LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section arts divers 

 Sujet libre

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8Page précédentePage suivante
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 13-12-2007 à 09:03:32   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Nous sommes progrannés pour fuir la solitude.
Nous sommes des êtres sociaux.
C'est inscrit dans nos gènes.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 13-12-2007 à 12:18:10   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Ce n'est pas normal la solitude. C'est malsain, ce n'est pas bon pour la santé, et l'isolement est la pire des choses que l'on puisse imposer à quelqu'un. L'excommunion est le pire de tous les châtiements.

--------------------
#PizzaMan
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 00:11:00   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Nous sommes programmés comme des moutons. Pffff, et alors, la rebellion, l'anticonditionnement, la revolte, le changement, la reflexion, les idées ca existe non???

Peut-être justement, que si on commencais tous par s'apprécier soi même et surtout a oser et aimer rester seul avec soi, alors peut-être que le monde n'irait pas aussi mal.

Car au lieu de se regarder dans les yeux des autres, avec toute la compétition et donc la haine que cela entraine, on se regarderais dans ses yeux à soi et il serais ainsi beaucoup plus simple d'être serein et coopératif.
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 07:56:15   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Nous sommes programmés comme des moutons. Pffff, et alors, la rebellion, l'anticonditionnement, la revolte,"

>>>>>C'est programmé en nous. Lorsqu'on devient un adolescent, on a envie de se révolter. C'est fait exprés pour que les enfants prennent leur indépendance avec leurs parents. Chez les animaux c'est plutôt la femelle qui chasse les enfants quand ils sont devenus grands.




" le changement, la reflexion, les idées ca existe non???"

>>>>>>Chez une personne sur 100, peut-être. Le reste ne fait que répéter les idées des autres.




"Peut-être justement, que si on commencais tous par s'apprécier soi même et surtout a oser et aimer rester seul avec soi, alors peut-être que le monde n'irait pas aussi mal."

>>>>>>Quelle diférence y a-t-il entre s'aimer et être un gros orgueilleux ou un gros égoïste ?




"Car au lieu de se regarder dans les yeux des autres, avec toute la compétition et donc la haine que cela entraine, on se regarderais dans ses yeux à soi et il serais ainsi beaucoup plus simple d'être serein et coopératif."

>>>>>>Pas facile de se regarder dans ses propres yeux
Et puis si on se regarde au lieu de regarder les autres, ca veut dire qu'on ne se préoccupe pas d'eux, donc qu'on ne peut pas coopérer.
Pour coopérer il faut se tourner vers les autres, mais pas de manière compétitive.
Et pour se tourner vers les autres il faut cesser de trop se tourner vers soi.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 14:15:32   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Et si on n'a pas envie de coopérer ? On fait quoi ?

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 19:24:56   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

On se fait parasite.

C'est à dire chomeur professionnel, escroc ou voleur.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 22:29:36   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

>>>>>>Chez une personne sur 100, peut-être. Le reste ne fait que répéter les idées des autres.

Et alors, tout peut changer si on s'en donne les moyens et qu'on veuille bien faire le changement.


>>>>>>Quelle diférence y a-t-il entre s'aimer et être un gros orgueilleux ou un gros égoïste ?


Enorme différence.

Quand on s'aime, on aime ses qualités et ses défauts. On aime la totalité de la personne que l'on est et ce, à ses propres yeux et non pour les autres.

Quand on est un gros orgueuilleux ou un gros égoiste, on n'aime pas, mais on ne met en valeur à ses yeux et à ceux des autres, que ses qualités en oubliant bien enfoui, sous des tonnes d'inconscience, ses défauts.



>>>>>>Et puis si on se regarde au lieu de regarder les autres, ca veut dire qu'on ne se préoccupe pas d'eux, donc qu'on ne peut pas coopérer.

Se regarder et savoir de quoi notre personnalité est composée n'exclu absolument pas de se tourner vers les autres. Cela est deux choses différentes.


>>>>>>Et pour se tourner vers les autres il faut cesser de trop se tourner vers soi.

Pas d'accord et cela n'a rien a voir.
Se tourner sur soi, ne veut pas dire regarder son nombril et le commenter en faisant une abstraction totale des autres.
Cela veut dire se connaitre, savoir quelles sont les capacités et incapacités de notre personne, afin, justement, que lorsque l'on se tourne vers les autres, on est vraiment tourner vers eux. Et non plus une projection ou peu importe quoi sur les autres de nous.
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 22:30:28   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

PizzaMan a écrit :

Et si on n'a pas envie de coopérer ? On fait quoi ?


Ce que tous les gens de cette société font.

Individualisme, profit et combat jusqu'à l'os pour avoir le mieux en jalousant ceux qui l'on déjà obtenu.
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 14-12-2007 à 22:32:11   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :

On se fait parasite.

C'est à dire chomeur professionnel, escroc ou voleur.


Ca c'est encore une autre option. A mon sens, cela reflète même une certaine lacheté.
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 08:03:16   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Ne pas voulir coopérer est donc une lacheté selon toi.


PS : Je ne comprends vraiment pas ce que signifie s'aimer.

Une personne qui aime ses qualités, je la comprends : C'est une orgueilleuse.

Une personne qui déteste ses défauts, je la comprends : Elle a honte d'elle-même.

Mais une personne qui aime ses qualités et ses défauts, je ne vois pas ce que ca pourrait donner. Ne devrait-on pas plutôt dire qu'elle "a conscience" de ses défauts et qualités, mais sans appeler ca de l'amour ?

Et une personne qui détesterait à la fois ses défauts et qualités, ca donnerait quoi ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 13:15:38   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Diogène par-exemple, était-il un lâche ?

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 16:40:14   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Diogène voulait-il vraiment ne pas coopérer ?
S'il parlait au gens, se moquait d'eux et leurs montrait leurs défauts, alors ils leurs rendait service.
Donc il coopérait quand même à sa facon.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 22:40:09   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :

Ne pas voulir coopérer est donc une lacheté selon toi.


Ce n'est pas ce que j'ai dit.

Je disais ne pas vouloir coopérer ET ne pas vouloir être compétitif est d'une certaine manière de la lacheté.


Atil a écrit :

PS : Je ne comprends vraiment pas ce que signifie s'aimer.
Mais une personne qui aime ses qualités et ses défauts, je ne vois pas ce que ca pourrait donner. Ne devrait-on pas plutôt dire qu'elle "a conscience" de ses défauts et qualités, mais sans appeler ca de l'amour ?


Bof, on peut avoir conscience de ses défaut et qualité sans que cela n'ait aucune répercussion sur sa personnalité. On peut avoir conscience de beaucoup de chose et ne rien faire, juste le constater. Quand je dis "aimer" je sous entends une sorte d'action (protection, attention, prendre soin). Comme dans l'amour que l'on utilise couramment.




Atil a écrit :


Et une personne qui détesterait à la fois ses défauts et qualités, ca donnerait quoi ?


Quelqu'un de très mal dans sa peau qui, au fonds, ne verrait même pas ses qualiltés. Quand on est normal (pas orgueilleux ou egoiste), on est souvent beaucoup plus à même de voir ses défaut et de les critiquer que de voir ses qualités. Car justement, par cet esprit auo-critique, on ne se laisse pas les voir.
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 22:40:38   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

PizzaMan a écrit :

Diogène par-exemple, était-il un lâche ?


Pour moi, Diogène a plus fait un choix d'isolement que d'autres choses.
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 22:59:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Je disais ne pas vouloir coopérer ET ne pas vouloir être compétitif est d'une certaine manière de la lacheté. "

>>>>>>Par contre ne pas coopérer et se montrer compétitif, c'est se conduire en ennemi.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 15-12-2007 à 23:02:01   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Bof, on peut avoir conscience de ses défaut et qualité sans que cela n'ait aucune répercussion sur sa personnalité. On peut avoir conscience de beaucoup de chose et ne rien faire, juste le constater. Quand je dis "aimer" je sous entends une sorte d'action (protection, attention, prendre soin). Comme dans l'amour que l'on utilise couramment. "

>>>>>>>Alors "s'aimer" c'est être attentif et attentionné envers toutes ses caractéristiques ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 12:55:16   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Alain:

"Je ne comprends vraiment pas ce que signifie s'aimer".

---> Aimer dans le sens courant est une projection qui a pour causes: la fascination, la passion, etc. Fondamentalement, c'est une projection du manque d'amour de soi. La vérité c'est que nous sommes des mendiants d'amour.
Jésus disait: aime ton prochain comme toi-même, aime ton prochain plus que toi-même. Mais comment aimer les hommes tant que vous ne croirez pas en l'Homme, en l'Humanité. Vous recherchez un sentiment qui ne peut se découvrir que par l'ouverture aux autres, alors que vous êtes fermés a l'humanité.
On est enfermés dans un cocon, où seul notre voisinage local nous interresse, que ce soit les "proches", la "famille", et nos "caractéristiques". Croire que l'amour a un quelquonque rapport avec ses "caractéristiques propres", est une illusion. Ce n'est pas s'aimer soi-même. C'est prendre soin de soi-même. C'est comme demander a une vague de l'océan, si elle aime ses propriétés physiques. Foutaise.
S'aimer c'est se fondre dans l'océan, c'est Etre un avec l'Humanité entière. Et Avec les Humanités.

A vous lire l'amour est un frein, alors que l'amour est un moteur d'action. Vous ne comprenez pas cela car vous pensez l'amour! Vous pensez qu'un travail est a fournir pour aimer, ainsi que pour s'aimer! L'amour se passe de toutes sortes de "notion de travail", c'est une énergie qui ne fournit aucun travail.
Je suis allé récemment dans une famille où j'ai réellement vu de l'amour, je l'ai senti. L'amour que j'ai ressenti dans cette famille (la personne se reconnaitra, elle est membre du forum) n'a rien avoir avec tout ce qui est décrit dans ce post.
Je n'ai rien ressenti de tel en vivant chez mes parents, ni durant toutes mes conquêtes amoureuses.
L'Amour c'est un sentiment noble, un acceuil, et pas un délire neurophysiologique qui ne reflète qu'un grand infantilisme. Vous dites savoir l'amour, oui vous savez l'amour, mais vous ne vivez pas l'amour !
Ce qui est douleureux dans l'affaire, c'est lorsque cet infantilisme n'est pas reconnu, qu'on se prend pour un adulte et qu'on aspire à devenir un sage. C'est douleureux, car on sait qu'avec une telle attitude le chemin ne peut même pas commencer. Cet attitude d'esprit reflète le mécanisme où la personne confond ses réactions pour des actions. 30 ans qu'on se pose la question de savoir ce que signifie s'aimer soi-même! Et ben soit, rebelotte une fois de plus : Aimer signifie Etre Un Avec, donc s'aimer signifie Etre Un avec Soi-même.

--------------------
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 13:32:19   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

Le mot "aimer" a plusieurs sens en francais.
Si on ne s'occupe pas de l'amour-désir et de l'amour-émotion, que reste-t-il ?
Il me semble qu'il reste l'amour-respect d'autrui.
Et donc , selon ce sens, s'aimer c'est se respecter. C'est ne pas se laisser sombrer, c'est s'encourager à évoluer.


Edité le 16-12-2007 à 13:33:15 par Atil




--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
PizzaMan
11828 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 13:48:25   Voir le profil de PizzaMan (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à PizzaMan   

Ça fait une sacrée différence avec «être un avec soi-même», en tout cas.

--------------------
#PizzaMan
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 14:13:18   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

S'aimer c'est peut-être aussi s'étudier afin de se comprendre ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 14:35:03   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

La différence est dans ton esprit pizzaman.

---------
Alain:

Quand tu étudies un objet, cela ne signifie pas aimer cet objet.
S'étudier soi-même ne signifie pas s'aimer. On peut s'étudier soi-même et trouver des défauts intolérables. Et ce n'est pas en s'étudiant soi-même que l'on voit qui l'on est. Dans ce chapitre l'amour est plus radical que l'etude, quand tu étudie tu peut laisser des choses de coté.
Quand tu décides d'aimer tu aimes y compris ce qui peut te paraitre dégoutant et repoussant.

S'aimer ce n'est pas regarder avec minutie, mais c'est s'accepter. De même qu'être un avec soi-même, c'est aussi s'accepter soi-même, et de même que respecter ce que l'on est est aussi s'accepter.

Je vous embrasse et vous souhaite de bonnes fêtes

--------------------
Atil
Atil
28196 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 15:37:52   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://perso.wanadoo.fr/atil/   Envoyer un message privé à Atil   

"Quand tu étudies un objet, cela ne signifie pas aimer cet objet."

>>>>>>On étudie ce à quoi on s'intéresse. Et s'intéresser à une chose c'est forcément l'aimer ... au sens intelectuel, bien sûr, pas au sens romantique.




"On peut s'étudier soi-même et trouver des défauts intolérables."

>>>>>>On peut trouver cela intéressant.
Un médecin peut ausculter son patient et y trouver des maladies dégoutantes.
ca ne veut pas dire qu'il va le détester. Il l'ausculte par amour, vocation, compassion.

A noter, que "sintéresser" (inter - esse) peut se traduitre par "être avec" ou "etre dedans".



"Et ce n'est pas en s'étudiant soi-même que l'on voit qui l'on est. Dans ce chapitre l'amour est plus radical que l'etude, quand tu étudie tu peut laisser des choses de coté.
Quand tu décides d'aimer tu aimes y compris ce qui peut te paraitre dégoutant et repoussant."

>>>>>>Peut-on "décider" d'aimer ?




"S'aimer ce n'est pas regarder avec minutie, mais c'est s'accepter. De même qu'être un avec soi-même, c'est aussi s'accepter soi-même, et de même que respecter ce que l'on est est aussi s'accepter."

>>>>>>Et s'accepter c'est se respecter.

Mais peut-on accepter / respecter ce qu'on ne connait pas ?
Du moins dans un premier temps ?



"Je vous embrasse et vous souhaite de bonnes fêtes"

>>>>>>>Oui, ca va être bientôt la fête paIenne du solstice d'Hiver !

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 18:20:45   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :

S'aimer c'est peut-être aussi s'étudier afin de se comprendre ?


Bingo.

Dans l'ordre, je dirais s'étudier, pour se comprendre afin de se respecter pour s'accepter ce qui permet de s'aimer
zorglub
zorglub
3044 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 18:23:16   Voir le profil de zorglub (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à zorglub   

Atil a écrit :

"Je disais ne pas vouloir coopérer ET ne pas vouloir être compétitif est d'une certaine manière de la lacheté. "

>>>>>>Par contre ne pas coopérer et se montrer compétitif, c'est se conduire en ennemi.



C'est plutôt se positionner à l'opposé.

Pour être ennemi, y'aurait-il un versant "bon" et un versant "méchant"?
Ase
Ase
5229 messages postés
   Posté le 16-12-2007 à 18:24:05   Voir le profil de Ase (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Ase   

Cher Alain,

Tu as une vision bien romantique de la pratique de la médecine. Je ne m'attarderait pas sur l'aspect de l'auscultation qui est une partie très réduite de la médecine...
Mais façe à un abcès, une plaie infectée, etc. le profane est dégouté. Le médecin use de son savoir faire technique, il ne trouve pas la maladie "dégoutante". L'empathie est nécessaire certes, car le médecin doit comprendre la douleur, le ressenti du patient. La compassion n'a rien a voir avec la pratique de la médecine.
Concernant le terme "inter esse" que tu emplois, je trouve l'emploi que tu en fait un peu tirée par les cheuveux, mon expérience personnelle me montre que pour certaines matières que j'ai étudiés, je ne m'y interressais pas du tout. Néanmoins, je t'inviterait a lire le sens du philosophe Lévinas, qui montre que cette étymologie peut se voir en tant "qu'être avec de tout les étants". Ce faisant, il montre les façons d'utiliser cette étymologie par rapport a l'esse (l'essence), a l'évenement d'être, a l'autrement qu'être, ce en excluant toutes tournures artificiellement elliptique.

--------------------
Haut de pagePages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums des anciens  Section arts divers  Sujet libreNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum