LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section psychologie 

 Claude De Bortoli

Nouveau sujet
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 13-03-2011 à 11:07:12   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Bonjour.



Les humains ont une anatomie mammifère mais ne sont pas pour autant des animaux et encore moins des végétaux. Ils forment une classification à part. Dans le monde des vivants, Il y a les végétaux, les animaux et les humains.



Les humains se différencient par la possession de deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct pour vivre.



Les humains font partie intégrante de la nature de matière. Ils sont donc soumis aux lois qui ordonnent l'environnement matériel.



Chez certaines espèces, une loi naturelle veut que les jeunes soient élevés par leurs deux parents. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de ses deux parents. C'est le cas de l'espèce humaine.



Chez l'espèce humaine, la séparation des parents pendant l'éducation des jeunes est contre nature. Elle est soumise à la riposte de la nature de matière : la souffrance.



Avant la naissance des jeunes, la séparation d'un couple n'est pas contre nature et n'est pas soumise à la souffrance.

Après la naissance des jeunes et pendant toute leur éducation, la séparation des parents est contre nature et soumise à la souffrance.

Après l'éducation des jeunes, la séparation des parents n'est plus contre nature et n'est plus soumise à la riposte matérielle : la souffrance.
sissi
554 messages postés
   Posté le 13-03-2011 à 15:55:50   Voir le profil de sissi (Offline)   Envoyer un message privé à sissi   

la soufrance peut etre psychik aussi pas ke materiel

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
7496 messages postés
   Posté le 13-03-2011 à 16:35:34   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

La séparation des parents chez certains animaux est aussi très mal vécue.

--------------------
J'ai dit !
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 14-03-2011 à 09:41:52   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Tout aussi intelligents que soient les parents séparés pour pour que tout se passe bien et qu'il continue l'éducation de leur(s) enfant(s) ensemble et en accord, il manque l'amour et le respect qui les unit. Les jeunes tirent leur éducation de l'union de leurs deux parents. C'est une loi naturelle. Les humains doivent la respecter au risque de subir la riposte de la nature matérielle : la souffrance morale lancinante.




La formation de nouveaux couples n'empêche malheureusement pas la souffrance morale laquelle est une riposte de la nature de matière face à une agression.

Les parents divorcés ont beau reformer un couple chacun de leur coté, la souffrance est là. Souffrance des enfants devant leurs parents désunis. Souffrance des parents qui voient leurs enfants souffrir. Une souffrance permanente, lancinante qui harcèle l'enfant et mine son caractère. Une souffrance tenace qui consume les heures et les jours des parents, des moments normalement prévus pour Vivre (avec un grand V).

La vie est courte. Les humains en ont qu'une. Il n'en auront pas une autre après la mort de leur corps de matière. Agir contre nature de matière et subir sa riposte légitime : la souffrance, est un temps perdu considérable.
Zylla
Zylla
1123 messages postés
   Posté le 14-03-2011 à 11:43:52   Voir le profil de Zylla (Offline)   Envoyer un message privé à Zylla   

pourquoi le sujet s'appelle " claude de bartoli " ?

on parle de quoi exactement ?

Les parents divorcés ont beau reformer un couple chacun de leur coté, la souffrance est là. Souffrance des enfants devant leurs parents désunis. Souffrance des parents qui voient leurs enfants souffrir. Une souffrance permanente, lancinante qui harcèle l'enfant et mine son caractère. Une souffrance tenace qui consume les heures et les jours des parents, des moments normalement prévus pour Vivre (avec un grand V).


c'est faux ce que tu dis !!! je suis un enfant de parents divorcés qui passaient leur temps à s'engueuler et je souhaiter qu'une chose : QU'IL SE SEPARENT !! pour ne plus assister à leur conflits incessants !!

donc, n'ai pas du tout souffert de leur séparation, bien au contraire !


Edité le 14-03-2011 à 11:48:57 par Zylla




--------------------
sissi
554 messages postés
   Posté le 14-03-2011 à 23:45:35   Voir le profil de sissi (Offline)   Envoyer un message privé à sissi   

il doi etre boudiste

--------------------
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 15-03-2011 à 08:32:59   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Que les parents ne fassent pas porter leur désunion sur les épaules de leur enfant en prétextant que la violence dans leur couple n'est pas structurante pour lui. L'enfant se soumet au point de vue de ses parents.



S'il n'y a plus l'amour dans la couple et qu'il y a violence, c'est une désunion. L'enfant est soumis à la souffrance morale lancinante qui le déstructure.



S'il y a encore l'amour dans le couple mais parfois violence, il n'y a pas désunion pour la nature de matière. Il n'y a pas de riposte légitime de sa part : la souffrance morale lancinante.





Pas de faux semblants possible avec les enfants !! Ils perçoivent de suite la désunion de ses parents et en souffrent le martyr !! L'union des parents doit être sincère.



S'il y a haine permanente, il y a désunion, il y a souffrance déstabilisatrice pour l'enfant.

Un reste d'union dans le couple c'est une bouée lancée à l'enfant dans un raz de marée de souffrance.
sissi
554 messages postés
   Posté le 15-03-2011 à 08:34:57   Voir le profil de sissi (Offline)   Envoyer un message privé à sissi   

tu es psychologue?

--------------------
Atil
Atil
28668 messages postés
   Posté le 15-03-2011 à 09:48:57   Voir le profil de Atil (Offline)   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Non. Idéologue.


Ma copine est prise des nerfs car elle a passé son enfance à voir son père frapper sa mère.

Qui peut prétendre qu'elle se sentirait encore moins bien si ses parents s'étaient séparés ?

Il n'y a pas de cas général. Tout n'est que cas particuliers.

Sinon on stagne dans les clichés idéologiques rigides.

Certe les enfants humains sont programmés pour avoir besoin de vivre dans une famille unie. Mais en même temps ils sont programmés pour avoir besoin d'un cadre sans violence.
Ce sont deux facteurs à considérer ensembles.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 17-03-2011 à 08:02:44   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

"Je suis chercheur en Croyance."

>>>>>>>Celui qui cherche ne croit pas.
Celui qui croit ne cherche pas.


Edité le 17-03-2011 à 09:54:30 par Atil


claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 17-03-2011 à 08:04:41   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Atil a écrit :

Non. Idéologue.


Ma copine est prise des nerfs car elle a passé son enfance à voir son père frapper sa mère.

Qui peut prétendre qu'elle se sentirait encore moins bien si ses parents s'étaient séparés ?

Il n'y a pas de cas général. Tout n'est que cas particuliers.

Sinon on stagne dans les clichés idéologiques rigides.

Certe les enfants humains sont programmés pour avoir besoin de vivre dans une famille unie. Mais en même temps ils sont programmés pour avoir besoin d'un cadre sans violence.
Ce sont deux facteurs à considérer ensembles.

Que les parents ne fassent pas porter leur désunion sur les épaules de leur enfant en prétextant que la violence dans leur couple n'est pas structurante pour lui. L'enfant se soumet au point de vue de ses parents.



S'il n'y a plus l'amour dans la couple et qu'il y a violence, c'est une désunion. L'enfant est soumis à la souffrance morale lancinante qui le déstructure.



S'il y a encore l'amour dans le couple mais parfois violence, il n'y a pas désunion pour la nature de matière. Il n'y a pas de riposte légitime de sa part : la souffrance morale lancinante.
Atil
Atil
28668 messages postés
   Posté le 17-03-2011 à 10:01:51   Voir le profil de Atil (Offline)   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"S'il y a encore l'amour dans le couple mais parfois violence, il n'y a pas désunion pour la nature de matière. Il n'y a pas de riposte légitime de sa part : la souffrance morale lancinante."

>>>>>>La violence reste la violence.
S'il y a amour il ne peut pas y avoir violence.
S'il y a violence l'enfant ressentira de la souffrance morale.

Mais il me semble qu'on mélange un peu tout.
Parle-t-on d'amour, d'harmonie ou simplement du fait que deux personnes persistent à rester ensembles ?
Qu'est-ce qui est le meilleur pour un enfant ?
Que ses parents s'aiment, qu'ils vivent harmonieusement ou qu'ils vivent ensembles ?
Ces trois facteurs n'étant pas obligatoirement présents ensembles.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 18-03-2011 à 07:59:52   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Tout se renouvelle sans cesse dans la nature de matière. L'inconvénient avec le renouvellement est que tous les vieux individus -ceux qui savent- meurent et que tous les nouveaux individus -ceux qui ne savent pas encore- doivent tout apprendre.

La nature de matière a donc instauré une loi encadrant le renouvellement pour garantir le bon fonctionnement de son environnement. La naissance d'un enfant est un renouvellement de l'espèce humaine. Elle entre dans le cadre de cette loi. Un enfant nait totalement innocent. Totalement neuf. Il doit tout apprendre. Pour garantir son apprentissage, la nature de matière a imposé aux parents de rester unis pendant son éducation.

Chez les humains, la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce oblige les parents à rester unis le temps de l'éducation du jeune. S'ils outre-passent cette loi, la nature de matière riposte par la souffrance morale lancinante qui mine le caractère du jeune et qui tend à l'empêcher de Vivre (avec un grand V ). Tant que les humains respectent les lois de la nature de matière, ils peuvent espérer Vivre.

Aucune loi humaine ne peut obliger les parents à rester unis afin de respecter la loi naturelle sur le renouvellement de l'espèce humaine. Seule la nature de matière peut le faire via la perspective de la souffrance morale lancinante de l'enfant et celle des parents qui voient leur enfant souffrir le martyr.
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
7496 messages postés
   Posté le 18-03-2011 à 08:22:49   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

La structure du couple comme formatrice de l'enfant et son bonheur est indiscutable.
D'autre part, il peut y a voir amour ET violence, même si c'est une situation qui ne doit pas perdurer.
Avoir des enfants n'engage aucune responsabilité DE NOS JOURS, juste des droits et aucun devoir.
Dans l'temps, les parents considéraient qu'ils DEVAIENT pour leurs enfants, rester unis et se sacrifier: ils avaient fait une erreur, ils l'assumaient.
De nos jours, avec les libertés accordées sans encadrement strict, chacun fait ce qu'il veut, couche, accouche, divorce, se remarie, fait du "libertinage", avorte, se suicide, démissionne...
L'humain catholique français, puisqu'il faut en venir là, a perdu presque toutes les valeurs morales civiques ou religieuses.
Il évolue dans un monde de papier sans repères, l'exemple de l'amoralité la plus complète lui étant délivrée des plus hautes autorités de son pays.

Le devoir se brame, il ne s'accomplit plus.

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
28668 messages postés
   Posté le 18-03-2011 à 11:25:33   Voir le profil de Atil (Offline)   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Si ls parents se séparent, l'enfant sera malheureux.

Si les parents restent ensembles mais se battent continuellement, l'enfant sera malheureux.

Pourquoi ne retenir qu'un seul des deux facteurs comme si l'autre n'existait pas ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 19-03-2011 à 08:04:41   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Une société est constituée de millions de cellules : les familles. Une famille est constituée d'un noyau parental soudé entouré d'enfants se nourissant de cette union. Lorsque le noyau parental se décompose la cellule s'altère et affaiblit la société.

La principale préoccupation d'une société est de protéger le noyau parental des cellules familiales contre toutes agressions extérieures susceptibles de la dégrader. Elle ne doit pas laisser la famille exposée à tous les dangers extérieurs qui tendent à la pervertir. C'est de l'hygiène sociétale.

La cellule familiale, elle, doit garantir son intégrité contre les dangers venant de l'intérieur et visant à la faire se désunir. C'est de l'hygiène familiale.
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 19-03-2011 à 08:05:51   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Non, les enfants ne sont pas heureux de la désunion de leurs parents. Ils ne sont pas heureux d'une trahison. En donnant naissance à des enfants un couple s'engage vis à vis d'eux : leur union est la matière dans laquelle les enfants puisent la formation de leur patrimoine moral. La désunion d'un couple est une trahison. Les parents trahissent la cellule familiale dans laquelle les enfants puisent la formation de leur santé morale.

C'est seulement à force de pressions permanentes de la part des parents que les enfants se résignent à cette désunion. Une séparation n'est pas du bonheur pour eux. C'est de la résignation. Les parents ne doivent pas faire supporter à leur enfant le poids insupportable de leur séparation. Les enfants n'aspirent qu'à l'union de leurs parents.

Pour l'enfant soit ses parents sont unis, soit ils sont désunis.

Plus les parents seront unis, plus l'enfant se forgera un patrimoine moral de qualité qu'il utilisera tout au long de sa vie.

Plus les parents seront désunis, plus le patrimoine moral de l'enfant sera altéré.
Atil
Atil
28668 messages postés
   Posté le 19-03-2011 à 10:44:59   Voir le profil de Atil (Offline)   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Doit-on laisser les enfants à leurs parents lorsque ceux-ci les battent où ont des agissements pédophiles ?
Les assistants sociales ont parfois ce choix à faire, dans les cas de parents indignes.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 20-03-2011 à 08:29:59   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Si les parents sont unis mais sont violents envers leur enfant au point de mettre en péril son intégrité physique, l'enfant doit être protégé et tenu loin de cette violence. Il ne doit pas être mis à l'écart de l'union de ses parents. Seulement mis à l'écart de la violence de ses parents sur sa personne. L'union de ses parents est vitale pour sa construction mentale.

Pour les parents, le développement naturel du patrimoine moral de leurs enfants doit primer sur le désir passager de se séparer.
sissi
554 messages postés
   Posté le 20-03-2011 à 09:57:28   Voir le profil de sissi (Offline)   Envoyer un message privé à sissi   

je ne compren pa comen qq qui na pa soufert la separation de ses parents se permé de dialoguer de cela! ca me chok!

--------------------
Atil
Atil
28668 messages postés
   Posté le 20-03-2011 à 11:10:58   Voir le profil de Atil (Offline)   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Comment fait-on pour mettre des enfants à l'abrit de la violence de leurs parents tout en les laissant avec eux ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
7496 messages postés
   Posté le 20-03-2011 à 11:21:09   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Des parents violents sont à prendre en charge par la société. Voilà une cause bien plus à long terme que les sinistrés de par le monde.
Les parents fabriquent les générations futures, l'avenir de la planète est entre les mains des parents.

--------------------
J'ai dit !
sissi
554 messages postés
   Posté le 20-03-2011 à 15:37:45   Voir le profil de sissi (Offline)   Envoyer un message privé à sissi   

oui et lecole ne fait pas ds ledcation.

--------------------
TaoTheKing
Citoyen du monde
TaoTheKing
7496 messages postés
   Posté le 20-03-2011 à 16:50:47   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

L'école sert à apprendre, acquérir des compétences.
Les parents devraient apprendre à leurs enfants à vivre.

--------------------
J'ai dit !
claude de bortoli
230 messages postés
   Posté le 21-03-2011 à 18:15:16   Voir le profil de claude de bortoli (Offline)   Envoyer un message privé à claude de bortoli   

Atil a écrit :

Comment fait-on pour mettre des enfants à l'abrit de la violence de leurs parents tout en les laissant avec eux ?


Les parents, tant qu'ils sont unis, sont les meilleurs artisans de la construction mentale de l'enfant. C'est une loi naturelle. Pour l'espèce humaine, c'est inscrit dans le livre perpétuel de la nature de matière.

Les parents doivent rester unis tout le temps de l'éducation du jeune. Après l'éducation du jeune, ils sont libres de se désunir au regard de la nature de matière. Ils ne sont plus tenus par l'obligation d'union du couple qui régit le processus naturel du renouvellement de l'espèce humaine.

Si les parents sont unis mais sont violents envers leur enfant au point de mettre en péril son intégrité physique, l'enfant doit être protégé et tenu loin de cette violence. Il ne doit pas être mis à l'écart de l'union de ses parents. Seulement mis à l'écart de la violence de ses parents sur sa personne. L'union de ses parents est vitale pour sa construction mentale.


Pour les parents, le développement naturel du patrimoine moral de leurs enfants doit primer sur le désir passager de se séparer.
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section psychologie  Claude De BortoliNouveau sujet
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum