LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences 

 Pleurer

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 14-05-2007 à 07:57:23   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Si on ne peut avoir de lion mort, cela veut donc dire qu'on ne peut au mieux que maitriser une émotion mais pas la tuer. Donc qu'elle existe toujours, quelquesoit son état. Donc on dit pareil"

>>>>>A la diférence que tu sembles penser que les émotions qui subsistent, "maitrisées, peuvent être utilisées à quelque chose. Mais tu ne m'as pas encore convaincu.



"Qu'est-ce que maitriser une émotion pour toi?"

>>>>>Ne pas y préter attention, ne pas se laisser entrainer par elle, la laisser s'éteindre toute seule sans l'alimenter.



"C'est différent pour les bébés. Ils répliquent sans savoir pourquoi. Ils ont l'émotion mais très très éphémèrement. Ils ne la suivent pas, ils voguent avec en quelquesorte. Mais, plus ils s'éveillent et grandissent plus ils sont comme tu le décrit."

>>>>>Leurs émotions ne durent pas car elles sont changeantes. Le moindre évènements éteint l'émotion précédente et la remplace par une nouvelle émotion.
En caractériologie on appelle cela un comportement "primaire".



"Pas l'absence, la fulgurance, l'éphémérité. Ca sert à avoir des repères, des limites aussi."

>>>>>>Les émotions étant changeantes elles donnnet donc des repères changeants.
De plus ces repères sont personnels et subjectifs. Ils troublent donc nos rapports sociaux.


"Quand tu commences à ressentir l'émotion, cela veut dire qu'il se passe quelquechose que tu interpretes mal. Donc tu rectifies en fonction de la raison pour laquelle cette emotion est apparue et a disparue tout aussi vite. "

>>>>> C'est vrai : Ressentir l'émotion signifie qu'on interprète mal la situation. Donc ce qu'il faut c'est rectifier cette l'interprétation ... ce qui veut dire supprimer l'émotion.



"Ca reste encore flou pour moi la nuance entre emotion et instinct. "

>>>>>C'est normal : je pense que la limite est probablement peu tranchée.



"Pas la laisser s'exprimer. La laisser naitre et mourir fugacement, le temps qu'il faut pour l'identifier avant qu'elle ne s'exprime."

>>>>>>Tu es en train de m'expliquer que l'utilité de l'émotion c'est d'apparaitre afin qu'on puisse la supprimer.
C'est comme si tu me disais que l'utilité des fautes d'ortographe c'est d'appparaitre afin qu'on puisse les corriger.
Finalement ca signifie que leur utilité est d'être inutile ou même nuisible.
Peut-on appeler ca une utilité ?



"Certaines maladies necessitent d'être attrapé pour être immunisé."

>>>>>Donc avoir des émotions sert à nous faire faire des conneries ... ce qui nous fait ensuite comprendre que les émotions sont nuisibles et qu'il faut donc s'en débarasser.
Si donc le but c'est qu'il n'y ait pluss d'émotion, on en serait arrivé au même point si celles-ci n'étaient jamais apparues.


"Donc conserver ces émotions sous forme domestiquée, permet de se faire un répertoire de notre manière de ressentir, quoiqu'on fasse."

>>>>>Et ca sert à quoi ?



"Ce n'est pas compliqué ou simple. C'est plus courageux ou lache."

>>>>>Pourquoi se compliquer la vie avec du courage inutile ?



"Oui, mais pour l'instant c'est un langage qui domine et dont on ne peut se débarasser, ni jeter à la poubelle."

>>>>>Ce ln'est pas parcequ'on ne peut pas s'en débarasser qu'il domine. Il domine car on refuse de s'en débarasser.



"On n'a pas le choix. Les émotions existent, sont là. "

>>>>>Nous avons le choix de ne pas les suivre et de ne pas les atiser.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-05-2007 à 14:11:10   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :


>>>>>A la diférence que tu sembles penser que les émotions qui subsistent, "maitrisées, peuvent être utilisées à quelque chose. Mais tu ne m'as pas encore convaincu..


Donc on dit bien la même chose et je n'arriveraispas à te convaincre

Pour ma part, elles me servent de contour qui me permettent de verifier quand j'ai tort et d'être heureuse quand j'ai raison

Atil a écrit :


>>>>>>Les émotions étant changeantes elles donnnet donc des repères changeants.
De plus ces repères sont personnels et subjectifs. Ils troublent donc nos rapports sociaux.
..


Au contraire. Les repères ne sont pas changeant pour chaque émotion. Ils sont changeant entre chaque émotion. Donc il existe une table de repère par émotion. Et ces reperes étant justement subjectif et personnel, ils te permettent de mieux te connaitre et ainsi d'avoir de meilleurs rapports sociaux. Enfin, pour moi, ça marche comme cela.




Atil a écrit :


>>>>>>Tu es en train de m'expliquer que l'utilité de l'émotion c'est d'apparaitre afin qu'on puisse la supprimer.
C'est comme si tu me disais que l'utilité des fautes d'ortographe c'est d'appparaitre afin qu'on puisse les corriger.
Finalement ca signifie que leur utilité est d'être inutile ou même nuisible.
Peut-on appeler ca une utilité ?
..


Non, c'est réduire ce que j'exprime. L'émotion existe, quoiqu'on fasse. Elle née et meurt en plus ou moins de temps. Le but étant qu'elle ne nous fasse pas souffrir. Dans ce que je veux exprimer, c'est que l'émotion qui nait et disparait rapidement, sans combat pour la détruire, mais, le plus simplement du monde, comme elle est venue, est agréable, necessaire et utile.Pour ma part, c'est ce qui me permet d'avoir envie de vivre. Et ça, je n'arriverais pas à te convaincre dessus.


Atil a écrit :


Si donc le but c'est qu'il n'y ait pluss d'émotion, on en serait arrivé au même point si celles-ci n'étaient jamais apparues.
..


Le but n'est pas de ne pas avoir d'émotion mais d'arriver à ce qu'elles partent aussi rapidement et aussi facilement qu'elles sont arrivées.
Si elles n'étaient jamais apparues, nous serions des ordinateurs.


Atil a écrit :


>>>>>Et ca sert à quoi ?
..


A se sentir vivre sans souffrir.



Atil a écrit :


>>>>>Pourquoi se compliquer la vie avec du courage inutile ?
..


C'est ton point de vue. De connaitre la source de mes émotions m'a demandé moins de courage que le plaisir que j'en retire. Donc ce n'est pas inutile pour moi.



Atil a écrit :


>>>>>Nous avons le choix de ne pas les suivre et de ne pas les atiser.


Oui mais pas de les faire disparaitre, ou alors sous un tas d'aveuglement.
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 14-05-2007 à 18:47:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Pour ma part, elles me servent de contour qui me permettent de verifier quand j'ai tort et d'être heureuse quand j'ai raison"

>>>>>Les émotions indiquent quand on a tort pour la bonne raison que ce sont elles qui nous font avoir tort, en nous embrouillant la tête.
C'est comme si on disait que le feu sert à nous indiquer quand on se brûle.



"Au contraire. Les repères ne sont pas changeant pour chaque émotion. Ils sont changeant entre chaque émotion. Donc il existe une table de repère par émotion. Et ces reperes étant justement subjectif et personnel, ils te permettent de mieux te connaitre et ainsi d'avoir de meilleurs rapports sociaux. Enfin, pour moi, ça marche comme cela."

>>>>Pendant qu'on ressent les émotions, on ne peut plus réfléchir correctement. Donc c'est aprés coups que l'on peut les analyser pour se comprendre.
Et qu'est-ce que les émotions nous apprennent-elles sur nous même ? Elles nous apprennent seulement comment nous pouvons avoir des émotions. Elles ne nous renseignent donc que sur leurs propres fonctionnement.



"Non, c'est réduire ce que j'exprime. L'émotion existe, quoiqu'on fasse. Elle née et meurt en plus ou moins de temps. Le but étant qu'elle ne nous fasse pas souffrir. Dans ce que je veux exprimer, c'est que l'émotion qui nait et disparait rapidement, sans combat pour la détruire, mais, le plus simplement du monde, comme elle est venue, est agréable, necessaire et utile.Pour ma part, c'est ce qui me permet d'avoir envie de vivre. Et ça, je n'arriverais pas à te convaincre dessus."

>>>>>La colère qui donne envie de massacrer ses ennemis peut- en effet être une raison de vivre. Si c'est à ca que sert l'émotion et qu'il n'existe aucune autre raison de vivre, alors c'est que nous sommes bien peu de chose : rien que des esclaves manipulés pour rester prisonnier d'une vie dégradante et inutile.



"Le but n'est pas de ne pas avoir d'émotion mais d'arriver à ce qu'elles partent aussi rapidement et aussi facilement qu'elles sont arrivées.
Si elles n'étaient jamais apparues, nous serions des ordinateurs."

>>>>>Un ordinateur obéit au doigt et à l'oeil quand on clique sur des boutons. Ou alors quand il recoit des signaux prédéterminés.
Nous faisons exactement de même quand nous obéissons au doigt et à l'oeil aux émotions.
Les émotions font que nous fonctionons comme des machines, sans aucun libre arbitre..



"Oui mais pas de les faire disparaitre, ou alors sous un tas d'aveuglement."

>>>>>Moins on s'attache aux émotions et plus le système qui les produit s'atrophie.
C'est comme un homme qui n'utilise pas ces muscles : ceux-ci s'atrophient.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-05-2007 à 20:42:33   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :


>>>>>Les émotions indiquent quand on a tort pour la bonne raison que ce sont elles qui nous font avoir tort, en nous embrouillant la tête.
C'est comme si on disait que le feu sert à nous indiquer quand on se brûle..


Oui, dans ton sens. Et il vaut mieux le savoir que de se faire bruler

Mais, pour interpréter justement mon propos, ce serait plus comme si tu disais que le feu ne servait qu'à bruler. (merci pour l'image, je ne l'aurais pas trouvé seule )


Atil a écrit :


>>>>Pendant qu'on ressent les émotions, on ne peut plus réfléchir correctement. Donc c'est aprés coups que l'on peut les analyser pour se comprendre.


Au meilleur, si tu te remets en question
Et, je trouve que plus tu en prends l'habitude, plus le ressenti est rapide à anihiler ton cerveau, voir la reflexion devient simultanée à la fin

Atil a écrit :


Et qu'est-ce que les émotions nous apprennent-elles sur nous même ?


Tout. Tout ce que tu as été, es et seras. Comment tu réagis, pourquoi tu réagis,.... Elles t'apprennent à connaitre le fonctionnement de la fabuleuse machine que nous somme


Atil a écrit :


Elles nous apprennent seulement comment nous pouvons avoir des émotions. Elles ne nous renseignent donc que sur leurs propres fonctionnement.


Oui, donc comment nous fonctionnons puisqu'on ne peut les tuer.




Atil a écrit :


>>>>>La colère qui donne envie de massacrer ses ennemis peut- en effet être une raison de vivre. Si c'est à ca que sert l'émotion et qu'il n'existe aucune autre raison de vivre, alors c'est que nous sommes bien peu de chose : rien que des esclaves manipulés pour rester prisonnier d'une vie dégradante et inutile.



Je ne parle pas d'émotions non maitrisées et qu'on laisse nous dominer ou qu'on étouffe.



Atil a écrit :


>>>>>Un ordinateur obéit au doigt et à l'oeil quand on clique sur des boutons. Ou alors quand il recoit des signaux prédéterminés.
Nous faisons exactement de même quand nous obéissons au doigt et à l'oeil aux émotions.
Les émotions font que nous fonctionons comme des machines, sans aucun libre arbitre..


Oui les émotions qui durent. Toujours les mêmes

Atil a écrit :


>>>>>Moins on s'attache aux émotions et plus le système qui les produit s'atrophie.
C'est comme un homme qui n'utilise pas ces muscles : ceux-ci s'atrophient.


Si ce que tu dis n'est pas moins on les étouffent, moins on s'attachent plus le sytème s'atrophie mais plus on connait leurs sources, plus on les voit en simultanée, plus le système s'atrophie car ils n'est plus allimenté et les émotions maitrisées (concientisées?) sont reconverties en une chose de positif.

Et là je suis d'accord, sans t'avoir convaincu pour autant
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-05-2007 à 21:07:18   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Tiens un surf pratique pour alimenter mon point de vue

Résumé

Les sciences sociales, et surtout celles qui tentent une reconstruction rationnelle des interactions des acteurs (l’économie, un certain type de sociologie) ont longtemps considéré le rôle des émotions comme « résiduel » (Pareto), les émotions étant supposées irrationnelles. Durkheim pourtant voyait dans les émotions religieuses la manifestation des normes collectives.
Plus récemment, on note la convergence entre l’intérêt des neurophysiologues et des psychologues (y compris cognitifs) pour les émotions (Damasio, Frijda), et celui de chercheurs en sciences sociales, comme Elster ou Frank, qui recourent aux émotions pour expliquer comment des normes sociales peuvent nous porter à aller contre nos intérêts.
Mais recourir aux émotions pour expliquer ce que notre conception étroite de la rationalité n’arrive pas à comprendre risque de faire des émotions des mécanismes sans raison, ou qui biaisent nos raisons.
Il faut donc montrer en quoi les émotions font partie de la cognition, et comment elles s’articulent avec notre rationalité. Il faut pour cela analyser la dynamique à long terme des émotions. Elles semblent être des signaux d’alarme, nous avertissant que nos attentes et désirs sont mal ajustés à la réalité qui nous entoure, et que nous ferions bien de les réviser. Elles nous permettent aussi de nous révéler à nous-mêmes celles de nos préférences qui sont en nous des valeurs bien enracinées, celles que nous refusons de réviser.
Mais ces tensions créent de l’angoisse, émotion qui peut provoquer un blocage de nos révisions, par un processus localement rationnel, mais irrationnel à plus long terme. Les émotions nous obligent donc à concevoir une rationalité élargie et qui se définit différemment à plusieurs échelles.


Et ca viens de là:


http://www.canalu.fr/canalu/chainev2/utls/page/recherche/?q=emotion&x=10&y=4


1ere conférence, si ça t'interesses d'être convaincu avec les mots justes

Ps: j'ai regardé que par petits bouts en zappant la confférence , et ça me plait bien. J'aimais déjà bien le résumé.

Message édité le 14-05-2007 à 21:10:30 par zorglub
DeMars
eli,eli lamma sabachtanni
DeMars
397 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 00:38:29   Voir le profil de DeMars (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DeMars   

Faites l'expérience suivante:
UN bon coup de marteau sur le pouce. ET ensuite, essayez de contrôler vos émotions. Ceux qui ont déja subit cette expérience peuvent s'abstenir.
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 07:57:24   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"ce serait plus comme si tu disais que le feu ne servait qu'à bruler."

>>>>>>Mais le feu ne sert même pas à brûler. Il ne sert à rien.
C'est nous qui lui inventons des fonctions.



"Et, je trouve que plus tu en prends l'habitude, plus le ressenti est rapide à anihiler ton cerveau, voir la reflexion devient simultanée à la fin"

>>>>>Si le ressenti est rapide à annihiler le serveau alors on ne pourra jamais dominer ses émotions.
Ou alors il faut avoir appris à être détaché tellement d'elles que, quelle que soit leur rapidité, elles ne puissent jamais nous entrainer.



"Tout. Tout ce que tu as été, es et seras. Comment tu réagis, pourquoi tu réagis,.... Elles t'apprennent à connaitre le fonctionnement de la fabuleuse machine que nous somme"

>>>>>Les émotions ne peuvent pas apprendre comment nous réagissons étant donné que ce sont elles-mêmes qui provoquent nos réactions.
Si nous n'avions pas d'émotions alors nous n'aurions pas de réactions viscérales à comprendre.
par contre la raison permet de comprendre omment les émotions nous font réagir.
Mais les émotions ne sont pas nous. Elles sont un élément extérieur qui nous manipule.



"Oui, donc comment nous fonctionnons puisqu'on ne peut les tuer."

>>>>>Qu'en sair-on aprés tout si on peut ou non les tuer ?



"Je ne parle pas d'émotions non maitrisées et qu'on laisse nous dominer ou qu'on étouffe."

>>>>>>Tu parlais de quoi alors ?



"Si ce que tu dis n'est pas moins on les étouffent, moins on s'attachent plus le sytème s'atrophie mais plus on connait leurs sources, plus on les voit en simultanée, plus le système s'atrophie car ils n'est plus allimenté et les émotions maitrisées (concientisées?) sont reconverties en une chose de positif."

>>>>>Si le système n'est plus alimenté alors il ne produit plus d'émotions. Donc comment pourrait-on reconvertir les émotions en quelque chose de positif ?
Et d'ailleurs en quoi de positif ?

--------------------------------------


"Durkheim pourtant voyait dans les émotions religieuses la manifestation des normes collectives."

>>>>>Et ces normes s'appellent "superstitions".


"Il faut pour cela analyser la dynamique à long terme des émotions. Elles semblent être des signaux d’alarme, nous avertissant que nos attentes et désirs sont mal ajustés à la réalité qui nous entoure, et que nous ferions bien de les réviser. Elles nous permettent aussi de nous révéler à nous-mêmes celles de nos préférences qui sont en nous des valeurs bien enracinées, celles que nous refusons de réviser."

>>>>>>C'est la un raisonnement qui tourne en rond :
Les émotions sont le signe que nos désirs et attentes sont mal ajustés à la réalité ... mais ce sont justement les émotions qui dérèglent nos désirs et attentes.
Les émotions produisent elles-mêmes ce que nous prétendons qu'elles mesurent.
Sanw les émotions il n'y aurait pas de désajustement à mesurer.



"Mais ces tensions créent de l’angoisse, émotion qui peut provoquer un blocage de nos révisions, par un processus localement rationnel, mais irrationnel à plus long terme. Les émotions nous obligent donc à concevoir une rationalité élargie et qui se définit différemment à plusieurs échelles."

>>>>>Ca ne tient pas debout.
Nous sommes bloqués par nos émotions et on appelle cela un processus rationnel.



"1ere conférence, si ça t'interesses d'être convaincu avec les mots justes"

>>>>>>>Je ne vois guère de mots justes.
Ces textes montrent à quel point les gens ont les idées confuses dés qu'ils parlent des émotions.


-----------------------------------------

"Faites l'expérience suivante:
UN bon coup de marteau sur le pouce. ET ensuite, essayez de contrôler vos émotions. Ceux qui ont déja subit cette expérience peuvent s'abstenir."

>>>>>>Ca ne pose aucun problème.
Si on sait se maitriser on peut trés bien rigoler aprés avoir recu un coups de marteau.
Tout dépend si on sait vraiment se controler ou si on fait juste semblant pour craner.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 10:04:30   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil

Je pense avoir exposé mon point de vue et toi le tien. Maintenant on tourne en rond.

Tu crois que les émotions peuvent disparaitre, qu'elles sont donc inutiles et qu'elles sont perturbatrices.

Je crois que les émotions ne peuvent pas disparaitre, qu'elles sont perturbatrices tant qu'on ne les contrôlent pas et qu'une fois maitrisées, elles sont utiles et positives.

Et nous ne sommes pas d'accord et ni l'un ni l'autre n'a convaincu l'un ou l'autre.

C'est bien résumé?


Atil a écrit :



Mais les émotions ne sont pas nous. Elles sont un élément extérieur qui nous manipule.
.


Pourquoi dis tu qu'elles sont extérieures?
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 12:08:21   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

Parceque nous ne sommes pas nos émotions.
La preuve : nous pouvons apprendre à ne pas être entrainés par elles.
Tout comme un esclave peut s'affranchir de son maitre.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
DeMars
eli,eli lamma sabachtanni
DeMars
397 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 14:08:10   Voir le profil de DeMars (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DeMars   

Pourtant, nous avons des émotions bien avant la cognition.
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 18:39:37   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

L'émotion est l'un des contenus de la cognition au sens large.

Mais même si nous n'avions pas d'émotion, cela ne nous empècherait pas d'être.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 23:26:17   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

J'dois avouer que dans la voiture, sur une belle route, de nuit, avec une bonne voiture et de la musique, il est plus facile de reflechir. Entrainer par ce chemin, j'aime bien

Bon enfin, j'ai donc reflechi à cette discussion. Et en fait, ça me perturbe...

Pourquoi les émotions existeraient, si elles étaient totalement inutiles sachant que rien d'inutile n'existe?

Si elles ne servent à rien dans notre fonctionnement, pourquoi est-il si dur de les anéantir?

Après de penser qu'elles sont à l'exterieur de nous, ça m'a fait penser à un habit. Les émotions ne seraient-elles présentent que pour nous proteger. Une sorte d'instinct surdeveloppé?

Enfin, bien que j'ai dit que je n'était pas convaincue, je suis destabilisée

J'dois reflechir encore et faire une plus longue route...
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 23:47:01   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

>>>>>Les émotions traduisent les choses vraies en choses fausses, elles donnent des idées fausses (que certains prennent pour des intuitions), elles ne donnnet aucune compréhension mais , au contraire, obscurcisent le jugement. Quand à l'énergie qu'elles donnent , elle est anarchique et ne peut se déployer que lorsqu'elles ne sont plus plus maitrisées.

C'est ça qui me perturbe car je suis entièrement d'accord
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-05-2007 à 23:52:36   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

«Si on sait se maitriser on peut trés bien rigoler aprés avoir recu un coups de marteau.
Tout dépend si on sait vraiment se controler ou si on fait juste semblant pour craner»...

<o> Bien répondu ! Maintenant DeMarde pourrait y songer par deux fois avant d'apporter autant de crédit aux émotions. Même zorglue finit par avoir une lueur d'espoir. Qui sera le prochain ? Tao ?


--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 07:19:06   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Pourquoi les émotions existeraient, si elles étaient totalement inutiles sachant que rien d'inutile n'existe?"

>>>>>Rien ne dit que tout soit utile dans les êtres vivants.
Par exemple, chez l'homme , il existe l'appendice qui ne sert à rien ... ou plutôt qui ne sert plus à rien, car il n'est que le reste d'un organe qui nous servait à digérer de l'herbe.
Idem pour les émotions : elles ont eu jadis une fonction, mais celle-ci a été remplacée depuis par l'intelligence. Pourquoi donc encore les utiliser puisqu'on a mieux maintenant ?


"Si elles ne servent à rien dans notre fonctionnement, pourquoi est-il si dur de les anéantir?"

>>>>>C'est dur de les anéantir parceque notre culture fait tout pour nous faire croire qu'elles sont belles, utiles, indispensables et impossibles à supprimer



"Après de penser qu'elles sont à l'exterieur de nous, ça m'a fait penser à un habit. Les émotions ne seraient-elles présentent que pour nous proteger. Une sorte d'instinct surdeveloppé?"

>>>>>Je pense que les émotions servent à motiver notre conscience afin de l'obliger à s'impliquer dans la vie. Sans les émotions, vivre ou mourir nous serait égal. Peut-être que ce monde est une prison et que l'émotion en est le gardien qui nous empèche d'en sortir ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 12:01:53   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :



>>>>>Rien ne dit que tout soit utile dans les êtres vivants.
Par exemple, chez l'homme , il existe l'appendice qui ne sert à rien ... ou plutôt qui ne sert plus à rien, car il n'est que le reste d'un organe qui nous servait à digérer de l'herbe.
Idem pour les émotions : elles ont eu jadis une fonction, mais celle-ci a été remplacée depuis par l'intelligence. Pourquoi donc encore les utiliser puisqu'on a mieux maintenant ??


Tu opposerais donc les sentiments à l'intelligence?


Atil a écrit :



>>>>>Je pense que les émotions servent à motiver notre conscience afin de l'obliger à s'impliquer dans la vie. Sans les émotions, vivre ou mourir nous serait égal. Peut-être que ce monde est une prison et que l'émotion en est le gardien qui nous empèche d'en sortir ?


Pourtant les sages, ou ceux qui arrivent à ne plus être sensible à leurs émotions ne sont pas connus pour se suicider?

Les animaux ont-ils des émotions?
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 12:54:51   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Tu opposerais donc les sentiments à l'intelligence?"

>>>>Ils s'opposent car ce sont deux systèmes différents qui se disputent les prises de décision dans notre cerveau.




"Pourtant les sages, ou ceux qui arrivent à ne plus être sensible à leurs émotions ne sont pas connus pour se suicider?"

>>>>Les sages sont indiférents à la vie comme à la mort. Donc ils n'ont pas plus de raison de vivre que de se suicider.



"Les animaux ont-ils des émotions? "

>>>>>la plus facide à mettre en évidence est la peur.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 13:13:25   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :


>>>>Ils s'opposent car ce sont deux systèmes différents qui se disputent les prises de décision dans notre cerveau.
.


Ou ça ne colle plus dans mon raisonnement c'est qu'un sage est censé, de part l'ouverture de son intelligence, être rempli d'amour. Donc d'un sentiment.
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 14:44:11   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Et puis tu fais quoi de la sensibilité dans cette équation?
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 16:50:49   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Ou ça ne colle plus dans mon raisonnement c'est qu'un sage est censé, de part l'ouverture de son intelligence, être rempli d'amour. Donc d'un sentiment."

>>>>>>L'amour vrai n'est pas une émotion.



"Et puis tu fais quoi de la sensibilité dans cette équation? "

>>>>>>Quelle sensibilité ?
Une oreille est sensible quand elle est capable d'entendre des sons trés faible.
Ne pas confondre "sensibilité" (sensorielle) et "sensiblerie" (émotionnelle).


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 19:00:26   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :

"

>>>>>>L'amour vrai n'est pas une émotion.


C'est quoi alors?



Atil a écrit :

"
>>>>>>Quelle sensibilité ?
Une oreille est sensible quand elle est capable d'entendre des sons trés faible.
Ne pas confondre "sensibilité" (sensorielle) et "sensiblerie" (émotionnelle).


Quand la sensibilité est grande, je trouve qu'il est difficile de ne pas y être sensible émotionnellement.
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 19:24:19   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"C'est quoi alors?"

>>>>>Une forme de sagesse.
Si tu entends une phrase dans le genre de "Aimons-nous les uns les autres" ou "Dieu aime toutes ses créatures", tu ne t'imagines pas que l'on parle la de sentiment amoureux.



"Quand la sensibilité est grande, je trouve qu'il est difficile de ne pas y être sensible émotionnellement. "

>>>>>Si tu as une balance trés sensible qui réagit à des poids minuscules, cela induit des émotions en toi ?


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 19:40:41   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :


>>>>>Une forme de sagesse.
Si tu entends une phrase dans le genre de "Aimons-nous les uns les autres" ou "Dieu aime toutes ses créatures", tu ne t'imagines pas que l'on parle la de sentiment amoureux.


Pas amoureux mais d'amour. Comme tu peux le partager dans toutes relations d'amour (aussi avec tes enfants, amis, animaux,...) en général.
Donc, oui, une émotion ou un sentiment, une sorte d'état.


Atil a écrit :


>>>>>Si tu as une balance trés sensible qui réagit à des poids minuscules, cela induit des émotions en toi ?


Normalement non, puisqu'on l'a acheté pour son hyper-sensibilité. Mais si je ne le sais pas avant de l'utiliser, je pourrais ressentir une grande joie, ou pas. Donc en être affectée.

Message édité le 16-05-2007 à 19:41:09 par zorglub
DeMars
eli,eli lamma sabachtanni
DeMars
397 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 21:13:22   Voir le profil de DeMars (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à DeMars   

Si, j'ai bien compris pleurer est en fin de compte une faiblesse. Un être en harmonie avec lui-même ne devrait pas pleurer car il n'a pas de raison de pleurer. La maîtrise de soi...

Qu'arrive-t-il lorsqu'une force irrésistible frappe un objet indestructible et immuable?
Atil
Atil
33685 messages postés
   Posté le 16-05-2007 à 21:31:15   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   https://atil.pagesperso-orange.fr/   Envoyer un message privé à Atil   

"Pas amoureux mais d'amour. Comme tu peux le partager dans toutes relations d'amour (aussi avec tes enfants, amis, animaux,...) en général."
Donc, oui, une émotion ou un sentiment, une sorte d'état."

>>>>>L'amour spirituel ne consiste pas à aimer des gens comme s'ils étaient nos enfants, nos amis , nos parents ou notre conjoint.
Vous vous imaginez un Dieu qui aimerait comme ca ?



"Normalement non, puisqu'on l'a acheté pour son hyper-sensibilité. Mais si je ne le sais pas avant de l'utiliser, je pourrais ressentir une grande joie, ou pas. Donc en être affectée."

>>>>>C'est vrai que si on ne percevait plus rien, il n'y aurait plus rien pour induire des émotions en nous. C'est pour cela que les moines et les ermites cherchent à s'isoler.


------------------------------------------------

"Si, j'ai bien compris pleurer est en fin de compte une faiblesse. Un être en harmonie avec lui-même ne devrait pas pleurer car il n'a pas de raison de pleurer. La maîtrise de soi..."

>>>>>>>>On pleure quand nos désirs et nos espoirs sont détruits. mais un sage n'a pas de désirs, donc il ne peut pas être triste.


"Qu'arrive-t-il lorsqu'une force irrésistible frappe un objet indestructible et immuable?"

>>>>>>>Rien n'est irrésistible, rien n'est indestructible, rien n'est immuable ... du moins pas dans notre monde.


--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section sciences  PleurerNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum