LE FORUM DES CERCLOSOPHES
LE FORUM DES CERCLOSOPHES
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes 

 JOURNAL DE REVES

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101Page précédentePage suivante
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 16-09-2023 à 10:58:48   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 16 Septembre :

J'ai pris du Guayusa vers 16H-17H et du Hericium vers18-19H.
Je me couche à 22H25 et m'endors rapidement...

R1 :
... J'entre dans le rêve directement lucide. Mais ma lucidité n'est pas très franche : Je suis tellement embarqué progressivement par les bizarreries oniriques du scénario que j'ai plus l'impression de rêver que je rêve lucidement que de rêver vraiment lucidement.

Je me trouve dans un très grand escalier, probablement les gradins d'une pyramide mexicaine. Je vois deux Amérindiens de grand taille qui montent, torse nu, ressemblant un peu à des prêtres aztèques. Je sais que ce sont des sortes de guides oniriques dont le rôle est de contrôler le bon déroulement des "quêtes d'Iktomi" réalisées par les onironautes. L'un d'eux est, justement, Iktomi lui-même ! Il me demande si tout va bien et si je pense à tenter une "quête d'Iktomi". J'ai bien une quête en tête mais il me faudrait, pour ça, la présence d'un personnage de rêve à interroger. Je lui dis que, puisqu'il n'y a personne d'autre en vue, c'est lui que je pourrai questionner; je suppose que j'ai le droit. Je lui demande donc :" Qu'allez-vous devenir lorsque je me réveillerai ?". Il sourit et me répond : "Je me fondrai dans le grand Tout afin de resservir dans un prochain rêve !".

Parfait, ça me fait donc une quète d'Iktomi de réalisée. Mais ça fait longtemps que je prévois de coupler cette quête avec une seconde. Je lui pose donc ma 2ème question : Peut-il me donner un conseil pour faire des rêves lucides ?... Il me sourit de manière ironique sans répondre... Je comprends alors que ça n'ira pas car mon esprit conscient vient de prendre le contrôle du scénario de ce rêve. Alors si Iktomi me répond, sa réponse ne comptera pas pour les quêtes car ce sera moi qui lui aurai mis les mots dans la bouche...

Je me rends compte que ce rêve est plus intense que prévu. Merde, il va me pomper toute mon énergie de contrôle ! J'entends alors la voix de Johanne qui me parle depuis le "monde réel". (En réalité elle ne se trouve pas avec moi, mais hier, sur Internet, elle m'a fait remarquer que je rêvais rarement de l'entendre me parler). D'un ton ironique elle me demande comment est mon rêve. Assez exaspéré je lui réponds que c'est un rêve spécial et que je vais donc devoir le noter en gras et en grand dans mon carnet. Je sors mon carnet et écris dessus le nom de ce rêve en repassant rageusement plusieurs fois pour obtenir des lettres plus épaisses... Des hommes passent à côté de moi en me lançant des regards curieux... Je ne sais pas s'il y a eu une suite...



HH1 :
... Je suppose que je ne suis plus dans le rêve mais que je suis en train de me réveiller en traversant une hallucination hypnopompique. Je repense à la première pub que j'ai vue à la TV dans mon enfance. On y voyait des appareils électroménagers qui se transformaient en un perroquet qui criait "Indésiiiiit !"... Je vois que mon "rêve" se déstabilise. Je crains que lui aussi soit en train de se transformer en perroquet Indésit !...
(https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/publicite/pub3212120073/indesit-lave-vaisselle)

Je suis réveillé.
Il est 24H00.
Je note mon rêve.
Je me dis que je retournerai bien dans mon rêve... même si, théoriquement, il est trop tard pour faire un MUO.
... Et je me rendors en pensant à ça...

R2 :
Je suis de retour dans mon rêve mais je ne crois pas être encore lucide. Un guide onirique est là mais il n'est plus vêtu en prêtre aztèque mais porte un complet veston sombre. Il demande à contrôler mon carnet de rêve. Je lui passe et il l'examine avec une loupe. Puis il me dit : "Savez-vous que votre carnet n'est pas conforme ?" Je lui dis : " Ha ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui ne va pas ?" Et il me répond : "Le Moi est trop présent. L'être essaie de remplacer le non-être !" (Je suppose qu'il veut décrire ma lucidité qui n'est pas très franche.)

Je me réveille.
Il est 2H45....

HH2 :
Je suis devant la porte de mon WC. Le guide onirique est encore là et me dit en souriant: "Quand vous retirerez la dalle de votre rêve, cassez-la quand même !"

Il est 2H50.

HH3 :
Le guide onirique est en train de faire une prise de judo à une femme aux longs cheveux bruns et il l'immobilise sur le tatami. Il dit : "Vous n'oublierez pas de corriger le contenu de votre carnet !"....

Puis je m'endors et cette HH se transforme en rêve....

R3 :
... Je m'imagine à la place de la femme qui a été mise au tapis par le guide onirique. Je pense que cette scène se passait dans ma cave. Il fait très sombre alors j'essaie de calculer à quel endroit exact de ma cave cette scène avait eu lieu. Ca me permettrait de déterminer exactement sous quelle prise électrique de l'étage supérieur je me trouvai.



Je me réveille.
Il est 4H20.
Je me rendors...

R4 :
Je repense au rêve précédent. Il me semble qu'on y parlait des mutilations diverses et modifications du corps qu'on opérait jadis sur les esclaves. Je vois le cadavre d'un esclave étendu sur une plateforme. On dirait qu'on a coupé un morceau de son corps sous le nombril puis qu'on a recollé directement ses jambes sur la plaie suturée. Probablement était-ce pour l'empêcher de se reproduite. C'est horrible. la vie des esclaves était vraiment épouvantable. Je préférerai être mort qu'être un esclave !

Je me réveille, probablement en traversant une hallucination hypnopompique...

HH4 :
Je me demande pourquoi les éboueurs n'ont pas vidé ma poubelle hier. (IRL, hier, ils l'ont pourtant bien vidée).

Il est 5H50.

HH5 :
Je vois une file d'esclaves mais l'image est tellement rouge que les personnages sont peu discernables et je n'arrive pas à voir s'ils ont été coupés eux aussi ou pas.

Il est 6H10.

HH6 :
On me montre un cadavre d'esclave étendu sur une plateforme. On me fait remarquer qu'il a toujours son "bâton de joie" (il n'a donc pas été mutilé comme dans le rêve R4).

Il est 6H40.





Note :
Je n'arrive pas à déterminer mon niveau de lucidité dans le rêve R1 (La lucidité dans le premier rêve de la nuit est souvent peu explicite). J'avais plus l'impression de mimer un rêve lucide que d'en vivre vraiment un.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 17-09-2023 à 11:11:00   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 17 Septembre :

Je prends du Hericium, vais me coucher à 22H25 et m'endors rapidement...

R1 :
J'ai fait breveter une sorte d'appareil d'EEG que j'ai acheté ainsi que les hypnogrammes qu'il est capable de faire. C'était un des rares prototypes de cet engin qui existaient et je ne veoulais pas que qui que ce soit puisse s'en servir à part moi.

Je me réveille.
Il est 1H45.
Ca fait deux cycles de passés.
Je me rendors...

R2 :
Ce n'était pas moi qui a voulu breveter l'appareil du rêve précédent mais H....., l'ancien compagnon de mon amie Betty. Il espérait que ça pourrait lui rapporter de l'argent car il en a besoin. Il prétend qu'il n'aura pas de rentrée d'argent avant le mois prochain. J'attends pour voir. Je sais que c'était l'anniversaire de sa fille Virginie et qu'il ne lui a rien offert. Je vais bien voir s'il va lui donner quelque chose le mois prochain quand il aura de l'argent.

Je me réveille.
Il est 3H25.
Ca fait un cycle de passé.
Je me rendors...

R3 :
Je marche d'un pas rapide dans la rue. Je suis pressé d'aller vérifier si Virginie a bien reçu un cadeau par son père. Sur le trottoir je vois une grande plaque métallique d'environ 2 mètres sur 4 mètres avec un grillage tendu au-dessus à environ 2 mètres de hauteur. Je me dis qu'il y a probablement des travaux à côté et que les ouvriers vont déverser des gravas sur la plaque avant d'emporter le tout. Comme je vois que les piétons marchent sur la plaque, je passe dessus également. Soudain j'entends des sortes de détonations au-dessus de moi alors je lève la tête. Je vois de grosses étincelles et des éclairs blancs qui claquent sous le grillage. De me dépêche d'aller vite de l'autre côté de la plaque, sur le macadam. C'est dangereux ce truc-là ! Je trouve que les ouvriers devraient mettre une pancarte disant aux passants de na pas marcher sur cette plaque ! (C'est probablement le souvenir très déformé d'une électrocution à laquelle j'ai échappé il y a deux ans.)

... Je pense que je me réveille alors en traversant une hallucination hypnopompique...

HH1 :
... Tout devient flou et j'entends un groupe d'hommes joyeux et probablement avinés qui chantent une chanson en boucle. Celle-ci est en trainante alors je commence à la fredonner également. Et voilà qu'elle se met à tourner dans ma tête d'une manière obsédante...
Messenger.mp3

Je suis réveillé.
Il est 4H50.
Ca fait encore un cycle de passé.
La musique continue de tourner dans ma tête...

HH2 :
Je vois une femme aux cheveux châtain-blonds qui porte une robe rose à pois blancs sans manches. Elle se trouve en compagnie d'autres personnes sur le pont d'un grand voilier amarré à un quais... Ho, ne serait-ce pas une HH que je suis en train de regarder ?...



Il est 5H40.
Je me rendors...

R4 :
Je suis à Lille chez mon ami Xavier. Je lui explique qu'Antoine a l'intention de relancer la A.A.I, l'association dans laquelle nous avions travaillé jadis (C'est le souvenir d'un rêve d'il y a quelques jours). Mais celà fait ricaner Xavier. Je lui dis : "Ha, c'est vrai, j'avais oublié que tu étais en froid avec Antoine !". Mais il me réponds qu'il n'étais plus en froid avec lui. D'ailleurs Antoine est même venu ici, chez lui... mais maintenant ils sont à nouveau en froid. Je dis que je ne comprends pas comment il est possible de se disputer avec Antoine, lui si gentil....
Je suis en train de manger un bout de gâteau très friable. Xavier me demande de ne pas faire tomber les miettes sur le sol mais sur la table. Il semble très maniaque et me le répète plusieurs fois sur un ton de plus en plus pressant et énervé. Alors je lui dis : "Pas étonnant que tu te sois re-disputé avec Antoine si tu lui parles sur ce ton !"...
(... Ellipse ...)
...Xavier et moi nous marchons sur un trottoir et nous nous dirigeons vers la gare. Xavier s'arrête à la terrasse bondée d'un café et me demande de l'attendre car il doit rendre sa perceuse à un ami qui est ici. J'attends donc. Une grosse serveuse aux cheveux teints au henné s'approche et me demande ce que je veux boire. Je lui dis que je ne sais pas si j'ai le temps de consommer, il faut d'abord que je vérifie dans combien de temps mon train va partir. Je sors donc mon horaire SNCF de ma poche (il ressemble plutôt à un horaire de bus). Un client du café me tend alors son propre horaire. Je comprends : Mon horaire est périmé et il me passe le nouvel horaire de cette année. Mais son horaire est celui de la ligne n°12 alors que moi c'est la ligne n°7 que je veux prendre. Je le lui fais remarquer. Il me répond qu'il ne m'a pas donné cet horaire pour moi mais pour que je le passe au "prof' d'histoire qui se trouve à ma gauche". Je tends donc l'horaire vers ma gauche et j'attends. Personne ne se lève pour le prendre. Un homme me dit qu'il en a déjà un. je suppose que c'est lui le prof' d'histoire. Je montre l'horaire à tous les clients du bar en demandant si ça n'intéresse personne... et un homme accepte de le prendre.
J'ouvre mon horaire de la ligne n°7 pour vérifier quand part mon train et je regarde l'heure à ma montre... Il n'est que 17H00. Ho, si j'avais su qu'il était aussi tôt, je ne me serais pas autant dépêché...




Je me réveille.
Il est 7H10.
Ca fait encore un cycle de passé.





Note :
Ce n'est pas la première fois que je me réveille avec un air qui me tourne dans la tête.
A chaque fois il me semble que cette musique n'est pas apparue dans un rêve mais à la fin de celui-ci, pendant mon réveil, probablement dans une hallucination hypnopompique auditive.


Edité le 17-09-2023 à 11:20:06 par Atil




--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 18-09-2023 à 08:27:15   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 18 Septembre :

Je prends du Hericium, vais me coucher à 22H15 et m'endors rapidement...

R1 :
Une guerre atomique a failli être déclenchée à cause d'une farce stupide que j'avais faite. Heureusement tout a été stoppé à temps. On m'amène devant le président de la Russie afin que je m'explique devant lui. Je ne distingue pas son visage tellement il est violemment éclairé par une lumière très rouge. Je lui présente mes excuses et je reconnais que ce que j'ai fait était totalement irresponsable.
Je repense à ce qui s'est passé... J'avais fait croire que j'étais parti avec un avion volé dans l'intention de lâcher le missile atomique dont il était doté. Si je n'avais pas tout arrêté, je me demande si l'armée m'aurait vraiment abattu avec un autre missile comme elle m'en avait menacé. Je me dis que j'ai plein d'amis dans l'armée, à tous les échelons. Et je pense qu'ils auraient refusé de me descendre si on leurs en avait donné l'ordre. Et s'ils avaient été obligés quand même de le faire, le remord qu'ils en auraient éprouvé les aurait ensuite empêché de tirer sur tout avion, dans les mêmes circonstances, dans le cas d'un conflit atomique réel.



Je me réveille.
Il est 1H05.
Je me rendors...

R2 :
On me dit qu'il vaut mieux vivre dans un monde qui n'a jamais connu aucune guerre atomique que dans un monde où il y en aurait déjà eu une. Je réponds qu'on ne peut pas le dire vraiment tout de suite avec certitude. Il faudrait attendre la fin de ce rêve pour avoir tous les éléments en mains pour le savoir réellement (Je dis ça machinalement sans même être lucide). Nous attendons donc que le cycle de ce rêve soit arrivé à sa fin pour voir...
J'attends... J'attends...Je me dis que je n'aurais peut-être pas du ajouter de la sauce soja dans l'eau servant à refroidir ce rêve car on dirait que ça rend le temps plus long...
J'attends... J'attends... Je vois une planche en bois. Je me dis qu'il m'en faudrait une comme ça afin de fabriquer une plateforme en hauteur pour ma chatte Chouchou car celle-ci aime bien s'installer très haut, près du plafond, pour dormir. Mais c'est une planche réelle qu'il me faudrait et celle-ci ne l'est pas : C'est une planche onirique qui disparaitra à la fin de ce rêve (et je dis ça toujours sans être lucide)...
J'attends... J'attends en faisant les cents pas dans une pièce vide aux murs blancs. Je vais voir dans la pièce d'à-côté. Elle aussi a des murs blancs et j'y vois les acteurs du rêve précédent qui sont assis à une longue table. Eux aussi attendent la fin du rêve. Ils sont immobiles comme si le temps s'était figé...
J'attends... J'attends... C'est long... On dirait cependant que le cycle de ce rêve approche de sa fin...



Et je me réveille.
Il est 3H55...

HH1 :
J'attends toujours la fin de mon rêve. A ma droite apparait une forme floue ressemblant à une borne au sommet arrondi et avec deux taches noires imitant des yeux. Elle me crie, avec une voix vaguement féminine : "Non, ça ne s'arrête pas !"

Il et 4H35.

HH2 :
Un homme jeune me dit, tout content, qu'il va travailler dans la vente de pelles en Chine. (Bon sang, c'était presqu'une contrepétrie !)

Il est 5H10.





Note :
Le rêve R1 était déconcertant. J'y parlais comme si j'avais conscience d'être dans un rêve et pourtant je ne me sentais absolument pas lucide. C'est comme si mon subconscient s'amusait à me faire dire que je suis dans un rêve sans que je comprenne ce que ça implique.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 19-09-2023 à 09:06:34   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 19 Septembre :

Je ne prends pas de Hericium, je vais me coucher à 22H30 et je m'endors rapidement...

... A 23H50 je suis réveillé en sursaut par mon chat Papounet qui a fait tomber quelque chose.
Ce réveil trop brusque efface tout souvenir de rêves.
Je me rendors...

R1 :
Par la fenêtre de ma cuisine je vois un homme. Il me montre une sorte de grand carnet portant une grille qu'il doit remplir avec des chiffres, des données qu'il doit collecter. Il se plaint que ce n'est pas facile. Pourtant je vois que ce n'est pas un carnet mais une sorte de grande tablette tactile. Il lui suffit de toucher quelque chose avec elle pour que la grille de données sur l'écran se remplisse toute seule.

... Je suis réveillé en sursaut par un de mes chats qui saute de la garde-robe.
Il est 1H00.
Je prends un Mucuna et me rendors...

R2 (FE):
Je crois me réveiller et je me lève pour aller au WC. Je remarque qu'il fait bizarrement froid et je sens un courant d'air. Je vais dans la bibliothèque et constate que sa fenêtre est grande ouverte (Ce n'est pas la fenêtre basculante IRL mais une grande porte-fenêtre coulissante donnant sur un petit balcon). Ca me fait rire car j'avais chargé Djamel (un ancien collègue de travail qui était cleptmomane) de garder ma maison pendant mon absence. Et, évidemment, il est parti en laissant cette fenêtre grande ouverte exprès pour que ses complices puissent entrer pour me cambrioler. Il ne changera jamais ! Mais il ignorait que je n'étais pas parti car je n'avais pas confiance en lui. Je veux refermer la fenêtre mais elle coulisse mal...
Je réfléchis et imagine un scénario alternatif. Je pourrai être parti en voyage et j'aurai chargé une amie (peut-être Johanne) de garder ma maison. J'entre dans le scénario... Je devais revenir Lundi mais je suis revenu en secret dans la nuit du Dimanche pour vérifier si la maison était bien gardée. J'arrive au pieds de ma maison et remarque que mon amie a oublié de fermer la fenêtre de la bibliothèque. Je veux prendre une photo pour conserver une preuve de cet oubli. Comme c'est la nuit, je prends la photo avec un flash, ce qui attire l'attention d'une patrouille de police qui passait par là. Deux policier se dirigent vers moi pour savoir ce que je fais là en pleine nuit, caché dans les feuillages. Merde, je vais devoir tout leurs dire et je vais passer pour un paranos à leurs yeux.
Je passe alors en mode "pensées" et j'imagine quelles explications je pourrai leurs donner. Je pourrai leurs dire que je voulais mettre mon amie à l'épreuve avant de me mettre en ménage avec elle (Ca confirme que c'est bien de Johanne qu'il s'agit)...
Puis je repasse en mode "images". Je suis dans ma bibliothèque, face à la fenêtre (Celle-ci est bien conforme IRL maintenant). Derrière moi se trouve Johanne et je lui explique qu'il ne faut pas ouvrir cette fenêtre car on a ensuite du mal à la refermer. Un jour il faudra que je la bloque avec des clous.



Je me réveille tellement doucement que mon rêve se transforme en rêverie sans que je remarque la transition..
Il est 3H55...

HH1 :
J'ouvre ma banane et trouve des billets de banque froissés à l'intérieur. Je croyais pourtant que je les vais retirés hier... Ha mais je comprends : C'est parce que ce que je vois est une HH et non la réalité !...

... C'était donc une HH lucide !
Il est 4H35.
Je tente une visualisation...
Je m'imagine volant dans un mini-avion tiré du manège d'une foire. Je survole plusieurs villes que je connais à quelques mètres au-dessus des rues...

HH2 :
... Soudain le décor change et je me retrouve au-dessus d'une ville inconnue. Je comprends que mon subconscient vient de prendre la main et je me trouve à présent dans une HH...
Mais j'analyse trop la situation alors ça stoppe la HH au lieu de la laisser se transformer en rêve...

Il est 4H45.
Je me rendors...

R3 :
J'ai été malade et j'ai raté une journée d'école (ou de travail). Je vais devoir demander au médecin de me faire un papier pour justifier cette absence. Ca m'emmerde de le déranger pour seulement un jour d'absence. Je réfléchis au problème... Puis je pense à diverses choses tout en allant dans ma salle de bain... Au dessus du lavabo je vois un vieil interrupteur dont le plomb est desserré. Je veux le resserrer mais je le tourne dans le mauvais sens et je le dévisse au lieu de le revisser. Et il me reste dans les mains. Je veux le remettre... mais je n'y arrive pas. Et en plus j'ai les mains mouillées, je risque de me faire électrocuter. Mon père entre dans la salle de bain. Je vais me sentir ridicule devant lui s'il voit que je n'arrive même pas à remettre un plomb dans un interrupteur... Mais je prends conscience que je ne suis pas dans le monde réel. Ha ! Je ne suis que dans une HH ! Dans ce cas je dispose des mêmes pouvoirs que dans les rêves lucides. Je claque alors des doigts et le plomb se revisse tout seul. Pratique !...



Et je me réveille.
Il est 6H05.
Je note dans mon carnet ce que je crois être une simple HH...
Mais je me rends compte que cette histoire était trop longue pour être une simple HH. En fait c'était bien un rêve. Un rêve lucide, donc.





Note :
J'avais pris du Mucuna mais il ne semble plus avoir d'effets. Normalement il aurait du me donner des rêves héroïques plein d'aventures mouvementées.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 20-09-2023 à 08:22:38   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 20 Septembre :

Je ne prends pas de Hericium, je vais me coucher à 22H15 et je m'endors vite...

R1 :
Un homme brun moustachu, un peu gros, me parde des rêves qu'il a mémorisé. Il se trouve devant ma maison alors que moi je suis allongé dans mon lit, dans ma chambre, à l'autre bout de la maison, pourtant nous nous parlons comme si nous étions à côté l'un de l'autre. ..
Soudain je vois un grand éclair vert et un bruit énorme me fait sursauter. J'ouvre les yeux et me retrouve à la fois dans mon rêve et dans le monde réel. Je constate que c'est un de mes chats qui a fait ce bruit IRL en sautant sur un meuble et en bousculant un lecteur vidéo. Ca m'énerve : Cette nuit mes chats sont vachement nerveux et bruyant. J'ai envie de les calmer en gueulant très fort... Mais tout se mélange. J'ai envie d'engueuler aussi l'homme moustachu comme si c'était également sa faute... Et tout se mélange et devient confus...

Je me réveille.
Il est 00H30.
Je me rendors...

R2 :
Un homme me montre une feuille portant des bandes de couleur pastel. Nous essayons de comprendre car il nous semble que ces couleurs représentent une sorte de code, chacune ayant une signification précise. Je pense que cette suite de couleurs a servi à coder le scénario du rêve précédent...

(...)

R3 :
Je regarde un film de science-fiction d'un oeil distrait, sans être attentif et sans chercher à bien comprendre le scénario. (...)
Un vaisseau spatial en perdition a été obligé de se poser sur une autre planète et son équipage de terriens se retrouve naufragé dans un monde inconnu. (...)
Il semble que des êtres invisibles les ont protégés en empêchant leur engin de s'écraser sur le sol (...)
Dans une immense grotte, les Terriens ont découvert une centaine de cadavres d'humanoïdes vêtus de blanc. Qui les a massacré et pourquoi, c'est un mystère ! (...)
Un des Terriens a un comportement bizarre. On dirait que des extraterrestres ont pris le contrôle de son cerveau à distance et tentent de se servir de sa voix pour communiquer. Par sa bouche ils s'adressent aux Terriens et les somment d'entrer en communication avec les êtres invisibles qui les protègent afin de leurs demander de cesser de se montrer hostiles. Je crois comprendre que ce sont les Humanoïdes vêtus de blancs qui sont en train d'envoyer ce message et que ce sont les "êtres invisibles" qui ont tué une centaine des leurs dans la grotte. (...)
Deux Terriens sont en train de discuter en marchant. L'un d'eux parle des "êtres invisibles" qui semblent les protéger depuis leur arrivée sur cette planète. Il dit que ce sont certainement des êtres extrêmement évolués. Il doit y avoir la même distance évolutive entre les bactéries et les humains qu'entre les humains et ces êtres. De notre point de vue, ils sont donc semblables à des dieux. (...)
Je vois une grande réunion des humanoïdes vêtus de blanc pour soulever le problème posé par la présence des Terriens et de leurs protecteurs invisibles. Ils sont une centaine assis sur des gradins et je les observe avec attention. Ils sont tous chauves et leur tête est légèrement plus grosse que celle des humains. Leur teint est olivâtre et leurs yeux sont entourés d'un cerne sombre comme s'ils étaient maquillés. Tous sont vêtus de blanc... sauf un qui porte une chemise à carreau ! Ce doit être un acteur qui a oublié de mettre son costume ! Ca montre que c'est donc bien un film que je suis en train de regarder !



Je me réveille.
Il est 5H00.
Des HH veulent apparaitre, m'apportant de faux souvenirs sur le scénario du rêve R2... alors je les stoppe.






Note :
Je ne sais pas si c'est parce que j'ai cessé de prendre du Hericium mais on dirait que les souvenirs des rêves de cette nuit étaient flous et peu précis.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 21-09-2023 à 09:30:16   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 21 Septembre :

Je n'ai pas repris de Hericium.
je suis de mauvaise humeur car ma chatte Chouchou a pissé dans mon lit et j'ai du tout le changer avant de me coucher à 23H20. Puis je m'endors vite...

R1 :
Je vais dans ma chambre et je tire la couverture du lit pour en recouvrir le réveil qui se trouve sur la table de nuit. Je dis : " Quand on veut mettre quelque chose près du lit, il faut la mettre près du bord pour pouvoir la recouvrir facilement !". Je me dis que que mon lit symbolise mon sommeil (ou mes rêves) et que le réveil représente un souvenir que je voudrais y enfouir.

Je me réveille.
Il est 00H30.
Je me rendors...

(.......)

... Je me réveille avec un rêve mémorisé dans ma tête.
Mais je me rendors tout de suite sans avoir le temps de le noter et je l'oublie totalement...

R2 :
Un homme brun et barbu veut m'agresser. C'est un islamiste fanatique ! Je me dis qu'il est dommage que je ne sois pas dans un rêve et lucide car ainsi j'aurais plein de pouvoirs à ma disposition pour me défendre... J'imagine ce que je pourrai faire grâce à eux... Et voilà que le scénario du rêve a changé : A présent je dispose des pleins pouvoirs dont j'avais envie. Je pointe mon index droit vers l'islamiste et fais un petit geste... et voilà mon adversaire qui s'envole et va se coller contre le plafond (Je me souviens que je m'étais déjà amusé à faire ça dans deux autres rêves). Je fais un autre geste et le voilà maintenant plaqué la tête en bas contre le mur. Un autre geste et il suffoque, n'arrivant plus à respirer. Je cesse alors de pointer mon doigt afin de le "libérer" et il retombe... sur la tête. Je repointe mon doigt vers lui et le voila plaqué sur le sol. Je dis : "Ha tu voulais me poignarder ?". Je fais un geste et le voilà pris de violents tremblements. Puis je le fais pousser d'horribles hurlements bestiaux comme s'il était possédé. Enfin je le "libère" de mon emprise et le laisse se relever. Je refais un geste et le voilà contraint à hurler " Je chie sur Allah !". Je lui dis : " Hoooo ! Que viens-tu de dire là ! C'est sûr : Tu vas aller en enfer !". Je me dis qu'il doit me prendre pour un terrible sorcier et que plus jamais il n'osera s'attaquer à moi.



R3 :
Pour pas cher j'ai acheté un appareil d'occasion permettant d'enregistrer l'heure où l'on se retourne dans son lit en dormant. Ainsi, quand je noterai mes rêves, je pourrai aussi indiquer quand j'ai changé de position. Comme ça je pourrai comparer les rêves que je fais en étant sur le côté gauche avec ceux que je fais en étant sur le côté droit.

(...)

R4 :
(...) Je suis allongé sur le ventre devant un ami qui ressemble à l'acteur Grégoire bonnet. Je vois qu'il a de belles chaussures noires et brillantes toutes neuves. J'ai bien envie de m'acheter les mêmes. Mais je remarque qu'elles sont munies de deux semelles superposées. Dommage. C'est la nouvelle mode mais je la trouve ridicule. C'est comme si les pieds étaient munis de deux rangées d'orteils placés l'une au-dessus de l'autre. L'avant d'une des semelles pointe vers le bas et l'autre pointe vers le haut.



... Je me réveille tout en traversant probablement une hallucination hypnopompique...

HH :
J'entends la fin d'une chanson de Francis Cabrel. En voici les paroles : "... On m'a coupé les ailes. Le diable m'appelle. Le danger m'appelle !"
(J'ai vérifié. Les vraies paroles sont les suivantes : "Quand t'es partie, ça m'a coupé les ailes. Et depuis le plancher m'appelle. Le plancher m'appelle. Le plancher m'appelle. " )

Il est 5H10.





Note :
On voit que j'ai cessé de prendre du Hericium car ma mémoire a du mal de refonctionner correctement toute seule. Presque tous les rêves que j'ai mémorisés me semblent n'être que des fragments de rêves plus longs.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 22-09-2023 à 09:00:45   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 22 Septembre :

Je ne prends pas de Hericium et je vais me coucher à 22H25...

HH1 :
Je soulève ma couverture et je vois trois chats tigrés qui courent se mettre en-dessous.

Il est 22H50.
Je m'endors...

R1 (FE) :
Je me crois réveillé. Je me dis que, tout à l'heure, j'ai eu un micro-réveil pendant lequel j'ai essayé de mémoriser un rêve. Mais je ne pense pas avoir eu le temps de le noter. Il me semble, je ne sais plus.

(...)

R2 :
J'explique à des amis que je ne peux pas leurs prêter de l'argent car ma carte CB a atteint son plafond de paiement. Je pourrai, certes, aller chercher de l'argent directement dans la banque... mais je n'ai pas le temps. Cette scène se reproduit plusieurs fois (ce qui est typique des rêves en sommeil lent parait-il.)



R3 :
Je pense au cancer. C'est probablement la maladie qui fait le plus peur. Je me demande comment je réagirai si j'apprenais que j'ai le cancer. Je me projette dans ce scénario... Je me trouve à nouveau à Paris, à l'ASTER-CEPHAC, un établissement où je gagnais de l'argent, jadis, en servant de cobaye pour essayer des nouveaux médicaments. Pour passer le temps j'examine mon corps et je remarque un truc bizarre, une tache ou peut-être une excroissance. Et si c'était un cancer ? Comme je suis dans un hôpital et qu'il y a plein de médecins sur place, j'en profite pour demander son avis à l'un d'eux. Mais au lieu de m'examiner celui-ci me donne un questionnaire à remplir. Dedans on me demande d'indiquer le jour et l'heure où j'ai vu un indice me laissant penser que j'avais peut-être le cancer...



... Je suis réveillé par le bruit fait par un de mes chats sautant sur un meuble.
Il est 3H25.
Je me rendors...

R4 :
Ce rêve est difficile à décrire car il est hyper HC.
Je me trouve face à plein d'hommes et de femmes nus qui se reposent étendus sur des matelas après une séance de HC collectif. Je vois deux femmes qui continuent ensembles à faire du HC buccal. Ca ne me choque pas, les gens font ce qu'ils veulent quand ils sont adultes. Des hommes me disent que je peux en faire autant avec eux si je veux. Je réponds que non, beurk, je ne pourrai jamais faire ça avec des hommes, même si ce n'est que pour essayer...

(...)

R5 :
Je suis avec mon ex' à l'AFPA. C'était le dernier jour de cours et nous allons retourner chez nous en train. Je l'aide à faire ses bagages. Elle part la première et je la suis en portant plein de sacs et de boites en carton très volumineux. J'effectue un parcours compliqué à travers des couloirs étroits, cherchant le trajet le plus pratique pour arriver à passer avec tous ces paquets qui m'encombrent. J'arrive enfin à la sortie. Je prends alors conscience que tous mes collègues de l'AFPA sont repartis chez eux pendant que je portais les bagages de mon ex'. C'était la dernière fois que je les voyais et je n'ai même pas pensé à leurs dire "au revoir". Maintenant c'est trop tard. Je me sens triste et je répète sans cesse "Je ne les reverrai plus jamais !"... Mais je dois maintenant me dépêcher car j'ai un train à prendre...
... Le scénario change... Je suis à présent chez moi et je me dépêche car je dois sortir. Je passe dans le couloir... et je remarque la présence de trois boutons placés en hauteur sur le mur. Je ne les avais jamais remarqués. Peut-être est-ce mon ouvrier qui les a installés récemment sans m'en parler. Mais à quoi servent-ils ? J'appuie sur celui de droite pour voir... et il ne se passe rien. Je me dis que ça doit être des disjoncteur d'un nouveau type. Mais pourquoi les avoir installé à cet endroit ? Plus à gauche je remarque la présence d'une étrange structure en tubes métalliques. Elle non plus je ne l'avais jamais remarquée. A quoi sert-elle ? On dirait une sorte de porte-manteaux ou de porte-serviette. A son sommet je remarque la présence d'un grand anneau en fil de fer qu'on peut bouger comme on veut. Est-ce un élément de réglage ou de serrage ou alors est-ce une partie qui a été cassée ? Soudain l'objet se met en marche et souffle de l'air chaud. C'est donc une sorte de sèche-mains ou de sèche-serviettes. Mais pourquoi l'avoir installé dans le couloir et pas dans la salle de bain ? L'appareil s'arrète de lui même... puis il se remet en marche automatiquement. J'appuie sur chacun des trois boutons mais je n'arrive pas à l'arrêter. Je ne peux pourtant pas partir ainsi en le laissant fonctionner inutilement...

Je me réveille.
Il est 5H30.
Je réfléchis à mes différents rêves...

HH2 :
Mes pensées se mettent à fluctuer en dehors de mon contrôle. Puis elles se transforment en une scène. Je vois un dessin représentant le bas d'une femme debout avec les jambes légèrement écartées. Elle porte une jupe noire d'où tombent sur le sol deux double-décimètres en bois. Et elle s'écrie "Merde ! Mes règles !"
Ho-ho ! Voilà que mes HH essaient de faire des jeux de mots maintenant !

Il est 6H05.





Note :
Comme hier je vois la différence. Quand je ne prends pas de Hericium, je trouve que les souvenirs de mes rêves sont moins longs, moins détaillés et plus imprécis.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 23-09-2023 à 09:28:57   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 23 Septembre :

Je ne prends pas de Hericium, je vais me coucher à 22H35 et je m'endors vite...

R1 (FE) :
Je suis dans mon lit et me crois réveillé. J'entends du bruit et il m'a semblé voir une silhouette se profiler devant la porte ouverte de ma chambre. Est-ce la réalité ou est-ce que je dors ? Je vais vérifier mes ondes cérébrales pour le savoir. Je regarde ma montre spéciale... Elle semble indiquer que je suis endormi. Bon, me voilà donc rassuré... (Et je ne me dis même pas que je suis dans un rêve lucide !)...

... Et je me réveille aussitôt.
J'avais vraiment l'esprit embrumé dans ce rêve : Il m'est indiqué que je suis endormi et je ne percute même pas !
Il est 1H15.
Je me rendors ...

R2 :
Je regarde un petit paquet de photos. la dernière représente des hommes nus et musclés allongés sur des bancs. Ce doit être une photo qui a été prise lors de mon rêve porno de l'autre jour. Mais pourquoi l'ai-je conservée ? Des hommes nus ça ne m'intéresse absolument pas.

(...)

R3 :
Je veux revendre un appareil d'alarme ressemblant à une sorte de cube. Mais celui-ci est coincé car il était en fonction lorsque ses piles ont lâché. Je dois en remettre dedans pour le décoincer avant de le vendre. Je le pose ensuite sur un meuble à ma droite et le regarde. Un voyant lumineux de couleur rouge vient de s'allumer dessus. Il fonctionne donc correctement. Je le regarde à nouveau. Le voyant lumineux me semble blanc à présent...



... Je me réveille.
Et je constate que ce que je voyais c'était le petit témoin lumineux blanc-vert de l'interrupteur de la lampe extérieure. Dans l'obscurité ce petit point lumineux a l'air d'être une lumière très vive.
Mais si je l'ai vu dans mon rêve alors ça semble signifier que je dormais avec les yeux ouverts !
Il est 4H15....

HH1 :
Je vois l'appareil d'alarme posé sur le rebord de la fenêtre à ma gauche. Son voyant lumineux est maintenant à nouveau d'un rouge très vif.

Il est 4H25.
Cette fois je ne peux plus dire que je voyais le témoin lumineux de l'interrupteur car j'étais couché sur le côté gauche et l'interrupteur est situé derrière moi à droite...
Je repense à mon rêve sur cet appareil d'alarme...

HH2 :
J'entends le nom "Peter Graves". Je sais qu'il désigne la marque de mon appareil d'alarme.

Le vrai Peter Graves, un acteur américain :


Il est 4H50.

HH3 :
Une femme me téléphone. Il me semble qu'elle s'appelle "Sarah". Elle veut me parler au sujet de mon appareil d'alarme. Je n'ai pas pu mémoriser le reste...
(IRL Il arrive souvent qu'une certaine Sarah me téléphone pour me proposer d'acheter une pompe à chaleur.)

Il est 5H20.

HH4 :
Je discute avec une femme (Sarah ?). Elle me dit : " Justement je pensais que ...". Je n'ai pas pu mémoriser le reste...

Il est 5h40.

HH5 :
Je vois un homme qui a les dents toutes noires. Pas étonnant : Il se les frotte avec du charbon de bois.

Il est 6H05.

HH6 :
Une dame brune me dit : " La première mensualisation sera de 1000 euros (ou francs ?) !"... Quoi ? Tant que ça ! Mais pourquoi ai-je pris cette assurance ?

Il est 6H15.





Note :
Sans Hericium ma mémoire est toujours aussi imprécise.
Je dois attendre que mon cerveau se re-habitue à mémoriser sans aide chimique.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 24-09-2023 à 11:22:36   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 24 Septembre :

Je prends du Hericium juste avant de me coucher à 22H30 et je m'endors rapidement...

R1 :
(... Rêve oublié ...)

Je suis réveillé par mon chat Poucet que j'entends vomir sur le bord du lit.
Ca me fait oublier mon rêve.
Il est 00H15
Je me rendors...

R2 :
... Je suis dans un café-restaurant avec ma copine Betty et un couple d'amis (inconnus IRL). Nous buvons et mangeons des frites après avoir fait un peu de tourisme dans le coin (Il me semble que nous sommes près de la frontière belge, peut-être du côté des Ardennes). Comme je suis le seul à posséder un chéquier ça va être moi de payer. Mais il faut que je calcule ensuite combien chacun devra me rendre. Je prends un stylo Rotring pour calculer combien chacun de nous a consommé. Et j'ai du mal.
J'arrive quand même à me souvenir de ce que les autres avaient commandé... Mais je me trompe : Je confonds avec ce qu'on avait commandé dans le rêve de la nuit dernière. Betty se moque de moi. Elle dit que je n'ai pas les idées claires car je deviens vieux. Je la regarde. Je me rends compte qu'elle a l'air toujours aussi jeune. Pourtant elle a à peu prés le même âge que moi. Il y a quelque chose qui ne va pas : Elle a un aspect trop jeune et ça ne fait pas plausible. Le rêve doit corriger cette erreur s'il veut paraitre réaliste ! (Je dis ça sans avoir conscience explicitement que je suis en train de dormir.)...
Et voilà maintenant que je me retrouve avec quatre Betty autour de moi ! Chacune parait avoir un âge différent et a une longueur de cheveux distincte. Quel bordel dans ce rêve; il semble me demander de choisir quelle Betty semble la plus correcte ! ...
Mais ma progression vers la lucidité est interrompue par un détail qui accapare mon attention : Je remarque que chacune de ces Bettys a une mèche teinte en blanc sur le devant de sa coiffure (IRL Elle a les cheveux noirs). Je ne l'ai pourtant jamais vu se teindre les cheveux pareillement !...
Et voilà que l'autre femme vient également détourner mon attention en intervenant pour m'aider à faire mes calculs. Elle me dit que je ne dois pas oublier les consommations que nous avions prises tout à l'heure. Ca faisait 500 euros (La vie est chère dans le monde onirique !). Il faut en tenir compte lorsque je vais calculer combien chacun de nous a consommé individuellement. Mais elle ne fait que m'embrouiller l'esprit : Pour l'instant je cherche seulement à compter combien sera la note globale à payer avec mon chèque.
Elle me dit que, pour voir combien chacun devra me rembourser, je n'aurai qu'à lui téléphoner demain matin à son travail. Je n'aurai qu'à demander à ses collègues Untel et Bernadette de me la passer. Mais je lui réponds que demain je ne me souviendrai plus que je dois l'appeler car j'ai une mauvaise mémoire depuis que j'ai cessé de prendre du Héricium. Et je ne me souviendrai plus non plus du nom de ses deux collègues (D'ailleurs j'ai déjà oublié le nom de l'homme)... Quand je prenais du Hericium c'était efficace pour bien me souvenir de mes rêves et...




... Je me réveille avant de devenir lucide...
Il est 3H00.
Je me rendors...

R3 :
Un chercheur reçoit une femme dans son bureau. Peut-être va-t-il l'embaucher. Celle-ci lui montre fièrement un graphique circulaire que sa fille a dessiné. Autour du cercle sont écrits les noms de chacune des phases par lesquelles passe un embryon lors d'une gestation complète. Ca fait un nom différent par jour, c'est donc une étude très précise. Mais le chercheur dit que ça ne l'intéresse pas car, justement, il cherche un moyen de réduire la durée de gestation des femmes. Pendant qu'ils discutent j'observe le graphique. Je me dis qu'il affiche 26... ou 36 jours de gestation (A moins que je ne confonde avec la durée du cycle menstruel ?). Je remarque que ça fait juste deux fois 13 jours. Une gestation dure donc deux lunaisons exactement (Je dois confondre avec le cycle menstruel qui dure une lunaison). Je n'avais jamais pensé à faire ce rapprochement !...
... Le scénario devient confus et se transforme ...
... La femme dit au chercheur qu'elle pense que c'est un de ses fils qui a agressé sa fille dans une boîte de nuit samedi dernier. Je me demande à quel jour du cycle correspond ce jour. Le chercheur convoque tous ses fils par téléphone pour mettre cette affaire au clair. Je vois alors ceux-ci défiler, chacun leur tour, dans le bureau pour être interrogés par leur père. Celui-ci a eu beaucoup de fils (au moins six) lors de deux mariages différents. Ceux-ci lui ressemblent beaucoup : Ils sont tous bruns, plus ou moins mal rasés, et ont entre 16 et 25 ans environ. Tous avouent être sortis en boîte samedi dernier, chacun dans une boîte différente. Je retiens le nom d'une de ces boîte : le "Piccolo". Tous avouent avoir beaucoup bu. Le dernier se vante même d'avoir pris 16 bières dans la soirée. Je dis : " C'est un concours ? On va déterminer lequel a bu le plus de verres ?". Leur père réfléchit et essaie de se souvenir combien de verres il était capable de boire en une soirée quand il avait leur âge. Pfff. Quel monde d'ivrognes !...



Je me réveille.
Il est 6H00.

HH :
Je vois que mes chats ont éparpillé leurs croquettes par terre partout dans la salle à manger. Je commence à les balayer. Je vois aussi qu'ils ont fait deux taches. De la pisse ou du vomi.

Il est 6H35.




Note :
J'ai repris du Hericium et je remarque que ma mémoire est aussitôt redevenue bonne.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 25-09-2023 à 10:01:13   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 25 Septembre :

Je suis de mauvaise humeur car mon chat Papounet a chié sur ma couette.
Je prends un Hericium, vais me coucher à 22H45 et m'endors vite...

R1 :
Je suis dans le bus et je tiens un bol rempli de pièces de monnaie dans ma main. C'était pour payer ma place mais il m'en reste plein et ça m'encombre. Je mets le bol dans ma poche... mais celle-ci s'en trouve toute gonflée et impossible à bien fermer. je dois donc faire attention que les passagers n'en profitent pas pour me voler des pièces en passant. Un jeune garçon de 13-14 ans est intrigié et vient me parler ...
(... Séquence non mémorisée ...)
... Je me trouve maintenant dans un bar situé prés d'une école. Avant d'aller assurer leurs cours, les profs viennent ici pour se détendre et bavarder entr'eux. Je remarque qu'ils portent tous des imperméables beiges. Ca les fait ressembler à des agents secrets tels qu'on les représente dans les BD. Un groupe de vieilles profs passent également mais elles portent des imperméables noirs aujourd'hui. Au centre de la pièce un prof parade ensuite fièrement dans un imperméable beige un peu trop grand pour lui. Il me fait penser à l'inspecteur Palmer dont je lisais les BD. C'est vrai que ça fait pas mal un imperméable beige. C'est dommage que ce ne soit plus tellement à la mode car j'aurai bien aimé aller me promener sous la pluie avec Johanne, tous les deux habillés ainsi (Ici le rêve a inséré un private joke HC que seuls Johanne et moi pouvons comprendre). Un jeune garçon vient me parler. Je le reconnais : C'est celui qui j'avais rencontré dans le bus. Je me contente de lui dire bonjour sans lui parler plus. En effet : A notre époque si un adulte parle trop longtemps avec un adolescent on le souconne aussitôt d'être un pédophile ! Soudain une sorte d'affiche apparait devant moi. je ne sais plus ce qu'elle représente mais elle est là pour me rappeler que j'ai un rêve à mémoriser...



Je me réveille tout en traversant une hallucination hypnopompique...

HH1 :
J'entends une voix qui dit : "Elle est encore maquée !"

Il est 3H15.
Je me rendors...

R2 :
Johanne me dit qu'elle n'a plus aucune confiance en moi parce que j'ai parlé à une autre femme (et peut-être l'ai-je également draguée). Je comprends que tout est fini entre nous alors je lui demande si, au moins, elle veut bien que nous restions amis. mais elle ne répond pas et s'en va. je la rattrape ... et je remarque que, à présent, elle n'est plus blonde mais brune. Je me jette à ses pieds en disant "Pitié !". Je la supplie de m'accorder au moins son pardon avant qu'on se sépare pour toujours. (En fait je ne ressens pas tout ça comme vraiment réel. J'ai plutôt l'impression d'improviser une sorte de scène théâtrale.)

(...)

R3 :
Je suis à nouveau dans le bar et je vois arriver deux petites filles de 11-12 ans. Elles sont blondes et sont bizarrement coiffée avec un grand ruban. Elle me demandent si j'ai vu une de leurs copines ou si elles peuvent me laisser un message pour elle si je la rencontrais...
(... Séquence non mémorisée ...)
Je me trouve chez Bruno, mon ancien patron. Nous venons de discuter longuement. Je vois que Bruno et sa mère sont maintenant en train de s'habiller tout en noir et je comprends qu'ils se préparent à aller à un enterrement. Il est donc temps que je m'en aille. Je vais donc chercher mon blouson noir de motard dans la chambre (IRL ça fait 10 ans que je ne l'ai plus). Je vois un lit défait. Apparemment j'ai passé la nuit ici. Je vois un jeune homme de grande taille et nous échangeons quelques mots. Derrière moi j'entends qu'on frappe à la porte. Je dis : "Ha ! Ce doit être le facteur !"... Mais je me rends compte que ce n'est pas possible car il est déjà passé tout à l'heure. Je réfléchis... et je me souviens que, chez les tireurs de cartes, le facteur est symbolisé par le valet de carreaux... Ou par le valet de piques ?... Non, c'est bien le valet de carreaux. Comme je ne trouve pas mon blouson dans la chambre, je retourne le chercher dans le salon. Et je vois mon pantalon beige posé sur le dossier d'un fauteuil. Je prends alors seulement conscience que je suis en pyjama. Je veux prendre mon pantalon mais quelqu'un dit : " C'est le mien, ça !". En effet : Il est trop grand pour moi. Merde ! Maintenant je dois chercher mon pantalon en plus de mon blouson !... Je me souviens alors des deux petites filles dans le bar. Elles m'avaient laissé un messages pour une autre fille qui vit ici...

Je me réveille.
Il est environ 5H00.
J'essaie de me souvenir de passages manquants dans mon rêve...

HH2 :
Je crois me souvenir que, chez Bruno, j'avais lu des exemplaire du magazine "Pazio". C'est une revue qui ne parle que de baignoire.

Il est 5H45.






Note :
Je sais ce qui a inspiré le rêve R2. Il s'agit du mélange de deux souvenirs très récents. Hier, pour plaisanter, j'ai demandé à Johanne si une femme devait considérer que son mari était infidèle si elle le trouvait avec une poupée gonflable. Et hier également j'ai regardé une vidéo dans laquelle on demandait à un homme s'il serait capable de voler quelques fraises dans un champs si c'était facile (sans mur). Comme il répondait qu'il le ferait seulement si c'était facile, sa femme s'est exclamée qu'il était un salaud car ça signifiait qu'il pourrait également la tromper si c'était facile.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 26-09-2023 à 09:45:52   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 26 Septembre :

Je n'ai pas pris de Hericium, je vais me coucher à 22H35 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je ne me souviens que de passages de ce rêve. Je "navigue" entre des fragments de rêves. Je fais partie d'une équipe qui les découpe en morceaux pour les réassembler ensuite dans un ordre différent (.....) Une voix dit : "Ca c'est bien passé comme ça. Ca je peux vous l'assurer !" (.....) Je suis en train de déchiqueter une matière de couleur orange. Il s'agit d'un rêve que je réduis en fragments ressemblant à des chips... Je verse ensuite le résultat de mon travail dans un bocal que je remets dans les mains d'une sorte de dictateur militaire en lui expliquant que, désormais, il possède un rêve contenant des exemples de toutes les tortures les plus cruelles jamais inventées...

Je me réveille.
Il est 3H05.
J'essaie de remettre les fragments de mon rêve dans le bon ordre (des fragments du rêve qui parlait de rêves fragmentés !)...

HH1 :
J'essaie de décrire mon rêve par téléphone à quelqu'un.

Il est 3H45.

HH2 :
Je vois des fragments de rêves passer devant moi...

Il est 4H00.

HH3 :
Je vois des fragments de rêves emportés par une tempête sur un lac gelé. (Avant de me coucher j'avais justement écouté une bande-son avec une tempête hivernale pour voir si ça allait influencer mes rêves.)

Il est 4H05.
Je me dis que si je continue à repenser à mon rêve sur les fragments de rêves ça risque d'influencer toutes mes HH et tous mes rêves prochains. Je ferais mieux de penser aux rêves lucides pour introduire cette pensée dans mes HH et rêves...

Je fais une visualisation... et elle se transforme presque immédiatement en HH...

HH4 :
Je me vois me déplaçant dans la rue. Je me dis que marcher, courir ou voler c'est trop banal et que je vais essayer un autre moyen de locomotion. Je commence à glisser à quelques centimètres au dessus du sol comme si j'avançais sur un coussin d'air. C'est facile et agréable...

R2 (RL) :
... Je continue à me déplacer en glissant au dessus du sol. Je me dis que ça dure depuis trop longtemps pour être encore une HH; j'ai probablement basculé dans un rêve lucide sans sentir la transition. Mais je n'y crois qu'à moitié tellement ça m'a semblé facile et rapide. Au lieu de bien me focaliser sur ma lucidité je ne pense qu'à m'amuser avec mon nouveau pouvoir. Je me laisse peu à peu prendre par le scénario du rêve et ma lucidité décline lentement mais sans jamais devenir nulle.
Je m'amuse à glisser à grande vitesse sur le chemin que je suivais jadis quand j'allais à l'école. C'est la nuit et je vois un garçon marcher seul dans la rue. Je le dépasse à toute vitesse en le frôlant. Hé-hé ! Il a du me prendre pour un fantôme et avoir peur ! Glisser ainsi au-dessus du sel est très plaisant et amusant...
Soudain je "sens" que des amis sont en train de s'inquiéter à mon sujet. Je décide donc de me dédoubler : Je laisse mon corps continuer à se promener en glissant au dessus du sol et je projette mon esprit là où se trouvent mes amis... Je me retrouve devant eux : Ce sont deux jeunes et ils sont accompagnés de deux savants vêtus comme des explorateurs. Ces derniers m'expliquent ce qu'ils ont découvert : Des méchants-vilains ont reprogrammé mon cerveau par hypnose sans que je le sache. Et maintenant, chaque nuit, lorsque je dors, je deviens somnambule et je me lève pour aller commettre divers méfaits à leur place (Des vols ? Des attentats ? Ce n'est pas précisé.) Je leurs répond de ne pas s'en faire pour moi car je maitrise les rêves lucides. Actuellement mon autre corps a échappé aux méchants-vilains et il est en train de se promener quelque part en glissant au-dessus du sol. Je leurs montre comment je procède : Je commence à m'élever un peu puis j'avance sans effort. Je suis fier de savoir faire ça... Mais je me dis que, finalement, je ne suis qu'un gros vantard.
Je demande à mes amis de me suivre : Nous allons récupérer mon autre corps avant que les méchants-vilains ne cherchent à le récupérer. Je glisse à grande vitesse. Je me retourne et vois que mes amis ont du mal à me suivre. Mais je m'en moque : J'accélère quand même. C'est tellement agréable de glisser ainsi dans les airs ! Je traverse un joli parc puis je vois un petit étang à ma droite. J'ai bien envie d'essayer de le survoler en glissant... mais je n'ose pas car j'ignore si ça marche au-dessus de l'eau, et moi je ne sais pas nager si jamais je tombais dedans. Sans même me retourner pour vérifier s'ils continuent à me suivre, je dis à mes amis que je "sens" que mon autre corps se trouve dans le parc zoologique. Il faut se dépêcher d'y aller pour arriver avant les méchants-vilains. Je connais un raccourci : Il faut sauter par-dessus une grande route où plein de voitures roulent à grande vitesse. Pour moi c'est facile mais je ne sais pas si mes amis en sont capables sans se faire écraser... Le rêve commence à se déstabiliser...




HH5 :
Le paysage devient flou mais je continue de me sentir glisser au-dessus du sol. Je me trouve probablement dans une hallucination hypnopompique. J'entends la voix d'une petite fille qui chante une comptine pour enfants : "Le petit poulet" ou "Le petit poulain". Elle la chante en boucle et de plus en plus fort, d'une manière lancinante...



Je suis réveillé.
Il est 5H40...

HH6 :
Je lis une BD en couleurs de "Corto Maltèse". Celui-ci est à Venise en compagnie d'une femme blonde avec des cheveux assez courts. Elle n'est vêtue que d'un bikini noir. Ca m'étonne : Ce n'est pas dans le style habituel de cette BD.



Il est 6H30.





Note :
Ce n'est pas la première fois que je me réveille avec un air qui tourne dans ma tête. Et ça fait plusieurs fois que, quand ça m'arrive, je remarque que la musique ne commence pas dans le rêve mais à sa fin, dans ce qui semble être une hallucination hypnopompique musicale. J'ignore si c'est ainsi dans 100% des cas.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 27-09-2023 à 09:43:54   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 27 Septembre :

Je vais me coucher à 22H30 et je m'endors rapidement...

R1 :
Un couple fait un spectacle de lancer de couteaux, la femme servant de cible. Ils vont demander une augmentation à leurs employeurs (des hommes moustachus) pour que la femme puisse s'acheter un nouveau justaucorps de scène. Les employeurs s'énervent, molestent la femme et lui déchirent son justaucorps, la laissant en string. Ils disent ne pas vouloir dépenser d'argent pour une chose qui ne se voit pas.



R2 :
Je fouille dans mes affaires et je retrouve la boite contenant mon vieux stéréoscope, un appareil qui me permettait de regarder des images en relief disposées sur de petits disques en carton. J'ouvre la boite ... et je vois qu'elle est totalement envahie par des moisissures. Les disques sont fichus et inutilisables. Quand au stéréoscope lui-même, il faudrait bien le nettoyer. J'hésite entre le jeter et le garder en souvenir du bon vieux temps. Je repense aux images que je visionnai. Il y avait celles sur les Aristochats... celles sur les races de chiens... celles sur la géologie...Il y avait aussi un disque rouge contenant des publicités sur les autres images qu'on pouvait acheter. Il y avait, entre autres, une image de la BD "Les Pierrafeu". Je me souviens qu'on y voyait un palmier et que ma grand'mère croyait que c'était une vase rempli de fleurs (souvenirs exacts IRL).



Je me réveille.
Il est 2H00.
Je me rendors...

R3 :
Je discute avec un ami moustachu (On remarquera que les hommes moustachus semblent être les personnages par défauts dans mes rêves). Je lui dis : "Je suis ami avec tous les animaux, sauf évidemment avec ceux qui voudraient me faire du mal. Enfin... Le mot 'ami" n'est peut-être pas le mot exact !...". J'explique que je veux dire que je respecte tous les êtres vivants sans leurs vouloir de mal. Mon ami me montre un chien couvert de saletés et de vermines : Des insectes, des vers et même des araignées. Je dis qu'il faut seulement enlever ces bestioles mais qu'il est inutile de les tuer. Je réfléchis et me dis que dans le cas des microbes dangereux il est normal de se défendre contre eux et de vouloir les détruire...
L'image devient confuse et le rêve se transforme en une succession de pensées reliées entre elles non de façon logique mais de façon analogique (= Passage en sommeil lent ?). Je pense à un scénario où l'humanité combattrait contre des microbes véhiculant une nouvelle maladie dangereuse...
L'image revient. Je suis toujours avec mon ami moustachu. Il me reproche d'avoir touché sans précaution une femme qui était peut-être porteuse de la maladie. Je lui réponds : " Et alors ? Qu'aurais-je pu faire d'autre ?". Je rappelle que c'est pour lui sauver la vie que j'ai été obligé de la toucher. Je regarde une bande horizontale constituée d'une série de grandes photos, toutes les mêmes. Elle représentent le ventre d'une femme portant un justaucorps gris-bleu. C'est la femme dont je viens de sauver la vie. C'est également la femme qui faisait un numéro de lancer de couteau dans l'autre rêve. Mais je réfléchis et me dis que mon ami a raison : Je devrais me désinfecter au cas où elle aurait été porteuse du microbe. Je lui demande de me verser de l'eau de Javel pure sur mes mains. Il le fait et je lave celles-ci. Je me dis que ce produit risque de me brûler et de m'abimer les mains alors je lui demande de m'apporter également de l'eau pour que je puisse les rincer... Le rêve commence alors à se désagréger...




HH1 :
Tout devient flou et je suis probablement dans une hallucination hypnopompique. J'entends la voix d'un homme qui chante. Il crie : "Un peu de nakiyéééé !..." puis, après quelques secondes, il continue avec une voix plus basse : "... et de Javel !" Puis il répète : "Un peu de nakiyééé !... et de Javel !"... Ce chant me fait penser à la jungle et à l'Afrique (peut-être parce que j'ai lu hier un article parlant du dessin animé "Le livre de la jungle"... qui ne se passe cependant pas en Afrique).
Télécharger : nakiye.mp3


Je suis réveillé.
Il est 5H10.

HH2 :
J'ai retrouvé ma trousse pleine de clés anglaises de plusieurs tailles. Elles sont de la marque "Sensual simulation".

Il est 6H10.




Note :
Une fois de plus je me réveille en passant par une sorte d'hallucination hypnopompique musicale. L'ambiance de ce chant me faisait penser à celui-ci: https://www.youtube.com/watch?v=yGaIfuPIa7s

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 28-09-2023 à 09:23:34   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 28 Septembre :

Je vais me coucher à 22H25 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je crée moi-même mon rêve en imaginant une situation (je ne sais pas que je suis en train de dormir, c'est plutôt comme si j'étais dans une rêverie). Puis je me projette dans le scénario... Je suis en train de faire du HC avec une femme aux cheveux chatains-blonds dont je ne vois pas le visage. J'ai l'impression de plus imaginer les sensations que de les ressentir vraiment de manière réaliste. Je me dis que le sexe est vraiment comme une drogue pour la plupart des gens : Une fois qu'ils y goutent ils ne savent plus s'en passer... Je regarde le corps nu de ma partenaire et je le fais tourner dans tous les sens comme si c'était une figure que je modelais avec un logiciel de dessin 3D. Je la fais s'agenouiller, puis se pencher en avant. Je vois ses seins qui pendent. Je la fais bouger et je vois ses seins se balancer. Je trouve ça mignon. Je m'adresse à un homme se trouvant à ma gauche et lui explique que le corps de cette femme n'est pas parfait mais que c'est son imperfection qui me la rend plus attachante. Je me dis que cette imperfection la rend plus humaine et réaliste alors que la perfection la rendrait froide et irréelle. (Je sais ce qui a inspiré ce rêve : Avant hier, lors d'une discussion avec mon ouvrier, nous sommes arrivés tous les deux à la conclusion qu'il n'y avait rien de plus beau au monde qu'un corps de femme. Et quelques jours plus tôt j'avais commenté avec Johanne le réalisme des poupées érotiques pour adultes.)

(...)

R2 :
Je regarde des cartes linguistiques et historiques. L'une d'elles représente l'extension des langues indo-iraniennes vers 1000 av.JC. Je vois qu'elles s'étendaient alors sur l'Iran et sur une partie occidentale de la plaine du Gange. Elles n'occupaient pas encore toute l'Inde du nord. Ma mère arrive et je lui montre les cartes historiques que j'ai dessinées. L'une d'elles semble montrer l'ancien empire de Bactriane (?) lors de sa plus grande extension. Je remarque que dans sa partie nord-est il englobe une tribu de Huns (probablement les Hephtalithes). Sur la carte suivante on voit que ces huns ont pris leur indépendance et ont commencé l'extension de leur empire au détriment de la Bactriane. Je fais remarquer à ma mère que j'ai laissé en blanc une zone montagneuse se trouvant à la frontière ouest de la Bactriane car les historiens ignorent à quel pays appartenaient alors les petites tribus vivant là. Je me dis que les Huns s'en étaient peut-être emparée ? Je prends ma carte représentant l'empire des Huns lors de sa plus grande extension et la pose en-dessous de la carte de la Bactriane. Ensuite, par transparence, je regarde si les Huns se sont étendus ou pas jusqu'à cette zone montagneuse....
Ma mère me fourre une poignée de bonbons de forme ronde dans la bouche et me demande de l'aider à faire un travail dans la maison. J'ai du mal à parler à cause de tous ces bonbons dans ma bouche mais je lui réponds : "Tu es sûre de vouloir qu'on fasse ça maintenant car on a encore du boulot dehors ?". Je vois qu'elle n'a pas compris ce que je lui ai dit car j'ai du mal à bien articuler. Je veux répéter ma phrase mais elle me fourre encore plus de bonbons dans la bouche. Cette fois je n'arrive plus du tout à parler. Je dois donc croquer tous ces bonbons pour m'en débarrasser. On dirait des boules de sucre aromatisé. Mais ils ressemblent visuellement aux boules de chewing-gums qu'on trouvait jadis dans le distributeur automatique placé devant le bar de ma grand-mère. Je me demande si c'est bon pour ma santé de manger autant de bonbons sucrés...




Je me réveille ensuite lentement en traversant une hallucination hypnopompique...

HH :
Je re-entends le passage où je disais "Tu es sûre de vouloir qu'on fasse ça maintenant car on a encore du boulon dehors ?"... J'ai vraiment dit "boulon" à la place de "boulot" ?

Je suis réveillé
Il est déjà 5H05.
C'est rare que je dorme ainsi sans me réveiller aune seule fois automatiquement pour faire un wbtb au milieu de la nuit. Ca me donne l'impression de ne pas avoir assez dormi.




Note :
J'ai remarqué que certaines aptitudes oniriques se développaient en moi.
Lorsque je me réveille d'un rêve (ou même lorsque je suis encore à l'intérieur de celui-ci), si je me demande quel souvenir récent l'a initié, la réponse apparait immédiatement et clairement dans mon esprit.
Et il m'arrive de plus en plus souvent de composer volontairement le scénario d'un rêve avant d'entrer dans celui-ci. Pourtant je ne suis pas conscient de dormir, j'ai plutôt l'impression de jouer avec des rêveries.
Je remarque aussi qu'il m'arrive de plus en plus souvent, ces derniers jours, de traverser une hallucination hypnopompique auditive lorsque je me réveille.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 29-09-2023 à 10:07:02   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 29 Septembre :

Je vais me coucher à 22H25 et je m'endors rapidement...

R1 (FE) :
Je crois me réveiller. Un homme se trouve présent et je suis tout fier de lui annoncer que je me souviens d'un long rêve. J'ai donc été lucide. Il se moque de moi et me dit que ce n'est pas ça "être lucide". Il me demande de regarder l'heure sur le réveil (C'est le réveil que, IRL, je viens de jeter car la petite aiguille était cassée). Je vois qu'il n'est que ??H40. Je n'ai donc pas dormi si longtemps que ça. Et ma mémoire n'est donc pas exceptionnelle...

Je me réveille.
Et je vois que, en effet, il n'est que 23H45.
J'ai dormi moins de 1H20.

Je mange deux carrés de chocolat noir pour faire le plein de glucose. J'ai vu hier une vidéo réalisée par un ancien du forum (banni j'ignore pourquoi) dans laquelle il disait que remplir ses réserves de glucose permettait de booster ses capacités de faire du sommeil REM plus puissant. Et donc d'augmenter les possibilités de lucidité dans les rêves.
Ca ne coûte rien d'essayer. Manger du chocolat n'est absolument pas une corvée.
Et je me rendors...

R2 :
Un homme se vante d'avoir fait 1000 (?) rêves lucides (Je pense qu'il s'agit de l'homme dont je parlais précédemment). Il a donc gagné une décoration, une sorte de médaille. Je me moque de lui et lui explique qu'il va passer pour un vantard et un menteur car, à notre époque informatisée, n'importe qui est capable de fabriquer une fausse médaille. Il me demande alors quel prix je voudrais gagner si je parvenais à atteindre moi aussi mon 1000ème rêve lucide. Je réponds que j'aimerai gagner une jardinière permettant de faire pousser des rêves lucides.
(... Ellipse ...)
L'homme me montre la jardinière qu'il a demandée à la place de sa médaille. Elle est grande, carrée, blanche, en plastique et a les angles arrondis. Je me demande pourquoi il l'a installée à l'entrée de mon garage : Ca empêche d'en fermer les portes (Ici celles-ci sont remplacées par un volet roulant).
(... Ellipse ...)
La jardinière a été enlevée. A la place qu'elle occupait il ne reste qu'une tache noire. C'est probablement une sorte de moisissure. J'évite de marcher dessus car "on" m'a prophétisé qu'elle provoquerait ma mort.

Je me réveille.
Il est 4H40.
Vais-je reprendre du chocolat ou pas ?...
Mais je me rendors avant de me décider...

R3 (RL) :
J'assiste à l'enregistrement d'une émission de télévision dans un studio. C'est une sorte de jeu et la présentatrice est très belle. Elle est mince, a de très longs cheveux noirs et porte une robe de soirée rouge sans manches fendue sur le côté, très sexy. Mais je dois quitter le plateau de tournage pour retourner dans ma chambre d'hôtel, je ne sais plus pourquoi. (...Ellipse...)
Je monte l'escalier de l'hôtel, tourne à gauche et arrive dans le couloir. Je reconnais les portes des chambres car elles sont toutes différentes : Je suis bien au bon étage. Je parcours toute la longueur du couloir sans trouver la porte de ma chambre. Bizarre. Je refais le parcours dans l'autre sens... et je ne vois toujours pas la bonne porte. Très bizarre. Je refais plusieurs aller-retours sans la retrouver. C'est comme si elle avait disparu. Je reconnais là un bug classique qu'on trouve dans les rêves... et je deviens lucide.
Mais je veux être plus fort que le rêve et cherche absolument à retrouver ma chambre. Je me concentre sur ce désir de trouver cette porte qui a disparu. Je reviens au début du couloir, prés de l'escalier. Au lieu d'aller à gauche, je vais à droite. Sait-on jamais : Le rêve s'est peut-être amusé à inverser la gauche et la droite ? Je me retrouve devant une porte fermée à clef. Pas de problème : Je passe à travers sans difficultés... et je me retrouve devant une autre porte exactement semblable. Ha, d'accord, je vois que le rêve veut jouer au jeu des portes infinies. On va bien voir lequel de nous deux se lassera la premier. Je traverse la porte et me retrouve devant une autre... et je continue en traversant ainsi une disaine de portes. Je me retrouve finalement devant une porte en métal. Et je n'arrive pas à la traverser. Je pousse, je pousse mais elle est dure comme du vrai métal. Mais elle plie sous mes poussées comme si elle était très fine. Je me rue alors dessus et la défonce d'un coup sec. Derrière il y a une petite pièce aux mur de briques. A gauche je vois un escalier métallique en spirale qui semble descendre à l'infini et se perdre dans les ténèbres. Je dis : "Hmmm. Ca doit conduire dans un endroit très excitant !". J'ai envie de descendre pour voir quel lieu fantastique m'a préparé le rêve... Mais j'ai peur également qu'il me conduise dans un horrible cauchemar. Je me souviens en effet d'avoir lu que manger trop de chocolat peut donner des cauchemars. Et je me souviens que j'avais décidé de retrouver la porte de ma chambre alors je fais demi-tour...
Et je me retrouve face à face avec la présentatrice de TV. Celle-ci me dit que je n'avais pas le droit de quitter le plateau en plein milieu du tournage et que je dois reprendre immédiatement ma place dans le public. Je refuse en disant que je veux d'abord retrouver ma chambre. Elle insiste. Je lui explique que sa beauté m'a tellement troublé que je me sens faible et que je dois aller me reposer dans mon lit. Mais elle insiste encore. Alors je lui dis que je la suivrai si elle accepte de me donner un baiser. Elle accepte. Je la prends donc dans mes bras et l'embrasse. Hmmm. Ce n'est pas désagréable mais je trouve que son corps est dur et rigide. Et sa beauté me trouble tellement que je perd ma lucidité.
Elle me demande ensuite de la suivre... mais on doit d'abord passer au restaurant pour prendre son mari avec nous. Son mari ? Elle est donc mariée ? Je suis déçu car j'aurais aimé continuer à la draguer.
(... Ellipse...)
Je suis au restaurant et je discute avec son mari, un homme blond très sympathique. Je lui demande depuis combien de temps ils sont mariés et il me répond : "Une semaine !". Il m'explique alors que c'est un mariage très spécial, une sorte de pacte avec le diable car cette femme est, en fait, une succube.
Apprendre ça me fait redevenir lucide pendant quelques secondes. Il me semblait bien avoir déjà vu cette femme quelque part. Je comprends que c'est la succube que j'ai déjà rencontrée plusieurs fois dans des rêves lucides. Mais ici elle semble un peu plus petite. Elle ressemble un peu à mon ancienne dermatologue. Mais le mari continue à parler, je l'écoute et reperd ma lucidité.
Il m'explique que, en payant 500E, on peut être marié avec elle pendant une semaine. Mais, une fois cette période écoulée, le mari doit trouver un nouvel homme pour le remplacer. Je dis que ça m'intéresse et j'ouvre mon portefeuille. L'homme dit : "Bon, alors allons-y... Monsieur, acceptez-vous pour épouse..." Je crie : "J'accepte !" et je pose une liasse de billets sur la table. Ceux-ci disparaissent aussitôt et l'homme m'annonce : " Voilà, il ne vous reste plus qu'à payer les 250E restants et elle est à vous !". Quoi ? je dois encore payer 250E ? j'avais mal compté ou on essaie de me rouler ? Ou alors j'ai mal compris ce pacte. Peut-être que chaque mari doit payer 250E de plus que le précédent ? Et, finalement, qui empoche l'argent ? Le diable ?



Et je me réveille.
Il est 6H30.
J'ai donc dormi un cycle entier.





Note :
On dirait bien que la méthode du glucose apporté par du chocolat noir fonctionne.
Ce sera à confirmer.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 30-09-2023 à 12:28:28   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 30 Septembre :

J'écoute une bande-son de tempête en montagne pour me détendre et influencer mes rêves. Puis je vais me coucher à 22H40 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je regarde un documentaire se passant dans l'océan antarctique. Sur un navire, un jeune apprenti-marin doit tenir la barre pendant la nuit alors que les autres marins sont en train de dormir. C'est une lourde responsabilité pour une personne peu expérimentée. Surtout que le bateau est entouré d'immenses icebergs mouvants qui menacent d'écraser la coque à la moindre erreur. Je n'aimerai pas être à la place de ce jeune marin.
(... Rupture du scénario ...)
Voilà maintenant que je me trouve dans sa peau. C'est moi qui suis à la barre. Et en plus le navire est pris dans une terrible tempête (influence de la bande-son que j'ai écoutée avant de me coucher). Le vent est si fort qu'il soulève les icebergs et les envoie dans le ciel. A tout instant l'un d'eux peut tomber dans la mer devant le bateau sans que je puisse le prévoir. Ou même tomber sur le navire lui-même. Je ne peux compter que sur la chance pour qu'on s'en sorte vivants !... Mais voilà que le rêve devient confus. Les icebergs deviennent une pile de plaques que je tiens dans ma main. Elles sont en train de se désagréger (peut-être sont-elles composées de glace ?)... J'essaie de mémoriser une phrase (qui était peut-être écrite sur une des plaques). C'est une sorte de devise de marin.... Je ne me souviens plus de la suite...



Je me réveille.
Il est 00H10.
Je mémorise la fin de mon rêve.
Mais, pendant que j'en mémorise le début, la fin s'efface presque totalement de ma mémoire.
Je prends deux bouts de chocolat noir afin d'augmenter mon taux de glucose afin d'avoir plus d'énergie pour mon prochain sommeil REM.
Et je me rendors...

R2 :
Je suis dans une librairie qui sert également de banque. Un client se trouve devant moi au guichet et veut prendre de l'argent ou faire un virement. La préposée lui dit que ce n'est pas possible, je ne sais plus pourquoi. L'homme s'en va alors. Je remarque qu'il a oublié une feuille de papier et je le fais remarquer à la préposée. Celle-ci prend son téléphone portable et appelle le client car elle connait son numéro (Il me semble qu'il est écrit sur la feuille). Pendant qu'elle le prévient qu'il a oublié un papier, j'examine celui-ci. Il contient du texte manuscrit mais c'est trop mal écrit pour que j'arrive à le déchiffrer...



Je me réveille.
Il est 2H40.
Je reprends un morceau de chocolat...

HH1 :
Je suis toujours au guichet de la banque. La préposée me dit que j'ai le droit de téléphoner à un ami pour lui demander des conseils. Je le fais donc. En attendant qu'il réponde j'essaie de me souvenir de se qui était écrit sur la feuille dans le rêve précédent...

Il est 3H00.

HH2 :
Une voix me donne des instructions pour effectuer une opération bancaire. Elle dit : " ........ et si les banques postales...". Et elle s'arrête en plein milieu de la phrase.

Il est 3H30.
Je me rendors...

(.....)

... Il me semble que je fais un micro-réveil (ou alors c'est un faux-réveil ?). Je me souviens vaguement d'avoir vu une ou deux HH mais je les trouve sans intérêt et je n'ai pas envie de perdre du temps à les mémoriser. Et je me rendors... (Plus tard je comprendrai que ce n'était pas des HH mais probablement des rêves.)...

R3 :
Je suis en train de me déplacer à grande vitesse en glissant sur le ventre à travers les couloirs d'un grand hôpital. J'entends ma propre voix qui commente la scène et l'explique à quelqu'un. Elle dit que je suis une sorte de cobaye et que je participe à un test. Celui-ci a la forme d'un jeu : Je dois chercher partout dans l'hôpital des feuilles cartonnées qui y sont cachées. Chacune d'elles est découpée sous une forme différente et je dois la plier le plus vite possible pour reconstituer un solide géométrique en 3d (cube, dodécaèdre, isocaèdre, etc...). J'entre à toute vitesse dans une grande salle tout en lançant des regards des deux côtés. La voix dit que, ici, je pense d'abord à aller le plus vite possible et seulement ensuite à trouver les feuilles cartonnées. Je ferai mieux de penser aux deux choses dans l'ordre inverse ainsi je serai plus efficace. Je fonce dans le fond de la pièce et, n'ayant rien trouvé, je fais demi-tour. Par terre, sous une petite table, je vois quelque chose. mais ce n'est pas une feuille cartonnée. On dirait plutôt un gant en latex d'infirmière qui est tombé là. Je m'étonne que les femmes de ménage ne l'ont pas ramassé et jeté car, dans cet hôpital, on ne plaisante pas avec l'hygiène. Ca signifie probablement qu'il est très tôt et que les femmes de ménage ne sont pas encore passées. Je me dirige vers la sortie de la pièce... Soudain une infirmière surgit, me saute sur le dos et me pique avec une seringue. Merde, j'avais oublié que le but de ce jeu n'était pas seulement de trouver des feuilles cartonnées et de les plier, mais aussi d'échapper à cette infirmière qui me traquait !...
Tout devient flou et je me réveille lentement tout en me disant que je viens de voir une HH sans intérêt et que ça ne vaut pas le coup de la mémoriser...



Je suis réveillé.
il est déjà 6H30.
Je me repasse quand même la "petite HH sans intérêt" dans mon esprit, en allant de la fin vers le début. Et je me rends compte qu'elle est trop longue pour être une HH : En fait c'était un vrai rêve.
Et je comprends que les deux autres "HH sans intérêt" que j'avais refusé de mémoriser dans mon micro-réveil étaient probablement des rêves également. Mais ceux-ci sont maintenant perdus, il est trop tard.





Note :
Cette fois-ci élever mon taux de glucose avec du chocolat n'a pas eu d'effet sur ma lucidité.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 01-10-2023 à 11:04:03   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 1er Octobre :

Je suis sous antibiotique. je le précise au cas où ça aurait une influence sur mon sommeil.

Je vais me coucher à 22H30 et je tente un endormissement conscient sur le dos...
Au bout de quelques temps une HH apparait...

HH1 :
Je vois le visage assez rond d'une femme blonde en gros plan et qui me regarde en face. Elle est floue comme si je la regardais à travers un verre dépoli.
Je prends conscience que je suis face à une HH alors je me reprends et essaie plus fortement de conserver ma lucidité.

... A 23H00 je ne dors toujours pas. Alors que d'habitude je m'endors très vite.
Me concentrer sur le maintien de ma lucidité ne fait que m'empêcher de m'endormir.
Je me laisse alors aller...
Et je m'endors (sans lucidité)...

R1 :
... Je fais semblant d'embrasser ma tante Andrée, je ne sais plus pourquoi. Nous nous trouvons à côté d'un parking et je remarque la présence, dans une voiture, de plusieurs hommes qui nous observent. Pour donner le change j'embrasse Andrée sur la joue pour de bon. Puis sur l'autre joue. Elle me fait signe de continuer. Alors je l'embrasse sur une joue, puis sur l'autre, puis à nouveau sur la première, puis encore sur l'autre, etc... Je ne comprends pas pourquoi elle veut ça... Soudain je crois comprendre : C'est parce qu'elle sait qu'elle a le cancer et qu'elle n'en a plus pour longtemps à vivre ! Je réfléchis. Je ne peux rien faire pour elle et je vais la voir décliner et s'éteindre peu à peu devant moi. C'est horrible !

Je me réveille en traversant, semble-t-il une hallucination hypnopompique...

HH2 :
Je suis dans mon grenier et regarde les deux thermomètres que j'y ai laissé (souvenir d'une scène IRL d'hier). L'un est peu lisible et l'autre est d'un fonctionnement peu compréhensible. Je me demande comment arranger ça...

Je suis réveillé.
Il est 1H15.
Je prends deux morceaux de chocolat noir pour accroitre mon glucose afin de soutenir mon prochain cycle REM.
Puis je m'endors...

R2 :
Je suis dans le fond d'un bar, pas loin du comptoir. J'entends qu'on passe de la musique de slows et je vois un couple qui danse. Ils ont environ 30-40 ans et la femme a des cheveux bruns ondulés et est un peu potelée. Comme ce couple est le seul qui danse, des clients un peu ivres se moquent d'eux. L'un d'eux, un homme blond, veut me taper dans la main avec un air complice... mais, perdu dans mes pensées, je ne réagis pas. Il sourit sans insister et je me souviens que j'ai déjà vécu une scène semblable tout à l'heure (Souvenir fictif ou souvenir d'une scène antérieure oubliée ?). L'homme me demande ce que je pense de ce couple qui est le seul à danser. Je réponds : "On est dans un bar à slows donc il est normal qu'un couple danse un slow !" Il me demande si ça m'excite et je dis : "Il en faut bien plus pour m'exciter !". Il me demande alors quel genre de choses pourrait m'exciter. Je dis : "Je ne sais pas... Une bonne sollicitation au bon moment !"



Je me réveille.
Il est 3H20.
Je sens que je vais me rendormir et je me laisse aller...

HH3 :
Je suis encore dans le bar et je parle des deux danseurs avec l'homme blond...

HH4 :
J'entends la sonnerie de mon téléphone portable. Ca me trouble et me fait oublier ce que je disais exactement dans la HH précédente.
(A vrai dire il n'est pas impossible que mon portable ait vraiment sonné IRL, dans l'autre pièce.)

HH5 :
Je suis toujours dans le bar et l'homme blond me pose une question sur ma sensualité. Encore ? J'avais déjà répondu à une question de ce genre dans mon rêve de tout à l'heure !

Ma réaction stoppe le train de HH...
Il est environ 4H00.
Je laisse d'autres HH venir...

HH6 :
On me demande ce qui pourrait stopper un slow infini.

HH7 :
Je suis dans une voiture en train de faire le plein dans une station-essence. je repense à la question de la HH précédente. Mon regard zoome sur les chiffres du prix qui défilent... et j'entends un claquement (de portière ?) qui interrompt la HH.

Il est 4H45.

HH8 :
Je vois le couple de danseurs dans la jungle. Mon regard balaie toute la zone et je vois un lion arriver. Quoi ? impossible : Les lions vivent dans la savane et pas dans la jungle ! (Il y a bien des lions qui vivent dans la forêt de Gir en Inde mais ils sont dépourvu de crinière donc différents de celui que je viens de voir).

Ma réaction interrompt la HH.
Il est 4H50.
Je tente une visualisation... Je m'imagine marchant dans la jungle...
Mais la HH que ça déclenche n'a rien à voir...

HH9 :
J'ai un problème avec les vidéos que j'avais mises sur une clef USB. Je vais devoir les sauvegarder en les recopiant sur mon disque dur.

Il est 5H15.

HH10 :
Je suis dans la jungle. Je me dirige vers la droite et me retrouve dans une sorte de parc ou de jardin...
(C'est ma visualisation qui semble avoir fonctionné avec retard.)

Il est 5H25.
Je retente ma visualisation où je m'imagine marchant dans la jungle...

HH11 :
Je marche dans une jungle sombre. Vraiment très sombre. Au bout de quelques temps j'en ai marre de n'y voir presque rien alors je décide d'aller en haut des arbres, là où il doit y avoir du soleil... Maintenant je suis Tarzan et je me promène en me balançant de liane en liane. Je me vois à la fois à la 1ère et à la 3ème personne. Bien qu'étant pieds nus je sens nettement la présence de grosses chaussures lourdes à mes pieds... La HH commence à se déstabiliser alors je retourne au sol,. Je suis à nouveau dans la jungle obscure. Je me dirige vers une clairière. Je vois un petit lac où plusieurs vahinés se baignent en conservant leurs paréos. Elle s'amusent à l'éclabousser et je remarque que, par moment, l'image se fige un peu... L'image se restabilise et je vais me baigner avec elles (... Ellipse...) Une des vahiné est nue, elle a enlevé son paréo, l'a étendu sur le sol et s'est couchée dessus. Je m'allonge prés d'elle et ça dégénère en HC. Mes sensations alternent entre réalistes et non-réalistes. La HH se déstabilise et se transforme en une simple rêverie...



Il est 5H30.
Ca n'a duré que 5 minutes !

HH12 :
Un homme me montre une silhouette d'oiseau en carton exposée dans la vitrine d'un magasin. Je dis que ça me fait penser à "l'aigle de la conscience lucide dans les rêves". L'homme retourne la figure et je vois que c'était un perroquet vert et rouge. Il me dit : " C'était un perroquet !" et je réponds : "Je sais mais il me fait penser à un aigle !"

Il est 5H50.

HH13 :
Dans un cirque je vois une femme blonde vêtue d'une combinaison noire qui montre qu'elle est capable de marcher pieds nus sur une poutre étroite posée à environ deux mètres de hauteur. Ca lui donne le droit à...

Il est 6H05.

HH14 :
Je suis avec quelqu'un et nous cherchons une petite boite ronde qui a roulé sous une table. je vois quelque chose par terre... mais ce n'est qu'un briquet.

Il est 6H20.




Note :
Quand j'y pense, ça ne me fait que quatre heures de sommeil !
Je doute que des HH valent un vrai endormissement.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 02-10-2023 à 09:04:26   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 02 Octobre :

Je vais me coucher à 22H40 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je vais au WC. Sur le mur je vois une horloge qui affiche "27,5 H". C'est bien ce que j'avais calculé : J'ai bien dormi 27,5 heures en plus !

Je me réveille.
Il est 1H30.
Je me rendors...

R2 :
Ce rêve est très mal mémorisé. Je vais dans ma cave. Elle est encombrée par plein d'objets (IRL ma cave est en désordre à cause des travaux, mais ici c'est bien pire). Je sais (mais comment ?) qu'un voleur se cache dans tout ce bric à brac. Je tente un coup de bluff pour le débusquer. Je crie : "Inutile de te cacher, je t'ai vu !"... et il sort de sa cachette et tente de s'enfuir. Je me lance à sa poursuite mais il essaie de se cacher dans tout le désordre. Ca m'amuse et j'ai l'impression de jouer à cache-cache... et je deviens lucide je ne sais pas comment. Le voleur comprend qu'il n'a pas d'issue alors il fait volte-face et sort une arme. Un pistolet me semble-t-il. Et il fait feu sur moi. Mais j'éclate de rire et crie : "Je sais que je ne crains rien : Je suis dans un rêve lucide !". Je riposte en projetant sur lui une sorte de faisceau d'ondes. Je me dis que, dans le forum, je pourrai décrire ça en disant que j'ai utilisé une "impulsion mentale"..... J'ai totalement oublié la suite...

(...)

R2 :
On me parle d'un monde (physique ou onirique ?) où les gens vont s'incarner pour y vivre des expériences érotiques tellement elles y sont intenses. Je m'imagine une scène s'y passant, et je m'y projette...
Je flotte au-dessus de ce monde qui parait très sombre. Je viens juste d'en sortir après y avoir été incarné quelques instants et maintenant c'est au tour d'un ami d'y aller. Il nous reste quelques minutes encore. Je le supplie de me garder un peu de temps pour que je puisse y retourner ensuite un peu après lui. J'en ai une envie intense et je tremble comme si c'était devenu une sorte de drogue pour moi.



R3 :
Je me trouve en centre ville et Bruno, mon ancien patron, montre nos nouveaux ateliers aux passants. Il leurs demande de le prévenir s'ils remarquaient des mouvements suspects dans les environs car il a appris que des voleurs sévissaient en ville. C'est également pour ça qu'il a demandé à des gardiens de surveiller ces ateliers. Les ateliers de ce côté-ci car ceux de le l'autre côté il s'en moque : Ils appartiennent à la ville.
(...)
Bruno m'explique que, dans son atelier, il a fabriqué une sorte de petit labyrinthe en bois. Grace à ses mensurations inhabituelles on éprouve une forte impression d'étrangeté quand on s'y déplace. C'est un lieu très exigü et il me demande en dessous de quelle taille je risquerai d'attraper des crampes. Je réponds que dés les 27,5 évoqués tout à l'heure je peux déjà avoir des crampes. Même si je ne sais pas en quelles unités ces 27,5 sont exprimés.

Je me réveille.
Il est 3H00...

HH1 :
On propose à Mickey d'aller visiter le petit labyrinthe de Bruno.
(J'avais justement regardé des documents sur les anciens dessins animés ces jours-ci).

Il est 3H20.
Je me rendors...

R4 :
La visite du petit labyrinthe s'est transformée en une sorte d'opération médicale dont Bruno me parle. Mais celà me parait tellement inutile et malsain que je semble avoir refusé de mémoriser ses explications... Bruno part et, en attendant son retour, je regarde une démonstration de cette opération. Ca consiste en une sorte de lavement administré à un cobaye à l'aide d'une machine compliquée bricolée à partir d'un tour. Celle-ci ressemble plutôt à un instrument de torture portant des pinces munies de dents. Même anatomiquement l'opération parait invraisemblable et trop "HC" pour pouvoir être décrite ici. Comme cette scène me dégoute, je préfère partir...
(...)
Arrivé chez moi mes parents me donnent un sachet de papier contenant des médicaments que Bruno avait demandé qu'on aille lui chercher. Dedans il y a un petit papier marqué "14 euros". Ah ? Il faut donc payer ? Ce n'est pas à la charge de la mutuelle ? Ce sont mes parents qui ont payé et je vais donc devoir les rembourser ? Et Bruno me remboursera ensuite à son tour ?



Je me réveille.
Il est 4H50.

HH2 :
Je me crois réveillé. C'est donc une HH de type "Faux réveil". Je vais dans la salle de bain et me prépare à me laver tout en repensant à mon rêve lucide de tout à l'heure et en tentant de me souvenir de sa fin...

Il est 5H30.

HH3 :
Une femme handicapée après une opération essaie de sortir péniblement d'une voiture. Elle dit : " Si vous saviez, pour monter dans cette bagnole !..."

Il est 5H55.




Note :
C'est frustrant de faire un rêve lucide et d'en oublier la plus grande partie.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 03-10-2023 à 09:41:44   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 03 Octobre :

Je suis toujours sous antibiotique et antidouleur.
J'ai mal la tête, je vais me coucher à 21H10 et je m'endors rapidement...

R1 :
... Je suis forcé de vivre avec trois jeune femmes dans un vieil immeuble hausmannien à Paris. A part nous, la ville semble totalement déserte comme si une catastrophe inconnue avait fait disparaitre la population. Les trois femmes et moi avons chacun notre chambre, peut-être même vivons-nous chacun dans un appartement différent du même bâtiment. Je me lève, c'est le matin et il fait beau. Je pense qu'on est à la fin du printemps ou au début de l'été. Je descend dans la cour intérieure de l'immeuble car j'ai envie de prendre mon petit déjeuner dehors. L'une des femmes vient ensuite me rejoindre et les deux autres nous parlent pas leur fenêtre. Toutes les trois portent des chemises de nuit courtes avec des manches courtes. Au moins l'une d'elles est de couleur vert pâle. Quand à moi il me semble que je suis en slip et t-shirt... à moins que je ne porte la même tenue qu'elles. Comme il fait un peu frais je veux enfiler une autre chemise de nuit plus épaisse, de couleur bleu pâle. Soudain je prends conscience que je suis un homme. Pourquoi alors veux-je mettre une chemise de nuit de femme ? J'ai peur de paraitre ridicule. Je me trémousse alors en dansant pour faire croire que j'agis ainsi pour rigoler et faire le clown. Les trois femmes se mettent alors également à danser et à se trémousser en riant et en faisant voler leur chemise de nuit. Emoustillé je leurs crie : "Holalala ! Si seulement j'étais plus jeune !"? Elles me disent : "Qu'est-ce que tu ferais si tu étais plus jeune ?"...Je sens mon subconscient chercher une réplique humoristique à me faire répondre. J'attends qu'il trouve...



Je me réveille.
Il est 1H00.
Je me rendors...

R2 :
Je suis peut-être en sommeil lent et je me repasse mon dernier rêve en y ajoutant des détails supplémentaires. Mais je me rends compte que je déforme le scénario initial alors je décide de ne pas enregistrer ces ajouts dans ma mémoire sinon ça va m'embrouiller.

(...)

R2 :
Je pense à Johanne et m'imagine discutant avec elle. Nous parlons de notre future vie de couple. Je lui dis que ça me fait un peu peur car nous ne sommes plus tout jeunes. Ensembles je la verrai vieillir et sa santé se dégradera peu à peu devant moi. Et j'aurai peur de la voir mourir et de la perdre... et ça m'angoisse. Je dis que nous allons vivre jusqu'en 2050. Mais, en y réfléchissant bien, cette échéance me semble terriblement lointaine. Non, je ne veux pas vivre aussi vieux. Aller jusqu'en 2030 c'est bien suffisant. J'aurai alors 70 ans.

(...)

R3 :
Je suis en train de me couper les ongles des pieds. J'ai du mal car ceux-ci sont très épais. Je fais ceci tout en observant un rêve qui se déroule devant moi. La scène se passe dans une petite église transformée en bibliothèque (C'est probablement l'ancien temple protestant de Maubeuge qui avait été transformé pendant quelques temps en bibliothèque). E..... est en train de lire des livres. Un homme un peu grisonnant s'approche d'elle et lui demande si elle sait où, dans cette ville, il pourrait trouver des éditions rares de vieux livres. Elle lui répond quelque chose mais il semble déçu. Il s'éloigne en disant : " Je m'en serais douté. Je vois que vous n'y connaissez rien. Vous ne comprenez pas ce que je cherche !". Je sens que E.... est vexée car elle s'y connait en littérature. Elle se lève et le suit en criant : "Attendez !"...
(... Ellipse ...)
Je suis maintenant cet homme et je me promène avec E.... Nous sommes dans une foire et passons entre les manèges. Puis nous passons rapidement d'un stand à l'autre pour acheter des bonbons, des sucettes, des gaufres, etc... Nous avons décidé de goûter à tout ce qu'on vend à manger ici. Je vois que le soleil se couche peu à peu et qu'il commence à faire sombre. Mais je ne dis rien car ça m'arrange. Je pense que E.... ne pourra plus trouver de train pour retourner chez elle ce soir. Elle devra donc passer la nuit à l'hôtel... et je dormirai ainsi avec elle...
Je me dissocie progressivement de la scène et la regarde du dehors, à la 3ème personne. Je suis en train de manger une sorte de panisse ou de socca (Elle a exactement le même goût que celle que j'ai improvisée pour mon repas d'hier soir) tout en observant la suite de l'histoire. Celle-ci se continue sous la forme d'une succession très rapide de photos en noir et blanc. On y voit E.... en compagnie de l'homme. Celui-ci est maintenant plus jeune, brun et porte la barbe. On les voit se promener, draguer ensembles, etc... La dernière image les montre nus et couchés dans une chambre d'hôtel. J'ai alors un sursaut : Cette scène est impossible car E.... est asexuelle !



Je me réveille.
Il est 4H35...

HH :
On me raconte une histoire : "... Tous les deux ont été attaqués par une espèce d'anti-inflammatoire géant !" (Ce détail se rapporte probablement aux antibiotiques que je prends).

Il est 5H35.





Note :
Dans le rêve R2 j'ai décidé de ne pas en enregistrer les détails dans ma mémoire. Ca fait la 2ème fois en quelques jours que je fais ça. Et ça semble fonctionner. C'est comme si j'apprenais peu à peu à contrôler certaines fonctions dans mes rêves. Mais ça n'apporte rien en ce qui concerne la lucidité !

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 04-10-2023 à 09:30:59   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 04 Octobre :

Je suis toujours sous antibiotique.
Je vais me coucher à 22H35 et je m'endors rapidement...

R1 (FE) :
Je crois m'être réveillé. Je me souviens d'avoir fait un rêve dans lequel il était question d'un livre dont le titre était "Six façons de protéger la Terre". L'une de ces façons m'avait fait me réveiller. Il était 3H30. Ensuite je me suis rendormi sans avoir le temps de noter ce rêve. Je ne me souviens pas d'avoir ensuite rêvé jusqu'à mon réveil actuel. Mais je m'interroge : Avais-je vraiment eu un micro-réveil ou alors ai-je seulement rêvé que je m'étais réveillé ? Et maintenant, suis-je vraiment réveillé ?... Mais j'ai les idées trop confuses et trop ensommeillées pour pouvoir répondre...

Et je me réveille.
Il n'est que 00H30.
Ca prouve que mon réveil à 3H30 n'était qu'un rêve...

HH :
Aprés mon micro-réveil, je me souviens qu'une des autres méthodes du livre préconisait de prendre de la vitamine B3.

Il est 00H40.
Je me rendors...

R2 :
Je monte dans le bus. Les autres passagers et moi-même sommes mécontents car celui-ci est très en retard. Nous démarrons. Sur la route il y a des travaux et des grandes tranchées barrent une partie de la route (Comme dans ma ville actuellement IRL). Mais le bus passe à travers tous ces obstacles sans que nous ressentions la moindre secousse. Je me demande comment ça peut être possible car ces tranchées sont larges et profondes... Le rêve devient confus... Je remonte le temps, je ne sais pas comment ni pourquoi... Je me retrouve 50 ans en arrière, sur la même ligne. Je suis dans un ancien bus, moins moderne mais plus long, conduit par un petit chauffeur assez âgé portant des lunettes. Là encore nous roulons en passant par dessus de larges tranchées. Je me dis que le chauffeur devrait rouler le plus vite possible pour éviter que les roues du bus aient le temps de se coincer dedans. Mais il fait le contraire : Il roule lentement... et pourtant nous franchissons les obstacles comme s'ils n'existaient pas. Il est vachement habile ! Je me dis qu'au début du trajet les voyageurs étaient très mécontents mais maintenant ils sont contents car le voyage se continue à présent sans encombre. J'ai totalement oublié que je suis maintenant 50 ans en arrière dans le temps..




Je me réveille.
Il est 3H40.
Je me rendors...

R3 :
Mon ancien patron Bruno (?) m'a chargé d'aller livrer du matériel avec Betty, une ancienne copine. Nous montons dans une camionnette et c'est elle qui conduit...
Nous bavardons de choses et d'autres durant la durée du trajet puis nous arrivons à destination. Betty gare le véhicule dans une cour. Contre un mur, à gauche, je vois un grand meuble blanc couvert d'autocollants. Betty m'explique que c'est elle qui est venue le livrer il y a quelques temps et qu'en plus elle a du le monter elle-même. Elle me fait remarquer que la porte du meuble porte un autocollant marqué "11heures". Il en est ainsi sur tous les meubles de la marque "Akaï" car leur porte ne peut être montée qu'à 11 heures. Plus à droite, sur un mur, je vois trois grands panneaux publicitaires disposés les uns au dessus des autres. Celui du haut porte le nom d'une boisson très connue (tellement connue que je n'ai pas mémorisé son nom). Les deux autres noms sont ceux d'autres marques dépendant de la première... mais elles ont disparu depuis des années car elles n'ont pas eu le même succès. J'arrive à mémoriser le 3ème nom : C'est "GOP". Je le retiens car ça fait "POG" à l'envers.
Je regarde Betty : Elle est habillée toute en noir comme jadis. Je me blottis contre elle. Hmm, c'est bon. Elle me laisse faire. C'est bien parti... Soudain je me souviens que je devrais téléphoner à ma mère pour la prévenir que je n'aurai pas le temps de revenir manger avec elle à midi. Je veux vérifier si j'ai pris mon portable... mais je me souviens soudain que c'est inutile : Ma mère est morte il y a 10 ans.
Je regarde à nouveau Betty. Elle porte à présent une veste blanche. Comme j'ai les mains glacées, je les réchauffe contre elle sous sa veste. Elle me laisse faire. C'est bien parti. Je me dis qu'on risque de revenir tard; on devrait peut-être envisager de passer la nuit ici à l'hôtel... tous les deux ensembles ...



Je me réveille.
Il est 5H30.



Note :
C'est très rare que je me souvienne dans un rêve que ma mère est décédée. Celà aurait pu me rendre lucide.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 05-10-2023 à 09:57:40   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 05 Octobre :

Hier soir Johanne m'a dit : "Tu me promes d'être lucide ?"
Bon, alors je vais devoir me secouer...
Je vais donc me coucher à 22H25 et je tente directement une visualisation...

HH1 :
Je me vois me promenant dans les rues, le soir, sous une pluie battante. Puis la pluie est remplacée par de la neige fondue, puis par des flocons de neige. Je vois des décorations de Noël : C'est une ambiance sympat'... Soudain je ressens une impression de "durcissement" dans mon cerveau et la visualisation se fige. Tout devient de plus en plus sombre. Je comprends que je suis en train de m'endormir que que je plonge dans un sommeil profond. Normal : Je suis dans le premier cycle de la nuit. Mais je comprends aussi que je me dirige droit vers un rêve, probablement lucide, mais sans images. Ca ne me tente guère car j'aurais aimé continuer avec le paysage de Noël... alors je résiste.... Mais ça interrompt l'endormissement. Merde : Raté.

Je ne note pas l'heure et je re-essaie une autre visualisation... mais je m'endors très vite.

R1 :
Je montre à une femme que je suis capable de communiquer avec une luciole enfermée dans un bocal. Pour ça j'agite une petite lampe fixée au bout d'un bâton.

Je me réveille.
Il est 23H40.
Je me rendors...

R2 :
Je me suis procuré une nouvelle litière pour mes sept chats. Mais je cherche où la placer dans ma maison car il y a déjà plein de litières partout. Je cherche une solution qui soit pratique. Je cherche, je cherche...

Je me réveille.
Il est 4H05...

HH2 :
Je continue de chercher un endroit où placer la litière...

Il est 4H35.
Je tente une nouvelle visualisation...

HH3 :
Je me vois marchant dans une rue... Soudain l'image semble devenir moins évanescente, plus réaliste, moins fluide, plus stable. Je comprends que je suis en train de m'endormir et que ma visualisation est en train de se transformer en HH puis en rêve. Je me trouve à présent sur le toit d'une maison. C'est la nuit et je suis à Paris. Je comprends que je suis un voleur (ou même une voleuse) vêtu d'un justaucorps noir et que je cherche une lucarne pour m'introduire dans un appartement. Je me mets à imaginer ce qui pourrait m'arriver si quelqu'un me surprenait.... mais ça arrête le processus et je me retrouve dans une simple rêverie. Merde : Encore raté.



Il est 4H45.
Je me rendors...

R3 :
Je suis assis à une table. Une amie est assise en face de moi et un ami à ma droite. Il ouvre une grande enveloppe qu'il vient de recevoir et en sort une feuille de journal. Il s'exclame : "Il est chiant, il m'envoit grande page de journal !" Je comprends qu'il s'agit d'un copain à lui qui a envoyé cette page car elle contient un article parlant d'une compétition sportive locale dont il a été vainqueur. Mon ami déplie la feuille et je vois qu'il s'agit en fait d'un journal complet. Sur la première page, à droite, je vois en effet quelques lignes qui parlent de cette compétition. Mon ami prend une paire de ciseaux pour découper cette partie qui est la seule qui l'intéresse. Mais je l'arrête et lui fais remarquer que ces lignes sont seulement un titre et qu'elles renvoient les lecteurs au vrai article, plus long, qui se trouve à l'intérieur du journal. Il feuillette alors celui-ci... mais sans y trouver l'article en question. Je prends le journal et lui fais remarquer qu'il n'a pas regardé toutes les pages : Il en reste une qui est collée à l'arrière de la première page. Je la décolle. Je ne trouve pas l'article dedans... Mais je vois qu'il y a une autre page collée. Je la décolle... Et je vois qu'il y a encore une autre page collée derrière... Je la décolle... et en décolle encore une autre derrière... et encore une autre... et encore une autre... Au bout de 10 pages décollées je comprends que cette situation est impossible et je comprends ce qui se passe..
Je m'exclame : " Vous avez vu ça ? Ca c'est un gag de rêve ! On est en train de faire un rêve partagé !" J'explique à mon ami que nous sommes dans le même rêve. Je vais ensuite me réveiller pour noter ce rêve amusant et lui va devoir faire de même, ainsi on pourra vérifier si nous avons bien vécu la même histoire. Mais je réfléchis... En fait ça signifierait que je suis en train de rêver que je vais me réveiller pour noter ce rêve. Je vais donc rêver que je me suis réveillé. Ca va donc faire deux rêves imbriqués (Je crois même que ça va en faire trois... mais je ne comprends plus pourquoi). Je m'exclame alors : "Non, ce n'est pas ça. En fait il n'y a que moi qui rêve ici. Et je rêve que nous faisons le même rêve !" Je réfléchis encore un peu puis je m'exclame encore : "Ho ! Il n'est pas mal celui-là ! (je veux parler du rêve) Il faut que je le note tout de suite avant de l'oublier !... Excusez-moi mais vous n'existez pas ! Je vais devoir me réveiller et vous allez disparaitre !"...
Je vois alors le rêve s'effacer lentement et je me dis que je n'aurai peut-être pas du parler de manière aussi directe : Ca ne doit pas être agréable pour des personnages de rêve d'apprendre aussi brutalement qu'ils vont disparaitre...

Je me réveille.
Il est 5H55.




Note :
Hier je me suis fait cette réflexion avant de me coucher : Un WILD par endormissement conscient et un WILD par visualisation c'est la même chose. La visualisation sert à maintenir la conscience éveillée sans interruption tout comme certains font la même chose en se concentrant sur leur respiration ou sur un comptage. La seule différence intéressante c'est que, avec une visualisation, on peut se créer le décor que l'on veut avant même d'entrer dans le rêve lucide.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 06-10-2023 à 09:09:53   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 6 Octobre :

Je vais me coucher à 22H40 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je parle à quelqu'un de mes rêves lucides. Je lui montre un réveil électrique dont je me sers pour ça et qui est en train de se faire recharger (Allusion à mes problèmes actuels pour recharger mon téléphone portable). Je lui explique que j'utilise un chargeur intelligent qui s'arrète automatiquement quand la batterie est rechargée. Je continue de lui parler de mes rêves et lui montre une feuille de calculs et de statistiques que j'ai faite sur le sujet.... J'ai oublié la suite ; je sais que je suis allé de plus en plus loin sur le sujet de la lucidité dans les rêves mais je ne pense pas être devenu lucide...

Je me réveille.
Il est 00H25...

HH1 :
C'est la suite du rêve précédent. Je parle toujours de mes rêves au même homme. Je lui explique : "... je me souviens que chaque fois que je vais parler de ....."

Il est 00H45.

HH2 :
C'est toujours la suite de ma discussion sur les rêves lucides. Je dis : "..... pour être sûr de revenir IRL !"...

Il est 00H50.
Je me rendors...

R2 :
Un spécialiste est venu pour m'aider à rêgler l'appareil (le réveil ?) dont je veux me servir dans mes tentatives de rêves lucides. Mais je trouve que c'est trop long et que c'est une perte de temps. Je ne m'en servirai pas !

(...)

R3 :
Je regarde une sorte de documentaire. Je vois une ancienne carte de l'Asie du sud-est. A la place de la Malaisie et de l'Indonésie sont représentées trois îles énormes orientées est-ouest. Elles sont séparées par d'étroits bras de mer et l'île centrale s'étend un peu plus au nord que les deux autres. Je me dis que cette région était encore très mal connue des Occidentaux et que ceux-ci la dessinaient un peu n'importe comment. Dans le nord de l'île centrale est représentée une ville. C'était la capitale d'un empire qui avait étendu sa domination jusqu'en Chine (?). Je trouve cette affirmation douteuse. Mais je pense que le dessinateur de la carte avait probablement entendu parler de l'ancien empire du Srivijaya. Sur la côte orientale je vois une inscription expliquant qu'un navigateur célèbre est venu mourir ici. Je suppose qu'il s'agit de Magellan (mort aux Philippines). Ca démontre que cette grande île imaginaire recouvre en fait plusieurs îles réelles distinctes. Une autre inscription se trouve sur la côte sud-occidentale mais je n'aurai pas le temps de la lire...



Je me réveille.
Il est 3H25.

HH3 :
Je vois que le sol de ma salle à manger est sale. Comme si un produit gras avait été répandu et que de la poussière s'était collée dessus. C'est chiant car j'avais nettoyé il y a peu de temps (très exactement il y a 5 jours IRL). J'essaie de laver ça avec une éponge mais ça ne suffit pas. Je vais donc devoir repasser la serpillère...

Il est 3H45.

HH4 :
Je remarque que le sol est bombé devant mon frigo dans la cuisine. Qu'est-ce qu'il peut donc y avoir dessous ? (Probablement une allusion aux vers qui avaient envahi ma cave dont je surveille l'éventuelle remontée IRL).

Il est 4H35.

HH5 :
Une femme célèbre me parle de l'âge de son amant. Elle me dit : "... Lui 32, moi 27 !"

Il est 6H10.




Note :
J'ai eu d'autres HH mais elles étaient trop courtes et fugaces pour que je puisse en retenir le contenu.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 07-10-2023 à 10:18:17   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 07 Octobre :

Je vais me coucher à 23H00 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je participe à une sorte de compétition onirique. Je dois m'emparer d'une séquence de rêve (une sorte de vidéo compressée sous la forme d'un disque en tissus) et la transporter le plus vite possible, en glissant ou en volant, de la salle à manger jusque dans la cuisine. Le temps que je mets pour ce parcours sert pour compter le nombre de points qu'on va m'attribuer. Mais la durée de la séquence transportée compte aussi. Ensuite je dois faire la même chose avec une séquence obtenue non dans un rêve mais dans le monde réel et la transporter de la cuisine jusque dans la salle de bain. Mais quand vient le moment de décompacter cette 2ème séquence pour en vérifier la longueur, je refuse et dis que j'abandonne le jeu. En effet je suis capable de voir le futur et je sais que cette séquence est tellement grande que si on la décompacte elle va faire éclater le rêve dans le quel nous nous trouvons. On me demande si je n'ai pas de regrets d'abandonner ainsi cette compétition en cours de route. Je dis non car j'ai la vision devant moi de ce que continuer entrainerait.

Je me réveille.
Il est déjà 4H15...

HH1 :
Je regarde une BD dans la quelle Donald joue au même jeu que dans mon rêve précédent. Puis c'est le tour de Picsou. Celui-ci ramène une grande séquence où l'on voit tout l'argent qu'il possède.

Il est 4H45.
Je me rendors...

R2 :
Je "sens" mon subconscient qui puise dans ma mémoire des images de mes diverses chemises. Je vois passer celle d'une de mes chemises à carreaux....
Mon père descend furieux du grenier et me montre ce qu'il y a trouvé : Mes chemise ont toutes été cousues les unes contre les autres. Qui donc a pu faire cette connerie ? Je me souviens que ma copine Béatrice est venue hier avec un petit garçon et qu'ils sont allés au grenier. Le petit garçon voulait coudre mes chemises ensembles mais je l'en ai empêché. Alors je ne comprends pas comment il a pu le faire quand même alors que je le surveillais...
Je réfléchis ensuite à la manière dont je vais ranger mes vêtements au grenier dans des caisses en carton...
Je "sens" mon subconscient qui hésite et ne sait plus dans quel sens orienter cette histoire...

R3 :
Je suis dans le café tenu par ma tante. Mon père est là et me dit : "Je me mangerai bien un pain !". Je lui réponds :"Il faut donc que j'aille acheter un pain et un pain coupé ?". Je regarde par la fenêtre et je me rends compte que la boulangerie d'en face est pleine de clients qui font la queue en attendant d'être servis. Il y a trop de monde alors j'ai envie d'attendre un peu avant d'y aller. Cependant je vois qu'il est déjà 11H30, il ne me reste donc plus tellement de temps avant midi. Mais je me souviens que je m'étais inscrit à un site web permettant de se faire livrer du pain à domicile. Le seul problème c'est qu'il faut attendre pour être livré alors qu'à la boulangerie je peux avoir le pain immédiatement.



Je me réveille.
Il est 6H15.
Je réfléchis à diverses choses.
Et voilà qu'une HH vient s'intercaler dans mon cheminement mental...

HH2 :
"..... Oui mais ça se passe au Turkménistan !"

Il est 6H30.

HH3 :
J'explique à mon ex', par téléphone, le fonctionnement d'un logiciel. je lui dis : "Tu vas dans le menu..." Mais je m'arrête car je me souviens qu'elle est tellement ignorante qu'elle ne doit même pas savoir ce qu'est un menu.

Il est 7H05.




Note :
Dans le rêve R1 je dis machinalement que je suis dans un rêve et pourtant je ne suis même pas lucide.

Note 2 :
Dans le rêve R2 il est étonnant de voir comment je "ressens" par moment le travail de mon subconscient qui cherche à construire un scénario.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 08-10-2023 à 11:19:30   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 08 Octobre :

Je vais me coucher à 22H35 et je m'endors rapidement...

R1 (FE) :
Je crois être réveillé et je me souviens que, dans un rêve, j'ai dit que j'étais lucide. Il me semble même que ça s'est produit plusieurs fois. Mais je ne me souviens d'aucun autre détail et je ne suis même pas certain que j'étais réellement lucide. Dans ce rêve il me semble également que je cachais ma lucidité aux gens pour ne pas les emmerder avec ça.

Je me réveille.
Il est 2H45.
Je vérifie si j'avais pris des notes sur ce rêve.
Je ne trouve rien : Ca montre que c'était bien un faux réveil.
Je me rendors...

R2 :
Je me trouve dans une sorte de grand dortoir où des gens sont en train de discuter sur je ne sais plus quel sujet. Il me semble qu'ils sont tous en blanc. Dans un coin, assis sur un lit, un homme basané assez petit se tient à l'écart. Il a des cheveux bruns raides comme un Amérindien et est le seul vêtu de beige. Il semble inerte comme si c'était un demeuré et il ne participe pas au débat. Il se contente, parfois, de lancer quelques remarques pseudo-humoristiques avec des jeux de mots se terminant par la syllabe "...go".
Soudain des militaires entrent dans la pièce (Allusion aux terroristes du Hamas ?). Je ne comprends pas ce qui se passe. Le demeuré semble indifférent à ce qui arrive; il se contente de lancer un jeu de mot de plus puis il se recouche et se retourne de l'autre côté. Les militaires posent quelques questions aux personnes présentes puis repartent en embarquant tout le monde avec eux sauf le demeuré et moi.
Je reste donc seul avec le demeuré. Ce personnage m'intrigue. Pour tenter d'entrer dans son jeu j'essaie de parler comme lui et je lui dis : "Tu ne serais pas un gogo, toi ?"... Il me regarde et me répond : "De tout ça, toi aussi tu t'en fous, coco... coco... cogo... gogo... gogo !". Il a raison : Tout comme lui je ne suis qu'un simple spectateur de cette histoire et je n'y participe pas.

Je suppose que la suite n'est plus un rêve mais une hallucination hypnopompique alors que je suis en train de me réveiller...

HH1 :
Je vois deux homme se demandant comment devenir les maitres du monde. Il leurs faut d'abord prendre le pouvoir dans un pays. Pour ça ils doivent d'abord se rendre maîtres de son sport principal. Mais quel est le sport le plus populaire dans le monde ? Je m'étonne qu'ils ne pensent pas tout de suite au football... mais je me souviens qu'aux USA c'est le base-ball que les gens préfèrent...




Je suis réveillé.
Il est 5H00.

HH2 :
Un homme me parle d'un plan pour devenir le maître du monde. Puis il se lève et s'en va. Sur la table je remarque qu'il a laissé un reste de chocolat chaud dans un bol. Je sens que ce détail a une grande importance... mais je ne sais plus pourquoi.

Il est 5H35.




Note :
Je n'ai pas beaucoup de mémoire, je trouve, ces jours-ci.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 09-10-2023 à 09:40:53   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 09 Octobre :

Je retourne dormir dans la petite chambre car le volet de la grande chambre est cassé.
Je vais me coucher à 22H40 et je m'endors rapidement...

R1 :
Je me trouve en hauteur dans un grand atelier. A l'autre bout de la pièce je vois un grand échafaudage. Etant en lucidité implicite, je connais le scénario prévu dans cette histoire : Je sais qu'une soudure défectueuse menace l'échafaudage de s'écrouler. Je fais signe à un ouvrier de le vérifier et, en effet, il découvre le défaut. Le patron est prévenu et il demande qu'un soudeur aille réparer la cassure. Mais l'échafaudage est haut et c'est là un travail dangereux aussi personne ne s'empresse d'y aller. Je me dis que si personne n'y va, ce sera à moi de m'en occuper. Comme je suis en lucidité implicite ça me sera facile : Il me suffira de claquer des doigts et la réparation se fera toute seule à distance. Mais je ne le ferai que si c'est vraiment nécessaire car je veux éviter de me faire remarquer avec mes pouvoirs.
Le patron appelle un ouvrier qui est placé près de moi, en contrebas, pour lui demander d'aller faire la soudure. Mais l'ouvrier ne l'écoute pas : Il est tourné vers moi et me raconte des blagues. Je le connais : C'est Jean-Marie D. un homme qui venait au café tenu par ma tante (il est maintenant décédé IRL). Je lui fais signe que le patron veut lui parler alors il se retourne. Il présente ses excuses au patron en lui disant qu'il a des problèmes d'audition.



R2 :
Rêve dont le contenu a été oublié.

Je me réveille.
Il est 2H40.
Je comprends que je ne pourrai pas mémoriser mes deux rêves à la fois. Je dois donc choisir : Soit je mémorise R1 soit R2. Je choisis R1 car il est plus long. Et R2 se trouve ainsi perdu.
Je me rendors...

R3 :
Le patron est toujours là et il ne me demande plus de réparer les soudures mais de vérifier le bon fonctionnement de ma TV. J'ai du apporter celle-ci dans l'atelier pour effectuer la vérification devant lui. Je veux la poser sur le sol... mais ça ne me plait pas car je vois que celui-ci est tout mouillé... Je ne me souviens pas de la suite...

Je me réveille.
il est 4H15.
Je me rendors...

R4 :
Je me trouve dans une sorte de lycée. Une fille brune un peu grosse qui est amie avec mon ex' me demande de l'accompagner dans le réfectoire et de la laisser s'asseoir sur mes genoux. Je la laisse faire mais elle se trémousse sur mes jambes pour essayer de m'exciter. Je me dis que si mon ex' voyait ça, elle piquerait une crise car elle est hyper-jalouse. Mais la voila justement qui arrive ! Houlala ! Mais à ma grande surprise, elle ne s'énerve pas et commence à bavarder avec la fille. J'en profite pour partir...
J'avance dans un couloir puis descend des escaliers avec de nombreux lycéens qui se dirigent eux aussi vers la sortie. Parmi eux je vois deux jeunes filles que je connais un peu car ce sont des copines de copines. Elles sont très grandes, teintes en blondes, sont plutôt jolies et sexy mais je les trouve vulgaires car trop maquillées (IRL ce sont probablement les deux copines d'une fille qui était dans ma classe). L'une d'elle s'avance et me dit : " Tu ne me dis pas bonjour ?" et elle m'embrasse sur la bouche. Je lui avoue, confus, que je ne me souviens plus de son nom.... Ha mais si : Elle s'appelle Aline...
(... Séquence confuse et mal mémorisée...)
... La même fille ou une autre me propose de la rejoindre ce soir pour participer à une séance de HC en groupe. Je lui avoue un peu embarrassé que je suis asexuel. Puis je m'en vais. Je suis perdu dans mes pensées. Je me demande si ça gène Johanne que je sois asexuel...
J'arrive dans une grande salle. Dans un coin je vois une disaine de personnes assises devant une TV éteinte qui attendent l'heure de leur feuilleton. Je décide d'aller m'installer avec elles en attendant l'arrivée de mon amie (Johanne ou mon ex ?) mais je ne sais pas comment passer car le groupe s'est entouré d'une sorte de barrière constituée avec des meubles pour s'isoler. J'arrive pourtant à passer, je ne sais pas comment, comme si les meubles étaient immatériels. J'entends une dame dire qu'aujourd'hui on servira du café et non du thé car une femme en a réclamé. Je me dis que tant pis je prendrai donc du café et non du thé. Je cherche un endroit où m'assoir et je vois une petite place entre deux jolies jeunes filles assises dans un grand canapé rouge. Mais je n'ose pas me mettre là car les deux filles risquent de croire que j'ai l'intention de les draguer. Heureusement je vois qu'il reste un peu d'espace également plus à droite, à l'autre bout du canapé. Une vieille dame se pousse un peu pour me faire plus de place et je peux enfin m'assoir. L'ennui c'est que, de cet endroit, je ne peux pas voir l'écran de la TV.



R5 :
(Je ne sais pas si je suis encore dans un rêve ou dans une hallucination hypnopompique.)
Je revois le patron. Il est avec un de ses ouvriers. Une voix m'explique la scène : "L'ouvrier doit mettre tous ses pions sur la table. Mais il ne doit le faire que si le patron met les siens d'abord. Ensuite ils jouent comme à un jeu de table normal (Dames ?). Mais c'est tellement addictif que dans les smarts (?) anglais on ne peut jouer à ce jeu que si on s'est inscrit d'abord à un programme de désintoxication !"

Je me réveille.
Il est 5H55.




Note :
Cette nuit mes HH ont été trop courtes et évanescentes pour que je les mémorise.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Atil
Atil
35359 messages postés
   Posté le 10-10-2023 à 11:19:00   Voir le profil de Atil (Offline)   Répondre à ce message   http://noo-spheres.com/   Envoyer un message privé à Atil   

Le 10 Octobre :

Je vais me coucher à 22H20 et je m'endors rapidement...

R1 (FE):
Je crois m'être réveillé et je crois me souvenir que j'ai fait plusieurs rêve. Je repense à ceux-ci. Je me dis que je considèrerai que j'ai fait des rêves intéressants uniquement quand ceux-ci parleront de... Je ne sais plus quoi. Je réfléchis et je me demande si c'est bien rationnel
(... Suite non mémorisée ....)
Soudain j'entends une forte sonnerie qui fait "Beep ! Beep !

... et ça me réveille en sursaut.
Le réveil est tellement brutal que j'en oublie la partie finale du rêve.
Je me rendors...

R2 :
Je refais à peu prés le même rêve. Mais je m'en rends compte et je me demande si je suis en train de rêver ou si je suis réveillé et en train de me souvenir du rêve précédent.

(...)

R2 :
J'entre dans une pièce, je me trouve peut-être chez moi. Je me sens très fatigué et terriblement somnolent. Je me demande bien pourquoi. C'est à se demander si je suis vraiment éveillé ou endormi... Hmm. Et si c'était vrai que je suis endormi ? Serait-il possible que je sois actuellement en train de rêver ? Pour m'en assurer je décide de faire un test de réalité. Je me projette alors en l'air... et je me mets à flotter au-dessus de la table. Je suis donc bien dans un rêve ! Je m'amuse à "nager" dans l'air en effectuant diverses acrobaties autour de la table tout en chantant : " Je rêve ! je rêve ! Je rêve !". Puis je me projette dehors. Je réfléchis, me demandant quelles expériences ou quêtes d'Iktomi je pourrais tenter... Mais je me rends compte que tout autour de moi deviens de plus en plus gris et je comprends que le rêve est en train de se terminer. Je dis : "Merde, ça n'a pas duré longtemps !"...

R3 (FE) :
... Je me réveille. Ou plutôt je crois me réveiller. Je suis assis dans une sorte de petite salle d'attente vide. J'ai toujours l'impression d'être aussi somnolent. Je me lève, traverse plusieurs pièces vides et arrive dans une grande cage d'escalier où je trouve Christiane, l'ex-compagne de mon ex-patron, en train de remplir des sacs. Je luis dis : "Tout à l'heure j'étais tellement fatigué que j'ai fait une projection astrale tout en étant assis sur une chaise !". Mais je vois qu'elle s'en fiche. Je comprends que je l'ennuie à toujours parler de mes rêves lucides.
Nous sortons tous les deux car elle doit retrouver où elle a garé sa voiture. Dehors il fait nuit. Nous traversons un grand parking vide et nous arrivons près d'un petit parapet. Là se trouvent un groupe de jeunes loubards (peut-être avec des motos). Ils nous disent : "Vous allez où ? Vous voulez qu'on vous raccompagne ?". Nous ne répondons pas et pressons le pas pour vite nous éloigner d'eux afin qu'ils ne nous emmerdent pas. Je remarque que l'index (ou le majeur) de ma main droite est plein de colle séchée. Oups ! Je ne dois pas le brandir ainsi car les jeunes loubards pourraient croire que je leurs fais un doigt d'honneur ! Je m'empresse de mettre le doigt dans ma bouche et je le ronge pour de débarrasser de sa colle...
Christiane et moi apercevons une 2CV rouge garée un peu plus loin. Nous avons enfin retrouvé la voiture !... Mais je me souviens que ça fait des années que Christiane n'a plus de 2CV. Ce n'est donc pas la bonne voiture.
Nous nous rendons alors compte que nous n'avons plus les sacs. Nous avons du les déposer et les oublier quelque part. Probablement prés du petit parapet lorsque les loubards nous ont ennuyés. Nous faisons donc demi-tour et retournons au parapet. Soudain je vois un jeune homme à ma droite. Merde, les loubards sont encore là !... Mais non : Ce n'est qu'un ami qui nous accompagne. Je comprends que nous ne sommes pas à deux mais à trois.
Nous arrivons au parapet et je me penche. Et je vois mes deux sacs qui sont accrochés là au-dessus du vide. Les loubards ne les ont donc pas volés. L'un des sacs est à moitié ouvert et je vois mon vieux sac de couchage qui en sort.



Je me réveille.
Il est 2H00...

HH1 :
Je dis : "... C'est un politique, un politicien!"... et je sens mon subconscient qui veut m'inciter à ajouter "... un politi-chien !"

Il est 2H30.

HH2 :
Je vois une chaine de volcans endormis dans les Andes. Endormis ? Ca me fait penser à mon premier rêve dans lequel je me souvenais d'avoir fait plusieurs rêves. Ces volcans sont peut-être des rêves ? Je suis peut-être revenus dans mon premier rêve ?

Il est 2H40.
Je me rendors...

R4 :
Je fais partie des figurants sur un plateau de tournage pour la TV. Chacun notre tour nous devons passer devant la camera, tirer une petite flèche à ventouse avec un pistolet d'enfant en plastique puis dire quelques mots sur un rêve qu'on a fait. C'est mon tour de passer. Je suis un peut décontenancé car on ne me donne pas de top-départ. Je tire ma flèche et une technicienne dit : "Les paramètres ne sont pas bons; on retirera l'image du fond !". Il me reste à parler de mon rêve... Je ne sais pas encore duquel je vais parler...
(... Ellipse ...)
...Je suis avec les autres figurants et nous attendons sur une pelouse le tournage de la prochaine scène. Je remarque que je suis pieds nus dans l'herbe. Pour passer le temps je bavarde avec une jolie figurante. Comme je l'ai déjà entendue parler et chanter je sais qu'elle a des idées très pro-écologie et anti-pollution et qu'elle se méfie de tout ce qui est chimique. Pour m'amuser à l'énerver j'ai envie de lui faire croire que je suis chimiste de profession... Puis je réfléchis à la chimie... Je me demande quelles sont les molécules les plus complexes, les naturelles ou les artificielles ?



Je me réveille.
Il est 5H05...

HH3 :
Je suis en train d'étaler de la confiture d'orange sur une tartine.

Il est 5H15.

HH4 :
Je dois tourner une vidéo écologique. Je me dis que la première choses à faire c'est de devenir ami avec un oiseau.

Il est 5H25.
Je me rendors...

R5:
C'est le dernier jour d'école. Je suis en classe et je parle avec mon ami Luc. Je lui dis que c'est la dernière fois qu'on se voit, c'est triste. Il me répond que je n'ai qu'à lui donner mon numéro de téléphone. Dans mon carnet je cherche une page blanche pour le lui écrire... mais toutes semblent avoir été utilisées. Je cherche, je cherche... Je trouve enfin une page blanche, il n'y a plus que celle-là. J'entends la sonnerie indiquant la fin des cours. Je lui dis que c'est drôle comme coïncidence : C'était la dernière heure de cours de notre vie et en même temps c'est la dernière page de mon carnet. Nous sortons et montons dans le bus. J'essaie de noter mon numéro sur la feuille... mais je ne suis pas certain de bien me souvenir du dernier chiffre. C'est chiant. Je devrais peut-être donner mon email à la place... Mais je perds du temps et je vois qu'on va arriver à l'arrêt où je dois descendre. Ca m'emmerde d'avoir ainsi gaspillé mes derniers instants d'école, j'aurais voulu en garder un souvenir plus original...
(... Ellipse ...)
... Je suis dans la salle de bain avec mon père. Je lui dis : "Tu te rends compte : J'ai 63 ans et je viens de seulement de finir l'école !". Il me répond : "Tu as 63 ans ?"

Je me réveille.
Il est 6H40.





Note :`
Dans la HH1 j'arrivais à "ressentir" mon subconscient qui me "soufflait" les répliques à dire. Mais je me sentais libre de les répéter ou pas. Idem dans certains rêves.

--------------------
...à mon humble avis.

#Atil
Haut de pagePages : 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101Page précédentePage suivante
 
 LE FORUM DES CERCLOSOPHES  Forums publics  La buvette des cerclosophes  JOURNAL DE REVESNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
 
créer forum