LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section actualité 

 Une femme présidente

Nouveau sujet   Répondre
 
Une femme présidente
 
Une femme, je vote pour.
Une femme, je vote contre.
J'attends de voir son programme
Elle est comme les autres.
Femme ou homme, je vote à gauche
Femme ou homme, je vote à droite
Femme ou homme, je refuse de voter
Vote blanc
 
Attention, en cliquant sur le bouton "Voir les résultats" vous ne pourrez plus participer à ce sondage par la suite.
   
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 17:53:55   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Ségolène Royal candidate à la présidentielle.
Qu'en pensez-vous?

Message édité le 17-11-2006 à 17:56:24 par Verdad


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 18:06:21   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Je trouve que cela a un côté très ségrégationniste, sectaire, voir mysogyne comme question et comme choix de réponses.

Tu aurais pu, sur a peu de choses près, les mêmes critères, ouvrir le sujet quand Delanoé s'est présenté pour la mairie de Paris ? Ca ne t'est pas venu à l'esprit? Etonnant non?
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 18:15:01   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Delanoé est de sexe masculin, lui.
Et en plus, c'est juste le maire de Paris, faut pas tout mélanger.

Ah ces femmes!


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 18:22:38   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

NO COMMENT
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 19:08:45   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Pffffff pas de segrégation...

Message édité le 17-11-2006 à 19:10:18 par zorglub
Atil
Atil
34746 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 19:09:11   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Normalement, si c'est vraiment une affaire de politique, on ne devrait même pas s'occuper du sexe des candidats, ni de leur couleur de peau.

Cela dit, ja plupart des femmes politiques que j'ai connu était de vraies tyrans.
Mais il faut dire que, pour qu'une femme arrive à s'élever dans ce milieu, elle doit se montrer encore plus arriviste que ces condurents masculins. Ceci explique donc cela.

... Mais Ségo' est une exception : Elle n'a rien d'un tyran.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 19:36:35   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Ca peut aussi être plus efficace, plus compétente, plus présente, pluis compréhensive, plus patiente, plus de tout. Pas que de l'arrivisme ou du tyrannisme.
Atil
Atil
34746 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 19:38:27   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Pourquoi les femmes seraient-elles plus compétentes que les hommes ?
Pourquoi les hommes seraient-ils plus compétents que les femmes ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 19:44:02   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Ce n'est pas ce que je dis.

Sinon, autant pour moi, pourquoi les femmes seraient plus tyrannesques que les hommes?
Pourquoi les hommes seraient ils plus tyrannesques que les femmes?
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 19:49:20   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

La femme est plus instinctive que l'homme, c'est une évidence. Elle perd ses nerfs pour un rien, n'accepte plus la taloche conjugale et affectueuse, se soule comme un soudard, fume, se pique, se fait percer le clito pour y planter une tête de mort...
L'homme lui reste droit dans ses bottes, la tête sur les épaules.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Lubie
770 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 20:36:01   Voir le profil de Lubie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Lubie   

Verdad a écrit :

Ségolène Royal candidate à la présidentielle.
Qu'en pensez-vous?



Personnellement j’en suis ravi. Ségolène Royal est jeune, elle est jolie, elle incarne une certaine idée de la femme, dont notre pays a besoin, et des valeurs saines, optimistes et modernes. Elle est intègre, a du bon sens, de l’humanité et son parcours personnel est absolument remarquable.
Dans tous les cas, je remarque que les vieux de la vieille de la gauche – les éléphants à la langue de bois – s’écartent et laissent rentrer un peu d’air. Cela me semble très bien ; depuis que Jospin a pris ses responsabilités en se retirant (assez lâchement en somme) de la vie politique , le PS en avait grand besoin, je crois …


Ce qu'il faudra suivre de près, par contre, c'est son projet d'obliger les profs à rester 35h au collège !!!! Là, je crois qu'elle est un petit peu à côté de la plaque, la Ségo !
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 20:48:02   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Le problème des profs, je ne pense pas que ce soit les 35 heures par semaine, ils ont besoin de souffler dans certains lycées...
Mais c'est vrai qu'ils ont quand même beaucoup de vacances...


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Lubie
770 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 21:01:07   Voir le profil de Lubie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Lubie   

oh oui alors ! et en plus, ils n'arrêtent pas de se plaindre. Remettons les aux 39h, ceux-là, ça leur fera des pieds !

Bon sérieusement, quel est le problème des profs à ton avis ?
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 21:31:36   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Le problème des profs, c'est les parents.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Atil
Atil
34746 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 21:43:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Et les élèves aussi.
Non ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 21:49:07   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

J'ai lu un article dernièrement qui traitait justement des professeurs et de leur "grandes" vacances. Or, semblerait qu'après calcul des heures passées à travailler à l'école, plus le travail à la maison, ils se retrouvaient à avoir des vacances dans les normes et non, aussi grande que nous pourrions le penser.

Et je rejoins Verdad dans le sens où les professeurs sont là pour l'éducation théorique des enfants mais aujourd'hui, les parents ne faisant plus leur boulot d'éducateur de vie, ce sont les profs qui se retrouvent avec des éléments inadaptés socialements et qui, tout compte fait, n'ont pas le niveau d'éducation sociale qui leur permet d'apprendre dans un cadre scolaire de façon normale et saine.

L'éducation devrait être un partenariat parents-professeurs, mais ça semble être une idée utopiste de nos jours.

ZaQieL


--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 22:03:23   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Il faudra pourtant y revenir.
Pardon pour le HS, mais ce sujet est un de ceux qui devront être abordés par le ou la futur(r) président(e).
La socialisation passe par l'école, mais elle doit être cadrée par les parents, ou autres éducateurs affectifs.
Les enfants grandissent bien lorsque l'équilibre est respecté.
Cependant, on peut penser raisonnablement qu'une éducation purement autoritaire (et pas autoritariste) est meilleure que le laxisme actuel.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Lubie
770 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 22:51:00   Voir le profil de Lubie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Lubie   

Un des problèmes des enseignants est effectivement la coupure - le plus souvent due aux parents - entre l'école et la famille. Or, comme le dit très bien ZaQiel, la famille et l'école doivent travailler en partenariat. Il est possible que tout le travail de construction des profs soit démoli à la maison simplement parce que les modèles familiaux n'en sont pas : le père est alcoolique, chômeur, en prison ; la mère est dépressive, a renoncé depuis longtemps… et l'enfant est obligé d'assumer des responsabilités qui sont à mille lieues de ce qu'il apprend à l'école. Un enfant ne peut pas apprendre correctement s'il a l'esprit encombré de tout un tas de problèmes d'adultes qui le dépassent et le font souffrir. Généralement, la coupure entre la famille et le corps enseignant est souvent due à la précarité...

Mais, il faut éviter les généralisations à outrance : la plupart des parents, même les plus modestes, font confiance au système scolaire et attendent beaucoup des enseignants. Là, il n'y a pas vraiment de coupure mais une demande que le système scolaire ne peut pas toujours satisfaire. Un enfant hyperactif, par exemple, n'est pas du ressort des enseignants mais des pédopsychiatres ; un enfant dyslexique doit être pris en charge par un orthophoniste etc.
Dans les nouvelles instructions officielles, il est aussi demandé d'accueillir les enfants handicapés ! La difficulté, c'est que les structures scolaires ne sont pas forcément adaptées et qu'on laisse à la charge des établissements scolaires le soin de s'équiper d'ascenseur, par exemple, pour les enfants en fauteuil roulant.
Là, le problème est lié budjet et devrait être pris complètement en charge par l'Etat : mais c'est loin d'être le cas…

Je dirais que le problème des profs, aujourd'hui, ce n'est pas les enfants - on choisit ce boulot parce qu'on aime les enfants et si l'on y reste et tient le coup, c'est parce que c'est un métier fabuleux et profondément humain. Ce n'est pas non plus les parents ; dans leur grande majorité, ils sont à l'écoute et même s'ils ne sont pas tous à la hauteur de leur rôle, ils gardent quand même pour la plupart confiance dans le système scolaire.
Non, le problème ce sont les programmes, beaucoup trop lourds et qui sont souvent en décalage avec la réalité. C'est aussi la mission de l'école que l'on ne parvient plus à déterminer correctement et c'est aussi la formation des enseignants qui est loin de préparer les tous jeunes profs à la réalité de terrain.
Ensuite, c'est une affaire de conviction personnelle, d'optimisme et de foi inébranlable dans sa mission. Ca, tous les profs ne l'ont pas, je crois.
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 23:16:13   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Digoyo a écrit :

Je dirais que le problème des profs, aujourd'hui, ce n'est pas les enfants - on choisit ce boulot parce qu'on aime les enfants et si l'on y reste et tient le coup, c'est parce que c'est un métier fabuleux et profondément humain. Ce n'est pas non plus les parents ; dans leur grande majorité, ils sont à l'écoute et même s'ils ne sont pas tous à la hauteur de leur rôle, ils gardent quand même pour la plupart confiance dans le système scolaire.
Non, le problème ce sont les programmes, beaucoup trop lourds et qui sont souvent en décalage avec la réalité. C'est aussi la mission de l'école que l'on ne parvient plus à déterminer correctement et c'est aussi la formation des enseignants qui est loin de préparer les tous jeunes profs à la réalité de terrain.
Ensuite, c'est une affaire de conviction personnelle, d'optimisme et de foi inébranlable dans sa mission. Ca, tous les profs ne l'ont pas, je crois.


Avec ça je suis d'accord. Parceque pour le reste, les écoles recoivent le RAZED ou autres structures et intervenants exterieurs qui s'occupent des enfants en difficultés. Le problème n'est plus sur les enfants en grosses difficultés mais sur les autres, ceux qui peuvent mieux faire, sont agités mais pas hyperactif... Et là, il manque de prof qui ont la foi. De bons profs intéressés et qui aiment les enfants.
Lubie
770 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 23:39:16   Voir le profil de Lubie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Lubie   

Parce que pour le reste, les écoles recoivent le RAZED ou autres structures et intervenants exterieurs qui s'occupent des enfants en difficultés. Le problème n'est plus sur les enfants en grosses difficultés mais sur les autres, ceux qui peuvent mieux faire, sont agités mais pas hyperactif... Et là, il manque de prof qui ont la foi. De bons profs intéressés et qui aiment les enfants.


Oui en théorie, l'école reçoit des "aides à la vie scolaire". Mais quand tu as une enfant presque aveugle en classe de 4e, un enfant paraplégique en classe de 5e et une seule intervenante, on fait comment quotidiennement ? On coupe l'aide à la vie scolaire en deux ?
Quand il y a une seule psychologue qui intervient deux fois deux heures chaque mois, et des enfants qui auraient besoin de parler un jour où elle n'est pas là, on fait comment ? Le prof "préféré" s'improvise psychologue et met son nez dans des problèmes qu'il n'a pas la compétence de régler ?
Il y a des aides, oui, mais elles ne correspondent pas toujours à la demande réelle.

Oui, il manque des profs qui ont la foi, je suis entièrement d'accord, mais beaucoup l'ont perdue et ça peut se comprendre. Il y a des profs qui après vingt ans de carrière où ils ont beaucoup donné, sont tout simplement fatigués et moins motivés, donc moins motivants.

Quel est le problème pour les enfants qui ne sont pas en grosse difficulté ? Il n'y en a pas, me semble-t-il : ils viennent en classe, ils ont leurs copains, des profs qu'ils apprécient, d'autres qu'ils aiment moins… et alors ? Ca c'est la vie !
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 17-11-2006 à 23:55:11   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Ben comme pour les autres enfants mais plus tardivement.

Et pour les aides, je pense que c'est spécifique a chaque etablissement car chez moi, dans mon petit bled, y'a tout ce qui faut pour aider les enfants en grande difficulté. Ils ne savent même plus où les mettre tout ces gens. Peut-etre je vais leur dire de t'en envoyer quelques uns.

Et puis après non, on ne perd pas la foi quand on est prof. C'est un metier, il a choisi et il doit le faire bien jusqu'au bout. Faut arreter cette clemence envers les profs. c'est un job. Et un job mal fait n'est pas escusable.

GRRRRRRRrrrrrrr, et puis m'enervez pas la dessus car le prof de ma fille est plus qu'incompétent et en plus il bousculent les gamins et on est en plein début de grande guerre à ce sujet...
Lubie
770 messages postés
   Posté le 18-11-2006 à 00:19:23   Voir le profil de Lubie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Lubie   

zorglub a écrit :



Et puis après non, on ne perd pas la foi quand on est prof. C'est un metier, il a choisi et il doit le faire bien jusqu'au bout. Faut arreter cette clemence envers les profs. c'est un job. Et un job mal fait n'est pas escusable.


Alors là, je ne suis pas d'accord !
De quelle clémence parles-tu ? Et de quel métier parles-tu ? Tu le connais ? Tu as déjà enseigné ? Tu sais ce qu'il faut donner de soi ?
Ca me fait rigoler les gens qui ont des idées toutes faites, qui pensent que les choses devraient être absolument comme ils se les imaginent. Le métier d'enseignant n'est pas un job, ma grande, et je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de profs qui s'y engagent sans d'abord avoir eu une très grande et noble idée de ce métier et beaucoup d'illusions.
Mais voilà, il y en a qui ne tiennent pas le coup, qui sont plus fragiles, qui perdent la foi, qui tombent en dépression, qui ne savent plus, qui perdent le contrôle de leur classe et qui souffrent. J'en connais ! Et je compatis…

Un job mal fait n'est pas excusable ?
Mais vois-tu, c'est tout le contraire qu'on apprend aux enfants ! L'erreur est importante, elle fait grandir, elle permet de se mettre en question, elle permet d'apprendre, de progresser, de se construire.
Mais bien sûr, on est dans l'humain ici, on n'est pas dans le monde de l'entreprise, des performances, de la concurrence et des dents qui rayent le parquet.


Désolé pour ta môme !
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 18-11-2006 à 00:42:34   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Il y a des metiers differents des autres. Prof, medecin,... sont des metiers differents.
On n'accepte pas l'erreur du medecin car cela peut être la mort. Pour mettre ça en "dents qui raillent le parquet", ils paient une assurance de fou furieux pour s'exonérer de cette responsabilité et pouvoir faire des erreurs.
Si ton enfant meurt à cause d'une erreur médicale, tu penses quoi de l'erreur?

Les profs, choisissent (de moins en moins parait-il) d'être avec des enfants, ils assument leurs choix. Perso, j'ai choisis les chiffres, c'est moins bruyant et plus rigoureux, et surtout, je savais que je pouvais le faire jusqu'au bout. Que les profs soient prétentieux dans leur choix et se croient capable d'assumer leur boulot et dérapent en chemin, ce n'est pas aux autres de payer. C'est au prof. Et ce qui m'enerve, c'est que ça ne marche pas comme ça.

Un mauvais prof peut gacher, et au meilleur orienter, le chemin d'un enfant, voir de 35 enfants par an. C'est énorme.

Avec mes chiffres, je n'ai pas ces soucis, je peux juste aller en prison. C'est différent. Chacun choisi (plus ou moins) son metier. Il a le devoir de bien le faire. Le choix du domaine d'activité est du ressort de la personne qui l'a choisi et pas du ressort de ceux qui l'utilisent. De même que de la compétence, l'efficacité,... tout ce qui fait un bon professionnel quelquesoit le metier et l'environnement. Seules les exceptions sont admises. Ca devraient être pareil pour les profs.

PS: dans toute ma scolarité (bac + 4) je n'ai eu que 4 bons profs. bizarre non?
Lubie
770 messages postés
   Posté le 18-11-2006 à 01:52:13   Voir le profil de Lubie (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Lubie   

Je suis en partie d’accord parce que personnellement je fais un boulot que j’aime et je le fais bien ! Mais je n’aime pas ta façon de voir les choses ; elle n’est pas compatible avec mon métier, ma philosophie et mes convictions. Tu me sembles dure, froide et aigrie, et je crois que tu n'as une idée très précise de ce qu'est l'enseignement.

Je relève juste quelques phrases qui m’ont interpellé :

Les profs, choisissent (de moins en moins parait-il) d'être avec des enfants…

D’où tiens-tu cette information (« de moins en moins paraît-il ») ? J’ai horreur des « paraît-il » ; donne moi tes sources et nous pourrons en discuter rigoureusement.


Que les profs soient prétentieux dans leur choix et se croient capable d'assumer leur boulot et dérapent en chemin, ce n'est pas aux autres de payer. C'est au prof. Et ce qui m'enerve, c'est que ça ne marche pas comme ça.

Pourquoi prétentieux dans leur choix ? L’idée m’échappe…
Je reconnais qu’un mauvais prof est une calamité pour les élèves qui lui sont confiés mais il ne s’agit pas de payer ici. Il s’agirait plutôt de mettre en place de véritables moyens de reconversion. Et ça c’est de la responsabilité de l’Etat et des Académies. Mais tout le monde ferme les yeux !
Un mauvais prof est souvent en souffrance et il ne fait pas correctement son devoir de prof ; les élèves ne reçoivent pas l’enseignement qu’ils devraient recevoir.
Dans le monde de l‘entreprise, un mauvais employé est mis à la porte ; dans l’enseignement, ça ne se passe pas comme ça. Le prof est titulaire de son poste et il y reste : il continue de souffrir et ce sont les mômes qui en pâtissent.
Si tu approfondissais un peu ton raisonnement, tu comprendrais que c’est le système qui est mal fichu… et que le prof paye autant que les élèves.


Un mauvais prof peut gacher, et au meilleur orienter, le chemin d'un enfant, voir de 35 enfants par an. C'est énorme.


Beaucoup plus de 35. Comme tu connais bien les chiffres, je te laisse faire le calcul simple : un prof de collège a environ 5 classes de 25 élèves par an…
Un bon prof qui récupère les élèves d'un de ses collègues en souffrance doit, en plus de son programme, revoir le programme de l’année précédente. Tu reconnaîtras, dans ta grande mansuétude, que pratiquement ce peut être lourd …



Le choix du domaine d'activité est du ressort de la personne qui l'a choisi et pas du ressort de ceux qui l'utilisent.


L’école n’est pas un lieu de consommation. L’école ce sont les profs et les élèves qui la font. On n’utilise pas l’enseignement, ma grande, on le transmet et on le reçoit. C'est immense, fabuleux, profondément humain… tu ignores à quel point !


PS: dans toute ma scolarité (bac + 4) je n'ai eu que 4 bons profs. bizarre non?

Et pourtant tu es parvenue à avoir un bac+4 ! Finalement, tes bons profs ont su rattraper le boulot des mauvais, alors !


Je n'aurais pas l'outrecuidance de te parler de ton métier ni de vouloir te l'apprendre !
Je note juste que pour un prof, il y a un truc absolument insupportable : ce sont les parents très sûrs de leur bon droit, qui arrivent avec toutes leurs vieilles rancoeurs d'anciens élèves, et prétendent leur apprendre leur boulot !
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 18-11-2006 à 06:38:21   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

J'ai l'impression que nous ne parlons pas des mêmes prof, ni des mêmes enfants.
Je ne parlais pas des problèmes liés aux enfants hyperactif, handicapés ou autres.
Je parlais de ces milliers de collèges et lycées plein d'enfants et d'ado en rupture avec la société par manque de repères, fils de chômeur et de pondeuse, ayant pour seul occupation pendant que papa joue aux courses et que maman promène le petit dernier dans la cour de l'immeuble ou se bagarre un toboggan rouillé et une balançoire archaique, de faire peur au bourgeois.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section actualité  Une femme présidenteNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum