LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie 

 Le communisme

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
Kamel
wech wech wech
Kamel
589 messages postés
   Posté le 14-09-2004 à 16:25:02   Voir le profil de Kamel (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Kamel   

A) Qu'est ce que l'internationalisme prolétarien?

L'internationalisme prolétarien c'est d'abord la solidarité pratique des travailleurs exploités d'un pays à l'autre, par-delà les frontières, quelle que soit leur nationalité. C'est l'appui réciproque, le soutien quand des luttes sont engagées ou que la répression s'exerce, et enfin l'action commune.

Les ouvriers d'un même pays doivent s'épauler, se prêter main forte, quel que soit leur métier, leur patron ou leur région, leur religion ou leur conception de la vie. De même, d'un pays à l'autre, les exploités doivent s'efforcer de surmonter leurs divisions et leurs particularismes pour s'entraider, marcher ensemble, s'unir.

L'internationalisme doit être rendu conscient et consciemment poursuivi. C'est une bataille permanente. Pour cela il faut voir si ses fondements matériels existent, si c'est autre chose qu'un sentiment vague et généreux. Le slogan du Manifeste de Marx et Engels en 1848 "Prolétaires de tous pays, unissez-vous!" est-il plus qu'un slogan?


L'internationalisme doit être rendu conscient et consciemment poursuivi. C'est une bataille permanente. Pour cela il faut voir si ses fondements matériels existent, si c'est autre chose qu'un sentiment vague et généreux. Le slogan du Manifeste de Marx et Engels en 1848 "Prolétaires de tous pays, unissez-vous!" est-il plus qu'un slogan?

cool.gif Les fondements matériels de l'internationalisme prolétarien.

1) En 1848, le Manifeste du Parti communiste proclame: "Les ouvriers n'ont pas de patrie". Dès 1845, Marx avait développé cette idée:"La nationalité du travailleur n'est ni française, ni anglaise, ni allemande, elle est le travail, l'esclavage salarié, la vente de soi-même. Son gouvernement n'est français, ni anglais, ni allemand, il est le Capital. Son air natal n'est ni français, ni anglais, ni allemand, il est l'air de l'usine. La terre qui lui appartient n'est ni française, ni anglaise, ni allemande, c'est quelques pieds au-dessous de la terre". La situation sociale du prolétariat, définie par le fait qu'il ne possède en propre que sa force de travail, crée - entre les prolétaires de tous les pays - une unité d'intérêt objectif (c'est-à-dire quelle que soit la conscience que les travailleurs en ont). La concurrence a ses racines dans la nature intime de la bourgeoisie. Le marché national est le cadre nécessaire de son développement, et l'état national son ultime garantie. En revanche, les travailleurs n'ont ni propriété, ni marché à défendre contre d'autres travailleurs.

D'où la délimitation essentielle que trace le Manifeste par rapport aux courants ouvriers non communistes: "Les communistes ne se distinguent des autres partis ouvriers que sur deux points: Dans les différentes luttes nationales des prolétaires, ils mettent en avant et font valoir les intérêts indépendants de la nationalité et communs à tout le prolétariat. 2. Dans les différentes phases que traverse la lutte entre prolétaires et bourgeois, ils représentent toujours les intérêts du mouvement dans sa totalité."

Une internationale pour:

Contribuer à coordonner les luttes éclatées
Non pas s'abandonner à la spontanéité des interactions et répercussions de luttes mais s'efforcer de les prévoir, de les guider, de les faire jouer les unes sur les autres
Mettre sur pied une stratégie internationale. Cela permet d'affaiblir l'impérialisme dans ses maillons faibles, de faire servir les gains obtenus, ici ou là, au prolétariat mondial, d'alléger l'effort de ceux qui se trouvent à un moment donné plus exposés par l'ouverture de nouveaux fronts dispersant les forces adverses et qui, sans cela leur opposent leur violence internationalement concentrée.
Contribuer à la solution du problème de la direction révolutionnaire internationale qui mènera à l'assaut du vieux monde les opprimés et les exploités.
cool.gif Construire l'Internationale en commençant par le toit ou les murs?

Le fait que les partisans de cette conception ne l'appliquent pas pour la construction d'une organisation d'emblée à l'échelle nationale démontre à quel point le fétichisme et le poids des frontières nationales - la tentation du "national-communisme" - pèse sur eux. En fait, dès qu'on est d'accord sur une ligne politique fondamentale, elle sera d'autant mieux appliquée et elle aura d'autant plus de chances de gagner de nouveaux adhérents qu'on sera mieux organisé, et agira de manière cohérente. Les liens entre les différentes sections nationales, leurs expériences communes, le simple fait de pouvoir s'appuyer sur beaucoup plus de leçons tirées de la lutte de classe vivante, et sur beaucoup plus de cerveaux capable de tirer ces leçons grâce à l'emploi d'une méthode commune, peut et doit contribuer énormément à l'application efficace de cette ligne politique correcte. On pourrait même affirmer paradoxalement que, justement quand des partis révolutionnaires nationaux de masse n'existent pas encore, il est d'autant plus important de construire simultanément des organisations nationales et une Internationale révolutionnaire. Car les pressions qui s'exercent que des petites organisations et qui peuvent les rendre prisonnières de leurs seules impressions, de raisonnements à courte vue, unilatéraux, ou les amener à prendre leur propre niveau de conscience pour celui des masses, sont colossales. Elles ne peuvent être neutralisées jusqu'à un certain point que par l'intégration de ces organisations dans une organisation internationale.

III) Pourquoi la IVème Internationale?

A) Le combat historique pour une internationale révolutionnaire.

1) La première Internationale.

Marx et Engels, dans toute leur vie, ont toujours tenté de construire simultanément, que ce soit avec les masses (Association Internationale des Travailleurs, fondée en 1864, dite ensuite 1ere Internationale) ou avec des forces absolument minuscules (Comité de correspondance, Ligue des communistes en 1847, Association des communistes révolutionnaires) une Internationale et des partis nationaux. La tentative la plus durable, celle de l'A.I.T. qui permit un premier rassemblement de forces internationalistes, se désintégra à la suite de la défaite de la commune de Paris (1871) et par l'existence de forces centrifuges formées par les groupements anarchistes dans ses rangs. L'A.I.T. est aujourd'hui représenté, en France, par la CNT-AIT.

2) La deuxième Internationale.

Fondée en 1889, releva le drapeau et donna une éducation politique socialiste à de grande masses de travailleurs tout en aidant à la construction de puissants partis ouvriers de masse, essentiellement en Europe. Rosa Luxembourg, Lénine, Trotski s'auto critiquèrent, par la suite, pour ne pas avoir, en son sein, organisé le courant révolutionnaire International, avant l'achèvement de sa dégénérescence. Ils apprécièrent sa dislocation par pays comme devant amener la nouvelle Internationale à reconstruire, à se centraliser davantage pour pouvoir faire prédominer les intérêts de l'ensemble sur ceux des parties

En effet, au moment où éclata la première guerre impérialiste mondiale en 1914, la 2ème Internationale montra qu'elle n'était qu'une simple fédération de sections de plus en plus bureaucratisées et intégrées par leurs appareils à chacun des États bourgeois. La majorité des dirigeants des partis nationaux trahirent le programme socialiste internationaliste et leurs propres engagements solennels, maintes fois répétés, fournissant à leur propre classe capitaliste le soutien politique décisif pour bloquer les aspirations révolutionnaires des masses surgies à la suite de la guerre. Cette Internationale est aujourd'hui représentée, en France, par le Parti Socialiste.

3) L'Internationale communiste ou 3ème Internationale.

Fondée en 1919 pour restaurer les principes de l'internationalisme prolétarien et les appliquer à la période d'agonie du capitalisme. Ses statuts déclaraient "l'Internationale Communiste se donne pour but la lutte armée pour le renversement de la bourgeoisie internationale et la création de la république internationale des Conseils ouvriers, première étape dans la voie de la suppression complète de tout régime gouvernemental. L'I.C. considère la dictature du prolétariat comme l'unique moyen disponible pour arracher l'humanité aux horreurs du capitalisme. Et elle considère le pouvoir des Conseils ouvriers (soviets) comme la forme de dictature du prolétariat qui impose l'histoire.

L'I.C. soutient intégralement et sans réserves, les conquêtes de la grande révolution prolétarienne en Russie, de la première révolution socialiste dans l'histoire, qui ait été victorieuse, et invite les prolétaires du monde à marcher dans la même voie. Elle s'engage à soutenir par tous les moyens qui seront en son pouvoir toute république socialiste qui serait créée en quelque lieu que ce soit".

Mais, dans les conditions d'arriération économique et culturelle de l'URSS, après 4 ans de guerre civile impitoyable et en l'absence d'une relève révolutionnaire dans des pays capitalistes plus avancés, la classe ouvrière russe, décimée, en partie désorganisée, reflua et une bureaucratie de plus en plus cristallisé en couche sociale privilégiée s'empara de l'appareil de l'État Soviétique et du Parti Communiste, le faisant fonctionner à son profit. Vue la place qu'occupait le Paet de militants, des années et des années durant avant qu'émerge cette Internationale révolutionnaire de masse de demain.

A l'heure actuelle la IVème Internationale a comme le mouvement ouvrier international un certain réveil. Elle continue son travail d'organisation mondiale de la classe ouvrière:

En animant une école internationale de cadres à Amsterdam.
En publiant une revue Internationale en différentes langues: Inprecor en français, International Viewpoint en anglais...
En participant à des regroupements continentaux du mouvement ouvrier: Marche contre le chômage en Europe, Conférence de Sao Paulo en Amérique Latine...
En participant à des initiatives internationales: Marche mondiale des femmes.


Mais, dans les conditions d'arriération économique et culturelle de l'URSS, après 4 ans de guerre civile impitoyable et en l'absence d'une relève révolutionnaire dans des pays capitalistes plus avancés, la classe ouvrière russe, décimée, en partie désorganisée, reflua et une bureaucratie de plus en plus cristallisé en couche sociale privilégiée s'empara de l'appareil de l'État Soviétique et du Parti Communiste, le faisant fonctionner à son profit. Vue la place qu'occupait le Paet de militants, des années et des années durant avant qu'émerge cette Internationale révolutionnaire de masse de demain.

A l'heure actuelle la IVème Internationale a comme le mouvement ouvrier international un certain réveil. Elle continue son travail d'organisation mondiale de la classe ouvrière:

En animant une école internationale de cadres à Amsterdam.
En publiant une revue Internationale en différentes langues: Inprecor en français, International Viewpoint en anglais...
En participant à des regroupements continentaux du mouvement ouvrier: Marche contre le chômage en Europe, Conférence de Sao Paulo en Amérique Latine...
En participant à des initiatives internationales: Marche mondiale des femmes.



C'est ca pour moi voter communiste !.

Je laisse un génu parle de cuba etc . Quand on a jamais lu un bouquin de marx et qu'on ne sait pas ce qu'est le marxisme, on devrait avoir la décence de se taire.


--------------------
Bismillahi Rahmani Rahime, Alhamdoulillahi rabi l'alamine, A rahmani Rahime, Maliki yawmiddine, Iyaka na'abodo wa iyaka nasta'ine, Ihdina siratal mostakime, Siratal ladina an'amta 'alayhime, Rayri l'maRdobi 'alayhime wa la da line.
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 14-09-2004 à 16:52:39   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Chorus:
C'est la lutte finale:
Groupons-nous, et demain,
L'Internationale
Sera le genre humain.
C'est la lutte finale:
Groupons-nous, et demain,
L'Internationale
Sera le genre humain.

1. Debout! les damnés de la terre!
Debout! les forçats de la faim!
La raison tonne en son cratère,
C'est l'éruption de la fin.
Du passé faisons table rase,
Foule esclave, debout! debout!
Le monde va changer de base:
Nous ne sommes rien, soyons tout!
Chorus:

2. Il n'est pas de sauveurs suprêmes:
Ni Dieu, ni César, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes!
Décrétons le salut commun!
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l'esprit du cachot,
Soufflons nous-memes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud!
Chorus:

3. L'État comprime et la loi triche;
L'Impôt saigne le malheureux;
Nul devoir ne s'impose au riche;
Le droit du pauvre est un mot creux.
C'est assez languir en tutelle,
L'Égalité veut d'autres lois;
"Pas de droits sans devoirs," dit-elle,
"Égaux, pas de devoirs sans droits!"
Chorus:

4. Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail:
Dans les coffres-forts de la bande
Ce qu'il a créé s'est fondu.
En décrétant qu'on le lui rende
Le peuple ne veut que son dû.
Chorus:

5. Les rois nous soûlaient de fumées,
Paix entre nous, guerre aux tyrans!
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l'air et rompons les rangs!
S'ils s'obstinent, ces cannibales,
A faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.
Chorus:

6. Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs;
La terre n'appartient qu'aux hommes,
L'oisif ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent!
Mais, si les corbeaux, les vautours,
Un de ces matins, disparaissent,
Le soleil brillera toujours!
Chorus:


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 14-09-2004 à 16:53:38   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Quand on pense à ceux qui se sont fait tuer pour ces quelques paroles!


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Kamel
wech wech wech
Kamel
589 messages postés
   Posté le 14-09-2004 à 20:20:41   Voir le profil de Kamel (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Kamel   

Et quand je pense à ceux qui sont morts pour que le capitalisme tout puissant puisse prospérer.............
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 14-09-2004 à 20:59:14   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Kamel a écrit :

Et quand je pense à ceux qui sont morts pour que le capitalisme tout puissant puisse prospérer.............


------>C'est parcequ'il n'avaient rien compris !
Ce n'était pas le vrai capitalisme !


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 06:05:32   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Mourir pour des idées, faut vraiment être très con. Je ne connais rien de plus con, à part peut-être manger avec un couteau.
Je l'ai déjà faite? zut...


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 07:45:19   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Il y a même des gens qui sont morts en combattant le nazisme : ils étaient pour l'idéal de la liberté et du respect des gens.

Peut-on dire que c'était con ?

Ou alors ils ne se sont pas sacrifiés pour une idée, mais se sont sacrifiés pour en combattre une autre. C'est aussi une manière de présenter les choses.

Je me demande s'il n'est pas plus intelligent de se sacrifier CONTRE une idée que POUR une idée ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Kamel
wech wech wech
Kamel
589 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 14:29:15   Voir le profil de Kamel (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Kamel   

La capitalisme est le système le plus pernicieux et injuste qu'on puisse trouver. Alors je ne vois pas comment on pourrait considérer qu'il y a un vrai capitalisme.
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 15:18:21   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Faut pas dire n'importe quoi Atil quand même… Les Français sont entrés en guerre non contre le nazisme, mais parce qu'Hitler a poussé le bouchon un peu trop loin.
Les Français et les Anglais étaient carrément "obligés" de déclarer la guerre, ils l'avaient promis.
Les Espagnols les Italiens et le japon étaient avec Hitler, les Russes avaient signé un pacte de non-agression avec l'Allemagne nazi, les Américains, et je suis obligé de le reconnaître, admiraient Hitler, car Lindbergh était pro Hitler, et les Américains admiraient Lindbergh.
Les Russes et les Américains sont entrés en guerre que lorsqu'ils ont été attaqués.
En bref, personne n'est entré en guerre contre le nazisme.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Kamel
wech wech wech
Kamel
589 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 15:59:22   Voir le profil de Kamel (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Kamel   

Hitler à poussé le bouchon un peu trop loin !!!!!!!!!!

Qu'est ce qui faut pas lire !!!!!!!
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 18:41:32   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Pourquoi? Tu trouves qu'il a pas poussé le bouchon assez loin?


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Kamel
wech wech wech
Kamel
589 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 20:16:49   Voir le profil de Kamel (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Kamel   

C'est la façon dont tu le dis qui me choque.

Si pour toi il a simplement poussé le bouchon un peu loin, tu aurais été partisant d'un simple rappel à l'ordre pendant que tu y est !!!

Il a tué trop de juifs, il aurait fallu qu'il ne fasse pas autant de camps de concentration, pendant que tu y est !

N'importe nawak
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 20:54:00   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Il s'agissait d'une réponse à Atil, qui prétendait que des gens ont combattu le nazisme, alors que cela s'est avéré une conséquence, et non une cause.
Si on veut prendre parti, ben faut connaitre, sinon on dit beaucoup de conneries.

Message édité le 15-09-2004 à 20:55:59 par Verdad


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 20:58:59   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Ben tiens! Ils viennent de le dire à la télé!

Comme quoi les coincidences! C'est le nouvel an juif.

Bonne année à vous, s'il y en a ici, mais ca m'étonnerait!


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 22:17:11   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Il s'agissait d'une réponse à Atil "...

<o>


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 15-09-2004 à 23:39:29   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Il parrait même que les nazis n'avaient rien compris.
Ils tuaient plein de gens parceque ce n'était pas le vrai nazisme !

Ben quoi ? Les excuses bidons qu'on utilise pour justifier les tueries communistes peuvent aussi bien être utilisées pour justifier d'autres tueries.

Finalement il n'y a que les méchants capitalistes qui n'ont pas construit de camps de concentration et de Goulags.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 05:47:07   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Kamel a écrit :

La capitalisme est le système le plus pernicieux et injuste qu'on puisse trouver. Alors je ne vois pas comment on pourrait considérer qu'il y a un vrai capitalisme.


<o> Le capitalisme permet toutes les possibilités de réussite grâce à l'effort, la détermination, et la connaissance qui ne te mèneraient nul part dans un système égalitariste, socialiste, communiste, etc, où les limites sont infranchissables, le tout dicté par un gouvernement qui contrôle l'avenir social de chacun.


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 07:55:16   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Les idéologies extrémistes comme le communisme, le nazisme, le terrorisme, le fanatisme religieux, n'ont qu'un mode de pensée :
"Si tu n'est pas d'accord avec toi, je vais te tuer ou te torturer !"

Alors que le capitalisme dit :
"Tu es libre de penser ce que tiu veux du momment que tu me laisse m'enrichir par tous les moyens !"

Mais il y a peut-être d'autres systèmes possibles ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 11:19:25   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

" Mais il y a peut-être d'autres systèmes possibles ? "...

<o> Tu parles d'autres systèmes bien pires, ou meilleurs ?

Le capitalisme n'est pas reconnu comme étant parfait, mais il est de loin le seul qui permet autant de liberté pour atteindre certaines réussites.
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 12:55:13   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Mais rien ne nous oblige à considérer la réussite matérielle comme le but suprême.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 13:20:42   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Et quoi d'autre? La réussite sociale, matérielle, c'est la réussite! Tout le reste est à la portée du premier venu.


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
Kamel
wech wech wech
Kamel
589 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 14:26:38   Voir le profil de Kamel (En vacances)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Kamel   

Pizza Man a écrit :

[citation=Kamel]La capitalisme est le système le plus pernicieux et injuste qu'on puisse trouver. Alors je ne vois pas comment on pourrait considérer qu'il y a un vrai capitalisme.


<o> Le capitalisme permet toutes les possibilités de réussite grâce à l'effort, la détermination, et la connaissance qui ne te mèneraient nul part dans un système égalitariste, socialiste, communiste, etc, où les limites sont infranchissables, le tout dicté par un gouvernement qui contrôle l'avenir social de chacun.[/citation]

Bonne question si ce n'est que tu n'as pas compris de ce qu'etait le communisme. Le communisme refuse l'état et donc son étatisation. ALors je ne vois pas comment un gouvernement peut décider d'autorité. C'est une autre facon de penser le gouvernement.

-------------

Concernant atil, avant de dire des conneries, par pitié renseigne toi et lis marx. Ca t'éviteras de parler pour ne rien dire.
Atil
Atil
28789 messages postés
   Posté le 16-09-2004 à 17:31:45   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

S'il n'y a pas de gouvernement alors c'est l'anarchie.

Pour qu'il n'y ait pas d'anarchie, alors il faut instaurer de l'autorité.
Voila pourquoi TOUTES les expériences communistes ont sombré dans la dictature.

Ce n'est quand même pas difficile : TOUTES les expériences communistes ont sombré dans la dictature, c'est donc bien la preuve qu'il y a un truc qui cloche quelque part.
Ce n'est pas en disant que ce n'était pas du vrai communisme qu'on arrivera à sauver cette idéologie.
Pourquoi AUCUN système communiste n'a-t-il pas pu rester un "vrai" système communiste ?
Simplement parcequ'un "vrai" système communiste est impossible.
Ce n'est qu'un rêve naïf, une utopie, une simple idéologie irréaliste qui n'a pas les pieds sur terre.
C'est ca le propre des idéologie :
On veut faire le bonheur des hommes mais sans tenir compte des hommes.
Sans tenir compte de leurs caractéristiques naturelles.
Hors les hommes sont pour la plupart incapables d'auto-discipline.
Ils ne peuvent pas se tenir tranquilles sans un minimum d'autorité au-dessus d'eux.
Donc tout système idéologique artificiel ne peut QUE sombrer dans la dictature ou l'anarchie.
Ce n'est qu'un système technocratique qui marche sur le papier mais qui ne tient pas compte des réalités sur le terrain.. c'est à dire avec la mentalité humaine.

Donc TOUTE idéologie ne peut faire que souffrir les hommes.
Toute idéologie n'a pour but que de faire entrer de force les hommes dans le moule que son créateur a inventé ... et qui ne fonctionne que sur le papier.

C'est pourquoi les idéologies ont TOUJOURS déviés en fanatisme.
Les fanatiques ce sont ceux qui veulent plier le monde réel à leurs rêves au lieu de plier leurs rêves au monde réel.

Bref, un idéologue c'est l'inverse d'un philosophe : ce n'est qu'un croyant naïf qui n'a pas les pieds dans le monde réel.

Libre à lui ... mais qu'il ne force pas les autres (TOUS les aiutres)à suivre ses caprices et ses chimères.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Verdad
Verdad
4252 messages postés
   Posté le 17-09-2004 à 20:38:02   Voir le profil de Verdad (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Verdad   

Un philosophe, c'est quelqu'un qui a dépassé le stade de la compréhension pour se lancer dans le douteux. C'est pour ca qu'il dit beaucoup de connerie.
Mais là, ya pas à dire! Vous êtes de grands philosophes!


--------------------
Le jour où je voudrais de la crotte d'âne, je saurai à quel derrière accrocher mon panier.
F. Dard
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 18-09-2004 à 00:16:23   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Toi, ta gueule.

Sinon prend au moins courageusement le risque d'être un petit philosophe au lieu d'émettre des affirmations qui ne sont pas les tiennes.

Sinon, fait comme d'hab. Ça t'évitera de griller un neurone.

Atil, il n'y a qu'un pas à franchir entre l'expérience communiste et ton idée sur la liberté d'expression...

" Bonne question si ce n'est que tu n'as pas compris de ce qu'etait le communisme. Le communisme refuse l'état et donc son étatisation. ALors je ne vois pas comment un gouvernement peut décider d'autorité. C'est une autre facon de penser le gouvernement "...

<o> C'est par le truchement du communisme que le gouvernement qui l'impose ou le propose, décide et contrôle la destinée de son peuple.

Tu vois maintenant, ou tu es miro ?
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 Page suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section histoire et archéologie  Le communismeNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum