LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes 

 JOURNAL DE REVES

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108Page précédentePage suivante
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 08-01-2024 à 09:54:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 08 Janvier :

Je prends du Hericium vers 22H15, me couche à 22H35 et m'endors rapidement...

R1 :
Je fais deux rêves. Dans l'un des deux je vois deux femmes... Il me semble que je commence à les mémoriser...

Je suis réveillé par ma chatte Chouchou qui se gratte à côté de moi.
Et immédiatement le souvenir de mes rêves disparait de ma mémoire.
Il est 1H05.
Je me rendors...

R2 :
Je vois un homme et une femme qui se battent en duel à l'épée. C'est une "scène" (un "rêve" ?) dont je peux diriger les actions à distance par la force de ma pensée. (J'ai l'intuition que ce rêve ressemble à celui que j'avais oublié).

(...)

R3 :
Je suis dans les coulisses d'un théâtre. Un homme, mon patron, et une femme, sa petite amie, s'y produisent dans un spectacle de danse. Ils viennent d'en exécuter trois ensembles. C'est le patron qui en avait inventé les chorégraphies et la femme devait les suivre d'instinct sans connaitre celles-ci. C'était une sorte de jeu et de défi entre eux. Maintenant ils vont faire trois autres danses dont la chorégraphie a été inventée par la femme sans que le patron la connaisse. Mais je vois celui-ci qui cherche quelque chose partout. Il ne sait pas où est passée la femme. Pour plaisanter j'ai envie de lui dire qu'elle est déjà sur scène et qu'elle a mis au point une chorégraphie invisible. Mais j'y renonce : Cette plaisanterie est stupide...
(... Ellipse...)
... Je vois le patron qui revient avec d'autres hommes. Ils portent une grand et long plateau de bois sur lequel est disposée de la nourriture. Je suppose que c'est pour aller la servir aux spectateurs. Mais le plateau est encombrant et il n'est pas facile de manoeuvrer avec dans les coulisses encombrées. Les hommes essaient d'opérer un mouvement tournant et je recule les chaises qui pourraient les gêner. Ainsi je me ferai bien voir par le patron.



Je me réveille.
Il est 3H30.
Je me rendors...

R4 :
C'est le matin et j'arrive avec une collègue blonde au "Modern Loft" où nous travaillons (IRL j'y travaillai dans les années 90). La porte est ouverte et nous entrons. Nous parcourons un couloir ressemblant à celui de ma maison et arrivons devant une pièce. Au moment où nous allons y entrer quelqu'un éteint la lumière. Malgré l'obscurité je vois une silhouette qui se dépêche d'aller se coucher dans le lit. Apparemment c'est mon patron Bruno qui veut nous faire croire qu'il dormait encore. Je crie : "Tu sais, Bruno, si tu veux qu'on vienne plus tard le matin, il faut le dire !". Puis j'allume la lumière. Et je me rends compte que ce n'est pas Bruno qui est sur le lit mais deux jeunes femmes qui me tournent le dos. Celle de gauche a des cheveux noirs un peu courts et est étendue entièrement nue. Le seconde a des cheveux blonds-roux ondulés, porte une sorte de petite nuisette blanche et est assise sur le lit. Je dis à ma collègue : "Ha ! Bruno n'est pas là !". Puis je m'adresse aux deux jeunes femmes : "Vous pouvez rester couchées, je ne vais pas utiliser le lit ce matin !"... Mais je me dis que mes paroles sont ambigües : Elles laissent penser que, parfois, je couche dans ce lit avec ma collègue le matin. Celle-ci s'installe sur un siège et moi je fais le tour du lit pour aller essayer une chaise longue en bois (ou contreplaqué ) sans coussins. Pas très confortable. Je regarde la femme aux cheveux blonds-roux. Maintenant elle est nue. Je me dis que si elle me demande pourquoi je la fixe, je lui dirai que c'est parce que j'ai remarqué qu'elle avait des yeux verts. Et j'aime bien les yeux verts.
Deux ou trois hommes inconnus entrent dans la pièce.Le premier vient se présenter et il me serre la main. Le 2ème en fait de même. Il est brun et a des yeux clairs. Il dit travailler à "Tilmanessence". Ce nom me dit quelque chose. Je pense que cette entreprise a probablement été fondée par un membre de ma famille. Mais je ne demande pas de renseignements supplémentaire car je pense qu'il s'agit sûrement d'un parent très éloigné que je ne connais pas.



Je me réveille.
Il est 5H00.

Je ferme les yeux et je me vois sur une table recouverte d'une nappe à carreaux rouge et blancs. C'est probablement une sorte de rêverie qui est en train de se transformer en HH. Je sens nettement que si je me laisse emporter ça peut m'entrainer jusque dans le sommeil et devenir un rêve lucide. Je saute de la table et je m'envole. Ca marche : Le vol se continue tout seul sans que j'ai besoin de l'entretenir, je suis donc plus que dans une simple rêverie. Je survole des îles dans une mer d'un bleu profond sous un ciel de la même couleur. Ces îles ont des formes. très déchiquetées, presque fractales, comme si on les avait dessinées avec un logiciel. Ca devient monotone alors je me téléporte dans un autre décor. J'atterris dans une ville avec des immeubles et un sol couverte de neige. C'est la nuit. C'est joli mais on voit bien que c'est un paysage qui a été généré informatiquement. J'essaie de voler à nouveau mais je n'y arrive pas. Je ne peux pas non plus me déplacer à pieds dans le paysage. Je ne fais que me téléporter d'un lieu à l'autre, comme si je voyais une succession d'images fixes. C'est désagréable alors j'arrète tout.

Il est passé 5H30



Note :
Plusieurs fois dans ces rêves j'ai pensé à des choses que je voulais dire... et puis finalement j'ai renoncé à les dire. J'ai la sensation que c'était mon subconscient qui me préparait des répliques et me poussait à les prononcer, mais sans y parvenir.
Modifier le message


Edité le 08-01-2024 à 09:59:05 par Atil




--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 08-01-2024 à 13:01:04   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

c'est mon rôle de trouver les choses (clefs ... portefeuilles ...personnes disparues... papiers d'identités ... papiers de retraite ...etc )

t'imagine même pas le nombre de choses que j'ai trouvés sans chercher
(en + de celles que je cherche )
tu ne sais pas combien j'ai retrouvé de portefeuilles perdus, de choses égarées que les gens cherche désespérément .... même de l'argent dans la rue (2-3 fois) ou dans une forêt une fois ... des gros billets même ... (plus de 300 euros chez quelqu'un ), des bijoux etc etc ...

mais je sais surtout qu'il ne faut pas les rendre a n'importe qui

tu n'as aucune chance de ce côté-là (parce que je sais que tu n'est pas juste )

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 08-01-2024 à 21:59:16   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Moi aussi avant je trouvais plein de choses.

Car je regardais souvent à mes pieds.

Dieu me les laissait trouver car il savait que je suis juste

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 09-01-2024 à 10:50:31   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 9 Janvier :

Je prends mon Hericium, vais me coucher à 22H25 et m'endors rapidement...

R1 :
Par la fenêtre, chez moi, je vois des sortes de grandes trainées rougeâtres sur le talus herbeux de l'autre côté de la route. Je ne sais pas ce que c'est. Me voilà maintenant sorti de chez moi et je traverse la route en bavardant avec des gens. J'en profite pour regarder le talus de plus près. Je vois alors que ce que j'avais pris pour des coulures d'un liquide rougeâtre ce sont, en fait, des morceaux de bâches agricoles qui ont glissé du sommet du talus. J'ignorais qu'il existait des bâches de cette couleur.

(...)

R2 :
Je discute avec un homme grisonnant vivant dans une région où une sorte de mafia locale veut faire régner sa loi. Mais cet homme vient de lui porter un coup terrible pour lui montrer qu'il ne faut pas l'emmerder. Je lui dis qu'il doit être fier d'avoir montré qu'il ne se laissait pas faire. Mais il martèle de son poing un gros livre posé devant lui tout en criant : "Mais maintenant je crains pour ma famille !". Je comprends : Comme cette mafia n'ose plus s'attaquer à lui directement, elle peut chercher à se venger en s'en prenant à des membres de sa famille. Il craint spécialement pour ses grands-parents qu'il ne peut pas protéger car ils vivent loin. Je me propose donc d'aller m'occuper d'eux moi-même...
(... Ellipse...)
... Je me trouve à présent chez ses grands-parents. Ceux-ci font partie d'un peuple isolé vivant dans un coin isolé de la Chine. Une région de montagnes et de steppes. Ces gens sont tous vieux, minces, avec de longs cheveux gris et portent de longs manteaux sombres. La grand-mère est la plus âgée de la tribu. Elle a plus de 100 ans et c'est donc elle la matriarche qui dirige le clan. Son mari est à peine moins âgé qu'elle. Tous les deux ont le visage plein de rides et de cicatrices de boutons de la variole, ce qui fait que j'ai du mal à les distinguer l'un de l'autre. Mais à force de les observer longuement je commence à y parvenir.
Nous discutons de l'histoire de la Chine. Ils me disent que, bien que la Chine soit maintenant un pays unifié depuis longtemps, les "vrais Chinois", ceux du nord, peuvent être distingués avec des tests génétiques. Je me dis que ça ne sert à rien car les Chinois ne forment plus maintenant qu'un seul peuple. Ils m'expliquent que jadis vivaient deux peuples différents en Chine : Ceux du nord avaient un nom signifiant "Hommes du fleuve jaune " et ceux du sud en portaient un signifiant "Hommes du fleuve bleu" (IRL c'est exact : Il y avait la civilisations du Hoang-ho et celle du Yang-tse-kiang)...
On continue de bavarder... Puis ils me parlent des travaux agricoles annuels qu'ils vont bientôt devoir effectuer alors qu'ils se sentent bien vieux. L'homme dit : "Comment faire ?" et la femme répond : "On n'a qu'à faire comme d'habitude !". Ils me regardent d'une drôle de façon ... et je comprends qu'ils ont l'intention de m'utiliser comme esclave pour réaliser ces travaux à leur place. L'homme demande : "Et s'il ne veut pas ?" et sa femme répond : "On le passera à la moulinette !"



Je me réveille.
Il est 4H15.

HH1 :
Je suis à la cuisine. Sur le sol je vois une petite larve blanchâtres. Beurk ! Mais en me baissant je comprends qu'il s'agit en fait d'un haricot blanc.

Il est 5H00.

HH2 :
Je suis face à un grand miroir ovale. derrière moi une femme me dit : "Il sert à traverser le temps !"

Il est 5H25.

HH3 :
Je parle avec monsieur S..., un vieil homme d'origine algérienne que je connais. Il me dit : "En face de chez moi il y a ....."

Il est 7H20.




Note :
Il y avait beaucoup de discussions dans mes rêves cette nuit. J'ai du en oublier une grande partie.

Note 2 :
Les vieillards du rêve R2 me semblaient avoir été influencés par l'image des "wraiths" de la série Stargate Atlantis".

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 10-01-2024 à 10:18:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 10 Janvier :

A 22H40 je prends mon Hericium et je vais me coucher. avec trois de mes chats...

HH1 :
Dans une pièce en brique j'entends la voix d'une femme qui parle ainsi que le bruit d'une machine pneumatique.

Il est 11H15.
Je m'endors...

R1 :
Une homme veut me séquestrer car il veut m'obliger à lui abandonner mes droits sur un héritage. Profitant de son inattention, je parviens à m'enfuir par une porte dérobée. Mais l'homme passe par un raccourci et parvient à me couper la route. Il semble prêt à se battre pour m'empêcher d'aller plus loin. Mais moi aussi je suis prêt à me battre, même s'il a l'air plus fort que moi. je me dis que je pourrai crier pour demander de l'aide aux passants. J'imagine une scène et elle apparait dans mon esprit...
Je me vois en train d'agresser une dame dans la rue en criant que je l'accuse de m'avoir séquestré. Les passants sont perplexes. Ils se disent que si elle m'a vraiment séquestré alors elle mérite que je la frappe, mais si c'est faux alors ils devraient venir la défendre...
J'arrête ma rêverie et me retrouve à nouveau devant l'homme. Je lui annonce que tout ce que je demande c'est qu'on respecte mes droits dans cet héritage. Il me répond que lui aussi c'est c'est ce qu'il veut : Que ses droits soient également respectés. Nous tombons donc d'accord : Il nous suffira simplement de respecter ce qui se trouvera écrit dans le testament à son ouverture.

(...)

R2 :
Bruno, mon ancien patron, m'annonce qu'on a enfin retrouvé l'auteur d'un ancien meurtre. Il me dit le nom du coupable mais je ne le comprends pas. Il le répète : C'est le nom d'un dresseur de chien qu'il déteste. Je me demande s'il a cité son nom pour plaisanter ou pas. Il ajoute : "Il est mort !". Je lui dis : "S'il est mort alors tu peux raconter tout ce que tu veux sur lui, il le te contredira pas !"...
(...Ellipse ou passage non mémorisé...)
... Il me montre une photo représentant plusieurs rangées de lampes de chevet. Il me dit qu'elles ont été fabriquées avec des matériaux de récupération et me demande d'étudier comment on les a faites. Je regarde la photo... et je remarque que les lampes les plus proches sont nettes alors que les plus éloignées sont floues. ca devrait pourtant être l'inverse car je suis hypermétrope. Mais je me souviens que je n'ai affaire qu'à une photo : Il ne devrait donc pas y avoir de différence entre l'avant plan et l'arrière plan. Je commence à me demander si je suis bien dans le monde réel...



... Mais je me réveille avant de devenir lucide.
Il est 4H00.

HH2 :
Une voix de femme dit : "J'ai pris le portable tout de suite et ..."

Mais la HH est interrompue par un de mes chats qui saute sur moi.
Il est 5H00.
Je me rendors...

R3 :
Quelqu'un veut me faire une interprétation psychanalytique de mes rêves. Je lui réponds que dans le monde e,tier on sait maintenant que la psychanalyse est une fausse-science. sauf en France. Je dis que les gens qui adhèrent aux théories complotistes feraient mieux de s'occuper du lobbie des psychanalystes dans notre pays.

(...)

R4 :
Je suis avec Johanne (?) et j'apprends comment on fait pour embrasser une femme sur la bouche.

(...)

R5 :
Rêve dont le contenu a été oublié. je sais seulement qu'il y était question d'une femme.

(...)

R6 :
Je me rends compte que j'ai presque tout oublié du rêve précédent. Je tape donc sur un ordinateur le peu dont je me souviens. Je veux me servir de ce texte dans un logiciel permettant de récupérer le contenu de ses rêves. Un homme (l'ouvrier qui travaille chez moi ?) essaie de m'aider. Il me dit que je dois faire un "copié" sur une phrase, puis effectuer un "bouché". Je m'exclame : "Un bouché ? Vous voulez dire un collé ?" Et il me répond : "Vous ne connaissez pas le mot international pour dire bouché ?". je ne comprends rien à ses divagations? je procède à un "collé" et le logiciel transforme ma phrase en un texte plus long, blanc sur noir...

Je me réveille.
Il est 6H25.

HH3 :
Je vois deux lampes qui clignotent dans ma grande chambre. J'appuie sur un bouton et la lampe de droite s'éteint immédiatement alors que le lampe de gauche s'éteint graduellement. J'espère que ce n'est pas encore l'électricité qui déconne ! (Souvenir d'une lampe qui ne voulait pas s'éteindre il y a quelques jours).

Il est 6H50.

HH4 :
Par la fenêtre je vois mon voisin Michel qui me fait signe qu'il veut me parler. je sors... et je me retrouve pris dans une tempête de neige glaciale.

Il est 7H10.




Note :
Ha, le nombre de HH remonte.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 11-01-2024 à 11:45:23   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 11 Janvier :

Il y a un mois, dans un rêve, on m'avait dit que "le 11 Janvier serait un jour important pour mes rêves".
On va bien voir si c'est vrai.

Je prends mon Hericium, vais me coucher à 22H45 et m'endors rapidement...

R1 :
Des amis "nous" ont laissé leur villa à garder pendant qu'ils sont partis en vacances (...)
Maintenant c'est la situation inverse : "Nous "partons en vacances et "nous" laissons notre maison à des amis pour qu'ils s'en occupent. Mais j'entends dire qu'un gros pourcentage des occupants des villas pendant les vacances sont des gens chargés de les surveiller mais qui profitent de l'occasion pour les occuper. Je me dis qu'il me faudra informer la police que j'ai autorisé mes amis à entrer dans ma maison sinon ils risquent d'avoir des ennuis (...)
Je garde à nouveau la maison de mes amis. J'en profite pour l'explorer. Ce n'est pas sans-gène car je sens confusément que la situation n'est pas réelle..

Je me réveille.
Il est 1H20.
Je me rendors...

R2 (FE) :
Je crois me réveiller et je me remémore le rêve précédent en entier. Puis je le note soigneusement dans mon carnet en n'omettant aucun détails.

Je me réveille.
Il est 2H15.
Je prends une Galantamine et une Choline bitartrate.

J'attends un peu puis je décide de tenter un WILD par visualisation car j'ai la sensation d'être dans les conditions requises.
Je veux me visualiser sortant de mon lit puis me déplacant dans ma maison (comme dans la dernière méthode de Raduga)... Et je m'endors immédiatement...

R3 (RL) :
Je suis dans mon lit et je repousse mes couverture pour me lever. Je me demande où je suis : Encore dans le monde réel ou déjà dans un rêve ? Je remarque la sensation tactile très réaliste de ma main tenant la couverture... mais ça ne prouve rien. Je me projette alors en l'air par la pensée... et je m'envole. C'est bien la preuve que je suis dans un rêve. Je crois bien que c'est le WILD le plus facile et le plus rapide que j'ai jamais fait ! Je fais comme si j'étais dans une projection astrale. Je passe à travers le mur et me retrouve dans la chambre de mes parents. Je la traverse en effectuant un vol ondulant et en criant "Hou-hou !" pour jouer au fantôme. Je sais bien que mes parents ne peuvent pas m'entendre puisque ce n'est qu'un rêve (Mais je ne me rends pas compte que mes parents sont décédés depuis 12 ans IRL). Je traverse ensuite un autre mur et me retrouve dehors, dans le ciel nocturne. Je me demande quelle quête d'Iktomi je pourrai tenter... mais je me dis que j'ai le temps et que je peux m'amuser un peu avant. D'abord je vais essayer de trouver une jolie femme. Je me mets alors à voler rapidement... de plus en plus rapidement. Je suis dans le noir mais je pense que ça doit être l'effet de ma grande vitesse (je ne pense pas au "noir onirique")...
(... Ellipse ou séquence non mémorisée...)
... Je viens de me réveiller et je raconte mon rêve lucide à mes parents qui se montrent sceptiques. Ulysse, le second mari de ma grand-mère est là également et il est surpris de voir que, pendant mon sommeil, ma barbe semble avoir poussé comme si j'avais dormi pendant une semaine. Je me dis que c'est peut-être parce que, dans mon rêve, j'avais volé à une vitesse proche de la lumière : Ce serait un effet relativiste. Mais il me semble que, selon Einstein, on aurait plutôt le résultat inverse : Plus on va vite et plus le temps ralentit...
(... Ellipse ou séquence non mémorisée...)
... Je me trouve à présent dans un grand banquet réservé aux personnes âgées. Je prends une grande feuille de papier et, dessus, je commence à relater mon rêve lucide sous la forme d'une BD. Mais d'autres personnes viennent s'installer à ma table et je dois dégager ma feuille car elles posent leurs affaires dessus. Je sors et montre ma BD à plusieurs personnes qui se montrent intéressées. Il commence à pleuvoir. Une grosse dame a laissé ma BD tomber dans une flaque d'eau. Heureusement je l'avais protégée en la mettant entre deux autres feuilles. Celles-ci sont trempées mais celle de ma BD est intacte. La grosse dame est désolée et s'exclame : "Ho que je suis mauvaise ! Mauvaise !"..
(... Séquence mal mémorisée où je me trouve dans une sorte de péniche...)
... Je décide de retourner dans ma chambre d'hôtel pour mettre ma BD à l'abri de la pluie. Mais je ne me souviens plus quelle est ma chambre. Je reconnais là une situation récurrente dans mes rêves. Bon, puisque je me trouve probablement dans un rêve, je vais utiliser la méthode dont je me sers d'habitude dans de telles situations : Je vais fermer les yeux et me téléporter directement dans ma chambre d'hôtel...



... Et je me réveille.
Il est 3H45.
Je me rendors...

R4 :
Je revois mon amie Christelle et nous bavardons. Soudain je me rapproche d'elle et je l'embrasse sur la bouche. Elle me laisse faire. Je me sens troublé par la situation. Dois-je vraiment chercher à aller plus loin avec elle ou pas ? Il me semble me souvenir vaguement que je ne suis pas libre sentimentalement...

(...)

R5 :
Je lis un livre sur l'histoire de la langue française. Ca parle des liaisons entre les mots. Je pense que les Français font de plus de liaisons là où il ne devrait pas y en avoir. Par exemple on dit "Saintesprit" au lieu de "Saint-esprit". Pourtant on ne devrait pas faire la liaison car il y a un "h" aspiré au début du mot "Hesprit". Ou du moins il me semble qu'il y en avait un jadis. Ce n'était pas les anciens Vikings Normands qui avaient introduit les "H aspirés" dans les mots français ?...

Je me réveille.
Il est 5H15.






Note :
Je suis content de voir que la Galantamine redevient efficace. Son effet a même été hyper-rapide. A moins qu'il n'y ai eu un effet placebo.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 12-01-2024 à 11:07:22   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 12 Janvier :

J'ai oublié de prendre mon Hericium.
Je vais me coucher à 22H45 et je m'endors vite...

R1 :
Rêve mal mémorisé. Je vois une femme habillée en tissus léopard qui a participé à une sorte de jeu. Comme elle a perdu, son adversaire la met sur le ventre et lui lie les bras et les jambes avec une corde. Je regarde ça en me disant que je n'aimerait pas être ainsi immobilisé : Je trouverait ça angoissant. De plus j'attrape facilement des crampes. Etre traité ainsi m'en donnerait certainement...

Je me réveille.
Je vois une lumière verdâtre dans ma chambre.
Je sursaute violemment, me demandant s'il n'y a pas encore un problème électrique.
Et ce sursaut efface aussitôt la fin de mon rêve de ma mémoire.
Cette lumière provenait du chargeur de batterie que l'ouvrier travaillant chez moi avait laissé branché.
Il est 2H10.
Je me rendors...

R2 :
Je regarde les notes que Johanne a prises sur son carnet de rêves. Je lis ceci, à la fin :
" - Noté plusieurs rêves."
" - Aucune couleur relevée."
(En effet Johanne est aphantasique et n'a aucun rêve visuel. Elle est cependant une rêveuse lucide naturelle et je l'encourage a développer sa mémoire onirique. Je lui demande aussi, dans ses rêves, d'essayer de voir des images et des couleurs. Elle y est déjà arrivée trois fois.)
Je suis content de voir qu'elle arrive peu à peu à bien se souvenir de ses rêves. Mais maintenant je devrais penser un peu à m'occuper de mes propres rêves...

Je me réveille.
Il est 4H05.
Je me rendors...

R3 :
De vieux clapiers de lapins ont été entassés les uns sur les autres et abandonnés dans la nature. Des chats s'y sont installés et j'appelle ça la "cité des chats". Des amis veulent aller observer ça de près mais je leurs demande de ne pas déranger les chats car ils vont croire que leur cité est assiégée par les humains.



R4 :
Je suis dans ma rue et je marche en direction de ma maison en portant une grande planche de bois sur mon épaule. Dessus j'ai écrit cette devise : "Je crains que la plainte des hommes de notre époque ne soient justifiée.". Sur le trottoir d'en face à gauche marche un homme dans le même sens que moi. je le reconnais : C'est avec lui que je m'étais battu jadis. Du coin de l'oeil je vois qu'il essaie de lire en marchant ce qui est écrit sur ma planche. Il doit avoir du mal car j'ai écrit en caractères gothiques... et en allemand... et je tiens la planche à l'envers.
Puis nous arrivons à l'endroit ou la route se divise en deux. Il prend la rue de gauche et moi celle de droite. Je continue de marcher. Une dame se trouve devant moi et une autre se trouve sur le trottoir d'en face à gauche. J'ai du mal à porter la planche car elle est très longue. La dame de gauche crie à celle devant moi : "Mais pourquoi il ne la traine pas ?". Bah non : Si je la traine je vais l'abimer ! Je commence à rattraper la dame de devant, je dois faire attention de ne pas la heurter avec ma planche... J'arrive en vue de ma maison. A droite il y a des broussaille. la dame devant me fait remarquer que j'arriverai plus vite en passant à travers ces broussailles. Bah non : Ma planche risquerait de s'y empêtrer !
La dame me dit alors qu'elle a remarqué que deux oiseaux affamés se sont réfugiés dans ces broussailles. Elle dit que la branche que je porte pourrait peut-être les nourrir. En effet je remarque que ma planche s'est transformée en une grande branche d'arbre avec du feuillages (et peut-être des fruits). Je fais demi-tour et tend la branche aux deux oiseaux. mais ils sont trop craintifs pour oser s'approcher.


Je me réveille.
Il est environ 6H15.




Note :
Dans le rêve R4, mon subconscient veut peut-être faire un jeu de mot entre le mot "plainte" dans ma devise et la "plinthe" que je porte.

Note 2 :
Il est possible que le travail sur les rêves lucides puisse être un moyen de soigner l'aphantasie en "recablant" correctement le cerveau. J'y travaille avec Johanne qui est fortement aphantasique et n'a aucun rêve visuel. Comme elle est une rêveuse lucide naturelle (comme beaucoup d'aphantasiques semble-t-il), je l'encourage a développer sa mémoire onirique et à essayer de voir des images et des couleurs dans ses rêves. Elle y est déjà arrivée trois fois alors qu'avant elle ne voyait rien du tout.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 13-01-2024 à 10:32:07   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 13 Janvier :

Je prends mon Hericium, vais me coucher à 22H40 et m'endors rapidement...

R1 :
Je fabrique des rêves pour les gens...
(... J'ai oublié la scène avec mon premier client...)
... Ma dernière cliente veut que je lui construise un rêve prémonitoire. Pour tenir le rôle de la prophétesse dans son rêve elle a choisi une longue robe très ornée. Je vois que ça n'ira pas car elle a choisi également un décor où il fait très froid, en-dessous de zéro. Avec sa robe en tissus très fin elle va se geler. Bah, tant pis, elle se rendra compte par elle-même de son erreur.
... Je commence lentement à me réveiller et, instinctivement, je commence à mémoriser mon rêve...



Je me réveille.
Il est 1H35.
Ma chatte Chouchou saute sur mon lit et manque de me heurter la tête.
Ca me met en colère et l'émotion efface aussitôt le souvenir du début de mon rêve
Je me rendors...

R2 :
Je me repasse le début du rêve précédent que j'avais oublié...
Un client veut que je lui compose un rêve dans lequel il serait un terroriste. Et il veut que sa bombe puisse exploser le "27-21". Je ne comprends pas le sens de "27-21", ça ne ressemble pas à une date, même mise à l'envers. Peut-être faut il comprendre "entre le 21 et le 27 de ce mois-ci" ?

Je me réveille.
Il est 2H45.
Je me rendors...

R3 :
Je vois une sorte de film. Par le décor, les costumes, la façon de parler et l'ambiance, j'ai l'impression d'un film de Pagnol. Ca se basse dans un bar où l'on peut danser, probablement à Marseille. Un jeune homme brun et un homme baraqué plus âgé discutent à une table. Le jeune dit qu'il est amoureux d'une jeune femme ici présente mais qu'il n'ose pas l'aborder, surtout que son père n'est pas commode. Le baraqué se lève et dit : "Laisse-moi faire !". Il va s'adresser au père et lui parle en chantant et en l'appelant "Churchill". Il le flatte et lui demande si sa fille est à marier. Finalement il obtient que celui-ci laisse sa fille aller danser. Le baraqué se tourne alors vers le jeune et lui dit : "A toi de jouer maintenant !". Le jeune va danser avec la jeune femme et lui parle en vers. Il ne se débrouille pas si mal...
... Le rêve se brouille... Je me repasse ensuite toute la scène dans laquelle le baraqué parlait au père en chantant.

Je me réveille.
Il est 4H15.
Pas moyen de me rendormir...
Je tente un SSILD...
Je tente un début de visualisation...
Finalement j'arrive à me rendormir...

R4 :
Je suis dans ma cave avec ma mère qui surveille des ouvriers en train de travailler. Je me sens un enfant et j'ai envie de m'amuser. Je me demande si je pourrai arriver à voler. J'essaie... et j'y arrive. Je m'amuse alors à voler à grande vitesse d'un mur à l'autre en faisant à chaque fois demi-tour juste avant de me cogner. Je dis à ma mère : "Regarde, maman, tu saurais faire ça ?". Ma mère me regarde d'un air indulgent comme si j'étais un enfant qui fait le fou. Je me reprends et réfléchis.
Je lui dis : "Si je sais faire ça c'est que je je suis dans un rêve !". Je regarde autour de moi... Tout a pourtant l'air si réel. Je me souviens que je n'arrivais pas à me rendormir... J'y serais donc finalement arrivé sans m'en rendre compte ? Je dois bien admettre que je suis en train de rêver. Pour bien m'en convaincre à 100% je décide de passer à travers un mur. Je me dirige vers le garage (qui communique directement avec la cave) et cherche un mur bien dégagé. Mais finalement je préfère essayer de passer à travers la porte du garage, ça me fera moins mal si ça rate. J'attends que les ouvriers s'écartent... puis je fonce sur la porte... et je m'écrase contre elle. Merde, ça ne marche pas ! Mais je suis certain quand même d'être dans un rêve. Un ouvrier ouvre la porte alors je sors. Je croise ma cousine et je m'exclame : "Ho, Carole !". Mais je continue à voler droit devant moi car je n'ai pas envie de perdre mon temps à bavarder avec une simple copie onirique de ma cousine...
Je me dis alors : " Et si je me réveillais ?"... Aussitôt le décor pâlit... je me reprends vite et dis : "Non, je ne vais pas me réveiller !" et je me concentre sur le paysage pour bien rester dedans...
Je me rends compte que je me trouve à présent dans une rue de Maubeuge. C'est la foire et il y a plein de gens qui circulent devant les étalages. J'avance dans la foule en marchant et en flottant et ça ne semble étonner personne. Tout est très coloré. Je me remémore les points saillants de ce rêve pour ne pas l'oublier. Je crée ainsi des "points d'encrage mémoriels". Par exemple : ma rencontre avec Carole. Je continue d'avancer dans la foule. Devant moi il y a deux jeunes femmes qui bavardent. Celle de gauche a des cheveux lisses mi-longs et porte une robe verte. Celle de droite a de longs cheveux bruns ondulés, porte une robe à fleur et tient une poussette. Elles m'empêchent de passer. Je passe donc en force en me glissant entre l'une d'elle et un poteau. Je me comporte parfois comme un petit con car j'aurais très bien pu les contourner. Je continue à avancer et j'entends une chanteuse inconnue chanter "Les choses de la vie" (rien à voir avec la chanson du film). J'écoute les paroles de la chanson puis je les fredonne... et j'oublie de rester concentré sur le décor...



Et je me réveille.
Il est 6H45.





Note :
Je sais pourquoi je me comportais comme un enfant au début du rêve lucide. C'est parce que, avant-hier, @Wiche et @Sebastiii m'ont fait remarquer qu'on faisait parfois de la régression infantile dans les rêves lucides. D'ailleurs, inversement, je remarque que mes rêves où je me crois encore un enfant débouchent souvent sur de la lucidité.

Note 2 :
C'est étonnant cette faculté que je développe à me repasser des séquences de mes rêves (probablement en les déformant).

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 14-01-2024 à 10:56:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 14 Janvier :

Je prends mon Hericium, vais me coucher à 22H50 et m'endors rapidement...

R1 :
J'ai pris en photos des sortes de fées. Ce sont trois jeunes femmes blondes munies d'ailes d'insectes, vêtues d'une robe noire courte et d'un grand chapeau pointu de sorcière. Je voudrais imprimer ces photos mais je les ai prises avec un appareil argentique. Comment faire alors ? Je réfléchis à plusieurs solutions possibles... et puis je pense à la vraie question : Est-ce que les fées existent vraiment dans le monde réel ?...
... Mais une ellipse vient m'interrompre alors que j'allais probablement devenir lucide...
... J'ai enfin trouvé une solution et je viens de sortit une photo avec mon imprimante...




Je me réveille.
Il est 2H40.
Je ferme les yeux et je vois une rêverie qui se transforme peu à peu en HH...

HH1 :
Je vois une grande étendue d'une pâte blanchâtre épaisse. Un grosse bulle s'y forme. Elle se transforme lentement en une tête de chat blanc. J'arrète cette image qui me donne une impression de malaise... Maintenant je vois un chat maigre totalement englué dans cette pâte, sa tête prise dedans. Je l'en sors vite avant qu'il n'étouffe et je l'incite à souffler pour dégager ses narines de la pâte qui l'encombre.

... Je commence alors une insomnie d'une durée d'au moins 80 minutes.
Puis je me rendors enfin...

R2 :
Bruno, mon ancien patron, me rappelle que c'est ce soir que, comme chaque vendredi, nous allons voir les jeux. Merde, j'avais oublié ! Ce sont des jeux où des villageois s'affrontent dans des épreuves rigolotes. C'est amusant mais ça m'emmerde de devoir y retourner ainsi chaque semaine. Et puis ce soir je n'ai pas envie d'y aller car je me sens fatigué...
(... Ellipse ...)
... Je suis maintenant avec Bruno (?) et sa petite amie Christiane (qui ressemble ici à mon amie Claudine). Nous venons de prendre le métro de Lille et nous sommes arrivés dans une ville limitrophe où nous devons assister à une réunion. Ca m'emmerde : Ca va me faire une réunion à midi et des jeux au soir dans la même journée alors que je suis fatigué.
On en profite pour se promener un peu dans la ville. Dans la rue je vois quelqu'un que je connais. Je me dirige vers lui... mais je vois que je me suis trompé : Ce n'est pas lui. Je me retourne... et je ne retrouve plus Bruno et Chtistiane. Par où sont-ils allés ? J'attends qu'ils reviennent me chercher... Mais ils ne reviennent pas. Ils vont croire que j'ai fait exprès de les perdre pour ne pas aller à la réunion. Comme je ne sais pas où celle-ci doit avoir lieu, il ne me reste plus qu'à prendre le métro pour retourner à Lille... Ha mais non, c'est impossible car je n'ai pas un sou sur moi pour prendre le métro. Je vais donc devoir retourner à pieds... alors que je me sens si fatigué.
Mais je ne connais pas le chemin alors je réfléchis. Je suis dans une ville se trouvant au nord-ouest de Lille, donc je vais devoir me diriger vers le sud-est. Pour m'orienter je vais regarder le soleil : Comme il est presque midi, il doit indiquer la direction du sud. Je lève les yeux et je vois un soleil très voilé derrière les nuages. Ceux-ci deviennent de plus en plus noir. Il va probablement y avoir un orage. Un gros. Je vais devoir chercher un endroit pour m'abriter de la pluie. Mais je remarque que les nuages sont vraiment trop noirs, ce n'est pas naturel. Il fait presque aussi noir que si c'était la nuit et je vois les gens regarder le ciel avec inquiétude. Qu'est-ce que cette obscurité présage ?
En regardant le ciel je m'empêtre les jambes dans un grand morceau de fil de fer enroulé. J'ai du mal à m'en défaire comme s'il était animé par une intelligence propre. J'arrive enfin à me dépêtrer mais je vois un cerceau de fer qui roule tout seul vers moi comme si lui aussi était doté d'une intelligence. C'est comme si le ciel sombre, le fil de fer et le cerceau étaient animés par une force démoniaque qui me voulait du mal.
Je préfère m'éloigner de ce lieu malsain et le ciel s'éclaircit. Je longe un beau petit parc aménagé pour former un labyrinthe. Dommage que je n'ai pas le temps d'aller le visiter...
(... Ellipse...)
... Je suis à présent dans un bar avec Christiane que j'ai retrouvé (Elle a maintenant la bonne apparence). Mais nous avons perdu Bruno et nous sortons pour aller le chercher. Christiane reçoit un appel sur son portable et apprend que notre réunion à changé de lieu : Elle va se passer à Nancy. Elle s'exclame : "Mais je ne pourrai jamais être à Nancy dans une heure !". Quand à moi il est hors de question que j'aille la-bas, je me sens trop fatigué pour voyager encore.
Nous prenons un raccourci en coupant par une partie du petit labyrinthe que j'avais vu tout à l'heure. Il est plein de jolies petites statues. A la sortie son concepteur demande aux gens ce qu'ils en pensent. Ensuite nous passons par une sorte de brocante couverte. Je regarde les petites voitures qui sont exposées. Je me souviens que, quand j'étais enfant, je les collectionnais. Je me retiens d'en voler une.
Par une porte ouverte je vois les organisateurs de la brocante qui sont réunis à une table. Parmi eux je reconnais Francis, un gars avec qui j'ai travaillé jadis. Je vais lui serrer la main... Mais je vois que je me suis encore trompé : Ce n'est qu'un sosie. Je reviens donc sur mes pas... et je me rends compte que j'ai perdu Christiane. Ha merde ! Pas encore !



Je me réveille.
Il est 6H15.




Note :
J'ai vérifié. La ville située au nord-ouest de Lille c'est Lomme.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 15-01-2024 à 10:07:55   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 15 Janvier :

Je prends mon Hericium et vais me coucher à 23H00. Et je m'endors vite...

R1 :
Je me trouve dans un monde plein de feuillages très verts. Il est habité par des sortes de fées ou de nymphes vêtues de vert (peut-être de feuilles ?). Avec elles je travaille sur un ordinateur avec un logiciel de synthèse d'images. Notre but est de reconstituer l'image des trois sorcières ailées que j'avais vues dans un rêve il y a quelques nuit. Et nous y parvenons : devant moi, en plein champs, je revois apparaitre cette image.




R2 :
Je me trouve maintenant dans une ville située dans les nuages. C'est peut-être une ville volante, ou alors une ville située dans une haute montagne, au même niveau que les nuages. Ses habitants sont vêtus en bleu ciel et je les aide à se servir d'un logiciel pour réaliser des images de synthèse. Ils parviennent à créer une image qui remplit tout mon champs de vision. Elle représente des jeunes femmes blondes ailées comme des anges et vêtues de bleu ciel. Je prends alors conscience que cette ville dans les nuages est elle-même un décor construit en images de synthèse.



Je me réveille.
Il est 1H40.
Je me rendors...

R3 :
Je viens de créer une image de synthèse représentant une sorte d'Amazone guerrière. Elle est réussie et j'en suis satisfait. Mais je me rends compte qu'elle se trouve sous l'eau car je vois la surface se trouvant au-dessus de sa tête. Pourquoi le logiciel a-t-il fait ça ? Je ne l'avais pas programmé pour ajouter de l'eau dans cette scène.

(...)

R4 :
Je suis en Russie et je discute avec un groupe d'amis que je m'y suis fait. Il y a un homme et deux femmes. Nous discutons au sujet des colonnes vertébrales. J'affirme que la forme idéale de la colonne vertébrale est d'être bien droite... Mais je réfléchis et je me dis que je ne suis pas d'accord avec ce que le subconscient me fait raconter. Je me reprends donc et dis que la forme idéale d'une colonne vertébrale c'est celle d'un léger "S". J'ajoute : "Si celui-ci est bien marqué alors c'est un indice de fertilité, surtout chez les femmes !". Je demande ensuite à mes amis de me dire quelle forme a ma colonne vertébrale car je ne peux pas l'observer moi-même de profil, même dans un miroir. Ils me disent qu'elle est presque droite. Je réponds : "Ce n'est pas étonnant car je suis stérile !"...
(... Ellipse...)
`... Mes deux amies se sont mises en uniforme gris-bleu. Avec leur jupe courte on dirait des majorettes. Elles vont participer à une grande parade militaire pour honorer Poutine. Je vois celui-ci sur une grande estrade et une centaine de jeunes femmes en uniforme sont regroupées devant lui pour former un carré parfait et exécutent une sorte de chorégraphie en son honneur. Elles ont toutes de l'admiration pour Poutine et ça me désole. Mais c'est moi qui ai mis au point la chorégraphie qu'elles sont en train de faire pour lui et j'ai introduit dans celle-ci un élément qui, en interaction avec un autre élément (je ne sais plus lequel) présent sur place, doit leur éveiller l'esprit. Ainsi tous les gens présents vont prendre conscience que Poutine n'est qu'un tyran. J'espère qu'une personne de son entourage, et qui possèderait une arme, dégainera alors celle-ci pour lui tirer dessus. Ce serait bien. Je regarde la chorégraphie se dérouler comme si elle était sur un écran de TV. Je vois une succession de plans pris sous différents angles. Et une schéma vient se superposer en transparence. Il représente la structure de la chorégraphie que j'ai mise au point. Il a la forme d'une étoile noire avec de nombreux bras très effilés, d'une allure menaçante.

Je me réveille.
Il est déjà 6H30.




Note :
Je fais beaucoup d'images de synthèse dans le monde réel en ce moment, Ca se répercute visiblement dans mes rêves. Dans ceux-ci je me rends souvent compte implicitement que je ne suis pas dans le monde réel. Mais au lieu de comprendre que je suis dans un rêve, je me crois devant un monde virtuel créé informatiquement.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 16-01-2024 à 10:51:15   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 16 Janvier :

Je prends mon Hericium, vais me coucher à 22H45 et m'endors rapidement...

R1 :
Je descend en volant dans le décor du rêve. Je me retrouve dans le bâtiment des ateliers de mon ancien lycée professionnel. Je vois plein de jeunes filles qui arrivent pour se mettre au travail. Je me rends à mon ancien atelier. La aussi je ne vois des jeunes filles qui se préparent. L'une d'elles semble me connaitre et me demande si elle peut utiliser mon ancienne armoire de rangement. Je lui dis que oui car il était prévu d'avance qu'elle aurait le droit de faire ce qu'elle voudrait dans ce rêve (Je dis ça pourtant sans être lucide). Elle veut avoir ma place afin de revivre le rêve que j'avais eu hier. Je lui montre alors une bassine pleine de métal fondu. Je lui explique qu'elle symbolise mes rêves et qu'il lui suffit d'y jeter un objet quelconque pour l'activer et pour avoir accès à tous mes rêves passés.

Je me réveille.
Il est 00H10.
Je me rendors.

R2 :
Je repense au rêve précédent. Il et possible que c'est là que j'y rajoute le détail du métal fondu.

Je suis réveillé par ma chatte Chouchou qui descend du lit car elle a envie de vomir.
Il est 2H10.

HH :
Je me dispute dans la rue avec ma compagne qui est une femme avec de longs cheveux blonds-roux ondulés. Puis nous arrivons devant les grilles d'un parc. Je reconnais le parc de Choisy où j'aimais aller m'assoir jadis à Paris.

Il est 2H25.
Je me rendors...

R3 :
J'écoute des jeunes filles qui discutent devant chez moi. L'une d'elles dit qu'elle revient d'uns brocante de vyniles qui a lieu dans le village d'à-côté. Elle y a acheté des vieux disques d'Abba (ou d'Oasis, mon subconscient hésite entre les deux dans le dialogue). Une de ses copines lui dit : "Tu les as eus pour ce prix-là ? Tu t'es faite voler ! Tu devrais les rapporter !". Je décide d'aller voir cette brocante...
(... Ellipse...)
... J'ai du me tromper de chemin car je me retrouve dans une ville moderne toute grise, aux rues désertes et au ciel sombre. Je me repose sur un banc en repensant aux disques de la jeune fille. Sur une des pochettes étaient écrits des jeux de mots. C'était un disque de Françoise Hardy me semble-t-il. Devant moi, sur la vitrine d'un magasin, je vois écrits des jeux de mots du même genre. Etonné par la coïncidence j'entre à l'intérieur. C'est un salon de coiffure. Un homme arrive et me dit : "Excusez-moi monsieur mais la salle de coiffure est réservée aux clients de la salle de jeux d'à-côté. C'est ainsi que je gagne ma vie !" Je bredouille quelques excuses et je ressors. Je regarde autour de moi et me dis tout haut : "Cette ville est étrange. Froide, vide, et tout y est si... si nominal !" Je me rends alors compte que j'ai laissé mon imperméable et mon chapeau chez le coiffeur. Je veux y retourner... Mais je vois mes affaires sur le sol, au milieu des flaques d'eau, dans la rue, 50 mètres devant moi... Mais je sens que je commence lentement à me réveiller. Je ressens de plus en plus le contact de mon corps sur le matelas et ma lucidité monte graduellement. Merde ! Je n'aurai pas le temps de courir pour atteindre mes affaires et les ramasser ! Mais j'ai une idée : Je vais utiliser la télékynésie pour aller plus vite. Je tends mon bras et mes affaires s'envolent et viennent toutes seules dans mes mains. Yea ! Récupérées in-extrémis !




... et je me réveille.
Il est 3H45.
Je mets plus d'une heure pour me rendormir...

R4 :
Je suis dans un magasin et je veux acheter un article qui coûte 100E. Je paie en pièces pour me débarrasser de ma monnaie. Mais la vendeuse en t-shirt noir me montre deux grosses pièces et me dit : "Ces deux pièces n'ont plus cours monsieur !". Merde, ce sont des francs ! La vendeuse du magasin précédent m'a roulé en me rendant la monnaie ! Je vais donc devoir payer en billets... mais je vois que je n'ai que des billets allemands... et même espagnols ! Je me suis fait rouler deux fois alors ! Je dis à la vendeuse : "J'espère que je pourrai me les faire changer à la banque !". Elle a l'air plutôt sceptique...
(... Ellipse...)
...Je suis de retour à la caserne où j'effectue une sorte de stage avec d'autres réservistes. Sur une table je classe mes billets : Un tas pour les billets allemands, un pour les espagnols, un pour les marocains (ils sont petits ceux-là), etc... Je regarde à ma droite : Un réserviste grand et brun vient de me voler un billet. Je lui dis : "Rends-moi ça, toi !". Je me retourne vers ma gauche et vois qu'un 2ème réserviste, aux longs cheveux rastas attachés en queue de cheval, m'a pris un autre billet. Je lui dis aussi : "Rends-moi ça, toi !". Mais il ne me tend qu'une petite plaquette de pilules. J'insiste mais il me sourit d'un air méprisant puis se retourne et va s'installer à une table avec l'autre réserviste. Je suis furieux. Je me dis que j'aimerai être dans un rêve lucide pour avoir la force de les tabasser comme je veux... J'imagine la scène... et alors voilà que je vois mon bras frapper le rasta violemment. Ho, il suffit que j'imagine une chose pour qu'elle devienne réelle ! Je suis donc vraiment dans un rêve alors ! Alors profitons-en. J'empoigne la touffe de cheveux du rasta et le projette par-dessus ma tête. Puis je prends des ciseaux sur une table avec l'intention de lui couper ses longs cheveux pour l'humilier... Mais j'y renonce : Comment ferais-je alors pour l'empoigner par les cheveux ? Je l'attrape à nouveau par les cheveux et le projette encore par dessus ma tête. Puis je me jette sur le grand brun... Mais je me dis que je ne devrais pas me battre : Je suis à l'armée et le général ne serait pas content de ce manque de discipline. Je me souviens à quoi ressemblait mon général lors de mon service militaire : Il était très petit et très large d'épaules... Le voilà qui se matérialise devant moi. Mais lui non plus n'a pas intérêt à m'emmerder ! Je lui envois une décharge d'énergie qui le projette dans les airs. Puis je... je ...



... Puis je me réveille.
Il est 7H00.





Note :
Je remarque deux types de prises de lucidité, cette nuit, dont on parle rarement (ou jamais). Je suis devenu lucide quand j'ai senti que j'étais en train de me réveiller. Ensuite je suis devenu lucide quand j'ai pris conscience que tout ce que j'imaginai dans ma tête se réalisait concrètement devant moi.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 16-01-2024 à 11:54:12   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

t'as pas répondu

et là je l'avais pas marqué d'avance 8/1/2023 =

lip26
lip26
2707 messages postés
Posté le 08-01-2024 à 21:37:17 Voir le profil de lip26 (Online dans la catégorie Section actualité Editer ce message Répondre à ce message Supprimer ce message
aux infos ce soir =

Elisabeth Born notre premier ministre en France démissionne
et Macron a accepté

la suite sera donné demain

on parle de Gabriel Atal comme futur 1er ministre ...

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 16-01-2024 à 22:23:27   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Oui et alors ?


Et moi j'annonce que les macronistes diront que Atal est trés bon et l'opposition dira qu'il est très mauvais.

Et il y aura des scandales et des manifestations.

Et l'opposition criera "démission" !

Et il fera chaud en été et froid en hiver.

... Comme d'habitude.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 17-01-2024 à 09:55:28   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 17 Janvier :

Je prends mon Hericium et vais me coucher à 22H45 et m'endors vite...

R1 :
Pour les besoins du tournage d'un film je dois me retrouver dans un lieu exigü plaqué contre le corps d'une actrice aux cheveux châtains presque nue. Ca me trouble...
(... Ellipse ou séquence non mémorisée...)
... Je me trouve maintenant devant une actrice brune habillée. Soudain elle ouvre son corsage et me montre ses seins. Je lui dis que son comportement n'est pas loyal envers moi car elle ne me laisse aucune chance de pouvoir résister à son charme...

(...)

R2 :
Comme je me trouve bloqué en ce lieu et que je n'ai rien d'autre à faire, je commence à dessiner. Ce doit être le portrait qu'un ouvrier a l'intention de me commander et qui représentera sa fille...

(...)

R3 :
Je sens une odeur de sang. Je suis face à un gros tas de viande. Un homme m'explique que, dans un film, quand il veut tourner une scène où l'on voit du sang couler, il utilise de l'acide (citrique ou ascorbique, mon inconscient semble indécis sur le mot que je dois comprendre). En en versant sur la viande il la fait saigner...

(...)

R4 :
Je suis avec des soldats médiévaux portant des cottes de mailles et des petits casques métalliques. Nous transportons des rôtis de porc enveloppés dans du cellophane que nous devons aller stocker dans la tour d'un château. J'entre le premier et je monte dans un étroit escalier en spirale. Derrière moi j'entends un des soldats qui chantonne gaiment "On va manger du rôti de porc !". Je monte... Je monte... Finalement j'arrive à un étage où il y a une sorte de grande niche à ma gauche. C'est là que je dépose mes rôtis. Je veux faire demi-tout et redescendre... mais je me rends compte que c'est impossible car les soldats m'ont suivi et se trouvent tous dans l'escalier derrière moi. Et celui-ci est trop étroit pour que je puisse passer en croisant les soldats. J'ai envie de crier à ceux d'en bas d'arrêter de monter et de faire demi-tour.. Mais je sais que ma voix ne portera pas assez loin. Je me sens coincé et ça me donne une sensation de claustrophobie qui augmente peu à peu. La seule solution c'est de continuer à monter. Mais les soldats qui ont déposé leurs rôtis vont devoir monter eux aussi, et alors on va tous se retrouver coincés au sommet de la tour. Et on fera quoi ? Je continue tout de même à monter, à monter...



Et je me réveille.
Il est déjà 5H45.

Je tente une rêverie éveillée pour voir quelle aurait pu être la suite de ce rêve...

Rêverie diurne poussée :
... J'arrive en haut de la tour. Je suis sur une plateforme ronde sans toit entourée de petits créneaux. Je ne me rapproche pas du bord car je sais que nous sommes très hauts et j'ai un vertige intense. Je ne peux pas faire demi-tour car les soldats continuent d'arriver un à un derrière moi. Je ressens à la fois de la claustrophobie car je suis coincé ici sans possibilité de redescendre, et du vertige à cause de la grande hauteur où nous nous trouvons. Les soldats sont de plus en plus nombreux sur la plateforme et je me sens de plus en plus à l'étroit et de plus en plus repoussé vers le vide. Je ne suis pas du tout à l'aise. Je ne veux pas être ici, je veux être en bas ! Je ne vois qu'une seule solution pour quitter cet endroit inconfortable au plus vite : Il me faudrait être capable de me téléporter ailleurs comme je sais le faire dans les rêves lucides. Je veux être dans un rêve lucide ! Il faut à tout prix que je sois dans un rêve lucide et non dans la réalité !... Et je sens une sorte de mécanisme se débloquer dans mon esprit et qui me permet de prendre conscience que, en effet, je suis réellement dans un rêve.

Il est 6H10.





Note :
J'ai dormi d'un seul trait sans me réveiller pour un wbtb naturel comme d'habitude. Le résultat c'est que mes rêves sont mal mémorisés : Dans la plupart il me manque le début ou la fin.

Note 2 :
Etrange rêverie que je suis parvenu à faire. Une sorte de simulation de rêve dans laquelle l'angoisse m'a permis de me forcer à devenir lucide. Mais comment est-il possible de se forcer à devenir lucide ?
Modifier le message

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 17-01-2024 à 11:25:35   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

Atil a écrit :

Oui et alors ?


Et moi j'annonce que les macronistes diront que Atal est trés bon et l'opposition dira qu'il est très mauvais.

Et il y aura des scandales et des manifestations.

Et l'opposition criera "démission" !

Et il fera chaud en été et froid en hiver.

... Comme d'habitude.


c'est sur le forum de docti que t'as pas répondu quand je te démontrais que je te l'avais mis (même si c'est sur le tien de fofo)
tu ne peut nier donc que je l'avais dit précédemment avant de savoir les résultats exacts

ça t'embête hein de reconnaître que je vois très clair avant tout le monde

je t'ai dit que j'avais de bons guides

c'est dur pour toi d'avoir le bon distinguo comme toujours

oui oui je suis aidé par le Saint Esprit
CAR C'EST LUI QUI DONNE LE DISCERNEMENT en toute chose

et aussi par notre mère du ciel qui vient nous dire énormément de choses par l'intermédiaire de ses grands voyants, de ses grandes âmes (même si tu n'y crois pas )

je ne te demande pas d'y croire
mais de comprendre

l'intelligence ne sert à rien
la trop grande intelligence c'est celle du grand trompeur

il faut juste le savoir

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 17-01-2024 à 22:15:25   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Tu avais prédit quoi ?

Un changement de ministres ?

Mais il y en a régulièrement !

Moi aussi je peut te prédire que l'actuel 1er ministre quittera un jour ses fonctions.

Et même qu'on aura un jour un autre président.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 18-01-2024 à 10:06:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 18 Janvier :

Je prends mon Hericium, vais me coucher à 22H45 et m'endors rapidement...

R1 :
En cliquant sur la touche "enter" d'un grand clavier, je fais réapparaitre à chaque fois des images venant de mes rêves antérieurs. Je vois des images de troupes de soldats médiévaux, de batailles, d'un guerrier se battant à l'épée, etc... Ca ressemble à des images de synthèse.

Je me réveille.
Il est 00H05.
Je me rendors...

R2 :
Je me trouve au début des années 60, sur le plateau de tournage d'une émission de variété pour la TV. Une speakerine blonde va y chanter pour le première fois. Je la vois : Elle porte une mini-robe à manches courtes qui me parait blanche. Je sais qu'en réalité elle est verte mais je me trouve ici dans une scène en noir et blanc (la couleur apparaitra progressivement, plus tard, lors du déroulement du rêve). Au début de l'émission elle devra se tenir assise dans l'encadrement d'une sorte de fenêtre aux angles arrondis. Mais, placée comme ça, elle est trop basse par rapport au champs de vision de la caméra. Pour l'aider je me couche dans l'encadrement de la fenêtre et lui propose de s'appuyer sur mes mains. Ainsi elle est à la bonne hauteur. Mais voila que le tournage commence déjà alors que la femme n'est pas encore en place. La musique du générique est lancée. Il me semble que c'est la chanson "Chez les yéyés" de Gainsnbourg (https://www.youtube.com/watch?v=cAg5N4YKm1I). La speakerine et debout prés de la fenêtre et moi je suis stupidement couché dedans. Je me redresse lentement en essayant de garder une contenance et je réajuste mon grand imperméable.
La caméra zoome à travers la fenêtre (qui est devenue une porte) et on voit, derrière, une grande pièce où des acteurs ou des figurants font semblant de tout mettre en ordre pour que les chanteurs puissent venir se produire. Un homme aux longs cheveux bruns et en train de déchirer le papier peint à fleur sur le mur. En-dessous on voit une porte apparaitre. Un autre homme se dirige vers lui et lui dit : "Tu aimes vraiment faire le con, toi !"... Le chef de plateau hurle "Coupeeez !". Il est furieux car personne ne devait parler pendant le générique, il faut donc tout recommencer à zéro. Il donne un temps de pause à l'équipe, le temps qu'on recale les caméras...
Je vois l'homme chevelu prendre une assiette sur une table. Il y verse du vinaigre puin ajoute des rondelles de tomates puis d'autres ingrédients. Ensuite il va se promener un peu partout en tenant son assiette. Il croise le chanteur Serge Gainsbourg qui, pour une fois, porte un élégant costume. Celui-ci lui demande : "C'est pour qui ça ?" Alors l'homme chevelu lui écrase l'assiette sur le visage. Gainsbourd feint l'indifférence et répond flegmatiquement : "Hm, c'est bon ça !".
L'homme chevelu remplit une autre assiette et part chercher une nouvelle victime. Il circule partout dans la pièce et moi j'essaie d'éviter de croiser son chemin car je n'aime pas le vinaigre, surtout sur le visage...



Je me réveille.
Il est 3H45...

HH1 :
Je vois une scène en noir et blanc qui manquait dans le rêve précédent, au début de la pause... Mais elle et confuse et je me rends compte qu'elle n'avait rien à faire dans le rêve initial.

Il est 3H45.

HH2 :
Un homme ressemblant à Gainsbourg jeune se dirige vers moi en disant : "Je sais que je ne vais pas..."
Je sens que mon subconscient cherche un verbe signifiant "faire un rêve lucide" pour compléter la phrase... mais sans le trouver ("lucider" ?)...
L'homme continue quand même sa phrase en disant : "... avec la voisine !"

Il est 4H00.

HH3 :
Le même homme dit : "Elle a eu tort de dire qu'elle faisait son mari cocu car elle..."

Il est 4H05.

HH4 :
Le même homme est en train de se vanter de sa carrière d'acteur. On vient le chercher car il a une scène à tourner avec une actrice brune.

Il est 4H10.

HH5 :
Je passe la serpillère sur le sol dans l'entrée de ma maison. Elle s'accroche à un clou dépassant du sol. Que fait ce clou dans le sol ?

Il est 4H25.

HH6 :
Un homme me dit qu'il a acheté des actions d'une "entreprise vétérinaire". Nous inversons nos rôle : Je deviens lui et il devient moi. Je me demande ce que je vais faire de ces actions puisqu'elles sont à moi.

Il est 4H40.

HH7 :
Un homme me parle du lever héliaque d'un amas de petites planètes 'astéroïdes ?). Je me dis que cet amas doit être visible dans le ciel pendant un quart d'heure avant le lever du soleil (réflexion exacte en ce qui concerne un lever héliaque).

Il est 5H15.

HH8 (R3 ?):
Je suis au WC. Ma mère veut m'y enfermer mais j'arrive à repousser la porte. Je lui dis : "Et si je t'en faisais autant ?". Je me souviens en effet que ma mère était claustrophobe et ne supportait pas d'être au WC avec la porte fermée, et cette pensée me sort de la HH.

La HH suivante s'enchaine immédiatement...

HH9 :
Je vois une femme blonde en bikini. Le bas est vert clair et le haut est à rayures noires et blanches. Je me dis que ce serait mieux s'il était vert partout.

Il est 5H45/

HH10 :
Je vois une HH confuse que j'estime être un mélange de la HH7 et de la HH8. Il y est question d'un roi dans les WC mais c'est très mal mémorisé.






Note :
Tiens ? Les HH reviennent !

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 18-01-2024 à 11:57:06   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

Atil a écrit :

Tu avais prédit quoi ?

Un changement de ministres ?

Mais il y en a régulièrement !

Moi aussi je peut te prédire que l'actuel 1er ministre quittera un jour ses fonctions.

Et même qu'on aura un jour un autre président.


j'avais mis =



la suite sera donné demain

on parle de Gabriel Atal comme futur 1er ministre ...


et tu avais dit que je ne l'avais mis nul part

et donc c'est faux

tu ne sait pas lire !!

car je te l'avais bien dit ( je ne parlais pas de n'importe quel ministre et je l'avais bien dit [g]AVANT [/g])

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 18-01-2024 à 22:09:41   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Et alors ?

Je ne suis pas les infos sur les bavardages politiques.

Donc j'ignore le pourcentage de commentateurs qui avaient cité son nom.


Et ensuite ?
Tu vas essayer avec les chiffres du Lottos ?


Edité le 18-01-2024 à 22:16:06 par Atil




--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 18-01-2024 à 23:07:01   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

Atil a écrit :

Et alors ?

Je ne suis pas les infos sur les bavardages politiques.

Donc j'ignore le pourcentage de commentateurs qui avaient cité son nom.


Et ensuite ?
Tu vas essayer avec les chiffres du Lottos ?


parce que tu crois que j'ai sorti son nom d'avance avec un pendule ??

LES CHIFFRES DU LOTO CA SORT JAMAIS AVEC UN PENDULE

ET AVANT on n'en parlait pas trop de présenti premier ministre

avoue que j'avais vu juste

que j'avais la bonne réponse avant tout le monde

pour le reste de ce que j'ai avançé ça sera pareil
tu verra que j'aurai raison

et je sais que ça t'embête que j'ai raison

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 18-01-2024 à 23:08:58   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

et Macron ne finira jamais son mandat



--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 19-01-2024 à 11:14:59   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

lip26 a écrit :

et Macron ne finira jamais son mandat



C'est noté.

On va voir.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 19-01-2024 à 11:16:24   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 19 Jnvier :

Je ne prends pas de Héricium.
Je me couche à 22H45 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je suis sur un trottoir mouillés probablement par une forte pluie qui vient d'avoir lieu. Quelqu'un vient me prévenir que l'armée russe est sur le point d'envahir l'Europe. C'était à prévoir, voilà que nous sommes en guerre à présent. Je reste étonnamment calme comme si je m'en foutais. Je rentre chez moi et me dirige vers les WC...
Je bascule alors probablement en sommeil lent car le reste de ce rêve est pratiquement dénué de toute image et est constitué presque exclusivement de pensées...
Je me dis qu'il faudra que je pense à noter dans mon carnet de rêve combien je me sentais calme comme si la guerre ne me concernait pas. (Apparemment je sais que la scène précédente était un rêve, ce qui est assez classique en état de sommeil lent). Je réfléchis et me demande comment expliquer ce flegme. Ce doit être parce que je me pense trop vieux pour qu'on me rappelle dans l'armée pour aller au front. Et puis je pense que les forces de l'OTAN parviendront à repousser les Russes. Cependant Trump vient d'être réélu président des USA et je sens que ça va être le bordel dans ce pays. L'armée des USA risque d'arriver alors que les Russes se seront déjà emparé de ma région. Ce serait bête de vivre dans la seule région de France occupée par la Russie. J'aurais peut-être du quitter ma maison et m'enfuir vers l'ouest avec Johanne ?

(...)

R2 :
J'explique à une dame que je n'ai pas l'intention d'aller au cathéchisme. Pourtant je sais que c'est mal vu dans ce monde de refuser d'y aller... Mais, au fait, dans quel monde suis-je ?...

(...)

R3 :
Je suis parti habiter chez un peuple étrange vivant dans des montagnes brumeuses. Sur certains points, ce peuple est moins avancé technologiquement que nous, mais sur d'autres points il est plus en avance...
(.....)
Je vois une femme blonde passer, tenant une épée et habillée comme une guerrière de BD d'héroic-fantasy.Je me demande si je suis vraiment dans le monde réel...
(.....)
J'ai besoin d'une pièce pour me servir d'une sorte d'imprimante futuriste qu'on m'a prêtée (peut-être une cartouche de tonner ?). J'ai commandé la pièce mais elle tarde à m'être livrée. Pas étonnant car dans ce pays on envoie ses commande dans le futur. Commercer avec le futur permet d'obtenir une technologie avancée, mais les livraisons ne sont pas rapides...
(.....)
La pièce qui me manque doit être ce qu'on appelle ici un "borogove"... Mais non, ça ne peut pas être ça car je me souviens que c'est là un mot inventé par Lewis Carroll dans son poème "Jabberwocky" (que j'ai lu il y a quelques jours IRL : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jabberwocky_(po%C3%A8me)). Mais alors suis-je vraiment dans le monde réel ?...
(.....)
Je suis de retour chez moi et je suis devant mon bureau. Celui-ci est en désordre alors je le range en soupirant. Mon père qui est dans la cuisine m'entend et me demande ce que j'ai. Je lui réponds que je ne retrouve pas ma cartouche de tonner de rechange pour mon imprimante... Mais voilà que je la retrouve. Et je la range à gauche de mon ordinateur.



Je me réveille.
Il est 2H40.
Je me rendors...

R4 (FE + RL):
Je crois m'être réveillé et je me souviens de plein de rêves en plus. Je les note donc sur une grande feuille, dans le désordre. Puis je prends une autre feuille pour les recopier dans le bon ordre. Je me trouve sur le comptoir d'accueil d'un hôpital. Une grosse infirmière en blanc vient me demander de la suivre. Je lui dis : "Attendez, je note mes rêves !" puis j'ajoute : "Je suis en train de noter que cette nuit j'ai rêvé que je notais un rêve que j'avais fait !" C'est amusant les rêves. Je me retourne et me retrouve nez à nez avec ma grand' mère ! Pourtant je me souviens bien qu'elle était morte en 1980 !...
Ah mais oui, suis-je étourdi, je me souviens que je suis dans un rêve. (Je réagis comme si je le savais depuis le début mais sans me focaliser la-dessus). Je la regarde : Ca fait si longtemps que je n'avais pas vu son visage. Ses cheveux sont moins gris qu'avant, presque blonds. Pourtant à l'origine elle était brune. Mais son visage n'a pas changé. Je me demande comment je vais le conduire avec elle. Je décide de jouer le jeu et de faire comme si j'avais affaire à ma vraie grand' mère. Je lui dis : "Ha tu es là toi ? Tu es sortie de l'hôpital ?" Je me souviens en effet que, jadis, elle était allée à l'hôpital... mais j'ai déjà oublié qu'elle est morte. La mémoire et trés instable dans les rêves...

Je me réveille.
Il est 4H10...

HH1 :
Je vois une femme d'allure masculine debout dans la remorque d'un camion. Elle remarque que je la regarde et lance rageusement une cannette de bière dans ma direction. La HH s'arrète juste avant l'impact contre mon visage.

Il et 4H35.

HH2 :
J'entends sonner un téléphone dans ma maison et je cherche partout où il peut se trouver.

Il est 4H40.

HH3 :
Je veux ranger un verre à gauche de mon évier et je bouscule tout pour lui faire un peu de place.

Il est 4H45.

HH4 :
Dans un hôpital je parle de mes rêves à des patientes. Une femme brune vient me chercher. C'est mon épouse (IRL je suis célibataire).

Il est 4H55.
Je décide de faire le vide dans mon esprit pour aider une HH à se former...

HH5 :
Je suis conscient d'être dans une HH. Je suis dehors dans un paysage de neige. Je vois un groupe d'hommes debouts, immobiles, qui sont rangés en carré comme des objets. Ensuite je passe devant le salon de coiffure "Isa coif' " de ma ville. J'y entre contre ma volonté. Puis une dame entre également et claque ses chaussures pour en chasser la neige qui les recouvre en disant "Et beh ! Et beh !"

Il et 5H10.
Je me rendors...

R5 :
Je traverse un petit bois et, dans une rivière, je vois un corps. Je crie "hé ! Il y a un homme noyé !". Un autre homme accourt. Je ne peux pas plonger pour repêcher le corps car je ne sais pas nager. L'autre homme ne parait pas savoir non plus. Je regarde mieux le corps. Il est allongé dans le fond, sur le dos, et je remarque deux rangées de grosses pierres posées sur son ventre. Ca signifie alors qu'il s'est suicidé. Mais il n'a pourtant pas pu poser lui-même ces pierres sur lui ! A ce moment l'homme se met à bouger et relève la tête. Je suis étonné qu'il soit encore vivant après être resté ainsi un temps assez long sans pouvoir respirer. Je remarque que son nez est bleu sombre. ca doit être à cause de l'asphyxie.

(...)

R6 :
Je vois des amis qui bavardent. Parmi eux il y na une jolie jeune femme blonde que je ne connais pas (C'est probablement Aurore dont je parlais hier soir avec Johanne IRL). Elle s'adresse à moi et me demande : "Et toi, tu ne vien spas parler avec nous ?". Je m'approche en disant : "C'est que je suis très timide... et surtout avec les jolies filles !". Nous commençons à draguer. Elle n'a pas l'air du farouche, mais je m'étonne qu'elle puisse être intéressée par un homme de mon âge. Une jeune femme brune arrive. C'est une amie à elle et elle se montre encore plus chaude qu'elle. La blonde s'en va, laissant la brune draguer avec moi.
Un homme vient nous interrompre pour me demander si ça m'intéresserait d'assister à un spectacle de champs religieux. Je lui réponds que les chants chrétiens ne m'intéressent pas et que je préfère les chats bouddhistes. Il s'en va. J'espère ne pas l'avoir vexé.
Je me souviens alors que je dois partir en ville pour faire des courses. la brune me dit que ce soit-r elle va aller manger dans un restaurant avec des amis. Elle me suggère d'aller les rejoindre aprés mes courses...
(...Ellipse...)
Mes courses sont terminées et je décide de chercher où se trouve le restaurant où m'attend la femme brune. Et je le trouve bien plus rapidement que je l'aurai prévu (c'est rare dans un rêve). J'entre et dis au patron que je suis venu rejoindre des amis mais qu'il est probablement trop tôt et que je ne pense pas qu'ils soient déjà là. Je me retourne et vois que mes amis sont là, assis à une table ronde, serrés les uns contre les autres. Je vais chercher une chaise pour me mettre avec eux... mais celle-ci accroche des cables, ce qui débranche la TV du restaurant. Je commence à rebrancher les cables et le patron arrive. Il me dit qu'il passe son temps à débrancher et rebrancher ces cables. Je me retourne pour terminer le rebranchement... et je ne retrouve plus où sont les deux derniers cables que je devais rebrancher.
Soudain je me rends compte que mes amis ont déjà fini de manger et qu'ils sont presque tous repartis. Ou est la jolie brune ?

Je me réveille.
Il est 7H15.




Note :
Dans plusieurs rêves j'ai eu l'impression de frôler la lucidité à de multiples occasions.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
lip26
lip26
2847 messages postés
   Posté le 19-01-2024 à 16:07:18   Voir le profil de lip26 (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à lip26   

ha bon ?? Je ne savais pas que je t'emmenais avec moi à l'hôpital ce matin

et on a traversé des paysages de neige ...

--------------------
c'est quand il est urgent de vivre qu'il faut prendre son temps
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 19-01-2024 à 22:03:19   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Tu m'y fais penser :
Mon ouvrier aussi doit traverser un paysage de neige pour aller voir sa mère à l'hopital.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes  JOURNAL DE REVESNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum