LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie 

 Philosophie de vie

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 18:00:43   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

Ase a écrit :

---> et oui Mais au vu que l'ego fait sans cesse des efforts, est-il illusoire de l'orienter vers une croissance intérieure ? Cela ne serait qu'un mythe ? N'est-il vraiment pas possible de dépasser sa vision individuelle ? Est-ce un mythe que d'essayer de réaliser des efforts d'objectivité face a des discours scandaleux et délirants ?


L'humain ne peut être totalement objectif voyons. C'est une des illusions favorites de l'égo.

Et est-ce par "objectivité" que tu classifies ces propos de "scandaleux" et "délirants"? Allons....soyons réalistes.

Ase a écrit :

Tu conseilles donc d'arrêter ce mythe du "disciplinage" mais d'explorer a fond sa propre subjectivité, vivre a donf dans son propre monde ?


Je ne conseille foutrement rien.

Ase a écrit :

---> bien, ce qui signifie que seul n'existe que le "prendre": "je donne pas, je ne fait que prendre". N'y a-t-il pas divers degrés de prendre ? et dans ce cas que signifierait un "prendre à degré minimal" ?


On peut le supposer. Et à un degré minimal, ça reste "prendre".

Ase a écrit :

En raisonnant différemment, je me suis demandé si cet acharnement n'avait pas pour cause la comparaison, plutôt qu'un amusement de l'ego, et plutôt que l'ego lui-même. Lorsque nous répondons a une personne (de façon détaillé, sobre, ou manipulée, détaché, neutre ou emporté), cela ne se fait que selon notre point de vue, notre perception (objectif ou subjectif), donc selon notre référentiel. Or la comparaison sans point de référentiel absolu est bel et bien un outil à l'existence de l'ego. Donc si dans nos mécanismes, nous ne faisons que renforcer l'existence de l'ego, c'est que celui-ci a peur de ne plus exister. C'est donc que l'égo se défend lui-même de sa propre annihilation. Dans ce cas, quel serait le rôle de la réalisation du Soi ?


Offrir tous les honneurs à son égo. L'ultime récompense quoi.

Ase a écrit :

Existe-t-il un personnage en nous, doté d'un égoïsme justifié, appelé ambitieusement et ignoblement, le "disciple" (que nous acceptons ou que nous refusons), qui parcourant ce mythe de la croissance intérieure et celui de la réalisation de la pseudo "libération spirituelle", peut se réaliser et annihiler ce processus de comparaison ?


Je l'ignore. Mais j'en doute fort...

ZaQieL

--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 18:59:27   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"L'humain ne peut être totalement objectif voyons. C'est une des illusions favorites de l'égo"

---> intéressant encore une fois
Tout effort d'objectivité serait illusoire selon toi.
Pour que je comprenne bien, pourquoi cela serait-il illusoire et par conséquent un jeu de l'ego ?



"Et est-ce par "objectivité" que tu classifies ces propos de "scandaleux" et "délirants"? Allons....soyons réalistes"

---> d'où le terme qui précédait : "efforts d'objectivité".



"Je ne conseille foutrement rien"

---> si la réalisation du Soi est une démarche égoïste comme tu le dit, alors il ne sert a rien de suivre une discipline dite spirituelle (disciple de la vie, disciple auprès d'un maître spirituel, matérialiste, recherche de la vérité, de la réalité, etc. peu importe la somme des mots qu'on y mettra derrière). Ta phrase implique de fait, de se contenter de vivre sans chercher à s'améliorer, de se laisser vivre, de rester dans son monde, de se préoccuper que de soi, puisque toute démarche personnelle n'est qu'illusoire ?




"On peut le supposer."

---> on ne peut donc pas aller de l'avant ? On se contente de le supposer ?
Si il n'y a que le prendre, il y a alors diverses manières de prendre, exemple :
un ami vient et me raconte qu'il s'est fait larguer par sa copine, je vais lui demander comment il l'a pris, chez certains ça peut-être destructeur, chez d'autres déprimant, chez d'autres ravageur, chez d'autres émotifs (dégoulinants de pleurs), etc.




"Et à un degré minimal, ça reste "prendre"."

---> tu saurais me le montrer ? me décrire ce que signifierait que "prendre a un degré minimal" ?



"Offrir tous les honneurs à son égo. L'ultime récompense quoi"

---> j'aime bien l'idée: comme offrir un bouquet de fleurs a sa compagne



"Je l'ignore. Mais j'en doute fort..."

---> oki. Alors j'appelle ce personnage "discipliné" celui qui est capable d'observer que nous sommes plusieurs à se bagarrer pour tel type de représentation et de spectacle en public, et qui a un regard lucide sur eux. De façon plus étalé dans le temps, il est celui qui est le témoin des différentes formes de conscience qui se succèdent en nous.

--------------------
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 19:05:31   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Dans le futur, on saura peut-être localiser le "centre de l'Ego" dans le cerveau.

Il suffira alors d'un petit coup de scalpel pour devenir un grand sage sans Ego

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Membre désinscrit
   Posté le 31-03-2009 à 19:18:46   

atil : Dans le futur, on saura peut-être localiser le "centre de l'Ego" dans le cerveau.

=> c'est le SNC. c'est pour ça qu'on l'a appelé comme ça. c'est comme le fait qu'on soit des vertébrés : c'est parce que notre vie dépend de l'état de notre colonne vertébrale.


Edité le 21-04-2009 à 19:13:44 par dimmu


Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 19:34:25   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

La vie serait mortellement chiante si on avait pas d'ego
Heureusement qu'il y a l'ego-attitude-constructif !

--------------------
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 19:36:09   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

La belle excuse que vous vous êtes trouvée afin de continuer à rentrer dans le lard de Dalaha...

--------------------
#PizzaMan
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 19:46:38   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

Ase a écrit :

intéressant encore une fois. Tout effort d'objectivité serait illusoire selon toi.Pour que je comprenne bien, pourquoi cela serait-il illusoire et par conséquent un jeu de l'ego ?


Oui, c'est illusoire dans le sens où l'exercice ne peut déboucher sur l'accomplissement réel de l'objectivité, mais permet tout au plus, de mieux discerner sa propre subjectivité. L'objectivité, c'est la quête de sa subjectivité la plus infime soit-elle.

Ase a écrit :

d'où le terme qui précédait : "efforts d'objectivité".


Certes.

Ase a écrit :

si la réalisation du Soi est une démarche égoïste comme tu le dit, alors il ne sert a rien de suivre une discipline dite spirituelle (disciple de la vie, disciple auprès d'un maître spirituel, matérialiste, recherche de la vérité, de la réalité, etc. peu importe la somme des mots qu'on y mettra derrière). Ta phrase implique de fait, de se contenter de vivre sans chercher à s'améliorer, de se laisser vivre, de rester dans son monde, de se préoccuper que de soi, puisque toute démarche personnelle n'est qu'illusoire ?


En quoi ma phrase implique-t-elle de se contenter de vivre sans chercher à s'améliorer? Tout ce que je dis, c'est que ces exercices sont pour et par l'égo. Or, ai-je dit que l'égo était l'ennemi à abattre? Voyons, je suis un être narcissique, égocentrique, voir égoïnomane. Je pense que c'est pure connerie que de chercher à se "débarrasser" de son égo. Maintenant, pour ce qui est de suivre une "discipline" spirituelle, chacun nourri son égo comme bon lui semble...

Et bon, réalité, vérité...rien d'objectif dans tout ça.

Ase a écrit :

on ne peut donc pas aller de l'avant ? On se contente de le supposer ? Si il n'y a que le prendre, il y a alors diverses manières de prendre, exemple :un ami vient et me raconte qu'il s'est fait larguer par sa copine, je vais lui demander comment il l'a pris, chez certains ça peut-être destructeur, chez d'autres déprimant, chez d'autres ravageur, chez d'autres émotifs (dégoulinants de pleurs), etc.


Ton égo va donc s'assurer de l'état de son égo.

Ase a écrit :

tu saurais me le montrer ? me décrire ce que signifierait que "prendre a un degré minimal" ?


C'est tellement évident que je comprends mal ton besoin d'exemple. À moins que ce ne soit moi qui ne comprenne pas le sens que tu donnes "prendre".

Ase a écrit :

oki. Alors j'appelle ce personnage "discipliné" celui qui est capable d'observer que nous sommes plusieurs à se bagarrer pour tel type de représentation et de spectacle en public, et qui a un regard lucide sur eux. De façon plus étalé dans le temps, il est celui qui est le témoin des différentes formes de conscience qui se succèdent en nous.


Et tu situes celui-ci au-delà de l'égo?

ZaQieL

--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 31-03-2009 à 21:50:28   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"c'est le SNC. c'est pour ça qu'on l'a appelé comme ça. "

>>>>>>>Je ne connais pas.
SNC c'est l'abbréviation de quoi ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Membre désinscrit
   Posté le 01-04-2009 à 00:08:08   

système nerveux central
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 00:56:49   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"L'objectivité, c'est la quête de sa subjectivité la plus infime soit-elle"

---> on en revient donc à ce qui était dit plus haut : l'exploration de sa propre subjectivité. Je considère que c'est une très bonne chose que cette exploration, ça nous fait beaucoup de bien. Ah, tiens donc, à qui ?





"En quoi ma phrase implique-t-elle de se contenter de vivre sans chercher à s'améliorer ?"

---> bah si il n'y a là aucune objectivité: c'est que c'est subjectif.
si il n'y a là aucune réalité: c'est que c'est illusoire.
si il n'y a là qu'un un intérêt égoïste: l'amélioration de soi-même est illusoire.
si il n'y a pas à chercher a s'améliorer : il n'y a qu'a se contenter de vivre sans se préoccuper des autres, puisque toute préoccupation de l'Autre serait illusoire, subjective.



"Tout ce que je dis, c'est que ces exercices sont pour et par l'égo. Or, ai-je dit que l'égo était l'ennemi à abattre ? Voyons, je suis un être narcissique, égocentrique, voir égoïnomane. Je pense que c'est pure connerie que de chercher à se "débarrasser" de son égo"

---> Tu ne l'a pas dit non. Ego ne désigne qu'une et une seule chose dans cette discussion le "Je" du moins dans son sens étymologique, enfin j'espère que tu l'utilises dans ce sens. Donc il n'est ni bon ni mauvais en soi. Il ne faut pas le confondre avec l'égoïsme qui est une attitude de l'esprit calculateur (qui lui ne pense et n'agit que selon la loi de son propre intérêt).






"Maintenant, pour ce qui est de suivre une "discipline" spirituelle, chacun nourri son égo comme bon lui semble"

---> donc les disciplines a caractère "spirituelles" sont pour toi une sorte de club Med où on cultive l'ego. Pourtant dans les monastères et les ashrams on apprend l'inverse : à se déconditionner des habitudes de l'ego.





"Ton égo va donc s'assurer de l'état de son égo"

---> l'idée de cet exemple imaginaire était de montrer qu'il existe diverses manières de "prendre" donc des degrés dans la façon de "prendre".




"C'est tellement évident que je comprends mal ton besoin d'exemple. À moins que ce ne soit moi qui ne comprenne pas le sens que tu donnes "prendre"."

---> ça ne m'est pas évident du tout: je ne me suis jamais imaginé un univers où seul le "prendre" existe. Pour moi, jusque là le don existait. D'où le fait que je trouve ton intervention intéressante, et donc je ne comprends pas par exemple, pourquoi le don ne pourrait-il pas être ce seuil qui apparait lorsque le "prendre minimal" est atteint.




"Et tu situes celui-ci au-delà de l'égo ?"

---> Je n'en sais rien. Je le situe en tant qu'existant.

--------------------
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 08:06:08   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Ego ne désigne qu'une et une seule chose dans cette discussion le "Je" du moins dans son sens étymologique, enfin j'espère que tu l'utilises dans ce sens. Donc il n'est ni bon ni mauvais en soi. Il ne faut pas le confondre avec l'égoïsme qui est une attitude de l'esprit calculateur (qui lui ne pense et n'agit que selon la loi de son propre intérêt)."

>>>>>>>Pourtant ce que désigne l'Ego c'est avant tout l'Egoïsme.
On pourrait se sentir "JE" sans forcément tout rapporter à soi.



"donc les disciplines a caractère "spirituelles" sont pour toi une sorte de club Med où on cultive l'ego. Pourtant dans les monastères et les ashrams on apprend l'inverse : à se déconditionner des habitudes de l'ego."

>>>>>>> Mais comment un homme possédant un Ego pourrait-il désirer ne pas en avoir ?
Au début d'une quète spirituelle, l'homme ne sait pas vraiment que celle-ci conduit à la disparition de l'Ego. Son Ego le pousse juste dans cette voie car il s'imagine que cela va le faire briller encore plus.
L'Ego s'imagine, illogiquement, qu'un jour on pourra l'admirer pour sa spiritualité.

Ou alors il faut penser qu'il y a autre chose en nous qui veut s'opposer à l'Ego, et en sachant trés bien ce qu'il est en train de faire.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Milie
Disciple de la vie
5665 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 10:28:33   Voir le profil de Milie (En vacances)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




Ati>>>>>>>Pourtant ce que désigne l'Ego c'est avant tout l'Egoïsme.
On pourrait se sentir "JE" sans forcément tout rapporter à soi.


C'est aussi ce que j'y comprend .. Le Je domination ou soumission est dicté par l'ego -égoisme..
Seulement si ce je est juste de sentir le moi "existant", comment pourrait-il être un déséquilibre ..
Si le je et moi, ne sont qu'une seule voix sans égoisme, ils pourraient simplement être l'instant vivant sans "attente"..
Parcequ'en fait... qui attend, désirs ou souhaite ..?...

Je suis en vie, ce n'est pas l'ego qui le dit, simplement je qui constate avec les ressentis de moi.

L'egoisme provoque des manifestions dans des soumissions du Moi, autant que des dominations du Je..
L'égoisme sépare le je du moi..Ce qui pourrait être, les origines des déséquilibres.



--------------------
Amicalement Milie
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 11:11:32   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Pourtant ce que désigne l'Ego c'est avant tout l'Egoïsme. On pourrait se sentir "JE" sans forcément tout rapporter à soi."

---> il y a une différence entre l'ego, l'égocentrisme, l'égoïsme et encore l'égotisme, mais toutes ont la racine latine commune "Je". Tout dépend de la discipline auquel vous vous reportez (morale, phénoménologique, psychologique, etc.)
Ce qui fait la tendance spontanée du sujet a tout rapporter a soi, donc se prendre pour le centre du monde, et par conséquent qui n'éprouve d'intêret pour les autres tant qu'ils servent ses propres intérêts, n'est pas l'ego mais l'égocentrisme. L'ego n'est qu'un amas de pensées, l'ego est par conséquent neutre.

D'ailleurs pour Husserl, il a encore un autre sens, l'ego peut être transcendantal. Husserl parle du "sujet méditant", ce qui pourrait être rapproché du "sujet disciple".




"Mais comment un homme possédant un Ego pourrait-il désirer ne pas en avoir ?"

---> il n'a jamais été question de ne pas en avoir.
Les traditions spirituelles authentiques enseignent l'Être. Et Être signifie être libre de l'avoir. L'ego est donc toujours là quoi qu'on vive.




"Son Ego le pousse juste dans cette voie car il s'imagine que cela va le faire briller encore plus.
L'Ego s'imagine, illogiquement, qu'un jour on pourra l'admirer pour sa spiritualité."

---> c'est un des pièges, en effet, expliqué dans le livre de Mariana Caplan.



"Ou alors il faut penser qu'il y a autre chose en nous qui veut s'opposer à l'Ego, et en sachant trés bien ce qu'il est en train de faire."

---> L'ego n'est pas son propre fondement puisqu'il constitue une conscience individuelle et séparée, ce qui me fait dire qu'il y à autre chose en nous.

--------------------
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 12:10:01   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Tu ne l'a pas dit non"

---> je complète ma phrase:
Tout dépend de la discipline auquel on se reporte (morale, phénoménologique, psychologique, etc.) lorsqu'on emploi le terme "ego".
J'ai remarqué que les gens utilisaient une définition morale de l'ego, or le propre de la vie morale / philosophie morale est que l'ego est sous-entendu comme un ennemi. Mais je ne pense pas que ce soit ton cas, comme je te le dit plus-haut.

--------------------
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 12:44:03   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Ce qui fait la tendance spontanée du sujet a tout rapporter a soi, donc se prendre pour le centre du monde, et par conséquent qui n'éprouve d'intêret pour les autres tant qu'ils servent ses propres intérêts, n'est pas l'ego mais l'égocentrisme."

>>>>>>Sans Ego, il n'y a pas d'Egocentrisme possible.



"L'ego n'est qu'un amas de pensées, l'ego est par conséquent neutre."

>>>>>> Dans ce cas l'Ego peut continuer à exister, il n'est pas un problème.

... à moins que, par "amas de pensées", tu en fasses un équivalent du "Mental agité" ?




"il n'a jamais été question de ne pas en avoir.
Les traditions spirituelles authentiques enseignent l'Être. Et Être signifie être libre de l'avoir. L'ego est donc toujours là quoi qu'on vive."

>>>>>>>Sauf qu'on cesse de ne penser qu'à lui.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 12:47:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

J'ai l'impression qu'on ne parle pas tous ici du même Ego.

De par mes discussions personnelles avec ZaQiel, je sais que lui et moi n'avons pas la même conception de l'Ego.
Pour Ase, j'ai l'impression que sa conception était proche de la mienne, mais qu'elle est en train de se rapprocher de celle de ZaQiel.
Et pour Dalaha ... je n'ai pas compris dans quel sens elle employait les mots "je" et "moi".

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 13:10:35   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

"Sans Ego, il n'y a pas d'Egocentrisme possible"

---> ce type d'ego n'est pas un "Moi" neutre. Il se reporte de fait à la discipline psychologique. Il ne correspond pas au "Moi" définit chez Husserl (donc ds la discipline phénoménologique), ni a celui pris dans son sens étymologique.
L'ego au sens neutre dont je cause est un ego qui ne se fait pas de lui-même le centre de tout. Dans ce que toi tu causes, c'est la tendance du sujet qui génère chez le Moi l'attitude égocentrique: il s'agit d'un Moi qui n'est plus neutre.




"Dans ce cas l'Ego peut continuer à exister, il n'est pas un problème"

---> l'ego continuera toujours a exister. Exemple: tu as un livre dans un coin tout poussiéreux de ta bibliothèque, ce livre est là, tu ne t'en sers pas, mais il est là, il continuera d'être là, donc d'exister.




"à moins que, par "amas de pensées", tu en fasses un équivalent du "Mental agité" ?"

---> pas du tout: ce sont deux notions qui sont très différentes.
Dans mon esprit, le mental est à combattre, alors que l'ego est mon meilleur allié ou ma plus brave compagne (pour reprendre ce qui a été dit avec Lucifer plus haut)

--------------------
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 20:42:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"l'ego continuera toujours a exister. Exemple: tu as un livre dans un coin tout poussiéreux de ta bibliothèque, ce livre est là, tu ne t'en sers pas, mais il est là, il continuera d'être là, donc d'exister."

>>>>>>>>C'est peut-être la même chose pour l'Ego ... ou peut-être pas. Il peut aussi être comme un muscle qui s'atrophie si on ne s'en sert pas.



"Dans mon esprit, le mental est à combattre, alors que l'ego est mon meilleur allié ou ma plus brave compagne (pour reprendre ce qui a été dit avec Lucifer plus haut) "

>>>>>>>> Mais quand je calcule 1+1=2, l'Ego ne me sert à rien.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 21:10:17   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

Ase a écrit :

bah si il n'y a là aucune objectivité: c'est que c'est subjectif.


Inévitablement.

Ase a écrit :

si il n'y a là aucune réalité: c'est que c'est illusoire.


Évidemment.

Ase a écrit :

si il n'y a là qu'un un intérêt égoïste: l'amélioration de soi-même est illusoire.


Ça dépend de ce que l'on entend par "améliorer le SOI".

Ase a écrit :

si il n'y a pas à chercher a s'améliorer : il n'y a qu'a se contenter de vivre sans se préoccuper des autres, puisque toute préoccupation de l'Autre serait illusoire, subjective.


Se préoccuper de l'autre, n'est-ce pas faire un long détour vers SOI?

Ase a écrit :

Tu ne l'a pas dit non. Ego ne désigne qu'une et une seule chose dans cette discussion le "Je" du moins dans son sens étymologique, enfin j'espère que tu l'utilises dans ce sens. Donc il n'est ni bon ni mauvais en soi. Il ne faut pas le confondre avec l'égoïsme qui est une attitude de l'esprit calculateur (qui lui ne pense et n'agit que selon la loi de son propre intérêt).


Le "Je", le "Moi", le "Soi", voilà l'égo pour moi.

Effectivement, ni bon, ni mauvais. C'est un outil indispensable et sa nature dépend de l'utilisation qui en sera faite. Bien entendu, tant que le considère qu'il puisse exister quelque chose de "bien" ou de "mal" en ce bas monde, au niveau "absolu".

Ase a écrit :

donc les disciplines a caractère "spirituelles" sont pour toi une sorte de club Med où on cultive l'ego. Pourtant dans les monastères et les ashrams on apprend l'inverse : à se déconditionner des habitudes de l'ego.


Foutaises.

Ase a écrit :

ça ne m'est pas évident du tout: je ne me suis jamais imaginé un univers où seul le "prendre" existe. Pour moi, jusque là le don existait. D'où le fait que je trouve ton intervention intéressante, et donc je ne comprends pas par exemple, pourquoi le don ne pourrait-il pas être ce seuil qui apparait lorsque le "prendre minimal" est atteint.


Donne un exemple de don entrant dans la catégorie que tu nommes "prendre minimal".

ZaQieL

--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 21:13:25   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

Atil a écrit :

Ou alors il faut penser qu'il y a autre chose en nous qui veut s'opposer à l'Ego, et en sachant trés bien ce qu'il est en train de faire.


Ou c'est l'égo qui a trouvé une excellente façon de "s'entretenir".

ZaQieL

--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
ZaQieL
Soyez asservis et heureux de l'être!
ZaQieL
1484 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 21:20:16   Voir le profil de ZaQieL (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à ZaQieL   

Ase a écrit :

pas du tout: ce sont deux notions qui sont très différentes. Dans mon esprit, le mental est à combattre, alors que l'ego est mon meilleur allié ou ma plus brave compagne (pour reprendre ce qui a été dit avec Lucifer plus haut)


Tu voulais sans doute dire "ZaQieL".

Et je suis d'accord que l'égo est notre meilleur allié, d'où l'importance de se tenir loin de toute idéologie prônant sa disparition au profil d'un "égo" globalisé.

Et je suis aussi d'accord que le mental est à combattre. C'est lui l'ennemi véritable.

ZaQieL

--------------------
Si vous désirez la sympathie des masses, vous devez leur dire les choses les plus stupides et les plus crues.

Connaître, c'est comprendre toute chose au mieux de nos intérêts.

La conscience est la dernière et la plus tardive évolution de la vie organique, et par conséquent ce qu'il y a de moins accompli et de plus fragile en elle.
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 01-04-2009 à 21:35:56   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

L'EGO est NOTRE meilleur allié.
Mais si on enlève le "NOTRE", à quoi sert l'EGO ?
Sans l'EGO il n'y a plus de notion de NOTRE.
L'EGO ne sert donc qu'à lui-même. Il tourne en rond.
Il ne sert qu'à s'auto-entretenir.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Milie
Disciple de la vie
5665 messages postés
   Posté le 02-04-2009 à 08:35:43   Voir le profil de Milie (En vacances)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




Atil<<<<Et pour Dalaha ... je n'ai pas compris dans quel sens elle employait les mots "je" et "moi".

Moi pourrait ce conçevoir comme l'âme, qui suivant son "age" serait + ou - emplie de connaissance
Moi - contient la nature de Je. Un Je qui exprime les valeurs de Moi en des moments present.

Si "moi" est mon âme contenant des vécues passés, alors "je" représenterais les sommes de moi, dans l'instant present.


En as-tu compris le sens ?...




--------------------
Amicalement Milie
Atil
Atil
30549 messages postés
   Posté le 02-04-2009 à 09:04:07   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Heu ...

Si MOI c'est mon ame.
et si JE c'est la somme des MOI,
alors ca veut dire que j'ai plusieurs ames ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Milie
Disciple de la vie
5665 messages postés
   Posté le 02-04-2009 à 09:51:49   Voir le profil de Milie (En vacances)   Répondre à ce message   http://auxcouleursqui.forumgratuit.fr/   Envoyer un message privé à Milie   




Atil a écrit :

Heu ...

Si MOI c'est mon ame.
et si JE c'est la somme des MOI,
alors ca veut dire que j'ai plusieurs ames ?



Oui , mais elles n'apparaissent qu'avec les évolutions de la conscience tendant "naturellement" à l'universelle.

Des évolutions qui font revivre des "ce qui fut" en des "ce qui est".

En l'universelle, ces âmes n'ont plus d'appartenance, elles ne sont qu'une même conscience.




--------------------
Amicalement Milie
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section philosophie  Philosophie de vieNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum