes. De la même façon, l'outil decrivant la courbure relativiste me semble inadapté. Je tiens a preciser que Sakharov (prix nobel) lui-même disait ce que je dit là. Il disait ceci en 1967: "nous allons considerer l'hypothèse qui identifie cette action avec un changement dans l'action des fluctuations quantiques du vide"
Avec cette vision physique et non plus mathématique, les rayons lumineux seraient alors courbés par la variation de l'indice de refraction du vide. Ca impliquerait egalement que l'energie du vide n'a plus lieu de graviter. Ca impliquerait que ce ne sont que les fluctuations du vide en presence de matière qui produit la gravitation.
Le principe de coherence est ainsi inviolée.
Ca impliquerait egalement que la gravitation ne soit plus une force, mais seulement un effet induit par lels forces electromagnetiques. Donc le problème de l'unification des forces seraient enfin resolu, le problème soulevé par Pauli egalement. Ce que je dit la des physiciens mondialement connus le disent: Alfonso Rueda, Bernard Haisch, H.E. Puthoff si tu veut te renseigner a ce sujet: http://www.calphysics.org/index.html




"Mais les dimensions et la matière sont deux choses différentes. On ne peut pas raisonner comme si leurs propriétés étaient les mêmes. "

---> c'est bien pourquoi j'ai écrit plus haut: que je 'navais pas la même conception que toi sur le temps. Pour Einstein et pour toute la communauté scientifique vous voyez le temps comme etant une mesure, ou une abstraction. Pour moi il s'agit d'une réalité physique et dynamique. Je vois le temps comme une energie. Et quand je parle de "la lumière", je parle non pas d'une lumière au sens photonique, mais au sens quantique : "muni de grains, de quantums" La lumière, la chaleur n'a rien a voir la-dedands. J'entends cette lumière si tu preferes par "temps". Ce que je nomme vide lumineux est un vide fait de temps et uniquement de temps. J'aurait du être plus explicite sur cela au début de mon post la-haut.




"Donc on parle dans le vide.
Ce n'est qu'une croyance. "

---> quand je dit que la nature de cette energie m'est inconnue, c'est tout simplement que je ne trouve pas de mots adéquats et comprehensibles d'un neophyte. C'est pour cela que j'ai écrit qu'il s'agissait d'une energie potentielle, ar c'est le terme le plus exact qui se rapproche de e que je veut exactement dire. Si je t'aurait balancé, que cette energie, cette "lumiere" est une energie temporelle, tu m'aurais dit "quesaco?" et la je n'aurait pas été en mesure de t'expliquer cela de façon comprehensible. Je sais seulement la faire intervenir dans les equations. Je t'es refilé un article sur ce forum ou j'ai bien precisé pour Atil, dans celui-ci tu as les premières etudes (des bribes) sur les inversions du temps. Cet article intègre le temps comme une réalité bien physique et non plus seulement comme une vue de l'esprit.
L'a Tu lu ?





"Mais qu'est-ce qui est ?
Je sais que je suis.
Mais cela ne me dit rien sur la conscience. "

--->La Conscience Est.
Tu sais que tu Es où tu sais seulement être present a toi-même ?
Lorsque je suis present a moi-même je me sens là, present, ici et maintenant, "je sais que je suis" comme tu le dit si justement. Cela ne te dit rien sur la conscience oui. Cela tout être en zazen peut l'experimenter. On sent un calme interieur mais pas encore la paix de l'esprit. Poursuis dans cette sensation d'être, poursuivre jusqua qu'il n'y est plus d'agitations de l'esprit. Lorsqu'il n'y a plus d'agitations, lorsque tu ressens au plus profond de toi-même qu'il n'y a pas de séparation, pas de formes, a ce moment la tu diras non plus "Je Suis", mais "Cela Est". Je ne suis pas quelqu'un de qualifié pour t'en dire plus et en dire plus serait se prendre pour un enseignant, or je ne le suis pas. Donc si tu penses que l'être se situe seulement au "je suis" va demander a une personne de qualifié (un sage) ce que lui en pense et comment toi tu peut voir ce qu'il y a plus loin.






"Alors on parle dans le vide.
Le mot "lumière" n'est qu'un symbole. "

---> tu veut parler dans le vide ? pourquoi ne poses-tu pas le problème en me demandant : "ase qu'entends tu par lumière, par vide" ?
Pour Jésus oui cela semble n'être qu'un symbole.



"jésus a vraiment dit ca ?
Je ne me souviens pas. "

---> Jésus disait : "moi et le père sommes un".
Comme il n'existe pas de séparations (sauf pour le mental), alors on est tous lumière. Mais encore faut-il s'en rendre compte




"Comment peut-on décrire des caractéristiques et propriétés que l'on n'observe pas ? "

---> Tu ne mets pas tes doigts dans une prise electrique car tu sais qu'un courant passe et que elui-ci peut t'electrocuter. Pourtant tu n'observes pas ce courant. Mais tu sais certaines caracteristiques sur ce courant et proprietés.



"Rien ne prouve que ces textes disent la vérité.
Cherchons-nos la vérité ou cherchons-nous à répéter les croyances d'autrui ? "

---> en effet si tu te places dans ce contexte bien précis alors oui que peut-on bien en savoir.
Mais si tu es un honnette chercheur de verité, que fais-tu Atil toi sur le web ? Penses-tu que c'est en feuilletant l'esprit des gens que tu arriveras a observer ton etincelle divine ? Chercher la vérité signifie aussi suivre le fil d'une lame de rasoir.







"la lumière est une onde. Donc elle "vibre" ou "ondule" plus qu'elle ne fluctue. "

---> oui ce qui a pour but de t'amener a te poser la question: comment une lumière peut-elle fluctuer ? Tu avais la devant toi a ta portée la question: "Ase, qu'est-ce que la lumière dont tu parles ?"
Et là je t'aurait dit qu'il s'agit d'energie temporelle. Mais pour comprendre ce terme faut-il encore avoir un bagage solide en electrodynamique quantique afin de lire les publications scientifiques que je te mets.
Mais je reconnais que j'aurait du être plus précis, manque de vigilance !





"Non, je ne percois rien du tout.
Je ne me laisse pas manipuler par des croyances. "

---> très bien Atil. Verifies ces croyances alors en sortant de l'ordinateur.
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 28-09-2005 à 08:37:16   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Lorsqu'on peut décrire ce qui est observé par une mathématique plus simple, il est bon de s'attarder sur cette simplicité et non sur une complexité."

>>>>"Il est bon de s'attarder" ne signifie pas "Ca y est ! J'ai tout compris ! Je suis génial !Les autres n'étaient que des ignares !"



"Avec cette vision physique et non plus mathématique,"

>>>>Si je mes 10 cailloux dans un sac puis que je rajoute encore 10 cailloux, quel résultat ca fait, si j'utilise la physique au lieu des mathématiques ?
La physique ca n'existe pas sans les mathématiques. La physique ce n'est que des maths appliquées.



"...lumineux seraient alors courbés par la variation de l'indice de refraction du vide."

>>>>>peut-on expliquer le terme "indice de réfraction" sans faire un minimum de math ?


"Ca impliquerait egalement que l'energie du vide n'a plus lieu de graviter. Ca impliquerait que ce ne sont que les fluctuations du vide en presence de matière qui produit la gravitation. "

>>>Mais le vide contient des particules virtuelles, donc de la matière. Donc ca revient au même résultat.



"Ca impliquerait egalement que la gravitation ne soit plus une force, mais seulement un effet induit par lels forces electromagnetiques."

>>>>Quel rapport avec l'électromagnétisme ?



"Donc le problème de l'unification des forces seraient enfin resolu,"

>>>>Et l'intéraction faible dans tout ca ?



"c'est bien pourquoi j'ai écrit plus haut: que je 'navais pas la même conception que toi sur le temps."

>>>>Et l'espace ?



"Pour Einstein et pour toute la communauté scientifique vous voyez le temps comme etant une mesure, ou une abstraction. Pour moi il s'agit d'une réalité physique et dynamique. Je vois le temps comme une energie."

>>>>Et l'espace ?



"Et quand je parle de "la lumière", je parle non pas d'une lumière au sens photonique, mais au sens quantique : "muni de grains, de quantums" La lumière, la chaleur n'a rien a voir la-dedands. J'entends cette lumière si tu preferes par "temps". Ce que je nomme vide lumineux est un vide fait de temps et uniquement de temps. J'aurait du être plus explicite sur cela au début de mon post la-haut. "

>>>>Je ne comprend strictement rien.
"Muni de grain, de quantums" ca revient au même que de parler de photons.
Si tu veux dire que le vide est quantifié, constitué de "grains", alors il est inutile de parler de lumière. Toutes les particules sont aussi des "grains", il n'y a pas que la lumière.




"quand je dit que la nature de cette energie m'est inconnue, c'est tout simplement que je ne trouve pas de mots adéquats et comprehensibles d'un neophyte."

>>>>Donc il faut introduire des maths.



" Je sais seulement la faire intervenir dans les equations."

>>>>Hé-hé ! Tu reviens donc aux maths !



"Je t'es refilé un article sur ce forum ou j'ai bien precisé pour Atil, dans celui-ci tu as les premières etudes (des bribes) sur les inversions du temps. Cet article intègre le temps comme une réalité bien physique et non plus seulement comme une vue de l'esprit."

>>>>Personne n'a jamais dit que le temps était une vue de l'esprit.



"Je ne suis pas quelqu'un de qualifié pour t'en dire plus et en dire plus serait se prendre pour un enseignant, or je ne le suis pas. Donc si tu penses que l'être se situe seulement au "je suis" va demander a une personne de qualifié (un sage) ce que lui en pense et comment toi tu peut voir ce qu'il y a plus loin. "

>>>>Donc toi-même tu sais que tu es, mais tu ne sais pas CE QUE tu es.
Et c'est inutile de le demander à un enseignant : cela équivaudrait à croire aveuglément les paroles d'autrui alors que l'on ne peut expérimenter ce que l'on est que par soi-même.



"tu veut parler dans le vide ? pourquoi ne poses-tu pas le problème en me demandant : "ase qu'entends tu par lumière, par vide" ? "

>>>Depuis le temps que tu parlais de lumière, c'est seulement maintenant que tu révèles que tu n'emplois pas ce mot dans son sens habituel. Comment aurions-nous pu te comprendre ?



"Jésus disait : "moi et le père sommes un".
Comme il n'existe pas de séparations (sauf pour le mental), alors on est tous lumière. Mais encore faut-il s'en rendre compte "

>>>>Donc Jésus n'a pas dit que nous étions lumière.
Jésus était un sémite. Il parlait l'araméen. "Dieu" dans les langues sémitiques n'est pas basé sur une racine signifiant "lumière".



"Tu ne mets pas tes doigts dans une prise electrique car tu sais qu'un courant passe et que elui-ci peut t'electrocuter."

>>>>>Je ne le sais pas : je le crois parceque mes parents me l'ont dit.



"Pourtant tu n'observes pas ce courant. Mais tu sais certaines caracteristiques sur ce courant et proprietés. "

>>>>On ne voit pas le courant mais on peut le mesurer avec des instruments et faire des expériences pour le comprendre.
Mais mesurer et faire des expérience sur le Soi, ce n'est pas évident.



"Mais si tu es un honnette chercheur de verité, que fais-tu Atil toi sur le web ? Penses-tu que c'est en feuilletant l'esprit des gens que tu arriveras a observer ton etincelle divine ?"

>>>>On en apprend plus ainsi qu'en croyant simplement aux doctrines enseignées dans des livres.
Sinon ... il reste la méditation.... à ce qu'il parrait.
Je dis bien : à ce qu'il parrait car il ne faut rien croire sans vérifier.




"oui ce qui a pour but de t'amener a te poser la question: comment une lumière peut-elle fluctuer ?"

>>>>>TOUT fluctue au niveau quantique.



"très bien Atil. Verifies ces croyances alors en sortant de l'ordinateur. "

>>>>pour l'instant je ne ressens pas de lumière.

...mais je suis nul en méditation.

De toute facon, s'il faut croire ce que disent les grands maitres, toutes les expériences étranges que l'on percoit en état de méditation (visuelles ou sonores) ne sont que des illusions qui nous distraient de la vraie route.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 28-09-2005 à 12:09:40   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Il est bon de s'attarder" ne signifie pas "Ca y est ! J'ai tout compris ! Je suis génial !Les autres n'étaient que des ignares !" "

---> oui.



"Si je mes 10 cailloux dans un sac puis que je rajoute encore 10 cailloux, quel résultat ca fait, si j'utilise la physique au lieu des mathématiques ?
La physique ca n'existe pas sans les mathématiques. La physique ce n'est que des maths appliquées. "

---> non. Tu me demandes un calcul cela necessite des mathémtiques, une base de calculs, cela demande une topologie précise pour la calculer. Si je suis dans un Z/10Z le résultat ne faira pas la somme que tu espères.
La physique qui n'existe pas sans les mathématiques est une "physique-mathématique" ( cf: celle enseignée dans toutes les universités de science et même depuis l'enfance a l'ecole)
Maintenant tu dit juste car ce que tu dit là est la vision de 98% des physiciens a l'heure actuelle.
Mais egalement pour ces mêmes physiciens, les maths ne sont qu'un outil de prévision.
Donc pour prévoir l'evolution d'un système tu utilises oui des mathématiques. Mais pour comprendre le phenomènje associé, tu n'a nul besoin de mathématiques savantes.


"peut-on expliquer le terme "indice de réfraction" sans faire un minimum de math ? "

---> oui. Faire intervenir des mathématiques signifie faire intervenir des équations. Or pour expliquer en quoi consiste un indice de réfraction cela ne necessite pas des mathématiques. Il suffit de regarder le trajet d'un faisceau lumineux dans de l'eau et voir que ce rayon lumineux se courbe. Cela n'est possible que parce-qu'il existe un indice de l'eau different de celui de l'air.







"Quel rapport avec l'électromagnétisme ?
Et l'intéraction faible dans tout ca ? "

---> electromagnetisme, I. faible, I. forte ont étés unifiés.
Il ne manque plus qu'une jonction suivant leur description.


"Et l'espace ? "

---> tu n'a qu'a relire: j'ai dit que l'espace etait pour moi l'abscence de temps.



"Je ne comprend strictement rien. "

---> relis.


"Muni de grain, de quantums" ca revient au même que de parler de photons. "

--> non. Je ne parle pas de quantums de lumière, je parle de quantums de temps. Relis.


"Si tu veux dire que le vide est quantifié, constitué de "grains", alors il est inutile de parler de lumière. Toutes les particules sont aussi des "grains", il n'y a pas que la lumière. "

---> c'est bien ce que je dit. Mais je vais plus loin: l'espace et le temps sont quantiques, et la "lumière dont jésus" parlait (suivant ma comprehension) c'est les fluctuations du temps, car celle-ci est une energie.




"Donc il faut introduire des maths"

---> ben a priori tu ne comprends pas ce que signifie fluctuations de temps. Je peut aussi l'expliquer par des équations, mais je n'en ai pas besoin. Pour expliquer l'energie temporelle, cela necessite seulement de comprendre que le temps est une energie, ce qui te derange a priori.




"Hé-hé ! Tu reviens donc aux maths ! "

---> oui je peut me contenter que des maths lol, mais c'est chiant. Le mieux est de l'expliquer a l'oral (sans équations).



"Personne n'a jamais dit que le temps était une vue de l'esprit. "

---> pour Eisntein et pour ceux qui ont suivi le temps est une abstraction. Si je leur demandes qu'est-ce que le temps: ils ne savent pas repondre.
Si ils ne consideraient pas le temps comme une abstraction, alors ils n'auaient pas besoin de definir des systemes isolés car cela n'existe pas.


"Donc toi-même tu sais que tu es, mais tu ne sais pas CE QUE tu es.
Et c'est inutile de le demander à un enseignant : cela équivaudrait à croire aveuglément les paroles d'autrui alors que l'on ne peut expérimenter ce que l'on est que par soi-même. "

---> si je sais ce que je suis, mais pour le comprendre il faut être mort a soi-même. Or mon ami, tant que tu continueras de dire: "je sais que je suis" il y aura toujours ce "je".
Il ne s'agit pas de croire les paroles d'autrui. Il s'agit de suivre un enseignement te donnant l'experience de l'eveil. Je comprends qu'avec cette vue de l'esprit tu n'es encore allé jamais voir un sage.




"Depuis le temps que tu parlais de lumière, c'est seulement maintenant que tu révèles que tu n'emplois pas ce mot dans son sens habituel. Comment aurions-nous pu te comprendre ? "

---> oui je n'ai pas été clair.




"Donc Jésus n'a pas dit que nous étions lumière.
Jésus était un sémite. Il parlait l'araméen. "Dieu" dans les langues sémitiques n'est pas basé sur une racine signifiant "lumière". "

---> je le sais, il disait "Alaha". Il a bien parlé de notre lumière c'est dans l'apocryphe de thomas.



"On ne voit pas le courant mais on peut le mesurer avec des instruments et faire des expériences pour le comprendre.
Mais mesurer et faire des expérience sur le Soi, ce n'est pas évident. "

---> oui. Car tu cherches a faire des experiences de façon permanente. Contentes toi de faire le "Qui-je", tu experimenteras le Soi de façon courte et l'eveil consiste a êter ce "qui-je" de façon permanente.




"On en apprend plus ainsi qu'en croyant simplement aux doctrines enseignées dans des livres.
Sinon ... il reste la méditation.... à ce qu'il parrait.
Je dis bien : à ce qu'il parrait car il ne faut rien croire sans vérifier. "

---> non tu n'apprends pas plus, tu combles tes demandes cela est different.
La mediation est une voie correcte, car la meditation te pousse au "Qui-je"








"pour l'instant je ne ressens pas de lumière...mais je suis nul en méditation"

---> pourquoi ne te renseignes tu pas auprès d'un moine zen comment faire ?


"De toute facon, s'il faut croire ce que disent les grands maitres, toutes les expériences étranges que l'on percoit en état de méditation (visuelles ou sonores) ne sont que des illusions qui nous distraient de la vraie route."

---> oui et n'oublions pas que le zen est quand même l'unique voie qui raconte que l'éveil est la chose la plus facile qui existe. Ce dont je suis d'accord

Il ne tient qu'a toi de n'être plus dispersé par ces visualisations, par ces sonorités.
GrosRatNoir
127 messages postés
   Posté le 28-09-2005 à 22:05:10   Voir le profil de GrosRatNoir (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à GrosRatNoir   

Dites les enfants, ce sujet parler d'aimer Dieu, ne venez pas lancer des « électrodynamique quantique » (dixit Ase) ou autres drôleries scientifiques ! Si Dieu était scientifique, on l'aurait su depuis longtemps, non ?

La science sert à autre chose qu'à fournir des arguments soi-disant "objectifs" pour avoir le dernier mot dans une discussion.

•••

Comment peut-on aimer un être qu'on n'a jamais rencontré ?

Car l'amour est quelque chose qui se passe à l'intérieur d'une seule personne (une seule tête, un seul coeur), il n'a pas besoin du monde extérieur pour exister.
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 29-09-2005 à 10:51:29   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Grosratnoir:
"Dites les enfants, ce sujet parler d'aimer Dieu, ne venez pas lancer des « électrodynamique quantique » (dixit Ase) ou autres drôleries scientifiques ! Si Dieu était scientifique, on l'aurait su depuis longtemps, non ? "

---> salut grosratnoir, par la science on peut prouver l'existence de dieu. Par l'electrodynamique quantique O(3), en utilisant un modèle quantique du temps, on peut montrer qu'il n'existe pas de distance. Si il n'existe pas de distance, c'est bien la preuve que tout est Un. Donc que Dieu existe.
Dieu d'après les traditions était avant cet Univers. Les lois precédaient "l'univers", donc soit Dieu est ces Lois, soit Dieu est la cause de ces Lois. Il est le processus de Vie.




"La science sert à autre chose qu'à fournir des arguments soi-disant "objectifs" pour avoir le dernier mot dans une discussion. "

---> la science permet aussi aux sceptiques de croire en dieu, tel est mon but.
Science provient du latin "scientia" qui signifie "connaissance".
Connaissance signifie "naitre avec".
La science est une sagesse lorsque cette science est exacte, c'est a dire qu'elle suit les principes des sciences exactes.
Sagesse vient du grec "sophia" qui rapelle a la connaissance pratique.
Cette sagesse fait appel a l'intelligence du coeur et non de celle du mental. Ceci est un fait et donc je suis d'accord avec toi. Mais n'oublions pas que seul l'equilibre de l'intelligence du corps, de l'intelligence du coeur, de l'intelligence du mental, de ces trois plans est connaissance exacte pour celui qui ne croit pas.
Pour un être qui "sait dieu", seul l'intelligence du coeur suffit. Mais pour les êtres sceptiques que nous sommes, il faut un equilibre sur ses trois plans. Lorsque de notre conscience individuelle et séparée, nous passons a une conscience universelle et non-séparé, cela signifie être en communion avec dieu. La connaissance pratique de ces trois aspects est une science et elle est sagesse. C'est cette sagesse là qui est capable de voir Dieu, donc de l'aimer.
Correction: donc d'aimer (cf: plus bas)



"Comment peut-on aimer un être qu'on n'a jamais rencontré ? "

---> ta question revient a dire : comment t'aimer toi-même ?
En ne vivant plus dans un monde de séparations. Tu n'es séparé de rien. Seulement tu crois l'être. Prends conscience que tu n'es pas séparé, et là tu comprendras.


"Car l'amour est quelque chose qui se passe à l'intérieur d'une seule personne (une seule tête, un seul coeur), il n'a pas besoin du monde extérieur pour exister. "

---> Amour véritable "agapé" signifie Etre Un Avec.
Les autres "amours" ressentis interieurement sont muni d'emotions et de fragilité.
Ceci dit tu a raison, l'amour est un sentiment qui se ressent de l'interieur de Soi.
Si tu es Amour alors oui tu n'a besoin de rien, donc pas besoin de choses exterieures, mais si tu es Amour tu sauras que la séparation n'existe pas, donc qu'il n'y a plus d'interieur, ni plus d'exterieur.
Au plaisir de te lire "gros rat"

Message édité le 30-11-2005 à 17:30:38 par Ase
GrosRatNoir
127 messages postés
   Posté le 29-09-2005 à 10:58:37   Voir le profil de GrosRatNoir (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à GrosRatNoir   

Ase, je te propose de jeter un oeil ici : https://22.alloforum.com/sujet-22-0-16996-0-0-1-396831-1.html
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 01-10-2005 à 23:35:29   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Atil:
"Je sais que je suis.
Mais cela ne me dit rien sur la conscience."

---> autre façon de voir "philosophiquement parlant" :
Par définition même du "savoir" : pouvoir dire que tu sais signifie que tu sais la cause. La on decouvre la difference entre savoir et connaissance. Tu te sais present, mais tu ne peut pas dire que tu sais la Conscience.
D'ou le fait que les sages disent que la sagesse est la pure ignorance de soi-même. La sagesse est connaissance et non savoir.

----------------------------------


Grosratnoir:
ici: https://22.alloforum.com/sujet-22-0-16994-0-0-1-390235-3.html

Message édité le 06-10-2005 à 17:52:22 par Ase
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 03-10-2005 à 10:57:12   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Si il n'existe pas de distance, c'est bien la preuve que tout est Un. Donc que Dieu existe. "

>>>>>S'il n'existe pas de distance mais qu'il existe le temps, alors on peut différencier les choses dans le temps.





"Dieu d'après les traditions était avant cet Univers. Les lois precédaient "l'univers", donc soit Dieu est ces Lois, soit Dieu est la cause de ces Lois. Il est le processus de Vie."

>>>>>Donc tout n'est pas un puisqu'on différencie le temps d'avant l'univers et le temps ou l'univers existe. Et on différencie l'univers de Dieu et ses lois.




"Sagesse vient du grec "sophia" qui rapelle a la connaissance pratique.
Cette sagesse fait appel a l'intelligence du coeur "

>>>C'est quoi l'intelligence du coeur ?
Quel rapport avec la connaissance pratique ?




"ta question revient a dire : comment t'aimer toi-même ?
En ne vivant plus dans un monde de séparations. Tu n'es séparé de rien. Seulement tu crois l'être. Prends conscience que tu n'es pas séparé, et là tu comprendras."

>>>>>Aimer est un verbe, une action, une sensation. Comment une action est-elle encore possible si le sujet et le complément d'objet se confondent ?
Donc l'amour dont on parle ici n'est pas une action ni une sensation.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 06-10-2005 à 10:22:34   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Atil:
"Donc tout n'est pas un puisqu'on différencie le temps d'avant l'univers et le temps ou l'univers existe. Et on différencie l'univers de Dieu et ses lois. "

---> chaque chose qui existe a un support. Le support de l'univers est ce que j'appelle dieu. Ce support expliquant pourquoi quelque chose existe plutôt que rien. Certains le voyent comme une force a unifier, d'autres comme une géometrie particulière, d'autres comme un mystère. Dans tout les cas cette recherche est passionnante et lorsqu'on trouve c'est la paix de l'esprit.
pourquoi veut-tu qu'il y est un avant ? ou un après ? plus haut je t'es dit: Est.




"C'est quoi l'intelligence du coeur ?
Quel rapport avec la connaissance pratique ? "

---> on en a deja parlé sur encyclo. Pourquoi me fais-tu repeter 3 fois les mêmes choses ? que ne saisis-tu pas exactement ?
c'est l'intelligence des sages : intelligence dont la notion de séparation n'existe plus (le 2 devenu 1).




"Aimer est un verbe, une action, une sensation. Comment une action est-elle encore possible si le sujet et le complément d'objet se confondent ?
Donc l'amour dont on parle ici n'est pas une action ni une sensation. "

---> et si la question était: ya til encore distinction entre un sujet et un objet ? tant que cette distinction subsiste, subsiste aussi la possibilité de souffrir. quand cette distinction disparait , l'individualité disparait. le deux devient le un, un sans un second, amour.
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 06-10-2005 à 22:34:58   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"on en a deja parlé sur encyclo. Pourquoi me fais-tu repeter 3 fois les mêmes choses ?"

>>>>Parceque les gens de ce forum n'ont pas forcément lu ce que tu as écris ailleurs.

Et puis je trouve que le terme "intelligence du coeur" peut facilement préter à confusion : on pourrait trés bien croire que ca désigne de l'intelligence engluée dans la sensiblerie.



"et si la question était: ya til encore distinction entre un sujet et un objet ? tant que cette distinction subsiste, subsiste aussi la possibilité de souffrir. quand cette distinction disparait , l'individualité disparait. le deux devient le un, un sans un second, amour. "

>>>>>Mais ce n'est plus l'amour au sens habituel du terme, car ce dernier nécessite un amant et un aimé.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 30-11-2005 à 12:57:22   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Je relance ce sujet:

Atil:
"Comment peut-on prétendre aimer Dieu alors qu'on ne le connait pas ?"

---> Dire que l'on aime dieu, cela montre que l'on ne connait pas sa vraie nature, puisqu'on le met comme relatif alors qu'il est absolu.
Ce qui est relatif, c'est ce qui est en relation avec, quand on aime on est en relation avec ce que l'on aime. On ne peut aimer que dans le relatif, puisque ce verbe implique la relation.
Or Dieu est absolu, s'il est absolu il ne peut pas etre relatif, il reste permanent, hors de la dualité et hors du temps, de l'espace et de la causalité justement car non dans la relation.

Alors qui aime qui ? une individualité identifiée aime une autre individualité identifiée dans le relatif, dans le temps et l'espace, dans la causalité.
Une personne ayant atteint l'eveil, realise sa veritable nature : Dieu. Alors Dieu aime qui ? que lui meme , puisqu'il se voit non séparé dans toutes les personnes.


--------------------
Atil
Atil
33468 messages postés
   Posté le 02-12-2005 à 21:58:25   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Mais s'il n'y a pas relation, peut-on encore utiliser le verbe "aimer" dans son sens habituel ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 16-12-2005 à 12:55:13   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

exact atil
Dieu est Amour mais Dieu n'aime pas, bien vu


--------------------
mamy42
Ne jamais regarde en arriere
mamy42
171 messages postés
   Posté le 16-01-2006 à 17:44:04   Voir le profil de mamy42 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à mamy42   

La prière c'est quoi pour vous................?

-Pour moi, prier est une joie.
-Prier n'est pas difficile,
C'est un ravissement pour tout l'être que d'entrer en communion avec
Dieu, par la prière.
--Prier ne demande pas d'appartenir à une confession, d'adopter une position particulière, de se rendre en un lieu spécifique, de réciter certains mot.
--La prière révèle l'existence d'un courant réciproque de compréhension entre le créateur et sa création.
--c'est établir un dialogue de coeur entre soi et Dieu.

Comme l'a dit le poète " Khalil Gibran " (( vous priez en étant dans la détresse et le besoin; que seulement vous priiez également dans la plénitude de votre joie et dans vos jours d'abondance,
et si vous ne pouvez vous empêcher de pleurer quand votre Âme vous appelle à la prière, qu'elle vous presse encore et encore, malgré vos pleurs, jusqu'au jour où vous rirez.
en conséquence, que votre passage à ce temple invisible ne soit qu'extase et communion ))

----Pour moi Dieu n'est pas homme a grande barbe qui trône sur son nuage mais une puissance aimante

--La lumière le UN


--------------------
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 17-01-2006 à 19:43:48   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

mamy42:

"La prière c'est quoi pour vous................? "

---> se receuillir en soi-même, voir les differents objets se succedaient et voir si tu es ces differents objets, voir que tu ne l'es pas, ni ceci, ni cela, et comprendre qui tu es en réalité.


--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3Page précédente 
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section spiritualité  Àimer Dieu ???Nouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum