LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes 

 JOURNAL DE REVES

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76Page précédentePage suivante
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 14-06-2022 à 14:43:44   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le médecin m'a prescrit du sang de grenouille.

Ou vais-je trouver ça ?



--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 15-06-2022 à 11:49:22   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

15 Juin :

Je vais me coucher à 22H30, mets mon bandeau magnétique et m'endors rapidement...

R1 :
On me donne un talisman hindou pour l'essayer. C'est une bague trés large... C'est tout ce dont je me souviens...

(...)

R2 :
Je décide que ce rêve est un nouveau rêve et non pas la suite du premier (lucidité implicite ?)
Mais ce rêve est mal mémorisé et ressemble plus à un résumé ou à une vague esquisse qu'à un scénario précis... mais il est très possible aussi que c'est sous cette forme que ce rêve se présentait.
On me donne des formules magiques et un rituel (pour accompagner le talisman hindou ?) à essayer. Je trouve que les formules sont totalement ridicules. Elles proviennent probablement d'incantation anciennes dans une langue antique qui ont été déformées au cours des siècles en étant copiées et recopiées par des ignorants. Je les corrige donc... et je constate que ça ne gène pas leur efficacité (mais le rêve n'indique pas ce qu'elles provoquent).
Je laisse ensuite ce rituel et ces paroles magiques à un autre homme pour qui les essaie. Mais celui-ci déforme encore plus les paroles, soit par négligence, soit pour s'amuser. Et je constate que ça décuple leur effets. Ca commence à me faire peur...



Je me réveille.
Il est 1H20.
J'ai donc dormi environ deux cycles.
Comme hier mon "son interne" est trés fort et ressemble à un sifflement.
Je me rendors trés vite.

R3 :
Je suis chez moi. Par la grande fenêtre je vois un grand brun moustachu qui arrive devant la porte. Je lui ouvre et il entre. Il me dit qu'il ne comprend pas pourquoi j'avais fermé ma porte à clé alors que je savais qu'il devait venir. Je lui explique que mon père voulait toujours que cette porte soit fermée à clé, alors j'ai gardé cette habitude. Je veux refermer la porte... j'essaie de tourner la clé... j'essaie...j'essaie... et je n'y arrive pas. Je me rends compte que la porte a changé : On dirait maintenant une porte en verre de grand magasin. Ce doit être mon père qui vient de l'installer.

Je me réveille.
Il est 2H45.
J'ai donc dormi environ un cycle.
Mes oreilles sifflent encore un peu...

HH1 :
Je me repasse le rêve R2. Les formules magiques sont affichées sur une feuille devant moi. A gauche de chaque ligne il y a une case à cocher. Probablement pour marquer les phrases à corriger.

Il est 3H00.
Cette HH était tellement enfoncée que je l'avais prise pour un rêve. Mais sa faible durée prouve que c'était bien une HH.

HH2 :
Je me repasse le rêve R3. J'apprends que la porte est de fabrication russe...

Il est 3H15.
Cette HH aussi m'a semblé très enfoncée et ressemblait à un rêve.
Je veux faire un SSILD... mais je me rendors brusquemant...

R4 :
Je suis dans la cuisine d'une amie. Cette cuisine ressemble beaucoup à la mienne. Pour rendre service, je monte sur une chaise afin de décrocher une sorte de cylindre vertical métallique accroché au plafond, afin de le réparer. Au fond de moi je comprend trés bien d'où provient ce cylindre dans ce rêve : C'est la mangeoire pour oiseau qui est accrochée derrière chez moi et dans laquelle j'ai remis une boule de graisse hier. Je regarde le système d'accrochage du cylindre : Il est vraiment mal fait. Au fond de moi je comprend très bien d'où provient ce système d'accrochage dans ce rêve : Il s'inspire du système de fermeture d'un sac que j'ai eu du mal à ouvrir hier... (pas mal de pointes de lucidité implicite dans ce rêve.)




R5 :
Maintenant je suis chez un homme dont la maison ressemble étonnamment à la mienne. Pour lui rendre service, je déplace des meubles et des objets. Sur son balcon, je monte sur une chaise blanche de jardin en plastique. Les pieds de celle-ci plient sous mon poids alors l'homme m'engueule. Voila comment on me remercie alors que je voulais rendre service ! Ca m'énerve tellement que je m'arrange pour envoyer cet homme dans un lieu désert où...
Mais je ne me souviens plus de la suite. Je dois me repasser ce rêve dans mon esprit sinon je n'arriverai pas à le mémoriser en entier pour le noter à mon réveil...
J'envois donc cet homme dans un désert où il se fait enlever par des démons...
Ha oui, je devine la suite : Il s'est fait enlever par les démons liliths (succubes) et les démons seirims (satyres) dont on parle dans la Bible (Livre d'Isaïe 34.14)...
Mais je ne dois pas chercher à interpréter. Je dois seulement me repasser ce rêve pour le mémoriser sans le déformer. Alors je recommence...
J'envois donc cet homme dans le désert où il se fait enlever par les démons ventilateurs et prés salés !
Ein ? Quoi ? c'est quoi ces connerie ?
Mais je crois comprendre : Le script de ce rêve avait initialement été écrit dans une langue étrangère et on s'est servi d'un mauvais logiciel de traduction pour le mettre en français !...
(Encore de la lucidité implicite dans ce rêve.)



R6 :
Je suis un petit garçon et me retrouve chez ma grand-mère avec mes parents.Nous sommes à table et allons manger. Il y a des carottes au menu. Devant moi je vois un plat rectangulaire en métal (Je sais d'où il vient : C'est le souvenir du récipient qu'utilisait ma grand-mère pour me faire de la crême glacée.) Mais je n'ai pas de fourchette pour manger. Mon père, qui se trouve devant moi à droite, me passe alors la sienne. Mais elle est sale car il s'en est servi. Ca me dégoutte de l'utiliser aprés lui alors je vais devoir d'abord la laver. Soudain ma mère , qui se trouve à ma gauche, se précipite sur mon plat et avale rapidement tout son contenu. Bon... ben... je n'ai pas besoin de laver la fourchette finalement.

Je me réveille.
Il est 4H45.
J'ai donc dormi pendant un cycle.

HH3 :
Je sens que ma main gauche touche un objet... et je ressens un petit choc électrique.

Il est 5H45.


Note sur les effets possibles dus à mon bandeau magnétique :

- Je m'endors et me rendors très brutalement.
- Lors des réveils j'ai l'impression que j'émerge d'un sommeil trés profond. Idem avec les HH.
- Et j'entends fortement mon "son interne" qui souffle. Surtout en début de nuit, aprés les sommeils les plus profonds.
- Je me souviens de rêves plus longs (hier) ou de plus de rêves (cette nuit).
- Il y a une lucidité implicite qui se manifeste souvent dans les rêves pendant laquelle j'examine les éléments oniriques et en comprends la provenance.

Bon. Il faudra vérifier si c'est du au bandeau ou si c'est juste des coïncidences.

Modifier le message
Signaler au modérateur 77.201.211.23

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 16-06-2022 à 14:01:06   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

16 Juin :

Je me couche à 22H40, sans mettre de bandeau magnétique, et je m'endors rapidement...

R1 :
J'ai découvert que des extraterrestres se sont cachés parmi la population en prenant une forme humaine. Ils ont même infiltré la police, ce qui m'empêche de prévenir celle-ci. Certains Terriens sont au courant comme moi, mais ils ne peuvent pas en parler de peur de subir des représailles de la part des extraterrestres.
J'en ai parlé à des amis au lycée et nous avons décidé de fonder une petite communauté qui vivra dans un ancien hôtel en haute montagne, isolée du reste de la population. Ainsi les extraterrestres ne pourront pas venir s'infiltrer parmi nous sans se faire repérer. Mais cet hôtel ne contient pas assez de chambres pour nous tous et j'ai calculé que nous devrons vivre à deux par chambre. J'ai donc convoqué tous les adhérents à ce projet à la terrasse d'un café pour décider qui logera avec qui (il n'y a que des hommes). Mes amis à la base de cette communauté sont tous debout à ma gauche, et les nouveaux adhérents sont assis à ma droite sur des chaises, alignés par ordre alphabétique. Etant l'instigateur de ce projet, c'est moi qui procède à l'appariement des hommes du 1er groupe avec les hommes du 2ème groupe.
Voilà le tour d'un grand homme aux cheveux chatains ondulés et portant des lunettes (IRL il était dans ma classe en terminale). Je sais que c'est un passionné d'histoire d'extraterrestres ... Je décide donc de le mettre avec un homme blond vêtu de noir qui reste muet dans son coin. Je dis "On va te mettre avec ce sympathique monsieur qui doit sûrement partager ta passion !". En fait cette situation m'amuse car je sais que cet homme en noir est un extraterrestres déguisé, et moi seul est au courant. Il nous regarde d'un air sombre : Ca l'emmerde visiblement de devoir loger avec un passionné d'extraterrestres car, à la moindre maladresse, il risque de se faire repérer... Est-ce que je ne suis pas en train de jouer avec le feu ? Ne pourrait-il pas avoir une réaction violente ?...



Je me réveille.
Il est 2H25.
Je prends une Galantamine, une Choline et un Alpha-GPC.
J'attends une demie-heure puis j'essaie d'induire des HH dans l'espoir qu'elles se transforment en rêve lucide.
Je lance une rêverie et elle se transforme en une succession de HH au gré des caprices de mon inconscient...

HH1 :
Je marche ou vole dans divers paysages de nature... j'escalade une petite butte mais suis bloqué par une force invisible... Je vole dans un paysage sombre... Soudain je suis ébloui car je me trouve maintenant dans un paysage de prairie sous un soleil trés brillant... Et me revoila dans un paysage de nuit...et maintenant j'ai gagné à un concour et je prépare mes valise avec un ami pour partir en voyage... et voila que je suis obligé de passer devant un détecteur d'extraterrestres...

Il est 3H20.
J'essaie d'induire une autre série de HH...

HH2 :
Je passe devant plusieurs femmes en robes d'été ... Je chatouille les pieds d'une femme; ça fait partie d'un jeu érotique ... Je parle avec mes amis au sujet des extraterrestres...

Il est 3H35.
J'essaie d'induire une autre série de HH...

HH3 :
Je découvre un passage secret sur une île. Il conduit à un mystérieux monde souterrain ... Je dessine une carte de la Terre vue en coupe. Je représente un grand lac avec, en son milieu, l'île au passage secret... Je suis dans un lit avec Johanne. On se prépare à ...

Il est 3H50.
Je me visualise volant à grande vitesse droit devant moi dans le noir, comme si j'allais franchir un portail invisible conduisant dans un monde parallèle (le monde onirique)... et je m'endors ...

R2 :
Je suis assis dans une sorte de grand réfectoire avec des longues tables et des bancs. Des hommes vêtu de soutanes grises arrivent et s'assoient devant les tables. J'ignore si ce sont des moines ou des membres d'une secte. Je ne pense pas non plus à vérifier si je suis ou non vêtu comme eux. Ils commencent à bavarder entre eux. J'écoute la conversation de ceux qui se trouvent à ma droite. L'un d'eux commencent à narrer une anecdote en rapport avec la politique... Mais une sorte de grand prêtre arrive et demande à tout le monde de faire le silence... (...) ... Aprés la cérémonie, le grand prêtre nous dit "Maintenant vous pouvez parler !"...




R3 :
...Je sors et discute avec un jeune homme brun (il n'est pas en soutane) sur le trottoir. Il recule, veut s'appuyer sur un panneau mais fait un faux pas et tombe en arrière. Il se retrouve par terre, sur le dos, en plein de milieu d'une piste cyclable. Un peu sonné, il ne se relève pas tout de suite. Un vélo l'évite. Mais un 2ème vélo arrive et lui roule dessus... ou plutôt roule sur une sorte d'excroissance noire, plate et velue qui dépasse de ses cheveux. On dirait une oreille de chien. Ou un cache-oreille... bien qu'il ne porte pas de casquette. Il finit par se relever. Des amis arrivent et demande ce qui s'est passé. Je leurs explique qu'il est tombé en tendant de s'appuyer sur un panneau...

Je me réveille.
Il est 4H50.
Je me visualise volant à grande vitesse droit devant moi dans le noir, comme si j'allais franchir un portail invisible conduisant dans le monde onirique...

HH4 :
Je regarde mon courrier. J'ai de nombreuses lettres et la dernière enveloppe est de forme carrée et en carton.

Il est 5H20.

HH5 :
Les lettres sont devenues des livres. J'entends une voix venant de droite qui me dit "Selon la théorie des livres classiques ....."

Il est 5H30.

HH6 :
J'ai mémorisé cette HH ... puis l'ai immédiatement oubliée.

Il est 5H40.

HH7 :
Je m'entends dire "Imaginez si on passait notre temps à se mettre dans la position du (lotus ?) en évitant que nos bras se croisent."
(Ca vient peut-être d'une vidéo que j'ai vu hier et qui montrait un yogi qui tenait son bras levé vers le ciel depuis des disaines d'années.)

Il est 6H05.

HH8 :
L'ouvrier qui arrange mon toit vient d'arriver. Je suis étonné de voir que mes chats Bistouille et Poucet n'en ont pas peur et restent en sa présence.

Il est 6H10.


Pfff. La Galantamine n'a plus aucun effet

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 17-06-2022 à 11:49:32   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

17 Juin :

Je mets mon bandeau magnétique, vais me coucher vers 22H55 / 23H00 et m'endors rapidement...

R1 :
Je viens de voyager dans un train de nuit sur la ligne Paris-Belgique. Je sors du wagon et vois un attroupement de voyageurs énervés qui parlent avec un contrôleur sur le quai. J'apprends qu'il sera interdit d'effectuer le voyage de retour dans la même journée car nous devons impérativement démontrer que nous avons eu un temps de sommeil suffisant. Ou alors il faudra payer trés cher et prouver qu'on est allé se coucher la veille avant minuit. Je me dis que ça tombe bien car je me souviens que je suis allé me coucher vers 22H55 / 23H00 (Ce qui est exact IRL)...



...Mais le fait d'avoir récupéré ce souvenir du monde réel suffit à me réveiller.
Il est déja 3H55.
J'ai donc dormi prés de 5 heures.
Je me dis que ce train symbolisait probablement ma nuit de sommeil, chaque wagon représentant un cycle onirique. Je me souviens d'avoir vu un site qui présentait ce symbole du train des rêves...

HH1 :
Aprés être sorti du train je dois aller manger au restaurant "Chez ma cousane". Je comprends que "cousane" signifie "cousine".

Il est 4H45.
Je me rendors...

R2 :
Je suis retourné à l'époque où je travaillais au "Modern Loft". Je me trouve dans un atelier petit et vieux. Je cherche où on a rangé la radio car j'aimerai l'écouter... mais je ne la trouve pas. Je vais voir dans la pièce derrière et, là, je vois une vieille radio (elle ressemble à l'ancienne radio de ma grand mère). Je veux la prendre et me rends compte qu'elle est en marche : J'entends une faible musique en sortir. Les autres ouvriers ont du oublier de l'éteindre avant de partir et elle marche comme ça depuis plusieurs jours. Le faible volume du son indique probablement que les piles sont assez usées. Tant pis, je me contenterai de ce vieux poste. Mais il faut d'abord que je le règle sur ma station préférée. Je veux donc l'emporter dehors où il fait plus clair afin de bien voir comment effectuer le réglage. Au passage, je vois l'autre radio que je cherchais : elle est sur le rebord d'une fenêtre (elle ressemble à ma radio IRL).

A cet instant le patron (Bruno) arrive. Je fais donc semblant que je suis en plein travail. Je m'éloigne un peu et me rends compte qu'il y a un petit groupe d'ouvriers en train de travailler. Ils fabriquent deux maquettes de bateaux en bois. Le premier est bien avancé. Je vois qu'on a même reproduit les petits canots de sauvetage en détail. C'est du beau boulot. L'autre maquette est seulement en début de construction. je vois un ouvrier en train de sculpter un bout de bois en forme de quille. Je me demande comment font les ouvriers pour plier une plaque de bois pour qu'elle épouse la forme d'une quille de bateau. On m'avait déjà expliqué, mais je ne me souviens plus très bien (exact IRL)...

(... Ellipse ...)

... Au lieu de travailler je me promène dans une rue bondée, un appareil photo à la main. Je cherche je ne sais plus quoi. Peut-être une jolie femme que j'ai entrevue au loin et que je veux retrouver ? Mais je ne trouve pas. Je vois une belle maison. Ne serait-ce pas celle de .....

(... Ellipse ...)

... Bruno regarde les photos que j'ai prises. L'une d'elle représente un beau manoir. Bruno me dit "Ho ! C'est la maison de la directrice ?". Je lui réponds "Oui, je suis passé par là il y a quelques jours." Je zoome sur une des fenêtre du haut. J'y vois un homme brun au front dégarni assis devant un bureau. Il me semble le reconnaitre. C'est le directeur d'une entreprise pour qui Bruno et moi avons déja travaillé... mais je ne me souviens plus de son nom (il ressemble, en effet, au directeur de la Caisse d'épargne locale pour qui nous avons travaillé dans le passé, IRL.)...

Puis c'est maintenant Bruno qui me montre des photos qu'il a pris dans sa famille. L'une d'elle représente une pièce dans un désordre indescriptible. Au centre je vois une forme que j'ai du mal à identifier... peut-être est-ce un petit enfant ? Je zoome dessus et vois que c'est un petit animal blanc. Peut-être un chiot ou un chaton. Bruno dit "C'est Choupette !". La photo s'anime et je vois Choupette courir vers le mur et poser deux patte dessus. mais comme elle me tourne le dos je n'arrive toujours pas à voir si c'est un chien ou un chat...

(... Ellipse ...)

Je suis chez des gens inconnus. Je vois qu'ils ont un gros chien. Celui-ci a un drôle de truc rouge au coin interne inférieur de son oeil droit. Sa maitresse le tire et sort un grand chiffon rouge. Puis elle prend un chiffon bleu et l'enfonce dans le coin de l'oeil à sa place. Je comprends que ce chiffon sert à éponger les larmes du chien qui coulent en excés, probablement à cause d'une infection. Et il faut le remplacer souvent. Mais je trouve que ça doit irriter son oeil et faire plus de mal que de bien. Moi je n'aimerai pas qu'on m'enfonce ainsi un grand chiffon dans le coin de l'oeil.




Je me réveille.
Il est 5H45.

Ca suffira pour cette fois-ci.


Note :
Coïncidence ou influence du bandeau magnétique, je remarque que, comme l'autre jour, mes rêves sont plus longs (ou mieux mémorisés ?). Et il s'y insère des souvenirs précis du monde réel. Mes pensée me semblent être également plus rationnelles. Par contre cette fois-ci je n'ai pas eu de lucidité implicite.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 18-06-2022 à 10:35:25   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

18 Juin :

Je vais me coucher à 22H25. Je mets mon bandeau magnétique, les aimants non plus contre le cortex frontal mais contre le cortex temporo-pariétal droit. Je m'endors rapidement...

R1 :
Une entité mauvaise veut que je me soumette à elle et que je lui obéisse. En échange de quoi elle me protégera contre la catastrophe planétaire qui nous menace : La Terre va passer dans la queue d'une comète. Je lui dis combien je trouve son chantage infâme et je décide, finalement, de ne pas me soumettre à elle malgré le risque encouru...

R2 :
...Je passe ensuite en sommeil lent NREM. Je suis dans le noir et pense à mon rêve avec la comète. Je me dis que c'était un scénario intéressant et que j'aimerai bien le réutiliser...

R3 :
La Terre risque de passer à travers la queue d'une comète. Tout le monde se demande comment faire pour survivre. Je réfléchis et me souviens que ce n'est pas la première fois que ça arrive... et il ne nous est jamais rien arrivé... (J'ignore s'il y a eu une suite à cette histoire)...




R4 :
Rêve oublié Pourtant je l'avais mémorisé avec les autres juste avant de me réveiller...

Je me réveille... et oublie aussitôt le rêve R4.
Il est 4H30.
J'ai donc dormi 6 heures, soit 4 cycles.

HH1 :
Contre le danger que représente la traversée de la queue cométaire, il y a trois solutions :
-La première est la protection horizontale. Elle consiste à disperser les gens partout sur la Terre. Il y en aura bien quelques uns qui se trouveront dans une zone plus propice à la survie.
-La deuxième est la protection verticale. Elle consiste à se réfugier dans des rêves que l'on empilera les uns sur les autres.

Il est 5H15.

HH2 :
HH oubliée.

Il est 5H45.

HH3 :
Je libère deux bergers allemands qui étaient dans des cages. Ils ont l'air féroces, heureusement qu'ils portent des muselières. Je les trouve trop agités, je devrais les faire retourner dans leurs cages... mais y parviendrais-je ?

Il est 5H55.
Pas moyen de me rendormir.



Note :
Ma mémorisation a été très mauvaise.
A moins d'une coïncidence, l'excitation magnétique du cortex temporo-pariétal droit semble donc bien moins intéressante que celle du cortex frontal. Pourtant, en principe, les deux zones sont activées lors des rêves lucides.
A confirmer...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 19-06-2022 à 11:04:56   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

La 19 Juin :

Je vais me coucher à 22H35 en mettant mon bandeau magnétique contre mon cortex préfrontal. Je m'endors rapidement...

R1 :
Rêve en grande partie oublié. Je suis dans l'ancien café de ma grand-mère. Je regarde par la fenêtre et me sers de mes super-pouvoirs de rêveurs pour faire apparaitre un guerrier (une sorte de chevalier ?) et deux Liliths...

R2 :
Ce rêve semble commencer en sommeil lent NREM pour se transformer peu à peu en vrai rêve de sommeil REM.
Je réfléchis dans le noir. Je pense à l'Ukraine qui va adhérer à l'Europe. J'imagine ce que pourrait être l'avenir. L'Europe pourrait enfin s'unir réellement et devenir une véritable puissance. Je vois une carte montrant la Russie face à l'Europe unifiée.
Il serait légitime que l'Europe tente de récupérer les territoires que la Russie a pris à l'Ukraine. J'essaie d"imaginer quelles armes nouvelles pourraient être utilisée à cette époque. L'armée européenne pourrait pénétrer en Russie du sud en poussant devant elle un "mur désintégrant" qui détruirait toute vie à son passage. Paaaaf ! Ce serait bien fait pour les Russes ! Mais la Russie contrattaquerait certainement en envoyant des missiles atomiques sur l'Europe. Et cette dernière possède bien moins de bombres pour riposter. Il faudrait donc que nous nous dépéchions d'un fabriquer...

Je me trouve à présent dans une cave ressemblant à la mienne. J'entends la voix d'un homme à ma gauche, hors de mon champs de vision. Il m'explique que les bombes atomiques de dernière génération sont "propres" c'est à dire qu'elles peuvent dévaster une région précise sans polluer radioactivement les alentours. Mais si on veut, on peut facilement rendre ces bombes à nouveau "sales". Chaque tête nucléaire contient en effet une sorte de cylindre métallique prévu à cet effet. J'en vois un contre le mur de la cave. Il est vide. Mais on m'explique que ce cylindre est fait pour qu'on puisse y mettre "quelque chose". C'est à dire n'importe quel produit polluant ou radioactif qui se répandra dans l'atmosphère lors de l'explosion.

Je me dis que si c'était moi je remplirai ce cylindre d'une fine poudre noire qui s'éparpillerait partout. Ensuite j'arriverai sur le terrain des opérations et, grâce à mes super-pouvoirs de rêveur, je pourrai assembler toutes ces particules par la pensée afin de fabriquer la forme que je veux. Par exemple : Un robot géant, un vaisseau spatial ou un gros animal comme le bantha, utilisé comme monture sur Tatooine dans le film "Star wars"....

Je me trouve à présent dans l'ancien café de ma grand-mère. Je regarde par la fenêtre et vois, de l'autre côté de la route, deux résistants montés sur un bantha. Ils semblent venir directement du film "Star wars" pour joindre leurs forces aux miennes. Bon sang, ça va chier ! On va attaquer et détruire l'empire ! Mais je vais commencer par leurs montrer les super-pouvoirs dont je dispose. On peut constater que j'en ai utilisé deux si je me souviens bien (je crois bien que j'additionne les super-pouvoirs du rêve R1 et du rêve R2). Pour en être sûr je me repasse rapidement le scénario de mes deux rêves dans ma tête. Il faut que je m'assure que je les ai correctement mémorisés car je vais devoir les noter ensuite (je suis donc dans une lucidité implicite à super-pouvoirs qui évolue lentement vers une vraie lucidité)...
Mais je me rends soudain compte que quelque chose vient de changer dans l'ambiance. On dirait que j'entends à présent un léger bruit. Qu'est-ce que c'est ?...




... et je me réveille.
Le petit bruit que j'entendais c'était celui de la pluie qui commence à tomber dehors, indiquant la fin de la canicule.
Il est 3H00.
J'ai donc dormi pendant trois cycles.
Je me rendors brutalement...

R3 :
Je suis couché dans mon lit (c'est presque un faux réveil) et je regarde un film sur mon ordinateur. Soudain celui-ci s'éteint. Que se passe-t-il ? Y a-t-il une panne de courant ? Mais non car j'entends la radio qui marche dans l'autre pièce. Ou alors l'ordinateur déconne... ou alors je me trouve dans un rêve... Mais ... Non, il faut que j'arrète de délirer. Ce n'est pas parce que je m'intéresse aux rêves lucides que je dois voir des rêves partout... Bon. J'espère que mon ordinateur n'est pas foutu. J'essaie de le rallumer ... et j'y arrive. Bon, ce n'est donc pas trop grave. Mais j'espère que ça ne se reproduira plus; il ne manquerait plus que mon ordinateur soit devenu instable. A moins que je ne me trouve dans un rêve ?... Mais non, c'est stupide : Je vois bien que je suis dans le monde réel !...
Je ne me souviens plus de la suite. Mon rêve a du s'arréter là...

Je me réveille.
Il est 5H environ.

HH :
Je m'installe à mon bureau devant mon ordinateur pour taper mes rêves. Je regarde partout si ma chatte Bistouille n'a pas pissé quelque part pendant la nuit (elle a déja pissé sur le clavier et sur le disque externe.)... et je vois deux petites taches sur le papier où j'avais noté les rêves de la nuit. Gotferdom, elle a recommencé !

Il est 5H50.
Je retire mon bandeau.
Il serre quand même un peu fort.


Note :
Il semble se confirmer que mon bandeau magnétique, lorsqu'il est appliqué sur le cortex frontal, donne des endormissements rapides, des rêves longs (ou des séquences plus largement mémorisées), des souvenirs du monde réel et de la lucidité implicite.

Mais toujours pas de rêves lucides pour l"instant.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Le diable est dans les détails
TaoTheKing
10893 messages postés
   Posté le 19-06-2022 à 11:06:35   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Atil a écrit :


A moins d'une coïncidence, l'excitation magnétique du cortex temporo-pariétal droit semble donc bien moins intéressante que celle du cortex frontal. Pourtant, en principe, les deux zones sont activées lors des rêves lucides.
A confirmer...



Petit scarabée, médites bien ceci... Lorsque le ver de terre craint par dessus tout le calme et la quiétude d'une eau pure slalomant entre les galets polis par les ans, tu seras obligé, un jour ou l'autre, de caresser l'ivrogne sentant le houblon dans les toilettes. Laisse les lieux comme tu les as trouvés. Merci.

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 20-06-2022 à 10:39:36   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 20 Juin :

Je vais me coucher à 22H55. Je mets mon bandeau magnétique contre mon cortex temporo-pariétal et m'endors rapidement...

R1 :
C'est un rêve lucide !... Mais je l'ai presque entièrement oublié et le peu qui m'en reste est trés flou...
Je suis en train de me déplacer dans la rue en flottant à un mètre au-dessus du sol. Je me dis "Tiens ? Je suis lucide !... On dirait que je suis dans un faux réveil..." (Apparemment je confond "rêve lucide" et "faux éveil", ce qui montre que ma lucidité est plutôt basse et que je n'ai guère accés à ma mémoire sémantique.)... Je continue à flotter calmement et regarde des étals disposés le long du trottoir. Apparemment il y a un marché ou une brocante dans la ville... Je ne me souviens pas de la suite...

Je me réveille.
Il est Minuit.
J'ai donc dormi pendant un cycle.
Pffff. Quand je pense que je suis resté 13 jours sans le moindre rêve lucide et que, quand j'en ai enfin un, c'est seulement pour en retenir ce petit fragment minable !
Je me rendors...

R2 :
Je ne sais pas si je suis en rêve REM ou en rêverie NREM. Je suis dans le noir et je réfléchis. Je repense à mon rêve lucide et essaie de me souvenir de sa suite. Je me le repasse plusieurs fois dans mon esprit pour retrouver des détails oubliés... mais, à chaque passage, ce rêve se déforme de plus en plus. Je finis par m'en rendre compte et je m'arrète car je n'arrive même plus à me souvenir du rêve initial. Voici à quoi il ressemble à présent dans mon esprit :
"Je suis dans une sorte de salle de bain. Une femme rousse est allongée dans une baignoire et elle tente de faire des prédictions sur le futur."
Mais, en fait,je ne pense pas qu'il y avait une femme rousse. Ni même de salle de bain. En fait je ne sais plus du tout ce qu'il y avait dans ce rêve... (Heureusement que je l'ai noté sur mon carnet)...

(...)

R3 :
Je me vois à la troisième personne. Je peins un tableau représentant un vieux marin un peu gros assis à côté d'une table sur laquelle il a posé sa casquette blanche. Je suis en train de peindre la casquette. Les ombres sont trop bleutées, ça ne fait pas naturel. Je rajoute alors une toute petite touche de jaune afin de "verdir" un peu les ombres... et voilà que, tout à coup, la casquette devient bien plus réaliste.



Je me réveille.
Il est 2H15.
Je me rendors...

R4 :
Je suis assis à une longue table dans une trés grande salle. C'est une cantine scolaire. A ma gauche se trouve une fille qui est dans ma classe, je la connais bien (Elle ressemble à Iris qui était avec moi à l'AFPA.) A ma droite se trouve une fille que je ne connais pas et qui semble être son amie. Les deux filles bavardent et se racontent des anecdotes rigolotes. Je trouve que la fille de droite est trés jolie et j'aimerai bien la draguer mais je ne sais pas comment l'aborder. Je vais donc devoir recourir à ma méthode habituelle... Je sors une chemise cartonnée de mon sac, la pose sur la table et l'ouvre. Dedans il y a mes dessins, sur de petites feuilles. Celles-ci se sont un peu éparpillées alors je les remets en ordre. Je m'attends à ce que la fille de droite m'adresse la parole en disant "Ho, c'est toi qui a fait ces beaux dessins ?"... Mais ça ne marche pas. Je vois qu'elle s'en fiche. Ma présence l'énerve plutôt car je me trouve entre son amie et elle.

J'ai faim. On ne nous a toujours rien servi. Je me lève alors et me dirige vers une autre table où je vois une tartine. Mais je renonce à la prendre car je comprends qu'elle appartient à un autre élève qui est parti au WC. La tartine, en effet, se trouve tout contre une assiette. Celle-ci est remplie d'une sorte de purée de crustacés blancs écrasés. Beurk !
Je retourne donc à ma place, me disant que je ressemble à un mendiant crevant de faim. C'est honteux de laisser ainsi les élèves sans nourriture alors qu'on est dans une cantine !




R5 :
Je suis dans une classe de lycée. Je vois plein d'élèves que je ne connais pas. Mais il y en a aussi quelques uns que je connais. Ainsi je vois B..... et S..... qui étaient dans ma classe en terminale. Je remarque que tous les élèves que je reconnais sont ceux qui avaient raté leurs examens et devaient redoubler l'années d'après. (Je suis donc dans une sorte de réalité alternative dans laquelle j'aurai raté mes examens et aurai été obligé de redoubler avec eux.) Le prof' se dirige vers la gauche et quitte la pièce en sortant du cadre.
Peu après, dans le fond de la classe, à droite, une porte s'ouvre et un homme entre. C'est le "Yougoslave", un élève qui était en terminale avec moi et qui avait réussi ses examens. Il revient dire un petit bonjour à ses anciens amis qui ont redoublé. B...., S.... et quelques autres vont lui serrer la main et je les suis. Nous bavardons. Le "Yougoslave" m'explique que, maintenant, il a beaucoups progressé dans la maitrise des rêves lucides. Moi j'ai honte car je trouve que je n'ai guère progressé dans ce domaine. Je lui raconte le rêve lucide nul que j'avais fait en début de nuit... Soudain une idée me traverse : Dans ce rêve, ce n'était pas une femme rousse qui était avec moi dans salle de bain. C'était le "Yougoslave" !... Enfin... Peut-être...

Je me réveille.
Il est 5H20.
J'ai donc dormi pendant deux cycles.


Note :
Je trouve que lorsque mon bandeau magnétique est appliqué contre mon cortex temporo-pariétal, j'ai une moins bonne mémoire, des rêves moins longs et de moindres capacités analytiques que quand je l'applique contre mon cortex frontal.
Par contre j'ai eu un rêve lucide quand même, déclanché par un rêve de vol. C'est compréhensible car l'activation du cortex temporo - pariétal peut entrainer, d'aprés des études, une impression de décorporation et de vol (O.B.E).
L'idéal serait probablement d'activer les deux parties du cortex en même temps.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Le diable est dans les détails
TaoTheKing
10893 messages postés
   Posté le 20-06-2022 à 15:40:39   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Atil a écrit :


L'idéal serait probablement d'activer les deux parties du cortex en même temps.



essaie déjà d'en activer une...

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 21-06-2022 à 10:39:22   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 21 Juin :

Je vais me coucher à 22H25.
Je mets mon bandeau magnétique en l'appliquant sur mon cortex frontal et aussi sur mon cortex pariéto-temporal droit.
Je m'endors rapidement...

R1 :
Sur Internet je cherche des photos de levers et de couchers de soleil. Je trouve un site qui montre des photos prises aprés le coucher du soleil dans ma ville. Ce sont toutes des photos pornographiques mettant en scène des habitants de ma ville. Je me demande comment ces photos ont pu être prises.
Mon ex' arrive chez moi. J'efface toutes les photos en vitesse pour qu'elle ne les voit pas. Mais je lui explique quand même l'étrange site dont j'ai découvert l'existence. Mais elle refuse de me croire. Et je ne peux lui apporter aucune preuve puisque j'ai effacé toutes les photos.

Je me réveille.
Il est 2H05.
Je me rendors vite...

R2 :
Je suis un voyageur du temps et je me retrouve, au moyen-âge, dans le rôle d'un serviteur à l'intérieur d'un château fort. J'assiste à un banquet de nobles. Soudain j'entends que quelqu'un frappe à la porte du château, en bas. Je vais voir qui c'est et je descend. C'est l'occasion rêvée pour m'éclipser car ma méconnaissance des coutumes de cette époque va finir par me faire repérer. Je descend plusieurs escaliers, croisant plusieurs fois le seigneur du château, un homme brun barbu vêtu tout de noir. A chaque fois je le salue, espérant que c'est bien ainsi qu'un domestique doit se comporter devant son seigneur. Mais il ne s'occupe pas de moi, semblant trés occupé.

J'arrive enfin en bas et vois que la grande porte est déjà ouverte et le pont-levis abaissé. Le seigneur est à nouveau là et il s'occupe d'un carrosse garé devant le château. Un carrosse anachronique car il est du style du XVIIIème siècle. Je sors et m'éloigne en prenant un air innocent pour ne pas me faire repérer. Je me dirige vers la campagne. Un homme vient se joindre à moi. Puis un 2ème. Puis un 3ème. Et puis c'est le tour de trois femmes. Ce sont tous des voyageurs du temps comme moi, chacun venant d'une époque différente. Il vaut mieux voyager ensembles en mettant nos connaissances en commun car notre méconnaissance des coutumes du moyen-âge pourraient nous attirer des ennuis. L'un des hommes, qui porte de longs cheveux blonds, dit "Nous ne connaissons pas nos ennemis !"

Nous pénétrons dans un bois. Un peu plus loin d'autres hommes nous abordent et nous parlent de je ne sais plus quoi. Je me méfie d'eux car, en ce lieu, ils pourraient être des voleurs de grands chemins. Soudain l'un d'eux se jette sur l'homme aux longs cheveux blonds. Ce sont donc bien des bandits des grands chemins ! Je fouille dans mes affaires pour trouver des armes... mais je ne trouve qu'une paire de ciseaux (celle que j'ai achetée hier IRL). Je veux m'en servir pour poignarder le bandit... mais je vois que ce n'est pas la peine : Lui et l'homme blond sont en train de s'embrasser passionnément. Je comprends qu'ils sont tous les deux homosexuels.

Je dis à mes compagnons que c'est génant que nous ne possédions aucune épée pour nous défendre. Les trois femmes disent qu'elles n'en ont pas besoin car elles possèdent d'autres armes. Elles commencent alors à chanter une chanson paillarde : "Maman a dit de retirer ta culotte". Je crois comprendre ce qu'elles ont en tête : Comme les hommes de cette époque n'ont pas l'habitude des femmes "libérées" comme elles, elles peuvent les séduire facilement, nous permettant ainsi de les attaquer par surprise...




Je me réveille.
Il est 3H30.
J'ai donc dormi pendant un cycle.

Toute une suite de HH commence alors.
Celles-ci sont toutes trés "enfoncées", à la limite de se transformer en rêves. D'ailleurs à chaque fois que j'en quitte une , j'ai l'impression de me réveiller. C'est leur durée trés courte qui me confirme que ce sont bien des HH. Pourtant leur scénario semble bien plus long que leur durée effective calculée montre en main. (Le temps s'écoulerait-il plus rapidement dans les HH ?)...

HH1 :
L'un de mes compagnon voyageur du temps s'y connait alors il imite le comportement d'un noble du moyen-âge.

HH2 :
Je pense à Johanne qui a l'intention de m'épouser. Ca me fait peur car...

Il est 4H10.

HH3 :
J'ai mes deux mains sur ma poitrine mais je sens une 3ème main, une main droite onirique, juste à gauche de ma main droite physique.

Il est 4H30.
J'écoute et je remarque que je suis capable d'entendre le plus petit bruit provoqué par mes chats partout dans la maison. J'ai l'impression que mon esprit est un fluide qui se répand partout dans toutes les pièces et occupe la totalité de la maison. Je peux tout entendre. J'imagine que je pourrai ainsi entendre des cambrioleurs qui parviendraient à entrer. Mais que ferais-je si celà se produisait ? Car mon pistolet n'est pas dans ma chambre mais dans mon sac accroché au porte-manteaux. J'imagine une solution : Comme dans les rêves, il me suffirait de le vouloir trés fort et le pistolet quitterait le sac et volerait jusque dans ma main...
A cet instant je ressens une étrange impression, presque tactile, comme si j'arrivais à percevoir le mécanisme de mon inconscient : Celui-ci "approuve" le scénario que je viens d'inventer et est d'accord pour le transformer en rêve. Ce n'est pas la 1ère fois que j'ai ainsi l'impression de ressentir des processus ayant lieu dans le fond de mon esprit, derrière la conscience.
En tout cas, je ne m'endors pas...

HH4 :
Je vois un homme qui grimpe dans une grande structure constituée de poutrelles métalliques. C'est un grand sapin de Noel artificiel en métal. Soudain l'homme lâche prise et s'écrase sur le sol sous les cris des badauds.

Il est 4H40.
Je ressens mon corps onirique et parviens à le faire tourner dans tous les sens. Je trouve qu'il a une texture caoutchouteuse. Mais je sombre dans une HH avant d'avoir vraiment pu le projeter...

HH5 :
Johanne veut que nous fassions une promenade chaque soir dans sa voiture grise. Je trouve que c'est du gaspillage d'essence... mais je finis par accepter. Elle me dit "Demain on fait le premier petit tour !"

Il est 5H00.

HH6 :
Je laisse un homme grandir à toute vitesse. C'est pour une expérience sur les effets d'un produit chimique.

Il est 5H15.

HH7 :
HH instantanément oubliée.

HH8 :
On me montre un "petit instrument chinois servant à ?????". Mais, en fait, ce que je vois c'est une énorme clé anglaise réglable.

Il est 5H55.

HH9 :
Je vois un appareil à pièces. C'est un "distributeur d'esclaves".

Il est 6H04.

HH10 :
Je regarde par ma fenêtre et vois un corbillard s'arrêter devant la maison de mes voisins. Je me précipite. L'un d'eux serait-il mort ?


Il est 6H09.

HH11 :
HH instantanément oubliée.

Il est 6H30.
Je m'arrète ici car la page de mon carnet est remplie en entier.




Note :
L'action magnétique à la fois sur le cortex frontal et le cortex temporo-pariétal droit semble donner de longs rêves. Pas forcément bien mémorisés car je sais que j'ai laissé passer de nombreux détails. Par contre je n'ai pas eu de lucidité implicite ou explicite. En ce qui concerne les HH celà les a favorisé mais ça les a rendu plus profondes que d'habitude.
Et on continue les essais...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 22-06-2022 à 11:04:58   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 22 Juin :

Je vais me coucher à 22H30 sans mettre mon bandeau magnétique et je m'endors rapidement...

R1 :
Rêve trés mal mémorisé. Je viens de sortir du monde onirique et je vais raconter mes rêves à une femme aux longs cheveux chatains-blonds qui porte une robe beige en laine. Ensuite je me prépare à retourner à la pêche aux rêves dans le monde onirique...



R2 :
Rêve oublié.

R3 :
Rêve oublié qui, apparemment, était la suite du 1er rêve...

Je me réveille.
Il est 1H15.
Pendant que je mémorise le rêve R1, les rêves R2 et R3 s'effacent de ma mémoire.
Sans le bandeau magnétique ma mémoire semble moins performante.
Je me rendors...

R4 :
Je vole en flottant dans un grand bâtiments labyrinthique au plafond assez bas. Au centre je vois deux hommes debout, immobiles. Je vais tourner autour d'eux et me rends compte que ce sont deux silhouettes plates en carton que l'on a installé là.

Je me réveille.
Il est 2H00.
C'est pas bien, ça : Je vole et ça ne me fait pas tilter comme d'habitude.
Je me rendors...

R5 :
Je suis avec mon ancienne copine Béatrice. Elle semble fatiguée et somnole en réclamant qu'on la lave. Je la fais s'assoir dans un divan et je la serre dans mes bras. A cet instant la porte s'ouvre et un homme brun et mince, très grand et portant un béret militaire, entre dans la pièce : C'est l'amoureux de Béatrice. Mais il n'est pas jaloux et ça ne lui fait rien que Béatrice soit dans mes bras, les yeux fermés. Il se place derrière elle et la prend dans ses bras alors que moi je la lâche. Elle ne se rends pas compte de la substitution. Mais quand elle ouvre les yeux je lui montre mes mains et elle comprend que ce n'est plus moi qui la tient. Son amoureux rigole de la farce qu'il lui a faite. Mais elle, toujours aussi somnolente, continue de demander qu'on la lave. Nous la conduisons donc dans la salle de bain...

(... passage censuré ...)

Nous sortons de la salle de bain. L'eau a un peu réveillé Baétrice et elle se rend compte de ce qui s'est passé. Elle nous engueule alors et nous gifle en criant que nous ne sommes que des obsédés et des profiteurs. Mais elle dit ça pour plaisanter car elle n'est pas du tout pudique...
Je regarde le visage du grand brun. Il me semble l'avoir déjà vu quelque part. (En fait il est un mélange entre trois grands bruns que j'ai connu à l'armée et au travail.). Je remarque que son visage commence à se déformer et à se tordre, comme si mon subconscient voulait m'empêcher de reconnaitre qui il a pris comme base pour composer ce personnage...

Soudain je me souviens où je l'avais déja vu : Dans un rêve la semaine dernière ! Et je lui explique que, dans ce rêve, j'avais vu à l'avance la scène où nous lavons Béatrice dans la salle de bain. C'est incroyable !...

Je me réveille.
Il est 3H00.
Je me retourne car mon épaule gauche me fait mal (hier j'ai reçu ma 4ème dose de vaccin anti-covid.)
Je me rendors...

R6 :
Je me repasse le rêve R5 et y ajoute des scènes supplémentaires. L'amoureux de Béatrice me demande mon arme (pistolet ?). Il la tient avec ses deux bras tendus, puis baisse rapidement ses bras derrière un meuble et les remonte aussi vite. Ses mains sont maintenant vides et mon arme a disparu. Pas mal comme tour de prestigitation... mais je devine le truc. L'un de ses bras doit être un faux membre en plastique. Et il cache son autre bras dans ses vêtements. C'est ce dernier qui escamote l'arme quand elle se trouve derrière le meuble. Mais je me demande si ce tour n'est pas un prétexte pour me délester de mon arme...
(...)
... Je vois un vieux magazine de "Cosmopolitan"...



Je me réveille.
Il est 5H15..
Je me rendors...

R7 :
Je suis sous la protection de la constellation de la Petite Ourse. Mais celà ne suffit pas. L'amoureux de Béatrice me propose son aide car, lui, il est sous la protection de la constellation de la Grande Ourse. C'est mieux.

Je me réveille.
J'oublie de noter l'heure.


Note :
Cette nuit le temps m'a semblé passer trés lentement. C'était interminable. Et je me lève trés fatigué.
C'est l'indice d'une fièvre causée par mon rappel de vaccin.
Mes rêves ne sont donc pas typiques d'une nuit normale sans bandeau magnétique.
Je continuerai les essais quand je me sentirai mieux.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Le diable est dans les détails
TaoTheKing
10893 messages postés
   Posté le 22-06-2022 à 11:48:02   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Atil a écrit :


Je continuerai les essais quand je me sentirai mieux.


Ce qui n'arrivera qu'après un séjour à Armentières...

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 23-06-2022 à 10:53:55   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 23 Juin :

Je vais me coucher à 22H33, toujours assez fatigué à cause de mon vaccin anti-covid...

HH1 ;
Une voix d'homme, venue de la gauche, me dit "Vous savez combien de milliards de combats ?!"

Il est 22H37.
Je m'endors...

R1 :
Je suis avec mon ex' et nous parlons de ...

...Mais je suis réveillé par ma chatte Chouchou qui tente de vomir sur le bord du lit.
Je la pousse dans le couloir et me recouche.
Il est 1H20.
Je me rendors...

R2 :
Je suis en train de consulter un Internet mental. Il n'y a pas d'écran et les pages s'affichent directement dans mon esprit. L'interface est simpliste : Je vois un fond noir et, par dessus, s'affichent des textes dans des carrés blancs. Je suis sur un site me permettant d'adopter un nouveau chat. Avec mes sept chats, ça en ferait donc huit. Le nom de mes chats s'affiche dans un tableau blanc de quatre lignes horizontales sur deux colonnes verticales. Le huitième chat est ajouté dans la case en bas à droite. Son nom est remplacé par un "T" majuscule surmonté d'un accent circonflexe, ce qui signifie que c'est un chat que je peux télécharger ... Mais je réfléchis ... Je me dis que j'ai déjà sept chats qui pissent, chient et vomissent partout, alors ce ne serait pas intelligent d'en prendre un de plus. Je renonce donc. Et pour être certain de ne pas être tenté de changer d'avis, je quitte la page et efface l'historique de navigation... c'est à dire que j'efface ce site de ma mémoire (je n'en suis pas certain mais il me semble que je ne dis pas "site" mais "rêve".).



Je me réveille.
Il est 5H30.
J'ai du mal à me souvenir des détails de mon rêve. J'avais une bien meilleure mémoire avec mon bandeau magnétique.

HH2 :
Je vois un jeune homme brun souriant et mal rasé qui vient vers moi en vélo. Il s'arrète et me salue d'un mouvement de tête. Je sais qu'il représente le site web du rêve précédent.

Il est 6H25.

HH3 :
J'écris mon rêve sur mon carnet. Je remarque que j'ai oublié d'indiquer certains détails.

Il est 6H45.

HH4 :
J'entends mon réveil sonner.

Il est 7H05. Je croyais que mon réveil avait vraiment sonné... mais la sonnerie s'est arrétée toute seule. C'était donc bien une HH et non la réalité.
Je me rendors ...

R3 :
Je regarde une émission de variété en direct à la TV. Ca se passe dehors, sur un quais, et la présentatrice est une femme blonde qui me parrait très connue. Elle porte une robe bleue. Elle s'avance un peu trop du bord du quais et tombe. Je me dis qu'elle l'a probablement fait exprès pour un gag. La caméra s'abaisse pour accompagner sa chute. Je la vois tomber de plus en plus bas. Elle est courageuse de sauter d'aussi haut. Mais la camera plonge de plus en plus et la présentatrice continue de tomber de plus en plus bas. Elle n'est plus qu'un petit point bleu dans le lointain... et la chute continue. Bon sang, ça n'en finit pas ; la paroi de ce quais semble s'allonger démesurément et on ne voit toujours pas la mer en bas. Comment est-ce possible ? Une telle hauteur est impossible dans le monde réel ! Serait-il possible, alors, que je sois dans un r....

...Mais le rêve est interrompu par une ellipse (on dirait que le subconscient l'a fait exprès pour m'empécher de comprendre que j'étais en train de rêver !) ...

Je regarde toujours les variétés à la TV. Je vois un groupe de danseurs au bord d'une piscine située derrière eux, à gauche.Je regarde l'un des danseur, fasciné. Chaque fois qu'il fait un pas en arrière, il se rapproche plus de la piscine. Je me demande s'il va tomber dedans ou pas...

.... Encore une ellipse ....

Je regarde toujours les variétés à la TV. Je vois une piscine et quatre petits orchestres qui jouent à chacun de ses quatre coins. Un homme situé à ma gauche attire mon attention sur les musiciens du groupe situé dans le fond à gauche. Ceux-ci ne se comportent pas comme les autres. Ils se tiennent en retrait, en arrière, loin de la piscine et du public. L'homme me dit "C'est parce que ce sont des esclaves !"... Je comprends immédiatement ce qu'il veut insinuer. Je me souviens parfaitement que, dans un rêve précédent (réel ou fictif ?), j'avais enquêté sur une méthode permettant d'hypnotiser des gens pour les transformer en esclaves dociles et obéissants. C'est exactement de celà qu'il doit s'agir ici...




Je me réveille.
Il est 7H30.

Je me sens mieux qu'hier.
je pense que demain je pourrai reprendre mes essais avec le bandeau magnétique...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Le diable est dans les détails
TaoTheKing
10893 messages postés
   Posté le 23-06-2022 à 15:35:55   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Atil a écrit :


je pense que demain je pourrai reprendre mes essais avec le bandeau magnétique...


Tu le serres autour de la verge?

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 23-06-2022 à 19:58:26   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Ou autour du cou d'une grenouille

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 24-06-2022 à 12:02:45   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 24 Juin :

Je vais me coucher à 22H40, mets mon bandeau magnétique contre mon cortex frontal gauche et m'endors rapidement...

R1 :
Rêve flou et mal mémorisé. Je vois des scènes de westerns ...

(...)

R2 :
Je discute avec E..... Je lui parle de mon asexualité en donnant plein de détails correspondant bien à la réalité dans l'état d'éveil. Le rêve se transforme peu à peu en rêverie...

Je me réveille.
Il est 1H35.
J'ai donc dormi pendant deux cycles.

Je me rendors... puis me réveille sans aucun souvenir de rêves.
Il est 4H00.

Je n'arrive pas à me rendormir, il fait trop chaud. Je me lève et ouvre la fenêtre...

HH1 :
Une voix me dit "Tu gobes tout !"

Il est 4H30
Mon bandeau me serre trop alors je le retire.

HH2 :
On me donne un sujet de devoir de philosophie : " Le choix d'un ami et la mort en toi."

Il est 4H55.
Je me rendors enfin ..

R3 :
Je suis dans une sorte de cantine scolaire. Je me dirige en tenant un plateau vers un présentoir derrière lequel se trouve un cuisinier (il ressemble à Jean Dujardin en plus maigre.) Il est en train de servir une autre personne et me fait un signe de tête pour l'indiquer de me servir moi-même pour aller plus vite. Je veux prendre un steak haché (je ne devrai pas car je suis végan) ... mais je n'y arrive pas car j'ai le bras trop court. De plus, je n'ai pas d'assiette...
Le cuisinier a fini de servir l'autre personne. il se tourne vers moi et me demande pourquoi je ne me dépêche pas à me servir au lieu d'attendre bêtement. Je me mets en colère et lui crie "Je ne peux pas me servir : Vous ne m'avez pas donné d'assiette !" Il a l'air désolé et contourne son présentoir pour venir prés de moi. Il prend mon plateau et l'enveloppe d'un film en plastique transparent. Puis il le penche et je vois plein de sauce couler sous le plastique. Je ne comprends pas ce qu'il veut faire ni à quoi ça sert. Il me fait perdre mon temps alors que je veux simplement qu'on me donne à manger comme aux autres. Pour aller plus vite, je décide alors de me projeter de cinq minutes dans le futur...
(.... Ellipse ....)
... Je suis enfin servi. J'emporte mon plateau dans l'autre salle. Je constate qu'elle est plus petite que ce que je croyais. Il ne s'y trouve que 5 à 7 tables. Elles sont toutes vides car les autres élèves ont déjà fini de manger. Les femmes de ménages ont fini de ramasser les assiettes et de laver les tables. Ca me gène de resalir une table mais il faut bien que je m'installe pour manger. Je prends donc place à une table isolée à gauche. Un couple d'ados vient s'installer prés de moi. La fille se mets à ma gauche et le garçon à sa gauche à elle. Le fille se rends compte qu'elle n'a pas de fourchette. Le garçon me vole alors la mienne et la lui donne. Pas de chance pour eux : Je suis de mauvaise humeur depuis mon altercation avec le cuisinier. Je reprends donc vivement ma fourchette. Puis je regarde dans mon assiette : On dirait qu'elle contient une sorte de hachis parmentier.
Je regarde le plateau de la fille et y vois une fourchette pliée en deux. Bon sang ! Elle m'a revolé ma fourchette et l'a pliée en deux pour se venger ! Je me redresse et la lui reprends... mais je me rends compte que ma fourchette est toujours sur mon plateau. Je me suis trompé, c'était bien sa fourchette à elle (son copain a du lui donner la sienne). Je la lui rends et me rassois. Le garçon me fait une réflexion ironique (que je n'ai pas mémorisée) et ça m'énerve encore plus. Je me redresse et lui écrase une poignée de nourriture sur son crâne (il a des cheveux châtains frisés). Il se lève et s'avance vers moi avec une poignée de nourriture pour m'en faire autant. Je lui fais alors signe que je veux faire la paix. Je lui propose de revenir cinq minutes en arrière dans le temps afin de tout reprendre notre relation à zéro, sur des bases plus apaisées. Il me dit "Tu sais faire ça, toi ?" Je lui réponds que j'arrive à remonter le temps facilement dans mes rêves, donc je pense arriver à en faire autant dans le monde réel... enfin j'espère. Je me concentre donc sur le désir de remonter le temps... Au début rien ne se passe... mais ensuite je me sens progressivement envahi par une sorte d'engourdissement, comme si je m'endormais. Et ...
(.... Ellipse ....)
... Je me retrouve dans un autre décor. Je suis à un grand repas de famille. Un peu à l'écart, à ma gauche, je vois une vieille dame assise. Bien que ne la reconnaissant pas, je pense que ça doit être ma grand mère. Je vais vers elle mais quelqu'un me dit de faire attention car elle est malade et contagieuse. En effet, je vois que son nez est rouge et coule. Elle doit avoir un rhume... ou la grippe... ou le covid19. Je l'embrasse donc très rapidement. Puis, dans le fond, à gauche de la grande table, je vois ma tante Colette. Je me dirige vers elle et l'embrasse également très vite car elle aussi a un nez rouge qui coule. Plus à droite, à l'angle de la table, je vois mon Oncle Pierrot. Son nez n'est pas rouge mais je devine qu'il est encore plus malade. Il a l'air très aigri. Je me dirige vers lui pour l'embrasser... mais il me fait signe qu'il ne veut pas. Je fais alors semblant de lui envoyer un bisou dans les airs... Mais il fait de grand geste comme s'il voulait empêcher le bisou de lui parvenir. Je lui dis alors "Ho, si tu ne veux pas de mon bisou alors je le reprends !" (On remarquera que toute les personnes malades que je rencontre dans ce rêve sont des membres de ma famille qui sont décédés.)



Je me réveille.
Il est 6H30.

HH3 :
(C'est une HH trés profonde, presque un rêve.) Je retourne à la fin d'un rêve (fictif ?) que j'avais fait entre R2 et R3. Je me trouve devant un grand bassin rectangulaire allongé posé sur des pieds. Le bassin est rempli d'eau et je m'amuse avec celle-ci, la tirant, la repliant et la roulant comme si c'était une couverture. C'est amusant. Comme je ne suis pas dans le monde réel, cette eau peut prendre la consistance que je désire. Quand j'aurai fini de m'amuser, j'irai à l'autre extrémité du bassin, à gauche, qui m'apparait toute floue. Et là je revivrai le début du rêve...

Il est 7H10.

HH4 :
Une femme arrive par la gauche. Elle porte un t-shirt ou un débardeur orange et un short blanc. Elle me pousse en criant "Hé ! Dans la piste !" Puis elle tourne un gros bouton noir qui se trouve devant moi.

Il est 7H22.


Note :
Bien qu'ayant retiré mon bandeau magnétique, je constate que j'ai fait quand même un rêve long.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 25-06-2022 à 12:38:05   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 25 Juin :

Je me couche à 22H45 aprés avoir appliqué mon bandeau magnétique contre mon cortex préfrontal droit. Je m'endors rapidement...

R1 :
Je décris à quelqu'un un rêve lucide que j'ai effectué il y a plusieurs mois : J'étais en train de courir vers ma cuisine ou ma chambre car j'avais du travail en retard et, machinalement, j'ai effectué un test de réalité en passant mon bras dans le mur... et il est passé à travers. Je me suis alors exclamé "Ben ça alors, je suis dans un rêve ! Je ne l'aurai jamais cru !" Mais ensuite j'ai ajouté "Dommage, je ne peux pas en profiter car j'ai plein de travail à faire !..." Mon interlocuteur et moi rions ensemble de la manière dont s'est terminé mon rêve. (On remarquera que cette description correspond trés exactement à un rêve lucide que j'avais effectué le 03 avril 2022 : https://www.attrape-songes.com/forum/?action=reves&type_reve=RL&user_ID=7822&start=45)

(...)

R2 :
Ce rêve est décousu, constitué d'une suite de scènes ne suivant pas un ordre logique bien déterminé. Je suis en train d'appliquer diverses questions et réflexions à des rêves que je viens de faire. (mais je n'ai pas pu retenir la moindre de ces questions et réflexions) .... je me rends compte que je peux faire la même chose avec mes anciens rêves d'enfant .... Je me souviens que, dans mon dernier rêve, il y avait un petit chat. Il était tout tigré... ou alors avec un ventre blanc...

Je me réveille.
Il est 1H25.
Je me rendors...

R3 :
J'ai regardé la TV. Il y avait un trés vieux dessin animé en noir et blanc de Mickey suivi par un documentaire scientifique qui m'intéressait. mais je n'ai pas pu le suivre jusqu'au bout car quelqu'un est venu me parler. Je décide donc de chercher un replay pour revoir ce documentaire. Sur mon écran je vois apparaitre quatre icône permettant de revoir ce programme. Je choisis la première et le film de Mickey recommence. Je ne le regarde que d'un oeil distrait car c'est le documentaire qui vient aprés que j'attends...



Je regarde autour de moi et constate que je suis assis sur un lit d'hôpital. On vient de m'apporter mon repas : du riz. Je le mange avec une fourchette blanche en plastique. Je suis mal installé et j'en renverse beaucoup, heureusement mon lit est protégé par un film en plastique transparent servant de nappe. Je ne retrouve plus ma fourchette. Ou s'est-elle glissée ? Je la vois enfin : elle est sous le film plastique je retourne donc celui-ci... et je vois que la fourchette se trouve toujours en dessous. Je peux retourner le film dans tous les sens, la fourchette se trouve toujours de l'autre côté ! Mais je trouve une solution à cette situation absurde : Je creuse un trou dans le film et je peux ainsi récupérer ma fourchette....

Je relève la tête et constate que je me trouve maintenant assis à une grande table dans un réfectoire pour personnes âgées. A droite je vois un self-service pour les personnes capables de marcher. mais on y sert du chou rouge, ça ne m'intéresse pas. A gauche je vois que des plats circulent de personne en personne pour que chacun puisse se servir. Quand le premier plat arrive devant moi, je suis déçu car c'est de la nourriture froide, je n'aime pas ça. Je comprends qu'on est dimanche et que le cuisinier ne travaille pas, ça explique pourquoi on n'a que ça à manger. D'autres plats arrivent et j'en ai tout plein devant moi et je ne sais pas où les faire passer car je suis en bout de table...


R4 :
Un homme me rend mon appareil photo Pentax. Il me dit qu'il a réparé le cache du zoom qui ne tenait plus beaucoup. J'espère qu'il n'a pas rayé l'objectif du zoom en bricolant.
Je regarde autour de moi et constate que je suis dans une sorte d'exposition en plein air. Je vois plusieurs stands et des ouvriers sont en train de souder et d'assembler des tubes en métal pour fabriquer une structure. Une femme portant une casquette m'explique que c'est un porte-écran, car elle a l'intention de projeter dessus un film sur les rêves lucides. Puis elle s'en va vers la droite. A cet instant une autre femme portant elle aussi une casquette (on dirait la même femme) s'approche de moi, venant de gauche. Elle crie en me regardant "Encore une idée qu'on nous a piqué !"

Je me réveille.
Il est 2H25.

Je repense à l'époque où je me suis fait embaucher au Modern-Loft. Bruno, le patron, avait une petite amie, Christiane, que je trouvai trés belle. Je me souviens que je l'avais retrouvée dans une réunion où nous avions été convoqués tous les deux séparément...
A cet instant ce passe une chose étrange : Le scénario de cette rêverie semble échapper à ma volonté et continue à se développer librement, ses personnages se conduisant de manière autonome. Je me sens entrainé dans un scénario indépendant exactement comme si j'étais dans un rêve. Pourtant je suis certain de toujours être éveillé...
.. Je me rends compte que Christiane est entièrement nue. Elle m'invite à me déshabiller aussi. je regarde autour de moi et vois que je ne suis plus dans la réunion mais dans une sorte de club échangiste. je vois des gens se déshabiller partout autour de moi.
Je me sens géné, non par pudeur mais parce que je n'oserai pas faire des "choses" avec la copine de mon patron. Christiane me dit de ne pas m'inquiéter car Bruno est ici aussi, dans une autre pièce avec une autre femme, donc ca ne le gènera pas qu'elle soit avec moi.
Contrairement à un rêve normal, ici il n'y a aucune censure : Christiane me déshabille et je me retrouve en train de faire des "choses" avec elle (Mais je n'ai aucune sensation tactile). Bruno arrive alors que nous sommes à l'oeuvre. Il veut me dire quelque chose... et puis il se ravise et dit "Je vois que vous êtes occupés alors je reviendrai plus tard..."
Je me retrouve ensuite, le lendemain, au bureau. Christiane veut à nouveau m'entrainer dans un coin et me déshabiller. Je suis à nouveau géné : On ne va tout de même pas faire ça au travail maintenant ?...



... J'ai l'impression de sortir de ce scénario exactement comme si je me réveillais.
Bon sang, c'était quoi ce truc ?
Il est 2H40.
Ca n'a donc pas duré longtemps. Moins d'un quart d'heure.
Pourtant ça m'avait semblé beaucoup plus long....

HH1 :
J'entends un homme, à gauche, qui me dit "J'en ai connues !"

Il est 3H05.
Je me rendors ...

R5 :
Je dessine une bande dessinée érotique représentant des personnes pratiquant du judo entièrement nues.

(...)

R6 :
Rêve presque oublié dans le quel on me parlait "du nom du Saint Esprit".

(...)

R7 :
...Une femme me dit quelque chose... ses paroles se transforment en lettres qui forment ensuite le titre d'un film sur un écran. J'essaie de lire et mémoriser celui-ci... mais je n'y arrive pas car il se transforme sans cesse. Tout ce que je peux dire c'est que ce titre comportait deux prénoms courts séparés par un "ET".

Je me réveille.
Il est 4H20.
Je me rendors...

R8 :
J'ai l'impression de vivre cette histoire et d'en créer le scénario en même temps.
J'ai trouvé le moyen de transférer dans le monde réel les superpouvoirs dont je dispose dans mes rêves lucides. J'ai contacté les services secrets car je veux mettre mes pouvoirs au service de mon pays. Mais je dois d'abord démontrer ce dont je suis capable. Je demande qu'on tire au pistolet dans mon bras gauche... et ça ne me fait rien. Je demande qu'on me donne une grenade. je la dégoupille et la place contre ma jambe gauche. Elle explose et ça ne ma fait rien. Les agents gouvernementaux me demandent comment je fais. Je réponds que je me visualise comme étant un homme d'acier dans un monde où tout est fragile comme du papier. Et ça suffit pour me rendre invulnérable. J'ajoute "A présent Superman existe vraiment : C'est moi !" (En moi-même je me dis que je suis en train d'attraper la grosse tête et que je devrais me calmer un peu.)...
Je demande à être envoyé en mission spéciale sur le terrain de la guerre en Ukraine. Je demande aussi que le président de la république prévienne l'Ukraine que la France lui envoit une "arme secrète" pour combattre la Russie. Je veux enfiler un costume spécial avant de partir. Un costume de Superman ? Non, ça ne ferait pas sérieux. Une tenue de camouflage ? Non c'est trop moche. Je décide finalement d'enfiler un unitar noir me faisant ressembler à un ninja. Je serai donc le super-ninja !
Je m'envole donc et arrive rapidement à la frontière entre l'ukraine et la Russie. Le rêve commence a devenir "flou". Je détruis une partie de l'armée russe en un clin d'oeil... je ne sais plus comment. Puis je m'envole vers la Russie à la recherche de Poutine afin de lui régler son compte. Mais où le trouver, caché dans un pays aussi vaste ? Je décide donc d'essayer de me téléporter directement dans son bunker, où qu'il se trouve. Le rêve devient alors de plus en plus flou et incertain et je ne sais pas si je suis parvenu à mes fins...



Je me réveille.
Il est 5h05.

HH2 :
Je suis dans ma cuisine et je prépare des nouilles. Je dis, à propos d'elles, "Ce sont des belles bêtes !". Une amie (jouée par l'actrice Constance Juilliard), à ma gauche, répète "Belles bêêêtes !!!"

Il est 5H45.

HH3 :
Quelqu'un me parle des reflets de lumières sur les eaux d'un lac. Pendant ce temps je suis en train de mémoriser les rêves de cette nuit...

Il est 6H00.
J'arrète tout.
Ca va faire trop à recopier.



Note :
Il se confirme que mon bandeau magnétique décuple ma mémoire et, donc, la longueur et le nombre de détails de mes rêves. Ainsi que ma mémoire à l'intérieur de mes rêves.
Je crois que je tiens quelque chose. Plus pour la mémoire que pour la lucidité.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 26-06-2022 à 11:36:36   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 26 Juin :

Je vais me coucher à 22H40 aprés avoir mis mon banfeau magnétique contre mon cortex préfrontal gauche, et je m'endors rapidement ...

R1 :
Un inconnu s'est présenté chez moi pour demander l'hospitalité pour la nuit. Et ma compagne a accepté. En moi-même je me dis qu'elle n'aurait pas du; on ne le connait pas cet homme.
Je dis à l'inconnu que, dans 5 minutes, nous ne pourrons plus répondre à ses questions. Soit parce qu'il est un assassin et que nous serons tous mort, soit parce que nous serons déjà tous rendormis.
(On remarquera que je dis bien "Rendormis" et non pas "Endormis", ce qui signifie que j'avais conscience qu'au début de cette histoire j'étais endormi dans mon lit).

Je me réveille.
Il est 2H10
Je me rendors...

R2 :
Devant chez moi j'ai stocké de grandes plaques de bois, probablement car j'ai des travaux à effectuer dans ma maison. Mais des gens ont cru que c'était des plaques que je voulais jeter et que la collecte des encombrants allait passer pour les ramasser. Ils ont donc déposé eux aussi des objets dont ils voulaient se débarrasser à côté. Par la fenêtre je vois ainsi les éléments d'un lit démonté. Je pourrai peut-être les récupérer et les garder afin de m'en servir pour faire ... heu... quelque chose mais je ne sais pas encore quoi...
( ... Ellipse ... )
... A présent c'est moi qui ai des objets dont je voudrais me débarrasser. Je sais que, à 100 mètres de chez moi, des gens ont déposé devant chez eux plein de vieux meubles pour que quelqu'un vienne les ramasser. Je prends donc une espèce de grand tabouret en bois qui m'encombre et l'apporte pour le déposer à côté. Il est lourd... Mais, je ne sais pas pourquoi, je change d'avis. Je reprends donc le tabouret et me dirige avec lui vers ma maison. A cet instant une voiture s'arrète à ma gauche. Dedans, une femme me dit que je n'ai pas de droit de prendre un des meubles déposés sur le trottoir car c''est du vol. Mais, depuis mon rêve d'hier, je me sens toujours de mauvais poil et je lui répond vertement "Si, j'ai le droit , car il est à moi !". La femme me croit sur parole et bredouille alors quelques excuses...



Je me réveille.
Il est environ 4H15.
Je me rendors...

R3 :
Je suis dans un bus, assis à ma place favorite du temps du lycée : Derrière le chauffeur. Au-dessus d'une des portes (curieusement placée à gauche) je vois que quelqu'un à écrit au feutre la liste des arrêts desservis. Peut-être pour que ça fasse comme dans une rame de métro. Mais celà a été fait il y a plusieurs années et cette liste n'est plus à jour. Ce serait amusant de la comparer avec la liste des arrêts actuelle.

Le bus s'arrète et de nombreux voyageurs entrent, surtout de jeunes lycéens. Comme le bus est déja bondé, ils doivent rester debout. Je les observe un à un. Le seul que j'ai mémorisé est un jeune magrébhain d'environ 15 ans, avec un baladeur. J'observe aussi le réseau de relations amicales qui existe entre chacun d'entre eux.

Je me rends compte que je ne suis plus à la place derrière le chauffeur mais une place plus en arrière. Mon ancienne place se trouve à présent occupée par un homme d'environ 50 ans aux cheveux blonds coiffés en arrière. Je trouve qu'il ressemble à l'ancien ministre Pierre Messmer du temps de Pompidou. Soudain il se lève et commence à faire un grand discours théatral d'allure politique mais sans grande signification. Il devient de plus en plus exalté et son discours ressemble de plus en plus à une prédication religieuse. Il cite une prophétie (fictive) de la Bible prédisant l'arrivée de trois personnages : Un homme dont j'ai oublié le nom, un autre homme surnommé "le mac qui a un mac", et une femme dont j'ai oublié le nom. Je me dis que le "mac qui a un mac" pourrait me désigner car mon ordinateur est un Mac'. Mais je préfère me taire et ne pas me faire remarquer.

Puis l'homme devient triste et parle d'une certaine "Tartiflette" qui lui manque beaucoup. J'ai justement connu une femme dans un forum, il y a 20 ans, dont le pseudo était "Tartiflette". Serait-ce elle ? Et serait-elle morte ? Mais l'homme explique qu'il était en prison en Grande-Bretagne et que sa codétenue dans la cellule était cette Tartiflette. Une image apparait alors dans mon esprit : Je vois une femme aux longs cheveux bruns, d'environ 20 ans, dans une cellule de prison. Mais ça ne peut pas être la Tartiflette que j'ai connue car elle est trop jeune.
Tout le monde dans le bus se met alors à parler de cette femme. Apparemment elle est très connue et très appréciée. Je me demande comment il se fait qu'elle soit en prison si c'est une femme aussi formidable. Je commence à parler avec les gens pour savoir si "leur" Tartiflette est bien la même que "ma" Tartiflette"...

Soudain la radio du bus se met en marche et on entend le début d'une chanson. C'est "Le dernier jours du disco" de Juliette Armanet (https://www.youtube.com/watch?v=5H0kQmBejsg). Les gens du bus protestent, disant qu'ils ne veulent pas entendre cette chanson. Mais, je ne sais pas pourquoi, je m'exclame "Juliette Armanet est une amie de Tartiflette !!!". Aussitôt tout le monde se tait et écoute religieusement la chanson...



...Je me réveille.
Pendant plusieurs secondes je continue d'entendre la chanson, très distinctement.
C'est seulement lorsque je prends conscience que je viens de me réveiller que la musique s'arrête brusquement.
Il est environ 6H15.

HH :
Je vois une pseudo-suite du rêve R3. Des gens (des passagers du bus ?) ont été arrêtés et vont être envoyés dans un bagne en Grand-Bretagne, en file indienne et vêtus de robes grises de pénitents. Je me dis que c'est exagéré. Il ne leurs manque plus qu'une corde au cou !

Il est environ 7H00.



Note :
Le cortex frontal gauche semble donner les mêmes résultats que le droit avec le bandeau magnétique : Toujours des rêves rallongés avec des insertions de souvenirs précis du monde réel.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 27-06-2022 à 11:26:45   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 27 Juin :

Je vais me coucher à 22H40 sans mettre de bandeau magnétique et je m'endors rapidement...

R1 :
"Rêve blanc" donc je sens l'existence mais sans parvenir à me souvenir du contenu.

Je me réveille tout en ayant une hallucination hypnopompique...

HH1 :
Un énorme chat tigré (de la taille d'un berger allemand) saute au-dessus de moi et j'entends une sorte de bruit de porte pneumatique ("pshiiit !").

Je me retrouve confus pendant quelques instants, ne sachant pas si ce chat était réel ou rêvé. Je me demande même si des voleurs ne sont pas entrés dans ma maison pour introduire ce chat. Puis je reprends peu à peu mes esprits.
Il est seulement 23H25.
Je me rendors....

R2 :
Peut-être suis-je en sommeil lent car je suis dans le noir en train de réfléchir. Ca me chiffonne ne ne pas avoir pu mémoriser le rêve R1. J'essaie de m'en souvenir. Il me semble vaguement que je me trouvais sur la place centrale de ma ville...

(...)

R3 :
... Je suis en train de revivre ce que je pense être le rêve R1. C'est comme si je m'en repassais le souvenir tout en le vivant... Je suis à l'ancienne gare routière avec d'autres personnes qui se mettent à courir. Une vieille dame me dit de les suivre car l'arrêt de bus a changé de place. Je cours donc avec eux. Nous sommes en plein milieu d'une large route qui monte. Arrivés au sommet, un bus vers arrive de la gauche et s'arrête. (IRL ce genre de bus n'est plus utilisé dans ma région depuis 1981.) Nous courrons pour entrer dedans mais la vieille dame me dit "Votre bus n'est pas celui-la, monsieur, c'est l'autre qui va arriver !". Je m'arrête donc. Le premier bus démarre brutalement et part vers la droite à une vitesse incroyable. Aussitôt un autre bus vert arrive et s'arrête devant moi.
Je suis content : Avec l'arrivée de ce bus, mon souvenir de rêve est donc repassé en entier. En effet il me semblait bien, vaguement, que le rêve R1 contenait un voyage en bus... Mais je réfléchis... Ce que je suis en train de vivre est-il vraiment un souvenir réel ou alors est-ce mon esprit qui est en train d'inventer un scénario et de projeter des images en fonction de mes désirs ? Je décide donc de procéder à une expérience : Je pense à une fusée.... Et voila que je me trouve dans le ciel, en train de regarder une immense fusée sur un pas de tir, en contre-plongée. C'est une vision à la troisième personne car je sais que mon corps se trouve à l'intérieur de la fusée, attendant le décollage. Or je suis certain qu'il n'a avait aucun voyage dans l'espace dans le rêve R1. Conclusion : Je me trouve présentement dans un rêve et non dans un souvenir. Et tout ce que je vois n'est que la projection de mon esprit en temps réel. Mais au lieu de me réjouir d'être en rêve lucide, cela me désole car ce que j'aurai voulu c'est récupérer le souvenir du rêve R1...



...et la déception me réveille.
Drôle de réaction. Ma lucidité ne devait pas être si bonne que ça.
Il est 3H30.

Je laisse vagabonder mon imagination. Je me dis que ce serait rigolo si je rêvais d'être une femme. Et, sans remarquer de transition, ma rêverie se transforme peu à peu en HH...

HH2 :
Je suis dans un corps de femme. Je me tâte partout et demande comment je vais décrire cette expérience dans le forum. Je pourrai écrire ça : "Je touche toutes les parties de mon corps qui ne sont pas masculines et je fais des choses que la charte m'interdit de décrire. Vous devinez quoi."...

... Soudain je prends conscience que je suis dans une HH qui se transforme peu à peu en rêve... et ça interrompt le processus.
Il est 4H10.
Je me rendors...

R4 :
On me dit que je vais devoir épouser l'actrice Marion Game. Je dis "Mais elle est vieille !" et on me répond "Oui mais elle reste dynamique !" La voila justement qui arrive. Je remarque que la peau de ses bras est pleine de taches, comme chez tous les vieillards...



R5 :
Ma tante Andrée est allongée sur le dos. Je prépare des petites roulettes que je place sur les rails d'un circuit pour petits trains électriques. Puis je place le corps de ma tante en équilibre dessus et elle se transforme alors en une sorte d'objet en métal d'allure aérodynamique. Je la fais un peu rouler et lui demande si ça lui fait mal. Elle a repris sa forme humaine et me dit que non, tout va bien.

Je me réveille.
Il est 5H25.

Je repense à mes derniers rêves. Je sens plein de HH qui tentent d'apparaitre en se basant sur mes pensées. Mais je les empêche de se matérialiser car, sinon, elle vont m'afficher des versions alternatives de chaque rêve et je ne vais plus rien y comprendre quand viendra le temps de tout mettre par écrit.
Il est 6H00.
Je me rendors....

R6 :
Je viens de ramener plein de vieilles chaussures que j'ai trouvées je ne sais où. Je les essaie. Certaines sont trop grandes pour moi. D'autres me vont bien... mais je n'ai pas la paire complète. D'autres encore me vont pas mal. Je me demande où je vais les ranger car il y en a beaucoup. Et puis je me souviens que mes parents sont décédés, je peux donc ranger les chaussures dans leur chambre...

(...)

R7 :
Je suis avec une amie (mon ex' ?) dans une sorte de parc d'attraction. Dans un mur il y a grande ouverture qui donne sur une zone de jeu consistant en un terrain remplis d'épreuves. C'est pour que les gens s'amusent à y jouer aux explorateurs. Pour quitter cette zone il faut franchir un petit pont d'environ 3 mètres de long, entouré de deux petits murets en briques. De l'autre côté un homme habillé en explorateur nous appelle et nous demande notre aide. Il voudrait traverser le pont mais il n'ose pas car son plancher de bois semble fragile. Peut-être est-il piégé pour constituer une dernière épreuve à surmonter avant de sortir ?

Ma copine traverse donc le pont en agrippant avec ses mains le sommet du muret de gauche et en posant les pieds contre sa paroi sans toucher le plancher. Arrivée au bout elle fait demi-tour et revient de la même façon. Elle a ainsi montré à l'homme comment procéder. Mais il n'ose toujours pas.
Je traverse alors le pont à mon tour, mais en m'agrippant au muret de droite du côté extérieur, c'est à dire en étant au-dessus du vide, pour faire le malin. Arrivé de l'autre côté, j'agrippe l'autre muret et m'apprête à revenir en passant du côté interne comme avait fait ma copine. Comme l'homme est trop vieux pour faire comme moi, je lui dis de me suivre en marchant sur le plancher, mais en me tenant fermement au cas où il céderait...

Et il arrive ce qui devait arriver : Le plancher de bois cède et bascule comme une trappe. L'homme tombe mais reste accroché à mes jambes, et moi je me tiens fermement au sommet du muret. Tout dans le fond du gouffre je vois des pieux dressés vers le haut. Je dis "Ce sont certainement des faux : Nous sommes dans un jeu." Mais l'homme me répond "Ce n'est pas certain !". Il remonte le long de mon corps et arrive à atteindre l'autre bout du pont, du côté de la sortie, en sautant.Mais moi je suis bloqué. Avoir du soutenir le poids de cet homme a tellement crispé mes mains que je ne sais plus les bouger correctement. C'est à cause de mon arthrose dans les doigts. L'homme me tend alors sa main pour m'aider et me dit de sauter. Je lui dis d'écarter d'abord un rideau, au bout du muret, qui me gène...



Et je me réveille.
Mais tellement doucement que je ne ressens aucune transition et que je me demande si je viens de vraiment sortir d"un rêve et non d'une simple rêverie.
Il est déja 7H50.
Vite, je dois me lever.


Note :
Mes rêves continuent d'être nombreux alors que je n'ai plus mis mon bandeau. Mais ils semblent un peu moins longs et moins bien mémorisés. On va voir si ça va continuer ainsi les nuits qui suivent...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Le diable est dans les détails
TaoTheKing
10893 messages postés
   Posté le 27-06-2022 à 13:20:32   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Atil a écrit :

On va voir si ça va continuer ainsi les nuits qui suivent...


oh oui!! Tiens nous au courant, ça nous intéresse tellement!!!

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 28-06-2022 à 11:33:43   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 28 Juin :

Je vais me coucher à 22H25 sans mettre mon bandeau magnétique et je m'endors rapidement ...

R1 :
Ce rêve est mal mémorisé. Je n'ai pu en retenir que la trame principale en abandonnant de nombreux détails.
Je me trouve apparemment dans un grand magasin de tapis car je vois des tapis étendus contre les murs tout autour de moi. Un grand homme à l'accent russe et portant un manteau me demande de lui dire quels éléments (récurrents ?) se retrouvaient dans mes derniers rêves. Je les lui expose et il me fait remarquer que mes rêves renferment de nombreux éléments guerriers. Ironiquement je lui réponds que c'est parce qu'ils comportent plein d'armes que l'on va envoyer en Ukraine. A la tête qu'il fait, on voit qu'il n'est pas content du tout de ma réponse. Ca confirme qu'il est bien de nationalité russe.

Je me réveille.
Il est 1H45.
Je me rendors...

R2 :
Ce rêve reprend la trame du précédent.
Cette fois-ci c'est un petit gros qui demande à des gens de lui dire quels éléments se retrouvaient dans leurs derniers rêves. Mais comme il a l'air sympat', ses interlocuteurs ne lui parlent pas des armes destinées aux Ukrainiens...

(...)

R3 :
Je suis dans un lycée. Je me promène en bavardant avec des copains dans la cour et dans le hall. Plusieurs fois je croise une fille noire un peu grosse qui se promène entièrement nue. Je me demande si c'est de la provocation ou une nouvelle méthode pour manifester. Mais elle se déplace ainsi, tranquillement ,comme si de rien n'était. Un lycéen s'amuse à nous pousser, mes copains et moi, pour essayer de nous faire tomber sur la fille. Quel con. Probablement un raciste. Je vois le directeur qui arrive. Il va certainement demander à la fille pourquoi elle se promène dans cette tenue dans le lycée...
(... Ellipse ...)
Il a neigé et le directeur (?) m'a demandé de déblayer un peu la neige. Pour faire ça, je ne dispose que d'un râteau (!). En tenant celui-ci à l'envers je remarque qu'il peut me servir à tasser la neige. Je m'amuse donc à tracer une longue trainée, une sorte de piste étroite formant un grand circuit se refermant sur lui-même. Puis je saute sur la piste et remarque que c'est très facile de glisser dessus, même pour moi qui n'ai jamais été très doué pour les glissades. Je fonce donc à grande vitesse sur la piste, sans avoir besoin de patins, de skis ou de luge : mes chaussures suffisant parfaitement. La sensation de vitesse, du froid de la neige poudreuse giclant sur mon visage, du bruit des mes chaussures qui glissent, tout est parfaitement rendu (je note ceci comme si tout au fond de moi je savais que je ne suis pas dans le monde réel). Je tiens mon râteau verticalement dans mes mains, pensant m'en servir en accrochant des branches si jamais je voulais stopper. Mais c'est inutile car il n'y a aucun arbre autour de moi. J'oublie donc le râteau et il disparait. J'ai fait un tour complet du circuit et j'en entame un second...
Soudain j'entends la voix de mes copains qui m'appellent. Je quitte donc la piste et me dirige vers les voix. Je vois mes copains qui se trouvent sur un terrain en contrebas. Pour les rejoindre je dois descendre en empruntant une échelle de bois. Je descend donc... mais l'échelle est mal fixée et branlante. Je dis "Hou ! Je n'aurai peut-être pas du passer par là !"... mais j'arrive en bas sans encombres. Je m'étonne cependant d'un fait étrange : J'ai remarqué que ma voix ressemblait à une voix de fille. Je m'observe alors du dehors, "à la 3ème personne", et je me rends compte que je suis une jeune filles asiatique aux cheveux longs portant un manteau court....
Mais voila que la fille se transforme en une sorte de figure géométrique que j'essaie de ranger dans diverses cases... puis tout se transforme en des figures géométriques de plus en plus abstraites... et le rêve se transforme en une sorte de chaos indescriptible...



Je me réveille.
Il est 3H15.
Je me rendors...

R4 :
... Un ou plusieurs rêves non mémorisés...

(...)

R5 :
Je vois un homme nu ou torse nu étendu par terre sur le dos. Sa peau a un aspect caoutchouteux. Un homme, un assassin, est assis sur son ventre et essaie de le tuer. Il plante plusieurs fois un grand couteau dans son torse. Puis il pose son arme sur le sol et tente d'étrangler sa victime. Cette dernière en profite pour attraper le couteau. Je crie "Attention !" L'assassin lui arrache le couteau des mains et s'en sert pour l'égorger. Il lui entaille plusieurs fois le cou. Je vois que l'intérieur des blessures est rouge mais qu'aucun sang ne coule. Je comprends alors que ce n'est qu'une sorte de mannequin robotisé servant aux apprentis-tueurs pour s'entrainer. L'assassin s'acharne tellement sur le cou de sa victime qu'il parvient à séparer sa tête du tronc...

Je me réveille.
Il est environ 6H00.
Je me dépèche car j'ai des courses à faire ce matin...


Note :
Depuis que je ne mets plus mon bandeau magnétique, mes rêves restent toujours assez longs et assez bien mémorisés, mais je sens que leur longueur et leur mémorisation baissent peu à peu.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 29-06-2022 à 09:26:59   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 29 Juin :

Je vais me coucher à 22H55 en mettant mon bandeau appliqué contre mon cortex fronto-pariétal (côtés droit et gauche) et je m'endors rapidement...

R1 :
Rêve presque complètement oublié.
Un homme aux cheveux châtains blonds et au crâne dégarni examine mes rêves en les commentant et en les expliquant. Il me dit "Tu as vu ?..." ...

Je me réveille.
Il est 3H30.

HH1 :
Ma chatte Poussy se trouve dans le grenier et se prépare un endroit pour dormir.

Il est 4H10.
Je me rendors...

R2 :
..... Je dis "au revoir" à mes amis car il est temps pour moi de quitter ce monde pour retourner dans le monde réel (Pourtant je n'ai pas du tout l'impression d'être lucide). Une femme brune portant une robe noire me fait une remarque sur sa santé (elle parle d'un traitement qu'elle doit prendre ou d'un médeçin qu'elle doit voir. Je ne sais plus.) Par association d'idées, cela fait brusquement revenir un souvenir dans ma tête : Cette nuit j'ai fait un rêve en rapport avec la santé de cette femme. Je ne me souviens d'aucun détail supplémentaire mais cela me rassure : Ca montre que j'ai quand même rêvé d'autres chose que du contenu simpliste de R1. Je m'inquiétais de ma capacité à mémoriser mes rêves.

Je me réveille.
Il est 5H30.
Je constate que mon bandeau a glissé vers le haut. Il n'est plus vraiment bien positionné alors je le remets en place.

Une rêverie se transforme peu à peu en HH qui s'enfonce de plus en plus et se transforme presqu'en rêve...

HH2 (R?):
Un grand noir et une femme viennent de tourner une scène d'amour dans un film. Le noir s'en trouve excité et demande à sa collègue si elle veut bien faire des "trucs" avec elle. Mais celle-ci refuse. Le noir, auquel je m'identifie peu à peu, en est attristé et explique que ce n'est pas drôle : Il ne plait pas aux femmes et aucune ne veut jamais de lui. Il s'excuse auprès de sa collègue et dit qu'il se sent trop frustré et qu'il a besoin de se soulager. Il va donc se ....... dans un WC. Il prend un grand mouchoir et s'éloigne avec. Il le déplie et se rend compte que ce n'est pas un mouchoir mais un t-shirt blanc avec des rayures horizontales bleues.

Il est 5H45.

HH3 :
Des lycéens communiquent ensembles par Internet pour faire des échanges. L'un d'eux aimerait se procurer un magnétoscope. Mais une voix retentit qui dit "Les lycéens n'ont pas le droit de faire des échanges entre eux !"

Il est 6H07.

HH4 :
Je passe sur une sorte de balancoire, une planche en bois basculante comme on en voit sur les parcours d'obstacles pour VTT. (Il y a quelque jours j'avais justement vu un père encourager son enfant à marcher sur un engin de ce genre.)



Il est 6H25.
Je vais me lever car j'ai un rendez-vous...


Note :
Ma mémorisation a considérablement baissé. La position du bandeau sur le cortex fronto-pariétal est bien moins favorable que sur le cortex préfrontal. On voit nettement la différence. Il me semble néanmoins que l'un des rares rêves mémorisés était proche de la lucidité. Je continuerai mes essais...

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 30-06-2022 à 10:44:19   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 30 Juin :

Je vais me coucher à 22H25 en mettant mon bandeau magnétique appliqué sur les deux côtés de mon cortex fronto-pariétal...

HH1 :
Deux ouvriers sont en train de me parler des travaux qu'ils ont à faire chez moi. L'un d'eux, un barbu, me dit "..... Non, c'est le coin la-bas !"

Il est 23H10.
Je m'endors...

R1 :
Je suis dans ma chambre en train de mémoriser un rêve. Puis je passe en vue à la 3ème personne et me vois à droite comme si je m'étais dédoublé. Le Atil que je vois a fini de mémoriser son rêve et il m'invite à entrer dedans. Je le suis et passe à travers une sorte de fenêtre virtuelle...
Je me retrouve dehors dans une rue. Je critique Atil, lui disant qu'on ne peut pas faire des rêves n'importe comment et qu'il y a des règles de sécurité à suivre. Mais il semble s'en foutre et m'entraine un peu plus loin, au pieds de l'église de ma ville. Je vois-celle-ci en contre-plongée derrière sa tête et trouve que ça fait une belle image verticale. Il a l'intention de faire un autre rêve dans une tombe qu'il va creuser. Une fois de plus je lui fais la leçon, lui expliquant avec plus d'insistance qu'il faut faire attention avec les rêves et qu'on ne peut pas ainsi rêver à tort et à travers. Mais mes propos l'ennuient et, pour tenter de détourner mon attention, il fait remuer mon bras gauche à distance (car mon bras est également son bras). Ca me fait une impression bizarre. C'est comme si je tenais une sorte de cadavre dans mes bras et que je sentais celui-ci s'animer tout seul.



Je me réveille.
Il est 1H50.

Ma chatte Moumoune miaule car elle est en chaleur...

HH2 :
Le "Miaou" de Moumoune se transforme en une voix de femme qui crie "A table !"

Il est 2H27.
Je me rendors...

R2 :
Je suis dans l'ancienne maison de mon ex'. C'est tout ce dont je me souviens.

(...)

R3 :
Je suis chez moi. Mon père arrive et me demande de laver les vitres cet aprés-midi. J'entre alors dans une violente colère car j'en ai marre qu'on me rajoute du travail à effectuer alors que je manque déjà de temps pour tout ce que j'ai à faire pour moi. Et cette semaine je dois encore accompagner deux fois mon ex' pour faire ses courses. J'en ai marre de ne jamais avoir de temps pour moi !

(...)

R4 :
Je suis de retour dans les années 60. Une amie me dit que la chanteuse Françoise Hardy est descendue dans l'hôtel qui se trouve devant nous. Je vois son sac à main qu'elle a déposé sur une table dans l'entrée. Mon amie me dit de regarder dedans : J'y trouverai certainement un xxxxxxxx "au milieu des boules". Mais je n'ose pas regarder dedans car j'entends des pas qui se rapprochent. Ce sont les techniciens de Françoise Hardy qui sortent. Parmi eux il y a une femme qui porte plein de paquets. J'ai envie de dire "Tiens ! Voila l'esclave !"... Plein de fans de Françoise Hardy s'attroupent, attendant sa sortie pour lui demander des autographes. Je me dis que je pourrai en faire autant et je cherche mon carnet dans ma poche. Mais nous attendons et Françoise Hardy ne sort pas.




R5 :
On m'explique que, contrairement à ce qu'on croit, les premières locomotives étaient munies de deux moteurs.

Je me réveille.
Il est 4H15.
Woah ! Quatre rêves en un seul cycle !
Je me rendors ...

R6 :
Tout en préparant ma vaisselle, j'explique à une amie comment calculer les cycles des rêves. Il faut effectuer un 1er calcul et placer le résultat au-dessus du bac pour le rinçage de ma vaisselle. Puis il faut effectuer un 2ème calcul et placer le résultat au-dessus du bac pour l'eau de lavage de ma vaisselle. Puis on prend ces deux nombres et on en calcule la différence. Et alors .... merde, ça ne retombe pas juste. Comment ça se fait ?... Ha oui : C'est parce qu'il s'agit de rêves. Ca fait toujours des trucs comme ça avec les rêves !

Je me réveille.
Il est 5H55.
J'ai le nom "Jamel" qui s'incruste avec insistance dans mon esprit. Peut-être ce nom se trouvait-il dans un rêve que j'aurai oublié ?

HH3 :
Je vois des fraisiers montants portant des fraises très grosses et très nombreuses. Je me dis que je vais avoir du boulot pour cueillir tout ça. Et puis je me raisonne : Rien ne m'oblige à toute les cueillir; je peux me contenter de simplement en manger jusqu'à ce que je n'aie plus faim. Mais je remarque que de nombreuses fraises sont pourries.
A cet instant je prends conscience que je suis face à une HH. Celle-ci se modifie alors, ressemblant un peu plus à une rêverie guidée par mes réflexions...
Je suis naufragé avec une amie (Johanne ?) sur une île déserte. Comme nourriture nous ne trouvons qu'une variété inconnue de trés grosses fraises. Pouvons-nous en manger ou alors sont-elle empoisonnées ? Je me dis que je vais me sacrifier en en mangeant une. Si je meurs, mon amie se souviendra que j'ai donné ma vie pour l'empêcher de mourir. Et puis je me dis que ce serait plus intelligent d'en manger seulement un tout petit fragment pour voir si ça me rend malade ou pas...



Il est 6H55.



Note :
Que ce soit du ou pas au bandeau magnétique, ma mémoire des rêves est revenue.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
TaoTheKing
Le diable est dans les détails
TaoTheKing
10893 messages postés
   Posté le 30-06-2022 à 10:58:49   Voir le profil de TaoTheKing (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à TaoTheKing   

Atil a écrit :


Que ce soit du ou pas au bandeau magnétique, ma mémoire des rêves est revenue.


Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !
car vos noms sont inscrits pour toujours dans les cieux
Tressaillez de joie ! Tressaillez de joie !
car vos noms sont inscrits dans le cœur de Dieu

1-Si le Père vous appelle à aimer comme il vous aime
Dans le feu de son Esprit Bienheureux êtes vous !
Si le monde vous appelle à lui rendre une espérance
à lui dire son salut Bienheureux êtes vous !
Si l’Eglise vous appelle à peiner pour le Royaume
aux travaux de la moisson Bienheureux êtes vous !

2-Si le Père vous appelle à parler de ses merveilles
A montrer qu’il est tendresse Bienheureux êtes vous !
Si le monde vous appelle dans la peine et les tourments
A trouver force dans l’autre Bienheureux êtes vous !

Si l’Eglise vous appelle à nourrir dans la prière
Le bonheur de vivre ensemble Bienheureux êtes vous !

3- Si le Père vous appelle à donner vie par amour
A élever ses enfants Bienheureux êtes vous !
Si le monde vous appelle à semer avec patience
Pour que lève un blé nouveau Bienheureux êtes vous !
Si l’Eglise vous appelle à témoigner chaque jour
Qu’une famille est lumière Bienheureux êtes vous !

5-Si le Père vous appelle à montrer qu’il est tendresse,
à donner le pain vivant Bienheureux êtes vous !
Si le monde vous appelle au combat pour la justice,
au refus d’être violents Bienheureux êtes vous !
Si l’Eglise vous appelle à l’amour de tous les hommes,
au respect du plus petit Bienheureux êtes vous !

--------------------
J'ai dit !
Atil
Atil
35355 messages postés
   Posté le 30-06-2022 à 12:38:38   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Tu croa ?

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes  JOURNAL DE REVESNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum